The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Let's do some shopping -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily E. Thomas
Administratrice
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyDim 3 Mar 2019 - 14:48
« Pourtant ça fait bien … un mois … non plus … » Bah quoi Lily ? On sait plus compter ? On a des sueurs froides ? Non, ça faisait moins d’un mois. Occupée à tracer des bâtons sur une feuille avec un crayon à papier presque entièrement taillé et usé, Lily tentait de se remémorer la dernière fois que dame Nature lui avait rappelé que dans ce monde, elle était de ces personnes qui souffriraient les affres de la féminité. Bref tu sais plus de quand datent tes dernières règles et t’as plus une seule protection avec toi, j’vois pas le souci. Elles sont pas encore là, t’as de la marge et au pire … La brunette coupa elle-même le fil de ses pensées, hors de question que ça finisse mal, il y avait tout un tas de magasins dans le coin, elle trouverait bien un endroit une fois dehors.

Préparant rapidement son sac à dos, son couteau et le revolver que Julian lui avait bricolé, Lily tenta de quitter leur abri de fortune sans attirer l’attention. Pourquoi ? Bah oui pourquoi ? Parce qu’elle avait pas tout à fait envie d’aller acheter ça avec son petit-ami, voilà pourquoi. Il y avait juste cet escalier à descendre, et la porte à passer et … « Ah ! » Surprise, le cœur qui battait à au moins huit milles à l’heure, Lily se retrouva les fesses par terre sur la dernière marche avant de lever ses yeux clairs vers Julian. Tu vas devoir lui dire. « Je sortais … me fallait … il faut que j’aille … trouver des trucs. » Trouver des trucs oui, c’était clair, net et précis. Il allait tout à fait la laisser sortir comme ça, toute seule, alors qu’elle savait même pas tenir debout sur ses deux pauvres guibolles.

T’as qu’à lui demander de venir avec toi, tu sais qu’il te laissera pas partir toute seule de toute manière, et puis là s’il faut, il pense que tu veux t’enfuir, que tu veux plus être avec lui. Vas savoir ce qui s’passe dans le crâne d’un garçon. Ouais mince, elle avait raison, manquerait plus que Julian pense qu’elle s’éloignait de lui, qu’elle voulait plus être là, plus avec lui. Se relevant en époussetant son jean, Lily saisit la main du brun et continua sa marche. « Tu… tu peux venir avec moi. » Ça serait pas du tout gênant, au pire il irait chercher autre chose en attendant. C’était parfait. Tout irait bien. Ils pouvaient y aller ensemble.

Mais allez où ? Dans un petit magasin plus au nord, repéré sur une vieille carte qu’ils avaient ramassée, le genre qui indiquait les lieux utiles. Médecins, artisans, magasins. Direction donc la quatrième avenue plus au nord pour y trouver le supermarché qui sauverait Lily de l’inconfort que cette vie avait rendu encore plus inconfortable. Silencieuse en chemin, la gamine réfléchissait déjà au meilleur moyen de lâcher Julian dans le magasin, oubliant presque que le magasin en question, il faudrait peut-être d’abord le vider de ses occupants, et s’il faut il y aurait plus rien dedans, plus rien d’utile. Et là … tu seras obligée de lui dire que tu voulais sortir pour trouver des trucs de filles. La honte. « Oh mais chut hein ! Ça va ! » Sourcils froncés, Lily rouspéta pour elle-même, enfin contre la voix dans sa tête, mais Julian avait l’habitude, il la prendrait plus pour une folle. « C’est juste là je crois. » De son index, elle désigna une enseigne rouillée qui menaçait de tomber au sol. Et devant le magasin, une poignée de monstres qui pour l’instant ne les avaient pas remarqués.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 542
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyDim 3 Mar 2019 - 21:15
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il lui avait promis une maison, une grande maison, mais la bicoque actuelle c'était clairement pas ça. Rien à voir avec ce qu'il aurait pu lui offrir si le monde avait été différent, s'il avait bossé dur en faisant carrière, s'il avait été un illustrateur prisé. Si les nerds avaient jamais existé et si des gens se souciaient pas juste de vivre un jour de plus plutôt que de river le nez dans les comics. Ouais, si le monde avait été le même qu'autrefois, Julian aurait travaillé dur pour elle et pour lui tendre tout ce qu'il la jugeait mériter. Mais le monde était laid, moche. A real nightmare, un nid à trucs moches et laids dans lequel fallait faire gaffe à ses fesses et, plus encore, aux siennes. Alors il avait pas trouvé de grande maison avec vue sur le lac, ni même avec un bois super luxuriant où elle aurait pu voir quelques biches gambader ou de multiples lapins creuser leur terrier. Au lieu de ça, ils étaient dans cette vieille baraque affreuse dans les murs de laquelle s'infiltraient l'humidité et autres joyeusetés des temps actuels. Comme ce champignon là, enfin Al lui avait dit que c'en était un, parce que lui ne voyait qu'une espèce de tâche noire un peu visqueuse qui bouffait le plafond du salon où les propriétaires avaient tout abandonné... Donc ce champignon moche et pas comestible qui, quand il le fixait longuement, l'invitait à penser aux esquisses de ce carnet qu'il reverrait plus jamais. C'était dingue que ce truc infâme puisse lui faire penser à sa mère, ou alors non. Non parce qu'en un sens ça en avait – du sens – quand il reniflait un chouïa et inspirait les effluves bizarres de l'espèce de cigarette tordue que crapotait le vieux. Enfin, s'il avait vraiment crapoté ce truc, ses yeux auraient pas été aussi...

- Stone. Lâcha-t-il en une grimace de mioche écœuré. Pourquoi fallait qu'il fume là papy, c'était pas comme si y avait pas de place dans cette vieille maison ?

Tu vas m'chanter du Céline kid ? Le comics sur ses genoux fléchis, là, dans le vieux canapé éventré, Foster fronça les sourcils. C'était qui Céline ? Une vieille copine à lui, aussi momifiée qu'il l'était ? L'image fictive le fit ricaner avant de l'entendre chevroter les paroles de la fameuse chanson en question. Stone, the world is stone .... ou en Français tien, je cherche le soleil, au milieu de la nuit... Alphonse se prit à rire comme un crétin, dans un écran d'épaisse fumée blanche au creux de la bouche qui enfuma quasiment tout le salon. Faut être sacrément stone ou plein comme une foutue barrique pour chercher l'soleil au milieu d'la nuit, ouais. Julian en roula des yeux avant de brasser l'air de ses deux mains. Rohh tu vas pas nous faire ta mijaurée, si tu restes encore cinq minutes tu seras plus détendu Kid.

Ouais bha non, il avait pas envie surtout pas en entendant Jake s'étrangler de rire puis en remarquant Lily qui, jusqu'ici à l'étage, descendait les marches sur la pointe des pieds comme si elle voulait pas qu'on l'entende ou la voit. Qu'est-ce qu'elle faisait ? Elle voulait éviter le tatoué ? Intrigué, certainement plus par l'attitude de sa petite amie que par le vieux en plein trip et Jake accompagné de son banjo, l'étudiant relâcha le bouquin entre ses doigts, étira ses grandes tiges et s'invita au bas des marches et sursauta en même temps qu'elle qui venait de redresser le nez à peine arrivée sur le seuil. Même pas le temps de lui demander ce qu'elle faisait, il devait le dire avec les yeux, enfin un truc du genre... Ouais, un truc so niais de couple d'ado gavés d'hormones. Il en roula des yeux bordel. Quand c'était pas Sulivan, ou même le vieux, c'était l'autre abruti qui vivait dans sa tête qui l'emmerdait.

- Des trucs ? Sourit-il en déposant nonchalamment le coude sur l'espèce de colonne de bois qui précédait la rambarde de l’escalier qu'elle quittait. Toute seule ? Là en revanche il arqua les sourcils, le pouce déjà mordillé entre ses lèvres fendues d'un rictus amusé. Lily elle sortait pas toute seule, elle aimait pas les nerds, et la dernière fois qu'elle avait parcouru même pas trois mètres en solitaire les autres gras de la penche lui étaient tombés dessus, alors m'étonnerait qu'elle veuille recommencer. La voyant s'activer, il fronça les sourcils en observant ses gestes, en écoutant ses mots hésitants. Elle s'agitait souvent comme ça quand elle était gênée. Ça te vient pas à l'esprit qu'elle peut mentir aussi, c'est quoi au juste ces fameux trucs, hein ? Ouais, c'quoi comme trucs. Des bidules ou des machins ? Ça éclata de rire dans le salon à l'en faire rouler des yeux. Ils écoutaient les deux autres, puis comment ça se faisait que Alphonse il s'entendait si bien avec un autre gamin qu'était pas poli et qui s'incrustait comme le vieux champignon moche était collé au plafond ?  Sans répondre encore, il agrippa sa veste aviateur, le fusil en équilibre sur le guéridon qui ornait le hall, et lui ouvrit la porte juste après l'avoir entendu lui proposer de venir. C'était juste bizarre qu'elle ait voulu sortir seule, tant qu'il en parla quasi pas de la route jusqu'à redresser le nez quand elle brisa le silence. What ?, j'ai rien dit..... ou.... ohhh okay.

Elle parlait avec elle même, 'fin l'autre elle même qui vivait, elle aussi, dans le creux de sa tête. God, you're weird.... Autant l'un que l'autre hein, vous vous êtes super bien trouvés. Qu'il la ferme celui là, on l'avait pas sonné. Puis de toute façon Dimples lui montrait où fallait se rendre. Une supérette, c'était pas hyper grand, y aurait donc pas trop de danger, mais ça empêchait pas d'être prudent. Julian dégagea le fusil de son épaule et jeta un œil dans la lunette. Bon, les fenêtres et vitrines étaient trop sales pour y voir, cependant les traînées qui ressemblaient à des mains sur ces dernières le firent grimacer un coup avant de reprendre une allure neutre pour pas lui faire trop peur.  

- Wait.... Le fusil sur l'épaule, il empoigna la fronde et une balle rebondissante. Au moins il foutrait pas en l'air le vitrage avec ça, mais l'idée qui lui vint le fit sourire en la regardant. Autant qu'elle essaie, voir si elle avait gagné en dextérité. Tien, vise bien le coin, pas l'centre parce que même si c'est pas une caillasse, on va pas risquer de faire péter la vitre. Pis on verra à peu près les paires d'mains sous la crasse, tu m'diras combien. Cap ? Avant qu'elle réponde, il glissa la fronde et le projectile dans sa main et, quand elle les agrippa, la ramena vers lui pour lui chiper un petit kiss rapide. Paraissait que ça donnait du courage, du moins, c'était ce que faisait la fille au héro dans le comics qu'il avait abandonné dans le salon.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Administratrice
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyVen 8 Mar 2019 - 8:10
C’était pas le plan que Julian lui tombe dessus, ou qu’elle tombe sur Julian plus exactement, en plus Lily était persuadée qu’il était occupé à entendre les deux autres trublions de la bande se marrer comme des veaux. La gamine en grimaça, elle voulait pas aller acheter ça avec son petit-ami, la honte … Oh ça va, ça pourrait être pire, vous pourriez aller acheter des préservatifs. Fard instantanée, pas besoin de blush, mais Lily se contenta d’évoquer les trucs qu’elle devait trouver avant de l’embarquer avec elle. Julian allait devenir suspicieux, et s’il devenait suspicieux, elle pourrait pas faire ses courses tranquilles, sans mourir de honte. « Des trucs. » répétait-elle simplement à sa question, des bidules, des machins, des choses. Il pouvait pas comprendre ça de toute manière. Non les problèmes liés à sa condition sont autres, tu t’en es vite rendue compte. Oh mais zuteuh !

Direction l’extérieur, vite, ça l’aiderait peut-être à retrouver ses esprits, plus râler dans sa tête où l’autre mégère s’amusait à la faire hurler. « Désolée c’est … » l’autre. Ouais, elle allait avoir l’air nette comme fille si elle répondait ça. « Désolée. » Voilà, c’était plus simple, direct, précis. Tu parles Charles qu’c’est précis. Lily roula des yeux, marmonna dans son absence de barbe alors qu’ils approchaient du magasin. Partant pourtant d’un pas décidé, Lily ralentit la cadence lorsque Julian lui demanda de ralentir. La brunette se stoppa à son niveau, croisant son regard un instant avant de le voir sortir sa fronde et une balle rebondissante. Fronçant les sourcils, la jeune Thomas grimaça. Viser un coin, il l’avait pris pour lui ou quoi ? Il vise plutôt juste lui c’est vrai. Le gloussement dans son crâne l’invita à penser qu’elle faisait pas référence à la fronde ou au fusil, lui faisant rouler des yeux de plus belle.

Cap ? Finalement suffisait qu’elle entende ça pour se sentir pousser des ailes. Lily agrippa la fronde, goûtant trop rapidement à ce baiser avant de reprendre. « T’es sûr que j’vais réussir à toucher la vitrine déjà ? Alors viser … » Mais elle pouvait bien essayer. Œil gauche fermé, mordillant légèrement sa langue dans sa concentration, la gamine cala la balle et tira la sangle, autant qu’elle put mais elle avait certainement moins de force que lui. La balle fila pourtant assez vite, droit … presque au milieu de la vitre. « Oups … » Un léger craquement se fit entendre mais rien de plus, du moins d’abord, parce qu’après quelques secondes, plusieurs paires de mains vinrent se coller contre la surface vitrée opacifiée par la poussière, sans doute un peu de sang, et encore un peu plus de poussière. « Bon … ça a l’air solide … Et occupé. » Comme si elle tenait un truc qui allait lui exploser entre les mains, Lily se dépêcha de lui rendre la fronde avant de river son regard sur les fameuses paires de mains.

Ça allait pas être une sinécure de les compter là … mais par chance, certains décidèrent de venir coller leur museau grotesque sur la vitre. Une dame d’un âge incertain, un type en salopette – elle avait l’impression d’en voir partout des types en salopette – un autre en costard et encore une autre silhouette dont elle distinguait pas la tenue. « Quatre, je crois qu’ils sont quatre. » glissa-t-elle finalement à Julian avant de se hisser sur la pointe des pieds pour lui coller un baiser sur la joue. « A toi d’jouer maintenant. » Quatre c’était facile pour lui, bon en réalité elle le laisserait pas faire tout seul, parce qu’elle craignait toujours pour lui, chaque jour un peu plus alors que ce fil tendu entre eux les liait un peu plus. Elle, elle s’occuperait de distraire les plus lents pour donner le temps au brun de régler leur compte aux autres. Ils fonctionnaient bien comme ça tous les deux, ils s’étaient bien trouvés dans ce monde en ruines. La pensée lui arracha un sourire alors qu’elle récupérait son couteau, elle irait pas directement taper dans le tas, mais taper sur la carrosserie de la voiture à côté pour détourner l’attention, ça, oui.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 542
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyLun 11 Mar 2019 - 23:44
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Bien sûr qu'il était sûr, les copines de super héro elles étaient pas emmanchées. Bha si un peu quand même, la pire de toutes c'est même Mary-jane. Ouais bon, l'autre abruti avait pas tort, vrai que les filles dans les comics elles étaient clairement pas dégourdies. Mais il esquissa un sourire à Lily en se disant que, bien qu'il ait pu en rêver, il avait rien d'un Spiderman ou d'un Iron Man. S'il était pas un super héros, alors Lily était tout à fait normale et pas cucul comme les filles qui aimaient le danger, le mystère, mais savaient pas comment agir en plein dedans. T'es finalement peut-être un justicier quand même, parce qu'elle est nouille un peu. Cette fois il siffla entre ses dents, préférant secouer la tête avant de se loger dans le dos de la jeune fille pour voir ce qu'elle voyait. Julian fléchit les genoux, plissa un œil et pinça les lèvres, comme si c'était lui qu'allait shooter. C'était pas mal là, elle armait le bras correctement, enfin le tendait bien droit devant ses billes claires, et tirait un max sur la sangle au point qu'il esquiva de justesse le dos de ses phalanges. A ça près elle lui foutait un chtard. C'était rien, après tout c'était sa faute puisqu'il tenait à voir comme elle elle voyait la cible. Shitballs, tu lui trouve toujours des excuses, mais r'marque, t'as pas tort, vaut mieux si tu veux...

God, chut. Souffla-t-il entre ses dents avant de voir la balle fuser, siffler dans l'air même, et taper le carreau cradingue. Crap, c'était pas mal. Il aurait mieux fait de pas lâcher ce fameux « crap », mais il était sorti tout seul à peine avait-il remarqué la petite lézarde se former sur la vitrine après qu'un tas de mimines affreuses s'y soient précipitées. Bon ça allait tenir, y avait pas de raison. Puis si ça tenait pas, alors ils devraient se dépêcher de trouver ce qu'elle voulait, ces fameux trucs, et foutre le camp avant que l’écho du verre explosé n'attire les petits copains des nerds prisonniers du magasin. Il contraria pas sa petite amie pourtant, même si elle disait que c'était solide. Ça l'était pas vraiment, en revanche ouais, c'était occupé. Un sourire amusé fila ses lèvres alors qu'il se redressait et la voyait se dépêcher de lui rendre son attirail. Hey, t'aurais pu la garder. Sourcilla-t-il avant d'écouter ce qu'elle lui disait.

Quatre vautours, okay, Foster en pinça les lèvres en redressant les cils vers la vitre, le tout était de savoir comment s'en occuper sans la faire péter, sans les laisser sortir et possiblement mettre en danger la vie de sa petite amie. Ce mot, même pensé, le fit arquer un sourcil en souriant. Pour un peu une flopée de cœurs en guimauve lui aurait tourné autour de la tête. Dumbass ! Bon, y avait toujours Rodriguez pour empêcher que ça se produise, finalement il avait peut-être une utilité celui là, quand il emmerdait pas trop le monde. Attentif aux mains sur le vitrage, Julian replaça la fronde à sa ceinture et dégagea le piolet de sa place. Pas besoin de tirer, encore moins s'il voulait être discret, parce que même avec le silencieux, si y en avait d'autres dans le coin, ils rappliqueraient forcément.  Ces trucs étaient laids, ils puaient la mort, ils savaient même plus parler, mais alors ils avaient encore de bons tympans.  

L'entrée approchée, il jeta un œil à la clinche avant de soupirer. Cadenassée, encore une idée lumineuse pour contenir quatre nerds alors qu'il y en avait des milliers d'autres dans les rues quand l'infection s'était propagée. Tu vas me dire que t'aurais pas fait la même chose à l'époque ? Ouais, il pouvait même l'assurer, parce que lorsqu'il avait vu ses premiers charognards, Julian avait fuit comme un lapin traqué par un chien de chasse. L'étudiant recula avant d'aviser une fenêtre à l'étage. Ça devait mener aux trucs administratifs. Suffisait de passer là, en plus Lily pourrait le suivre.

- On va devoir rentrer quand même, c'est cool pour toi ? Si elle avait pas envie il la forcerait pas, cependant elle était décidée à partir seule avant qu'il lui tombe dessus, alors ce qu'elle cherchait devait être méga, voire méga super important. Tien, d'ailleurs, ça le chatouilla alors qu'il poussait une vieille benne sur roulettes - pour mieux fixer la sécurité sur celles-ci - puis grimpait sur cette dernière en lui tendant les mains. Woow, c'doit être vraiment vraiment impératif comme trucs. Lui sourit-il avant de reprendre. Mais y a rien d'plus important qu'toi Dimples, donc faut pas qu'tu sortes toute seule, j'suis là. Après tu peux même d'mander à l'autre junkie-boy d'te trouver ce que tu veux, il l'fait bien pour des gens qu'il connaît même pas. Bha ouais quoi, Jake il traînait avec eux la plupart du temps, il pouvait bien leur rendre service au lieu de se foutre de leurs trognes, nope ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Administratrice
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyDim 17 Mar 2019 - 14:29
Crap ? Si c’était pas mal, il ferait mieux de modérer son langage … Bah oui tu vas lui en tenir rigueur sinon, pendant au moins … quoi ? Trente secondes ? Lily en roula des yeux, presque à souffler comme une adolescente vexée et agacée, heureusement elle était ni l’un ni l’autre, enfin si mais contre la voix dans son crâne. « Hm … c’est moins risqué si toi tu la gardes. » Avec un petit sourire, la gamine se mit à compter, elle avait conscience que ses atouts à elle, ils résidaient pas dans les armes mais plutôt dans son sens de l’observation et sa ruse.

Les deux survivants s’approchèrent de la devanture, et comme on pouvait s’y attendre, en dépit de toute logique, c’était fermé de l’extérieur, au cas où les monstres apprennent un jour à tourner une poignée. Ouais ou alors ils sont bien plus nombreux là-dedans, tu crois pas ? Non, elle les aurait vu même si la vitre était sale et que les compter s’avérait pas évident. Son regard suivit celui de Julian, la fenêtre à l’étage. « Hm, sans souci. » Elle l’avait déjà fait, elle pourrait même passer la première, ça serait plus simple, et Lily savait se débrouiller même si elle était ni courageuse ni téméraire, elle aimait juste jouer les princesses fragiles et en détresse près de lui. Mais pas tout le temps, quand il s’agissait de l’aider lui, la gamine savait se bouger.

Surveillant les alentours pendant que Julian déplaçait une benne pour les aider à accéder à l’étage, Lily fronça les sourcils à ce qu’il se mit à sous-entendre. Sans croiser son regard, la brunette se hissa avec son aide sur la benne. « Pffff c’est ça ouais … j’vais demander à Jake … » Avoues, ça serait drôle, il pourrait se foutre de toi pour quelque chose de totalement normal et naturel pendant des siècles après, à supposer que vous surviviez aussi longtemps … « C’est … important, et utile, et j’aurais pu venir toute seule tu sais … je sais me débrouiller. » Elle avait presque l’air vexé, presque, et presque sûre d’elle aussi, encore plus en relevant la fenêtre, mordillant sa lèvre dans l’effort parce que le bois avait gonflé, dégonflé, regonflé, séché, et finissait pas plus coulisser facilement dans les glissières.

Aucun signe de cadavre à l’intérieur, pourtant l’odeur lui souleva l’estomac. C’était comme si … Comme si t’avais développé un super pouvoir qui décuple ton odorat, la plaie dans ce monde ma pauvre fille. Déjà prête à entrer, Lily s’arrêta, à cheval sur la fenêtre, sentant un haut le cœur lui remonter dans la gorge, le genre acide sur la langue qui était généralement suivi d’un vomi en bonne et due forme. « Une minute … » souffla-t-elle à Julian avant d’enchainer. « Ca … sent pas très bon là-dedans. » Pas plus que d’habitude, pas plus que dans certains endroits qu’ils avaient visité, mais pourtant ça la dérangeait plus, beaucoup plus.

La nausée visiblement renvoyée au tapis, la gamine tourna la tête vers l’intérieur. « C’est des trucs de fille … » glissa-t-elle si bas qu’il aurait sans doute du mal à entendre. Pourquoi ça la dérangeait tant de lui parler de ça ? Parce qu’ils avaient fait ça, et parce que même sans ça, bah c’était personnel, voilà tout. « T’as qu’à trouver des … trucs à lire. » Ouais des trucs de garçons tu veux dire ? Jamais de la vie !


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 542
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyDim 17 Mar 2019 - 15:35
Let's do some shopping


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Perché sur la benne à ordures, Julian agrippa les mains de Lily pour l'aider à le rejoindre. Elle aurait su grimper un mètre toute seule. Ouais et alors ? C'était faire preuve de galanterie, 'fin un truc du genre que les garçons devaient sûrement faire pour leur copine, hein ? Ouais ouais, comme leur balancer des conneries sans tact aussi, ça équilibre comme ça. Foster en roula des yeux, préférant reporter son attention sur le système de fermeture qui gérait le coulissement de la lucarne, mais la jeune fille l'interpella en répondant comme quand... Comme quand elle boudait. Un rictus amusé fila ses lèvres qu'il termina par pincer, ouais parce que fallait pas trop déconner, quand il riait juste parce qu'elle lui paraissait drôle, y avait des chances qu'elle fasse vraiment la tête. Bon jusqu'ici c'était jamais arrivé, généralement quand Lily se vexait elle passait quoi … Deux minutes à tourner son nez ? Mais valait mieux pas pousser mémé dans les orties. Avant t'en avais rien à faire, mais j'te comprends, y a la « chose » qui pèse dans la balance. Ou qui pèse tout court d'ailleurs, hein Juju ? Pffff, c'était même pas ça, juste qu'il était plus attentif, plus à l'écoute même si parfois c'était toujours aussi peu évident de savoir ce qui se passait dans la tête de sa girlfriend.

- J'en sais rien …. Quoi ? Bah oui quoi ? C'était évident qu'elle pouvait demander à Jake de lui ramener des bidules choses, trucs machins, après tout il squattait bien avec eux.

A l'époque, la collocation demandait un partage de loyer pour ce qu'il en savait, c'était pas la même chose désormais ? On s'entraidait en tant que groupe, on faisait pas que se foutre des gens pour passer le temps. Mais Dimples passait déjà à autre chose, vérifiant la fenêtre qui, par miracle, termina par s'ouvrir en un grincement qui lui fit rentrer le cou dans les épaules. Il aimait pas trop les grincements, ça lui hérissait le poil, un peu comme cette prof au Lycée, qui quand elle avait pas le silence, passait ses ongles de sorcière sur le tableau noir.  Bref, Lily savait se débrouiller oui, il remua ce qu'elle disait dans son crâne, en silence, juste le nez pointé vers elle qui, sans aide cette fois parce qu'il faisait un brainfuck, se hissait à califourchon entre le cadre et l'appuie. Un sourire niaiseux pas permis lui tordit la bouche. Elle était belle Dimples, même là en grimaçant parce que l'odeur du dedans lui plaisait pas, même les traits étirés par l'horreur olfactive, même en ayant un hoquet de la mort qui tue parce que ça devait sentir les tripes putréfiées et la chair décomposée. God, on est pas sortis du sable.... Il allait se taire oui ? Une minute, hein ? Why, what ? Elle allait vomir ? Cette fois le sourire s'estompa au profit d'un froncement de sourcils. Lily était jamais malade en sentant des odeurs pareilles, alors si elle avait envie de vomir, qu'elle était pâle là, c'était que ça fleurait sûrement pire que pire.

- Are You okay ? Il pinça les lèvres, s'approchant du rebord, posant les mains entre ses jambes à elle pour tenter de percevoir ce qui lui retournait le cœur à ce point. Ouais bha ça sentait comme d'hab, la mort, la moisissure, rien de pire quoi. L'étudiant haussa les épaules en la fixant. Ça sent comme.... bha pareil que les autres fois, t'es sûre qu'ça va Dimples ?

Visiblement pas parce qu'elle répondait un truc qu'avait rien à voir... Wait a minute, elle répond à ce que t'as demandé plus tôt, Dumbass. Hannn okay, donc en fait elle était pas malade, juste... Juste qu'elle était une fille et que malgré le fait qu'elle soit sa copine, elle restait bizarre un peu quand même. Donc, c'était des machins de filles qu'elle cherchait. Du maquillage ? Du shampoing à la pomme ? Des …. Sous vêtements ? God ! En songeant à ça, le rose lui grignota les traits et il vira ses mains du rebord, la laissant disparaître dans les profondeurs de la boutique pour avoir honte tout seul. C'était pourtant pas honteux de songer à ça, puis personne savait ce qui lui passait par la tête en plus. Mais l'autre abruti se marrait, coupé dans son élan uniquement quand il reprit ses esprits et la suivit dans la noirceur de ce magasin abandonné. Des trucs de filles... Pensa-t-il encore, mal à l'aise en se réceptionnant en bas. Jul passa la langue sur ses lèvres avant d'allumer sa torche pour mieux la baisser parce qu'il la braquait en plein dans ses yeux clairs.

- Sorry, j'vais ...... 'Fin j'vais tuer les morts et t'as qu'à t'occuper d'tes ….. bidules. Lâcha-t-il, en un sourire, avant d'avancer dans l'allée qui menait vers la vitrine. Elle cherche peut-être un truc affriolant pour... Screw you ! Siffla-t-il, la fronde en main, prêt à dégommer les têtes décharnées qui se présenteraient. Des trucs à lire, genre ....... Pffff, un peu saoulé, Foster vit pas débarquer le premier vautour au coin du rayon, ou si mais pas assez vite pour pas qu'il le choppe par le bras. Heureusement l'autre était encore libre. Ses doigts filèrent vers le premier machin qui passait pour lui coller dans la trogne en un BONG qui fit se retourner les museaux, collés à la vitre, dans sa direction : Une casserole. Woow, c'était efficace finalement, surtout qu'il avait jamais cuisiné, autre utilité pour un ustensile du genre qui le poussa à écarquillé les yeux, surpris d'obtenir un si bon résultat. Le nerds l'ayant lâché le jeune homme lui écrasa le crâne d'un coup de godasse avant de lâché son arme de fortune pour armé la fronde. C'good, j'ai rien...... ! Hurla-t-il pour Lily, histoire qu'elle soit tranquille et que si y en avait plus que les quatre autres là, ils viennent vers lui et pas vers elle.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Administratrice
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 481
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping EmptyDim 17 Mar 2019 - 17:29
« Ça va … ça juste très mauvais … » Enfin visiblement d’après Julian ça sentait comme d’habitude, la mort, sans doute littéralement, mais pas plus, pas moins. Pourtant la gamine aurait mis sa main à couper que ça sentait plus, que ça lui chatouillait les sinus encore davantage, à lui en faire monter une bile désagréable dans la gorge. Lily parvint à calmer la nausée, s’amusant de le voir là, observant - admirant - son profil devant elle, un petit sourire aux lèvres, avant de lui lâcher pourquoi elle voulait venir ici, et surtout pourquoi elle voulait y venir seule. Enfin, vu ses paroles en entrant dans le magasin, sans doute que Julian avait pas calé de quoi elle parlait, et Lily était pas prête de lui expliquer dans le détail, plutôt mourir. Oh tu sais, ça serait pas l’pire de lui expliquer tout ça. Carrément qu’si !

Secouant la tête, la brunette alla s’occuper de ses bidules pendant que le brun semblait s’éloigner en bougonnant à lui en arracher un sourire. Il était chou quand il râlait. Ouais comme toi quand tu te vexes, vous vous êtes bien trouvé, allez maintenant penses aux courses. Oui ça va, elle allait pas oublier. Quand même. Direction le rayon en question, pas entièrement vidé, une chance. Lily glissa tout ce qu’elle trouva de produits d’hygiène et autres protections dans son sac à dos pendant que de son côté, Julian semblait en découdre avec les occupants du magasin. BONG ! « Julian ? Ça va ? » lança-t-elle à voix basse avant d’entendre sa voix.

Vidant le rayon, Lily s’offrit une vue sur ce qu’il fichait, casserole en main. Ah il avait trouvé le nid de monstres et s’occupait de leur cas. Les deux coudes appuyés contre le rayon, mordillant sa lèvre inférieure dans un sourire conquis, la gamine l’observa quelques instants. Là elle avait pas peur pour lui, elle savait qu’il gérait, son super héros à elle. Oh pitié … Quoi ? C’était vrai, c’était sa Loïs Lane, sa Mary-Jane, sa Pepper Potts, bref la nana plus ou moins dégourdie qui était là pour rappeler au héros pourquoi il se battait s’il venait à l’oublier. Pour la récompense oui … « Mais non ! » pesta-t-elle en frappant du poing sur l’étagère métallique avant de reprendre. « Non c’est bête … il reste pas grand-chose … » Il avait l’habitude qu’elle cause toute seule Julian, pourquoi se justifier ?

Bah ouais pourquoi ? Pas le temps d’y penser d’avantage, une nouvelle odeur vint lui chatouiller les narines. Celle de la moisissure sur pattes qui arrivait dans son dos. Mince alors, elle avait vraiment un super pouvoir ?! Lily fit volte-face, couteau en main pour repousser le monstre, non sans une grimace ou deux, ou trois, avant de planter la lame de son couteau dans son crâne ramolli. Il s’effondra sous son propre poids, retombant mollement au sol dans un woosh particulier. « Oh misère … » eut-elle à peine le temps de souffler avant que la bile lui monte à nouveau aux lèvres, et cette fois même pas la peine d’essayer de retenir quoique ce soit. Son pauvre petit déjeuner à base de barres de céréales parfum pomme termina sur la chemise usée d’un pauvre type mort et qu’avait rien demandé.

Elle avait mal à l’estomac, elle avait encore envie de vomir, elle avait la tête qui tournait et se sentait fatiguée comme jamais. Ou comme rarement. Un vertige, sans doute rien de plus, mais Lily dut se tenir à l’étagère dans son dos, serrant fort le métal entre ses doigts pour pas tomber. « Julian … j’me sens … pas super bien. » C’était sans doute normal, ils mangeaient pas que des trucs haut de gamme ou des produits frais.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let's do some shopping   Let's do some shopping Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's do some shopping -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Quelle corvée ce shopping ! [Kimberley]
» Shopping Trip [Faith]
» Le "shopping spree" de Billary! - Un week-end à Port-aux-crimes
» Comment on apelle ça déjà ? Ah oui ! Aprem Shopping !!! [feat. Ao rin]
» Shopping entre amie ! [PV Lydia]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: