The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- A spark in darkness -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1189
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptyMar 2 Avr 2019 - 20:50
A le voir secouer la tête, elle fut sincèrement tentée par l’idée de laisser tomber. C’était putain de plus facile comme ça, c’était toujours ce qu’elle avait fait. Il n’y avait jamais eu que pour son taf qu’elle avait le courage de braver les situations merdiques ; sans doute pour la satisfaction d’avoir réussi à duper son petit monde. Alors à quoi bon s’accrocher ? Bainbridge était plein de monde, plein de gens vers lesquels elle était libre de se tourner.

La pigiste rumina encore ses mots, une mine sceptique sur son visage insolent. Elle ne rebondit même pas sur l’histoire de la voiture et de la grenade. Si cet endroit n’était pas le rêve américain, alors qu’est-ce qui le serait ? La survie, ce n’était pas se prouver tous les jours qu’on était capable d’endurer la merde et de massacrer des rôdeurs. Ça c'était de l'égo mal placé. C’était réussir à se sortir des miasmes de la misère pour reconstruire quelque chose de valable. Son objectif, Victoria l’avait atteint – pour l’instant. Pourtant, ça la faisait énormément – très énormément – chier.

- T’sérieux là ?! Grogna-t-elle en le voyant ramasser son sac, tu m’fais c’coup là ?!

Celui de lui dire d’oublier pour fuir la conversation. Si c’était pas une réaction puérile, elle ne s’y connaissait pas ! Ou bien c’était le signe qu’ils étaient vraiment au bout de ce qu’ils avaient à faire ensemble. Merde. La trentenaire se fichait bien d’être au milieu du passage et de potentiellement se donner en spectacle, elle attrapa la manche du pilote qui allait se détourner. Avec sa main gauche, celle qui était encore trop raide, alors elle dut y mettre beaucoup d’énergie pour faire réellement faire sentir la pression de ses doigts.

- J’suis bien et heureuse ?! C’quoi, tu m’prends pour une nénette qui joue à la p’tite maison dans la prairie ? T’crois j’suis assez conne pour m’laisser endormir par l’confort ?

Elle souffla sans vraiment attendre de réponse. C’était une sale conne égoïste, alors peut-être qu’elle avait envoyé le message qu’elle se foutait de l’opinion de Lance tant qu’il rejoignait le sien. Sans doute que c’était le but même, au fond. Sauf que ce petit con ne venait pas à adhérer à sa façon de voir et que… il lui manquait. Voilà, mettons-y les grands mots. Soudainement à mi-chemin entre l’agacement et l’inconfort, elle poursuivit :

- J’t’aime bien, ok ? J’aimais bien nous deux et ça m’fait chier que… que c’soit partie en couilles, elle le relâcha et pour la première fois, elle cessa de soutenir son regard – ce n’était clairement pas sa tasse de thé ce genre de moment, on avait un truc, c’était une affirmation, pas une question, on avait un truc et c’pas parc’qu’on peut s'permettre de péter dans un bain moussant qu’c’est mort. Alors m’fais pas ton numéro du mec qui s’barre avec noblesse en m’souhaitant d’avoir une belle vie et parle moi, j’suis pas une gamine. Qu’est-ce tu veux ? Si t’veux pas t’casser mais qu’ça t’plait pas ici, t’veux quoi ?

C’était véritablement une nouveauté dans sa vie. Qu’elle s’intéresse aux envies d’un autre, qu’elle soit presque prête à en tenir compte. Elle ne saurait dire à quel moment quelque chose s’était connecté entre eux ; peut-être à force de découvrir leur corps respectif, peut-être après avoir manqué d’être tués par un noir à poil, peut-être au fil de leurs dialogues libérés. Elle avait fait un pas vers lui mais merde, elle n’en ferait pas un de plus. Ne pas être amoureuse, c’était carrément plus simple. Oh merde, encore un gros mot.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas  
Lance Walker
Lance Walker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 212
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptySam 6 Avr 2019 - 1:59
Elle l’avait retenue par la manche et Lance s’était arrêté, lui coupant la fuite facile qu’il aurait peut-être espérée. La fille lui criait dessus et le pilote avait du mal à la regarder en face. Victoria voulait une réponse mais Lance n’était d’avoir celles qu’elle aurait voulues…

« Je… »

Mais elle continuait à le rembarrer alors il garda plutôt le silence, finissant quand même par se retourner pour lui vers elle, au moins. It’s a start, don`t be a hater. Le pilote la regarda avec gravité, mais plus ou moins muet. Walker n’avait jamais été ce genre de gars à l’aise avec ses propres sentiments, à l’aise d’en parler. Au contraire, il était terriblement inconfortable au moment présent, et pas seulements avec ces propres pensées.

Ces mots qu’elle débitait, il ne les avait jamais entendus, et n’aurait pas cru les entendre un jour. Une telle déclaration de sa part… On aurait pas crû qu’il s’agissait vraiment de la même Victoria, de la dominatrice de Renton, de la démone et sa batte de baseball.

« Je t’aime, moi. »

C’était sorti comme ça. Comme si ça allait de soi. Et c’était probablement le cas. Et probablement qu’ils le savaient depuis un moment déjà, malgré le temps, l’isolation. La dérive. Lance ouvrit la bouche pour expliquer mais la referma presque aussitôt, bloqué par sa propre personnalité, peut-être. Deuxième tentative ? Il laissa le sac retomber en soupirant avant de poser les mains sur les épaules de la ténébreuse.

« Je t’aime, d’accord ? Et je sais qu’on avait dit qu’on resterait loin de ce genre de conneries, mais c’est arrivé quand même. Je suis désolé.»

Cela aurait dû être un moment heureux, probablement, mais le pilote ne souriait pas.

« C’est toi que je veux. Mais quel futur on a quand ta préoccupation première, c’est ton confort et ton rang ici alors que les autres veulent partir. Quand à partir du moment où t’as trouvé mieux, ils ne représentent plus rien pour toi. Même May la baleine, tu sais qu’elle compte repartir et tu vas juste la regarder en faisant au revoir de la main ? Ou essayer de la faire choisir entre eux et toi ?»

Il secoua la tête.

« T’as raison, on est plus à Renton, on est plus dans la téléréalité de la bande d’avant. Mais de la même façon, toi et moi on est plus les mêmes. Et ce qui marchait avant ne marche peut-être plus désormais. Je t’aime, mais je n’aime pas tes choix. Je suis prêt à te suivre, mais pas à te voir me faire choisir entre toi, et ce que je suis. »

Il baissa les yeux.

« Quelle est la différence entre eux et moi ? Est-ce que tu vas juste me mettre de côté quand t’auras autre chose en tête ? Si on s’étaient pas croisés par hasard… Si t’es prête à laisser May et ton groupe si facilement, pourquoi ce serait différent pour moi ? Renton, ce n’était pas que moi, et tu le sais. Il y a des gens qui ont risqués leur peau, et d’autres qui sont morts, juste pour que tu reviennes ici en vie. Et ça a l’air de rien te faire. Alors je dois penser quoi, moi ?»

Le pilote la relâcha avec un air contraint.

« Ça a jamais été mon genre, de parler de ce genre de trucs. Ni de me plaindre. Mais ma vie peut pas juste tourner autour de toi et ce que tu fais, et ce que tu veux. J’ai dit à Zack que je reviendrais dans la bande une fois que tu serais rétablie, une fois que la voiture serait en état… On y est. Si je n’ai pas ma parole, il ne me reste rien en ce monde. Je ne voulais pas parler de tout ça parce que je sais ce que ça veut dire, et comment ça va finir. J'ai essayé, Vic. Je n’ai pas donné d’excuse, je te souhaite vraiment d’être heureuse. C’est ce que je voulais pour toi, et pour nous. »

Il se mordit la lèvre un instant. Il avait du mal à croire les mots qu’il prononçait lui-même. Quel mâle alpha, hein…

« Tu me demandes ce que je veux, mais je suis juste pas convaincu que ça ait tellement d'importance à tes yeux... Et même si c’était le cas, je te ferais pas choisir »


A spark in darkness - Page 2 27AQeIo
I press on where others slow down...
I am with many, but I drive alone...
I am the race you cannot win
Revenir en haut Aller en bas  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1189
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptySam 6 Avr 2019 - 3:05
« Je t’aime, moi »

Ça avait vrillé dans ses tympans. Ça résonnait, comme un larsen. Elle les connaissait ces mots, elle les comprenait, mais avait l’impression qu’ils n’avaient pas de sens pour elle. Ou plutôt : qu’ils avaient trop de sens. Parce que pour la première fois de sa vie, son cœur avait ressenti quelque chose et pour la première fois de sa vie, elle avait presque envie de faire une connerie. Presque. Mais il fallut que le pilote vide son sac et mette en lumière tout le quiproquo qui s’était tissé à son insu depuis des mois. C’était si ridiculement absurde que la pigiste en perdit la voix. Encore.

- Mais what the f-, elle n’eut pas le temps de finir que Lance poursuivit.

Sa bouche resta ouverte pourtant, mais c’était tellement dingue que les mots étaient bloqués ; et putain de merde, pour lui couper le sifflet à ce point, il fallait charger du lourd. Ils étaient tous fous en fait, ou avait tous de la merde dans les yeux, c’était pas possible. Starbuck l’avait relâchée mais la trentenaire sentait toujours le poids de ses mains sur ses épaules. Alourdie par la fatigue, sonnée par cette histoire, elle s’appuya dos au mur à côté de la porte et y laissa retomber son crâne. Aïe.

- J’comprends pas vot’ problème, rétorqua-t-elle sitôt qu’elle en eut l’occasion, j’comprends pas vot’ putain d’problème à toi et à May à n’jurer qu’par Zack, comme si c’était un putain d’Messie, elle souffla bruyamment et se redressa pour mitrailler à son tour, ce mec est putain d’rien ! Quand ils m’ont trouvé, il chouinait sur son ex plan cul et sa maisonnée était un putain d’ramassis d’andouilles qui s'chamaillaient comme des maternelles. C’moi qui l’ai poussé à s’sortir les doigts du cul, elle appuyait ses propos en se désignant de l’index, et c’moi qui ait fait l’boulot d’dénicher des p’tits groupes ou des gens qu’on pourrait exploiter. Moi grâce aux filons d’Romy, il fallait rendre à César ce qui était à César, l’égyptienne avait été parfaite dans son rôle, t’sais, la nana qu’il a laissé à Renton et qu’il a même pas essayé d’envoyer quelqu’un la chercher.

Le ton était un peu monté en fin de phrase, parce que ça la mettait en rogne. Au fond, peut-être que le blond avait demandé de détacher une équipe, mais le fait est que personne ne s’était risqué à aller enquêter sur le sort de la nénette à sa connaissance. Si ça avait été Momo-la-barjo qui avait disparu, Zack y serait allé lui-même en clopinant comme un idiot. Et ça parlait de « famille » ? Putain de blague. Au final, tout ce qui faisait l'American Dream, c'était le fait de la pigiste.

- Et Morgan tiens : c’te meuf nous sort par les yeux, elle est ingérable, elle se gêne pas pour torturer les gens d’sa propre équipe – j’te rappelle qu’c’est elle qui a massacré May l’année dernière, Victoria était la seule à s’en souvenir ou quoi ? et v’voulez la suivre aussi ? Donc laisse-moi résumer : toi et May avez l’intention d’quitter un endroit où v’v’êtes en sécurité, avec d’quoi manger et éviter d’mourir d’une infection à la con, pour suivre un dépressif qui n’s’intéresse qu’à sa pote psychopathe ? Pote qui va certainement tous vous tuer dans vot’ sommeil pour vous bouffer dès qu’y’aura plus d’conserves ?

Le pire dans ce schéma, c’était qu’il était plausible. Quelle personne saine d’esprit accepterait de quitter Fort Ward de son plein gré pour retourner endurer la misère avec Morgan ? Il fallait quoi pour qu’ils réalisent que c’était une connerie, que Zack leur propose d’aller s’installer dans une centrale nucléaire ? Qu’il invite toute sa team à se suicider avec lui parce que Kyle lui manque ? Y’avait vraiment que Victoria qui trouvait ça absurde et stupide ?

- J’vous d’mande pas d’choisir entre moi et eux, bien que ce serait juste, j’vous d’mande de choisir entre une option raisonnable et une putain d’option d'merde, oui-oui, elle était vulgaire, bah chiotte. Elle avait marqué une pause et finit par s’avancer pour jeter à la figure de Lance comme si c’était un reproche de plus, moi aussi… I fucking love you, ok ?! Damn, elle l'avait dit... mais ça sert à quoi s’tu comprends pas que c’que j’veux, c’est qu’vous n’alliez pas risquez vos putain d’vies pour des gens qui n’en valent pas la peine ? Et à quel moment elle avait dit qu’elle allait laisser May s’en aller ? Elle allait attacher son petit cul de blonde à son lit pour qu’elle arrête de déconner, et j’te rappelle qu’les toubibs savent même pas si j’vais r’trouver 100% d’ma mobilité un jour. Alors quoi, j’suis censé r’tourner à un mode d’vie dégueu sans être capable de m’défendre toute seule ?! Le but c’est qu’j’crève avant l’hiver ?

Elle exagérait à peine. Elle saurait toujours perforer quelques crânes mais avec une jambe faiblarde et un bras raide, difficile de garantir ses performances en termes de courses, de tir ou de punch au corps-à-corps. C’était bien pour ça qu’elle allait en rééducation d’ailleurs. Est-ce qu’au moins, le pilote entendrait ces arguments ?!


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas  
Lance Walker
Lance Walker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 212
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptyJeu 11 Avr 2019 - 16:39

« Tout ne tourne pas autour de toi, Vic. »


Il avait relevé son regard vert. Lance n’était pas impressionné par le discours de la femme, qui lui rappelait les jeunes pilotes arrogants qu’il avait croisé dans les paddocks, lors de sa vie d’avant. Qui croyaient que gagner des courses étaient uniquement grâce à leur talent, qui traitaient les mécanos avec condescendance. La différence, c’était qu’il n’avait jamais rien dit. Ce n’était pas de ses affaires. Ça ne le concernait pas. Peut-être que les choses avaient changées, mais il en avait marre de cette espèce d’illusion qui lui couvrait les yeux.

« Vic, t’étais pas leur sauveuse. Et pour tous tes succès, tu n’étais pas la solution à tout non plus. Quand moi je suis arrivé à Renton, j’ai vu un groupe disloqué, et déconnecté. Vous étiez pas en contrôle. Entre Will qui sympathisait avec les prisonniers, l’absence de surveillance sur les groupes qu’on contrôlait, l’envoi à l’abattoir de la moitié de nos membres dans un assaut inutile… Avec Zack qui grille des cigarettes dans le noir, Morgan qui fait whatever et ensuite croit qu’elle est la seconde en chef… On a tous une part de responsabilité dans ce qui est arrivé à Renton. Je ne dis pas que j’aurais fait mieux que toi, ou vous tous.  »

La mention de Romy le fit sourire de dépit.

« Romy. Le poids mort que tu prenais sur tes épaules. Tu connais déjà mon opinion sur elle. Tu vas nous blâmer combien de temps pour sa disparition ? Tu crois que c’est un hasard si on a réussi à sortir tout le monde de Renton, à part elle ? Le point de ralliement était clair. Elle n’était pas là. Elle n’était pas là où elle aurait dû être. Les voitures étaient bondées, et tu remplissais de sang le van. Tu aurais voulu que Zack envoie quelqu’un la chercher à Renton ? Qui au juste avais-tu en tête ? La Subaru était inutilisable. May, Nate, Zack étaient blessés gravement. Will n’a pas les couilles pour ce genre de truc. Et Morgan, doit-on vraiment la mentionner ? Pour tous ses défauts, elle n’était pas naïve sur la valeur de Romy pour le groupe. Alors qui, Vic ? Moi ? »

Il expira.

« Je t’aime, et tu aurais voulu que je te laisse, à peu près morte, dans cette infirmerie d’un groupe que je ne connais pas aux mains d’inconnus que je ne connais pas dans un endroit que je ne connais pas, tout cela pour retourner à Renton, pour retourner à un endroit qui pouvait être encore occupés par les gens du Ranch, pour trouver une fille qui n’a jamais fait autre chose que vivre à tes crochets ? Je suis désolé, Vic. Mais je suis juste un gars ordinaire. »

Il haussa des épaules devant ses mots sur les membres du groupe et son manque de confiance envers eux : tout cela, Lance le savait pertinemment.

« C’est justement parce qu’on ne peut pas se fier à eux que je devrais rester près de May, et toi aussi d’ailleurs, plus que n’importe qui d’autre. »

She loved him.C’était des mots cinglants, qu’il n’aurait jamais cru entendre dans sa gorge à elle. Des mots qui le désarçonnait, jusqu’au fond de son âme. Mais ça ne changeait pas la réalité auquel ils devaient faire face, non ?

« Tu m’aimes, mais t’as pas cherchée à me revoir. Et moi non plus. Parce que cet endroit a créé un fossé entre nous. Je suis pas sourd à tes arguments. Quitter tout ceci pour retourner dans l’inconnu de l’extérieur, ça ne fait pas de sens. C’est suicidaire. C’est débile. Mais tu choisis pas les cartes qui sont mises dans ta main. Parfois tu dois laisser quelqu’un d’autre gagner, et trouver ce que tu veux ailleurs. »

Il l‘observa pendant un moment en silence en cherchant ses mots.

« Si May quitte cet endroit, je la suivrai. Je ne vais pas chercher à la convaincre de rester, ou de partir. Ça n’a jamais été mon genre de choisir pour quelqu’un d’autre, et ça ne le sera jamais. Personne, et surtout pas moi, ne t’en voudra d’avoir choisi de rester. Mais ce sera ton choix. »


A spark in darkness - Page 2 27AQeIo
I press on where others slow down...
I am with many, but I drive alone...
I am the race you cannot win
Revenir en haut Aller en bas  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1189
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptyJeu 11 Avr 2019 - 23:32
Oh mais bien sûûûr ! Il utilisait ses propres arguments contre elle, ça c’était petit. Comme quoi si elle n’avait pas confiance en Zack et Momo pour veiller sur ses amis, c’était à elle de le faire. [insérer ici un buzzer de l’échec] Bullshit. Cette théorie était merdique. Alors la pigiste ronchonna en croisant les bras, jusqu’à avoir l’occasion d’en placer une autre suite aux réparties chargées de son « ex » - ça avait l’air de se concrétiser.

- Si May s’barre, c’est une putain d’connerie, c’est tout. Et j’suis sa pote, pas sa daronne ! Mon rôle c’est d’lui dire quand elle déconne et lui mettre un taquet derrière l'crâne, pas d’la suivre dans sa merde, elle secoua négativement la tête pour appuyer ses propos, sinon quoi, elle fait l’idiote et moi j’suis l’idiote qui la suit ? Et l’étape d’après c’quoi : j’lui torche le cul ?

Lance avait raison sur une chance : il y avait désormais un fossé entre eux, mais ce n’était pas Fort Ward qui l’avait créé, il était sans doute là depuis le départ. Parce que Victoria n’avait jamais caché son caractère opportuniste et son aversion pour la « famille » telle que la présentait Zack. Elle fraternisait avec leurs « alliés » avant même que n’arrive la catastrophe de Renton, parce qu’elle pressentait un coup à jouer pour doubler l’ancien homme d’affaire en cas de difficulté.

- T’l’as dit : on a tous not’ responsabilité dans c’qui s’est passé et t’veux rempiler avec la même team pourrie, elle poussa un long soupir, c’était réellement à n’y rien comprendre, t’es… t’es juste un gars ordinaire, la trentenaire reprenait ses mots, et moi j’suis pas cette fille-là, elle haussa les épaules, se pinça légèrement les lèvres, les yeux olive qui fuyaient la confrontation, celle qui… qui plaque tout par amour ou… qu’fait une conn’rie pour pas perdre l’mec qu’elle aime, c’genre de truc. Et pour moi, quitter Fort Ward, c'est une mother fucking conn'rie.

Putain, elle en avait la gorge nouée. Elle. Cette douleur dans sa poitrine, elle était inédite. C’était simple quand ils ne se fréquentait juste plus, parce qu’elle n’avait pas vraiment mis de mots sur cette absence ; ils étaient en « break », tout simplement. Là, c’était concret. Ils n’étaient plus d’accord et les vérités qui avaient été dites donnaient l’impression que même si le pilote restait sur l’île, il n’y aurait plus vraiment de retour en arrière possible.

- Si j’suis pas v’nue vers toi, c'parce que… j’voulais pas qu’tu m’vois comme ça, elle haussa les épaules une fois de plus en évoquant son arrivée sur Fort Ward, tu l’sais qu’suis fière comme une connasse. J’aime pas m’montrer faible, et là j’étais…, inutile de mettre des mots : elle était fracassée, au sens propre du terme, j’aimais bien qu’tu restes avec moi à l’hosto, avoua-t-elle à mi-voix, et ça m’emmerdais d’réaliser qu’ça m’plaisait.

Victoria se pinça les lèvres à nouveau. C’était tout ce qu’il aurait d’elle, et c’était déjà bien assez. C’était le plus proche d’une déclaration d’amour qu’elle était capable de livrer. Pour la première fois, elle n’arrivait pas à soutenir le regard d’un interlocuteur, alors elle fixait le néant, quelque part dans le carrelage. Elle n’avait pas de blague de cul sur le bout de la langue, ni un sarcasme censé alléger l’atmosphère. Ses méninges étaient sèches, son cœur piquait. Elle ne comprenait pas la logique de Starbuck, mais elle comprenait que leur lien se raconterait probablement au passé désormais.

- Mais ça a pas d’importance. J’peux pas suivre si v’partez. Alors…

Plus qu’une conviction, c’était un défi. Elle détestait l’idée de renoncer à ses intérêts par affection ; elle haïssait l’idée de se farcir encore la bande de branques de Renton ; elle vomissait l’idée de voir Morgan se reprendre pour une mini-cheffe. Victoria avait tout ce qu’il lui fallait à Bainbridge, profiteuse comme elle l’était. D’ailleurs, elle non plus n’irait pas chercher Romy : c’était son argument phare pour désarçonner les belles paroles de Zack, mais elle avait conscience que le facteur rentabilité/risque était trop faible. Quoique soit devenue Romy, c’était son problème, pas le sien.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas  
Lance Walker
Lance Walker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Remington 870P
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 11/08/2018
Messages : 212
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptyVen 12 Avr 2019 - 1:01

« Vic…»


Il se rapprocha et la serra dans ses bras. Juste comme ça. Lance avait vu le regard descendu de la brune, ça s’inscrivait à un nouveau chapitre des choses qu’il n’avait jamais vu ou entendu chez elle. Et ça lui brisait le cœur. Le pilote avait bien essayé de détourner la conversation dès qu’ils avaient mis les pieds en territoire miné, mais celle-ci était peut-être inévitable au final. Ils ne seraient jamais d’accords sur ce sujet, c’était clair. La vraie question était, est-ce qu’ils sont vraiment obligés de l’être ?

Il posa son menton contre sa tête aux cheveux noirs, et il y eut un moment de silence.

« Si je laisse May partir sans rien faire, sachant qu’elle est mal entourée, mal préparée… Si je fais ça, je me le pardonnerai pas. T’as raison, on est pas responsables d’elle. Mais si ce n’est pas toi ou moi, alors qui ?...Ça ne change pas pour autant ce que je ressens pour toi…pour nous »

Quelque chose lui piquait l’œil, il y ramena sa main pour le dégager. C’était mouillé. Une larme ? Es-ce qu’il pleurait ? Impossible. Il avait pas pleuré depuis ses dix ans. Ça devait être une poussière ou je ne sais quoi.

« Et je t’aurais pas laissée seule dans cette infirmerie pour rien au monde. Et je ne l’ai pas fait. Et l’idée… L’idée de ne pas être avec toi-»

Sa voix se bloqua – il devait avoir un mal de gorge – pendant un instant, il attendit quelques secondes avant de faire un autre essai.

« Ça me détruit. Ça me tue. Mais si je reste alors qu’elle part… Je suis désolé Vic. Je ne peux pas. »

Peut-être que May ne partirait pas. Peut-être que les choses s’arrangeraient d’elles-même. Mais si c’était le cas, que resterait-il d’eux, de leur couple ? Lance avait de l’espoir, mais il s’avait que certaines fractures ne pouvaient pas guérir correctement, même avec toutes les attentions du monde.

« T’es pas faible. T’es la femme la plus forte que je connaisse. Et je sais qu’ici, tu seras en sécurité, et que tu feras ton chemin. Regarde moi, Vic »

Il inclina la tête pour retrouver son regard.

« Je t’aime, ok ? Et t’es la fille la plus bandante de la région. Même ton côté handicapé te donne un petit air de dominée. Alors je vais revenir pour ton joli cul. Que tu m’attendes ou pas. »

Il un simple sourire qui ne dura qu’un instant. Le pilote passa une main sur la joue de la ténébreuse tout en la tenant tout contre lui.

« Et puis, quand on parle de faire des conneries, je suis quand même un spécialiste. T’as pas oublié le black, hein ? Et nos tasses Star Wars ? Tout ira bien. »

Le pilote était qui il était. Impossible de vivre sans sortir des conneries au final. C’était peut-être la seule chose qu’il pouvait faire pour cacher la déchirure dans son cœur, l’impression d’avoir à choisir en sachant qu’il n’y a pas de bonne réponse. Que quelqu’un souffrira quoi qu’il arrive. Lance aurait voulu que les choses soient autrement, mais le seul destin qu’il contrôlait au final, c’était celui au volant d’une voiture…


A spark in darkness - Page 2 27AQeIo
I press on where others slow down...
I am with many, but I drive alone...
I am the race you cannot win
Revenir en haut Aller en bas  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1189
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 EmptyVen 12 Avr 2019 - 1:58
D’abord, elle avait voulu résister quand il l’avait prise dans ses bras. Elle était fière, elle était solide, elle allait pas se faire avoir comme ça, hein ? Et puis… elle avait cédé. Tout simplement. Ses muscles s’étaient détendus et ses bras s’étaient refermés autour de la taille robuste du pilote. La tête contre son torse, elle avait fermé les paupières et expiré longuement. La pigiste avait la sale impression que son corps était engourdi et que son palpitant cognait dix fois trop fort. C’était nouveau tout ça et elle comprenait bien pourquoi ça ne lui avait jamais manqué d’y goûter. C’était aigre-doux. C’était bon et désagréable à la fois.

Le filet de voix de Lance qui s’étranglait lui fit de la peine, pourtant elle grimaça en cachette. Elle était touchée, elle aurait aimé croire que ses sentiments ne changeraient jamais. Sauf que ce n’était pas une comédie romantique, c’était la vrai vie. S’il partait, il ne reviendrait sans doute jamais, il passerait à autre chose et elle ne serait qu’un souvenir parmi d’autres. Son égo était blessé de cette vérité mais Victoria ne croyait pas à l’affection éternelle. C’était déjà extraordinaire qu’ils se soient trouvés, alors… le temps ferait son sale boulot. Mais est-ce que ça avait une importance ?

Il la flattait. Ça comptait, même si ça sonnait un peu facile. La trentenaire consentit à lever les yeux pour croiser son regard brillant. Elle ne pleurait pas n’avait pas de poussière dans l’œil, elle, c’était un peu l’inverse : cette fracture l’asséchait. La gorge, le coin des paupières, les neurones. Starbuck lui répétait qu’il l’aimait, c’était la troisième fois. Que devait-elle faire ? Devait-elle répondre qu’elle aussi ? Devait-elle l’embrasser ? Devait-elle rester de marbre ? Heureusement, il lui permet d’échapper à ce dilemme.

- Pfffff, souffla-t-elle sans pouvoir s’empêcher de sourire.

Elle aimait mieux ça finalement. L’orage passé, elle en venait à se demander s’ils étaient obligés de prendre une décision manichéenne. Ils pouvaient ne pas être d’accord et garder le sujet du départ comme le minuteur d’une bombe soigneusement caché dans un coin. Devaient-ils renoncer à se fréquenter pour autant ? Au final, la bombe n’exploserait peut-être jamais, May aura la présence d’esprit de rester ou Victoria mourra d’une hémorragie cérébrale dans deux heures.

- J’ai pas oublié, murmura-t-elle, l’émotion refoulée ralentissant son habituel débit de charretier, et je sais que j’suis bandante, j’ai arrêté de compter mes fanboys depuis longtemps, plaisanta-t-elle avec une moue faussement pensive.

Elle était plus à l’aise comme ça. Exprimer ses sentiments, ce n’était vraiment pas son truc. Si Lance avait bien vu comme elle était chamboulée malgré les apparences, alors elle n’avait pas besoin de mettre de mot sur ce qu’elle ressentait. Oui, elle était amoureuse. Oui, l’idée de le voir s’éloigner lui faisait mal. C’était trop dur de le lui répéter pour l’instant, surtout après la discussion qu’ils venaient d’avoir. A la place, Victoria s’éclaircit la gorge pour essayer de retrouver ses intonations désinvoltes.

- Pour être honnête, j’me suis pas encore autant éclaté ici qu’à Renton, elle pouvait facilement concéder ça, y’a l’confort et tout, mais p’tain c’qu’on déconnait là bas…

Elle repensait aux délires partagés avec le pilote, à leurs parties de jambes en l’air endiablées, aux soirées alcoolisés avec les alliés présents, au fameux strip-poker de l’automne dernier, à toutes ces occupations qu’ils trouvaient avec les moyens du bord. En fin de compte, vivre dans des maisons relativement entretenues sans avoir les barricades du pauvre à dix mètres, ça donnait des allures de parc artificiel. Comme s’ils se promenaient dans une de ces villes témoin entièrement factice. La pigiste ne troquerait ce rythme posé pour rien au monde, mais c’était plus fade.

- P’tête que tant qu’t’es là, t’pourrais m’aider à trouver l’temps moins long ? Elle souleva un sourcil évocateur, malicieux, les bras toujours serrés autour de lui, j’ai dégoté pas mal d’nouvelle lingerie dans les stocks du camp, c’dingue c’qu’on peut y trouver.

Si l’invitation n’était pas assez explicite, elle ne pourrait rien faire de plus. Peut-être qu’elle était incapable de lui dire à haute voix à quel point elle tenait à lui, mais elle était toujours là, blottie contre lui, ses prunelles brillant de fugaces éclats lascifs. La preuve en image. Sa manière de lui montrer qu’elle ne voulait pas le lâcher. Que s’il n’était pas possible de le convaincre de rester, alors elle en profiterait jusqu’à la dernière minute.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: A spark in darkness   A spark in darkness - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- A spark in darkness -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» HEAVENSBEE ► hello darkness, my old friend
» Jia Li - sometimes it is necessary this to lose and go in darkness to be able to find itself
» (Tahlya) when the darkness comes ft Shay Mitchell {17 AVRIL}
» Into Darkness [Livre II - Terminé]
» The Age of Light and Darkness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: