The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Just a trap ? -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyLun 1 Avr 2019 - 20:39
Just a trap


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il ne pensait pas à ça en lui demandant de l'accompagner. Ce devait juste être une sortie, banale, d'une simplicité à ennuyer n'importe qui encore apte à l'être dans ce monde, mais là, et après tant de kilomètres pour espérer trouver de quoi aménager mieux leur lieu de vie... Appuyé contre le pan de mur de ce quartier jadis calme et paisible, où très certainement des petites vieilles toute en bigoudis devaient se raconter les derniers potins, ne restait plus que des restes de mamy aux peignoirs et frusques élimés par des années de stagnation mortelle. Peu ragoutant, même dégueulasse si on s'adonnait au langage châtié. Une merde infâme de grognards du troisième âge semblables à des momies, sans les bandelettes remarquez. Saddler s'en passa une main sur la pomme avant de revenir ancrer la nuque aux briquettes effrités.

Pas ce qu'il imaginait de Delridge, pas ce qu'il pensait trouver dans le coin quand une vieille carte indiquait une poignée de boutiques, diverses et variées, à proximité. Bien entendu bison futé n'avait pas fait de mises à jours de ces maps GPS depuis un sacré bout de temps, sans quoi le Wedding-Planer aurait pu y trouver des barrages de rôdeurs un peu partout. Pensif, déjà à fixer sa chienne qui le campait de près, comme d'ordinaire dans ces cas là, il passa la langue contre ses lèvres pour croiser le regard clair d'Hannah.

- Je t'ai dit qu'ce serait agréable, bha j'ai menti. Sourit-il exagérément tout en fixant l'impasse voisine à la ruelle dans laquelle, par chance, ils s'étaient retranchés sans que les évadés de la maison de retraire voisine ne les voient. Heureusement qu'j'ai jamais dit ça à Frankie borde l... Reprit-il en se raclant la gorge avant d'aviser le pan de mur au fond du boyau dans lequel ils étaient bloqués. on peut contourner en passant par dessus ce mur.

Y avait bien que ça à faire, cependant sa chienne elle... Prêt à se raviser, il croisa les yeux fauves de l'animale qui déjà s'élançait sur la benne collée à la parois, ne se tournant vers eux que pour les attendre. Son intelligence le surprenait encore aujourd'hui, cette bête était une véritable perle couplée à un radar à goules, après tout, c'était elle qui, tandis qu'il discutait avec la jeune femme, avait grognait au dernier virage.

- Okay, suis là. Indiqua-t-il. Je surveille ici, le temps que tu passes, Sunny va te rejoindre tu seras pas toute seule, fais gaffe. Le trentenaire la laissa agir et vérifia que les morts alentours ne s'approchaient pas trop, ne tournant les talons que quand Hannah et la chienne furent de l'autre côté. A son tour donc, en un rien de temps il grimpa sur la benne et se hissa à califourchon sur le sommet du mur avant de se laisser retomber aux côtés de la brunette sauf que.... Là encore le berger allemand montrait les crocs. Tout doux Sun, …....

Quelques silhouettes dansaient au bout de l'allée, à croire que cette ville était le coin à la mode où les grognards se donnaient rendez vous pour une improvisation de vocalises. Leur chant macabre ressemblait presque à des bourdonnements, comme un essaim assourdissant, tant qu'en avançant, sur ses gardes, le trentenaire dut glisser le petit doigt dans son oreille pour tenter de dégager les vibrations qui lui irritaient le tympan. C'était la merde ici, en un rien de temps une horde conséquente les avait cernés, sans même les voir encore, et les empêchait autant d'avancer que de faire demi tour jusqu'à la bagnole.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Hannah Hogan
Overlook Hotel
Hannah Hogan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: H&H Double Rifle et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 160
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyLun 1 Avr 2019 - 22:40


Just a trap?









      Voilà quelques semaines maintenant qu’Hannah faisait officiellement partie de la famille de Recovery Grove. Et elle n’avait regretté son choix à aucun moment. Pas un seul instant, du moins jusqu’à ce jour. La vie lui semblait si douce à présent. Elle avait l’impression que ça en valait la peine de continuer à se battre. Evidemment, elle n’oubliait pas les dangers extérieurs et faisait attention à ne pas perdre la main. Sa cheville allait bien mieux à présent. Elle marchait sans canne, pas de douleurs, Billy était très heureux du résultat. Il s’était inquiétait que sa blessure se soigne mal et qu’elle ai une gêne pour le reste de sa vie. Pas top dans ce nouveau monde. Ne persistait qu’un petit tiraillement après une longue journée et qu’elle était fatiguée. A pars ça, elle allait assez bien pour que le médecin laisse Ethan lui proposer de venir avec lui dehors ce jour là, et évidemment, trop heureuse de sortir un peu, elle avait accepté avec empressement. Après tout, ce n’était qu’une simple petite promenade de santé, du moins à la base. De quoi ramener quelques outils et autres objets pour leur confort, voir même quelques plantes. Rien de bien spectaculaire. Ils ne devaient y avoir aucun danger, rien qui ne les obligeraient à courir ou se battre. Mais ça c’était sans l’équation « inconnue » qu’était les rôdeurs. Au final, on pouvait difficilement prévoir leur position. Qui aurait cru qu’ils seraient si nombreux dans ce petit quartier perdu de Seattle où la population dépassait largement les 50 années de vie au vu des morts qui y déambulaient.
   
        Que je vous explique. C’est alors qu’ils étaient sur le point de fouiller une boutique au premier abord vide que soudainement, au détour de la ruelle menant à l’entrée de l’établisemment, ils se retrouvèrent, allait savoir comment, à courir entre les ruelles pour fuir une horde de mémés affamées encore en peignoir. Dire que ce devait être une petite ballade de santé. Voilà pourquoi Hannah ne fouillait pas les villes, trop d’imprévus, trop peu de visibilité. Heureusement, sa cheville tenait bon pour le moment et elle suivait sans mal Ethan. Du moins au début. Lorsqu’ils s’arrêtèrent dans une petite ruelle, collés au mur de briques pour se cacher des rôdeurs qui les suivaient, Hannah bougea légèrement sa cheville pour observer une légère tension plutôt gênante, grimaçant un peu, non de douleur car elle n’en ressentait pas, mais face à son observation. Elle reprenait son souffle assez rapidement, mais son mois de repos forcé avait eu raison de son entraînement quotidien de survivor solitaire. Un avantage qu’avait les morts, c’est qu’ils ne s’essoufflaient pas, ni se fatiguaient. Les vénards !

        Hannah, qui écoutait si les grognards, comme les appelait Ethan, approchaient, tourna son regard vers l’homme qui, même dans ces moments là, se permettait de faire de l’humour. Chance pour lui, Hannah était habituée à la vie dehors et était plutôt calme et bonne joueuse, lui répondant que d’un simple sourire d’amusement avec un léger ricanement nasal. Et ouai, toujours aussi bavarde celle-là. Tandis que l’homme leur cherchait une sortie, elle s’occupa de surveiller la ruelle au cas où pour ne pas se faire surprendre de nouveau. Elle émit une sorte de faible grognement en observant tous les morts qui s’étaient donnés rendez-vous, se réveillant mutuellement. Bin voyons, manquait plus que ça. Sûr, ils ne repasseront pas par là. Elle entendait Ethan se parlait à lui-même, faisant mention à Frankie. Hannah se promit de lui ramener son homme, elle devait bien ça à la leader. Ils reviendraient ensemble de cette petite ballade… comment disait-il déjà ? « Agréable ».

       Ethan leur trouva peut-être une sortie, le problème c’est qu’ils ignoraient ce qu’il y avait derrière le mur en question. Peut-être plus de morts affamés justement. Hannah grimaça au bruit que fit la chienne en sautant sur la benne. Évidemment, ces trucs là, ça faisait du bruit. Bien que leur sortie était peu sûr, ils n’avaient plus le choix à présent, Hannah observant quelques rôdeurs se tourner et se diriger d’un pas trainant dans leur direction.

      «  On a plus le choix je suppose. »

        Hannah se sentait légèrement agacée sur le coup. Pas contre le chien, après tout c’était grâce à lui qu’ils étaient encore en vie. Sans cette boule de poil, ils se seraient fait avoir. Mais voilà ce qu’elle sous entendait quand elle disait détester les sorties en groupe. A pour s’amuser, c’est sûr qu’ils s’éclataient bien là. La dernière fois, elle s’en était tordu la cheville, et à présent, ils se retrouvaient à fuir des fans de viande fraîche en furie. Ah ces groupies, ils ne se lassaient pas de l’humour d’Ethan c’est dingue ! Seule, elle n’avait jamais eu autant de pépins. A croire qu’elle se ramollissait finalement. Elle se décolla du mur pour s’approcher en trottinant de son compagnon de galère, boitant légèrement. On fera avec, pas le temps de discuter. Hannah ne demanda pas son reste et grimpa le plus silencieusement qu’il était possible sur la benne – ces trucs là s’était pire qu’une sirène de pompier pour appeler les goules à se mettre à table !- pour ensuite prendre un léger élan et grimper sur le mur. Prenant appui sur ses bras, sa jambe la plus forte sur le sommet, elle prit quelques secondes pour vérifier que l’autre côté était sûr avant de se laisser tomber, hors de vue d’Ethan, lui laissant la place.

       De l’autre côté, Sunny fut rapidement à ses côtés, comme promis, tandis qu’elle entendait son camarade de jeu grimper à son tour. Elle fit une rapide observation de la ruelle, son couteau de chasse en main, les jambes fléchis, prête à attaquer si besoin. Encore des bennes, des poubelles moisies, quelques portes menant aux bâtiments, mais pas de rôdeurs. Du moins, elle le croyait avant d’entendre le chien se remettre à grogner, ce qui n’était pas bon signe. Et ils ne pouvaient faire demi tour à présent, ils n’avaient même pas de benne pour leur servir de marche pour remonter façon. A ce moment, Ethan les rejoignit et Hannah lui lança un regard inquiet avant de s’élancer sans perdre une seconde vers une porte tandis que des ombres se dessinaient au bout de la rue, l’écho des grognement se répercutant sinistrement dans la ruelle où malheureusement ils se trouvaient. Ils avaient de la compagnie, même beaucoup. Y aura pas à manger pour tout le monde les gars ! Évidemment, la première porte sous sa main était fermée à clé. Mauvaise pioche. Hannah avait toujours dit qu’elle était malheureuse au jeu. Et merde ! Couteau en main et crocs sortis, ils étaient prêts à les accueillir.

       «  Une partie de plaisir hein ? »


       Et oui, Hannah était un peu comme Ethan, elle ne perdait ni son sang froid, ni son humour. Plus qu’à espérer une ouverture ou un miracle tant qu’on y est. Mais en attendant, que le jeu commence ! Au moins, l’étroitesse de la rue les empêchaient d’arriver tous en même temps, ils avaient peut-être une chance de gagner assez d’xp pour passer quelques niveaux avec tout ses morts à tuer sans un game over au bout de la partie. La jeune femme continuait de chercher une issue tout en gardant à l’oeil les premiers rôdeurs qui s’approchaient d’eux, la bave aux lèvres. Ah ils avaient faim ? Bah ils allaient en bouffer !

      «  Chers clients, nous sommes navrés, mais le restaurant est actuellement fermé. Veuillez revenir, disons… jamais !», Hannah parlait comme une hôtesse d’accueil, d'une voix chantante, mais son regard était devenu noir sous la concentration , les genoux fléchis, son couteau levé devant sa poitrine, prête à planter sa lame dans le premier crâne qui s’approcherait trop. Il n'y avait bien qu'avec Ethan qu'elle se permettait ce genre de connerie. La prochaine fois, c'est elle qui choisira leur destination de vacance.
     



Revenir en haut Aller en bas  
Hayden Keynes
Overlook Hotel
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de survie, 1 Glock 45, une pelle militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 327
Age IRL : 44
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyVen 5 Avr 2019 - 21:29
Cela faisait maintenant plusieurs jours qu’Hayden n’était pas sortis de la maison où il avait élu domicile. Principalement pour se mettre à l’abri des morts qui déambulaient un peu partout dans les rues de cette ville qui lui était encore inconnue. Mais aussi pour se reposer physiquement et mentalement. Car après tout, le trajet qui l’avait mené jusqu’ici avait été long, laborieux et véritablement épuisant tant physiquement que psychologiquement. Mais broyer du noir et se lamenter sur son sort n’était pas dans les habitudes de l’apiculteur. C’est pourquoi le barbu se décida finalement à quitter cet endroit morbide le plus rapidement possible.

C’est donc avec son inséparable pelle trouvé dans un magasin d’outillage et son sac vissé sur le dos, qu’Hayden commença à arpenter les rues environnantes de « son domicile ». Et c’est tout en espérant trouver des vivres dans certaines bâtisses qu’il n’avait pas encore visitées que le barbu commença à traverser la grande route qui se présentait à lui. Mais des râles attirèrent soudainement son attention. Prudent, l’apiculteur se dissimula donc très vite derrière un véhicule à l’abandon. Et ce qu’il voyait ne lui plaisait guère. Principalement parce qu’un duo accompagné par son chien et toute une ribambelle de morts venaient d’emprunter une ruelle étroite. Mais aussi parce que l’homme savait que cette ruelle se terminait sur un amas de bennes à ordures adossées à un mur. Mur que ces gens parviendraient sans doute à franchir facilement ? Mais qui pourrait très probablement les mener vers une autre issue toute aussi dangereuse que la précédente puisque quelques dépouilles venaient d'y pénétrer ?

Instinctivement l’homme fixa donc attentivement la ruelle en question avant de se demander s’il devait vraiment intervenir ou prendre ses jambes à son cou ? Après tout, ces gens il ne les connaissait pas. Ils n’étaient peut-être pas de bonnes personnes ? C’était peut-être des pillards ? Ou encore pire, des tueurs ? Mais ils pouvaient également être parents, tout comme lui ? Pensif un bref moment l’homme songea alors à sa femme et à ses filles. Et à la possibilité que ce soient elles qui soient ainsi prises au piège dans cette sordide ruelle. Et aussi à la possibilité qu'un homme bienveillant vienne à leur secours. Dans ces conditions, Hayden se devait donc d'intervenir.

Tout en expirant profondément, le barbu se déclara donc pour lui-même tout en serrant fortement son arme : - « P’tain, font chier ces cons ! J’avais pas prévu de risquer ma peau aujourd’hui ! » Avant de se relever et de finalement se mettre à courir en direction de la dite ruelle et de s’y infiltrer en toute discrétion. Ce n’est qu’une fois en son cœur, qu’il commença à prendre conscience du danger. Notamment parce que des cadavres s’y trouvaient bien. Ils étaient même au nombre de huit. Mais également parce qu’avant de pénétrer dans cette issue, il lui avait semblé en voir d'autres arriver tout droit du nord ?

Quoiqu’il en soit, à trois ils parviendraient sans doute à éliminer facilement  ces huit cadavres avant que les autres ne rappliquent ? Ou pas ? De toute façon, maintenant qu’Hayden au centre de l’action il ne pouvait plus faire marche arrière. Alors, il commença à s’approcher du premier cadavre et à le lui fracasser le crâne avec sa pelle. Puis à crier en direction des deux inconnus qui se trouvaient de l’autre côté des macchabées : - «  Ils ne sont plus que sept, à trois on devrait facilement les achever ! »

Pulvérisant une autre tête que se rapprochait trop près de lui, l’apiculteur s’empressa ensuite de reprendre tout en désignant brièvement d’un geste de la main la direction du nord : - « A votre place je me bougerais un peu plus le cul si vous tenez ne serait-ce qu’un petit peu à votre peau ! Parce qu’il y en a tout un cortège qui ne va pas tarder à rappliquer ! » Il ne restait plus qu’à espérer que ces gens l’aident rapidement à tuer les six macchabées encore présent dans cette ruelle ? Sinon, ils allaient être tous les trois dans un sacré pétrin.



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyDim 7 Avr 2019 - 12:14
Just a trap


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


- Han putain d'bordel de merde ! Souffla-t-il.

C'était quoi ce quartier au juste ? Le troisième âge avait, lui aussi, décidé de manifester comme leur descendance quand tout était parti en vrille, trois ans plus tôt ? A croire, ou alors le club des « tamaloux » avait simplement eu une envie subite de prendre l'air. Sunny grognait, les oreilles et la queue basses, lui n'en était pas loin remarquez, cependant la situation demandait une certaine réflexion. Hannah n'oublierait certainement pas sa première sortie, lui qui pensait lui offrir une promenade de santé, de quoi lui offrir l'opportunité de garnir davantage la serre pour voir venir fruits et légumes, ou autres plantes aromatiques utiles, quand le beau temps repointerait son nez, se retrouvait clairement dans un bourbier duquel il se voyait mal sortir. Il n'y avait pas que lui dans le lot, la jeune femme à son flanc n'avait pas signé pour ça, ni même signé quoi que ce soit d'ailleurs, et la chienne collée à l'une de ses jambes était au moins aussi importante que sa partenaire humaine. Si ça pouvait dépasser certaines personnes, au moins Nigel le comprenait sur ce fait. Pourquoi ne l'avait-il pas embarqué lui aussi ? Après tout l'écrivain avait un don pour se tirer de situations délicates sans mettre en péril l'existence de leurs canidés respectifs.

- Bon, pas l'choix. Reprit-il en dégageant le couteau papillon de son encoche.

S'ils désiraient passer il fallait dégrossir un minimum, repousser et faire choir les pantins de la faucheuse comme s'il ne s'agissait là que de quilles. Ce n'était rien de plus que ça, une chance pour eux qu'au delà de leur envie furieuse de se nourrir, les goules ne soient guère dotées d'une intelligence supérieure à la leur. Allez, Saddler reprit une inspiration qui manqua de lui faire rendre son petit déjeuner des lors que les effluves d'un grognards lui caressèrent les papilles. Ça aussi c'était quelque chose, la nausée, l'odeur des morts avait quelque chose qui retournait l'estomac et pouvait faire foirer n'importe quel plan suffisamment bien pensé de base. Hoquetant une seconde, ramenant le bras non armé contre ses voies respiratoires, Ethan déglutit avant d'émettre un rictus à ce que sortait la jeune femme auprès de lui. Elle avait de l'humour mine de rien, cependant les amateurs de soldes sur la barbaque n'écoutaient pas, préférant se jeter à corps perdu sur eux qui peinaient à se défaire de leurs doigts crochus.

- Sun, Non ! C'en était à un cheveu qu'elle agrippe la manche en lambeaux du type dont il s'occupait et ça s'était clairement hors de question. Ce n'était qu'un chien certes mais elle lui était fidèle, plus qu'aucun humain ne l'avait jamais été avec lui. Ouais, vas dire ça à Frankie j'suis sûr que ça lui fera plaisir. Le trentenaire en roula des yeux, parvenant tant bien que mal à faire dégager deux morts en leur ayant planté les lames dans le crâne avant de se figer, juste là, autant que le berger allemand près de lui, lorsqu'il crut vraiment revivre la scène du hangar. Un ours se tenait là, genre grizzly imposant, des poils hirsutes plein le visage, une stature imposante, néanmoins ce qui l'obligea à secouer la pomme pour revenir à la réalité fut que le monstre était fringué. Les yeux ronds une seconde, il passa la langue contre ses lèvres à peine l'ours eut-il baragouiné quelques mots. Hein ? Sept ? Tu délire Saddy, c'juste un gars..... Sourcilla-t-il en se remettant rapidement, juste assez vite pour agripper les frusques d'un grognard qui tentait sa chance du côté de sa partenaire. Le corps désarticulé vola contre la parois de briques, y imprimant le nez, jusqu'à ce qu'il lui dégomme le cortex en y enfonçant le couteau. Pas le temps de voir ce que le gars énorme faisait, pas le temps de se méfier, à dire vrai y avait pas vraiment de quoi quand il le voyait dégommer, sans vraiment prendre de gants, les rôdeurs comme s'il s'agissait juste de fourmis trop envahissantes. SPLASH, un crâne lui explosa quasiment au nez. Ça c'est vraiment... mais alors vraiment, ... dégueulasse. Reprit-il en sentant une remontée acide courir le long de sa trachée.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Hannah Hogan
Overlook Hotel
Hannah Hogan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: H&H Double Rifle et un couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 160
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyDim 7 Avr 2019 - 14:20


Just a trap?









    Hannah était concentrée sur les rôdeurs. Elle surveillait Ethan et Sunny du coin de l’œil, au cas où, mais ne faisait plus attention aux remarques d’Ethan qui parlait plus pour lui-même. Un geek arriva à sa hauteur. Seule, elle avait évité le plus possible ces corps ambulant en putréfaction, mais elle devait avouer qu’elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait planté une arme dans une chaire pourri pour éviter d’être dévorée. Malgré elle, elle s’habituait à l’odeur qu’ils dégageaient. Il lui était arrivé à plusieurs reprises de devoir se cacher en hauteur pendant qu’une horde passait sous elle. C’était ça ou courir des heures à essayer de distancer des rôdeurs qui ne se fatiguaient jamais. Des heures allongée sur une branche à sentir leur odeur et à n’entendre que leur grognement assourdissant.

       Hannah avait au moins l’avantage d’être une femme assez grande, bien qu’elle était la plus petite du groupe. Elle prit un peu d’élan et, sans hésitation, planta la lame de son couteau dans la cervelle du rôdeur avant de le repousser d’un bon coup de pied dans le bide. Mauvaise idée, elle en grimaça, sa cheville n’avait pas apprécié son geste. Ce qu’elle trouvait le plus écœurant dans cette scène finalement, c’était avec quelle facilité elle sentait sa lame s’enfoncer dans le crâne du mort. Puis, elle entendit la voix d’un homme qu’elle ne connaissait pas. Forte, grave. Un inconnu assez costaud qui se trouvait à l’autre bout de la rue. Pourquoi les aidait-il ? Ce n’était pas une question prioritaire pour le moment. Elle vit Ethan se figer quelques secondes avant de marmonner quelque chose pour ensuite intercepter un rôdeur qui faisait des yeux doux à la jeune femme. Hannah lui accorda un sourire de remerciement avant de s’occuper à son tour d’un mort. Elle était contente qu’Ethan veille sur elle tout en essayant de faire en sorte qu’il ne se mette pas en danger. Elle devait avouer que son mois de convalescence lui avait fait perdre en force, en endurance et en attention. Elle allait devoir y remédier maintenant que sa cheville allait mieux.

       Au final, à trois, se fut très rapide. Elle s’approcha d’Ethan, posant une main sur son bras pour qu’il lui fasse face et regarda rapidement son ami voir si tout allait bien, s’il n’était pas blessé, accordant au passage une caresse à Sunny, heureuse qu’elle aille bien, puis tira l’homme légèrement par son t-shirt pour l’inciter en silence à ne pas traîner. Sans peur, elle trottina en boitant vers l’« ours ». A la base, elle ne devait pas autant solliciter sa cheville et celle-ci la lui rendait bien. Elle sentait sa jambe fatiguer plus vite et sa cheville tirer de manière désagréable. Elle espérait que s’en était fini des rôdeurs mais son regard noir indiquait qu’il ne valait pas mieux lui parler de son handicape qui l’agaçait bien assez en plus de la situation.

       Si l’homme disait vrai, il fallait filer rapidement. A sa hauteur, Hannah ralentit pour le fixer dans les yeux sans un mot. De par sa taille, sa corpulence et son visage aux traits assez durs, Hannah se disait qu’il devait faire peur  et ne pas inspirer confiance dans ce monde où on devait se méfier de tout le monde. D’autres personnes se basaient sur l’apparence pour se faire un premier avis. La sauvageonne, elle, lisait dans les yeux, et ce qu’elle vit dû lui suffire car elle reprit son chemin en lui murmurant un « merci ». Elle laissait Ethan gérer les détails avec leur « sauveur ».

       Hannah, elle, préféra jeter un coup d’œil au loin et autour d’eux pour juger la situation. Effectivement, ça arrivait en masse au nord. Mais le reste était gérable. C’était assez dégagé. Hannah décida de reprendre ses réflexes de sauvageonne, étudiant cette fois la situation avant de se bouger. Elle finit par revenir vers les deux hommes, jeta un regard rapide à l’homme-ours avant de fixer Ethan.

       «  Cette fois, c’est moi qui mène la danse. »

       Son ton était moins dur que ce qu’elle ressentait réellement mais on y sentait une légère pointe d’autorité. Elle ne voulait pas s’en prendre à Ethan, il n’y pouvait rien. Il allait devoir lui faire confiance sur ce coup là et ne surtout pas rétorquer. Après tout, ils avaient fait à sa façon et le résultat en était là, ils avaient failli servir de dîner. Ils avaient bien quatre heures de route pour rentrer au camp et Hannah ne pourrait supporter une autre attaque, sa cheville ne tiendrait pas la pression. Sur le chemin, elle avait repéré un endroit dont elle maîtrisait l’environnement et où ils pourraient faire une pause pour se reposer un peu et se remettre de leurs émotions et elle avait un assez bon sens du repérage pour s’y retrouver dans les rues de Seattle. Elle savait vers où aller en tout cas. Hannah jeta un nouveau regard à l’inconnu quelques secondes avant de faire demi tour et de se mettre en route, silencieuse. Elle ignorait si l’homme allait les suivre, elle laissait ça à Ethan. Hannah n’était pas à l’aise avec les inconnus et se moquait bien de savoir ce que l’homme allait faire. Qu’il vienne avec eux ne la dérangeait pas personnellement, après tout il s’était mis dans la merde pour eux, par contre le premier qui fait du bruit, elle le frappe. C’était assez rare mais Hannah était à cran. Entre sa cheville et cette ballade qui tournait mal, et le fait que sur ces deux sorties en groupe, ça a toujours tourné mal… Il y avait de quoi perdre un peu patience. Surtout que maintenant, elle avait des personnes pour qui elle s’inquiétait quand ils sortaient. Ethan ou Sunny auraient put se faire mordre.  

       Hannah prenait le rôle du guide, laissant les deux hommes veiller sur leurs arrières. Ses réflexes revinrent assez vite. Tout en veillant à ce qu’ils la suivent, Hannah les guidaient entre les ruelles, prenant toujours le temps de faire un arrêt pour vérifier que la voix était libre. C’est sans trop de mal qu’ils contournèrent les rôdeurs éveillés qui se dirigeaient lentement vers leur ancienne localisation. Sans rencontrer de nouveaux problèmes, ils atteignirent Westcrest park. Là où nature il y a, Hannah pouvait gérer. Elle était dans son élément. Et c'était toujours plus dégagés que les rues étroites de Seattle. Ici, les issues de secours étaient multiples. Les lieux semblaient être sécurisés pour le moment, de quoi reprendre quelques forces et voir questionner l’inconnu qui les avait suivi au final. Hannah accorda une petite caresse à Sunny dont la langue pendait pour réguler sa température. Un peu d’eau ferait du bien à tout le monde. Mais pour le moment, elle se redressa et regarda les deux hommes pour finalement s’approcher en silence d’Ethan et se mettre à côté de lui, voir légèrement derrière lui, mais c’était subtil.

       Hannah n’était pas très à l’aise envers les inconnus, et encore moins les hommes, surtout quand ils étaient visiblement largement plus fort qu’elle. Hannah se souvenait encore trop bien de ce qui était arrivée à son ancien groupe. Même si l’homme les avait sauvé et que son regard reflétait un esprit plutôt doux, Hannah avait peur des intentions cachées, on ne savait jamais. Après tout, pourquoi avoir risqué sa peau pour eux ? A côté d’Ethan, elle se sentait plus en sécurité. A deux, ils pouvaient peut-être faire le poids contre la force d’un ours. Elle préféra garder le silence, le regard inexpressif fixé sur l’inconnu. Bien qu’une pointe de méfiance et d’inquiétude pouvait se lire dans ses yeux. Ethan était bien plus à l’aise qu’elle niveau parlotte, elle préférait égoïstement le laisser faire.
     



Revenir en haut Aller en bas  
Hayden Keynes
Overlook Hotel
Hayden Keynes
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 1 couteau de survie, 1 Glock 45, une pelle militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 29/03/2019
Messages : 327
Age IRL : 44
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyDim 7 Avr 2019 - 16:23
Est-ce que ces gens avaient clairement compris l’urgence de la situation ? Avaient-ils seulement compris qu’Hayden était en train de leur dire qu’une « meute » affamée de cadavres allait bientôt débarquer ? Pas sûr ? L’homme sembla en tout cas avoir complètement ignoré les conseils du barbu ? Un peu comme s’il ne les avait pas entendu ? La femme, par contre sembla bien plus au fait de ce que venait lui dire l’apiculteur ? Sans doute parce qu’elle, au contraire de son compagnon, avait dû parfaitement entendre la mise en garde du barbu ? En tout cas, elle ne sembla pas effrayée par les traits de l’apiculteur ? C’est d’ailleurs elle qui s’approcha d’Hayden en boitillant. Et qui le remercia, par la même occasion.

Le barbu opina alors du chef poliment sans prononcer un seul mot. Par contre, il jeta un coup d’œil vers l’homme et plus particulièrement vers son chien qui ne cessait de le regarder. Etait-il dangereux ? Sans doute si on s’en prenait à ses maîtres ? Et ces gens, devait-il se méfier d’eux ? Sans doute ? Après tout, il n’avait n’aucunes preuves qu’ils soient bienveillants. Ou malveillants ? De toute façon, il n’avait pas vraiment le temps de s’en préoccuper pour le moment. C’est donc  instinctivement que le barbu déclara à l’inconnu : - « Faut se tirer d’ici le plus vite possible ! » Avant de brièvement regarder la jeune femme et de reprendre : - « Et trouver un abri. Votre femme est blessée. Elle n’ira pas loin dans cet état ! »  

Mais la demoiselle ne tarda pas à prendre les choses en main. Notamment en leur déclarant qu’elle connaissait un meilleur endroit ou se cacher. L’apiculteur fixa donc la femme, puis l’homme tout en poursuivant : - « Ok bon bah si vous n’y voyez aucune objections, je vais vous suivre parce que je ne suis pas du coin. Et je n’ai aucune envie servir de casse-croûte à ces créatures ! » Et il s’empressa de suivre le mouvement quand la jeune femme s’élança la première.

Ce n’est qu’une fois en sécurité au beau milieu de la nature, qu’Hayden s’adressa véritablement à ces gens. Et c’est d’ailleurs en tendant une main amicale vers l’homme qu’il commença à rompre la glace avant de lui déclarer d’une voix claire : - « Je m’appelle Hayden Keynes. Et vous c’est quoi votre nom ? » Avant de fixer la jeune femme et de lui dire poliment : - « Je ne suis pas médecin mais, vous devriez peut-être vous asseoir ne serait-ce que quelques minutes pour regarder si votre cheville n’a pas enflée. Courir de cette manière n’a pas dû améliorer son état ? »

Hayden ne savait pas si la demoiselle suivrait son conseil ? Ni si l’homme se présenterait à lui ? Mais l’apiculteur avait toujours aimé parler. C’est donc pour cette raison qu’il s’empressa de reprendre tout en scrutant les alentours : - « C’est plutôt sympa comme endroit. Ça s’appelle comment ?  Et où ça se trouve exactement ? »



Stranger in a Strange Land
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? EmptyMar 23 Avr 2019 - 11:34
Just a trap


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ne pas gerber, ne pas gerber... Les mots lui tournaient dans le crâne comme une foutue comptine pour enfant, jusqu'à ce qu'il redresse le nez sur l'armoire à glace à quelques mètres à peine. Se tirer d'ici au plus vite. Sans blague, lui même avait pas remarqué là, que les habitants du quartier étaient friands de touristes, friands au sens littéral en prime. Néanmoins le trentenaire se contenta d'opiner brièvement, la main glissée aux oreilles de la chienne qui lui collait la cuisse comme un putain de velcro de super qualité. Hannah en terminait avec un grognard, lui reprenait douloureusement son souffle. Si son prof de sport l'avait vu là, à se payer quasi un triathlon en pas moins d'une vingtaine de minutes, il en aurait eu la mâchoire décrochée. Votre femme, là en revanche, il fronça les sourcils avant de fixer la cheville de la brunette qui l'accompagnait. C'était encore fragile, douloureux sans nul doute, et quand bien même ce gars les prenait pour un couple, l'arrivée d'une cohue de groupies ne lui permettait pas de corriger Barbe bleu.

Hannah prit les choses en mains, une aubaine pour lui qui ne connaissait pas vraiment le coin, et si ça avait été le cas, sans doute n'y aurait-il jamais foutu les pieds étant donné la flanquée de grouillots à chaque coin de rue. Saddler fermait la marche, ou plutôt la course, les yeux rivés sur le dos immense de l'inconnu. Ce type venait de leur prêter main forte sans rien demander en retour, étrange en un sens même si, par on ne savait quel optimisme, le trentenaire imaginait encore pouvoir tomber nez à nez avec autre chose que de siphonnés du bulbe. A bout de souffle, n'ayant jamais été un grand fan d'activités sportives, il suivit le duo et sa chienne jusqu'à ce que cette dernière ne se fige auprès de sa partenaire.

Si le décor avait changé, que les murs et le béton lézardé avaient laissé place à la nature, plus luxuriante et sauvage qu'elle ne l'était encore trois ans plus tôt, lui ne songeait qu'aux bestioles encore sur leurs talons une poignée de minutes plus tôt. Ethan observa rapidement l'horizon, visiblement les détours d'Hannah avaient semé les fanatiques, néanmoins resté encore ce grand type dont il ne savait rien, sinon qu'il avait eu l'idée grandiose de les tirer d'une merde innommable. Le couteau encore en main, Saddler humecta ses lèvres, prêt à l'ouvrir avant de se raviser puisque l'étranger lui coupait l'herbe sous le pied. Bien, bien, du moins il lui fallait encore deux secondes pour ravaler les boyaux qui semblaient pointer leurs trognes en bordure de bouche. Lentement, il redressa la paume, marquant un mime de temps mort avant de loger la lame à son encoche puis de déposer les deux mains contre ses genoux fléchis. Bordel la nausée était ancrée à lui comme une moule se cramponnait à son rocher, aussi reprit-il deux grosses goulées d'air pur puis se redressa pour toiser ce Hayden.

- Alors d'une, c'est pas ma femme. Indiqua-il en pointant l'index en l'air. D'deux, merci mon gars... Clairement peu auraient pris sur eux d'filer un coup de …. En parlant Saddler décrivit les énormes paluches du type face à lui et déglutit. patte, c'tout à ton honneur, e t... Tercio, elle c'est Hannah, moi Ethan et là plus belle .... Sunny. La chienne gémit une minute en entendant son nom avant qu'il se tourne vers sa partenaire, sourcils froncés, lui quémandant silencieusement si sa cheville allait encore tenir le coup. Ce n'était pas tordu, pas brisé, pas foulé, cependant la lésion des mois précédents n'arrangeait sans doute pas la mobilité de la jeune femme. Inquiet, car après tout il la considérait désormais comme une amie, une proche, Ethan  baissa les yeux sur elle avant de sourciller quant à ce que racontait, ou demandait, l'autre type auprès d'eux. Ça s’appelle un parc... Quoi ? Parce qu'ils venaient d'échapper à une mort certaine, en manquant de vomir le contenu de leur estomac au passage, l'humour était pas de rigueur ? Aucune idée, Hannah a un côté GPS ou bison futé, elle répondra mieux que moi. Reprit-il avant de se baisser pour vérifier l'état de la cheville de la demoiselle. Le contact devait pas être son truc, néanmoins hors de question qu'elle termine par achever son membre par sa faute. Tu f'sais quoi dans l'coin Hayden ? Quant à savoir si ce type était seul, pas besoin de lui demander, ça coulait de source, sans quoi jamais il ne les aurait suivi aussi vite en semant ses potentiels alliés.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just a trap ?   Just a trap ? Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Just a trap ? -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Tactiques Hit and Grind et Neutral Zone Trap
» Qu'es ce que tu veux, minus ? [Patte Trapéziste.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: