The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Home is such a lonely place -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptyLun 25 Mar 2019 - 11:23
Oui, il avait très probablement un sacré problème dans sa tête. Ça le fit rire. Il hocha la tête cependant lorsqu’elle lui demanda de remercier Roza pour elle. Ça serait fait – s’il parvenait à retrouver la russe, et ce fait semblait pour le moins compromis. Mais ça, Connor ne le savait pas encore. Pour l’instant, le sportif était persuadé qu’ils retrouveraient, pour retrouver avec elle une constance qui fonctionnait bien. Ils seraient ensemble, pour protéger les angles morts de l’autre, pour ne pas tomber.

Son regard clair se posa sur Ashley. Le reste de ses mots le laissa davantage songeur l’espace d’une seconde, alors qu’il la fixait en coin. Dans ses propos, une acidité qu’il pouvait comprendre, qui devait la torturer, la ronger de l’intérieur. Il n’afficha aucune expression, mais il ne lui ferait pas l’insulte d’un faux espoir :

Le plus probable si je le trouve, c’est que je l’abatte sans sommation. Sa voix était sèche, sans doute trop pour les circonstances, mais rien ne servait de tourner autour du pot. Il ne pourrait pas faire ça pour elle, et il n’avait pas envie de pousser leur destin vers cette violence-là : Je connais leur dangerosité, je ne prendrais pas le risque de mourir pour te le ramener et que tu puisses te venger. J’ai tout à y perdre, et toi rien à gagner.

Son constat était simple, bien que probablement glaçant pour la jeune femme. Il ne partait pas pour ça. Il ne retournait pas dehors pour venger un ranch déjà réduit en cendres. Cette rage ne ferait rien d’autres qu’amener davantage de morts dans leur scillage, et il n’était pas question qu’une autre personne tombe pour ça.

La vérité, c’est que si je pars, ça n’est pas pour me remettre après eux, c’est pour trouver autre chose. Parce que cette page se devait d’être tourné définitivement. Si personne ne faisait l’effort d’avancer, cette douleur se cristalliserait si profondément que le fonctionnement même de ce campement deviendrait nocif pour tout le monde. Son air se devait d’être sans poison. Pour lui, pour elle, pour sa famille, pour sa fille. Si ma route croise la leur, alors je tirerais avant même de parler. Trancha-t-il. C’est la seule chose que je peux te promettre les concernant.

Mais qu’Ashley aborde le sujet insinuait un doute en lui. Peut-être comme une évidence :

En partant, pour Addison et Damian… Tu t’es réveillée tous les matins avec l’espoir de lui tomber dessus, pas vrai ? C’était plus rhétorique qu’autre chose, il en était plus ou moins persuadé. Sous ce masque de candeur et d’innocence, Ashley était probablement bien plus sombre qu’ils ne pouvaient l’imaginer ici. Beaucoup reprochait à Selene cette noirceur, mais tout compte fait, la jeune mère n’avait rien à lui envier. Tu as espéré que le hasard te mette sur son chemin, pour lui faire payer ce qu’il a fait à Jon. Simple conclusion. Tu sais ce qu’on dit à propos de la vengeance, n’est-ce pas ?

Il se tourna vers l’horizon, jeta son mégot dans un cendrier prévu à cet effet :

C’est deux tombes que tu creuseras. peut-être même trois. Ça serait sans fin.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptyLun 25 Mar 2019 - 20:40
Son regard n’avait pas quitté ce point invisible par-delà la cime des arbres, pourtant elle ne fixait rien, Ashley contemplait simplement le vide, le calme. Rien, il n’y avait rien, aucune lumière sinon celle faiblarde des premiers rayons de soleil, et c’était ainsi depuis plus de trois années. Les lumières artificielles de la ville avaient totalement disparu, le monde avait été rendu à la nature, à tout ce qui était sauvage, et eux-mêmes, n’étaient-ils pas redevenus sauvages ? Lorsqu’elle revoyait derrière ses paupières closes le visage tuméfié de Jon, Ashley en était convaincue. Lorsqu’elle se voyait trancher la gorge de ce type, Ashley en était convaincue.

Lorsque Connor lui répondit, elle ne broncha pas, elle ne reposa pas son regard sur lui, se contentant de serrer les poings sur la rambarde de bois. « C’est pas ce que je te demande … » souffla-t-elle calmement en fixant toujours l’horizon. Ashley l’écouta, comme une enfant sage aurait été écouté les paroles plus sages encore d’un aîné. Etait-elle satisfaite de ce qu’elle entendait ? Elle n’en pensait rien, elle n’attendait rien à vrai dire, tout ce qu’elle voulait c’était savoir qu’il ne parcourait plus cette terre, que lui aussi avait été dépossédé de ce qui lui importait. Enfin, ce n’était pas tout, mais le reste était encore dans un coin de son esprit.

A sa question, la brune tourna finalement la tête vers lui alors que le sportif détournait lui le regard. « J’en sais rien … » souffla-t-elle, honnête. « J’veux pas … j’les chercherai pas, je le chercherai pas et je demanderai à personne de le faire. » Elle voulait le voir mort, tout comme elle voulait voir Barbie Pétasse et sa pote brune périr sous ses yeux. Mais ce n’était pas la seule chose. « J’ai passé des jours, des semaines à me dire que Jon était mort tout seul, sans personne près de lui pour croiser une dernière fois son regard, pour entendre une dernière fois sa voix … Mais c’est faux. Il était pas tout seul. » Son cœur se serra, parler devenait plus difficile, parce que dans le fond, elle n’allait pas si bien que ça, elle n’avait toujours pas oublié, elle n’avait pas digéré et que chaque nuit un rêve se plaisait à lui rappeler la réalité. Jon était mort, il avait sans doute souffert, et elle n'avait pas été près de lui.

« Ce type était là. Ce … Il était là et lui, il sait, lui il pourra me dire … » Lui dire quoi au juste ? Ashley n’en était pas certaine, parce que même si elle trouvait ce fils de pute, même si elle lui parlait, il aurait tout à gagner à lui raconter n’importe quoi, à la blesser davantage, parce que ces gens-là, ils ne savaient faire que ça. « J’veux récupérer ses derniers mots, son dernier regard. J’veux savoir ce qui s’est passé, comment, pourquoi … Je veux plus l’imaginer … » Ash’ sentait les larmes lui brûler les yeux, mais elle ne pleurait pas. « Et après, je le tuerai. Ils ont creusé ce putain de charnier en débarquant au ranch … » Ravalant sa colère en même temps que les larmes. « Mais bon … j’irai pas les chercher, et je demanderai à personne de le faire. » Elle attendrait patiemment, le destin avait su lui ramener Jon et tant d’autres, il pourrait bien lui faire cette faveur, une dernière fois. « Je risquerai pas la vie des gens ici, pas la tienne ou celle de Roza. » conclut-elle pour le rassurer ou pour lui assurer que la vengeance ne serait ni l’essence ni le sens de sa vie. L’essence et le sens de sa vie dormait encore entourée de sa poupée et de vieilles photos ternies par le temps.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptyMar 26 Mar 2019 - 11:48
Alors qu’est-ce que tu me demandes ? Rétorqua-t-il.

En avait-elle seulement la moindre idée ? Connor n’en avait pas la moindre impression. Ses envies étaient diffuses, mais son impuissance également une certitude. Si elle ne pouvait pas aller les traquer, et si elle n’enverrait personne pour le faire, alors cette vengeance resterait à l’état de tumeur qui grossirait à l’aide de toutes les rancœurs qu’elle ressentait.

Donc tu veux creuser un autre charnier, analysa-t-il sèchement. C’est avec Roza que tu aurais dû partir. Ta rage lui serait tellement utile pour enterrer tout le monde.

Il n’y aurait aucun jolie fin, comme dans les contes de fée, et sa fille n’aurait jamais sa grande vie de princesse. Cette existence était d’une cruauté sans limite, implacable, et devoir composer avec était d’autant plus perturbant pour tout esprit humain. Mais le discours d’Ashley lui fit secouer la tête. A vrai dire, il ne comprenait pas ce qu’elle attendait de toute façon.

Et donc tu vas te laisser ronger par ces fausses certitudes ? Demanda-t-il. Jon a dû être terrifié, de mourir. Il a dû avoir peur pour lui, et pour vous encore plus. C’était ça qu’il y avait à savoir, sur sa mort. Il n’y avait pas de dignité ou d’honneur là-dedans, et les autres n’avaient rien gagné en lui prenant sa vie. C’était juste… Comme ça, désormais. Comme son départ du campement, il y avait des fatalités évidentes, et il luttait contre ne menait à rien. J’peux pas… J’peux pas te laisser dire tout ça, parce que ça jette sur sa vie un truc d’juste… Insignifiant. Qui veut rien dire, qui a zero sens. Et quand il est parti, ça avait du sens pour lui d’donner ça pour Hope.

Son meurtrier n’avait rien eu de Jon. Il avait failli mourir oui, et il était toujours vivant aujourd’hui, mais Hope était de retour. Au final, Jon avait gagné. C’était lui qui avait gagné.

Si tu crois qu’Jon a laissé à ces types l’occasion d’lui prendre ce qu’il avait vraiment pour lui, je comprends pas pourquoi tu l’as tant aimé. Et ses mots étaient durs. Connor s’en rendait compte. Il ne parvenait juste pas à prendre des gants pour tout ça. J’sais pas non plus pourquoi tu t’tortures à ce point, parce que tu ne peux rien y faire, parce que ça changera rien non plus. Il ne reviendrait pas. C’est pour te punir ? S’enquit-il.

La question était sincère, il lui fallait comprendre. Pourquoi s’imposer ça, pourquoi se faire du mal ainsi. C’était inexplicable, parce qu’Hope n’aurait que ça à voir, que ça a comprendre, et il craignait de l’exemple que ça donnerait pour sa perception du bonheur.

ça va t’bouffer jusqu’à la moelle, et c’est l’héritage que tu laisseras à Hope. Il haussa les épaules. Tu pourras jamais pardonner, laisser faire, ne plus avoir mal, ou l’oublier lui… Et il pouvait la rassurer là-dessus : J’oublierais pas ce type, ni Sarah, ni Carmen, ni Axel. Encore moins Alan, Christina, Arthur et Isabel. Mais si tu t’bloques là-dessus, tu vas t’enfermer définitivement avec eux. Et si y’a bien un truc qu’ce monde m’a appris, c’est qu’vivre avec des morts, ça a jamais rendu personne plus serein.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptySam 30 Mar 2019 - 15:39
Ce qu’elle lui demandait ? Elle n’en était pas certaine elle-même, simplement une information, n’importe quoi. Un moyen de le retrouver par ses propres moyens, une adresse. N’importe quoi, n’importe qui, tout ce qui lui permettrait de pouvoir regarder ce type dans les yeux, juste une fois, pour peut-être y lire des remords, pour pouvoir y confier sa peine, sa colère. Pour pouvoir en finir avec les sentiments négatifs qui revenaient la hanter dès qu’elle fermait les yeux pour dormir. Un rire amer fila ses lèvres à la remarque de Connor. « Je croyais que tu espérais la retrouver toi aussi. » Pour la dissuader de continuer sa croisade ? Comment en vouloir à la russe, elle connaissait ces gens qui se disaient humains bien avant le ranch, elle avait déjà tant perdu par leur faute. Ashley soupira, secouant doucement la tête.

Elle n’était pas en colère ou agacée par les propos de Connor, elle savait que dans le fond il ne pensait qu’à son bien, qu’à lui faire comprendre que la colère et ce besoin de savoir, de se venger, ne feraient que la ronger lentement mais sûrement. La brune baissa le nez vers ses chaussures, scrutant chaque défaut sur le cuir usé de ses boots, jusqu’à relever son regard clair vers le sportif. « Je sais … » Elle savait, ça ne lui ramènerait pas Jon, rien ne lui ramènerait Jon. Etait-ce pour se punir ? Non, elle n’y pensait pas à sciemment, elle n’y pensait presque plus. Hope était tout ce qui comptait, Hope occupait son temps, son cœur, son esprit, mais dès lors que ses paupières se fermaient, là, elle n’avait plus le contrôle de rien. Pourtant, une part d’elle s’en voulait de ne pas avoir été là, de ne pas aller là-bas avec lui, ou à sa place.

« Je sais que … c’est pas ma faute, je sais que Jon a … fait ce qui était important et juste pour lui, je sais déjà tout ça. Je sais qu’il faut … aller de l’avant et tout le laïus habituel, je le sais mais … » A nouveau, un sanglot noua sa gorge, un soupir filant ses lèvres qu’elle mordillait pour ne pas pleurer, pour se contenir. « Peut-être que j’devrais parler à Mary ouais … » souffla-t-elle avec un rire triste. « Ça tourne et ça tourne en boucle dans mon crâne dès qu’Hope s’endort, dès que c’est … calme. » C’était sans doute pour ça aussi que cette virée hors du camp, avec le danger, cette nécessité de rester alerte tout le temps pour assurer leur survie, tout ça avait été salutaire, bénéfique sur le court terme. Sauf qu’elle ne pouvait pas fuir éternellement. « J’suis paumée la plupart du temps. » C’était un simple constat, Ash’ n’avait pas vraiment changé en dix ou quinze ans, tout ce qui avait changé, c’était les choses qui la désarçonnaient, l’onde de choc qu’elles déployaient dans sa vie. Connor parlait de vivre avec les morts, alors, elle devait vivre avec les vivants, laisser les morts où ils étaient, en paix, elle l’espérait.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptyJeu 4 Avr 2019 - 13:50
J’te dis pas que c’est facile, hein, fit-il à la fin, en la regardant en coin.

Connor haussa les épaules, un peu par dépit. Non, ça n’était pas facile, et elle avait toutes les raisons du monde d’être perdue dans son esprit. Entre ce qu’elle devait faire, ce qu’elle voulait faire, ce qu’on attendait d’elle. Tout était fait pour la perdre en route de toute façon, l’essentiel étant sans doute de faire le tri pour ne prendre que le meilleur. Mais là encore fallait-il être dans le bon état d’esprit pour ça. Et ce point, le blond n’était pas persuadé qu’il soit si simple à attendre :

J’sais bien que non, ça l’sera jamais, et ça fait chier. Admit-il.

Le deuil n’avait pas de mode d’emploi. Et aimer, c’était sans doute une chose différente d’une personne à l’autre. On ne pouvait pas dire qu’Elena et lui s’aimaient de manière si orthodoxe. Ils ne pensaient pas au futur, aux enfants, à leur endroit où s’installer. Connor reprenait la route, pour la laisser à ses occupations de femme de pouvoir. Beaucoup les jugeait là-dessus, en estimant qu’il y avait un problème sans doute avec cette manière de faire. On lui reprochait par la même de n’être là que pour le bien être de la grecque. Et si c’était le cas, alors Connor estimait que ça ne regardait que lui, pas les autres. Qu’est-ce que ça pouvait bien leurs foutre, au fond ?

J’aimerais que Christina soit encore là. Parce que, elle, elle avait toujours les bons mots pour t’comprendre, et pour t’rassurer. Souffla-t-il pour lui-même, en baissant le regard vers ses chaussures. Le froid rentra par sa nuque, il eut un frisson. Mais comme j’peux pas la ramener, j’en aurais jamais la force, j’me dis que… J’peux faire mieux pour ce qu’elle m’a donné. Tu sais… Histoire de lui faire honneur, ou un truc du genre.

Serait-elle contente de lui, là où elle se trouvait ? Et sa mère, son père ? Ses grands parents ? Est-ce qu’ils pourraient le trouver digne de porter leur nom ? Connor aimait se dire qu’il faisait ce qu’il fallait pour que le maximum de gens soit heureux. N’était-ce pas bien, comme ça ?

Tu peux m’en parler, à moi, tant que je suis encore là. Proposa-t-il à Ashley, en relevant le regard vers elle : J’emmènerais ton secret avec moi, personne ne pourra y toucher.

Tout comme il l’avait amené avec lui dans son appartement secret, près de Tacoma. Un endroit que même Roza ne connaissait pas, dont Elena n’avait pas encore la clé. Parce qu’il n’était pas sûr de l’y amener, de toute façon. Est-ce que ça valait encore la peine ? Est-ce qu’ils en auraient le temps ?

Je ne sais pas si tu t’en porteras mieux, mais tu peux toujours essayer, de se décharger, sur lui. Il se sentait assez fort pour porter le monde entier, parfois.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptyDim 7 Avr 2019 - 16:54
Encore heureux, Connor ne lui disait pas que c’était facile. Tout le monde savait que rien n’était plus facile dans ce monde, sauf mourir peut-être, là, c’était assez simple, trop simple. Trop commun. Survivre, c’était le truc le plus dur pour ceux qui restaient après avoir enterré ou laissé derrière tellement de leurs proches. « Ça fait chier ouais … » répéta la brunette dans un souffle, plus pour elle-même qu’en réponse. Elle préféra le laisser parler, parce que c’était rare qu’il se confie lui, le caractériel de deux mètres qui avait eu la force de faire ce qu’elle lui reprochait, la forcer à vivre.

Christina, pour le peu qu’elle savait cette femme faisait partie de ceux qu’ils avaient perdus avant de rejoindre le ranch. Et dans la façon dont il en parlait, les mots employés, Ash’ comprenait qu’elle avait beaucoup compté pour lui, comme une figure maternelle peut-être même. « J’comprends … » Honorer la mémoire des disparus, ne pas détruire ce qu’ils leur avaient laissé, ne pas gâcher les moments passés ensemble et les mots échangés, parce que tout avait sa valeur dans le présent. Pourtant c’était compliqué, ce n’était pas que des souvenirs qu’on laissait derrière à chaque disparition, c’était aussi tous les futurs possibles avec les disparus.

La jeune mère haussa les épaules. « J’arrête pas d’faire des cauchemars … là-dehors j’en faisais plus, parce que … fallait penser à survivre, vraiment, fallait … toujours dormir en gardant une oreille à l’écoute de ce qui nous entourait … Ici, c’est calme et même si j’adore pas l’endroit, c’est sûr que c’est plus sûr que dehors. Et dès que je ferme les yeux, dès que je trouve le sommeil tout ce que je vois c’est … Jon, Hope et moi. C’est notre vie parfaite, rêvée, c’est tout ce dont on avait parlé, tout ce dont on avait jamais parlé … parfois dans l’ancien monde comme si j’avais jamais fait l’erreur de claquer la porte, parfois dans ce monde, et puis d’un coup j’ai mal, je me vide de mon sang, j’peux plus bouger et quand je réalise ce qu’il se passe, Jon est plus là et ils sont tous là, tous les morts … » Tous les leurs, tous ceux des autres, tous ces êtres qui ont traversé sa vie. « Et il reste que ma fille et moi, au milieu des cadavres … » Mains jointes sur la rambarde, Ashley inspira longuement.

« Je sais que le meilleur moyen de lui faire honneur, de pas gâcher son sacrifice c’est de vivre. De continuer. Penser au futur plutôt qu’au passé. Je sais mais … j’ai peur. » Peur de ne plus jamais être heureuse ou peur de l’être à nouveau, parce que l’être à nouveau, c’était prendre le risque de souffrir une fois de plus. « Tu peux emporter ce secret avec toi et le perdre n’importe où, Ashley est une poule mouillée. » conclut-elle avec un mince rire, amer. Prenant à nouveau une grande inspiration, la brune releva ses yeux clairs vers Connor. « On a pas toujours été d’accord sur tout et on sera sans doute jamais d’accord sur tout mais … dans tous les cas, j’comprends pourquoi tu fais c’que tu fais … » Sans doute que cette Christina serait fière de lui ? Elle l’espérait.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 EmptyMer 1 Mai 2019 - 11:18
Tu as besoin d’une stratégie. Répondit-il de but en blanc à Ashley, à la fin de son explication.

Ce cauchemar, il s’y voyait aussi. Coincé entre Elena et sa sœur, avec sa douce saignant à en devenir livide, la rouquine incapable de l’aider pour l’empêcher, et cette marrée inhumaine fondant sur eux alors qu’il était désarmé. Bien sûr que c’était terrifiant, plus que ça encore. Ne pas se réveiller impliquer de voir une fin inévitable, saisissante, qu’il préférait ne même pas imaginer. Et qu’avait-il comme remède contre ça ? Pas grand-chose. Connor se sentait démuni d’une certaine manière, triste de ne rien pouvoir faire pour soulager la jeune femme :

C’est idiot, mais tu peux mettre en place des moyens d’plus y penser, à ce cauchemar, et à lui. Poursuivit-il. Dehors, y’a pas qu’la survie qui t’permet de te focaliser sur autre chose. Avec Roza, c’était nos conneries, nos discussions.

Il ressentit à l’intérieur comme une bouffée de nostalgie en parlant de la russe, comme si ça pouvait changer les choses d’en discuter. Il aurait aimé pouvoir confier à Ashley ces souvenirs-là, pour qu’elle voit comment ils faisaient tous les deux. Les mots ne décrivaient pas parfaitement ces instants passés, à souffrir du froid et de la faim, mais à se nourrir de ce qu’ils avaient de meilleur en eux.

Ma tête était libre quand j’étais en sa compagnie, elle me focalisait sur c’qui comptait vraiment. J’veux dire, c’est une survivante compétente à la base, mais elle a eu le temps d’se lover dans le confort comme chacun. Précisa-t-il, sans trop savoir si c’était pertinent de le faire : L’fait qu’on soit ensemble nous a donné une motivation commune à poursuivre et à s’relever.

A chaque fois qu’ils ressentaient la fatigue, la peur, le doute, tout ça se retrouvait balayé par le duo qu’ils représentaient. Le fait d’être ensemble avait changé la donne drastiquement, comme une évidence au final. Ils avaient eu besoin de vivre pour cette fraternité :

T’es parti avec l’autre crétin, mais vous étiez responsable l’un de l’autre. Il haussa les épaules. Finan n’était pas vraiment son meilleur ami, mais Connor n’avait pas d’avis si tranché à son sujet. Notamment parce que tout le monde s’était gardé de lui parler de la scène qu’il avait fait à Elena, et du fait que cette dernière en avait souffert. Nul doute que si ça remontait à ses oreilles, il n’hésiterait pas à le massacrer. Et après, t’as retrouvé ceux qu’tu voulais retrouver, ça a impliqué encore plus de responsabilités.

Sur ces mots, sa voix s’était faite légèrement plus sombre. Ne pas mentionner Addison et Damian clairement l’aidait à ne pas penser à la colère qui grondait en lui lorsqu’il les voyait. Ces types ne méritaient pas l’investissement qu’Ashley s’était donné. Ni l’amour de ceux de ce campement.

C’est ça qui t’as permis de te concentrer sur tes priorités et d’oublier le reste. Termina-t-il.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Home is such a lonely place   Home is such a lonely place - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Home is such a lonely place -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» Such a lonely day ...
» OBLIGATION LÉGALE AVANT LA MISE EN PLACE DE L'ARMÉE D'HAÏTI.
» Isiàwen Nilmandra + Je sais que ma place est ici

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: