The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- It started out with a kiss -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyDim 21 Avr 2019 - 21:28
Oh bien sûr, il avait un plan, une idée de plan au moins, mais Ash’ ne voulait pas en entendre parler. C’était hors de question qu’il parte, ce serait trop facile pour lui de partir, et ça n’arrangerait rien pour elle, ça n’arrangerait rien pour Erika. Parce qu’elle ne voulait pas qu’il parte, même si la brune savait que rien ne changerait s’il restait. Merci d’avoir accepté ? D’avoir accepté qu’il reste ici décuver, qu’il conduise durant leur sortie ? Qu’il l’accompagne ? Fermant les yeux, Ashley esquissa un sourire pour elle-même, elle ne savait pas pourquoi il la remerciait, elle n’avait pas besoin de savoir parce que Finan n’avait pas besoin de la remercier. La tête appuyée contre le mur, une main posée sur son épaule, Ash’ laissa l’autre jouer dans ses mèches brunes, trouvant finalement le sommeil à son tour.

Depuis quand est-ce que ce n’était pas arrivé qu’elle dorme ainsi, toute une nuit, sans se réveiller, sans cauchemar ? « M’man … m’man … » Réveil difficile, la voix de Hope la força à ouvrir un œil puis l’autre. Les souvenirs de la veille lui revinrent en mémoire, la jeune mère déglutit en baissant le nez vers ses jambes étendues au sol. Il était parti. « Il est parti y’a un peu de temps. » « Hope c’est … » « C’est rien maman, il est plutôt cool Finan et il avait l’air fatigué hier soir. On va déjeuner ? » Hochant la tête, la brune se releva, grimaçant à cause des courbatures, ce n’était clairement la meilleure position pour dormir. Prenant une longue inspiration, la jeune mère accompagna sa fille pour prendre un petit déjeuner à peu près digne de ce nom, elle avait du boulot, elle allait avoir besoin de se tenir occupée. Mais ça irait, ça irait forcément. Il faudrait que ça aille, cette fois, ils se tiendraient au plan établi.

*****

« T’imagine pas comme j’suis contente de te voir Lily … » souffla Ashley en retrouvant la métisse qui s’était empressée d’ouvrir le portail. Quelle journée de merde suivie d’une nuit de merde en compagnie d’un sombre connard qui aurait mieux fait de finir sa vie dans une capote ou ailleurs mais très loin de ce qui lui avait donné vie. Sale connard de mes deux. Cameron avait eu le mérite de la tenir occupée, de tenir son esprit éloigné de tout ce qui pouvait ici la contrarier. Sauf que Môôônsieur Cameron n’avait pas pensé qu’elle, elle avait du monde à retrouver ici, certes lui aussi, mais cet enfoiré était juste imbuvable. « J’vais retrouver Hope si ça te dérange pas, j’te laisse voir avec … » Pas le temps de terminer sa phrase, une voix l’invectivait déjà et elle ne mit pas longtemps à reconnaître cette voix.

Ash’ se figea, plantée là comme un pied de tomates dont elle n’allait pas tarder à prendre la couleur à force de rager intérieurement. Il n’était pas sérieux, si ? Croisant les bras sous sa poitrine, la brune adressa un regard à Lily, elle se chargerait d’aller rassurer Hope parce que visiblement sa mère allait être occupée à calmer le tempérament de l’emmerdeur du village. Elle papillonna un instant, bien sûr elle était en colère, elle l’était avant même de le croiser, elle l’était à cause de Cameron. Mais surtout, elle était en colère parce qu’avec ses éclats de voix, tout le monde allait rappliquer, et qu’ils n’avaient pas besoin de ça, elle n’avait pas besoin de ça. Le mieux à faire était clairement de ne pas hurler, ne pas attirer davantage l’attention. « On s’est éclatés, t’imagine même pas c’qu’on peut faire dans une putain de Camaro plantée en pleine forêt pendant toute une nuit avec des cadavres qui trainent dans les alentours, un pied in-té-gral ! J'en avais bien besoin ! » Raté pour le calme et la discrétion. « Et tu sais quoi ? J’ai même hésité à pas rentrer du tout, fuir avec lui parce que tu sais, c'est ce que je fais de mieux, me barrer avec les gens comme ça ... Enfin si, j’serai revenue récupérer ma fille mais au moins j’aurais plus eu à … » En voyant approcher Valeria et son air inquiet, Ashley leva les yeux au ciel, rugissant comme un chaton en colère en tapant du pied avant de saisir l’irlandais par le bras pour le traîner avec elle derrière l’intendance.

« Tu crois que j’ai fait exprès de rester là-dehors avec Mister Trou du cul toutes années confondues ? Quoi, tu penses que j’suis partie m’éclater avec lui ? Sérieusement tu me prends pour qui et pour quoi exactement ? J’l’aime pas cet espèce d’enfoiré de mes deux, je peux même pas voir sa tête en peinture, j’avais juste besoin de prendre le large quelques heures et … Et puis merde Fin’ ! J’te dois aucune explication et … et … » Les bras croisés, son pied battant la mesure de sa colère, la brune tenta malgré tout de se calmer, prenant une longue inspiration en regardant partout sauf dans la direction de Finan. Jusqu’à ce que sa résolution ne tienne plus et que ses billes claires se posent sur lui. « Qu’est-ce que ça peut te faire … qu’est-ce que … ça change ? » Est-ce qu’il s’était inquiété ? Sans doute, comme les autres ici. Est-ce qu’il lui en voulait ? Est-ce qu’il était … jaloux ? Et s'il l'était, ça changeait quoi ? Ash' n'en savait pas grand-chose, juste que dans le fond, le voir réagir comme ça, égoïstement ça lui faisait plaisir.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyMar 23 Avr 2019 - 16:39
Il rêvait là ? Elle osait se foutre de sa gueule ?

- Plus eu à quoi ? Hein ?

Il avait vraiment envie de le savoir. Plus à le supporter c'était ça qu'elle comptait dire alors que Valeria rappliquait pour se mêler de tout sauf de ses oignons. Pas de "Bonjour Valoche" pour aujourd'hui, tout ce qu'il fût capable de lui servir, c'est un regard noir et agacé avant de se laisser happer par Ashley, surpris mais sans opposer de résistance.

Derrière l'intendance donc ? Pourquoi l'avait-elle amené ici ? Elle craignait peut-être que ses cris n'interpelle toute la population du fort ? Sûrement. Lui n'en avait clairement rien à foutre. Qu'ils aillent se faire voir chez les grecs, tous autant qu'ils étaient. Il avait bien droit d'hurler sur un membre du conseil s'il en avait l'envie, après tout, c'était ce qu'il faisait de mieux. Se plaindre, geindre encore et encore avant de revenir en compagnie de celle qui ne se calmait pas non plus, c'est bien pour ça qu'il était tant apprécié ici.

- Ne commence pas à me faire dire ce que je n'ai pas dit ! Pour qui ou pour quoi ? Elle insinuait qu'il l'insultait ? De fille qui saute sur tout ce qui bouge, c'était bien ça qu'elle insinuait non ? Parce que ce n'était clairement pas ce qu'il pensait... Il était juste inquiet. D'autre chose que de la peur de ne plus la revoir, là, c'était plutôt la peur de la voir, avec quelqu'un d'autre. Oui. Mais ce n'était pas ce qu'il avait insinué. Je sais même pas c'que je pense Ashley. Je sais juste que t'es pas rentrée et que j'ai eu peur. Toute la nuit j'étais posté là-haut à attendre de voir sa caisse de merde ! Toute la nuit j'ai pensé au pire bordel !

Et pourtant c'est elle qui avait raison, elle ne lui devait aucune explication. Tout le monde devait bien se ficher qu'il ait rongé ses ongles toute la nuit en imaginant qu'elle s'était faite dévorer par les monstres du dehors, que peut-être, ils étaient tombés sur une patrouille ennemie et que cet enfoiré de Cameron n'ait pas su la protéger. Il ne l'aurait sûrement pas fait, ce type n'était qu'un connard égoïste. Elle ne lui devait rien mais il les voulait quand même, ces explications.

- Ouais ! C'est ce que je crois ! En fait, non, mais il voulait juste, faire mal, la faire réagir. Ça change tout ! J'peux savoir ce que vous avez été faire hein ? reprit-il en s'égosillant avant que ce ne soit Summer qui débarque dans l'angle du mur, probablement attirée elle aussi par la gueulante qu'il poussait. Pas maintenant ! Il l'envoya balader d'un geste de la main avant de reposer ses billes hargneuses sur Ashley. J'pense que j'ai droit de m'inquiéter, comme tout le monde ici. Et si t'aimes pas ce connard, j'ai pas l'impression que ce soit le cas de son ami. T'as pas remarqué comment il te regardait lui hein ?

Ca y est, passé l'inquiétude, la jalousie reprenait le dessus. Il ne craignait rien de l'italo-américain en vérité mais concernant son ami, l'irlandais devait avouer qu'il était contrarié chaque fois qu'il la voyait discuter avec ce dernier dont il peinait toujours à se souvenir le prénom. Il aimait l'appeler "le tocard" mais c'était un surnom qu'il utilisait de façon plutôt générique. Toujours était-il qu'il avait remarqué l'intérêt qu'il portait à la veuve. Ca l'inquiétait. Ca le chamboulait. Beaucoup trop pour continuer de soutenir son regard, l'irlandais préféra faire volte-face pour poursuivre.

- T'as fait le choix pour moi hein. Tant pis si elle comprenait que les souvenirs de sa dernière soirée alcoolisé ne s'était pas effacé, cette fois. Alors, pas eu à quoi hein ? A me supporter c'est ça ? J't'avais dit que j'aurais dû partir...
Revenir en haut Aller en bas  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyMar 23 Avr 2019 - 22:26
Plus eu à le voir, plus eu à supporter tout ça, plus eu à avoir mal. Voilà tout ce qu’elle aurait évité en partant, ou simplement en ne revenant pas comme tant d’autres dans ce monde. Sauf que ce n’était pas ce qu’elle voulait, évidemment parce qu’elle ne comptait pas abandonner sa fille, mais aussi, et à l’instant surtout, parce que ces prises de tête, ces engueulades, ces crises, ça lui rappelait qu’elle était vivante, bien vivante. Ashley savait que ses mots étaient forts et que Finan n’avait sans doute pas pensé à mal, de tout le temps qu’ils avaient passé ensemble, elle n’avait jamais eu l’impression qu’il puisse être mesquin, perfide. C’était un emmerdeur, du genre à attiser le feu et laisser les autres se cramer pour éteindre l’incendie, mais ce n’était pas une mauvaise personne. Et là, ce type bien qu’elle avait en face d’elle, il lui avouait qu’il s’était inquiété pour elle.

Et comme à chaque fois, c’était toutes les bonnes résolutions qu’elle avait prises quelques soirs plus tôt qui disparaissaient. La brune était en colère contre tout et contre tout le monde, mais malgré tous les efforts du monde, elle ne parvenait pas vraiment à l’être contre lui. A chaque question, chaque intonation qui marquait cette inquiétude, pour elle, tout ce qu’elle se répétait en boucle pour ne pas céder s’effritait, fragment par fragment, comme une fresque qui à l’épreuve du temps n’avait plus rien d’une image cohérente, logique, intelligible.

« Sauf que tu t’es pas inquiété comme tout le monde hein … » souffla-t-elle sans savoir s’il l’avait entendue, pris dans ces mots qu’il lui lançait au visage. « Son ami ? Josh ? » Il parlait bien de Josh là ? Qu’est-ce que ça venait faire là-dedans, ce n’était pas le sujet. Pas le temps d’en demander plus, d’en savoir plus, Finan lui lançait cette fois ce qu’elle le pensait avoir oublié. « Non ! » siffla-t-elle en serrant les poings. « T’aurais pas dû partir, t’as pas le droit de partir pour te faciliter la vie, parce que ça facilitera pas la nôtre … ça facilitera pas la mienne … » Les derniers mots furent soufflés à voix basse, son regard fuyant pour observer la vie du groupe qui se réveillait plus loin.

Mordillant sa lèvre un instant, la brune inspira, prenant le temps de peser ses mots avant d’avancer vers Finan pour poser sa main sur son épaule. Qu’il ose lui faire face. « Cet abruti a crevé plus loin dans la forêt, il faisait nuit, il pleuvait, on s’est juste paumés … c’était pas loin finalement mais … le temps, les morts, c’était plus sûr de rester à l’abri. » Deux abrutis très clairement, ils s’étaient juste perdus. « Quitte à m’perdre la nuit en forêt, Cameron est clairement pas mon premier choix … Et … J’suis rentrée, j’serais rentrée dans tous les cas … » Cherchant à capter son regard, la brunette reprit. « J’m’entends bien avec Josh comme … avec beaucoup de monde et j’me fiche bien de … du reste. » Pourquoi lui expliquer, pourquoi prendre le temps de lui dire qu’elle se fichait bien de ce type ? Pourquoi prendre le temps de le rassurer quand des deux, elle était celle qui était si souvent confronté à la vie de l’autre ?

Son regard clair glissa à nouveau vers la cour, encore calme, assez calme, avant de se reposer sur l’irlandais. Qu’est-ce qu’elle craignait finalement ? Qu’est-ce qu’elle fuyait ? Quelles seraient les conséquences ? Depuis quand elle se souciait des conséquences finalement … « Si tu pars … j’aurais pas d’autres choix qu’accepter de vivre encore avec des souvenirs qui resteront juste ça, des souvenirs … J’préfère me dire que … peut-être … Merde je sais pas ce que je préfère me dire. Je sais pas ce que je préfère, je sais pas … » C’était pareil, la même chose à chaque fois, elle prenait une excellente résolution, celle de ne pas risquer de briser le couple d’une amie, celle de préserver l’harmonie, de réfléchir, d’être responsable. Et c’était la même chose à chaque fois, le tissu de mensonges dans lequel elle s’enveloppait s’effilochait pour la laisser à découvert. « Tout ce que je sais c’est que ces quelques semaines, et même ces quelques moments qu’on a volé … Je m’étais pas sentie bien comme ça depuis … Je veux pas que ça reste juste des souvenirs. »

C’était une erreur, sans doute, très certainement. Parce que les erreurs c’était sa spécialité, et parce que dans le fond, il n’y avait que dans les erreurs qu’elle avait toujours su avancer, évoluer. Se rapprochant un peu plus, avec toute la résolution mais aussi toute l’incertitude qu’elle pouvait éprouver, Ash’ reprit, ses billes claires plongées dans celles de l’irlandais. Elle n’avait pas d’explication, pas de raison logique, rationnelle, rien de tout ça. Juste cette sensation rassurante. « Tu me plais et … ça me plait. » Lui en dire plus relevait d’un effort qu’elle n’était pas capable de faire même si elle savait bien que ce n’était pas que ça. « Et quitte à m’perdre toute une nuit en forêt, j’pense que je préfèrerais te supporter toi alors … ouais, non, tu peux pas partir … » Oh elle s’en voulait de dire ça, de lui dire ça, de but en blanc. Elle s’en voulait parce que ça n’arrangerait rien pour lui, parce que c’était trahir la confiance d’Erika. Mais finalement, est-ce qu’elle n’avait pas mérité de penser à elle, un peu. Juste un peu.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyMer 24 Avr 2019 - 13:58
Il fulminait sans pour autant rager. Hurler lui permettait juste d'évacuer toute la frustration accumulée au cours de la nuit, longue et inquiétante qu'il venait de passer. Il faisait semblant, du mieux qu'il pouvait. Mais faire illusion devenait de plus en plus difficile. Pour preuve, elle n'avait eu qu'à disparaître quelques heures pour qu'il se ronge les sangs jusqu'à la voir revenir, saine et sauve. "Sauf que tu t’es pas inquiété comme tout le monde hein…" Elle marquait un point ! Mais l'irlandais était trop occupé à la vilipender pour relever, comme pour relever le prénom du tocard dont il venait de parler.

- Si ! J'ai le droit !

Sans se retourner, Finan se mordit la langue pour que des mots plus durs ne viennent appuyer ses déclarations. Il aurait dû partir le lendemain de ce fameux moment volé, encore. Il en avait le droit. Plus qu'un droit, c'était même un devoir. Quelque chose qu'il lui devait autant qu'à Erika.
Erika, Ashley... Le choix était difficile. Parce que la première était devenu son tout il y avait bien un an maintenant. Elle était celle qui lui avait fait oublier Alainna. Elle était sa meilleure amie en même temps que sa petite amie et pourtant. Pourtant, entre les deux, rien n'était comparable. La complicité et les sentiments qu'il éprouvait pour Ashley paraissait plus vigoureux. Plus profond. Plus sincère peut-être aussi. Non, ce n'était pas comparable et ça n'avait pas à être comparé.

- J'm'en fiche aussi tu sais... L'irlandais s’adoucissait enfin, se risquant à croiser son regard, même si ses pupilles virevoltait de droite à gauche pour éviter de trop s'ancrer dedans et y lire, ce qu'il n'avait pas envie d'y lire. J'suis juste... Content que tu sois rentré. Mais. Et après ? Je suis avec Erika. Et toi... Toi tu finiras par m'oublier. Tu finiras par en avoir marre que je vienne t'embêter sans être capable de...

De lui dire qu'il l'aimait et qu'il n'acceptait pas l'idée qu'elle soit libre alors que lui était pris. Que ce soit avec ce Josh ou un autre. Il n'avait aucun droit d'être jaloux, aucun droit de l'empêcher d'être heureuse après tout ce qu'elle avait vécu, subi. Pourtant, égoïstement, il ne voulait pas qu'elle oublie, qu'elle l'oublie lui. Il ne s'y ferait pas, il savait qu'il n'accepterait pas de la voir avec quelqu'un d'autre que lui. Il l'aimait, il le savait maintenant. Et quand il voyait ce "Josh" la reluquait avec des yeux doux, il ne pouvait s'empêcher de se sentir menacé... Est-ce que seulement c'était logique ? Il n'en savait fichtre rien, car plus rien ne l'était dans ce qu'ils vivaient depuis leur retour.

- Qu'est-ce qu'on va faire alors ? Je peux pas partir, ça veut dire qu'on va continuer de faire semblant toi et moi ? Au cas où tu n'aurais pas remarqué, notre petit manège est de moins en moins crédible. J'veux pas que ça soit des souvenirs mais, ça doit le rester. Je crois.

Pour imager ses propos, il désigna Valeria et Summer du menton, les deux femmes discuter ensemble l'air de rien, mais il lui semblait avoir remarqué les coups d’œils intrigués qu'elles jetaient dans leur direction. Peut-être se faisait-il des films, ce n'était qu'une simple crise de parano ? Peut-être, pourtant, à force de s'hurler dessus pour un tout et un rien, les gens allaient bien finir par découvrir le pot aux roses. Il y avait trop de "peut-être" dans toute cette histoire et il avait besoin de certitude, maintenant, il y en avait marre de ces "peut-être". Ce qui était sûr c'est que Megan avait repéré quelque chose. D'autres finiraient bien par le faire aussi.

- J'peux pas rester ici et me dire qu'un jour, tu oublieras tout ça, parce que je t'aurais laissé filer au lieu de me décider.

S'il restait, ce serait tout de même des souvenirs, juste des souvenirs qui continueraient à leur triturer l'esprit et à pourrir leur quotidien. Puis dehors, des gens l'attendaient encore. Du moins l'espérait-il, après avoir passé toute cette semaine à se demander s'il devait vraiment partir, cette fois serait peut-être celle qui le pousserait enfin à prendre la bonne décision. Avec un peu de chance, Clive, Lex et les autres survivaient encore à Cascadia. Leur annoncer les décès de leurs amis paraissaient moins dur que d'affronter cette situation. Puis au pire, il aurait sa soeur. Ouais, sa soeur... Merde de merde. Tout ce qui comptait, c'est qu'il serait loin.

- Moi aussi. Je... Tu me... Enfin. Si j'avais des burnes, je t'embrasserais, là, maintenant, et ces commères pourraient bien aller parler ! Ses mots lui firent autant de bien que de mal. Trop pour qu'il continue de soutenir son regard. Trop pour qu'il soit capable de lui répondre qu'elle lui plaisait elle aussi, qu'il aurait tant aimé se perdre en forêt avec elle, juste cette nuit, pour pouvoir juste profiter d'un dernier instant. Qu'est-ce que vous avez à regarder là ! Vous voyez pas que je suis calmé putain ! De nouveau, il reprenait ses hurlements, à l'attention des deux trentenaires qui continuaient de les observer de leurs œillades inquiètes.
Revenir en haut Aller en bas  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyMer 24 Avr 2019 - 21:07
Il avait le droit, là-dessus, elle aurait beau dire et beau faire, Finan avait raison. Il avait le droit de partir, mais il ne l’avait pas fait finalement, et elle n’avait pas envie qu’il le fasse. Pas hier, pas aujourd’hui, pas demain, parce qu’aussi compliquée qu’ait été leur relation, elle lui était trop précieuse. C’est sans doute ça qui poussa Ashley à se confier, trop, peut-être un peu trop. A trop en dire, tout ce qu’elle risquait, c’était de précipiter une fin qui se lisait entre les lignes trop fragiles de ce qu’ils étaient. Et après ? Après … Elle n’en savait rien. Après, c’était le flou. Après, c’était douloureux. Parce qu’il avait Erika, parce qu’Erika était son amie, parce qu’elle … elle n’avait personne, et qu’elle ne savait pas oublier, elle n’avait jamais su. Huit années n’avaient pas réussi à effacer Jon de sa mémoire ou de son cœur comme dix auparavant n’avaient pas pu lui enlever le manque de sa mère, absente. Le deuil et l’oubli ne faisaient pas partie de son vocabulaire, malheureusement. Lorsqu’Ashley avançait, c’était en trainant derrière elle toutes ses casseroles, toutes ses erreurs desquelles elle parvenait parfois à tirer du bon.

Et tout ce qu’elle voyait à cet instant, tout ce qu’elle entendait dans ses mots, c’était une casserole de plus à trainer. A défaut de l’oublier, elle y penserait, elle en souffrirait, mais un jour elle passerait à autre chose sans avoir entièrement refermé cette porte. Son cœur faisait du yo-yo dans sa poitrine, tambourinant bien trop fort, l’épuisant plus qu’elle ne l’était déjà. Finan avait le pouvoir de souffler le chaud et le froid, comme si dans chacun de ses mots, dans chaque décision, c’était son quotidien à elle qui était suspendu, sa vie, ses sentiments, son cœur. C’était le cas dans le fond. S’il lui disait clairement, là, que sa décision était prise, quelle qu’elle soit, alors elle avancerait. Mais à chaque parole, les espoirs nourris, les déceptions qui suivaient, tout revenait, tout disparaissait. Son regard clair se posa sur Summer et Valeria plus loin, lui rappelant que c’était une erreur et qu’il fallait oublier.

Mais pourtant l’irlandais semblait ne pas vouloir la laisser oublier, ne pas la laisser filer. Ses yeux azurés à nouveau posés sur lui, Ashley esquissa un sourire triste. « Si t’étais courageux … ça s’saurait … » se moqua-t-elle avant de mordiller sa lèvre, évitant de croiser le regard des deux survivants plus loin. Prenant une longue inspiration, la jeune mère releva finalement la tête, se tournant vers Summer et Valeria. « Tout va bien, vous en faites pas. » Il leur hurlait dessus, elle tentait de tempérer, c’était finalement assez normal comme situation, non ? Dans le regard de Valeria, la brune sentit une certaine compréhension, un petit quelque chose qui la força à détourner le regard.

« On sait bien que de nous deux, c’est moi la plus courageuse hein … » souffla-t-elle, piétinant, finissant par tourner le dos au brun. « Les gens parlent, ils parleront … Ça fait dix ans que c’est ma vie ça, c’est rien finalement … » Ash’ tentait de se rassurer, mais sans doute que pour Finan, ça ne voudrait rien dire, ça n’aurait pas de sens. Elle tentait de se rassurer parce que ce qui se dessinait dans son esprit, elle le savait, lui attirerait sans doute des regards mauvais, quelques déceptions, mais pour qui survivait-elle ? Pour qui vivait-elle ? Faisant finalement volte-face, la veuve planta son regard dans celui de Finan. « Si les gens doivent parler, ils parleront … Autant en profiter, non ? » Tant pis. Tant mieux.

Si lui n’avait pas ce qu’il fallait pour prendre cette décision, elle la prendrait, là, maintenant. Un pas, c’était sans doute une erreur, deux pas, c’était une erreur, trois pas, tant pis. Ses mains vinrent saisir le col de l’irlandais pour l’attirer à elle et lui voler un nouveau baiser. Que les gens parlent s’ils avaient quelque chose à dire. Ash’ se recula à peine, sans croiser son regard, son souffle encore au sien. « Rejoins-moi ce soir, ici … tu viens, ou non … et … après, nos vies continueront, personne partira, quoiqu’il arrive. » Ce serait le dernier choix, le seul à faire, s’il décidait de ne pas venir alors … alors elle saurait qu’il fallait avancer, sans lui. « Sans regret, sans rancune. » Pourtant, elle espérait qu’il viendrait, qu’il serait là, qu’il frapperait à la porte de l’intendance.

Se reculant finalement, Ash’ inspira et esquissa un sourire, pour donner le change. « Il faut que j’aille retrouver Hope, elle a dû s’inquiéter aussi. » Quoiqu’il décide. Sans regret. Sans rancune. « Arrêtes de hurler sur les gens, laisse-les voir que … t’es pas juste un emmerdeur O’Malley. » Il était plus, bien plus. Au moins à ses yeux.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyJeu 25 Avr 2019 - 13:42
Il lui plaisait et elle lui plaisait. Ca lui plaisait aussi. Du moins, ça pourrait lui plaire si tout la situation était aussi simple que ces mots. Mais rien n'était aussi simple. Il avait bien beau se démener pour oublier ses sentiments, il y avait toujours quelque chose ou quelqu'un pour les faire resurgir, toujours plus fort qu'avant. Un regard au semblant d'intérêt pour elle de Josh. Une disparition durant toute une nuit. Et tout réapparaissait comme si ça ne l'avait jamais quitté. La réalité était là, il n'arrivait pas à faire semblant. Il n'y arrivait plus. Elle l'avait touché. Il y pensait, chaque nuit. Mais derrière il y avait son aide soignante, si belle, si elle. Mais pas elle

- Fous toi d'ma gueule...

Pourtant, elle avait raison, c'était bien elle, la plus courageuse des deux. Pour preuve ce baiser qu'elle avait eu la bravoure de déposer sur ses lèvres quand il ne s'agissait que d'une idée qu'il était incapable de réaliser. Une idée. Si mauvaise mais qui paraissait si belle à son contact.

- Je sais pas si c'est une bonne... D'accord. Je vais essayer Ash'.

L'irlandais l'observa s'éloigner, des étoiles pleins les yeux, son palpitant bondissant comme jamais à l'intérieur de sa poitrine. Oui il l'aimait. Il le savait. Et il n'était plus le seul, à voir Valeria et Summer faire mine de s'occuper à tâter le sol lorsqu'il releva les yeux vers elle. Manque de pot, il n'y avait rien à vérifier ici, ce lopin de terre n'était ni sujet à la construction du chalet à venir, ni à d'autres cultures. Elles les avaient vus ! Merde.

- C'est pas du tout ce que vous croyiez. Se défendit-il avant même qu'une des deux ne puisse ouvrir la bouche. Je...

- Oui Fin, on a vu, tu avais un bout de salade entre les dents alors Ashley te l'a gentiment retiré à l'aide de sa bouche.

- Ouais, c'est exactement ça ! C'est ça ! Il essayait de faire bonne figure mais ce qui était fait, était fait et le sourire narquois de Valeria, le dévisageant avec malice tandis que Summer semblait s'étouffer de rire dans sa moustache inexistante le poussa à s'emporter de nouveau. Ta gueule Valeria !

- Fin... Fin... La mère de David se rapprocha de lui, sans effacer son rictus malsain de son visage avant de l'attraper les épaules, comme une amie compatissante avant de lui envoyer, sans prévenir, un bon coup de genou dans l'entre-jambes, laissant l'irlandais s'écrouler sur les genoux, le visage rougissant de douleur. On s'en fiche bien de ce que tu fais. Par contre, de comment tu nous parles... Enfin, on est quittes. Allez viens Summer.

Il ne l'avait pas volé celui-ci. Les deux jeunes femmes s'éloignèrent, le laissant reprendre son souffle alors que ses genoux continuait de s'incruster dans le sol humide. Il ne l'avait vraiment pas volé. Pour Rika. Et pour les deux trentenaires qui avaient su faire table rase à propos du comportement qu'il avait eu lors des premiers mois passés au fort. C'était justifié.

*******

- C'est moi... J'suis là.

Son poing s'écrasa à plusieurs reprises, mollement, contre le battant. Depuis l'après-midi, il avait l'impression d'être observé de toute part. Après une bonne sieste, l'irlandais avait réfléchi, toute la journée à la proposition que lui avait faite Ashley... Tout continuerait ? Personne n'aurait à partir ?
Il n'y croyait pas. Si personne n'aurait à partir, alors il n'avait rien à faire devant cette porte... Mais qu'importe, sa décision était déjà prise. Deux lettres avaient été préparé durant la journée, une pour chacune d'elles. Il y avait bien réfléchi. Il ne pouvait plus supporter une journée de plus ces circonstances. Alors, dès le lendemain, il partirait. Seulement. Il avait besoin de savoir. Savoir ce qu'elle lui voulait, savoir de quoi il retournait mais surtout, besoin de lui dire au revoir.

- Je... Voilà, j'suis venu. Sans regrets, sans rancunes.

Pour reprendre ses mots. Pourtant les regrets commençaient déjà à pointer le bout de leur nez en croisant son regard azuré. C'était une erreur. Parce qu'il ne pêchait pas aujourd'hui, il y avait comme quelque chose, au fond, qui lui disait qu'il changerait d'avis après cette discussion.

- Alors. Tu as. Des choses à me dire non ? Ou, je sais pas en fait.

Une fois entré dans la pièce, soutenir son regard devint impossible. Parce qu'il connaissait son plan, mais qu'il n'avait pas l'envie de lui exposer. Il ne fallait pas qu'elle l'en empêche. Non, ça serait mieux pour elle, comme pour Madsen.
Revenir en haut Aller en bas  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 EmptyJeu 25 Avr 2019 - 19:37
Qu’est-ce qui lui était passé par la tête ? Voilà la question qu’Ashley se posait alors qu’elle s’éloignait de l’irlandais, sous les regards de Valeria et Summer. C’était inconscient, Erika aurait pu passer par là, les deux autres jeunes femmes pourraient décider d’aller lui parler. Que penseraient les autres, que penserait le groupe, que penserait sa fille ? Pourtant, elle ne regrettait pas ce baiser, comme tous les autres, comme chaque instant volé. Elle entendit les voix dans son dos, ne se tournant pas, elle avait appris il y a bien longtemps à ne pas se retourner, à ne jamais répondre aux regards, aux commentaires, à tout ce que l’on pouvait dire ou faire à son propos, bien obligée en élevant un bébé seule à dix-sept ans.

« M’man ! » La voix de sa gamine la sortit de ses pensées, l’arrachant à toute mélancolie, dessinant aussitôt un sourire sur ses traits. Hope s’était inquiétée, Selene avait veillé sur elle la nuit durant, mais tout allait bien maintenant qu’elle était rentrée. « J’dois voir Selene pour la rassurer aussi, tu viens avec moi ? » Les deux croisèrent la musicienne, un débriefe rapide de la situation, rien d’inquiétant, juste deux abrutis perdus en forêt. S’en suivit un après-midi avec la blondinette, mais un après-midi où Ash’ n’était pas vraiment , son esprit voguant entre la discussion du matin même et cette soirée à venir, une légère angoisse lui nouant l’estomac. L’idée d’envoyer Hope chez Valeria et Gregory pour la nuit lui effleura l’esprit, mais avec ce qu’elle savait, ce n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle alors après de longues délibérations mentales, Ashley décida simplement de l’envoyer au lit tôt, une histoire de son cru pour faire passer le fait qu’elle ne viendrait pas se coucher de suite avec elle.

La nuit était tombée lorsque la brune regagna le rez-de-chaussée, la trappe fermée au-dessus de sa tête pour ne pas déranger sa fille qui s’était endormie, sans doute épuisée après une nuit à l’attendre. D’ailleurs, épuisée, Ashley l’était aussi. Angoissée toujours, un peu plus même. Elle attendrait, la nuit entière s’il le fallait pour avoir une confirmation, quelle qu’elle soit. Assise près du comptoir, à tenter de lire un livre qui ne l’intéressait pas le moins du monde à la lueur de trois bougies qui n’étaient pas suffisantes pour lire de toute manière, Ashley attendit. Il n’allait pas venir, il ne pouvait pas venir, il y avait Erika, il y avait trop de complications s’il venait. Le coup sur la porte lui fit lâcher son livre. C'est moi... J'suis là. Il lui fallut bien quelques secondes pour réagir et se lever.

Ramassant le livre, Ashley avança vers la porte, tirant le battant vers elle. Un sourire se dessina sur ses lèvres un instant. « T’es venu … » répéta-t-elle, aussi étonnée qu’heureuse que ce soit le cas. La brune se décala pour le laisser entrer, refermant la porte derrière lui et resta appuyée sur le battant de bois fané. « Des choses à te dire ? » Elle n’avait pas pensé qu’il viendrait, et pour autant qu’elle l’avait espéré, Ash’ n’avait rien préparé, pas de grand discours pour le convaincre de quoique ce soit. Et en le voyant à nouveau fuir son regard, la brunette eut cette impression que finalement, sa venue n’était peut-être pas aussi providentielle qu’elle venait de le penser en entendant ces coups sur la porte et sa voix.

« Je … sais pas non plus à vrai dire. Et là j’ai comme l’impression que t’es venu pour me dire d’aller me faire voir chez les grecs … » tenta-t-elle de plaisanter avant de se racler la gorge, mordillant un instant sa lèvre. « Hope dort au-dessus. » précisa-t-elle avec un signe de son index vers le plafond, le livre entre ses doigts. Mieux vaudrait éviter de se crier dessus, donc. Le dos toujours collé à la porte, sa main sur la poignée, Ashley inspira longuement. « Je crois qu’il y a plus grand-chose que je t’ai pas déjà dit, ou alors … si, je sais pas. Je m’étais dit que … si tu venais ce soir alors je saurai, et si t’étais pas venu, alors j’aurais su aussi mais … shit, c’était plus facile dans ma tête. » Ca l’était, vraiment, même si elle n’avait rien préparé, tout était bien plus simple à dire tant qu’elle n’avait pas besoin de le dire. « La vérité c’est que … ça m’est égal qu’elle soit là … enfin ça m’est pas égal, c’est pas vrai, mais … »

Les mots ne venaient pas, pas comme elle le voulait, et elle se sentait s’agacer en plus de cette angoisse qui lui nouait l’estomac, en plus de son cœur qui tambourinait dans sa poitrine. C’était ça. « J’me sens pas juste bien quand t’es là, j’ai envie de rire, de hurler, j’me sens … plus vivante. Pas parce qu’il le faut, mais parce que … c’est juste le cas. » Bon ça n’aurait peut-être pas de sens pour Finan, elle n’était même pas certaine que ça en ait pour elle. « Et j’ai pas envie de tourner le dos à ça … j’ai pas envie que toi tu me tournes le dos, parce que … ce monde a pas besoin de nous pour nous priver de ce qu’on veut, de ce qui est bien, bon, il le fait très bien tout seul et … » Et tout le reste, elle lui avait déjà dit. Décollant finalement son dos de la porte, relâchant la poignée, Ash’ avança vers le brun, glissant ses doigts à sa joue pour le forcer à la regarder, croiser son regard au moins une fois. « J’veux pas que tu partes, mais si tu pars alors j’suppose que j’aurais qu’à emballer mes affaires et celles de Hope pour te suivre, parce que tout ça, cet endroit, c’est toi qui l’as rendu un peu meilleur. Alors tout le reste, je m’en fous … » Sa main qui tenait le livre le lâcha, l’ouvrage usé tombant à ses pieds dans un claquement qui sonna comme la fin de toute réflexion. Ramenant ses deux mains à sa nuque, Ashley se hissa sur la pointe des pieds pour venir l’embrasser, sans cette réserve qu’elle avait eu jusqu’ici, sans les barrières que sa conscience lui imposait. Avec rien de plus que ce qu’elle voulait, rien de plus que ce qu’elle ressentait.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: It started out with a kiss   It started out with a kiss - Page 5 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- It started out with a kiss -
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Aden | Your kiss it could put creases in the road
» kiss me passionately ∇ FUK
» Blow a kiss, fire a gun - Reediane
» Dessin de Snow'
» The last, but the best

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: