The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Someday we will foresee obstacles -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptyDim 7 Avr 2019 - 16:29
La grande question c’était surtout de savoir si sans tout ça, Ashley avait déjà vraiment le respect et la confiance des autres. Elle avait eu la confiance de Carmen, d’Axel, mais aujourd’hui ils n’étaient plus là pour lui renouveler cela et la brunette craignait que le moindre écart mette tout en branle. Les paroles de Selene firent rouler son cœur dans sa poitrine, difficile de dire si c’était du courage ou de l’inconscience qui l’avait poussée à se battre contre Zack et sa bande de joyeux connards alors que la vie de sa fille était dans la balance. Certains auraient peut-être juste vu dans son comportement l’égoïsme d’une mère prête à risquer un groupe pour sauver sa gamine. Ash’ inspira lourdement à l’évocation de Jon, c’était peut-être là une autre facette du problème, cette sensation désagréable de le trahir, de jeter dans une fosse leurs souvenirs, leurs rêves pour un sentiment plus léger mais pas moins sincère. « Je sais c’est … » C’était presque comme si elle fuyait avant même d’avoir fait une connerie finalement.

La suite des paroles de son amie lui fit hausser un sourcil, remplaçant son air tristounet par un sourire. Elle n’était pas sérieuse si ? « Expliquer à Erika ? Oui … ça ne serait pas du tout bizarre après … Oh tiens Erika tu tombes bien, Finan et moi on voulait te parler, il se trouve que nous nous sommes rapprochés et, bien sûr si ça ne te dérange pas, j’aimerais pouvoir t’emprunter ton petit-ami. » La jeune mère laissa filer un instant avant de rire, elle comprenait bien ce que voulait dire Selene, finalement il n’y avait pas à mentir, l’honnêteté n’était pas forcément une mauvaise solution car elle pouvait mener à plusieurs alternatives. Mais c’était au-dessus de ses forces, non, la seule des options viables pour l’instant lui paraissait être de faire comme si. Comme si elle ne ressentait rien du tout, comme si ça ne lui faisait pas mal de les voir ensemble et heureux.

Un nouvel éclat de rire fila ses lèvres à l’idée de la soirée pyjama. « Tu seras pas obligée de me mentir, toi et moi on sait que j’ai toujours eu des goûts de chiottes en matière de mec de toute manière … » Jon était l’exception, son exception, celui qui avait tout eu pour être brisé mais qui s’était avéré fort, bien plus qu’elle, posé, réfléchi. « Tu sais ce qui me fait rire dans tout ça ? Finan c’est … l’archétype du gars paumé, avec un caractère de merde et tous les défauts que je vois déjà chez moi, le type même qui m’a toujours fait craquer … j’entends presque mon moi d’il y a 10 ans qui me dit, tiens tu vois j’avais raison ! » Un soupir triste s’échappa de ses lèvres qu’elle recommença à mordiller. « Peut-être que dans le fond, j’suis mieux toute seule, j’veux dire … peut-être que je suis pas prête, que je le serai plus jamais, peut-être que … c’est mieux comme ça finalement. » Ashley, mère célibataire, c’était ce qu’elle avait été pendant la majeure partie de sa vie d’adulte, et peut-être que désormais c’était pour le mieux. Elle ne trahirait personne ainsi, elle ne mentirait à personne.

Son regard clair parcourut une nouvelle fois la cour intérieure, discernant plus loin les silhouettes d’Erika et Finan juste avant que la porte de la maisonnette ne se referme. C’était mieux ainsi. Faisant volte-face, Ash’ vint poser ses coudes sur la rambarde, baissant la tête pour glisser ses doigts dans ses mèches brunes. C’était mieux comme ça. Un sanglot lui noua la gorge. « Va falloir prévoir cette soirée pyjama. »
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6888
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptyMar 9 Avr 2019 - 11:08
Un sourire un peu triste et fataliste posa son empreinte sur le visage ivoirin de Selene. La description péjorative que sa meilleure amie faisait d’elle-même la renvoyait à sa propre image. Par mimétisme, elle se mordilla également la lèvre et souffla à son aînée :

- On est deux alors.

La pianiste ne précisait pas si elle parlait du fait d’avoir des goûts de merde en matière de mec ou de l’idée qu’elle serait mieux seule. Sans doute que les deux options étaient valables. La jeune femme avait l’impression que sa vie amoureuse avait toujours été compliquée et atypique. Son premier vrai crush était en couple avec une nana dont il était fou amoureux, et elle s’est fait souffrir des années à espérer – en vain – qu’il finirait par s’intéresser à elle. Son premier « amour », au sens le plus absolu du terme, était le frère jumeau d’une de ses anciennes professeures de français. Bizarre.

Les yeux bleus de Selene suivirent les déplacements de la brunette qui se détournait pour aller jeter un œil à la cour intérieure. Elle devinait le sanglot réprimé aux accents étranglés de sa voix mais n’en dit rien. Pour l’instant, elles avaient fait le tour du problème « Finan » et la musicienne sentait qu’elle ne ferait pas Ashley changer d’avis pour l’instant. Peut-être avait-elle raison, peut-être qu’après quelques semaines et trois soirées pyjamas, l’irlandais aura été évincé de ses pensées.

- Carrément, approuva-t-elle, même ce soir si tu veux. Je peux demander à Eli de garder Effy et Hope pour la nuit, la proposition était très sérieuse, le mexicain n’était jamais réticent à passer plus de temps avec sa fille, on piquera un pot de pâte à tartiner dans l’intendance, annonça la pianiste avec malice, c’est toi qui supervise les stocks, non ? Ça passera inaperçu.

Avec un petit rire malicieux qui avait pour but principal d’apaiser son aînée, elle s’approcha pour s’accouder à la rambarde à ses côtés. En contrebas, la vie continuait son cour. Summer essayait patiemment d’entamer une discussion avec Juliet, Freya ramenait une demi-douzaine de lapins de sa vérification des pièges, Ruben s’occupait de son chien, Isaac et Joachim œuvraient dans les écuries improvisées…

- Tu te souviens… on a failli s’embrasser ce soir là, histoire de changer de sujet, Selene revenait à la photo que son amie d’enfance avait ramené, c’était pour se moquer des deux abrutis, mais… tu t’ai déjà sérieusement demandé ce que ce serait de… enfin… d’être avec une autre fille ? Son regard se tourna vers Ashley, c’était une vraie question de complice ça, pas un débat de leader, j’ai… enfin… je crois que j’ai déjà flashé sur une fille ou deux, confia-t-elle en accentuant la désinvolture par un haussement d’épaule, je sais pas ce que ça veut dire, mais…

C’était angoissant finalement. Avoir passé 23 ans, avoir accompli tant de choses, survécu à tellement d’atrocités, être maman, mais réaliser que sa propre sexualité était partiellement un mystère. La musicienne n’avait jamais mentionné cette « attirance » parce qu’elle était très anecdotique. En réalité, il n’y avait eu qu’Abigail, pendant un temps. C’était simplement l’affection démesurée et intense qu’elle ressentait pour Ashley qui l’amenait subitement mettre cette question sur le tapis – mais ça, c’était un secret.

- Peut-être que je choisirai moins mal les nanas que les mecs, conclut-elle avec légèreté. Pour rigoler, mais un brin sérieuse quand même.



« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptyVen 12 Avr 2019 - 22:03
« Ce soir ? » Tout en écoutant son amie, Ashley fit mine de sortir un calepin de la poche de son jean, tournant des pages inexistantes avant de rire. « Oh bah après briseuse de ménage, j’dois pouvoir ajouter voleuse à mon CV, ça sera rien de pire que tout ce que j’ai pu faire ado … finalement … c’est même dans la logique, après le vol à l’étalage et les mensonges capables de faire imploser un couple … » En était-elle fière ? Non, mais mieux valait en rire. L’idée était tentante néanmoins, s’échapper de tout ça, de tous les tracas, de cette certitude qu’une fois encore elle ne trouverait pas le sommeil ou alors à regret, celui-ci encore trop parasité par des cauchemars à répétition. Ashley inspira longuement, soupirant finalement, son sourire mourant au coin de ses lèvres.

Son esprit se perdit un instant, Selene avait-elle raison quant à tout ça ? Ou alors devait-elle simplement tout mettre de côté parce qu’elle avait d’autres responsabilités ici ? Une part d’elle avait cette sensation que ce serait plus simple d’oublier qu’elle était Ashley avant d’être mère ou à la tête de ce groupe, une part d’elle avait cette sensation contraire que le plus simple serait de tout envoyer en l’air et d’aller toquer chez l’irlandais pour le trimbaler avec elle, n’importe où, tant qu’ils retrouvaient cette légèreté qui les avait bercés pendant les premières semaines de leurs road-trip.

La voix de Selene la sortit de ses pensées, son regard clair se posant sur la photo. Elle se rappelait parfaitement de cette soirée, comme de toutes les soirées qu’elles avaient passées ensemble. Comme deux sœurs terribles. L’image des deux abrutis encore intacte dans sa mémoire lui arracha un sourire, sourire rapidement remplacé par un air curieux. La question de la musicienne méritait la réflexion, mais Ashley répondit pourtant assez rapidement. « J’sais pas, j’ai toujours été satisfaite de … ce que j’avais ? Enfin c’qu’on m’proposait quoi. » Un gloussement proche de ses rires d’adolescente franchit le seuil de ses lèvres. « Pour ma part j’pense pas que ça changerait quoique ce soit, j’sais juste pas m’entourer quand il s’agit de ma vie sentimentale, j’parie que ça aurait rien changé tiens … J’aurais sans doute trouvé la seule fille du quartier qui avait des rêves de grandeur, celle qui voulait mener une révolution ou tout simplement celle qui me mentirait … Ou celle qui était déjà prise, faut ajouter ça à la liste. » Elle en plaisantait, mais les faits étaient là. Jon était son exception, mais Jon n’était plus là.

« Mais … une fille ou deux ? J’suis curieuse … Enfin en dehors de l’évidence même que je suis irrésistible, qui ça ? » L’air sérieux mais pas trop sérieux non plus, Ashley vint coller un coup d’épaule à sa meilleure amie, réellement curieuse de savoir de qui il s’agissait. A bien y penser, elles avaient des années à rattraper déjà avant que le monde ne se casse la figure, d’autres s’étaient déroulées depuis. Leurs vies n’avaient pas été simples, pas plus qu’elles n’avaient été solitaires.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6888
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptySam 13 Avr 2019 - 0:32
Selene s’abandonna aussi dans un rire adolescent, c’était la meilleure façon de masquer le fait qu’elle pensait effectivement que sa meilleure amie était irrésistible. Un petit frisson graina sa peau blanche de chair de poule. Elle aimait l’ambiance feutrée des confidences, ça lui avait manqué, surtout avec Ashley. Ses prunelles malicieuses s’orientèrent brièvement vers sa voisine avant qu’elle n’avoue à mi-voix, une fugace teinte rose sur les joues :

- Au moins une… elle s’appelait Abigail. Je dois t’en avoir déjà parlé, sa tombe était à la prison quand la jeune mère avait fait le déplacement depuis le ranch et sa chambre inoccupée était encore condamnée à l’époque, on s’est connues très tôt après le début de tout ce merdier mais elle et moi, c’était… intuitif, tu vois ? On se ressemblait beaucoup, elle était très sensible, très douce, mais elle avait…

La musicienne avait manqué de dire qu’elle avait « beaucoup souffert » mais qui n’avait pas souffert avec cette épidémie ? L’irlandaise avait juste eu énormément de mal à assimiler les chocs émotionnels successifs. Sa sœur mourante, le fait qu’elle se fasse jeter de chez Ziggy, l’avoir vue mourir dans ses bras, puis les mois d’errance solitaire dans les bois, comme un animal. Abigail n’était plus que l’ombre d’elle-même quand Bobby et Selene l’avait retrouvée, pourtant… c’était là qu’elles s’étaient connectées. Plus que jamais.

- Elle était toujours là pour moi, la pianiste changea de ligne narratrice après un haussement d’épaule, elle m’a beaucoup influencée je pense. Peut-être… peut-être pas en bien, reconnut-elle dans un bref soupir, mais j’avais besoin de ça à l’époque ; et elle avait besoin de moi, c’était bien là tout le nœud de leur relation : une dépendance affective parce qu’elles perdaient toutes les deux pieds, je ne sais pas si elle aurait apprécié ce qu’on a ici, poursuivit la musicienne sur un timbre teinté de tristesse, j’étais malade mais des gens ont su m’empêcher de sombrer. Mais elle… elle était déjà trop loin…

Ça se voyait dans ses yeux azur d’une pureté angélique. L’âme de l’étudiante s’était éteinte, elle n’était plus qu’une dépression organique, sombre et incontrôlable. Le pire était que comme Selene était au paroxysme de ses crises de démence, c’était Abigail qui prenait sur ses épaules frêles la gestion de la prison. Elle s’était surmenée jusqu’à s’user et faire une erreur fatale. Une histoire parmi celle dont la pianiste n’aimait pas se souvenir.

- Je suppose qu’elle est mieux maintenant. Elle était trop malheureuse…, aussi horrible que cela pouvait être de le dire, le mal-être de la blonde rendait sa vie si atroce que sa fin tragique lui avait épargné bien d’autres souffrances, c’était la première du coup, précisa la pianiste avec un sourire qui redessinait ses fossettes, j’ai eu vraiment envie de l’embrasser des fois, une légère hilarité servit à masquer sa gêne, après… je crois que j’aurais été capable d’avoir un crush pour Breann. Je suis sûre de t’avoir parlé d’elle, elle était l’une de celle avec laquelle le groupe qui avait échoué à la prison s’était formé, comment ne pas l’évoquer ? Cette fille avait tout pour elle. Elle était drôle, attentionnée, intelligente, cultivée et… sacrément jolie.

Il y aurait pu avoir quelque chose, oui, si elle n’était pas morte. Si elle n’était pas intervenue pour lui sauver la vie. La musicienne s’en voulait encore pour ça : elle aurait dû faire en sorte que la journaliste n’ait pas à se mettre en danger pour elle. Elle aurait dû la sauver.

- Voilà, tu sais tout ! Termina-t-elle en rendant finalement son coup d’épaule à son amie, verdict ? Elle s’attendait vraiment à l’opinion de sa complice, vraie attirance ou juste une passade ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptySam 13 Avr 2019 - 15:04
Silencieuse, sincèrement curieuse, Ashley écouta la réponse de Selene. Abigail, elle lui avait déjà parlé d’elle, sans entrer dans trop de détails mais dans la façon dont la musicienne en parlait, Ash’ savait qu’effectivement cette fille avait compté. Elle avait eu sa place, son rôle à jouer dans la construction de celle qu’était aujourd’hui la plus jeune de ces deux sœurs de parents différents. Un sourire triste étira ses traits à la conclusion de ce récit, difficile de dire si la mort était mieux, s’ils iraient tous mieux une fois morts, à ses yeux la mort n’était que rien. Souffrir jour après jour, se prendre la tête, s’engueuler, se réconcilier, pleurer, rire, même quand les sentiments, même quand les sensations étaient poussées à l’extrême, c’était finalement la preuve qu’ils vivaient. Qu’ils n’étaient pas comme ces créatures déguisées en vivants. La mort, la vraie, n’était que l’étape suivante, et si elle lui avait paru attrayante dans les semaines qui avaient suivi celle de Jon, Ashley en était convaincue désormais, elle ne voulait pas mourir. « J’espère que tu as raison … » souffla-t-elle à Selene, car l’heure n’était sans doute pas aux réflexions métaphysiques ou philosophiques.

Breann ? Ash’ afficha une moue pensive, il lui semblait oui se rappeler de ce prénom également. « J’pense que … finalement au de-là d’être avec une femme ou un homme … on cherche sans doute à être avec quelqu’un, sans doute plus encore qu’avant. » Cela ne répondait sans doute pas à la question de Selene, mais est-ce qu’il y avait vraiment une réponse à attendre, à trouver ? « J’veux dire on va vers les personnes qui nous correspondent ou qui correspondent à ce qu’on veut à un moment précis de notre vie. Genre … tout n’est que passade finalement, certaines passades durent plus longtemps que d’autres. » Grimaçant, la brunette reprit. « Chais pas … ça a du sens ? » Un mince éclat de rire ponctua sa question, finalement Ash’ ne serait pas celle qui jugerait, si elle n’avait jamais ressenti cette curiosité c’était peut-être juste qu’elle n’avait jamais ressentie cette proximité qui pourrait la créer.

« J’imagine pas la tronche de mon père si en plus j’avais décidé de lui ramener une p’tite copine … Il aurait rajouté un tas d’insultes à celles qu’il m’a lancée quand j’suis partie. » Un nouvel éclat de rire, plus amer, fila ses lèvres. Et pourtant elle n’en voulait peut-être plus autant à Jacob, plus depuis qu’elle avait retrouvé sa chambre, intacte, tous ses souvenirs que son père n’avait pas détruit, comme si quelque part il s’était attendu à ce qu’elle revienne. Comme après chacune de leurs disputes. « Donc si je résume cette discussion, tu serais pas contre faire un remake de Katy Perry alors que ton plan cul et ton mec sont encore par ici, et j’cours après un gars déjà pris. J’trouve qu’il y a une certaine constance dans notre capacité à chercher les problèmes. » Son regard clair resta posé sur son amie un instant avant qu’elle n’éclate de rire, secouant la tête doucement. « Plus sérieusement, peu importe avec qui, quand, comment, mais pour citer une grande philosophe, tu mérites pas moins que les autres d’être heureuse toi aussi. »

Un sourire plus sérieux se dessina sur ses lèvres. Elle avait cette sensation finalement que Selene freinait autant qu’elle dès lors qu’il était question de complications, comment la blâmait, même si ces complications pouvaient cacher quelque chose de plus pur et agréable, un bonheur plus durable.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6888
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptySam 13 Avr 2019 - 16:46
- Ça a carrément du sens, rassura-t-elle d’un sourire.

En effet, les mots de son aînée faisaient écho en elle. Selene fut prit d’un élan d’affection pour elle, comme si en quelques phrases, elle venait de confirmer que leur lien était inaliénable et inaltérable. Dussent-elles se perdre encore quinze ans, au bout du compte, elles se comprendraient encore. A cet instant, la musicienne se sentit extrêmement chanceuse. Son entourage était si précieux, si parfait, qu’elle n’était pas toujours certaine de le mériter.

- Ton père était un con, commenta-t-elle avec une légèreté adolescente.

Inutile de l’avoir beaucoup connu pour savoir que c’était le cas. Si elle avait pardonné à sa meilleure amie, la pianiste en voulait encore à son géniteur pour avoir été si odieux avec elle, pour avoir été la raison qui l’avait poussée à disparaître du jour au lendemain. Rien n’aurait été pareil si la jeune mère n’avait pas été poussée à la fuite… rien du tout. L’amertume avait brièvement noué ses voies respiratoires, mais le résumé que fit sa complice de sa vie amoureuse lui tira une moue mi-embarrassée, mi-amusée.

- Well, elle éclata de rire, on peut voir ça comme ça.

Son hilarité s’apaisa doucement, pour se muer en sourire complice, alors qu’Ashley lui renvoyait sa propre répartie. Fairplay, elle marquait un point. Selene lui renvoya alors sereinement son regard bleu pendant un instant, puis reporta ses yeux sur la cour intérieure. Simon passait justement, avec son habituel démarche de celui qui espérait se faire le plus petit possible.

- On sait bien sur qui j’ai pris modèle de toute façon, dit-elle en jeta une œillade entendu à sa voisine, ça ne m’étonne pas. Mais ta situation reste pire que la mienne, taquina la musicienne en feignant le détachement, j’ai toujours des leçons à prendre.

A défaut de pouvoir régler la situation dans l’immédiat, autant en rire un peu, n’est-ce pas ? Les nœuds ne se déferont pas plus vite si elles en pleuraient. En voyant le bon côté des choses : elles s’avaient l’une l’autre, ce qui était déjà un grand avantage contre l’adversité ! Une fois de plus, son attention se reporta sur la photo de leur nuit de super-héroïne et un souvenir de plus afflua à sa mémoire.

- Oh, tu te rappelles quand on est rentrés par effraction dans cette baraque-là ? On devait juste squatter la piscine j’crois… et les gars ont eu cette idée à la con de casser la baie vitrée pour entrer, Selene secoua négativement la tête en lâchant un petit rire de dépit, on était si stupides…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 EmptyLun 22 Avr 2019 - 10:41
Ouf, ce qu’elle racontait avait un peu de sens et ne ressemblait pas seulement aux délires pseudo-philosophico-humanistes d’une femme qui n’était jamais vraiment sortie de l’adolescence ou de ses méandres. Ton père était un con. Ash’ esquissa un sourire, conclusion logique, simple constatation d’un truc que la terre entière savait sans doute déjà. Jacob Grant était un con, un type qui n’était pas pour la vie qu’il avait menée et qui avait fini par éloigner toutes les personnes qui auraient dû normalement s’inquiéter de son sort. Pourtant, sa fille n’en était plus à espérer qu’il soit mort seul dans un coin de Seattle quand l’épidémie avait commencé, comme si voir ce lien qui s’était tissé sans la moindre difficulté entre Hope et Jon les premiers jours lui avait suffi à comprendre.

« J’pense qu’il vaut mieux le voir comme ça, sinon on va encore devoir se mettre à picoler pour oublier et il se passe jamais rien de bon quand on picole. » Penchant légèrement la tête sur le côté avec un air faussement réprobateur, Ashley termina  par rire aux paroles de Selene. « Best role model ever ! » Ses deux pouces tournés vers elle-même, la brune soupira finalement. Est-ce que sa situation était si compliquée que ça finalement ? C’était simple, elle s’était entichée d’un type pas disponible, elle irait de l’avant. Elle rebondirait comme après chaque mauvaise décision dans sa vie. « Toujours là pour t’aider à relativiser sur tes propres choix de vie. » Un sourire aux lèvres et un petit coup d’épaule vers Selene, la jeune mère se trouvait malgré tout plus sereine qu’en gagnant l’extérieur quelques minutes plus tôt. Parler, plaisanter, même de sujets lourds, ça faisait un bien fou finalement.

A ce souvenir que la musicienne évoqua, Ash’ leva les yeux au ciel. « Putain … dans le genre décision d’merde ça se posait là quand même … Nos filles doivent jamais savoir ça, sinon c’est mort, on aura plus jamais la moindre autorité. La brunette secoua la tête, elle avait fait toutes ces conneries qu’elle ne pourrait jamais raconter à sa fille sous peine de perdre tout pouvoir ou autorité sur elle. Ca craignait, pas mal.   « Tu te rappelles des greluches qui les accompagnaient ? J’parle pas de nous hein, évidemment ! Beckie … Brianna … Britney ! Britney et Sharon putain … » Secouant la tête en se rappelant cette soirée, Ashley pouffa finalement de rire. « Il était quand même pas mal ce Victor, j’me demande s’il a survécu … Tu crois que si je le croise, j’pourrais lui proposer un coup vite fait ? J’veux dire ça pourrait pas être pire qu’aller taper chez Fin et Rika pour proposer un plan à trois. » Elle préférait en rire, même si dans le fond, ça ne la faisait pas rire.

Prenant une longue inspiration, la brune se rappela en silence de l’arrivée de la police, de l’arrivée de Jacob au commissariat, des heures de TIG. Bras tendus au-dessus de sa tête, Ash’ s’étira avant de glousser. « J’suis sûre qu’aucun de ces abrutis nous auraient imaginées encore là, vivantes, à la tête d’un groupe de survivants. On a géré … Hein ? » Elles n’avaient pas si mal tourné finalement.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Someday we will foresee obstacles -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [M] ▲ LEONARDO DICAPRIO - Somewhere, someday

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: