The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Nature is not a place to visit. It is home. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hannah Hogan
Recovery Grove
Hannah Hogan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 74
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptyDim 10 Mar 2019 - 19:58


Nature is not a place to visit. It is home.









      Hannah s’était remise à fixer Frankie tandis que cette dernière répondait à ses doutes, ne relevant pas vraiment son visage de son pot bien que ses gestes étaient en pause. Techniquement, elle avait raison. Et Hannah était la première à le penser. Sans leur rencontre, sans l’inattention de la coréenne, Hannah n’en serait pas là. Elle avait effectivement sa part de responsabilité. Mais la solitaire refusait qu’elle prenne tout sûr elle au point d’en culpabiliser et d’agir gentiment envers elle juste pour se rattraper. Mais visiblement, elle n’avait pas à s’inquiéter de ce côté là. Francès n’était pas du genre à agir ainsi juste pour ça, surtout qu’elle semblait avoir un sacré caractère et une assez bonne fierté pour ne pas tout assumer non plus. C’était un bon point. Hannah le pensait vraiment. Ce côté chez Fankie est ce qui maintenait le groupe en vie. Bien entendu, une fierté mal placé pouvait aussi causer du tord, mais dans ce cas là, ça lui permettait de prendre des décisions réfléchit et non dû à des sentiments. Du moins envers elle, une inconnue. Pas sûr que ça compte si ça touchait Aaron ou Ethan. Bref, pour son cas, Hannah était rassurée.

       Mais… Hannah ne comprenait pas une partie. Elle fronça à nouveau les sourcils, mais cette fois-ci pas de colère, juste d’incompréhension. Lorsque la coréenne eut fini, Hannah se permit de poser une autre question, reprenant les mot de la leader.

       « En quoi je le méritais ? » 

       Après tout, c’est ce qu’elle sous entendait. Un point de chute, un refuge pour les survivants qui le méritaient, c’est ce qu’elle lui avait dit pour expliquer le pourquoi de cet endroit, mais au vu de la conversation, aussi le pourquoi de sa présence à elle ici. Quelques minutes dans cet entrepôt miteux l’avait convaincu de l’emmener avec eux et de tenter de la convaincre de rester. Réalisant que la coréenne n’avait pas prévu de la laisser partir aussi facilement dès le début de leur marché, l’eau avait juste assez coulé sous les ponts pour qu’Hannah ne s’énerve pas sur elle, sachant à présent qu’elle aurait essayé de la convaincre, mais pas de l’enfermer. En un sens, c’était une bonne chose pour le leader qu’elle se soit blessée. Elle avait tout le temps de la convaincre. Mais Hannah ne s’en offusqua pas. Ce serait idiot de prendre une mauvaise décision juste par mauvaise fierté. Elle voulait juste savoir ce qu’avait bien pu voir Frankie en elle pour la juger de confiance. Juste pour voir sa manière de raisonner et si c’était juste. Pour le reste, Hannah ne fit aucun commentaires. Elle ne connaissait pas l’ancienne Francès et à quel point elle avait changé alors il n’y avait rien à dire là dessus. Ni sur le fait qu’elle l’aurait soit disant estropié, comme si c’était elle qui l’avait blessé, ne voulant pas la relancer sur ce sujet au risque de se disputer. Toutes deux avaient leur fierté alors autant ne pas remettre de l’huile sur le feu. Mais elle lui montrait à travers cette petite phrase qu’elle se sentait tout de même responsable. Ce qui était un peu vrai, indirectement, car elle ne l’avait pas blessé volontairement. C’était juste un mauvais coup – ou bon – du destin.

       Puis, la maman sembla curieuse de savoir qu’elle plante Hannah manipulait. Elle se demandait si c’était sincère, vraiment curieuse, ou juste pour détourner la conversation. Hannah répondit tout de même, car cette plante allait être utile pour son enfant, et la boiteuse se dit que ça serait rassurant pour elle de savoir à quoi cette plante pourrait être utile.

      « C’est du basilic, c’est bon pour le cœur et contre plusieurs maladies comme la fièvre, la toux et j’en passe. C’est aussi un très bon tonique. De plus, elle est très efficace contre les maladies infantiles. Je me suis dit qu’elle pourrait servir pour ton petit s’il tombait malade, juste au cas où, alors je m’occupe d’elle pour la rendre plus forte et plus efficace. Par la suite je pourrais la préparer si besoin. »

       Hannah jeta un regard au petit avant de refixer la plante tandis qu’elle exerçait une légère pression sur la terre avec ses pouces pour voir s’il n’y avait pas de zone de vide là dessous, ou juste pour s’occuper les mains. Ça sentait à présent la terre fraîche mêlée à une légère odeur d'humidité et de végétaux en décomposition. Pas très agréable en soit, mais on s’y habituait vite.

       « Elle a beaucoup de bienfaits. Elle devait être toute petite avant la saison froide, sûrement à l’état d’une petite bouture et c’était une bonne idée de la garder en pot pour l’hiver en serre. Mais maintenant, elle a besoin d’être un peu rafraîchit pour donner plus de feuilles et d’une maison plus grande pour qu’elle puisse continuer de grandir. Lorsque le potager sera rafraîchit, on verra pour lui trouver une place. Je verrais son évolution d’ici là. »

       Hannah avait soulevé le plante à hauteur de ses yeux en parlant d’elle, comme-ci s’était un enfant qui l’entendait, faisant tourner le pot entre ses mains comme pour l’inspecter du moindre bobo et vérifier qu’elle avait tout le confort qu’elle méritait. Hannah avait beaucoup d’amour et de respect pour les plantes, ça se voyait à sa manière d’être envers cette petite battante qui avait survécu à l’hiver, la récompensant d’une nouvelle terre et d’un pot plus grand pour que ses racines se renforcent. Avec un peu de chances, elle multipliera le nombre de feuilles et ils pourront en bénéficier quasiment toute l’année. Même juste comme assaisonnement.  



Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptyDim 10 Mar 2019 - 21:32
En quoi elle le méritait ? Frankie haussa les épaules, l’air pensive. « Honnêtement ? Je sais pas vraiment, c’est … un feeling, certains survivants veulent de suite savoir d’où tu viens, certaines personnes tu sais que tu pourras pas leur faire confiance. Et parfois t’as une impression différente … Je dis pas que t’avais l’air d’une petite chose fragile et inoffensive, parce qu’on sait toutes les deux que c’est pas le cas. Disons que t’avais l’air d’être réellement décidée à nous aider au mieux et que justement tu cherchais pas un refuge, pas ouvertement, dans le genre discret. » Comme quelqu’un qui travaillait d’arrache-pied, qui pouvait réaliser de grandes choses et qui ne s’en vanteraient pas, ne le crierait pas sur tous les toits. C’était sans doute ironique de la part d’une ancienne starlette de la chanson, mais pour Frankie, ce groupe se portait très bien avec les personnes qui le composaient, et au détail près des blagues d’Ethan et de son propre sale caractère, ils étaient tous posés.

« J’vais pas dire que j’ai toujours été un excellent juge de la nature humaine mais … je me suis rarement trompée sur mes impressions. » Même Ethan, c’était un abruti prétentieux et qui ne savait pas être sérieux quand il fallait l’être, mais c’était l’abruti prétentieux dont elle était tombée amoureuse donc ça changeait tout. Tout ça pour dire qu’elle avait eu un bon ressenti sur la jeune femme face à elle, sans s’expliquer vraiment pourquoi, simplement parce qu’ils étaient moins nombreux que les morts et qu’il fallait parfois tenter un coup de poker.

Curieuse à propos de la plante, parce que c’était par la curiosité que venait l’apprentissage, la culture, Frankie observa cette plante qu’Hannah traitait comme l’une des sept merveilles du monde. Basilic, bon pour le cœur, utile contre la fièvre et les maladies infantiles. « T’entends ça mon trésor ? » Un sourire étira ses lèvres face au gazouillis du bambin alors que l’horticultrice continuait son explication. Sérieuse, Frankie écouta le reste des paroles d’Hannah. C’était sans doute l’œuvre d’Alainna ou de Billy. « Je te fais confiance pour ça. »

C’était amusant de l’entendre parler, de la voir faire. La chanteuse réalisa qu’elle avait sans doute la même attitude lorsqu’elle parlait d’un instrument de musique, elle devait avoir l’air aussi investie lorsqu’Ethan l’avait amenée au studio et qu’elle avait pu reposer ses doigts sur le clavier du piano. « Je sais pas si tu as pu jeter un coup d’œil aux plantations à l’extérieur de la serre, enfin rien presse, c’est plus pour t’occuper quand tu auras fini de révolutionner la serre. » La coréenne esquissa un sourire, finalement c’était plutôt agréable d’avoir quelqu’un qui s’y connaissait vraiment, quelqu’un qui aimait vraiment cet endroit pour ce qu’il était supposé être. Le jardin botanique était un musée vivant pour toutes les plantes présentes dans la région et ailleurs.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Hannah Hogan
Recovery Grove
Hannah Hogan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 74
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptyLun 11 Mar 2019 - 18:53


Nature is not a place to visit. It is home.









     Finalement, c’était juste un coup de poker, rien de plus, rien de moins. Hannah lui souhaitait d’avoir toujours aussi bon flaire. Mais elle ne pouvait réellement juger cette manière de faire. Oui, le monde était partit en couille, oui, on comptait à présent plus d’ordures que de bons vivants, mais on ne pouvait mettre tout le monde dans le même panier. On pouvait facilement sentir quand quelqu’un était de confiance ou non, il y avait un truc dans le regard. Et se serait folie de penser que tout le monde voulait tuer l’autre. Certains ne demandaient qu’à être aidé, qu’à trouver un refuge dans un monde où ils ne se sentent pas à leur place mais on tout de même encore envie de vivre. Quand on voulait bien faire dans ce nouveau monde dont l’odeur de la mort avait imprégné le sol, quand on voulait encore croire en l’humanité, c’était un pari où il fallait être prêt à en souffrir ou à faire des choses horribles pour préserver tout ça.

       Hannah sembla amusée au « petite chose fragile et inoffensive ». Elle n’allait pas la contredire. C’était pas rambo girl, mais elle n’était pas un ange non plus. On ne survivait pas seule dehors aussi longtemps sans se salir les mains, c’était purement évident. Mais Hannah ne le faisait jamais par plaisir, uniquement quand c’était une question de vie ou de mort, portant son lot de regrets. Et elle l’acceptait, car cette culpabilité, c’est ce qui gardait son humanité quand la folie pouvait facilement prendre le dessus en temps de solitude et de coups durs. A plusieurs, on s’entraidait, seul, c’était plus difficile de ne pas sombrer. Et c’est bien ce qui arrivait la plupart du temps. Hannah se méfiait beaucoup des personnes seules, presque même plus qu’un groupe. Un groupe, c’était visible et le nombre faisait qu’ils cachaient moins bien leurs intentions, voir ne cachait rien du tout. Mais une personne seul, c’était vicieux, fourbe, on pouvait ressentir une angoisse glaciale devant un homme solitaire qui vous regardait avec un sourire se voulant gentil, mais dont le regard reflétait une lueur sadique. Un groupe savait être patient et souvent on a le temps de voir les problèmes arriver. Une personne seule n’était pas patiente, elle prenait sans attendre, bien plus dans le désespoir ou la folie.

       Mais Frankie semblait voir juste chez les gens, comme Hannah n’avait vu aucun danger chez elles, acceptant de les suivre bien qu’avec méfiance tout de même. Toujours avec prudence. Et il était vrai que la boiteuse avait gardé ce côté à aider son prochain, du moins ceux qui le méritaient, et de ce fait, elle comprenait le but de ce groupe. Hannah se reconnaissait dans Recovery Grove, et c’est peut-être ça qu’elle avait ressentit à leur rencontre. Aucune cupidité, juste la volonté d’offrir un monde meilleur, un peu d’espoir autant que ce soit possible. Hannah pensait toujours que si pour X raison, elle ne restait pas par la suite, elle viendrait de temps en temps voir si elle pouvait leur être utile pour quoi que ce soit et leur ramener des graines pour leur culture.

       Hannah sourit à Frankie, priant pour qu’elle continue de voir juste. Son sourire se fit plus tendre et amusé en regardant la maman parler à son bambin qui, en vérité, ne comprenait rien du tout de ce qu’elles pouvaient bien dire, mais ça restait attendrissant. Elle espérait que le petit garderait le plus longtemps possible cette innocence qui faisait du bien à chacun. Les choses semblaient si simples à travers les yeux d’un enfant. Lorsque Frankie fini par lâcher qu’elle lui faisait confiance, Hannah lui fit un clin d’œil. Elle ne ferait rien qui mettrait le petit en danger donc c’est qu’elle savait ce qu’elle faisait. Du moins elle faisait au mieux, elle espérait qu’elle n’ai jamais à soigner le petit. Les plantes ne sont aucunement miraculeuse. Et chacun y réagissait à sa manière. Certains y répondaient bien, d’autres pas du tout. Si on pouvait évitait de faire d’Aaron un cobaye. Mais c’était Billy le médecin, lui qui prenait les décisions. Hannah ne faisait qu’apporter ses connaissances, elle avait toute confiance envers le vieil homme pour le reste. Il ne prendrait aucune décision sans y réfléchir à deux, voir trois fois.

        A la question de Francès sur les plantations extérieures, Hannah gigota légèrement sur son fauteuil de blessée, son sourire devenant presque ironique.

      «  C’est à peine si j’ai réussi après moult efforts à avoir l’autorisation de venir ici alors non, je n’ai pas encore eu ce petit bonheur. Mais ça viendra, je ne m’inquiètes pas. Pour le moment, je ne fais qu’aller de l’infirmerie à ici et vise versa. Et encore, depuis qu’on m’a installé un coin ici et que je ne bouge plus, il semblerait qu’on me surveille de moins en moins. Mais pas moyen de filer dehors, aucun doute que ton cher et tendre me trouverait pour me tirer les oreilles. Je préfères rester sage, je les ai fait assez tourner en bourrique pour un bon moment, et je suis plutôt bien ici au final, du moins le temps que ma cheville aille mieux et que Billy ne m’impose plus une surveillance constante à travers Luisa, Alainna et Ethan quand ce n’est pas lui qui la fait. »

       Hannah émit un léger ricanement d’amusement, préférant en rire que de s’énerver. Elle avait assez profité de leur gentillesse et de leur patience pour se plaindre ou fuguer à nouveau. Il y avait déjà de quoi faire dans cette serre de toute façon et c’était mille fois mieux que de rester enfermée à l’infirmerie, bien qu’elle y passait encore pas mal de temps, Billy insistant pour vérifier régulièrement sa cheville et son bandage, et pour continuer leurs recherches et de remplir le carnet. Luisa semblait apprécier sa présence, Hannah l’aidant à tout « nettoyer » au vu du printemps. C’était pas mal de boulot de tout préparer pour le retour de la belle saison. Et bien que la situation était bien meilleure qu’il y a trois jours, qu’Hannah faisait à présent preuve de beaucoup de calme et de « maturité » - oui elle n’était plus vu comme une sale gosse capricieuse, et Hannah tenait à ce que ça reste ainsi, car elle était tout sauf une enfant !-  et qu’ils n’avaient plus à jouer à cache cache pour la retrouver maintenant qu’elle avait ce qu’elle voulait, elle espérait tout de même un jour quitter l’infirmerie et retrouver un tout petit peu d’intimité, du moins un endroit à elle. L’infirmerie restait un endroit de passage, il n’y avait rien pour se sentir chez soi. Si l’idée était qu’elle reste, il allait bien falloir qu’elle voit autre chose que ces deux endroits qu’elle côtoie depuis son arrivée claudicante, qu’elle se mêle un peu à la vie du groupe pour s’y intégrer petit à petit. Et pourquoi pas après tout, elle était assez lucide pour ne pas cracher sur cet endroit et ne pas se dire «  et pourquoi pas », du moins si on ne l’empêchait pas de sortir de temps en temps sous l’excuse d’aller chercher des mauvaises herbes ou de nouvelles plantes pour enrichir leur collection. Tout dépend si elle fini par se sentir chez elle ici. Mais ça elle le verra qu’une fois guérit, quand on ne lui imposera plus une certaine surveillance, qu’elle sera libre de ses mouvements, qu’elle fera son lot de tâches pour participer à la vie ici, pouvant faire autre chose que du jardinage, qu’elle aura son petit coin où dormir et voir au fur et à mesure si cette vie lui plairait plus que de reprendre sa route. C’était le problème des pauses, on restait un jour, deux jours, puis une semaine, des mois, sans réussir à reprendre sa route. Surtout quand on avait pas réellement de but à atteindre au final à part survivre au jour le jour. Alors, pourquoi pas…. Le temps nous le dira.



Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptySam 16 Mar 2019 - 16:03
Hannah n’avait pas encore pu faire de vraie visite de toutes les plantations extérieures, celles réservées aux fruits et légumes de saison. Elles étaient plus délicates à entretenir, du moins aux yeux de la coréenne, car la serre offrait un environnement assez préservé, ici la pluie, la grêle, le gel n’étaient que des concepts étrangers, et même s’ils n’avaient pas de quoi chauffer les serres, il y faisait moins frais qu’en extérieur. « Pour le reste des plantations, on pourra sans doute arranger ça, Billy sera ravi de t’y accompagner. » Frankie esquissa un sourire, pas vraiment moqueuse, parce que le canadien en serait sans doute ravi, autant pour s’assurer qu’Hannah ne se blesse pas davantage que parce qu’il aimait passer du temps entre chaque rangée des potagers et vergers.

« L’infirmerie est pas l’endroit le plus accueillant du camp, t’en fais ce que tu veux mais j’pense que ça dérangerait pas Aly que tu restes avec elle, et Nigel. En plus t’auras sans doute moins froid. » Ils ne pouvaient pas se permettre de chauffer le bâtiment principal mais chaque camping-car profitait de son propre chauffage aussi longtemps qu’ils avaient de l’essence, et ils s’arrangeaient toujours pour en trouver. « Et j’te rassure, c’est pas pour te surveiller davantage, juste pour ton confort. » Aaron décida de ponctuer la phrase de sa mère en donnant de la voix, gazouillant à lui en vriller les tympans pour s’arrêter aussi vite qu’il avait commencé.

Frankie haussa les épaules avec un sourire avant de reprendre. « Et t’as raison pour Ethan … il est … impitoyable, mais toujours pour la bonne cause. » Il avait été particulièrement agaçant avec elle, il ne l’avait pas lâchée, et finalement c’était sans doute ce qu’elle aimait chez lui. Il ne lâchait pas, il ne s’était pas arrêté à la peste qu’elle était quand Isiah avait disparu des mois avant la naissance de leur enfant. « Mais s’il devient trop chiant, tu me le dis. » Elle se chargerait de le rappeler à l’ordre, bien sûr elle ne doutait pas que le brun agissait dans l’intérêt commun, autant celui du groupe que celui d’Hannah.

« On pourrait peut-être te trouver une paire de béquilles, non ? Enfin tu serais plus à l’aise pour te déplacer seule ici, ça craint rien. » Cela faisait partie des trucs qu’ils n’avaient pas en stock, aussi pratique cela soit-il, mais rien n’empêchait d’aller faire un tour dans un cabinet médical ou une ancienne pharmacie. Et cela faciliterait sans doute la vie d’Hannah et de ceux qui s’assuraient tous les jours qu’elle puisse se déplacer facilement d’un point A à un point B. L’horticultrice se sentirait sans doute moins restreinte en pouvant se déplacer à son aise.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Hannah Hogan
Recovery Grove
Hannah Hogan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 74
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptyMar 19 Mar 2019 - 18:54


Nature is not a place to visit. It is home.









    Tout en écoutant Francès, Hannah se dit que se serait sympa d’aller aux autres serres avec Billy. Cela changerait de l’ambiance patient/médecin même s’ils partageaient plus que ça avec les connaissances d’Hannah sur les plantes médicinales. Elle rendit son sourire à la coréenne.

      «  Oui, se serait très sympa. »

       Puis il sembla que la leader lui parla d’un truc comme quoi elle pourrait quitter l’infirmerie pour dormir dans un coin plus... intime, moins « infirmerie » si vous voyez ce que je veux dire. Ah oui oui c’est bien ça. Même s’il était question de partager un camping-car avec deux autres personnes, dont une quelle appréciait et l’autre qui faisait le fantôme avec, Hannah en serait très ravi. Les camping-cars, s’étaient comme dormir en tente mais avec des cloisons plus solides. On entendait la nature, on était plus proche de l’extérieure et Hannah apprécierait plus cet environnement que 4 murs de béton qui la coupaient du monde. Le froid, elle n’y avait pas fait attention à vrai dire, vu qu’elle vivait dehors à la base.

       «  S’ils sont d’accord, j’en serai ravi. »


       Et ça se voyait à son visage que l’idée lui plaisait beaucoup. Rien contre Billy, de toute façon la nuit il ne dormait pas à l’infirmerie et elle pourrait le voir la journée. Et dit comme ça, c’est vrai que l’infirmerie était… froide, pas en température mais genre…. Peu accueillante… Elle n’avait pas trop fait attention à ce détail d’ici là alors maintenant qu’elle en était consciente, il allait falloir assumer et la déménager, tenir parole jusqu’au bout. Hannah ne pensait même plus à la surveillance. Elle en avait assez discuté avec Ethan et Luisa pour savoir à présent qu’ils agissaient juste ainsi pour veiller à ce qu’elle ne se blesse pas d’avantage et ruine les soins. Elle était bien parti sur la voie de la guérison, se serait dommage de tout gâcher. Le regard d’Hannah se posa quelques secondes sur le petit sans perdre son sourire. C’était un peu comme un adulte, on l’écoutait « parler ». Puis elle eut un sourire d’amusement à la mention d’Ethan. Pas qu’elle avait besoin de la leader pour se débarrasser de lui, pour dire la vérité ça avait été elle la plus chiante dans l’histoire, faisant tourner en bourrique l’homme grognon. Mais l’idée de voir Ethan faire fasse à Francès était quelque chose qui lui plairait beaucoup de voir, surtout si c’était pour le remettre à sa place. Sadique ? Non pas du tout -sifflote-.

       Des béquilles ? Ah oui se serait sympa. Hannah regarda les deux bouts de bois par terre qu’elle avait bricolé pour se déplacer lors de ses fugues. C’était pas top, complètement bancale, mais ça lui avait permis de fuir l’infirmerie sans se blesser. Mais oui, des vraies béquilles seraient pas de refus, bien plus confortables et stables.

       «  Je ne dirais pas non, sauf si ça consiste à ce que vous preniez des risques. »

       Hannah n’appréciait pas l’idée qu’ils aillent quelques part de dangereux et infestés de rôdeurs pour son confort, car s’en était hein. Ethan pourrait très bien lui bricoler des béquilles de meilleures qualités que ses bâtons de fortunes sans s’engouffrer dans un hôpital infesté de rôdeurs affamés. Si elle le pouvait, elle viendrait avec eux, que ce soit pour les béquilles ou le stock de médicaments à remplir. Pas de doutes que quand ils sortiront, car ils le feront dans tous les cas pour x raisons, ne pouvant s’enfermer dans ce havre de paix à vie, ayant besoin de diverses ressources que l’on ne trouvait pas ici, Hannah sera sûrement intenable et stressée jusqu’à les voir rentrer tous sains et saufs.  



Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Administratrice
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3221
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptyMer 20 Mar 2019 - 8:09
Il y avait encore beaucoup à explorer pour Hannah dans le complexe, et il y avait surtout beaucoup de zones qui nécessitaient son expertise. Les plantations extérieures ne se développaient pas souhaité, et on ne pouvait pas vraiment dire que l’eau manquait pour arroser toutes les cultures, donc il s’agissait d’autre chose. Peut-être que le sol avait souffert de quelques années sans aucun entretien, peut-être qu’ils n’avaient pas sélectionné les bonnes combinaisons pour organiser leur potager. Frankie pensait se souvenir d’un truc que sa mère, qui avait la main verte de son côté, lui avait dit, comme quoi certains fruits ou légumes poussaient mieux près d’autres. Elle n’y avait pas prêté attention, pas parce qu’elle s’en fichait mais parce qu’elle était persuadée à l’époque que sa mère serait toujours là pour lui expliquer cela. « On organisera ça. » compléta-t-elle simplement pour sortir de ses souvenirs.

Quant à savoir si Nigel et Alainna seraient d’accord pour l’accueillir dans le confort de leur camping-car, la coréenne haussa les épaules. L’écrivain n’était toujours pas redevenu sa meilleure version, il évitait tout le monde, plus ou moins, et elle ne l’en blâmerait pas, seulement ils devaient tous ici faire leur possible pour que chacun vive convenablement. Alainna était déjà d’accord, dans son esprit c’était donc déjà décidé. « Ils sont d’accord, Aly m’en a parlé. » Elle ne mentait pas, la blonde avait déjà proposé qu’Hannah s’installe avec elle plutôt que dans le froid inhospitalier de l’infirmerie.

« Dans un premier temps, Adrian peut tenter de te bricoler quelque chose, mais de vraies béquilles ça serait quand même mieux, je suppose … Pour t’éviter de te faire plus mal que c’est déjà le cas. T’en fais pas pour les risques, la zone était assez sécurisée, à part quelques rôdeurs par-ci par-là. » Les habitués des lieux sans doute, ses fans inconditionnels, ceux qui ne pouvaient pas se résoudre à partir. Ceux-là ils devaient les évacuer de force, régulièrement. Il y avait ceux qui rôdaient près du studio où elle allait encore à l’occasion pour jouer du piano faute de pouvoir utiliser le clavier qu’ils avaient ramené ici. La plupart des boutiques du coin avaient été vidées, de marchandises et de rôdeurs, mais il y avait encore des perles à trouver dans ce monde. Sinon, ils pourraient toujours faire le trajet jusqu’au No Man’s Land pour trouver ça. « Ça serait pas perdu d’avoir un peu plus de matériel pour ce genre de cas, on sait jamais. » N’importe lequel d’entre eux pouvait avoir un jour besoin de ces béquilles après tout.

Aaron se remit à gazouiller, frappant de ses minuscules paumes sur la table devant elle. « Je crois que monsieur commence à en avoir assez de papoter. Je vais aller le promener par ici, je repasse te voir plus tard. » Ou non, cela dépendrait des humeurs de bébé, voudrait-il continuer la balade, aller faire la sieste, ou faire tourner sa mère en bourrique ? Frankie ne pouvait pas le prédire à ce moment-là, mais elle était déjà tranquillisée de voir qu’Hannah se sentait mieux, ce ne serait qu’une question de temps pour qu’elle soit entièrement rétablie.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Hannah Hogan
Recovery Grove
Hannah Hogan
Fiche de personnage
Survit depuis le : 08/10/2018
Messages : 74
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 EmptyJeu 21 Mar 2019 - 22:14


Nature is not a place to visit. It is home.









   Francès était vraiment attentionnée à sa manière. Elle l’avait toujours était envers elle. Bien qu’elle fut distante ces derniers jours, elle s’était toujours souciée de son installation, de son intégration et de comment allait sa cheville dans son dos, demandant à Billy, Ethan ou Alainna. Hannah le savait. Elle était une leader qui prenait soin des siens, il n’y avait pas de doutes à avoir là-dessus, et ici, tout le monde le savait et lui faisait confiance pour mener à bien leur projet d’une vie meilleure, acceptant sans broncher l’arrivée d’une inconnue sortit de nulle part par exemple. Hannah se demandait depuis quand la coréenne la considérait comme un membre du Recovery Grove, car c’est bien l’impression qu’elle lui donnait. Elle hocha de la tête à la mention d’Adrian lui bricolant des béquilles, Francès se souciant qu’elle ne se blesse pas d’avantage. Elle devait sûrement prendre sa guérison à cœur, un peu personnellement, vu qu’elle s’était blessée en lui évitant une morsure d’un rôdeur. Hannah souriait. S’était agréable d’avoir des personnes qui se préoccupaient des autres et de soi. Elle avait oublié ce sentiment à force de vivre seule dehors. La sécurité, la chaleur d’un rire, d’un repas préparé avec amour – Luisa aimait tellement cuisiner de bonnes choses, se réjouissant de régaler la compagnie -, d’un soutien, d’une personne qui se préoccupait de votre bien. On oubliait vite tout ça quand on devait se préoccuper chaque jour de sa survie. Hannah avait toujours était méfiante des groupes, soient car ils étaient composés de mauvaises personnes, ou à l’inverse de personnes faibles qui finissent par mourir et donc occasionnaient de la peine. Mais finalement, ce n’était peut-être pas si mal que ça. Oui on se ramollissait en un sens, on s’appuie sur les autres, on fait moins attention de par la sécurité offerte, on meurt plus facilement là où seul on ne baisse pas sa garde. Mais en groupe, on a des proches à protéger, on a la force de se battre pour ceux que l’on aime, pour conserver toutes ces bonnes choses qui vous rendait humain. Finalement, il y avait du bons et du mauvais dans tout, que l’on soit seul ou en groupe. Hannah ne savait pas encore trop vers quoi son cœur balancé. Une vie de solitude sans peine et sans peur de voir un proche mourir, ne pouvant que se reposer sur soi sans pouvoir accuser un autre de sa faiblesse. Ou risquer la vie en communauté, risquer la douleur qu’offrait ce monde de perdre un ami, un père, un amant, un enfant pour un peu de bonheur et de chaleur. Une douleur qui en valait la peine, car une vie sans amour, ce n’était pas humain.

       Hannah s’inquiétait tout de même à l’idée qu’ils sortent, mais elle-même le ferait, alors elle ne pouvait rien y faire. La vie était ainsi à présent, on ne pouvait s’enfermer loin du danger, il fallait continuer de vivre. Puis Francès se retira pour accorder du temps à son fils qui s’impatientait, il en avait assez de voir la serre. Hannah leur adressa un sourire, hochant de la tête en signe d’au revoir, les regardant quitter la serre. Mais elle ne resta pas bien longtemps. Elle avait promis à Billy de retourner le voir régulièrement. Elle regarda par la fenêtre, observant le paysage se couvrir d’une couleur orangé. La journée tournait à sa fin, elle n’avait pas vu le temps passer. Pendant un instant, son esprit retourna en arrière, à sa vie dehors, à ses préoccupations d’avant. Elle se rendait compte qu’elle dormait de plus en plus profondément au fil des jours, qu’elle cessait de plus en plus de regarder autour d’elle au moindre bruit, elle se réveillait moins souvent en sursaut au moindre craquement. Elle s’habituait peu à peu à la sécurité des lieux et se rendait compte que c’était inquiétant en un sens, mais surtout reposant. Elle n’avait pas pensé un instant que son corps se fatiguait de cette vie dehors jusqu’à aujourd’hui. Le regard vague tourné vers l’extérieur, regardant Francès se promener avec son petit, Luisa se diriger vers les cuisines, du moins elle le supposa au vu de l’heure, Billy et Adrian se séparer le sourire aux lèvres après une énième partie d’échec, Sunny sortant d’on ne sait où pour suivre Saddler Senior... Hannah se demandait combien de temps elle aurait encore tenu dehors avant de faire une dernière maladresse ultime. Finalement, le destin était peut-être de son côté dans cette histoire, la mettant sur leur chemin. Hannah finit par se décrocher de sa contemplation de la vie de groupe, rangea les outils et reposa les plantes à leur emplacement, attrapa ses béquilles et partit vers la sortie. C’est sans surprise qu’elle vit Ethan l’attendre avec un léger sourire, les bras croisés, son épaule appuyé contre la porte. Il avait dû croiser sa chérie sur le chemin, le mettant de bonne humeur. Du moins Hannah l’imaginait ainsi et pas juste par qu’elle avait arrêté de l’emmerder et qu’il était donc plus calme et détendu. Chaque jour il l’accompagnait entre la serre et l’infirmerie pour qu’elle ne se blesse pas sans trop râler puisqu’il s’était proposé dans cette tâche, trop heureux d’être tranquille le reste de la journée. Et à nouveau sans surprise, elle retrouve Billy à l’infirmerie, toujours aussi enthousiaste à l’idée de travailler ensemble sur les plantes médicinales, Hannah lui accordant toujours un sourire.


***


       Les jours suivants se ressemblèrent à peu de choses prés. Elle passait une partie de la matinée avec Billy, puis Ethan venait la chercher pour veiller à ce qu’elle ne se blesse pas en allant à la serre, près à la rattraper si elle trébuchait sans l’assister, Hannah se déplaçant seule sur ses béquilles de fortune. A force, il semblait avoir compris qu’elle aimait son indépendance et détestait être assistée. Luisa l’attendait avec un grand sourire aux serres et elles travaillaient ensemble sur les plantes qui semblaient apprécier tout ces soins apportés. A midi elle mangeait avec tout le monde à présent puis se reposait un peu en lisant un livre ou en griffonnant dans le carnet déjà bien remplit, parfois dans le lit de l’infirmerie, regardant souvent un instant Billy travailler, ou installée dehors sur une chaise lorsque le soleil perçait le ciel, se rechargeant avec délice de la chaleur des rayons qui réchauffaient sa peau. Puis elle retournait à la serre et à la fin de l’après-midi, elle repartait à l’infirmerie jusqu’au dîner. Parfois perdu dans leur travail Billy et elle, Luisa ou Alainna venaient leur apporter leur repas.


***


       Trois jours passèrent lorsque vint le moment de partir en expédition pour une partie du groupe. Hannah savait qu’ils en avaient parlés entre eux la veille pour voir ensemble les lieux où aller et se préparer. Une petite équipe partit. Ethan, Frankie, Alainna et Luisa. Toujours par paire au cas où ils devraient se séparer pour ne pas se retrouver seul. Les chiens les accompagnaient. Ils avaient un sacré flair et repéraient souvent les morts avant les vivants, les alertant au passage. Adrian s’occupait alors du petit. Ce dernier, ainsi que Billy, accompagnèrent l’équipe jusqu’à la porte pour les voir partir, leur souhaitant d’être prudent et qu’ils ne leur arrivent rien. Hannah resta en retrait, les regardant de loin avec un lueur inquiète dans le regard, ne souriant pas. Tous furent inquiets, ce qui était normal. Les deux hommes y étaient plus habitués qu’elle. Adrian s’occupa avec le petit, Billy enchaîna activités sur activités pour ne pas voir le temps passer. Mais Hannah, de sa jambe boiteuse, qui n’avait que les plantes comme occupation, perdait souvent son regard vers la fenêtre, restant de longues minutes à fixer l’entrée. Ce fut la plus longue journée de sa vie. Ça, c’était bien une chose qu’elle détestait dans la vie de groupe, la renfrognant un peu sur son séjour ici. S’attacher et s’inquiéter a chaque fois que quelqu’un sortait dehors. Elle détestait ça mais ne pouvait changer sa nature de se soucier des autres. C’était comme ça, elle vivrait toujours avec, déjà avant tout ce merdier dehors.

       Lorsqu’elle vit Adrian ouvrir les portes, Hannah sortit pour tous les voir revenir sains et saufs, les sacs remplit de diverses choses. Leur sortit fut fructueuse, autant que le risque en vaille la peine. Hannah était à nouveau resté en retrait, les laissant se retrouver. Après les retrouvailles avec son fils, Francès vint vers elle, lui apportant les fameuses béquilles. D’autres se joignirent à eux et durent comprendre ce qui s’était passée dans sa tête au vu de son attitude plus distante que d’habitude car ils semblèrent vouloir la rassurer autant qu’ils l’avaient fait avec Billy et Adrian, bien que les deux hommes semblaient avoir déjà oubliés leurs inquiétudes dès qu’ils les virent tous rentrer. Oui, ils étaient bien plus habitués qu’elle. Hannah était rassurée, sentant la tension dans ses épaules disparaître peu à peu tandis qu’elle acceptait timidement les béquilles, remerciant la leader tout en espérant que la prochaine sortit ne soit pas avant un bon moment. Lorsqu’au dîner, ils racontèrent leur périple, la tension était définitivement partit. Tout c’était bien passé au final, alors autant oublier cette journée horrible pour aujourd’hui.


***


       A présent qu’elle pouvait se déplacer plus aisément avec ses nouvelles béquilles, Hannah avait eu l’autorisation de s’installer dans le camping-car d’Alainna et Nigel. Ce dernier continuait de l’éviter au maximum pour une obscure raison, ne tardant jamais dans le camping-car, fuyant son regard, et revenant tard le soir pour aller directement se coucher. Mais il ne montrait aucun signe de rejet ou d’agressivité envers elle. Hannah se demandait bien ce qu’il se passait, mais personne ne souhaitait en parler, c’était apparemment à lui de le faire. Par contre, pour son chien, s’était tout l’inverse. Malgré la méfiance des premiers jours, s’habituant à son odeur, ce dernier avait très bien comprit qu’elle n’avait aucun problème avec les animaux, bien au contraire, et ne se gênait pas pour réclamer ses caresses chaque matin. Elle n’allait pas s’en plaindre, ça l’aidait à se réveiller, n’étant pas du matin. Si son maître était froid et distant, il ne voyait pas pourquoi lui se gênerait pour avoir ses grattouilles de la gentille humaine. Hannah adorait les animaux, mais ne les apprivoisait pas, elle les laissait vivre leur vie librement. Alainna, elle, était vraiment adorable. Elle acceptait qu’elle parle peu mais qu’en contrepartit, Hannah était de bonne écoute. Elle aimait bien le soir l’écouter raconter sa journée, ou des souvenirs d’avant, des choses qu’elle aimait faire etc. Elle pétillait de douceur et de vie à la fois.


***


       Voilà deux semaines que la blessée se remettait de son accident maladroit. Hannah et Billy se promenaient parmi les serres extérieures d’un rythme lent pour qu’Hannah ne trébuche pas, prenant son temps. Ensemble, d’autres fois avec les autres membres du groupe, ils inspectaient les différentes zones cultivables. Le vieil homme avait à nouveau un carnet à la main, notant les conseils d’Hannah. Elle lui avait montré comment préparer le terreau pour enrichir la terre et lui expliquait quelle plante mettre avec quelle plante et où, certaines aimant le soleil, d’autres la fraîcheur de l’ombre. D’autres ayant besoin de beaucoup d’eau, d’autres moins. Hannah ne pouvait pas encore aider pour cette partie là bien plus physique, mais les autres avaient déjà commencés le travail, tous enthousiaste à l’idée d’avoir une bonne récolte, manger à leur faim des repas plus variés et une réserve pour l’année. Ils mettaient tous la main à la patte avec entrain, même Francès qui n’avait pas spécialement la main verte. Le temps passait vite et il fallait rafraîchir tout ça en vue du printemps qui pointait le bout de son nez. C’était le moment ou jamais pour jouir des bienfaits de la terre.

       Plus les jours passaient, et plus Hannah apprenaient à les connaître tous. Elle était particulièrement proche de Billy avec qui elle passait beaucoup de temps. Elle adorait écouter Alainna et Luisa leur raconter tout ce qui leur passait dans la tête, les voir se taquiner entre eux, surtout quand Ethan était dans les parages, c’était très drôle de voir l’équipe féminine le reprendre sur certaines blagues, ce qui semblait l’amuser plus qu’autre chose. Elle s’était également liée d’amitié avec ce dernier. Il avait un peu l’attitude d’un grand frère casse pied mais bienveillant, du moins elle imaginait que c’était comme ça, elle était fille unique. Depuis leur discussion à cœur ouvert, ils avaient cessés de se battre tous les deux, Ethan semblant plus compréhensif sur son attitude un peu solitaire et peu bavarde. Il l’accompagnait de moins en moins d’un point A à un point B, pouvant se déplacer plus aisément à présent. Sa cheville se soignait bien. Mais elle passait peu de temps avec le grognon. Une fois, elle était passée les voir pour une bricole et avait trébuché, risquant de se reblesser. Au final, plus de peur que de mal, sa cheville n’avait rien. Mais depuis, Ethan lui interdisait l’accès à l’atelier tant qu’elle n’était pas guérit. Elle avait fait une grosse frayeur à Adrian qui s’était adoucit avec elle au fil du temps, s’ouvrant un peu plus. C’était un homme un peu rude, mais un homme bon. Elle avait risqué d’autres chutes, notamment à cause des chiens qui pouvaient traîner dans ses pattes pour avoir des caresses tout en jouant, tout excités. Ça ils avaient bien enregistré l’info qu’ils pouvaient lui en réclamer, Hannah était un peu gageuse avec eux, mais n’en ressentait aucune honte. Elle les adorait. Mais Ethan avait dû de ce fait les rappeler à l’ordre, du moins Sunny qui l’écoutait plus que Marvin. Hannah avait frôlé la chute une fois de trop, mais encore une fois elle évitait tout juste de se faire mal. Encore une fois, plus de peur que de mal. Bref, tout ça pour dire qu’Hannah avait appris à tous les connaître, certains plus, certains moins. Tous ? Non, Nigel continuait de l’éviter. Elle se doutait que quelque chose n’allait pas. Que ce n’était pas réellement contre elle. Et les regards tristes quand elle essayait de savoir, le même que lorsqu’ils avaient entendu son prénom la première fois. Un jour, elle réussi à le coincer et à s’expliquer avec. Je ne vous raconterai pas ce passage qui se déroule dans un autre poste. Mais par la suite, comme pour Ethan, les choses furent différentes, en bien ou en mal, je ne le sais pas encore, cette scène n’étant pas encore entamée. It’s so funny tout ce suspens ! Hum passons.


***


       Trois semaines passèrent, puis presque un mois. Hannah n’utilisait plus qu’une béquille comme canne de soutien, marchant à nouveau sur ses deux jambes bien que boitant très légèrement. Elle n’avait plus vraiment mal mais sentait une légère gêne persistante et n’essayait pas de forcer. Billy l’avait rassuré en lui expliquant que cela pouvait être normal et qu’il fallait être encore un peu patient. Mais elle marchait, n’avait plus besoin de personne et pouvait faire un peu plus pour ce groupe adorable. Elle était en train de travailler sur un des potagers extérieurs ce jour-là. Elle avait de la terre sur le front, sûrement en se frottant le visage inconsciemment avec ses mains sale. Ils avaient commencés à planter des graines et des jeunes plantes dont certaines grandissaient déjà très bien. Hannah s’affairaient au détail, notamment de planter des piquets pour que les tomates ne s’effondrent pas. Ils allaient en avoir pas mal, Luisa pourra faire des conserves et ils pourront en jouir un moment, tout comme les courgettes à la fin de l’été. Elle était très contente du résultat. Plus loin, elle entendait Luisa et Billy se chamailler gentiment sur un autre potager en cours d’enrichissement. Chacun voulait y mettre sa plante. C’était très amusant à voir.

       En observant en détail, on pouvait observer des mauvaises herbes et d’autres plantes vertes mal connues entre les plantations alimentaires. Certaines servaient de répulsifs naturels pour protéger les feuilles des insectes. D’autres serviront d’assaisonnements ou pour faire des médicaments. Ça s’était sa petite touche à elle, transformant un simple potager en un jardin riche de saveurs et de bienfaits. C’était son régale, sa passion, elle adorait ça et était heureuse de pouvoir refaire tout ça. On pouvait l’entendre marmonner toute seule par moment quand elle était concentrée, soit avec elle-même ou parfois le prénom Aaron ressortait. Apparemment, elle n’était pas totalement remise de la mort de son grand-père. Après tout, ce fut la première personne, le premier proche, qu’elle vit revenir de l’au-delà pour essayer de la croquer. Sa vie de solitaire devait sûrement lui restait aussi dans la peau. C’est vrai que seule dehors on apprenait vite à parler seul ou avec ceux partit trop tôt. En somme, elle semblait parler aux morts, mais ça restait rare. En fait, elle faisait comme n’importe quel humain perdu dans ses pensées. On va pas se mentir, tout le monde fini par se parler à soi-même à un moment ou à un autre, lorsque l’on réfléchit ou que l’on se perd dans ses pensées. Même Billy le faisait lorsqu’il travaillait dans son infirmerie. Les autres ne lui en avaient jamais parlés, n’y avaient jamais fait mention, alors Hannah ne semblait pas trop consciente de ce petit toc qu’elle avait, bien qu’inoffensif.

       C’est ainsi que Frankie la retrouva, les fringues sales, les cheveux un peu en pagailles attachés à la va vite. En gros clairement ses cheveux l’ont gênés à un moment donné dans son travail et elle les avait attaché rapidos, son allure ne semblant pas la déranger, les mains noires, travaillant toujours sans gants, aimant trop toucher la terre et les plantes pour mieux les apprécier, une trace noire barrant son front, semblant perdu dans sa concentration et son bavardage de solitaire endurcit malgré le mois passé avec eux, bien qu’elle parlait très très bas. Des fois aucun sons ne sortaient de ses lèvres en mouvement. Elle ne remarqua même pas la coréenne approcher, ni même si elle était accompagnée. Elle semblait en débat sur l’utilisation d’une plante avec sûrement Aaron, il était bien le seul qui à l’époque la contredisait dans ce domaine. Bah quoi ? Je n’ai jamais dit à aucun moment qu’elle était totalement seine d’esprit.  



Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Nature is not a place to visit. It is home.   Nature is not a place to visit. It is home. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Nature is not a place to visit. It is home. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Soins prodigués par la Nature. [PV : Lïo]
» Je suis dans la place ! [ Lena ]
» Le protecteur de la nature~
» La nature fait bien les choses 〘PV Dentô Shinji 〙
» La Nature dans toute sa splendeur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: