The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Just a trap ? -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah Hogan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: H&H Double Rifle et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 118
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptyMar 23 Avr 2019 - 21:23


Just a trap?









    Hannah n’avait clairement pas fait attention aux paroles de l’inconnu. « Votre femme », elle l’aurait sûrement fixée bizarrement. Elle la sauvageonne ex-fugueuse, la femme d’Ethan ? Heureusement, elle était toujours à l’ouest pour ce genre de choses. En vérité, Hannah fut plutôt du genre préoccupée pendant tout le trajet à les emmener à l’abri. Elle ressentit une pointe de gratitude de voir qu’on la laissait prendre le rôle de guide sans rechigner, elle la seule femme du groupe fasse à deux hommes qui auraient pût l’emmerder avec une fierté de mâle mal placée. Bon, elle voyait difficilement Ethan jouer à ça, mais l’inconnu, au vu de son physique, aurait put la contredire du genre qu’il n’a pas à recevoir d’ordre d’une femme. Elle l’aurait gentiment envoyé baladé qu’il était libre d’aller voir ailleurs s’ils n’y étaient pas. Mais ça restait agréable de voir qu’Ethan lui faisait confiance pour les emmener ailleurs à l’aveugle, sans lui poser de questions. Pour l’inconnu, il avait décidé de les suivre, leur demandant même s’il pouvait venir. Ils ne pouvaient pas l’abandonner au milieu des rôdeurs mais laissa Ethan décider. Elle le remerciait pour être venu à leur secours, mais elle ne le connaissait pas.

       Hannah savait que les deux hommes et Sunny la suivait. Difficile de la perdre. Avec sa cheville, elle était plutôt lente, elle les ralentissait. Ce détail la contrariait. Mais pas le temps de penser à tout ça, à sa cheville qui tirait désagréablement, l’obligeant à avoir le réflexe de boiter de peur de trop s’appuyer dessus, marchant plus sur la pointe de son pied en convalescence. Pas le temps non plus de s’occuper du sauveur et de la méfiance d’Ethan envers l’homme-ours. Sa première préoccupation c’était de sortir de ce traquenard, dixit les rues de Seattle bien trop étroites pour une survie optimale. Hannah avait besoin d’espace, elle détestait les villes. On ne savait jamais ce qui pouvait les attendre au détour d’une rue, preuve en est de leur situation.

       A chaque arrêt pour vérifier qu’une ruelle était sûre, Hannah s’appuyait discrètement au mur pour soulever subtilement sa cheville hors du sol. Ça commençait à grave la gonfler, mais elle prenait sur elle. Finalement, ils réussirent à semer les geeks et à rejoindre le parc le plus proche dans sa mémoire. L’avantage des morts ambulants, c’est qu’ils étaient lents et pas très futés. Elle avait un certain sens de l’orientation qui fonctionnait sur le repérage visuel doublé d’une sorte de boussole mentale, visualisant dans son esprit leur position et quelle direction prendre pour espérer atteindre son point d’arrivée. Apparemment, elle avait assez bien enregistré l’allée et aidée des panneaux, ils se retrouvèrent à Westcrest park. Ici, ils pourraient souffler un peu.

       Hannah respirait vite mais plus silencieusement qu’Ethan par habitude de sa vie dehors et de sa discrétion naturelle. L’homme semblait avoir du mal à reprendre son souffle. Hannah était très étonnée de le voir ainsi, ça l’inquiétait un peu. Elle le voyait plus solide, plus endurant qu’elle. Ou alors Hannah ne montrait juste pas aussi facilement sa fatigue ni son dégoût devant la puanteur et les boyaux des rôdeurs. Aaron ne l’aurait pas permis. Respirer, vomir, c’était du bruit pour elle à éviter dehors. Quand on vivait seule, on se rendait compte des sons que l’on pouvait produire, surtout sous le stress. La panique de devoir se planquer des rôdeurs, de se rendre compte du bruit assourdissant de notre respiration emballée, de la brûlure des poumons à essayer de réfréner cette respiration et espérer ne pas être entendu. Mais ici, ils semblaient momentanément en sécurité.

      Elle laissa Ethan reprendre ses esprits sans rien dire, en retrait derrière lui, gardant un regard bienveillant sur son ami. L’homme inconnu se présenta, ce qui fit relever son regard vers lui. Elle l’écouta. Hayden Keynes. Hannah le jugea du regard. Il avait un physique intimidant, mais dans l’urgence, elle avait préféré laisser ça de côté pour se tirer fissa. Mais c’est vrai qu’il était effrayant. Il pourrait l’écraser sans mal, il n’avait qu’à resserrer ses bras autour d’elle ou l’une de ses mains autour de son cou qu’il l’étoufferait sans qu’elle ne puisse se défaire de son emprise. Hannah eut un frisson glacial mais le réprima. Après tout, il les avait sauvé. Et à sa manière de parler, il semblait plus doux qu’en apparence, s’inquiétant même pour sa cheville. Hannah lui adressa un sourire mince et serré, ne parlant toujours pas. Elle était comme ça. Pas que la prévenance de l’homme la dérangeait réellement, mais Hannah avait la fâcheuse manie de ne pas apprécier se souvenir de son handicape temporaire. Cependant, elle était d’accord avec lui, sa jambe la fatiguait, tirant jusque dans son genoux sous l’effort. Elle s’approcha d’un tronc effondré en boitant plus visiblement à présent que ses muscles refroidissaient, ses membres se raidissant, passant à côté d’Ethan sur qui elle posa une main au passage sur son dos comme pour lui laisser une pression de soutien, et s’assit doucement, tendant sa jambe. Elle soupira dans un mélange de confort de pouvoir reposer sa cheville et d’exaspération d’être aussi lente. Elle était une gêne dans cet état. Elle pourrait les mettre en danger. Elle n’aurait peut-être pas dû accepter l’invitation de son ami. Après tout, elle-même le savait pourtant qu’on ne pouvait pas savoir si un lieu était safe ou non sans se rendre sur place. Pourtant elle avait accepté. Elle faisait tellement confiance à son ami à qui elle confiait ses arrières sans se retourner, veillant à son tour sur les siens, qu’elle l’avait mis en danger en venant. Se fut risqué, ils l’avaient échappés belle et Hannah ressentait une dette envers Hayden de lui avoir évité de voir Sunny et Ethan se faire dévorer sous ses yeux, se souciant plus de ce détail que de se faire mordre elle-même. Elle attendrait sûrement quelques semaines supplémentaires avant de sortir de nouveau, du moins si sa blessure ne régressait pas. Elle bougea légèrement sa cheville en un geste circulaire en la regardant, grimaçant de dégoût.

       Hannah écouta Ethan répondre à l’homme-ours, souriant d’amusement, la déviant légèrement de ses pensées. Celui-là n’en ratait pas une. Luisa aurait été sûrement exaspérée de l’entendre répondre ainsi à un inconnu visiblement physiquement plus fort qu’eux. Ce qui l’amusa également, c’est qu’Ethan avait bien retenu le « votre femme »pour sa part et qu’il se sentait obligé de rectifier. Hannah ne le prenait pas mal, bien au contraire c’était très drôle comme idée et la manière dont réagissait Ethan. Elle se demandait comment Frankie aurait réagit si elle avait entendu ça, la faisant presque rire d’anticipation. Hannah fixa Sunny lorsqu’il la présenta comme la plus belle. C’était tout à fait vrai. Elle adorait la canidé et à nouveau n’émit qu’un sourire chaleureux à la manière dont parla Ethan de sa protégée à quatre pattes. Celle-ci vint la voir en remuant la queue, sûrement heureuse et fière du compliment, profitant qu’elle était assise et plus à sa hauteur pour venir quémander un peu d’attention. Hannah glissa sa main dans son pelage au niveau de son cou, grattouillant la chienne. Elle se sentait … heureuse de les voir sain et sauf. Tous les deux. Attendez, il avait osé dire « patte » pour désigner les mains de l’homme ? Hannah ne put s’empêcher de fixer Sunny, penchée vers elle, ses deux mains autour de son cou en secouant légèrement son pelage, secouant en même temps sa tête, comme si elles étaient complices, l’humaine désespérée par Ethan.

        «  Ton maître nous tuera un jour », dit-elle d’une voix basse en s’adressant à la chienne qui évidemment ne comprenait pas ce que lui disait sa copine humaine, sa langue pendu pour mieux réguler sa température.

       Son ami fini par la regarder avec une expression inquiète qui lui déplut. C’était… en un sens agréable de voir qu’il tenait assez à elle pour se faire du soucis mais elle ne voulait pas l’inquiéter justement, elle allait bien. Pour le rassurer, elle lui adressa un léger sourire doux et lui fit un clin d’œil pour lui signifier que tout allait bien. Elle ne devait pas être convaincante assise sur ce tronc pour laisser reposer sa cheville.

        «  Tout va bien, ça tire plus que ça ne fait mal. »

        Elle émit tout de même un rire à la réponse d’Ethan à Hayden lorsqu’il demanda où ils étaient. C’était nerveux. Ce n’était pas un rire méchant ou moqueur, c’était juste Ethan et sa répartit qui l’amusait. L’homme devra s’y faire, on ne changeait pas un Saddler. Il n’avait vraiment pas froid aux yeux. L’étranger, car il le restait, pourrait s’énerver. Elle fixa Ethan avec amusement. Un GPS humain, rien que ça ? Elle en haussa un sourcil, geste devenu récurrent en présence de l’homme, s’imaginant avec un Tomtom branché au cerveau et parlant d’une voix robotique et vide d’émotions. «  A cinq cent mètre, tournez à droite. », « Nous signalons un barrage de rôdeur dans un kilomètre, souhaitez-vous le contourner ? ». Hannah décida de venir au secours d’Hayden et leva son regard vers lui avec un sourire, redevenant pour un instant la Hannah gentille et patiente à présent qu’ils étaient à l’abri, bien que restant un brin méfiante et crispée visible au pli au coin de sa bouche.

      «  Nous sommes à Westcrest park. Un peu plus au Sud de notre position précédente. »

       C’est avec une certaine gêne qu’elle observa Ethan se baisser pour vérifier sa cheville mais le laissa faire. Pas le temps de jouer à qui sera le plus têtu, et ça la rassurerait un peu qu’il vérifie quand même que ça n’avait pas enflée de nouveau, même si elle ne lui avouerait pas à voix haute. Mais elle due enlever sa pompe qui lui remontait jusqu’à mi-cuisse pour qu’il puisse y avoir un aperçu. Hannah le fixa pendant qu’il regardait, relevant le bas de son jean et baissant légèrement sa chaussette pour dévoiler sa cheville. Elle ne voulait pas qu’il se sente responsable de cette situation. Elle n’avait pas assurée en acceptant de venir et lui ne pouvait prévoir ce qui arriverait. Hannah prit une voix typique de la jolie blonde des mauvaises séries à l’eau de rose afin de détendre l’atmosphère et lui signifier qu’elle ne lui en voulait pas.

      «  Alors ? C’est comment docteur ? Je vais mourir ? »

       Elle ne souriait pas, jouant la comédie de la demoiselle inquiète malgré sa posture détendu, appuyée sur le tronc de ses mains, clignant des yeux pour jouer des cils. Hayden se demandera sûrement avec qui il était tombé, mais Ethan l’avait côtoyé assez longtemps pour comprendre qu’elle déconnait un peu, aussi sérieuse que lui dans ce genre de situation, c’est à dire à moitié. C’est la fin du monde tous les jours, ils ne pouvaient pas dramatiser h24 non plus, autant déconner un peu. Puis, elle leva lentement son regard vers l’ours-garou sans relever son visage d’Ethan, curieuse elle aussi de savoir ce qu’il pouvait bien faire là alors qu’il semblait clairement perdu et donc autant du coin qu’elle. A présent, elle prit une voix plus enfantine digne du chaperon rouge.

      «  Est-ce que tu vas nous manger ? »

       Est-elle sérieuse là ? Bien sûr que oui, du moins c’était sa manière de demander s’il était dangereux ou pas. Laissant tomber sa tête légèrement sur le côté, elle attendait réellement une réponse. Finalement, il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre, en espérant qu’Hayden est de l’humour. Mais elle avait une autre question qui lui trottait dans la tête, prenant sa voix normale cette fois sans bouger sa tête penchée vers son épaule relevée par sa position à s’appuyer sur ses bras.

       «  Mais surtout, pourquoi être venu nous aider? Pas que je m’en plaigne. Mais comme l’a souligné mon ami, peu auraient pris sur eux de filer un coup de patte »

       Oui, Hannah reprenait même cette description des mains d’Hayden. Malgré leur petites conneries, Ethan et Hannah étaient très sérieux et conscients de la situation, fallait-il encore les connaître pour le comprendre. Elle refuserait qu’il se foute de leur gueule et son regard devait être assez perçant pour indiquer à l’homme de ne pas jouer au plus malin. Après tout, un nom ne suffit pas à connaître un homme et à lui adresser sa confiance. Il n’était peut-être pas dangereux dans l’immédiat, mais ils ignoraient ses réelles intentions. Une chose était sûr, ils ne pouvaient prendre le risque de retourner au camp et d’être suivi tant que la situation ne s’éclaircissait pas. Ethan et elle ne pouvait prendre aucun risque, même si l’homme les avait sauvé.
     



Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de survie, 1 Glock 45, une pelle militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 226
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptySam 27 Avr 2019 - 0:01
L’inconnu était apparemment un piètre sportif ? Ou alors il avait de sacrés problèmes respiratoires ? En tout cas, il avait le souffle court et ne semblait pas vraiment au mieux de sa forme ? Chose plutôt étonnante à l’époque actuelle étant donné que la course à pieds était presque devenue monnaie courante. Hayden resta donc silencieux et immobile face au couple. Et c’est en observant l’étranger qui « crachait ses poumons » qu’il se demanda ou il pouvait bien se trouver. S’était-il rapproché du centre de Seattle ? Ou s’en était-il éloigné de plusieurs kilomètres ? Impossible à dire pour le moment. Mais ces gens le renseigneraient peut-être ?

Le barbu s’apprêta d’ailleurs à le leur demander quand l’inconnu se releva subitement tout en lui indiquant quel était son prénom. Puis, celui de la jeune femme ainsi que celui de sa chienne. Ce n’est qu’ensuite qu’il se justifia auprès d’Hayden que la dénommée Hannah n’était pas son épouse. Avant de se moquer de ses grandes mains et surtout du lieu où tout ce petit monde se trouvait actuellement. Amusé devant autant de culot et d’audace Hayden esquissa alors un sourire discret mais tout en ne quittant toutefois pas l’homme des yeux. Et en se demandant par la même occasion, si ce dénommé Ethan n’était pas suicidaire vu la manière dont il venait de lui parler ?

Une fois l’étranger à côté de sa camarade, l’apiculteur planta alors sa pelle dans le sol dur de façon à avoir les mains libres avant de déclarer à l’inconnu : - «  T’es le comique de service ?! » Tout en détournant instantanément le regard vers la jeune femme qui lui demandait s’il allait les manger. Circonspect devant cette annonce, le barbu ne tarda donc pas à s’exclamer : - « Si je vais vous manger ?! Non mais vous êtes sérieux là ?! Vous êtes complètement dingues ?! » Avant littéralement d’éclater de rire et de reprendre : - « Je n’ai aucune envie de manger l’un d’entre vous ! Non mais vous me prenez pour qui ?! Un cannibale ?! »

Est-ce que ces gens avaient peur de lui ? Très certainement ? En même temps, qui ne l’aurait pas été vu l’imposante carrure du barbu. Quand à son allure, elle ressemblait étrangement à celle d’un barbare des temps anciens. Surtout de par sa barbe et ses longs cheveux. Chose qui n’était pas pour rassurer ces deux « voyageurs ». Mais fort heureusement pour eux, Hayden n’était pas le genre d’homme à chercher les problèmes. En réalité, il était même bien loin de vouloir leur chercher des noises. Ou de vouloir les dépouiller de leurs biens. C’était même le contraire puisqu’il venait justement de les aider à échapper à une mort certaine.

Préférant rassurer les deux inconnus, l’apiculteur s’empressa alors de déclarer : - « Détendez-vous cinq minutes ! Je ne suis pas votre ennemi ! » Avant de scruter rapidement l’horizon de peur que les morts ne reviennent puis de continuer dans la foulée : - « Westcrest Park ? Un peu plus au Sud de l’endroit où l’on se trouvait tout à l’heure ? » Contemplant tour à tour la dénommée Hannah puis le comique de service, l’apiculteur leur déclara finalement : - « Ça ne me renseigne pas beaucoup plus sur l’endroit où je me trouve. A part peut-être savoir que je suis dans un « parc » ! » Tout en insistant fortement sur le dernier mot de sa phrase pour bien faire comprendre à l’étranger qu’il avait bien remarqué sa plaisanterie.  

- « Je vais sans doute vous paraître idiot mais je ne sais même pas ou se trouve le centre de Seattle. En même temps, je ne suis pas de cet Etat, j’ai donc une bonne excuse pour ne pas le savoir » Rajouta-t-il ensuite tout en fixant les deux inconnus face à lui. Mains sur les hanches le barbu s’empressa ensuite de continuer : - « Je comprends parfaitement que vous soyez craintifs à mon égard. A votre place je serai sans doute comme vous ? » Avant de continuer presque immédiatement : - « Si je suis venu vous aider c’est parce que … » Il marqua une courte pause avant de continuer en toute franchise : - « … pour être totalement franc avec vous, j’étais à deux doigts de me tirer dans l’autre sens quand j’ai vu le nombre de macchabées que vous aviez de collé au cul »

Sa remarque avait le mérite d’être claire. Souriant l’homme continua ensuite presque immédiatement : - « Si je suis venu vous aider c’est parce que j’ai tout de suite pensé que vous pouviez avoir des enfants, tout comme moi … » Il s’arrêta plus longtemps cette fois-ci, un peu comme s’il était en train de se remémorer de vieux souvenirs. Et ce n’est finalement qu’après quelques nouvelles secondes de silence qu’il s’empressa de reprendre : - « … attendez, je vais vous montrer quelque chose … » Hayden ne termina pas sa phrase. Par contre, il s’apprêta à mettre sa main droite à l’intérieur de son manteau afin d’en tirer quelque chose.

Ne souhaitant pas faire croire au duo qu’il allait sortir une arme, le barbu annonça donc avec une voix puissante : - « N’ayez aucunes craintes, je ne vais pas sortir de flingue. Je cherche simplement mon portefeuille pour vous montrer quelques photos » Et puisque les deux membres du duo semblèrent lui indiquer qu’il pouvait les leur montrer, c’est ce qu’il ne tarda pas à faire en fouinant dans la dite poche de son manteau. Et ce n’est que quelques secondes plus tard, qu’il en retira le portefeuille en question. L’homme montra ensuite du bout des doigts le vieux morceau de cuir usagé au duo avant de finalement reprendre : - « Ce que je fais dans le coin est à l’intérieur de ce vieux morceau de cuir ! »

Ouvrant le portefeuille, Hayden s’empressa alors de montrer aux deux inconnus le contenu du vieux morceau de cuir usagé en question. Et plus particulièrement plusieurs photos de lui-même en compagnie de sa femme et de ses deux filles. Souriant, l’apiculteur continua ensuite très vite : - « Je recherche ma femme et mes deux filles. Ça fait longtemps que je suis à leur recherche. Très longtemps même. Mais je ne désespère pas. Pourriez-vous regarder ces photos, rien qu’une seconde et me dire si vous les avez déjà vus quelque part ? Cela ne vous demandera que très peu de temps » Il y avait une très faible probabilité pour que ces deux inconnus aient un jour croisé la famille d’Hayden. Mais sait-on jamais, avec un peu de chance ?



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptyJeu 2 Mai 2019 - 13:35
Just a trap


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Affairé à la cheville de sa partenaire, Ethan la laissa offrir une réponse plus précise, que sa simple définition de l'endroit où ils se trouvaient, au type leur faisant face. Sunny l'observait d'ailleurs, sans doute n'avait-elle encore jamais croisé de si grand bonhomme, si imposant si... Il ressemble vraiment à l'ours qui a bien failli t'arracher le bras vieux. Exact, et la cicatrice qui lézardait son membre se réveillait juste à l'évocation mentale de ce souvenir pour le moins... vivace. Bon, au moins la malléole d'Hannah n'avait pas bleuie, elle était simplement chaude, la tension, l'effort fourni, rien de bien méchant mais à surveiller. A sa question, un bref sourire étira la commissure de ses lèvres. Saddler se redressa, baissant l'ourlet du jean de la jeune femme avant de scruter les traits « chevelus » de leur interlocuteur. Est-ce que tu vas nous manger ? Un rictus vibra entre ses lèvres, soulevant son thorax conte lequel il crois les bras avant de hausser les sourcils aux réponse franches du gorille.

- Etant donné c'que j'ai pu croiser en trois ans d'merdier, rien m'étonnerait vraiment. Reprit le wedding-planer. Des cannibales, des siphonnés religieux, des dingues tout bonnement. J'pense que les sanatoriums et autres asiles ont dû être les premiers à relâcher leurs patients quand tout a dérapé.

Touche d'humour encore, mais il n'était peut-être pas loin de la vérité, cependant il se contenta de ces quelques répliques sans en dire davantage, après tout ce que Hannah venait de demander était plus important. Les réponses allaient sûrement être aussi intéressantes que d'imaginer que ce mec pouvait passer son chemin mais, en grand prince, s'était jeté à leur rescousse. Ce type était franc, dix secondes il avait pensé à sa peau avant tout, lui même aurait pu réagir de cette manière, davantage à l'heure actuelle car il n'était plus seul, qu'un groupe comptait sur lui, qu'une femme et un enfant avaient besoin de lui, néanmoins le reste de la réponse l'invita à passer la langue contre ses lèvres. Sérieusement qui pensait encore ainsi dans ce monde à la con ? Les croyants ? Les bêtes à bon dieu, comme sa propre mère ? Ça le surprenait autant que ça pouvait le toucher. Peu de gens réagissaient ainsi, trop de monde avait eu le cerveau flingué par la résurrection lugubre des morts, des spécimens comme ce Hayden, ça ne courrait malheureusement plus les rues. Espèce en voie d'extinction, un peu comme l'humanité dans sa globalité.

Ce grand type avait pensé à leur famille, leurs potentiels enfants parce que lui même avait cela, qu'il les avait perdues de vue et les recherchait activement. Sans doute avait-il agit comme il aurait apprécié qu'on le fasse pour lui. Sur ses gardes, malgré les aveux louables de ce type, Ethan fronça les sourcils quand ce dernier leur tendit un vieux portefeuilles de cuir. Le clébard à ses pieds, Ethan l'observa une seconde renifler l'air, surtout ce morceau de peau lézardé par le temps, avant de tendre la main pour s'en saisir une fois que l'inconnu l'eut ouvert sur quelques clichés usés. Deux fillettes, une femme... Jamais vues pour sa part, néanmoins l'histoire de ce gars lui rappela instinctivement ce que lui même n'avait pu retrouver, ni même pu protéger suffisamment bien pour leur éviter le baiser de la faucheuse.

- Désolé, j'm'en souviendrai si je les avais croisé, ici ou ailleurs. Répondit-il. Hannah les avait peut-être croisées, après tout elle avait erré un sacré moment dans les avenues de Seattle, si toutefois ces faciès lui revenaient, elle ne garderait pas ça secret. Hayden n'était pas un danger, pas une seconde, en témoignait l'instinct de l'animale auprès d'eux qui ne groûlait pas, ni même n'avait râlé sur ce type à peine les avait-il approchés. Preuve étant le voile peiné qui pointait sur ses traits durcis par les épreuves et le reste. Ses recherches devaient l'user, davantage encore s'il n'avait ni point de chute, ni d'autres sur lesquels compter. Putain, il s'en pressa l'arrête du nez, conscient que Frances ne se laisserait pas séduire si aisément mais, quelque chose chez ce type le touchait, vraiment. Un peu comme lorsque Luisa avait débarqué chez eux avec cette histoire sordide, ce gamin qu'elle avait mis au monde et jamais retrouvé. Tu …... hormis ta famille, tu survis avec d'autres ? Même si elle ne le connaissait pas plus que ça, Hannah devait sentir ce qu'il s'apprêtait à dire, ou faire. Errer seul, sans arrêt …... c'pas c'qu'il y a d'mieux au monde, je sais d'quoi je parle, et Hannah aussi sans doute. On avait beau être autonome, solitaire dans l'âme, il suffisait de tomber sur les bonnes personnes pour se sentir plus utile, plus fort et surtout épaulé.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Hannah Hogan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: H&H Double Rifle et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 118
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptyVen 3 Mai 2019 - 23:43


Just a trap?









  Hannah laissa Ethan vérifier sa cheville pendant qu’elle répondait à Hayden de manière plus intelligente que son ami. Ce qui n’était pas très compliqué en fait. C’était pas contre lui, mais on avait bien vu que c’était un parc. La répartie Saddler quoi. Ethan ne dit rien au sujet de sa blessure, mais elle devina à son expression que tout allait bien, souriant à ses questions paressant stupides et humoristiques, mais pas dénuées de non sens dans ce monde si on y réfléchit bien.

      «  T’es le comique de service ?! »

       Perspicace. Mais il ne connaissait pas encore le niveau d’humour d’Ethan. Quoi que si l’homme s’y mettait, ça craignait pour sa santé mentale. Hannah fixa Hayden avec un sourire en coin d’amusement, haussant un sourcil lorsqu’il déclara que l’idée de les manger était dingue… ou plutôt qu’ils étaient dingues. Hannah ne le contredirait pas, comment pouvait-on rester sein d’esprit dans ce monde de fou ? Elle apprécia le rire de l’homme-ours. Elle aimait entendre ce son de n’importe qui. C’était bon signe, Hayden était bon joueur. Et au vu de la suite, il en aura sûrement besoin s’il venait avec eux à Recovery Grove. Patience. On y arrive. Elle hocha de la tête à l’affirmative de manière répétitif, les sourcils froncés avec une légère moue tout du long de la réponse d’Ethan. C’est vrai que le cannibalisme, c’était plutôt courant et banale de nos jours. Hannah afficha un grand sourire qui inspirait la folie, ne perdant pas le nord. Après tout, Hayden les pensait dingo.

      «  Nous on pourrait te manger…. »

       Elle resta ainsi à le fixer avec son sourire flippant. Jusqu’à le perdre pour hausser des épaules.

       «  Mais je préfères les plantes alors…. »

       Quoi que la soupe d’ortie…. Elle commençait à en avoir marre lorsqu’elle traînait dehors. Heureusement à Recovery, Luisa leur préparait autre chose. Qu’elle soit béni pour sa délicieuse cuisine.

       Lorsqu’elle reprit son sérieux pour poser LA question, l’homme dû réaliser que oui, ils les avait sauvé, mais il restait un inconnu potentiellement dangereux à leur yeux. Il avait beau s’exclamer qu’il n’était pas leur ennemi, ça c’était à eux de le décider. Après tout, berner les gens était chose aisée. Hannah pencha sa tête sur le côté, fronçant des sourcils.

       «  Tu veux dire que tu te ballade dans cette grande ville sans faire un minimum de repérage avant et que tu savais même pas où tu te trouvais avant de tomber sur nous ? T’es encore plus à l’ouest que moi dis donc. Je suis pas du coin, je n’était jamais allé à Seattle avant tout ça, mais je me renseigne un minimum avant d’aller quelque part, surtout une ville comme celle-là. C’est un vrai nid à problèmes ces endroits là. »

       Elle ignorait si l’homme était idiot, trop confiant ou juste perdu. Il s’expliqua ensuite, mais Hannah n’était pas convaincu. Elle non plus ne connaissait pas le coin alors qu’elle vivait à quelques kilomètres de Seattle avant ce merdier.

       «  Dis moi, il te serait arrivé quoi si tu nous avais pas croisé ? Tu aurais continué à errer sans but comme ça au petit bonheur la chance ? »

       On pouvait sentir une pointe d’inquiétude dans sa voix. Hannah était comme ça, mais c’était inquiétant quoi. Comment l’homme avait-il fait pour survivre jusqu’ici ? Se perdre dans une grande ville comme Seattle, il aurait pu tomber sur des cinglés. Des cannibales justement ! C’était naïf et dangereux à ses yeux d’errer sans se renseigner un minimum sur le coin où l’on était. Au moins savoir où on est quoi ! Même l’insociable qu’elle était prenait le temps de pêcher aux infos pour ne pas tomber sur des sales types. Question de territoires à éviter.

       Puis, voyant que leur méfiance ne partait pas, il s’expliqua sur le pourquoi il était venu à leur secours alors qu’il aurait pu y laisser sa peau. Prendre de tels risques pour des inconnus, lui-même avoua qu’il avait hésité, et elle ne lui en voulait pas. Ni Ethan d’ailleurs. Sa franchise lui accordait des points, que ce soit de son côté ou du côté de son ami. A l’évocation des enfants, bien qu’elle comprenait, Hannah ne se sentait pas personnellement concernée. Elle tourna son regard vers Saddler junior qui lui avait une femme et un enfant qui l’attendait, ainsi qu’un père. Une chose qu’elle concevait par contre, c’est qu’elle ne se serait pas pardonné s’il était arrivée quelque chose à Ethan, pour Frankie. Pour Aaron. Et pour ça, Hannah était très reconnaissante envers Hayden, même si en un sens ils le sauvaient aussi de son errance dans un territoire méconnu de l’homme. Non mais sérieux, au moins une carte quoi. Non ?

       Puis, elle fronça des sourcils au geste d’Ethan. Lorsqu’il passait sa langue comme ça sur ses lèvres, c’était pas bon signe. Hannah lui accorda un regard méfiant, les yeux légèrement plissés. Elle devinait presque ce qu’il avait derrière la tête. Ça y est un mec lui parle de sa femme et de ses enfants et direct tous les doutes s’envolent et il devient un ami. Ethan était vraiment trop sentimentale. Hannah, après avoir remis sa chaussure, releva une jambe vers elle, celle intacte, laissant reposer son bras sur son genou.

       Pour confirmer ses paroles, Hayden sortit un portefeuille en cuir qui avait subit les ravages du temps pour leur montrer des photos. Sa femme. Et ses enfants. Alors qu’Ethan prit l’objet en cuir, regardant avec insistance les photos, Hannah sonda Hayden d’un regard en coin sans rien laisser paraître de ce qu’elle pouvait bien penser. Malgré la perte de sa famille, sans savoir s’il les reverrait un jour, s’il devait continuer de les chercher, s’il pouvait continuer d’espérer, l’homme souriait. Une chose qu’Hannah concevait facilement comme une épreuve difficile, voir insupportable, c’était de ne pas savoir où était un proche. Une torture à ses yeux qu’elle ne subissait pas pour le moment. Mais Hayden souriait.

       Hannah prit à son tour le portefeuille pour observer les photos un long moment. Son regard était vide tandis qu’elle observait les traits des visages si souriants, si heureux, en famille. Une autre vie qui lui semblait bien lointaine. Elle prit son temps pour notamment ignorer Ethan et ses gestes qui la stressait. Elle voyait la bêtise arriver. Hannah n’était pas aussi réceptive à l’histoire d’Hayden puisqu’elle n’avait pas d’enfants, pas de familles. Du moins pas réellement, même si Recovery Grove en était une. Et en dehors de ça, des photos ne justifiaient en rien son récit. L’homme pouvait très bien avoir changé avec la chute de leur société et être devenu un dangereux psychopathe pour diverses raisons. La perte d’une famille pouvait rendre fou. A la question hésitante d’Ethan, elle connaissait la suite. Mais puisque LA question n’avait pas encore été clairement posée, elle préféra attendre sans rien dire. Après tout, elle faisait pleinement confiance en Ethan. Elle savait qu’il ne mettrait jamais le groupe en danger. Et si ça se trouve, Hayden appartenait déjà à un groupe. Oui, Hannah a très bien compris où voulait aller Ethan. Sur ce coup là, il était comme Frankie, elle lui avait fait le coup. Un petit marché de passé pour mieux l’appâter et la garder. Elle avait bien compris ce qu’ils avaient dans la tête ces deux là.

       Elle se releva, trébuchant légèrement avant de se rattraper. A présent que ses muscles étaient froids, elle s’était faite avoir en s’appuyant sur sa cheville. Puis, elle s’avança vers Hayden et lui tendit son portefeuille gentiment, semblant petite face à lui d’aussi près alors qu’elle était pourtant une femme assez grande.

      «  Désolé. J’évite les vivants en général, et les morts aussi d'ailleurs, et je ne me souviens pas avoir vu cette femme. Et pour tes enfants, sur ce coup-là je le saurais avec certitude si je les avais vu. Ils se font si rares de nos jours qu’on les repère facilement. Vraiment désolé. »

       Hannah n’étant pas du genre à donner de faux espoirs, elle n’ajouta rien de plus. A quoi bon dire « garde confiance, tu les retrouveras ». Elle n’en savait rien. Elle le lui souhaitait, bien entendu, se serait vraiment merveilleux, mais elle n’était pas un dieu, elle ne pouvait dire une telle chose. Il fallait juste… continuer d’avancer, de vivre, en priant pour les retrouver un jour sain et sauf.

       «  Ouai, j’étais du genre sauvageonne à errer de ville en ville seule il y a pas si longtemps que ça encore. J’pensais dur comme fer que c’était mieux comme ça. Pas d’attache, pas de souffrance. Du coup tu peux me croire, si j’ai changé d’avis, c’est que c’est pas le meilleur plan au final. Après tout, notre espèce n’est pas faite pour vivre comme ça. On a besoin de se serrer les coudes, de rester ensemble. Enfin je supposes. » Hannah se rapprocha d’Hayden en cachant sa bouche avec sa main d’Ethan, prenant la pose de la confidence, forçant l’homme à se baisser un peu – descend de ton estrade une seconde, t’es trop grand ! Va falloir investir dans un marche pied-, bien que son ami pouvait clairement l’entendre. «  Je me demande encore parfois si je suis plus sujette à la folie en restant seule ou avec lui. »

       Dit-elle en pointant du pouce Ethan. Hannah ne parlait pas des autres, Hayden n’avait pas à savoir qu’il y en avait d’autres, des cinglés comme eux, du moins pour le moment. Moins il en savait mieux c’était. Pour eux, par sécurité, et pour lui, car plus il en saura, et moins ils pourront le laisser partir facilement. Hannah avait un peu peur de la tournure que prenait les choses avec Ethan. Elle suivait clairement le fil de ses pensées. C’était trop rapide. Fixant son ami quelques secondes, le regard plus sombre, elle releva son visage pour fixer Hayden à côté d’elle avec une expression plus détendu.

      «  Au fait, tu faisais quoi avant tout ça ? Non parce que vu ta carrure, on t’imaginerait facilement catcheur ou un truc comme ça. Tu brises déjà ton image de barbare sanguinaire avec ton humour et ta tolérance aux blagues d’Ethan, je suis curieuse de voir jusqu’où tu vas casser le stéréotype. »

       Hannah affichait un sourire amusé malgré ses inquiétudes et sa méfiance persistante envers l’homme. Elle était même légèrement tendu et se forçait de ne rien montrer pour ne pas braquer l’ours, mais c’était des types avec une carrure comme la sienne qui avait dévasté son groupe. Elle n’était pas très à l’aise mais faisait confiance à Ethan, peut-être un peu trop d’ailleurs, et son ami semblait ne pas s’en méfier, ni même Sunny qui avait un sacré flaire -non sans dec?!-, alors autant soigner sa mauvaise impression des types comme lui. En espérant juste ne pas le regretter.
     



Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de survie, 1 Glock 45, une pelle militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 226
Age IRL : 43
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptySam 4 Mai 2019 - 23:51
Est-ce que des groupes de cannibales sévissaient réellement à travers tout le pays ? Sûrement puisque plus aucune autorité ne pouvait empêcher ce genre de barbarie ? Est-ce que des infirmiers ou des médecins travaillants dans des asiles relâchaient délibérément leurs patients dans les rues ? Sans doute que non ? Mais là n’était pas l’important pour le moment. Des hommes dangereux, fous ou cannibales il en avait toujours existé. Et maintenant, il devait y en avoir encore plus qu’avant ? Hayden avait d’ailleurs déjà vu ce que ce genre d’hommes étaient capables de faire.

Pensif, l’apiculteur songea alors : « J’espère que Khloé et les filles n’ont pas rencontrés ce genre d’individus ? » A cet instant, un bref frisson ne tarda pas à parcourir l’échine du barbu. Inquiet face à cette pensée, l’homme « se déconnecta » alors un instant de la réalité. La preuve en était qu’il voyait les lèvres d’Ethan et celles d’Hannah bouger sans comprendre les trois quart de leurs mots. Reprenant petit à petit ses esprits, Hayden tenta alors d’oublier ce genre de pensées macabres en s’adressant premièrement à Ethan : - « Merci d’avoir pris le temps de regarder ces quelques photos »

Puis, en s’adressant poliment à la demoiselle qui semblait douter de ses dires : - « Effectivement, je me « balade » sans carte et sans faire de repérage » Avant de s’arrêter quelques secondes et de finalement poursuivre : - « Mon plan était simple, suivre les panneaux indicateurs jusqu’à Seattle mais, … » Il s’arrêta ensuite à nouveau tout en esquissant un magnifique sourire à la jeune femme. Ce n'est qu'ensuite qu'il continua : - « … si je ne m’étais pas détourné de ma route pour vous sauver les miches, jamais je ne me serais retrouvé perdu au beau milieu de ce parc avec vous ! »

Se frottant l’arête du nez avec son pouce droit, Hayden ne tarda pas à poursuivre tout en récupérant son portefeuille : - « Merci m’dame ! » Le rangeant dans sa poche il continua bientôt : - « Vous n’êtes malheureusement pas les premiers à me dire que vous ne les avez jamais vu » Redressant la tête vers Ethan, il s’empressa alors de lui répondre : - « Non, je suis tout seul depuis un sacré bout de temps. En tout cas, ça fait du bien de rencontrer des gens et de discuter avec eux »

Souriant il détourna ensuite son regard vers Hannah en reprenant : - « Non, je ne suis pas un catcheur. Ni même un barbare sanguinaire si ça peut te rassurer » Ricanant tout en hochant la tête de gauche à droite il ne tarda pas à reprendre : - « Pour répondre à ta question, j’étais apiculteur et je vivais dans les environs de la ville d’Albany en Orégon » Stoppant une fraction de secondes ses paroles, il positionna ensuite à nouveau ses mains sur ses hanches avant de reprendre : - « Ai-je répondu à ta question ? Ou souhaites-tu avoir d’autres informations me concernant ? » Jetant un coup d’œil vers Ethan, il s’empressa ensuite de poursuivre : - « Mais, je pourrais vous retourner la question » Et c’est ce qu’il ne tarda pas à faire en déclarant : - « Et vous, qu’est que vous faisiez par-là ? Vous cherchiez de la nourriture ? Ou peut-être quelqu’un ? »



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptyMar 7 Mai 2019 - 13:20
Just a trap


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Hein ? Quoi quoi ? Elle venait réellement d'insinuer qu'eux pouvaient le manger ? Si Saddler en soupira discrètement, en revanche la paume qui dévala, puis déforma sommairement ses traits, était plus qu'explicite. Avait-elle au moins vu la carrure de ce type ? Parce que lui l'avait bien vue, elle lui rappelait même baloo, cette confrontation suicidaire avec un ours lui ayant valu cette lézarde, boursouflant la peau de son avant bras, qui parfois fourmillait encore. Néanmoins le sujet revint à plus sérieux, à ces photographies qu'il dépeignit sans, malheureusement, pouvoir offrir ne serait-ce qu'un vague espoir à leur interlocuteur à défaut de ce qui fila ses lèvres et, visiblement, colla une grosse dose de réserve à sa cadette. Cette dernière ayant répondu, elle aussi à la négative concernant la femme et les enfants de Hayden, lui rendit son bien avant d'ouvrir la bouche tandis que l'ours le remerciait. C'était rien, rien de plus que ce que deux êtres humains pouvaient faire de mieux dans un monde où plus rien n'était foncièrement logique ou même « normal ». Saddler balaya donc les remerciement, n'ayant lieu d'être, d'un revers de paume avant d'écouter sa partenaire.

Son discours le surprit, elle qui, encore un mois plus tôt, n'avait qu'une hâte : qu'on lui foute la paix, parlait au nom de leur communauté. Le wedding-planer en sourcilla un instant, préférant se taire pour mieux dépeindre les réactions faciales de l'homme devant eux. On en apprenait pas mal rien qu'à fixer les expressions du visage, du moins, parfois, parce que lorsqu'il s'agissait de Frances, en son temps, le trentenaire avait un mal fou à décoder ce qui se cachait derrière l'attitude de peste ingrate et pourrie gâtée capable de lui briser les noisettes en un clignement d'yeux. La voyant se rapprocher de Hayden, Saddler resserra les fibres de sa veste du bout des doigts, sans décroiser les bras. Mieux valait qu'il reste honnête, qu'il lui prenne pas l'envie de la chopper car les choses dégénéreraient aisément, mais non, le gorille resta égale à lui même, partagé entre les sourires et une légère réserve légitime étant donné sa position. Sunny ne bougeait pas d'un poil, les mirettes fauves jouant simplement au ping-pong entre les trois humains près d'elle. Si la chienne ne grondait pas, il pouvait avoir confiance. Cette bête ne l'avait jamais trahi, avec Nigel les choses étaient à peu près les mêmes d'ailleurs, il s'était fié à la réaction de l'animale avant de se détendre face à l'écrivain. Perplexe néanmoins, quant à l'attitude de la jeune femme, subitement ses sourcils s'arquèrent au dessus de ses deux billes émeraudes, rondes, et quasiment incrédules.

- Plaît-il ? Lâcha-t-il en un rictus. Il avait parfaitement entendu malgré la paume qui dissimulait les lèvres d'Hannah. Elle se foutait de lui ? Quand il disait que les femmes de leur clan n'étaient que des chieuses, une fois encore la réalité le rattrapait à bras le corps. Feignant la surdité soudaine, Saddler colla le petit doigt dans son oreille et grimaça légèrement en penchant le minois vers eux deux. C'est l'écho sans doute, j'ai cru t'entendre dire que tu t'coltinais un gelé du bulbe.

Un sourire abusif fila ses lèvres avant qu'il se redresse, préférant écouter ce que l'homme avait à leur dire concernant ce métier qui ne devait être celui que sa coéquipière supposait. Apiculteur... Instinctivement les ruches de leur domaine lui pétèrent dans le crâne. Ce serait utile, très utile même, autant pour soigner que pour renforcer le système immunitaire, autant pour leur clan que pour leurs alliés d'Island Freedom. Sa langue glissa donc contre ses lèvres, les yeux dans le vague à tenter de trouver les bons mots, la manière de faire ou d'agir, pour ne pas se payer un mur et, surtout, exposer cette décision, plutôt hâtive, à la Coréenne.

- D'bonnes personnes ouais, non j'ai pas les ch'villes qui enflent, ma voisine en r'vanche... Moue inversée et taquine aux lèvres, Saddler revint sonder les yeux de son interlocuteur. C'est pas évident la solitude, tout l'monde y a eu droit pourtant mais, parfois faut saisir sa chance au vol. Y a aucune garantis, d'ta part comme de la notre, mais j'aime encore penser qu'on peut faire confiance. Fallait sauter dans le vide pour voir si le parachute s'ouvrait, non ? Comme avec Frances, comme avec ce groupe que lui même n'imaginait pourtant pas rejoindre lorsque Herring lui était tombé dessus en ville. Et oui, il avait d'autres questions mais, celles-ci n'étaient qu'une flopée de conneries entendue dans des films qui auraient pu être classés dans la catégorie « nanard de l'année ». C'pas un speed dating enfin Hannah, il est pas célibataire l'monsieur te l'a dit. Un rire fila ses lèvres avant qu'il reprenne. On pourrait t'demander combien de rôdeur t'as tué, combien d'personne aussi, mais j'vois pas à quoi ça nous servirait vraiment à part comparer nos .... Uhm, bref, pour ma part j'étais wedding-planer et, concernant c'qu'on foutait dans le coin, on cherchait de quoi agrémenter la serre qu'on possède, défricher l'endroit où sont entreposées les ruches. Ce n'était pas anodin cette réponse, pas le moins du monde, il voulait simplement voir sa réaction, le jauger malgré la confiance qu'il désirait mettre en lui.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Hannah Hogan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: H&H Double Rifle et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 118
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 EmptyJeu 9 Mai 2019 - 23:40


Just a trap?

       Entre Ethan qui donnait l’impression d’être relax face à l’inconnu et Sunny qui ne grognait pas, signe que l’homme imposant n’était pas un danger, Hannah s’était autorisée à baisser légèrement sa garde, souriant en haussant des épaules lorsque l’homme les remercia… pour pas grand chose. Elle faisait encore trop confiance à Ethan malgré leur mésaventure du jour, sachant qu’il la protégerait si l’homme lui faisait quoi que ce soit, surtout qu’elle gardait à l’œil les gestes de Hayden au cas où il essaierait quoi que ce soit. De plus, elle essayait de laisser une chance à l’ours humain comme on l’avait fait avec elle, surtout qu’il ne montrait réellement aucun signe d’agressivité pour le moment et qu’Hannah voulait croire que tout le monde n’était pas aussi pourri, preuve avec Recovery Grove. Il fallait dire que pour le moment, son instinct ne se trompait pas, l’homme semblait être réellement celui qu’il disait être. Honnête, bon joueur, simple, humain. Hannah ne capta pas les changements d’humeurs d’Ethan qui se tendit lorsqu’elle fut proche de Hayden pour finalement se détendre à nouveau devant l’absence de danger. Oui, Hannah changeait au contact des autres, elle se détendait, reprenait foi en l’espèce humaine, du moins en apparence, bien qu’au fond d’elle, elle restait méfiante. C’était de leur faute si son discours avait changé, il allait pas s’en plaindre quand même !

       Hannah eut un sourire en coin qui reflétait un peu de pitié et d’amusement, haussant un sourcil en mettant ses mains sur ses hanches. Genre c’est eux qui l’avait perdu, c’est pas comme-ci il se baladait à l’aveuglette. Il était déjà perdu avant leur rencontre à ses yeux, ou du moins ça n’aurait pas tardé.

       «  Bin voyons. »

       Ethan redevint finalement lui-même aux paroles d’Hannah qui doutait si c’était une bonne chose pour sa santé mentale de côtoyer cet énergumène. Elle avait bien évidemment parlé de manière à ce qu’il l’entende et lui afficha un long et fin sourire malicieux, assumant ses paroles la tête haute.

       « Gelé du bulbe, non. Disons plutôt que tu as concentré 98 % de tes neurones sur la partie du cerveaux qui créait les conneries et un sacré humour douteux. »

       Hannah lui accorda un grand sourire d’amusement, fronçant du nez, sachant très bien qu’Ethan savait qu’elle le respectait et que tout n’était qu’humour. Et franchement, les blagues d’Ethan étaient vraiment douteuses, et elle était certaine qu’il en était conscient et le faisait exprès. C’eut au moins le mérite de le détendre, souriant en retour.

       Lorsque Hayden leur révéla son ancien métier, la nuque d’Hannah craqua lorsqu’elle tourna sa tête vers l’homme d’un geste vif, le regard surpris, faisant un peu le poisson, puis fixa Ethan, un sourire calculateur s’affichant sur son visage, le regard acéré. Sûr de sûr, Hannah ne le laisserait plus partir à présent, ou du moins pas sans d’excellents arguments. Et elle savait qu’Ethan pensait comme elle lorsqu’elle vit cette langue repointer le bout de son nez sur les lèvres de son ami. Un tic nerveux qui revenait à chaque fois qu’il avait une idée derrière la tête. Bien qu’il semblait visiblement réfléchir à quoi faire, il ne perdit pas le nord et prit sa revanche envers Hannah. En réponse, elle fixa ses chevilles, levant sa jambe blessée pour la regarder.

      «  Nan ça va elle a bien dégonflé maintenant. »

       Prendre tout au premier degré, y avait rien de mieux. Puis Hannah se concentra sur les paroles d’Ethan, le regard de nouveau acéré. Il tournait autour du pot, cherchait à arrondir les angles sans poser LA question qui lui trottait dans la tête depuis une bonne dizaine de minute. Hannah savait très bien ce qu’il sous entendait dans son discours de confiance. Elle haussa un sourcil à la mention du speed dating, ne sachant trop comment réagir à cette remarque. En attendant il était bien content qu’elle lui ai posé plus de questions pour se faire un meilleur avis sur l’homme et voir si ça en valait le risque. Elle croisa les bras, s’appuyant sur sa jambe en bonne santé, haussant un sourcil de défi avec une moue en coin.

       Entre nous, Hannah serait incapable de dire combien elle avait tué de rôdeurs, elle n’avait pas spécialement pensé à compter au milieu de tout ça. Puis elle retourna son attention vers Hayden, son regard reflétant une lueur de défi. Une femme seule avec deux fortes têtes comme ça, fallait pas se laisser faire, ils se moquaient un peu trop d’elle tout les deux. En profitez pas trop vous deux ! Ça promettez pour la suite si ces deux là s’entendaient.

      « Je poserai autant de questions que je le souhaiterai, je ne t’ai pas obligé à y répondre. »

       Hannah affichait un sourire en coin, ne perdant pas sa lueur de défi.

       « Pour ma part, je suis horticultrice. »

       Hannah ne dit rien de plus. Tant qu’elle ne savait pas ce que déciderait Ethan pour l’homme, elle n’en divulguerait pas trop. Une horticultrice spécialisée dans le médicinale et l’alimentaire, c’était comme être médecin, infirmier, électricien, agriculteur, plombier, y avait de quoi avoir des ennuis, elle préférait garder une certaine réserve pour le moment. Mais pour sûr, elle convoitait les connaissances d’Hayden. Un bon exemple de ce qu’elle sous entendait précédemment. Il fallait se méfier de la convoitise pour certains corps de métier. Avoir du miel serait un plus non négligeable pour leur camp. Elle pourrait faire tellement plus pour eux avec cet ingrédient. Elle tourna lentement son regard vers Ethan, guettant le moment où il se déciderait. En tant que nouvelle recrue, elle n’avait pas son mot à dire sur le sort d’Hayden, du moins elle ne considérait pas y avoir le droit. A ses yeux, c’était à Frankie de prendre la décision finale, et elle lui était loyale pour avoir cru en elle. Mais avant cet étape, il fallait décider s’il fallait l’emmener avec eux ou non à Recovery Grove, prendre le risque. Et pour ça, elle avait aussi totalement confiance en Ethan pour faire le bon choix,qui plus est était le petit ami de la leader alors s’il y en avait bien un qui pouvait prendre une telle décision, c’était lui. Ce couple n’existait pas pour rien. Il ne mettrait jamais le groupe en danger. Elle ne pouvait donner son avis. Mais se serait l’hôpital qui se fout de la charité de rejeter en bloc Hayden là où on lui avait fait confiance alors qu’elle n’était qu’une inconnue potentiellement dangereuse. Elle avait été à la place d’Hayden il n’y a pas si longtemps que ça, et on lui avait fait confiance, assez pour l’emmener dès le premier jour au sein du campement. Mais  si l’homme venait, ils savaient tout deux qu’il ne repartira jamais, du moins pas comme ça. Ils n’avaient pas prévu de laisser Hannah repartir lorsqu’ils l’ont amenés, pas avant d’apprendre à la connaître et à lui faire réellement confiance, il en sera de même pour lui. Soit il restait avec eux, soit la sécurité du groupe passait avant tout. Ils savaient tout deux que Frankie prenait son rôle à cœur, pour eux, pour Aaron. Hayden semblait être un homme bon, il aurait sûrement sa place à Recovery Grove. Un homme de sa carrure serait un plus dans la protection du camp, on ne va pas se mentir. Hannah décida de retourner calmement au côté d’Ethan, légèrement derrière lui, refaisant face à Hayden les bras toujours en croix, continuant d’afficher une expression tranquille avec un léger sourire. C’était à Ethan de choisir. Bien qu’il serait dangereux de le laisser partir de son côté tranquillement, de le perdre de vue et de retourner au camp en risquant d’être suivi. Dès le départ, Hannah avait ressentit le besoin de protéger cette source d’espoir et d’humanité qu’était Recovery Grove, qu’elle fasse le choix de rester ou non.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Just a trap ? -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Tactiques Hit and Grind et Neutral Zone Trap
» Paytah...SHUT YOUR TRAP ! -feat Alma Rodriguez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: