The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Just when I was starting to give up -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptySam 30 Mar 2019 - 18:35
Just when I was starting to give up


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle n'était pas stressée, pas le moins du monde, peut-être sur les nerfs, mais pas au point de sentir une boule désagréable lui peser dans le ventre. La nuit était semblable à celles passées depuis des mois auprès de lui, difficile, peu reposante, peut-être davantage en sachant qu'au petit jour, Ashley avait déserté pour aller tirer du lit l'autre gamine lunaire. Réveillée depuis un moment, la rouquine était assise sur ce plumard mité, les jambes repliées contre la poitrine, la tête pleine de ces choses qu'elle aurait envie de lui dire mais qu'elle tairait, pour le type à côté d'elle, celui dans le regard duquel elle cherchait encore une réponse quant à leur présence ici. Il voulait rentrer, voulait plus de confort, d'aisance, elle ne pouvait pas lui refuser mais elle ne pouvait pas non plus lui promettre qu'elles se feraient des courbettes. C'était pas son genre, plutôt crever la gueule ouverte que de se soumettre quand elle estimait de pas être en tort, plutôt claquer que d'avoir à jouer les mielleuses pour obtenir quelque chose dont elle s'était passée durant des mois. Un soupir fila ses lèvres alors qu'elle fixait Damian.

- J'le sens pas, mais alors pas du tout. Chuchota-t-elle, en reposant la nuque contre la tête de lit. Lui saurait peut-être bien mieux amener les choses qu'elle, ou peut-être saurait-il la guider sur un terrain plus stable que celui qu'elle voyait se profiler à des mètres et des mètres. Prête à reprendre, ce fut la voix de l'Irish qui l'invita à baisser les cils sur lui. Voilà qu'il leur vendait ce havre de paix d'une manière peu conventionnelle, à son image du moins. La trentenaire ne put réprimer un rictus quant à cette description pour le moins, risible. T'aurais fait un agent immo à chier j't'assure. L'temps que j'ai pas à m'coltiner un bonnet à la con et une putain d'robe d'époque.

Manquerait plus que ça, cependant l'image d'une Selene débarquant stylée Caroline Ingalls lui arracha un sourire qu'elle fit disparaître dès lors qu'O'Malley lui indiqua qu'elle débarquait : Selene, pas les anglais. La Connasse. Au moins avait-elle l'assurance que rien n'avait changé entre l'Irlandais et la princesse de givre, mais le voir ainsi mimer quelconque acte peu recommandable l'invita à rouler des yeux tandis qu'elle détendait l'une de ses jambes sur le couvre lit poussiéreux. Trève de plaisanterie, la brunette débarquait, visiblement de bonne humeur, et l'invitait déjà à arquer un sourcil. Bordel si elle avait eu dans l'idée de se redresser, histoire de lui faire face debout, par respect, les premiers mots de la gamine lui passèrent l'envie de le faire, à contrario de Finan qui surjouait mal l’enthousiasme.

- Bonjour à toi aussi, Sourit-elle de coin avant de se racler la gorge. fallait l'dire qu'on aurait b'soin d'un avocat, j'savais pas que t'allais nous lire nos droits Selene. Mais bon, j'ai rien à dire pour ma défense, m'semble pas avoir commis un crime ou autre chose qui vaille c'ton hautain et cette brimade bien matinale. Elle restait calme, étrangement calme, ce que lui avait appris Bancroft au fil des mois et ce même si là, elle se contenait comme jamais elle ne s'était contenue de son existence. C'était pas son truc de ravaler ce qu'elle pensait, pas son truc d'enfouir ses ressentiments, mais là Ashley avait besoin d'elle, Finan tout autant, et Erika avait certainement plus besoin de sa tante que tous ces gens réunis et qui auraient préféré les voir rester parmi eux dès le début. Je vais pas t'mentir et te dire que je suis ravie de te revoir, mais, si on peut au moins s'entendre un minimum, c'serait déjà un bon début, t'en penses quoi ? Donc, on va éviter d'se bouffer le nez ou de se chamailler comme des greluches sans éducation, on peut mettre un peu d'eau dans notre vin. Je suis assez intelligente pour le faire, à toi de me dire si tu veux bien discuter et je dis bien discuter, pas directement trouver qui a tort qui a raison, table rase et ... On avise ? Harper se redressa un peu, histoire de rester assise au bout du lit, pour la scruter, croiser son regard. T'es pas forcée d'oublier, mais on peut avancer. Elle ne lui demandait pas de l'aimer, elle ne lui demandait pas de la chérir, simplement ce qu'avait proposé Ashley en espérant qu'ils les suivent Finan et elle.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Damian A. Bancroft
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: un manche à balai aiguisé - le pistolet 9mm d'Arleen ( il lui a piqué)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/06/2018
Messages : 482
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptyDim 31 Mar 2019 - 15:05
On avait récupéré les petits avant d'atterrir dans cette baraque pas terrible, mais peut-être mieux que l'endroit où l'on était la nuit précédente. y'avait des lits, dans un sale état mais y'avait des lits plus confortable. J'avais passé cette nouvelle nuit variant entre le fait de somnoler et le fait d'être endormi, ça n'était pas reposant mais je savais qu'elle était là alors ça irait pour le mieux, du moins je l'espère.
ce matin Ashley est partie tôt chercher la nana brune. Finan nous surveille mais niveau surveillance il chie dans ses bottes, c'est naze et puis j'ai nourri les petits. Faut bien leur filer à manger à ceux là, sinon ils piaillent et je ne suis pas sûr que tout le monde supporte des miaulements aigus. Alors les ayant remis dans leur petite caisse de transport je suis venu m'allonger sur le dos, sur ce lit, à ses côtés, la tête pendant dans le vide, les cheveux aussi par la même occasion. Je croise on regard par moment et je flippe un peu, je stresse, et si j'avais pris la mauvaise décision ? Et si elle m'en voulait ? Et si ça se passait mal ? Bon ça se passerait mal, là dessus j'peux pas rêver d'un happy ending digne du roi lion.

C'est donc la tête dans le vide que je lui souris avant d'entendre l'irish débiter ce qu'il pense de leur endroit. Wow peint comme ça, ça me donne vachement envie d'y aller, mais en attendant je sens le sang qui monte à ma tête et je me redresse doucement, faudrait pas qu'en plus d'être rouge comme une tomate durant des petites secondes j'me tape un vertige à la con. Je souris pourtant au descriptif fait et aux mots d'Addi. Ouais ça donne vachement envie d'investir, mais si je peux la mettre en sécurité, si elle peu retrouver Erika à défaut de sa famille alors ça me convient. Je soupire et m'étire avant d'entendre de nouveau Finan parler avertissant qu'elle arrive. Joie. En voyant ensuite son geste je souris et ris un peu. Et bah ça c'est assez clairement dit comme pensée, manque juste le petit "bang" sifflé entre les dents, mais déjà la porte s'ouvre à toute volée, je n'ai pas bouger de ma place près du lit, je m'accoude seulement au meuble en bois à côté et observe Ashley puis l'autre. Pas de bonjour, sa mère lui a jamais appris la politesse à cette morpionne !? Ca m'agace ce genre de comportement, parce qu'on a décidé de se barrer on est forcément des gens pas bien, on mérite pas un bonjour ? Et puis quoi encore ?! Finan quant à lui exagère son bonjour et s'en va fumer, putain ce con me donne envie de fumer aussi. Mai je dois rester on doit "parler" après tout. Et je n'ai pas besoin de me défendre ni d'être accusé de quoi que ce soit non plus. J'allais pour ouvrir la bouche mais Addison prend la parole et salut la brune avant de cracher un peu ses mots tout en étant des plus calme. je reste néanmoins aux aguets, je la connais la rousse et s'il faut je peux l'apaiser. "Salut Selene !" je me contente de la saluer et j'ajoute même un signe de main, comme quoi on est là pour en effet repartir sur de bonnes bases et non pas e crêper le chignon comme des enfants.


Trust

Losing sleep and all my faith. I’m a story, just a man on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6680
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptyMer 3 Avr 2019 - 10:33
« Un con de moins » s’était-elle dit alors que Finan quittait la pièce. Ses yeux bleus l’avaient suivi jusqu’à ce qu’il disparaisse de son champ de vision. Il n’y avait de toute façon rien à débattre avec l’irlandais et le plus drôle restait clairement à venir. Si Damian eut au moins la décence de ne pas trop en faire, à défaut de répondre, voilà qu’Addison se lançait dans une tirade pseudo moralisatrice qui firent s’écarquiller les paupières de la pianiste.

- Waw…, souffla-t-elle, impressionnée par autant de culot.

Elle ne put même pas retenir un petit rire jaune, nerveux, qui la fit se tourner vers Ashley. Son expression voulait clairement dire : « sérieusement ?! C’est pour ça que je suis venue ? », mais elle s’épargna une discussion avec sa meilleure amie. Ça viendrait plus tard : pour l’instant, elle avait une vieille dame à remettre à sa place. Bras croisés, Selene toisa son aînée avec un dédain palpable.

- C’est quand même sacrément marrant : être celle qui pète un plomb, refuse d’écouter les autres ou de faire preuve de bon sens, se barre bouder dans la nature, et maintenant que tu as décidé que tu avais assez pris l’air, on devrait « faire table rase » et t’accepter à bras ouvert ? On planait au-dessus des étoiles de l’hypocrisie là, à ce stade, c’était un niveau professionnel, et en plus t’essayes de me faire passer pour une conne.

L’aplomb d’Addison n’avait vraiment aucune limite. La musicienne regretta instantanément d’avoir promis à Ashley de discuter avec elle parce qu’il n’y avait rien à dire à une femme qui se pensait autant au-dessus du monde entier. Comme si elle avait le droit de faire un caprice et derrière de reprocher aux autres de ne pas le lui pardonner. On courait sur la tête. Et dans cet échange, Selene oubliait Damian, tout simplement parce qu’à ses yeux, son seul défaut est d’avoir été assez idiot pour suivre la thanatopractrice – voire d’être idiot tout court – rien de plus.

- J’ai pas à mettre de l’eau dans mon vin et si tu n’as pas l’impression d’avoir fait quelque chose de mal, je crois que tu as un sérieux problème, reprit-elle sèchement non sans brièvement échanger un regard avec son amie d’enfance ; elle avait dit qu’elle ne promettait rien, vous avez tous les deux pris une décision stupide en partant et devinez quoi : le monde tourne très bien sans vous. On ne peut pas vous faire confiance, jugea-t-elle sévèrement, et j’ai aucune obligation envers vous deux parce que me concernant, vous faites plus partie du groupe. Si je suis là, c’est pour Ashley et tout ce qui m’intéresse, c’est de savoir si, dans l’éventualité où on accepte de vous reprendre, vous avez l’intention de nous poser d’autres problèmes.

Et s’ils attendaient qu’elle fléchisse là-dessus, ils pouvaient tout aussi bien commencer à refaire la décoration de cet hôtel parce qu’ils allaient loger ici pour un bout de temps. Manquerait plus qu’elle se rabaisse à faire plaisir à Addi-conne tiens. Surtout le matin après avoir été tirée du lit… merci Ashley !


« Dum spiro spero »

Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Ashley Good
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 4298
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptyMer 3 Avr 2019 - 20:52
Son regard suivit l’irlandais qui s’échappait de la discussion, le fusillant de ses orbes azurés alors qu’il quittait la pièce. Il aurait pu rester là pour la soutenir, tenter de calmer le jeu … No fucking way … Finalement, Finan avait retenu la leçon, même si Ash’ lui en voulait un peu de s’esquiver comme ça et de la laisser au milieu de ce qui s’avéra être une bataille rangée. On ne pouvait pas dire que la musicienne se soit montrée des plus agréables, pour sa part Ashley la connaissait, elle savait sa façon d’être mais tout le monde ne tolérait pas toujours toutes les attitudes qu’elle pouvait avoir. Notamment les deux en face d’elles là. Notamment et surtout Addison, la rouquine au caractère aussi flamboyant que ses cheveux.

« D’accord, alors ça c’est super … Sinon … Vous pensez que j’peux vous laisser enfermés tous dans une pièce comme les chats en espérant qu’on puisse avoir une vraie discussion après ? » Elle plaisantait, à moitié, l’idée lui effleurait l’esprit en les voyant à deux doigts de mesurer leurs membres imaginaires. Soupirant, la brune reprit, croisant tour à tour les regards de Selene, Addison et Damian.

« On en a tous gros, on a pas tous digéré certains trucs mais on est tous d’accord que c’est pas en ressassant le passé et toutes les erreurs, toutes, qu’on avancera. Vous avez vos désaccords, je crois qu’on a tous compris de quoi il s’agissait, j’suis pas là pour prendre parti et je vous ai pas ramenés ici pour que vous vous tabassiez la tronche à coup d’insultes et autres invectives. Je suis là, et vous êtes là, parce que je vous fais confiance à tous, parce que je pense qu’on peut arriver à quelque chose. J’vous demande pas de pardonner ce que vous vous reprochez mutuellement, j’vous demande de penser à ce qu’on peut réussir à faire tous ensemble. » Bientôt elle allait devoir aller chercher le lutin irlandais pour donner plus de poids à son discours qui lui donnait l’impression de vomir des licornes et des arcs-en-ciel.

Son regard se posa sur Selene. « Ils ne poseront pas de problème, je te l’ai dit, je le répète, ils se sont lancés dans ce combat contre les connards quand ils auraient pu se barrer, penser à leur gueule avant le groupe. On connaissait pas Deaglan en te suivant là-bas, mais tu lui faisais confiance donc on t’a suivi, Connor m’y a trainée de force même … Je prends la responsabilité de tout ça Selene, de toute manière on sera pas les seules à décider quoiqu’il arrive. » Cette discussion était là pour éviter de raviver toute animosité, raté vu les caractères des parties prenantes. Et la jeune mère se demandait comment elle restait calme, à peu près. Sans doute pour montrer l’exemple à O’Malley qui n’était même pas là pour voir. Reportant son attention sur Addison et Damian, Ash’ reprit. « Vous y arriverez ? » Laisser passer, comme elle l’avait fait, oublier que les fondations n’étaient pas super solides en espérant pouvoir les renforcer avec le temps, pour le bien de toute la structure qu’était leur groupe. Elle savait qu’ils y arriveraient, elle l’espérait.


I've already packed my promises, they're waiting by the door. The house is burning, better run for cover▵(c)endlesslove.
▵Run for cover▵
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Damian A. Bancroft
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: un manche à balai aiguisé - le pistolet 9mm d'Arleen ( il lui a piqué)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/06/2018
Messages : 482
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptyJeu 4 Avr 2019 - 21:18
Youpiyou youpihey ! Ca me prenait déjà la tête tout ça. Et je me sens con, mais tellement con d'avoir convaincu Addi de suivre Ashley et Finan... Elle va m'en vouloir à mort après tout ça. Mais d'un côté je peux comprendre parfaitement la position de la rousse et ce qu'elle propose est sensé, faire "table rase", poser les choses et aller de l'avant. Franchement quoi de mieux hein !? Ouais ça c'est surtout mon délire dans mon esprit, c'était aussi sans compter sur l'autre brune rancunière pour pas un rond. Et ça me blase, ça se passe mal, l'idiote commence déjà à se tendre comme le slip d'une grand-mère sur sa cellulite. C'est moche à voir, puis elle est pas mon genre donc c'est encore plus moche. Et en plus elle ressasse le passé.
Bordel c'est comme entendre une mémé qui a actionné le mode "retour rapide" et "repeat". Comme les vieux atteints d'Alzheimer aussi, ne sachant se concentrer que sur le passé, pas sur le présent ni l'avenir. P'tain c'est laid de vieillir comme ça à son âge. J'suppose qu'elle doit pas être plus âgée que moi hein. Je soupire et les observe attentivement, j'ai une sérieuse envie de lui foutre une paire de baffe à la morpionne. Mais je me retiens, je suis pas un violent, loin de là mais si elle me chauffe trop avec ses remontrances de merde elle va s'en prendre une.

Je serre les dents, je dis rien jusqu'à la fin de ce monologue à la con. On fait un pas en avant, on reste calme et non ça passe pas. Doucement je me détache du meuble et m'avance alors vers mon aînée et lui adresse un regard en biais, lui demandant de rester calme, ne pas sauter au plafond et piquer une gueulante. C'est pas le moment. Mais Ashley reprend, avec même une touche d'ironie, remettant les choses à leur place. Tout en demandant à l'autre cruche de calmer son humeur. Mais dans le discours d"Ah je repère des petites choses. Bien. Je ais être calme, je sais ne pas être stupide. J'inspire et ne croise pas mes bras, je ne me positionne pas en signe de défense loin de là. "Je pense qu'il faut savoir faire preuve d'intelligence dans ces moments là. On ne revient pas pour notre bon plaisir. On revient parce qu'on a discuté avec Ashley et Finan. Commencer sur un ton agressif n'a rien pouvant faire avancer le choses. Ressasser le passé et le jeter à la tronche c'est petit. Surtout lorsqu'on propose de passer l'éponge." J'inspire, je sais pas trop ce que je fais en fait. Mais va falloir que ça fonctionne.

Je pose mon regard sur celui d'Ashley, Selene, puis Addison avant de reprendre toujours avec calme. "Il y a des torts des deux partis. Soit. Mais Ashley s'engage à ce que les choses se passent bien. Tu l'as suivis ici en lui faisant confiance alors tu devrais continuer à lui faire confiance. Tu peux ne pas avoir confiance en nous et inversement, mais si on est là c'est parce qu'on fait confiance à Ashley et Finan." Ca sortait je pouvais plus m'arrêter, j'exposer les faits avec calme. Comme je le pensais aussi. Et ça me faisait du bien. Je passe ma langue sur mes lèvres avant de continuer. Moi aussi je peux faire des tirades. "Et comme j'ai cru comprendre, tu n'es pas la seule à pouvoir nous accepter parmi vous. Ash est déjà d'accord sur notre retour. Je suppose que si l'on rencontre les autres avec en garantie notre bon comportement on pourra entrer dans le club des rescapés. De toute manière faut avancer dans la vie et notre retour n'est pas synonyme de retour en arrière loin de là." C'est dit. Bordel, j'en reviens pas, j'ai sut tout lâcher avec calme, avec même une once de réflexion. Mais je sais pas trop comment ça va se passer maintenant, j'ai plus ou moins demandé à ce que notre cas soit exposé aux autres têtes pensantes de ce nouveau groupe. Je croise de nouveau le regard d'Ash, moi aussi j'ai envie de rejoindre Finan pour une clope.


Trust

Losing sleep and all my faith. I’m a story, just a man on a bridge that’s burning down
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptySam 6 Avr 2019 - 17:21
Just when I was starting to give up


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


C'était trop demander sans doute, du moins, n'avait-elle pas repris ce que son amie, ici présente et pour l'instant spectatrice d'une scène pour le moins gonflée, lui avait dit la veille ? Avancer, tenter d'améliorer l'entente, les choses, essayer d'évoluer à nouveau dans ce groupe reformé ? Mais la gamine ne semblait pas prompte à le faire, plutôt du genre à radoter, à revenir sur un conflit qu'Addison n'avait plus envie de revivre. Après tout si elle avait tourné les talons, c'était justement pour s'éviter de perdre de l'énergie et de la salive à tenter de se faire comprendre, ou encore à faire entendre son opinion. Chacun était libre de droit de penser à sa manière, Sweetnam tout autant, mais rien n'obligeait quiconque à être entièrement d'accord avec elle. Bordel depuis quand avait elle signé un contrat qui lui imposait de devoir suivre aveuglément ce que disait cette gosse ? Depuis quand avait-elle apposé son nom sur un document qui la forçait à la fermer et à garder ses pensées pour elle seule, ou à ne pas diverger de l'opinion, parfois très con, de la musicienne ?

Là, Addison l'observait sans dire un mot, arquant parfois un sourcil tant les choses la dépassaient, tant il lui semblait rencontrer l'impératrice d'un monde dans lequel elle n'avait pas la moindre envie de foutre les pieds. Finan avait bien fait de foutre le camp pour s'en griller une finalement, il s'évitait une montée de nerfs, se préservait de ce qui lui donnait envie de se lever juste maintenant, d'embarquer le peu d'affaires à sa disposition, de s'excuser auprès de Grant pour les risques pris et cette vaine tentative, afin de quitter cet espèce de motel pour reprendre son chemin seule et à l’abri des remontrances d'une jeune femme à qui le sang était bien trop monté au crâne.

- Si j'essayais d'te faire passer pour une conne j'te l'aurais ouvertement dit, n'invente pas ce que j'ai pas dit, ni même fait, te victimise pas j'te prie ça s'ra déjà pas mal. Répliqua-t-elle en un soupir las. Et pour le « quelque chose de mal », r'garde un peu ta manière d'agir avant de juger celle des autres putain !

Cette fois la rouquine se redressa, discuter ne servait à rien, elle avait avancé une manière de faire, peut-être de pouvoir converser sans reproches et ça n'aboutissait et n’aboutirait sûrement à rien. Ni  maintenant, ni jamais. Prête à aller prendre l'air, à défaut de se tirer pour de bon, la voix d'Ashley retentit à l'en faire soupirer. Bordel de merde, ce n'était pas à elle de prendre, ni même d'assurer quoi que ce soit à une gosse qui ne remettait pas en cause ses dires, actions, mais uniquement celles des autres. S'il y avait un effort à fournir, ce ne serait certainement pas pour la pianiste, plutôt pour cette jeune mère qui avait pris sur elle de les chercher, qui avait eu espoir de les trouver, de les ramener auprès d'elle parce que.... Songeant à la raison, la trentenaire pinça les lèvres. Les raisons lui échappaient, elle n'avait pas de réponse à ce qui poussait tant Ashley à désirer leur retour, à assurer à Selene qu'elle se portait garante, mais il y avait forcément une raison et pas des moindres. On ne se réveillait pas un matin avec l'envie subite de ramener deux inconnus, sans valeur, auprès de soi, d'avantage encore lorsqu'on avait à ses côtés quelqu'un sensé vous suffire : comme une meilleure amie.

Son cœur cogna lourdement dans sa poitrine, peut-être plus encore en se tournant vers Damian qui l'ouvrait. Rarissime, néanmoins ce qu'il mit sur la table avait un sens, une valeur et faisait échos à ce que leur avait intimé Ashley dans cette boutique la veille. La musicienne n'était pas seule a décider et quand bien même s'était elle flanquée d'un membre de sa secte lorsqu'ils avaient formé ce conseil, elle n'était pas l'impératrice des lieux où un homme, Deaglan de ce qu'elle pouvait se rappeler, l'avait accepté elle et son groupe.

- Si on va y arriver ? Reprit-elle en fixant Ashley. J'sais pas, mais j'sais ce que je veux plus. Sentir le sang bouillir dans ses veines, se donner pour en définitive être prise en traître... Il n'y avait rien de plus à ajouter, s'ils rentraient, ce n'était pas pour ressasser ce qui s'était produit en Novembre. Rassure toi, y a peut-être encore un espoir pour qu'les autres veuillent pas d'nous. Conclut-elle en braquant les yeux dans ceux plus clairs de la benjamine. Tu parles de confiance Selene, mais j'ai eu ce même sentiment, alors pour deux qui sont totalement opposées, on a au moins ça en commun, moi non plus j'ai plus confiance mais oui ... Heureusement, t'es pas seule là bas.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
Selene Sweetnam
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 6680
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 EmptySam 6 Avr 2019 - 21:23
Elle ouvrit la bouche pour répondre à Addison mais fut interceptée par Ashley. La musicienne était toujours loin d’être à l’aise – et encore moins d’accord – avec l’idée de les laisser revenir, mais sa meilleure amie su trouver les bons mots. Ses mâchoires se refermèrent, se crispèrent ; ses yeux glaciers se posèrent sur Damian qui s’avançait pour essayer de rassembler trois mots intelligents. C’était en tout cas l’image qu’il voulait se donner, mais il ne fit que rallonger la dose de conneries déjà tartinées par sa siamoise.

- Vous êtes vraiment de sacrés hypocrites, cracha-t-elle entre ses dents, y’a que dans votre monde que les « torts sont des deux côtés », elle avait restitué les termes du coursier et leva une main en directement d’Ashley pour lui demander de ne pas l’interrompre, je ne vous devais rien, rappela-t-elle sèchement, la prison n’était pas une espèce de.. « sous-ranch » ou je ne sais pas ce que vous avez imaginé. On vous a aidés parce qu’on avait des projets communs avec Elena et Ashley, d’ailleurs, ils n’étaient même pas là quand les termes de leur coopération avaient été négociés, alors comment osaient-ils seulement l’ouvrir sur le sujet ? Quand les choses ont dégénéré, j’aurais très bien pu choisir de ne rien faire, mais je me suis bougée pour vous. Quand Arleen nous a trahi, j’aurais pu me barrer avec uniquement les gens de chez moi et emménager chez Deaglan en vous laissant dans votre merde.

Il y avait visiblement des faits que les deux fanfarons étaient prompts à oublier et il était hors de question que la pianiste accepte de se laisser traiter comme une gamine, comme si c’était elle qui était déraisonnable. Ou alors quoi, ils allaient sortir une excuse genre « mais c'est pas nous c'est Arleen » ? Ça ne ferait qu'en dire plus long sur leur esprit d'équipe inexistant. C’était tellement du foutage de gueule que ça lui donnait envie de gerber. Si avant elle ne les appréciait pas beaucoup, elle les haïssait viscéralement désormais.

- Pourtant je l’ai pas fait et j’ai risqué la vie de tous les gens de mon groupe pour vos petites fesses. On aurait pu tous mourir dans votre guerre et laissez nos enfants orphelins avec un homme qu’on ne connaissait que depuis quelques mois, appuya-t-elle avec une voix que l’émotion faisait dérailler, mais on est venus quand même, pour défendre les personnes à cause desquelles on avait déjà tout perdu, leur maison depuis deux ans, le fruit de leurs efforts, le sanctuaire de nombreux souvenirs, et après ça, vous avez le cran de me reprocher de m’être gardé une « issue de secours », des fois que quelqu’un d’autre de chez vous décide de nous trahir ?!

Parce que peut-être que la cinquantenaire était décédée, mais il y avait bien d’autres personnes au ranch ; des gens qui avaient beaucoup à perdre et qui auraient pu craquer, eux-aussi. C’était hypocrite de prétendre qu’ils étaient tous fiables, ou parfaitement stupide, car les faits avaient malheureusement prouvé le contraire.

- J’avais confiance en Ashley, mais j’avais confiance en aucun autre d’entre vous, ajouta Selene en toisant froidement Addison et Damian, et je ne vous devais rien, j’avais déjà fait ma part en emmenant des armes et des gens pour se battre avec vous, rappela-t-elle des fois qu’ils aient déjà oublié l’essentiel, et encore une fois, je vais faire confiance en Ashley, vous revenez avec nous. Mais c’est votre dernière chance pour rester bloqués sur votre version égocentrique de l’histoire ou pour revoir votre copie et simplement admettre que vous avez déconné, la musicienne haussa les épaules, c’est pas à vous de choisir de passer l’éponge, c’est à moi. A nous tous, de la prison. Et pour l’instant, vous nous donnez pas envie de le faire.

Pas de doute qu’elle pouvait parler pour l’ensemble de ses amis. Andrea, Lisandro, Duncan, Juliet, Isaac, même Eli avaient été choqués par la réaction démesurée des deux amis et tous l’avaient mauvaise. Qu’ils se fassent accepter, ce n’était que la partie facile, parce que la pianiste se vouait à sa meilleure amie et n’inciterait pas Deaglan à mettre les deux revenants dehors. Non le défi, ça allait être de regagner la confiance et la sympathie de toute une partie de leur nouvelle communauté.  


« Dum spiro spero »

Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Just when I was starting to give up   Just when I was starting to give up - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Just when I was starting to give up -
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Get up and never give up... [PV Raphaël]
» give me a reason to trust you ★ ft. marcus.
» Deception might give us what we want in the present, but it will always take it away in the end — Siobhán
» La realite des enfants des rues, article du Sun-Sentinel
» Kote Dominiken ak Ayisyen ap kwaze fè sou entènet.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: