The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Someday we will foresee obstacles -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyLun 11 Mar 2019 - 7:29
« J’ai pas pu passer chez grand-mère pour récupérer tous les albums, sinon je l’aurais fait … Mais j’ai pensé que ces quelques photos, déjà, ça te ferait plaisir ma puce. » Les yeux brillants de larmes qu’elle parvenait par miracle à empêcher de rouler sur ses joues, Ashley était là, assise en tailleur sur la couchette au-dessus de l’intendance. Elle observait Hope qui regardait les photos avec attention. Lola, Jacob, Jon, Selene. Elle-même. La seule qui manquait c’était la petite tête blonde qui scrutait les photos, glissant ses doigts enfantins sur les traits, plus jeunes, de son père. « Il me manque. » Son cœur se serra un peu plus dans sa poitrine. « Je sais ma puce, je sais … il me manque aussi. Mais avec ces photos, tu vois, il est là. Et il sera toujours là. » Sa paume se posa sur la poitrine de la gosse. Là, dans son cœur, il y serait toujours, c’était gravé dans le marbre. Ce n’était peut-être pas une histoire familiale conventionnelle, mais finalement, quand elle repensait à leurs vies, à leur vie commune, Ashley le réalisait, c’était un miracle de l’avoir retrouvé lui.

« J’aurais le droit de lire les livres ? » Les livres ? « Mes journaux intimes tu veux dire ? Mademoiselle, sachez que des journaux intimes, c’est personnel. Tu auras le droit quand je serai capable de t’en empêcher, dans … disons soixante ans, je serai vieille et ridée, t’auras le droit de te moquer de ta vieille mère quand elle était encore jeune et bête. » Hope se mit à rire, suivie par sa mère qui lui colla un baiser sur le front avant de la border. « Je sors faire un tour avant de dormir, toi tu restes ici, tu ne bouges pas d’un pouce, et tu prends soin des photos. » Peut-être pas toutes les photos, son regard clair s’attarda sur cette photo de Selene et elle. Elle ne lui avait pas tant reparlé depuis leur retour, elles avaient échangé au sujet d’Addison et Damian, mais depuis que tout le monde était revenu ici, le temps avait fait défaut.

Gagnant le rez-de-chaussée, Ashley récupéra sa veste posée sur le comptoir et gagna l’extérieur. Il ne faisait pas encore nuit noire, la photo entre les doigts, elle quitta l’intendance pour se rendre dans la petite maison où Selene était installée. On lui apprit qu’elle n’était pas là, terminant son quart de surveillance dans une des tours. La jeune mère en prit la direction, resserrant autour d’elle les pans de sa veste lorsqu’un courant d’air en soulevant l’étoffe. Il faisait encore frais, froid même avec la nuit qui tombait. Ash’ grimpa jusqu’au palier de la tour. « Room service ? » souffla-t-elle pour attirer l’attention de son amie en évitant de se prendre un coup.

Se hissant sur le palier, Ashley s’apprêta à dire quelque chose avant de se raviser, préférant venir la serrer dans ses bras. « Merci Selene. » Elle saurait pour quoi, pour avoir accepté de parler avec Addison en dépit de ce qu’il s’était passé. Pour le reste, la musicienne la jugerait peut-être difficilement pour son départ, pour son absence prolongée. Se reculant, Ashley lui tendit la photo. « J’avais besoin de ça, de … m’éloigner un peu. » Pour mieux revenir, même si rien n’était facile ici, même si son absence la frappait chaque jour. « Ce groupe a besoin de Wonder Woman je suppose, et Wonder Woman de Supergirl. » La brune esquissa un sourire, ce voyage avait été difficile, compliqué, complexe, elle n’en revenait pas qu’avec des certitudes, mais tout ce qu’il y avait eu de douloureux à marcher dans les pas de son elle adolescente avait aussi son pendant positif.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7125
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyLun 18 Mar 2019 - 19:28
L’hiver s’adoucissait déjà. L’horizon ne semblait plus couvert d’un film de givre, si propre à l’humidité glacée de l’état de Washington en pleine saison froide. Elle n’arrivait plus à ne plus avoir peur et pourtant, pas l’ombre d’un ennemi depuis qu’ils étaient au fort. Ça avait fonctionné. Délivrer tout le monde, amener les survivants du ranch à l’abri. Ils avaient beau avoir été quelques-uns à lui en vouloir pour ça, la musicienne conservait l’intime conviction qu’elle avait bien fait.

La voix de sa meilleure amie la tira de ses rêveries. Difficile d’empêcher un sourire d’ourler ses lèvres pâles parce qu’en dépit de son mauvais caractère, Selene supportait mal l’idée que ceux qu’elle aimait soit en danger. Son aînée était partie longtemps et ces mois loin d’elle lui avait permis de dépasser leurs griefs pour aller à l’essentiel : ses sentiments à son égard. Elle rendit alors son étreinte à Ashley comme si rien n’avait jamais pu les tirailler.

- Me remercie pas, lui glissa-t-elle.

Ça n’en valait vraiment pas la peine, surtout qu’elle n’avait pas enterré son animosité. En s’écartant, ses yeux se posèrent sur la vieille photo que sa complice d’adolescence lui tendit. Wow. Elle ne s’attendait pas à ça. Ses doigts fins se refermèrent précautionneusement sur les bords du cliché qui semblait dater d’une autre époque. Une époque où elles étaient plus jeunes, plus insouciantes, plus éméchées aussi.

- Oh merde…, murmura Selene, t’as vraiment été chercher ça…, son sourire s’élargit, elle appuyait les dires d’Ashley d’un silencieux hochement de tête – bien sûr qu’elle avait besoin d’elle, on se sentait déjà invincible toutes les deux à ce moment-là. Genre… n’importe quoi dont on pouvait avoir envie était à une connerie près.

C’était le propre de l’adolescence, certes, mais pour une jeune fille dont le monde se dépeignait en noir et blanc, c’était un monument. Depuis, la pianiste avait appris que la vie se construisait parfois sur des personnalités qui ne faisait qu’un passage éclair dans le paysage. Sa meilleure amie était de ceux-là : pour un an ensemble, s’en était découlé tout le reste. Le bon comme le mauvais.

- Je suis désolée. Pour la façon dont je t’ai parlé, elle restait attachée au contenu mais elle aurait certainement pu s’adresser à son aînée d’une autre façon, cette fameuse fois où elles s’étaient déchirées à propos d’Addison, je suis sûre que cette supergirl aurait mieux géré que moi, admit-elle avec auto-dérision, comment tu te sens maintenant ?


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyLun 18 Mar 2019 - 21:57
D’accord, pas de remerciement, pas plus que ce simple merci du moins. Chacun avait fait sa part du chemin pour se rencontrer, désormais il faudrait que tout le monde parvienne à avancer au même rythme, dans la même direction, sans s’écharper à la première intersection. Son regard clair croisa celui de la musicienne, une étincelle d’amusement l’éclairant à la réaction de Selene face à cette photo. « Je pourrais presque dire que j’ai fait le déplacement exprès pour ça, mais bon, tu me croirais pas … » plaisanta la jeune mère avant de baisser le nez vers ses boots.

Invincibles, c’était vraiment ce qu’elles étaient à l’époque, comme si les blessures du passé les avaient recouvertes de cette carapace à l’épreuve des balles. Ce n’était qu’une image bien sûr car Ashley se savait faible face aux armes, si elle était tentée de l’oublier deux cicatrices presque jumelles sauraient lui rappeler. « C’était le cas … je suppose. » Tout était à une connerie près, du numéro d’un garçon dans le bar au coin de la rue à une journée shopping à la place d’une journée dissertation.

Prenant une longue inspiration, Ashley scruta l’horizon où le soleil ne baignait plus rien depuis quelques longues minutes déjà. La brune resserra les pans de son épais gilet autour d’elle avant de secouer la tête aux paroles de Selene. « Bah … égalité, on passe l’éponge ? » Elle non plus n’avait pas été tendre, sans doute que là-dessus c’était le temps passé, ce monde qui les avait rendues ainsi. Des années en arrière, jamais elles n’auraient haussé le ton l’une sur l’autre, du moins Ashley ne s’était jamais imaginé le faire. Elle n’en voulait pas à la musicienne, si elle ne comprenait pas toutes ses raisons, elle avait compris qu’elle n’avait pas à le faire pour l’accepter.

« Tu parles, elle aurait fini à vomir dans le caniveau avec WonderWoman pour lui tenir les cheveux, niveau leadership ça s’pose là … » A nouveau, elle tenta cette plaisanterie pour détendre l’atmosphère, la rassurer, se rassurer. Elles avaient fait des erreurs, chacune dans leur coin, ensemble, ce qui comptait c’était qu’elles parviennent à ressouder cette Justice League improvisée. La question de la plus jeune en revanche la laissa plus silencieuse avec pour seule réponse dans un premier temps, un haussement d’épaule.

Ashley mordilla sa lèvre un instant. « Maintenant ? A peu près bien … Dans une heure ou deux ? Moins pire. » Son regard clair restait rivé sur l’horizon qui disparaissait derrière la cime des arbres. « C’est … parfois c’est plus facile la journée, Hope est là, elle parle et parle et parle … il y a du monde, de la vie … Le soir c’est plus difficile de pas penser à lui … » C’était dans les moments où elle se retrouvait seule avec sa fille et seule avec elle-même qu’elle le réalisait à nouveau. Sans doute pour cela que ce voyage avait été salutaire, loin du camp, loin du groupe, seule avec Finan, son absence était moins palpable. Mais ce n’était sans doute pas la seule raison pour laquelle son humeur vacillait comme les feuilles sous la brise. Le soutien, le complice qu’elle avait trouvé en l’irlandais, elle avait dû les rendre à celle qui l’attendait ici pour porter toute seule cette erreur, pour les préserver. « C’était … pas si mal dehors … Je comptais pas laisser Hope si longtemps, et je comptais pas la laisser tout simplement mais … C’était … cool. »
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7125
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyMar 19 Mar 2019 - 21:38
Une rire lui échappa. La mémoire sélective – ou troublée par l’alcool – de la jeune femme avait momentanément oublié qu’elle avait fini par vomir. Ça lui revenait maintenant, juste avant de monter dans le bus, où les gens leur jetaient des regards désapprobateurs. Son hilarité s’estompa néanmoins alors que son aînée confiait ses ressentis. Jonathan lui manquait toujours, bien évidemment. Selene était bien placée pour savoir la symbolique qu’avait leur relation et le perdre si violemment, sans signe avant-coureur, sans même avoir pu décemment lui dire au revoir, c’était déchirant.

- Je comprends, ne t’en fais pas, rassura-t-elle en serrant brièvement sa main sur celle de son amie, tu as manqué à Hope, elle parlait de toi tous les jours. Je crois même qu’elle a raconté tous tes secrets à Effy, un mince sourire étira ses lèvres, creusant les fossettes de ses joues ivoirines, tu gères mieux que moi, je t’assure. Quand j’ai… quand j’ai perdu Gabriel, j’ai enchaîné les conneries, jusqu’à ce qu’Andrea soit obligée de me coller une gifle pour que je réagisse.

C’était bizarre de réaliser que ça remontait à si loin. Deux ans, environ. A l’époque, ils étaient encore loin de penser aux colonisateurs, au ranch, à la manière de regrouper les communautés ou d’élever les enfants. Leurs problématiques se limitaient à savoir ce qu’ils allaient manger la semaine suivante et de comment ils allaient remplir d’essence les deux véhicules qu’ils avaient. La pianiste avait véritablement l’impression qu’ils étaient seuls au monde avec quelques détraqués solitaires… elle était bien loin du compte.

- A ce moment-là, elle m’a dit un truc qui m’a fait réfléchir… que même si j’estimais ne plus mériter de vivre, même si c’était difficile à vivre… il fallait que je pense à la femme que je voulais être sans Gabriel, ses yeux glaciers cherchèrent brièvement Ashley puis se portèrent pensivement sur l’horizon, ça m’a beaucoup marqué à l’époque et… c’est le conseil que je peux te donner. De te consacrer à la femme que tu veux être sans Jon.

Plus facile à dire qu’à faire, mais Selene n’était pas mécontente d’avoir suivi ce mantra – comme un compas dans l’océan de sa survie. Elle se mordilla légèrement l’intérieur de la lèvre. Même en essayant de lisser les angles, elle ne savait pas encore trop sur quel pied danser avec son amie d’enfance. Elle voulut lui (re)promettre de toujours être là pour elle mais à la place, la musicienne s’éclaircit la gorge pour demander :

- Tu as vu quoi d’intéressant dehors alors ? A part nos vieux souvenirs.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyVen 22 Mar 2019 - 21:34
A l’évocation de sa fille, Ashley baissa la tête. Elle n’allait pas mentir, sa fille était la vraie raison pour laquelle elle était rentrée plutôt que de rester là dehors où elle serait libre de vivre et mourir comme elle l’entendait. Hope avait déjà perdu un parent, c’était déjà trop, la brune devait et voulait être là pour la voir grandir, même si cela se faisait ici, elle apprendrait à se sentir parfaitement à sa place ici. Du moins, elle l’espérait, petit à petit, fragment par fragment, ce camp deviendrait leur nouvelle maison. « Ça veut dire qu’Effy me regardera jamais avec respect … merde … » répondit-elle à son amie avec un sourire moqueur avant de reprendre son sérieux.

Est-ce qu’elle gérait vraiment mieux ? Connor avait dû la jeter dans le coffre d’une voiture, elle s’était renfermée sur elle-même depuis novembre, et elle avait passé plus de temps hors de ce camp qu’entre ses murs protecteurs. Ashley n’était pas certaine de mieux gérer, elle n’était pas certaine de gérer tout simplement, c’était encore une fois grâce à Hope et pour elle qu’elle tenait bon, qu’elle endurait. « Ca me tue de … là-dehors, j’avais une chance de tomber sur lui … sur celui qui est responsable … ça me tue de pas avoir la certitude qu’il est … » C’était ça la vraie connerie qu’elle serait capable de faire, en dehors de celle qu’elle avait déjà faite, Ashley avait lutté pour ne pas partir à la poursuite de l’enfoiré qui lui avait pris Jon.

La jeune mère laissa la musicienne terminer, ramenant ses mains à ses bras, son regard oscillant entre l’horizon et la silhouette de Selene. Elle entendait ce conseil, elle le comprenait, mais pourtant … « J’ai passé des années à être … sans lui … je sais plus qui je veux être sans lui … pour l’instant j’ai juste l’impression d’être à nouveau l’adolescente qui réfléchit pas et qui regarde l’ampleur des dégâts en se disant ça aurait pu être pire. » C’était le constat qu’elle faisait après son retour, pourtant triomphant puisqu’elle avait rempli son objectif. L’amitié nouée avec Finan était désormais aussi vacillante qu’une flamme dans un courant d’air, aussi fugace aussi. « Enfin j’suppose que je trouverais bien, un jour. »

Forçant un sourire sur ses lèvres, Ashley reposa son regard sur la plus jeune et prit une longue inspiration. « Par quoi commencer … Seattle est … misérable. Notre quartier d’enfance tire la tronche mais la maison de mon père est toujours debout et … il avait touché à rien, ma chambre elle était … comme à l’époque. » Un maigre sourire étira ses lèvres, sans qu’elle ne sache vraiment pourquoi. « Je pense qu’il est vivant Selene, la maison elle … elle avait pas l’air totalement abandonnée, ou pas depuis longtemps. » C’était sans doute un mirage, une illusion, tout juste ce qu’elle avait voulu voir dans cette maison, mais Ash’ avait eu la sensation qu’une âme avait vécu dans sa maison d’enfance quelques semaines auparavant encore. Elle haussa les épaules, n’évoquant pas le simple mot qu’elle avait laissé, gravé dans le guéridon de l’entrée. « Le pub irlandais tenait encore debout, mais le barman … disons qu’il nous a laissé vider son stock. » Un petit rire ponctua sa phrase, rapidement remplacé par un soupir lorsqu’elle repensa à cette soirée. « Ca a pas été trop dur ici pendant ce temps ? » Sans doute que non, elle n’était pas indispensable.
Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 7125
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyVen 22 Mar 2019 - 23:25
Ça ne l’étonnait pas que Seattle soit misérable – elle l’avait vu de ses propres yeux – ça l’étonnait néanmoins plus d’apprendre que le père Grant pouvait être toujours vivant. Ce n’était pas que la jeune femme tenait à le revoir, même le contraire, mais ce serait… une autre preuve de l’incroyable chance d’Ashley dans ce désastre. Tant de gens de son entourage semblaient avoir échappé à un destin tragique, comparativement aux autres. Enfin, ce n’était qu’une hypothèse, peut-être une chimère. En pensée, la musicienne vagabonda jusqu’à l’ancien sanctuaire de sa meilleure amie. Combien d’autres souvenirs du même genre que cette photo renfermait sa chambre ? Elle aurait aimé voir ça de ses propres yeux.

- Oh…, si ça avait été dur en son absence ? Et bien…, ça va, ça va, occulta Selene avant de croiser le regard de son aînée : ok, elle ne l’aurait pas, la plupart des gens me détestent. Je crois, reconnut-elle dans un haussement d'épaules, ’fin, il y en a certains avec qui ça va, mais… pis il y a quelques nouveaux aussi, embraya-t-elle.

La pianiste se fichait honnêtement de ne pas faire l’unanimité. Ça l’emmerdait un peu plus de voir revenir deux personnes qu’elle ne pouvait pas encadrer et dont elle espérait secrètement qu’elles seraient perdues à jamais ; mais pour ne pas déclencher une autre tension avec sa complice de toujours, elle refoula ce ressentiment dans un coin de sa tête. A la place, elle choisit de présenter un véritable souci :

- Le dortoir va vraiment manquer de place. On avait dit qu’on s’occuperait au printemps de voir comment agrandir, alors… on va vraiment devoir s’y pencher, je suppose.

Ce n’était pas de la lassitude dans sa voix mais une sincère fatigue. S’occuper de plus de quarante personnes, ce n’était pas pareil que d’en superviser dix. La taille réduite du groupe de la prison lui manquait toujours. Ils étaient peu et pourtant, elle avait la sensation qu’ils étaient capables de tout. Le fort lui faisait encore l’effet d’une grosse masse pataude et difficilement manœuvrable. Elle avait troqué sa voiture familiale pour un poids lourd, la maniabilité en prenait un coup.  

- Sinon on a eu deux-trois soucis mais… rien de gravissime.

Les mauvaises rencontres, que ce soit les rôdeurs, les humains ou les animaux sauvages, cela faisait désormais parti de leur vie – malheureusement. Selene réfléchit brièvement mais il n’y avait réellement rien de remarquable à raconter à son amie d’enfance. Depuis le ranch, tout était plutôt tranquille de façon générale.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles EmptyDim 24 Mar 2019 - 12:53
« Hm … je suppose que c’est mieux comme ça ? Je veux dire, l’ignorance et l’indifférence c’est pas idéal, s’ils te détestent, les choses peuvent toujours s’arranger. » souffla-t-elle avec une conviction mitigée. Ashley n’allait pas mentir, les choses n’étaient pas simples et elle se doutait bien parmi ceux qui venaient de la prison, elle-même ne devait pas faire l’unanimité, encore plus maintenant qu’elle avait ramené Addison et Damian. Mais c’était leur rôle à chacune, ramener tout le monde ensemble au sein d’un seul et même groupe, les anciens, les nouveaux. « J’ai raté quelques arrivées on dirait ouais … je suppose que c’est mieux pour eux, j’étais pas au top de ma forme donc … » Elle allait sensiblement mieux aujourd’hui, donc ce n’était pas une mauvaise chose, ils auraient l’occasion de la voir sous un jour meilleur même si elle n’était pas tout à fait celle qu’ils auraient rencontrée avant ce jour-là.

La pianiste évoqua finalement le sujet des dortoirs. Les murs de l’ancien musée ne pourraient plus accueillir personne, Ashley l’avait vu, cela avait déjà été souligné à leur arrivée ici, et c’était aujourd’hui une certitude. « J’ai laissé mon diplôme d’architecte chez moi, mais j’suis sûre qu’on trouvera une solution. On va devoir repousser les murs, ceux-là. » D’un geste de la main elle désigna les murs d’enceinte du Fort. Ils ne pourraient croitre éternellement dans l’enceinte du camp, il faudrait étendre leur territoire, les abris et parkings tous proches permettaient d’avoir une zone déjà facile à travailler. « On trouvera une solution, ensemble. » Avec Elena, Duncan et Deaglan, avec l’aide des autres, de tout ce groupe qu’elles avaient accepté de guider.

« Des soucis ? » La brune fronça les sourcils un instant. « Le genre de soucis qui devraient nous inquiéter ? » Le seul souci qui l’inquièterait vraiment, ce serait de voir débarquer les enfoirés de Renton, et encore que cela lui offrirait peut-être la chance d’obtenir sa vengeance. Ce n’était qu’une chimère dans son esprit, elle n’en faisait pas un but, pas une fin, mais Ashley savait que si l’occasion se présentait un jour, elle la saisirait. Elle en avait serré les poings avant de se détendre, ce n’était sans doute rien d’aussi grave, sinon Selene lui aurait annoncé de suite.

Son regard clair fila de nouveau à l’horizon, la nuit tombait, l’air était un peu plus frais encore que lorsqu’elle était sortie. « On s’en sortira dans tous les cas. » ajouta-t-elle finalement avec un sourire. « Et en dehors des travaux à prévoir, des quelques soucis … toi comment ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Someday we will foresee obstacles   Someday we will foresee obstacles Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Someday we will foresee obstacles -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: