The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Let's do some shopping -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 542
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 4 EmptySam 30 Mar 2019 - 15:47
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C'était mieux de rien lui demander, rien lui dire, parce que quoi qu'il pourrait lui proposer pour l'aider, ça pouvait finir mal. Comme pour la flèche. Comme pour tout le reste. En gros, Julian avait cette impression, depuis ce dernier problème, de n'être qu'un boulet de démolition qu'avait tout ravagé dans la survie « tranquille » de Lily. Avant lui elle se débrouillait et ça, il semblait l'avoir mis de côté parce que c'était plus simple d'apparaître comme quelqu'un d'utile, de bienveillant, plutôt que de n'être rien qu'un petit plus. Dimples s'était débrouillée avant lui, sans quoi elle ne serait plus là pour en témoigner, et peut-être l'avait-il mis plus en danger en demeurant près d'elle qu'en s'en éloignant. C'est maintenant que t'y penses gamin, après tout ça ? La voix de Zed dans le creux de son crâne le fit déglutir, juste là, au bas des marches, en la fixant qui s'éloignait.

Mieux valait tard que jamais, non ? C'était peut-être mieux, sans doute ouais. Si elle comptait plus lui lui, si lui se voyait plus comme un super héro, qu'il était pas du tout, dans le creux de ses yeux clairs, alors y aurait moins de mouise, moins de soucis et elle risquerait plus rien du tout. Tu la laisseras sortir toute seule quand même ? No, ou.... pfff il savait pas, il savait plus et avait pas envie d'y penser maintenant. Tout ce qui importait c'était que sa blessure guérissait, qu'elle était pas morte comme elle le pensait en se vidant de son sang sans qu'il puisse rien faire, que cette Emerson, et son mari le grand type aux gros muscles, l'avaient aidée.

Les yeux rivés sur son dos, il inspira douloureusement et dévia les cils quand elle fit volte face. C'était plus facile de fuir, exactement comme la musique, dans l'unique écouteur encore rivé à son oreille, l'assurait. Au lieu de camper là, de rester planté comme une endive sans ambition, le jeune homme gravit les marches et fila éponger son jeans de la bave que Pantoufle y avait collée. Il aimait pas ne pas être avec elle, mais là, Julian était persuadé que c'était pour son bien à elle. Puis y avait sans cesse des images de ces sales débiles qui lui revenaient en tête, si bien qu'il se voyait, bien souvent dans les bras de Morphée, zigouiller celui qui leur servait de chef. Le monde était ravagé, ravagé par la mort, la destruction, et l'homme arrangeait rien au contraire, il le poussait à pourrir davantage. Comme si tout ce qu'ils avaient connu, et vécu, autrefois, avait plus aucune raison d'être et que seul les actes répréhensibles – jadis – pouvaient gérer le nouvel univers dans lequel tous étaient forcés de cohabiter. Si c'était ça, si y avait plus que des cinglés et que leur lot quotidien était de s'y opposer, ou de se soumettre, Foster voyait pas qu'il y avait de bien, ce qu'il pourrait y avoir de bien pour elle, avec lui ici, alors qu'il était foutu de lui attirer une claque d'emmerdes qu'elle n'aurait pas connues, ou vécues, s'il n'avait pas accepté de rester chez elle. Le pessimisme lui ressemblait pourtant pas, néanmoins c'était peut-être ça de mûrir, d'avoir des responsabilités autres que votre propre vie, de grandir. On perdait son innocence et on voyait le verre à moitié vide plutôt qu'à moitié plein.

A pester sur son jeans, le jeune homme agrippa les bords de la vasque avant de se fixer dans le miroir lézardé de la salle d'eau. Ses yeux étaient rouges, prêts à verses quelques larmes mais pourtant les sanglots qu'il entendit depuis cette pièce, c'étaient pas les siens. Sans encore relâcher sa prise, il détourna le nez vers la porte ouverte. Quelques pleures, quelques chevrotements, puis une porte qui claquait. C'était sa faute ça... C'était à cause de lui parce qu'il lui parlait plus, ou très peu, qu'il avait plus vraiment de geste envers elle, qu'elle devait avoir mal à cause de lui, aussi bien physiquement que mentalement. Un soupir lui souleva les épaules, avant qu'il dégage les doigts du meuble et repasse dans le hall de l'étage. Doucement il descendit les marches, espérant pas les faire craquer, s'approchant tout aussi lentement de la pièce où sa voix retentissait. Je vais mourir... L'oreille penchée au battant, il glissa la langue contre sa lèvre inférieure.  Al' était avec elle, elle était pas toute seule. Puis d'puis l'temps qu'elle le dit qu'elle va mourir, ça ferait un bon épitaphe sur sa stèle quand elle cassera sa pipe.

- Ferme la toi. Siffla-t-il avant de s'éloigner du battant quand il lui sembla que le Doc s'en rapprochait. C'était pas parce qu'il voulait s'éloigner, sans vraiment le vouloir, qu'il pouvait pas s'inquiéter pour elle. C'était pas comme écouter aux portes, hein ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Administratrice
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 4 EmptyMar 2 Avr 2019 - 19:31
Ô rage, ô désespoir, ô test de grossesse ennemi. Le rêve éveillé était lentement en train de se désagréger, son chevalier blanc sur son fidèle destrier avait pas réussi à lui éviter une flèche et en prime il l’avait collée en cloque. Quoi tu lui en veux vraiment pour la flèche ? Non, Lily lui en voulait pas pour ça, pour le reste non plus d’ailleurs, elle s’en voulait juste à elle, parce que c’était forcément sa faute, non ? J’t’explique encore une fois comment ça marche ? Vous êtes tous les deux responsables, enfin … en cause, parce que pour ce qui est de la responsabilité, l’aurait fallu commencer par vous protéger, parce que là Lily, ça craint, genre grave, grave de grave de grave MERDE ! Même la mégère dans son crâne commençait à flipper à l’idée de cette vie encore à l’état de têtard dans son bide. « Tu vas pas mourir gamine, ce bon vieux Al’ laissera pas ça arriver, tout va bien se passer. Calme-toi d’accord ? »

Se calmer ? Elle aurait bien aimé l’y voir ! Mais elle essaya malgré tout, frottant ses yeux d’un revers de la main avant d’entendre parler dans le couloir. Rapidement le vieux alla fermer la porte, et Lily lui en était reconnaissante, valait mieux que personne entende, qui sait s’ils décideraient pas de la laisser là, après tout entre les blessures et tout le bordel ambiant, une gamine flippée et enceinte, c’était un risque énorme. Et surtout, fallait pas que Julian entende, il allait lui en vouloir, dans le fond il lui en voulait peut-être déjà parce qu’il s’en doutait sûrement. Il était plus perspicace qu’elle. Ca roula des yeux dans son crâne, no comment. « Lui en parle pas Al’, s’il te plait, lui en parle pas … » chouina-t-elle à nouveau avant de se remettre à pleurer de plus belle.

« J’te trouverai un nouveau test, et on s’assurera d’ça, okay gamine ? Ça va aller, allez. » Il avait beau avoir l’air bonhomme et détendu le vieux hippie, Lily était pas rassurée. Timidement, elle hocha la tête avant de récupérer le mouchoir tendu par Al’. « Vas te reposer, t’auras qu’à dire que ton pansement s’était décollé si on t’pose la question. » Mentir, su-per, ça allait être de mieux en mieux. De pire en pire. Et le pire, c’était même pas cette grossesse ou cette blessure qui lui faisait bien plus mal qu’elle voulait bien le montrer pour pas les inquiéter. Non, le pire, c’était que lui il l’évitait, et que sans lui, tout l’univers qu’elle s’était reconstruit depuis quelques mois il servait plus à grand-chose.

Bah au pire, tu mourras en couche et t’auras plus à te soucier de ça. Ou alors attends, si faut tu vas y passer pendant la grossesse, avec la fatigue et tout … Tes problèmes seront peut-être bientôt réglés Lily, et si c’est pas le cas, t’auras qu’à régler le plus gros problème toi-même. Son sang se glaça, elle avait peur, beaucoup, genre vraiment beaucoup. Et elle envisageait la possibilité de le faire, éliminer cette vie pour sauver la sienne. Croisant du regard la silhouette de Julian, Lily bafouilla quelques mots que même elle aurait pas compris à propos de chambre, de repos et de musique. Disparaître, dormir, espérer que c’était juste un rêve, un mauvais rêve, dont elle se réveillerait dans les bras de son Prince Harry. Ou pas.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
- Let's do some shopping -
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Shopping Trip [Faith]
» Le "shopping spree" de Billary! - Un week-end à Port-aux-crimes
» Comment on apelle ça déjà ? Ah oui ! Aprem Shopping !!! [feat. Ao rin]
» Shopping entre amie ! [PV Lydia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: