The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Let's do some shopping -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyMer 20 Mar 2019 - 7:48
Un ouragan, cela résumait bien l’état et les agissements de Lily à l’idée qu’il voit le contenu de son sac à dos. Elle aurait soulevé des montagnes et écrasé des villages pour qu’on dévoile pas ce truc gênant même si c’était juste le choix que Dame Nature avait fait pour elles, les filles du monde entier. Et alors qu’elle commençait à bouder, planquant tout le bordel sous l’oreiller, bah ouais c’est bien connu, meilleure cachette du monde, Lily entendit son petit-ami vociférant à quelqu’un de la fermer. Mais à qui ? Oh elle savait bien que Julian parlait tout seul comme elle parfois, sauf qu’elle était là, alors en réponse, la brunette lui lança un regard noir même avec ses yeux bleu-vert, à deux doigts de lui tirer la langue.

Bras croisés, regard fuyant, moue boudeuse. Lily faisait la tête, enfin surtout elle était gênée. Elle l’entendit gigoter, elle entendit le bruissement de ce papier plastifié, avant d’entendre la voix du brun. Lentement elle tourna la tête vers lui, le dévisageant comme s’il était le premier des idiots. C’était de pire en pire, elle était rouge, cramoisie, par la gêne et par cette colère adolescente qu’avait pas vraiment de fondement. S’il fallait tout mettre ? Il est sérieux ton Jules là ? Elle le dévisageait encore, prenant une longue inspiration avant de lui chiper le tampon des doigts pour le planquer sous l’oreiller avec le reste du stock. Tu penseras à vider tout ça à un moment, ça serait con de les laisser là …

A nouveau bras croisés, visage fermé et toujours aussi rouge, Lily évita son regard. C’était rien ? Bah elle aurait aimé l’y voir tiens, il en aurait pas plaisanté, il aurait pas dit que c’était rien. C’était le truc le plus chiant du monde. Oh t’sais, il a ses propres problèmes, t’as été aux premières loges tu te rappelles. Oui mais c’était moins gênant … Oh vraiment ? Bon peut-être pas, mais Lily put pas aller au bout de sa réflexion, ses lèvres venaient la sortir de ses pensées. Il en aurait fallu plus pour qu’elle décolère, ouais tu parles …, mais la gamine daigna finalement croiser son regard. Elle était pas vraiment capable de lui en vouloir plus de deux minutes, pas quand elle voyait cet air de chiot triste, son regard clair de deux couleurs différentes.

Un soupir fila ses lèvres, la brunette roula légèrement des yeux avant de décroiser ses bras pour venir prendre sa main. Il était inquiet dans le fond Julian, il s’inquiétait pour elle, c’était mignon, c’était pas un truc qui devait la mettre en colère. Elle le savait. Lily savait qu’il était inquiet pour elle, qu’il voulait toujours son bien, même avec ses paroles maladroites. Ouais pis t’en fais peut-être tout un monde pour rien aussi, il a raison, c’est juste un truc de fille, t’as pas le choix. Petit haussement d’épaules pour elle-même avant qu’elle relève son regard clair vers Julian. « Je sais pas, sans doute … » Sans doute parce qu’elle avait jamais été du genre à faire des malaises ou à se rouler en boule de douleurs dans ces périodes-là. « Al’ a sans doute raison, je mange pas assez … » Seulement voilà, ils étaient quatre, cinq avec Pantoufle, à devoir manger dans cette maison et il fallait rationner. « Désolée … » ajouta-t-elle avec une petite moue désolée, bah oui. « De réagir … comme une gamine. » Bon en même temps, elle avait pas dix-neuf ans, ou alors elle les avait, difficile de garder le compte sans calendrier. Les jours avaient rallongé donc le printemps approchait mais de là à dire si son anniversaire était passé ou pas … « Je … t’ai pas fait mal ? » Bah ouais en se jetant à corps perdu dans la reconquête de son sac à dos, Lily avait pas vraiment fait gaffe. D’ailleurs, elle était bonne pour réparer la fermeture de son sac à dos.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyMer 20 Mar 2019 - 19:44
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il l'avait vraiment vexée alors, vraiment vraiment ? Ouais sans doute, parce que même si elle croisa son regard, elle avait encore les bras croisés sur sa poitrine. Ça c'était un signe généralement, souvent elle faisait ça quand il était pas sympa ou qu'il venait de dire un truc bête, totalement débile.

- Dimples ? Il hésitait, ça se voyait bien sur sa trogne.

Ce sourire crispé là, c'était pas vraiment un sourire en plus mais c'était ce qui s'en rapprochait le plus. Pourtant quand elle décroisa enfin les bras, il rentra le cou dans ses épaules, comme si elle allait lui recoller un poing, plus dur ce coup-ci, dans l'épaule. Paupières à semi closes, prêt à encaisser, Foster réalisa qu'elle avait juste agrippé sa main. Quand je te dis qu'elle boude pas longtemps, c'est juste du chiqué, de quoi te faire tourner en bourrique, dumbass. C'était pas vrai, pas une seconde. Dimples elle boudait pas pour rien, ou alors pas pour des trucs ridicules dont tout le monde se foutait. L'autre se marrait allégrement dans sa tête, pour autant il y fit pas attention, préférant reposer les yeux sur leurs doigts entrelacés. Rien que ça lui arracha un sourire de coin, c'était niaiseux mais personne pouvait le juger désormais. Si, Jake la menace. Ouais, okay, Jake Sullivan, mais il était pas là, enfin pas là dans la pièce donc Julian s'en foutait de son avis à lui.

Sans doute... Ouais bha il était pas une fille, mais il se doutait légèrement que c'était pas la joie quand elles avaient... Leurs ragnagnagnas ? Pfffff, il en soupira. Le jour où ce crétin la mettrait en sourdine c'était pas de main la veille. Mais oui, Alphonse avait raison aussi, elle mangeait pas beaucoup, d'ailleurs la plupart du temps c'était lui qui finissait ses assiettes. Shit... Ouais, ouais merde parce que finalement il lui ôtait le pain de la bouche, alors finalement c'était pas juste les dragibus qui le faisaient tenir droit sur ses deux tiges, mais ce qui rejoignait pas l'estomac de sa petite amie. Foster en ravala sa salive, osant à peine la regarder, culpabilisant même si, lorsqu'il mangeait sa part, elle l'y avait fortement poussé. Un faible sourire étira sa bouche. Elle s'excusait mais c'était déjà du passé. La joie d'être jeune, un peu insouciant quand y avait pas de danger imminent, c'était que les problèmes étaient vite effacés. Les vieux eux, ils faisaient bien plus souvent la tête, se déchiraient même, à croire que même s'ils avaient l'expérience de la vie, des épreuves, eux – les plus jeunes – avaient compris que dans ce monde ça valait pas la peine de se chamailler parce qu'on était pas sûr, pas sûr du tout, d'être encore près de l'autre le lendemain, ou même l'heure suivante.  A sa question, le jeune homme secoua la tête puis ramena sa main contre ses lèvres.

- Nope, c'était comme une piqûre de …. mosquito ? En voyant la lueur vexée traverser ses prunelles claires, Julian éclata de rire avant de saisir son autre main pour ainsi les ramener toutes deux contre sa nuque. Just a joke …. Tu m'as pas fait mal et, t'es pas une gamine t'es juste..... pudique ? Lui aussi l'était en plus, il aimait pas trop qu'on voit ce qu'il voulait pas qu'on voit et en parlait encore moins. Ils en parlaient pas vraiment à deux, ils se le montraient et ça fonctionnait comme ça. Heureusement car si tu d'vais lui dire des cochonneries, on s'rait pas sortis de l'auberge Juju ! Ouais, même si l'entendre bavasser l'emmerdait, Foster pouvait pas lui donner tort. Lily était comme lui, un peu plus réservée encore, même si elle savait se faire comprendre ou alors qu'il était en mesure de la comprendre mieux, maintenant et depuis que les mois s'égrainaient entre eux. Doucement, il relâcha ses poignets et déposa les mains sur ses cuisses, se penchant, un sourire aux lèvres, pour que son nez flirt avec les siens. Little dumbass, je veux juste que t'aille bien et ... T'as pas a avoir honte, c'pas ta faute si les concepteurs de ces trucs ont été débiles au point d'faire des packings tout saufs discrets. Un éclat de rire fila sa bouche avant qu'il la dépose sur la sienne. Orage passé ? Sans doute ouais, pourtant il aurait dû mieux réfléchir, songer plus posément parce qu'elle n'allait pas mal juste pour ce qu'il pensait.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyJeu 21 Mar 2019 - 8:13
Une piqûre de moustique ? Oh honey it’s about to get real … Et pendant que sa conscience se chauffait toute seule, teintant sans doute encore son regard clair d’un air mauvais, Lily succomba finalement trop facilement à ses éclats de rire. Même quand il se fichait d’elle, elle savait pas faire autrement que fondre, comme la glace au soleil, difficile dans ces conditions de vraiment lui faire la tête à Julian. En plus il lui trouvait des excuses, toujours, comme à chaque fois. La brunette mordit sa lèvre dans un sourire, c’était sa façon à lui de toujours la protéger, même quand il y avait aucun danger et quand le seul risque c’était qu’elle se trouve nulle. Et nulle, elle l’était parfois, même souvent, surtout quand il s’agissait de pudeur. Julian avait pas tort là-dessus et rien que le fait de penser à toutes ces fois où la pudeur était plus vraiment, elle en rougit. Okay bah du coup il a le droit de se foutre de toi tant qu’après il te sert un sourire enjôleur tu lui pardonnes … Pfffff … C’était à peu près ça, mais elle s’en fichait. Elle était amoureuse après tout.

Amoureuse et niaise, oui sans doute beaucoup trop, mais elle pouffa de rire à ce baiser esquimau. « Je sais … » Bon le problème de conception il était pas que sur les tampons et les emballages, il venait de beaucoup plus loin, il venait de cette brillante idée de Mère Nature qui aurait mieux fait de se casser une jambe le jour où elle avait inventé les problèmes de fille mais il était trop tard pour faire marche-arrière là-dessus. Ses lèvres trouvèrent celles du brun, ses mains liées derrière sa nuque, elle lui en voulait plus là.

Un sourire aux lèvres contre les siennes, Lily glissa ses mains contre son torse pour le repousser contre la surface moelleuse du matelas et de l’oreiller. Ses mains de chaque côté de son visage, le surplombant de peu, la gamine reprit. « You’re a little dumbass … Et je vais bien, j’irai bien. » Elle avait survécu à trois ans de ce monde-là et aux premières années de son adolescence dans l’ancien monde où l’apparence, la réputation, étaient plus importantes que le reste, il y avait rien de pire non ? « J’irai bien tant que t’es là. » ajouta-t-elle d’une voix basse avant de revenir l’embrasser.

« Ah j’vois que tu as mangé la soupe ! » La voix d’Al’ lui fit faire volte-face, retrouvant sa place sur le lit, allongée à côté de Julian comme s’ils avaient été en train de discuter du sort du monde et de l’histoire des castors lapons hermaphrodites. « Oh pardon les jeunes j’vous dérange … Faites attention quand même, on a pas d’quoi s’occuper d’un mioche de plus. » Lily haussa un sourcil, rouge, cramoisie, avant de hausser les épaules. De quoi il causait exactement ? Mon dieu Lily mais c’est pas dieu possible d’être aussi nouille … tu sais bien de quoi il parle … Tu sais très bien les risques, fais pas ton idiote, t’as eu les cours d’éducation toi aussi … Oh … ça … Oui, ça ! Ca arriverait jamais, parce que … parce que, elle voyait pas pourquoi, mais c’était pas arrivé depuis … depuis qu’ils avaient commencé, alors ça arriverait jamais. « L’épuise pas trop kid, elle a besoin de repos … » « Al’ ! » râla-t-elle alors que le vieil hippie se payait clairement leurs têtes. Il partit finalement se marrant, les laissant là comme deux endives.

Les joues gonflées, toujours aussi rouge pivoine, Lily souffla finalement avant de rire. Venant entremêler ses doigts à ceux du brun, elle reposa sa tête contre son épaule. « Je t’aime. » Elle le disait pas souvent, mais il le savait, parce que même sans se le dire comme ça, avec ces mots-là, c’était suffisamment clair dans tous les autres mots, dans ses gestes, dans le simple fait qu’elle ait besoin de lui. Et Lily craignait rien tant qu’il était là, bien sûr elle avait toujours peur, mais si Julian était là, il la protègerait, de tout, de tout le monde.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyLun 25 Mar 2019 - 15:05
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


C'était lui le petit crétin ? Si elle voulait, il en esquissa un sourire opinant simplement alors qu'elle lui disait aller bien, aller toujours bien s'il restait là. Pas besoin de lui promettre encore, il l'avait déjà fait. Julian veillerait sur elle, même s'il fallait qu'il saigne ou y passe. C'est contradictoire ça, si tu claques pour ses beaux yeux tu seras plus là après. Ouais bon, il se comprenait c'était le principal, et cette tête de pioche avait qu'à se taire. De toute façon y avait plus de place pour elle là, juste pour le baiser que Lily lui offrit en le repoussant pour se retrouver au dessus de lui. On dirait qu'elle veut t'faire passer à la casserole Juju. Merde, le rouge lui grignota les lobes, farda même de rose ses traits juvéniles. Ses mains elles tremblaient déjà un peu, et pour éviter de frémir comme un atteint de Parkinson, Julian les logea à sa taille. C'était pas super, parce que s'il voulait pas vibrer comme ça, fallait limite qu'il compresse son corps comme un taré et ça, ça lui ferait sans doute mal en plus. Puis se baisait là, il le rata presque, ou alors à un rien près ses dents auraient choqué sa lèvre à elle parce qu'il mordillait la sienne. Son cœur faisait déjà n'importe quoi, un brouhahas de cinglé propre à ce concerto, en diverses notes lui étant encore étrangères avant de la connaître, qui se jouait à chaque fois, chacune de ces fois , dans le creux de son thorax.

Si t'avais été cardiaque, hein ? Il faisait chier celui là, et pour lui faire fermer son clapet il pressa plus fort sa taille et intensifia le baiser jusqu'à embrasser le vide là, subitement, même dans ses mains y avait plus que de l'air. What the.... Julian rouvrit les yeux, la tête renversée sur le pieux, calant – à l'envers – le coton tige à moumoute grise. Ses yeux s'écarquillèrent grand en l'entendant parler de la soupe et d'un tas de trucs qu'il arriva pas à mettre en ordre parce que, en tant que garçon, y avait des moments comme ça où il était pas foutu de faire deux trucs en même temps. Là, le plus important c'était pas de réfléchir mais éviter de passer pour un demeuré. Il roula sur la couche, terminant par s’asseoir au mieux avant de baisser le nez vers ses pieds. Rouge vif, le cœur en pleine lutte, même le sang devait faire du yoyo dans ses veines parce que là, il sentait le feu envahir ses oreilles. J'vous dérange.

- Bha …. euh …. si 'fin nope, non. C'vilain de mentir, vilain garçon ! Foster passa la langue au creux de ses lèvres, redressant à peine les yeux vers la trogne de Alphonse avant de rouvrir plus grand encore les yeux en manquant de s'étrangler avec sa salive. ouais....... ouais. Bon y avait rien à dire en plus, peut-être aurait-il dû se taire parce que là, question de pas passer pour une nouille cuite, c'était clairement pas ça puisque le vieux se mit à ricaner dans sa barbe. Puis Dimples elle était rose aussi, à l'autre bout du lit, comme une étrangère. Al' ! Ouais Alphonse là, il avait pas autre chose à faire au juste ? Cette question intérieure, et la brimade de sa petite amie à l'encontre du vieux, le poussèrent à le regarder un peu de travers. Frustration ohhhhh frustration.... Oh ta gueule toi. Personne avait entendu, enfin peut-être bien papy qui hésita sur le seuil avant de s'en retourner à.... Bha à ces trucs de vieux sûrement. Puis le rire de Lily lui arracha un regard pour elle, un rictus débile lui figea les lèvres. C'était pas vraiment drôle, pourquoi elle riait ? Parce que c'était quand même amusant ? La situation peut-être mais pas ce qui rendait plus étroit son jeans. Ouais ça faisait mal ça, tant que même si elle greffa sa main à la sienne, il suréleva un chouia le fessard pour tirer, de ses doigts libres, les fibres trop justes au niveau de l'intérieur de sa cuisse droite. Je t'aime. Son palpitant en papillonna, et ça c'était un remède comme un autre finalement, mieux que tous les autres. Me too, Lovely. Répondit-il en déposant les lèvres, puis le nez, contre ses boucles cuivrées. More and Stronger than you., En la voyant redresser le nez, il rit puis secoua la tête. J'sais c'est pas vrai, idem alors ? Idem ouais, pareil, tout pareil, toujours plus et certainement pas moins.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyMar 26 Mar 2019 - 7:43
Lorsqu’il souffla à … Al’ ou qui voulait l’entendre dans sa tête de la fermer, Lily gloussa, heureusement le vieux sembla pas choqué. Il avait peut-être pas entendu à son âge faut dire, s’il avait entendu il devait aussi avoir compris que les deux gosses étaient pas toujours très équilibrés et avait choisi de faire comme si. C’était un peu leur grand-père hippie, d’ailleurs Lily avait jamais connu ses grands-parents, les parents de sa mère étaient décédés longtemps avant sa propre naissance, et les grands-parents Thomas étaient décédés dans un accident de voiture quelques mois après sa naissance. Difficile pour elle de dire qu’ils lui manquaient mais Al’ semblait combler ce vide. Le hippie finalement hors de la chambre, Lily put finalement souffler, littéralement, avant de rire de leur bêtise, leur gêne.

Les mots de Julian en réponse aux siens suffisaient à effacer la gêne, y’avait pas de gêne quand elle l’aimait. « Hm … Idem. » Oui, idem, c’était pas possible de l’aimer elle plus qu’elle l’aimait lui, Lily en était persuadée, mais en même temps elle était persuadée de beaucoup de choses qui tarderaient pas à voler en milliers d’éclats tranchants, blessants, inquiétants. « Bon pour éviter qu’Al’ me fasse la morale, j’vais essayer de dormir un peu … tu restes avec moi ? » Oui clairement t’avais à l’idée de dormir avant que le débris débarque … Bouh Lily la menteuse. D’un battement de cils, elle fit taire la mégère, elle se fichait de son avis, là blottie dans ses bras. Elle se fichait de tout tant qu’il était là.

[…]

Si Lily aimait déjà pas le No Man’s Land, c’était pire depuis la dernière fois qu’ils y avaient mis les pieds, quelques jours auparavant. Une dizaine de jours ? « Tu veux bien arrêter de gigoter ? Je vais te faire mal sinon. » Al’ l’engueulait, il avait fait que ça, les enquiquinait parce qu’ils étaient revenus blessés. C’était vrai pour elle, pour Valerian, mais Julian allait bien, et c’était le principal pour la gamine maintenant qu’elle savait qu’elle allait pas mourir. Enfin, Julian allait bien, parce qu’il y avait quand même un truc qui clochait. Depuis qu’ils étaient revenus dans leur planque de passage qui s’éternisait, la brunette avait cette drôle de sensation qu’il l’évitait, qu’il s’était éloigné d’elle, et ça lui faisait presque plus mal que cette vilaine plaie à l’épaule gauche. « Lily ? Tu te sens comment ? » Lily, Al’ te parle.

« Hm … ça va … » Le hippie fronça les sourcils, reculant après avoir terminé le pansement tout neuf, Lily le vit passer les doigts dans sa barbe grisonnante et totalement désordonnée. « Quoi ? Je vais mourir finalement ? » demanda-t-elle sur le ton de la plaisanterie mais avec quand même une petite crainte de mourir, bah ouais quand même. « Tu manges mieux ou tu es toujours malade ? » Grimaçant à l’idée de manger, Lily secoua la tête. En réponse, Al’ soupira avant de fouiner dans son sac à dos avant de se tourner vers elle pour lui tendre une petite boite rose et bleu, un peu comme tous les emballages de trucs pour fille. « Quoi ? Tu veux que j’en fasse quoi ? » Réfléchis Lily … Tout ce que t’as récupéré y’a quelques temps, t’en as pas encore besoin non ? Et alors … ? « Juste au cas où Lily. » Wow, il avait l’air grave là le vieux …

Dans un hochement de tête, la gamine récupéra le test de grossesse, puisque c’était bien de ça qu’il s’agissait, elle était neuneu mais totalement. Mais c’était juste impossible, elle en était sûre. Le glissant dans la poste de son sweat, Lily se laissa glisser du bureau sur lequel elle était assise et quitta la pièce pour aller trouver un endroit plus calme. Boom ! Evidemment, fallait qu’elle manque de tomber littéralement sur Julian. Esquissant un sourire, la gamine eut cette envie de se pendre à son cou, de récupérer un peu de force qu’elle trouvait pas en mangeant, dans ses bras. « Ca cicatrise bien. » glissa-t-elle en désignant son épaule. Tu devrais te dépêcher avant qu’il te fasse les poches.



   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyMar 26 Mar 2019 - 15:08
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Une boule dans le ventre, et cette dernière paraissait prendre d'ampleur. Parfois elle pressait tellement fort contre son diaphragme que Julian en suffoquait, pourtant libre de respirer, loin de l'eau qui, à chaque fois qu'il fermait les yeux, l'engloutissait parce qu'il essayait, sans y parvenir, à la tirer de là. C'était ça, ce qu'il avait vécu avec elle des mois plus tôt et qui se répétait la nuit dans son subconscient. Ça ou encore l'épisode du musée ferroviaire où il arrivait pas assez tôt pour éviter à la mère alcoolo de lui fracasser le crâne avec son propre piolet. D'autres, il voyait la flèche se planter dans son cœur, comme celle qu'avait transpercée la gamine brune. Le seul truc qui reliait ces événements, même s'ils ne s'étaient pas déroulés si mal dans la réalité, c'était son incapacité à la protéger. C'était ça qu'il ressentait, ça qui faisait fourmiller ce poids désagréable, semblable à une sphère de plomb, dans le creux de son bide. Parfois elle lui comprimait la gorge autant qu'elle lui nouait l'estomac, surtout quand il posait les yeux sur elle. Ouais, surtout quand il posait les yeux sur elle et cette blessure, ce pansement, qui forgeait sa culpabilité.

Sans doute pour ça qu'il essayait de pas être trop près d'elle, de la laisser tranquille. Finalement sans lui, Lily aurait pas vécu toutes ces merdes. Ouais... L'autre parlait plus trop en plus, peut-être quand il avait besoin de conseils que cet abruti trouvait judicieux de faire grève. Il aurait pu parler avec Jake, avec Valerian, même avec le vieux, mais non. Se livrer là dessus c'était comme accepter que ouais, il était pas bon pour elle et qu'en un sens, il aurait peut-être mieux valut qu'il dise pas oui quand elle lui avait proposé de rester. Son cœur roula dans son thorax et, pour pas l'entendre, Julian augmenta le volume du lecteur CD.

Affalé dans le sofa, ses yeux dardaient sur la tâche noire du plafond, mais même là il voyait rien de bon. Optimiste d'ordinaire, il lui semblait que maintenant, y avait carrément plus rien qui tournait rond. Il avait juste envie d'un truc, retrouver ces sales cons masqués pour les zigouiller un à un. La musique dans le creux des oreilles, il ferma les yeux avant de voir débarquer Pantoufle qui lui gratta la jambe. Même là il en soupira, forcé de virer un écouteur pour entendre les couinements du clébard.

- T'es chiant god, fous moi la paix. Avec mal, parce que le bestiaux pesait son poids, Foster repoussa la gueule plissée de l'animal avant que celui-ci revienne poser le museau sur sa cuisse. Et un filet de bave, un ! Shit ! Sérieux t'es vraiment une grosse lavette mal essorée. Siffla l'étudiant en se redressant pour lui ouvrir la baie, qui menait vers ce jardin en friches, avant de soupirer parce que ouais, c'était comme il l'avait vu sur cette brune au No Man's Land : dégueulasse. Il fallait qu'il vire ça, pour ça fallait grimper à l'étage et..... Il en déglutit en la croisant au bas des marches, redressant le nez juste pour croiser son air pâle et, mieux comme d'hab, le pansement à son épaule. Ça cicatrise bien. C'était bien, une bonne nouvelle, mais là où il en aurait souri, rien fila ses lèvres sinon sa langue en leur cœur. Cool... Ouais, c'était bien, même très bien, mais il avait pas envie de s'extasier parce que si ça devait cicatriser, que c'était le cas, c'était juste sa faute. Foster la fixa un moment, pourtant quand la boule désagréable refit surface dans le creux de sa trachée, il se décala pour la laisser passer. J'vais …. 'fin le clébard m'a bavé d'ssus alors, c'est .... voilà. Il inspira, redressant les cils par dessus ses mèches cuivrées pour pas avoir à la regarder plus, pas se sentir encore plus mal mais, il l'aimait, peut-être pour ça qu'il la héla une dernière fois alors qu'elle avançait. Tu.... t'as b'soin d'un coup d'main pour, enfin je sais même pas c'que tu faisais, laisse tomber.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 EmptyMar 26 Mar 2019 - 20:21
Cool. Son sourire se fana aussitôt. Cache-toi ta joie majesté … « Oui ça … ça va mieux … » Lily tenta d’expliciter, Julian avait peut-être pas compris que c’était ce qu’elle voulait dire, pour le rassurer, sachant pertinemment qu’il devait s’inquiéter. Il s’inquiétait, pas vrai ? On dirait pas, on dirait même qu’il s’en fout complètement, donc trace ta route, t’as plus important à faire Lily. Plus important … La brunette glissa sa main dans la poche du sweat, serrant le test pour éviter qu’il vienne à tomber de là, c’était pas le moment. C’était pas possible, mais c’était quand même pas le moment, ça serait jamais le moment mais ça serait jamais possible de toute manière. Al’ se faisait des idées.

Pourtant, elle devait en avoir le cœur net. Pourtant, elle avait envie de le trainer avec elle, enfin pas avec elle jusque-là mais près d’elle. Pourtant, elle avait peur qu’il lui en veuille. Lily tu traines là ! « D’accord … oui … » Julian il fuyait déjà, c’était ça non ? Il la fuyait, et elle comprenait pas pourquoi. Est-ce qu’Al’ lui avait dit quelque chose ? Est-ce qu’il lui en voulait déjà pour ça ? Forçant un sourire, la gamine tourna les talons avant de sentir l’espoir étreindre de nouveau son cœur quand il lui proposa un coup de main. Tout ça pour mieux le laisser rouler douloureusement dans sa poitrine. Laisse tomber. « Non ça … ça ira je … tu peux. » Qu’est-ce que tu lui as fait … ou pas fait … pour qu’il agisse comme ça …

Pas le temps d’y cogiter davantage, Lily préféra s’éloigner vers les toilettes. Bon, d’accord, ça servirait à rien parce qu’il y avait plus l’eau courante, mais c’était toujours plus rassurant d’aller dans les toilettes, au moins là, une fois la porte fermée, elle put se laisser aller à pleurnicher un peu. Elle avait mal à cette blessure, ça cicatrisait bien mais ça faisait toujours mal, elle voulait juste pas l’inquiéter de trop. Elle avait mal de le voir la fuir, de plus réussir à croiser son regard clair, ses deux yeux de deux couleurs différentes. Elle avait mal de pas comprendre pourquoi. Et surtout, elle avait mal à cause de la possibilité que ce truc entre ses doigts faisait peser au-dessus de sa tête.

Fais au moins ça, tu seras débarrassée … ou pas. Elle avait raison la mégère, elle allait faire ça, elle allait faire pipi sur cette fichue bandelette, confirmer qu’il y avait rien qui poussait dans son ventre. Et ensuite, Lily irait demander à Julian pourquoi il l’évitait, pourquoi il lui parlait plus. Il veut peut-être plus de toi, ça sera pire si ce truc est positif. Son regard clair restait rivé sur l’endroit où le pictogramme de la mort tarderait pas à apparaître. C’était même pas un pictogramme, juste un trait, un premier, normal d’après la notice. Un deuxième, normal aussi hein ma petite, apparaîtrait si c’était positif. Mais ça le serait pas. Assise sur la cuvette fermée, les genoux remontés contre sa poitrine, Lily se rendit même pas compte qu’elle pleurait lorsque le deuxième trait apparut finalement. Il avait mis le temps, il s’était fait attendre, il avait joué sa diva, imposé un suspense douloureux pour finalement lui imposer un dénouement aussi dur à accepter.

Cinq minutes ? Dix ? Un peu plus ? Elle s’arrêtait plus de pleurer, fouillant dans le pauvre meuble de la pièce en espérant en trouver un deuxième, juste pour être sûre. Bah, t’es sûre avec ça, avec l’idée du vieux débris … ta vie est foutue ma fille et celle de ce môme aussi, les enfants ça devrait pas faire d’enfant. Ca tournait en boucle dans sa tête et le pire dans tout ça, elle pouvait même pas aller pleurer dans les bras de Julian, parce qu’il l’évitait, parce qu’elle allait l’éviter aussi. Comment elle pouvait le regarder dans les yeux maintenant ? Frottant finalement ses billes rougies par les larmes, Lily refourra l’étui dans la poche de son sweat avant de sortir de la pièce, espérant croiser personne, surtout pas lui, direction le bureau où Alphonse où elle se rua sans même avoir remarqué la silhouette qui descendait l’escalier. La porte claqua dans son dos. « Hey gamine ça va ? » Si ça allait ? Lily se remit à pleurer de plus belle, fondant dans les bras du papy de service qui savait pas trop quoi faire. « Je … je … c’est … je vais mourir Al’ … je sais que je vais mourir … ça sert à rien, c’est … puis Julian … il … » C’était fini, ça irait plus, même s’il était là, parce qu’elle gâchait tout. Parce qu’elle lui imposait un truc dont il voulait pas, dont elle-même voulait pas, ou alors elle voulait peut-être mais elle y avait jamais pensé. Fallait y penser avant … « Tu vas pas mourir qu’est-ce que tu racontes … » Al’ comprenait pourtant qu’elle flippe, ce qu’il comprenait moins, c’était pourquoi elle était pas en train de pleurer dans les bras du british plutôt que dans les siens.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's do some shopping -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Shopping Trip [Faith]
» Le "shopping spree" de Billary! - Un week-end à Port-aux-crimes
» Comment on apelle ça déjà ? Ah oui ! Aprem Shopping !!! [feat. Ao rin]
» Avez-vous déjà vu deux blondes dans un magasin ? Maintenant oui... [Jessica Farelly]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: