The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- It's time, my friend -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2341
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: It's time, my friend   It's time, my friend - Page 2 EmptyJeu 4 Avr 2019 - 20:25
Si le rire nerveux qui lui échappa avait pu avoir un impact sur son interlocutrice, la slave ne le remarqua aucunement, elle était en réalité déjà passée à autre chose. Non pas que ça lui ressemblait d'avoir aussi peu d'attention, c'était simplement la fatigue et la sous nutrition qui n'aidait en rien à alimenter ce qui lui restait de cerveau. La question suivante de la rousse avait déjà toute son attention et pour cette fois, elle prit le temps de l'observer avant de lui souffler la moindre réponse, craignant l'ironie. Aucune à l'horizon à première vue, alors autant se jeter dans le bain.

"L'sang et la guerre, c'est tout ce qu'il voulait ce fumier. J'connais pas les détails d'son histoire avec Selene, mais y avait clairement un truc autour de ce Gabriel et il en a parlé dans un seul but : énerver Selene pour la forcer à faire feu et par la même occasion, tous vous mettre en danger." Putain mais pourquoi elle racontait tout ça ? Morgan était là, non ? Pouvait-on vraiment être à ce point là aveugler jusqu'à en devenir ainsi aussi sourd ? C'était étrange, mais elle lui accorda le bénéfice du doute, si seulement elle n'avait pas avoué être comme lui. Un élan qui réveilla une certaine fureur chez l'encrée qui grimpa doucement dans les tons. "R'marque, j'vais pas m'en plaindre, j'ai pu en buter pas mal ce jour là, grâce à lui, Cinq ? Six, j'sais même plus..." Y en avait marre de la psychologie de comptoir, la rage revenait déjà au galop et la noirceur qui animait la russe n'avait plus envie de se faire discrète, Morgan voulait la vérité, très bien, elle allait l'avoir, tout du moins, en version un peu déformée, quoique ? "Après cette déclaration de guerre, ouais, un grand merci Zack, on a filé au ranch pour s'occuper de ses assaillants, puis à Renton où j'ai pu élever mon compteur à cinq morts de plus." C'était la vérité. Et Morgan osait encore parler du lycée ? Très bien ! Elle aurait sa réponse : "Tu veux savoir ce qu'il s'est passé au lycée ? C'était rien d'autre qu'un putain de massacre injustifié, un élément déclencheur de taille que Zack a pu huiler gracieusement entre temps." Elle en ouvrit les bras devant elle en étirant un sourire carnassier, la rousse avait réveillé la bête. "Le jeu de ce connard m'a bien aidé, la prison et le ranch étaient enfin fin prêt à la guerre. J'avais MÊME PAS à insister après ça, j'ai juste eu à leur apporter les armes ET PIF PAF POUF ! TES POTES ÉTAIENT MORTS LE JOUR SUIVANT. Merci, Zack, MERCI !" Le pire, c'est que c'était vrai, sans son apport d'armes, sans Romy qu'elle avait engagée comme taupe et avant tout cela, si l'on voulait remonter un peu : sans l'épisode du lycée, rien de tout cela ne serait arrivé. Elle diabolisait un peu le tout et à juste titre, elle avait une idée derrière la tête : Morgan pouvait être son salut vers l'autre rive et mettre fin à ce cycle difficile à vivre et qu'elle suportait déjà depuis un mois et demi...

Lentement, elle se redressa en s'aidant à peine du mur, son séjour à l'infirmerie était encore frais, elle était "presque" en forme. "Et tu te dis comme lui... ET tu trouves que rester avec ces connards est une option viable.. ?" Sérieusement ? "J'vais te buter... Mo.." C'était vite dit, elle ne savait même pas si elle y arriverait, sans doute que non, le passé était difficile à oublier. Cette amie qui avait su la loger les soirs de galère, la recevoir à son bar, rire avec elle de ses mésaventures, porter ses malheurs et son mal du pays, ça ne s'effaçait pas comme ça. "Tu m'fais gerber.." Elle fit quelques pas vers elle, juste assez pour arriver à sa hauteur et se pencha, poing dégainé en l'air, prête à frapper. La miche de pain qui s'y trouvait était écrasée entre ses doigts rageurs. Mais la rousse ne réagissait pas, elle ne dégainait pas son arme, son plan était en train de tomber à l'eau... Putain... Le coup partit d'abord vers son visage, il dévia au dernier moment pour rencontrer de plein fouet le mur de bois dans un bruit sourd. Ça faisait mal, mais les larmes qui déferlaient le long de ses joues malgré ses mâchoires plus que serrées n'avaient rien à voir avec cette douleur dit physique...


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
American Dream
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9230
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: It's time, my friend   It's time, my friend - Page 2 EmptyJeu 4 Avr 2019 - 23:12
Un passif entre Zack et l'autre tarée, ouais ça elle s'en doutait, elle se souvenait d'une nuit au phare, où bouffée par l'angoisse, les cauchemars elle avait été trouvé refuge dans la chambre du blond, comme toujours la plupart du temps. ET s'en était suivit une longue discussion sur leurs vies depuis la chute du monde, et leur retrouvailles. Et à l'entendre ce jour là, face à la prison les choses s'étaient doucement imbriquées comme les pièces d'un puzzle. Mais elle ne savait pas que Zack avait tué ce type, elle ne l'avait appris qu'à la prison. Un soupire fila à nouveau entre les lèvres de la rousses. Enerver Selene, pour qu'elle fasse feu et les mettre en danger. Non, c'était plus pour éclairer la lumière dans le ciboulot à courant d'air de cette gosse. Morgan ne préféra pas relever pour le moment. Elle avait son point de vue, Roza avait le sien. Et c'était diamétralement opposé. La rouquine laissa la brune continuer d'exposer son point de vue, répondant à ses questions par la même occasion, néanmoins elle dressa la main avec ce calme toujours apparent.

"Ca n'était pas une déclaration de guerre, au début ce devait simplement être un échange entre adultes. Le premier qui tire déclare la guerre."

Elle haussa les épaules, sentant bien la rage de son ancienne amie monter de plus en plus. Morgan restait calme, ne pas se montrer impulsive, même ici. Elle prenait sur elle. Encore et encore. Elle connaissait aussi le tempérament de feu de sa vis-à-vis. Elle savait que le ton pouvait vite monter et pourtant, pourtant Morgan restait calme, froide, presque trop calme. Roza commentait aussi le nombre de tués par ses soins ce jour-là. Elle s'en fichait, seul souvenir marquant pour la barmaid ce jour là ? Une balle perdue en plein dans son épaule. Mais avec le temps elle allait bien, s'était convenablement rétablie contrairement à ce que la russe lui montrait.
Roza continuait son récit, elle semblait aussi agitée par la rancœur sonnant à ses oreilles. Elle aussi avait de la rancœur, elle aussi ne comprenait pas pourquoi elles avaient vrillés autant. Mais les dés étaient jetés, alea jacta est. Longue inspiration, c'était pitoyable d'entendre de tels propos à l'encontre du blond. Tout n'était pas de sa faute. Il savait comment agacer les gens, appuyer là où ça faisait mal, et attiser la colère. Il pouvait être impulsif aussi, tout ça elle le savait, elle le connaissait par cœur. Pourtant Morgan tiqua à un moment, fronçant les sourcils.

"Dans tout ça, toute cette machination que tu décris. Pour toi, il avait quelle place, Zack ? On dirait que tout vient de lui. T'es peut-être trop confuse avec le manque de nutrition..."

C'était un coup bas, elle le savait, elle agissait d'ailleurs impunément. Morgan savait ce dont elle était capable, avec le temps et depuis toujours elle savait pointer les choses n'allant pas, aller là où elle était sûre de blesser aussi. Elle savait torturer les gens psychologiquement, s'immiscer dans leur faille et y injecter son venin. Elle savait ne pas se faire oublier. Mais elle n'avait pas oublié la russe non plus. Mais d'autres choses la faisait aussi s'arrêter sur les propos de Roza, "le jour suivant". La rousse fronçait toujours les sourcils, notant cette remarque à transmettre à Zack dont elle continuer de faire croire à la brune qu'il était bien mort. Cette sorte de révélation lui donnant une impression étrange comme si à travers ces mots hurlés, elle devait y lire : on vous a suivit jusqu'à votre camp. Alors peut-être était-ce vrai, elle n'en savait rien, mais elle le lui dirait. Elle lui en toucherait un mot, c'était étrange, comme si Roza essayait de lui dire de façon détourné que c'était ainsi qu'ils avaient découvert leur position pour en effet ensuite les attaquer.
Tout cela restait en suspend dans sa tête, ça manquait cruellement de réponse, et pourtant elle avait affirmé à la tatouée qu'elle ne ferait que discuter, elle ne lui sortirait pas d'infos des profondeurs de son gosier.

Toujours face à la tatoueuse, Morgan restait de marbre, même si intérieurement elle ressentait des choses. Elle ne savait pas forcément quoi, mais il y avait de la colère, de la haine, du mépris et peut-être une touche de désolation. Morgan n'interrompait pas la russe, elle la laissait vider son sac. Si elle en avait besoin, alors qu'elle fasse. Les mots frappaient de nouveau ses oreilles, en quoi cela pouvait la déranger ? Ils étaient l'un comme l'autre, avaient cet effet miroir depuis qu'ils s'étaient retrouvés. Mais sa rengaine concernant le camp, la fut sourire intérieurement. Non elle n'avait pas prévu de rester avec ces péteux, la prison doré c'était clairement pas son truc.
Et plongée dans ses pensées d'envie de liberté elle tilta trop tard que Roza était proche et prête à la frapper. Elle pouvait la frapper, Morgan ne ferait rien, après tout elle le méritait bien aussi. Un coup de poing en pleine figure, l'arcade explosée, elles seraient à égalité. Cependant le poing de la brune ne vint pas frapper son visage mais le mur. Morgan l'observa longuement, en silence, regardant les larmes coulant sur les joues de la russe, alors avec lenteur et un peu de douceur elle vint essuyer une larme sur la joue de la jeune femme.

"Tu veux me tuer mais t'en es pas capable. Parce que tu le sais toi aussi, que je suis incapable de t'ôter la vie. Mais dans tout ça, j'te fais peut-être gerber, mais regarde toi après tout ce temps. Tu penses vraiment qu'on en serait là aujourd'hui si rien n'avait changé ?"

Le geste avait était étrangement doux, la rousse n'avait pas bouger d'un millimètre, elle fixait toujours son ancienne amie.

"Et sache que si je suis encore là, c'est parce que je suis patiente. J'attends."

Le regard brillant elle lui adressa un mince sourire en coin, sûrement le premier sourire qu'elle faisait depuis des mois et des mois, et ce sourire ne disait rien de bon non plus, il avait ce côté amer et carnassier, mais il ne dura que de brèves secondes, avant qu'elle ne retrouve une expression froide.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2341
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: It's time, my friend   It's time, my friend - Page 2 EmptyDim 21 Avr 2019 - 13:57
Un échange entre adultes; le premier qui tire déclare la guerre, c'était les mots de la rousse, énoncés à la suite, elle était où la logique là dedans ? Décidément, Morgan ne pouvait clairement pas se détacher de son admiration pour Zack, c'était clairement encore plus malsain qu'à l'époque, on était là à un autre stade. Elle n'avait pas écouté un traître mot de ce qu'elle avait soufflé les secondes précédentes, ceux où elle avait affirmer que le blond avait clairement poussé la brune rendue enragé à tirer ce jour là. Sans compter qu'elle y était, ce jour là, aux côtés du fameux blond. La mauvaise foi était à sa son comble, on ne pouvait pas faire pire. La sous-nutrition n'avait rien à voir là dedans et de toute façon le coup était déjà parti, terminé les blablas inutiles qui tournent en rond.

Le bois fait mal, énoncer l'inverse, ce serait mentir, mais ce n'était clairement pas le plus douloureux de la scène. Une larme fut essuyée d'un revers de pouce qu'elle n'avait pas vu venir, une douce parenthèse et un doux retour en arrière des plus éphémère. Pour cette fois, Morgan avait raison, la slave était incapable de la tuer ou même de la toucher. Lentement, elle se redressa en titubant pour gagner la petite fenêtre grillagée du cabanon et y cacher son visage déformée par la peine et la rage.

"Tu es incapable de m'ôter la vie, mais tu es quand même capable de me jeter ici." Directement dans les bras de son pire ennemi, ce qui revenait strictement au même finalement, quoique ? Non, c'était bien pire encore, la tuer aura été un bien meilleur sort. "C'est beau, en voilà une lâcheté bien arrangée." Elle écrasa du bout de son index et de son pouces sur paupières brûlantes avant de reprendre : "Je t'ai déjà ramassé à la petite cuillère par le passé, j'ai tout fait pour toi à l'époque, absolument tout, je t'ai jamais abandonné." Une situation qui allait presque dans les deux sens dans ce fameux passé commun, la rousse affichait tout de même une petite préférence pour le blond en terme d’attention et de disponibilité. "Et toi... toi... tu me laisses lentement crever ici... tu attends quoi au juste pour terminer ce que tu as commencé Morgan ?" Mais qu'elle sorte son couteau et qu'elle la tue une bonne fois pour toute... la russe attendrait presque ça, elle lui offre même le loisir de ne pas la regarder en restant volontairement dos à elle. "Si rien n'avait changé... tu me rendrais cette faveur." Mais tout à changé...


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
American Dream
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9230
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: It's time, my friend   It's time, my friend - Page 2 EmptyMar 23 Avr 2019 - 15:08
Le trouble dans son regard, la surprise s'en suivant elle l'avait bien vu malgré ce léger manque de luminosité dans ce petit espace confiné. La cabane au fond des bois, la cabane au fond du jardin, elle devait en avoir des mots pour la décrire cette prison miteuse. D'ailleurs ça lui paraissait véritablement étrange de garder des prisonniers dans un tel lieu. A moins que ça ne soit pour ensuite mieux les acheter avec leur "progrès", leur "luxe" exaspérant. Elle n'en savait rien, mais était sure d'une chose, elle continuait à prendre des douches froides, à ne pas trop profiter de ces facilités de vies.
Le regard fauve de la rousse ne quittait celui sombre et rougis par les mauvaises nuits, de Roza. La barmaid l'écoutait attentivement, la laissant aller se planquer dans un coin, sûrement trop honteuse d'avoir été touché peut-être en plein cœur. Les souvenirs heureux sont souvent douloureux lorsque deux êtres finissent pas se haïr, triste réalité de la vie. Morgan en avait mis des pansement sur ses plaies, mais aucune n'étaient véritablement cicatrisées. Menaçant toujours de s'ouvrir et de laisser se déverser tout ce qu'elle ressentait. Le port de ce masque froid et sans ressentiment elle l'avait fabriqué au fil du temps, doucement, sûrement, et au final il était bien plus que convenable, sauf peut-être en présence de personne ayant appartenu à sa vie jadis.

La russe pouvait bien lui hurler dessus, la rousse ne lèverait pas le petit doigt, elle lui avait déjà suffisamment refait le portrait avec son binôme. Tous deux formaient une belle équipe, et en effet elle n'aurait pas tué Roza, elle aurait laissé Nathan le faire si elle en avait eu la possibilité.

"Si ça n'avait tenu qu'à moi, tu serais sûrement morte sur le bitume à côté de ta moto. Mais non vois-tu, j'ai consentis à ce qu'on te ramène là. Dans un but. Et tu le connais."

Son ton était à nouveau froid, elle n'avait pas bouger de sa place, non, elle n'avait pas peur de la brune, loin de là. Elle la connaissait, mais... Elle aussi la connaissait et ses mots venaient alors percuter son coeur et sa mémoire. En effet, Roza avait été là dans le pire moment, l'avait ramassé à la petite cuillère cet automne là. Parce qu'elle avait répondu au baiser de Stew à cette époque sans savoir qui il était pour Zack, et au final c'était elle qu'il avait voulu évincer. Déjà... C'état douloureux mais elle s'en était remise, grâce à Roza la première fois. Fronçant alors les sourcils, elle inspira profondément.

"Je te laisse crever ici, vraiment ? Je n'ai aucune manoeuvre ici, à Renton j'en avais, ici non. Alors je crains ne pas pouvoir t'aider plus sauf en t'apportant un conseil. Ce sera mon "aide", t'es à ramasser à la petite cuillère aussi, je t'ai laissé oui, mais ouvre bien tes oreilles Roza. Dis leur ce que tu sais."

En prononçant ses paroles, elle avait fixé son ancienne amie et avait fini par avancer vers elle, d'un pas calme, presque détendu, et pourtant les mots de la russe ne cessaient de résonner dans sa tête. Elle sentait bien ce combat intérieur entre lui allonger un claque pour ne pas se montrer atteinte ou simplement rester là à l'observer froidement. La seconde semblait la meilleure. S'humectant les lèvres de la pointe de sa langue, elle vint proche de la kidnappée et posa une main sur la sienne.

"Soit tu crèves dans cette geôle, soit tu parles et tu vis. T'as l'air de vouloir mordre cette putain de vie à pleine dents, alors le choix devrait être fait rapidement. Et on sera quitte. Tu m'auras aidé par le passé, je te renvoie l'ascenseur même si bon nombre de choses ont changé, alors n'oublies pas ça. Et si un jour on se recroise, ne touche pas à un seul cheveu de mes proches. En attendant démerdes toi pour leur parler au lieu de rester bornée comme un âne trop fier de lui. On va finir par te surnommer Cadichon et ce serait ridicule non ?"

Mince et furtif sourire en coin, elle lâchait sa main et sortait de la poche de sa veste d'autres petits mets à manger, deux bonbons échangés contre un service très minime, et une autre miche de pain. Autant jouer sur l'estomac sûrement vide de la tatoueuse pour lui faire comprendre que malgré son attitude elle ne lui voulait pas de mal en cet instant et que mine de rien, la balle était peut-être dans son camp; il lui suffisait de faire les bons choix..


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It's time, my friend   It's time, my friend - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- It's time, my friend -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» All Time Low
» 07. It's Coffee Time !
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» In my Time. Dick Cheney.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: