The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Russian Dolls -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Markus Taylor
Modérateur
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 519
Age IRL : 31
MessageSujet: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyMar 12 Fév 2019 - 14:27
Il s'était contenté de suivre le chemin que la tatouée lui avait appris. Parfois à l'arrière de la moto, d'autres fois au volant de son véhicule utilitaire, aujourd'hui, il n'avait eu d'autres choix que de faire la route seul et en contrôle de la conduite. Voilà, déjà deux jours qu'elle avait disparu la Russe, et ça l'inquiétait suffisamment pour partir à sa recherche. Riley avait voulu l'accompagner, mais ils avaient plus ou moins tiré à la courte paille pour savoir qui resterait défendre leur planque et qui partirait à l'aventure. Au plus grand désarroi de la militaire, elle avait perdu et se contenterait de faire du babysitting immobilier. Bien qu'ils savaient tout deux que Roza pouvait être du genre explosive, ça ne semblait pas vraiment son genre de disparaître sans laisser de nouvelles. Elle devait faire un allé-retour seulement, s'occuper de sa moto avec Monroe et revenir aussitôt.

Il se gara exactement au même endroit qu'ils s'arrêtaient toujours. Glissant le véhicule en dessous d'un ancien abri d'auto qui tenait de peine, il recouvra d'une bâche par réflexe la boîte arrière alors qu'elle ne contenait que deux poches de sables pour stabiliser la conduite sur la glace. Il avait pris l'habitude de cacher le contenu de la boîte pour éviter le regard des pillards. Avec prudence, couteau à la main, il prit la direction du No Man's Land. La distance qui le séparait du véhicule était toujours plutôt calme, il croisait parfois un rôdeur ou deux et leur élimination à ce temps-ci de l'année était un peu plus simple, bien que l'hiver était plus chaud qu'à l'habitude, la température était suffisamment basse pour ralentir les mouvements des créatures.

Une fois dans l'entrepôt, non seulement, il chercherait Monroe, mais il s'attarderait à aborder les gens qu'il croiserait. Enfin, c'était ce qu'il se répétait sans cesse depuis qu'il avait pris la route. Il était venu quelques fois déjà avec la Russe, mais il s'était contenté de la suivre sans trop adressé la parole aux autres individus. Il respirait par le nez, nerveux à l'idée de déranger des inconnus, mais il savait que ce serait la meilleure méthode pour obtenir des informations. Tout le monde ou presque connaissait Roza soit de nom, soit de voix, soit d'apparence... La décrire ferait l'affaire, se disait-il.

Déjà, entrait-il dans l'entrepôt qu'il s'adressait aux premières personnes présente près de l'entrée. " Ex...Excusez moi... Vous avez vu Roza récemment ? Grande comme ça. Tatouée ? Grande gueule... Accent Russe?" L'homme lui fit signe que non, et l'ingénieur poursuivit son manège à répétition. Certains ne faisaient que hausser les épaules en signe de méconnaissances, d'autres répondaient honnêtement. Il cherchait la mécanicienne du regard, mais elle n'était pas là non plus. Se pouvait-il qu'elles soient parties ensemble ? En tout cas, il n'y avait aucune trace de la moto près d'où ils se garaient d'habitude, même pas dans la fine couche de neige.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1617
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyVen 15 Fév 2019 - 11:47
J'commence pas seulement à m'inquiéter : j'me fais un sang d'encre actuellement. Roza m'avait promis d'repasser rapidement au hangar, m'faire un coucou au passage. J'ai laissé Neil derrière pour ça, en lui promettant d'revenir. La date était fixe, mais pas une trace de la russe, rien. Ni un mot laissé en arrière, ni quoi que ce soit qui aurait pu m'faire décompresser un peu. Mandy a réussi à venir me parler, à articuler plus de trois mots pour m'dire qu'y'a un truc qui craint dans le coin. Et l'absence - plus que notable - d'Eddy en dit suffisamment long pour qu'on sache qu'ça merde sévère dans l'coin. Elle en sait pas plus et moi non plus.

Y'a un type qui cause de Roza. M'souffle la blonde avec un air patibulaire.

Elle sait qu'elle m'pique à vif, j'me redresse brutalement et fronce les sourcils. J'ai envie qu'elle crache tout d'suite tout c'qu'elle sait, j'veux pouvoir le chopper par le crâne, le secouer, et lui faire rendre toutes les putains d'infos qu'il a.

Ou ? Que j'lui demande, de but en blanc.
Il vient d'arriver, il ressemble à un nerd sans les cheveux gras.

La description est minimaliste mais m'suffira pour lui mettre la main dessus. J'lui balance mon sac, la confiance est de mise entre nous. L'fait est que si on parle pas beaucoup, on a au moins l'même objectif de retrouver Roza ET Eddy. Qu'leurs disparitions peuvent pas être un putain de hasard, surtout en même temps. Et l'arrivée de ce guignol dans le coin, qui s'la joue témoin de Jehova à la mord moi l'zob non plus.

Il vient d'arriver, donc il doit être vers l'entrée. Et j'mets pas longtemps à l'atteindre, fusil à pompe dans une main, l'autre prête à cogner dans la foulée. Mes yeux cernent l'endroit, et j'avise une nouvelle tête qui m'dit rien. Un grand type pile poil dans la description qu'Mandy m'en a fourni. J'fonce vers lui sans attendre mon tour, il a pas le temps de terminer sa question :

Hey tête de noeud !

C'est ma manière polie de dire bonjour. S'il est pas content c'est la même chose. J'le choppe par le col de son vêtement avant d'le foutre contre le mur le plus proche. J'suis pas grande, j'ai pas l'air comme ça, mais j'suis à cran et sacrément remontée actuellement. L'geek a plutôt intérêt à cracher vite c'qu'il sait s'il veut pas qu'j'lui ramone la cheminée avec du plomb :

Tu lui veux quoi à Roza, hein ?! J'ai fait l'école : on cogne d'abord et on parle après, et j'ai pris des gants. Tu sais où elle est ?!

Bienvenue au No Man's Land, passez pas par la case départ, et empochez pas vingt milles.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 519
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyLun 18 Fév 2019 - 14:52
Ah ! Monroe venait d'entrer et elle semblait pressé, les mains pleines de pièces mécaniques. L'ingénieur ne la dérangerait pas longtemps, mais il avait absolument besoin de savoir. Le trentenaire l'interpella alors sans qu'elle s'arrête. " M... m... Monroe t... t.... t'as vu Roza, il y a deux ou trois jours ? " L'Américaine ne s'arrêtait même pas de marcher, elle semblait avoir pas mal de choses en tête en plus de ce qu'elle tenait sur ses bras, mais au moins, elle répondit à la question par un simple. Désolé, la Russe n'est pas venue. Tout en continuant son chemin, elle finit vite par disparaître à la vue du génie troublé par l'affirmation. Il s'attendait à tout sauf cela. Roza n'était même pas venue au No Man's Land, il faudrait qu'il cherche sur la route entre ici et la tour de contrôle.

Il redressait la tête vers l'entrée lorsqu'une voix sorti le Nerd son plan d'action. Ça ressemblait à une insulte, mais ça pouvait venir de qui ? Il ne reconnaissait pas du tout la tonalité, et on ne l'avait pas directement insulté depuis longtemps. L'intimidation lui rappelait de mauvais souvenirs du passé, alors qu'il se retournait pour voir qui s'adressait à lui de la sorte. À peine eut-il le temps de faire une analyse approfondie de son interlocutrice qu'elle l'attrapait violemment par le col et lui fait sentir la solidité des parois murales.

Il serra les dents et d'un coup vif, il réagit en la frappant sous le menton, elle s'éleva dans les airs, à au moins dix pieds de haut, puis il sauta pour la rejoindre. Ses cheveux s'enflammaient sous la rage, et il la frappa de mille coups avant de la projeter de toutes ses forces vers le sol. La terre se souleva à l'impact de la femme sur le plancher. Markus retombait délicatement sur la surface solide, scrutant de haut l'intimidatrice écrasée qui suppliait sa clémence, les autres habitants du No Mans Land clamait "Markus!"

Il sorti de sa rêverie alors qu'elle le secouait encore et lui hurlait presque dessus. L'ingénieur était loin d'avoir la force de réagir de la sorte, ni le courage. Au lieu de cela, il levait les mains en l'air de chaque côté pour lui montrer qu'il n'avait pas l'intention de se défendre. Ses extrémités étaient tremblantes et il sentait qu'il allait bégayer encore plus. Dans l'angle, il vit Mandy qui rigolait, fière de ce qu'elle avait fait. Bon, c'était parti sur de mauvaises bases avec elle, mais elle savait quand même qu'il voyageait avec la Russe. Peut-être méritait-il parfois un petit coup de poing vu ça façon de traiter les gens. Il revenait vite vers son assaillante qui devait déjà s'impatienter et la dernière chose qu'il voulait s'était d'être défiguré. " J...j...je... je sais pas... où elle est... " Il marqua une légère pause, scrutant les réactions de la jeune femme, le regard effrayé. " J... je... v... v... voyage... av... avec elle et Riley... On la pas v... v... vu... depuis d... d... deux jours... " Il ravalait sa salive, toujours les mains dans les airs. Il ferma les yeux comme s'il s'attendait à ce qu'elle le frappe maintenant qu'il avait dit ce qu'elle voulait savoir. Il avait tout de même un petit peu espoir qu'elle se contenterait de le lâcher, voir même l'aiderait-elle à trouver la tatouée.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1617
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyVen 22 Fév 2019 - 11:54
Putain mais sur quelle tête de con j’suis tombée au juste ? J’pourrais le souffler d’une claque, qu’il s’effondrerait sur lui-même. Et il a l’air aussi paumé qu’moi actuellement, même si j’ai la colère pour m’aider à tenir le choc quoi qu’il arrive. J’le fixe méchamment, j’ai l’air d’pouvoir vraiment le mordre s’il me dit un truc qui m’plait pas. J’en profiterais sûrement pour le tabasser gratuitement s’il le faut. Ça lui apprendra que le No Man’s Land est pas un coin de petite nature. Bordel.

Et il bafouille en plus, cet abruti. J’dois dire que ça m’énerve encore plus que le reste, c’est putain d’pas dur d’articuler une phrase correctement. J’en passerais presque à côté du message essentiel, et plisse un peu plus les yeux en l’regardant : il sait pas. Il voyage avec elle et une certaine Riley, il l’a pas vu d’puis deux jours. Et il a l’air d’être pas loin de se faire dessus si j’rajoute un peu plus de pression sur sa p’tite stature chétive.

L’voir fermer les yeux en s’attendant à la correction qu’il va prendre m’fait passer pour une harceleuse de petite école. Autant dire que c’est pas flatteur :

Putain, mais tu déconnes là ? J’fronce les sourcils, en relâchant ce pauvre type : Porte un peu tes couilles ! Et Roza accepte de rester avec toi ? Merde...

C’est peut-être ça qui m’étonne le plus dans l’histoire : que ma comparse russe soit assez patiente pour ce manque de courage. Il a trop peur pour vraiment essayer d’me rouler dans son état, j’ai le flair pour ça.

Deux jours qu’vous avez pas d’nouvelles d’elle... J’reprends parce que ça me scotche. Elle devait rentrer quand ? Hier ?

Parce qu’elle est pas passée dans le coin, et c’est ça le plus chiant. J’devais l’y retrouver, pour une conversation somme toute banale, lui permettre d’organiser une rencontre avec Neil aussi, histoire qu’elle le mette dans ses p’tits papiers à l’avenir. Mais là, ça compromet tout. Et ça m’emmerde salement :

C’est ici qu’elle devait venir ? Elle te l’a dit ? Qui elle devait voir ? J’le mitraille un peu de question, en espérant qu’il s’effondre pas sous le coup de la pression. Manquerait plus que ça. J’crois qu’elle m’a parlé d’toi… T’es le Nerd. J’imaginais qu’t’avais des cheveux.

Ouais, c’est une manière de m’excuser. En gros. Même si pour que j’articule un « je suis désolée », faudra qu’il neige de la merde. Et comme c’est pas prêt d’arriver, j’ai de la marge.



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 519
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyMer 27 Fév 2019 - 16:36
Ouf... Autant dire que ça faisait mal, beaucoup plus qu'un coup-de-poing sur le visage. Roza acceptait de rester avec lui en effet, mais il s'était toujours montré ou presque assez courageux devant elle. Il était probablement dans l'estime de la Russe, car il avait été deux fois plutôt qu'une sur le champ de bataille avec elle, et même une fois au front. Si elle l'avait vu dans un tel moment de faiblesse, l'aurait-elle simplement respecté ?

Il se racla la gorge alors, tentant simplement de reprendre son calme en respirant par le nez alors qu'elle le relâchait. Il ne recevrait pas de coup physique aujourd'hui, mais la douleur psychologique, la jeune femme était habile. Il fallait qu'il évite le plus possible de bégayer dans les minutes, et avec la répartie qu'il avait, il ne pouvait pas se laisser insulter sans répliquer. C'était d'ailleurs toujours ça qui lui avait attiré la violence physique, mais il n'en avait rien à faire. " Pendant que t...t'étais bien au choix au No Mans Land, Roza et moi on c...c...combattait ensemble sur des champs de bataille, tu...tu peux pas comprendre. " Non, elle ne pourrait pas comprendre. Même si elle avait fait parti de fusillades, même si elle avait perdu des amis aux mains des rôdeurs, il doutait qu'elle puisse avoir vécu l'horreur de voir une grenade explosée à quelques mètres, une lance roquette détruire une maison, des tir de mitrailles dans tous les sens et des hurlements de douleur physiques et émotionnels... Markus et Roza avaient un lien de frères et sœurs d'armes pour toujours maintenant.

Il ne la scruta que peu longtemps, n'attendant pas vraiment de réaction de sa part et il n'était pas du genre à soutenir les regards. Regardant ailleurs, il prit un pas de recul, mais pas pour prendre la fuite, seulement pour prendre de nouveau le contrôle de sa bulle. Il la laissa poser l'ensemble de ses questions, puisque visiblement, elle le mitraillait, ce qui semblait raisonnable. Il ne savait pas s'il pouvait réellement faire confiance à la brune, mais en tout cas, en ce moment, c'était son seul espoir et elle semblait aussi un peu inquiète. " Elle de...devait rejoindre Monroe ici, il y a deux jours et re...revenir le même jour. On... on lui a laissé 24h, au cas où sa ré...révision de moto devait durer plus longtemps. La route entre chez nous et ici n'est pas très dangereuse et Roza connaît mieux le No Mans Land que quiconque, j... j'aurais jamais pensé qu'elle aurait vraiment disparu en fait. " Et puis c'était vrai. Dans son esprit la tatouée était tout simplement invincible, la dernière chose à laquelle il avait pensé, c'était que quelque chose puisse lui être arrivé. À vrai dire, il s'était imaginé entré dans l'entrepôt et la voir prendre une cuite avec une vielle connaissance à la limite.

La chute lui fit lever un sourcil alors qu'il redressa son regard un quart d'instant sur elle. Nerd ? La Russe ne l'avait jamais appelée ainsi, et il doutait qu'elle puisse avoir employé ce terme pour le décrire. Au mieux, elle l'aurait décrit comme quelqu'un d'intelligent et les petits bras musclés avaient interprétés le terme "Nerd". Bien sûr, pour n'importe qui de moindrement stupide, qui agissait avec les bras avant de parler, l'intelligence était toujours perçu comme une qualité de basse de gamme. "Les plus forts survivent." Il était la putain de raison pour laquelle cette citation n'avait aucun sens. Il devait lui renvoyer l'ascenseur à vitesse grand V. " D...de mon côté en tout cas, elle m'a jamais parlé d'un c...caniche... " La comparaison lui semblait parfaite, et il ne ferait même pas de commentaires à propos de ses cheveux. Elle jappais fort, mais maintenant qu'il l'analysait, qu'il ne l'avait plus à deux centimètres de son visage, il voyait bien qu'il s'agissait seulement d'une petite femme et que, même si elle avait le courage d'agir, elle ne frapperait pas très fort.

À priori, elle n'avait pas d'informations pour lui, seulement des questions, et il commençait à douter qu'elle travaille en coopération avec lui, alors fit un nouveau pas de recul. " B... Bon si t...tu sais pas où elle est, j... je vais continuer mes recherches... Monroe m'a déjà d...dit qu'elle n'était jamais venu ici alors je perds mon temps. " Il se retourna alors, déjà dans son esprit pour un nouveau plan d'action. Dans sa voiture, il avait une carte de la région, il lui faudrait seulement explorer la distance entre ici et la tour de contrôle de Boeing.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Yulia Iojov
Administratrice
Trader
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1617
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyVen 8 Mar 2019 - 21:56
Ouais blabla, quand est-ce que ça m’intéresse ?

Quand j’me questionne sur le fait qu’Roza veuille bien traîner avec un gusse comme ça, c’est pas pour qu’il m’raconte sa vie dans la foulée hein. Non mais ces gens qui pensent qu’la moindre question est l’opportunité d’s’épancher. Y’a pas marqué « psy » sur mon front, et j’en ai pas grand-chose à foutre tout compte fait. J’préfère qu’il s’concentre sur ce qui m’importe, à savoir Roza ou surtout l’fait qu’elle soit pas dans le coin. Moi, ça m’inquiète vachement plus qu’il l’pense à mon avis. Parce que la russe rate aucun d’ses rendez-vous, c’pas son genre. Et elle tient trop à notre amitié pour m’poser un lapin.

Elle est jamais arrivée ici. Personne l’a vu, elle a probablement pas passé le bout d’la rue, on l’saurait sinon. Et j’peux l’affirmer parce qu’elle est trop bruyante t’façon pour qu’on l’remarque pas. Roza, quand elle débarque, on la voit à des kilomètres. Surtout quand on la connait. C’est peut-être ça qui lui a causé du tort cette fois, du coup, ça m’enthousiasme pas. Comme la réplique d’Markus sur l’fait de ne jamais avoir entendu parler d’un « caniche ». Sourire, regard en coin, et grand coup de pied dans le tibia du genre mesquin et douloureux. Pendant qu’il sautille pour faire passer la douleur, j’fronce les sourcils d’étonnement : Pardon, tu disais ?

Qui s’y frotte s’y pique. Faut pas s’étonner de se faire éclabousser quand on veut jouer, pas vrai ? J’suis pas du genre à partir dans une joute verbale si tu m’fais suer. C’est tellement plus rapide de coller une volée au passage plutôt qu’ronger son frein. Moi, j’dormirais très bien le soir venu, j’ruminerais pas mon aigreur de pas lui en avoir collé une.

Donc blabla, monsieur perd son temps, il a mieux à faire visiblement et il croit qu’il peut s’passer de moi.

Il est mignon hein.

Non, j’crois que tu piges pas un truc. J’l’arrête quoi. Si on r’trouve pas Roza très vite, j’vais saigner la région. Et j’la connais comme ma poche. J’crois même que j’connais moins ma poche en fait. Elle t’a probablement pas parlé d’moi pour t’éviter des cauchemars. T’sais, c’est l’même principe que le croque mitaine ou le monstre sous ton lit. On veut pas empêcher les enfants d’dormir.

Le caniche des enfers s’il veut. Il croit qu’il a tout vu parce qu’il a soutenu Roza sur le front. Grand bien lui en fasse. En attendant, j’crois qu’il la connait pas aussi bien qu’moi, j’crois qu’il sous-estime la loyauté qu’j’ai pour elle.

Mais elle sait que j’pourrais faire ça pour ses beaux yeux. Bon, j’déconne, ils sont pas si incroyables ses yeux. Passable quoi, mais ils m’font pas vibrer. Elle utilise autre chose pour ça. Alors à part ici, elle a quoi comme endroit à visiter ? D’autres planques ? Elle vous a parlé d’repasser au lycée ?



Je sais pas si ça m’est déjà arrivé, enfin, on va essayer de ramasser tous les morceaux et de recommencer à zéro, ça va pas être facile mais on est tous ensemble maintenant et je me sens bien.
Revenir en haut Aller en bas  
Markus Taylor
Modérateur
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 519
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls EmptyLun 11 Mar 2019 - 13:52
Il sert les dents, ses muscles se crispant sous la douleur qui vient l'élancer tout le long de sa jambe. Il sautille un coup, puis se penche pour masser l'endroit, se retenant de la couvrir d'insultes. Elle était bien chanceuse d'être l'amie de Roza parce que là, à l'heure actuelle, il avait envie de... de se barrer sans demander son reste. Fallait pas quand même s'attendre à ce que l'ingénieur veuille se battre, ce n'était pas dans sa nature. Sa nature, c'était plus d'utiliser son cerveau pour réfléchir à des plans pour se venger.

Ça avait plutôt amplifier son envie de partir, mais alors qu'il se retournait pour s'éloigner, il sentit que le caniche l'arrêtait. Elle n'en avait pas eu assez de l'humilier ? Elle avait besoin de taper sur son soufre douleur encore quelques minutes ? Bien qu'elle ressentit le besoin de l'insulter une fois de plus dans la foulée, sentant très bien qu'elle avait utilisée le terme « enfants » juste pour lui jeter une nouvelle pique, il avait l'impression que le reste du monologue était une sorte de proposition d'assistance. D'ailleurs, Markus sentit le besoin de souligner sa compréhension de la phrase en échappant : " On ? " S'en suivi un froncement de sourcil et un soupire de désespoir.

Roza était mieux d'être envie, car il lui ferait payer cher de devoir travailler avec cette folle. Il faudra qu'elle lui donne des explications vite fait sur le type de fréquentations qu'elle avait quand elle n'était pas avec lui et Riley. D'autant plus que si cette femme était une conquête de la tatouée, il se demandait bien comment elle pouvait être passée de la militaire si gentille et à cette espèce de cliché de fond de ruelle.

Bref, il abandonna l'idée de quitter pour l'instant. Tout aide pouvait être utile, même celle d'une personne aussi désagréable, mais il devait d'abord mettre les choses au clair. " Bon... É...Écoute... Si on tr...travaille ensemble, tu me respectes... et je te respecte ok? Après tu... tu dis ce que tu veux dans mon dos... je m'en fou... mais j'ai pas envie de jouer à ce jeu toute la jou... journée. " L'ingénieur était plutôt fier de lui à ce niveau, il avait mis son pied-à-terre et c'était sûrement grâce au temps passer avec la Russe, elle lui avait bien appris à s'affirmer un peu. Il reprit tout de même pour répondre à ses questions. " Elle de... devait faire un aller-retour seulement, alors à part notre pl...planque je vois pas... " Dans la foulée, son allié de fortune mentionna le lycée, et c'était la deuxième fois en peu de jour qu'il en entendait parler. C'était quelque chose qui semblait tellement tenir à cœur à son amie, est ce qu'elle pourrait y être retourné pour une raison particulière ? Mais si c'était le cas pourquoi ne pas l'avoir dit avant de partir ? " Garfield High School c'est ça ? C'est où ? C'est loin d'ici ? Entre ici et Georgetown disons ?"

Même s'il semblait qu'elle soit amie avec Roza, il n'allait pas lui dire la position exacte de leur planque. Il n'avait encore aucune certitude qu'elle était suffisamment de confiance pour connaître ce genre d'information. Le lycée était une saleté de détour pour effectuer la distance entre la tour de contrôle de Boeing et le No Man's Land, mais ça Markus n'en avait aucune idée.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Russian Dolls   Russian Dolls Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Russian Dolls -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» Sasha - In the valley of the dolls we sleep

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: