The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Nothing to confess -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 64
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyJeu 28 Mar 2019 - 11:33

Elle semblait particulièrement outrée par William, mais elle accepta tout de même son café. Elle le suivit de près, visiblement tout de même intriguée par l’idée.
Elle sourit à sa blague, visiblement surprise qu’un homme d’église bien souvent sinistre puisse être doté d’humour. Quitte à jouer le curé, autant y prendre un peu de plaisir. Sinon il allait vite s’ennuyer.
Elle le regarda d’un oeil malicieux, plein d’envie. Quand on y pense, les pasteurs s’en tiraient plutôt bien. Rien que pouvoir coucher avec des femmes, c’était déjà pas mal. Des hommes, le doute est permis, ne mettons pas la charrue trop tôt. On reste dans une histoire de religion.
Pour les autres, pas étonnant qu’ils deviennent barges à un moment. Ça devait devenir horrible.
Et vu qu’elle bossait dans la presse, elle en avait des histoires du style.
Il lui fit tout de même un clin d'oeil appuyé, pour ne pas passer pour le pervers de service.

- Et si je vous disais que oui ? Après tout, none, c’est une bonne situation !

Mais revenons à son témoignage. Il avait aussi entendu des histoires comme celle-là. Ça devait être horrible d’être journalistes. Déjà parce que beaucoup de gens vous détestent, et puis parce que les enquêtes sont sinistres… Comme les flics cela dit. Sauf que les flics n’aiment pas spécialement les journalistes.

- Hé bien s’il était prêtre, et non pasteur, ce n’était qu’un collègue lointain avec lequel je n’ai jamais été d’accord. Rassurez-vous, je pense être relativement sain d’esprit. Sans mauvais jeu de mot. Enfin, dire ça à quelqu’un qui ne croit pas en Dieu, ça peut paraître bizarre.

Elle avait engagé sur un autre sujet. Dieu. Tout court. Il s’était entraîné à détourner les conversations à ce sujet, mais la confrontation allait lui plaire. Il le sentait. Alors il plongea dedans, pour voir jusqu’où elle allait.
Laisser tomber la religion c’était une question assez drôle. Il avait endossé ce rôle pour se protéger. Peut-être ce que font les hommes d’église en général. Mais il n’avait pas eut la vie d’un pasteur, c’était certain. Ou alors celle d’un strip-teaser déguisé en pasteur pour des clients lubriques.

- Oh vous savez, je ne suis pas aveuglément amoureux du Seigneur. Je pense que nous avons nos propres choix à faire, que le monde soit détruit ou non. Tendre l’autre joue n’a jamais été vraiment mon crédo. La religion est une affaire d’interprétation avant tout. Et je pense qu’elle peut aider à trouver un but dans la vie, et surpasser des obstacles. Un peu comme un grigri porte bonheur. Beaucoup de gens qui ne croient pas en Dieu sont superstitieux.
Dieu n’est qu’une affaire de goût.


C’était un peu lourd comme phrase, mais ce n’était pas spécialement faux. Sa mère avait beau être une scientifique, cela ne l’empêchait pas d’être croyante. Son père ne s’était jamais vraiment prononcé. Il ne se prononçait sur rien à vrai dire.
William avait atteint une sorte de scepticisme sur la vie en général. Mais Père William, lui, croyait en Dieu. Alors bon.

Ils arrivèrent devant l’église. William farfouilla dans sa poche pour ouvrir la grande porte.

- Après vous mademoiselle.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1097
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyVen 29 Mar 2019 - 6:44
- Waw, fit-elle après qu’il ait délivré son speech.

Un hochement de tête et un plissement étonné de paupière appuyaient son exclamation. La pigiste s’était attendue à un sermon, à une citation de la Bible, à un extrait d’un texte sacré, n’importe quoi ; mais ça… on ne pouvait pas accuser William de ne pas être ouvert d’esprit. Un pasteur qui disait que tendre l’autre joue n’était pas son crédo ou que Dieu était une affaire de goût, c’était un peu comme si Mark Zuckerberg avait dit que le numérique n’était pas trop son truc ou qu’il chiait sur les réseaux sociaux.

- J’serai presque tentée d’venir à la prochaine messe, confia-t-elle en se gardant se suspens de si c’était une boutade ou pas, z’êtes bon !

A l’intérieur, son comportement ne changea pas du tout. Victoria se déplaçait toujours avec nonchalance, sans le moindre regard respectueux ou contemplatifs pour les lieux. Le patrimoine immobilier n’avait jamais été trop son truc de toute façon. Elle était bien plus fascinée par les victimes d’un triple homicide qui lui garantissaient un sujet d’étude en béton que par les plafonds des cathédrales européennes. Laissant son hôte la guider vers la pièce où il pourrait leur faire un café, la trentenaire se frictionna les mains sans lâcher le sujet.

- Les pasteur ont l’droit d’être un peu moins cons qu’les catholiques ou bien c’juste vous qui avez décidé d’recycler vot’ bible en cale-porte ?

Un sourire en coin flottait sur ses lèvres. L’image était un peu exagérée, peut-être, et surtout pensée pour pousser son aîné dans ses retranchements. Ça ne partait néanmoins pas d’un si mauvais sentiment : William gagnerait plusieurs points d’intérêt en montrant qu’il était tout particulièrement moins borné que ses anciens « collègues ». Un homme de foi éclairé, ce n’était pas une denrée commune – surtout par des temps comme aujourd’hui. Allez savoir qui jouait avec qui en cet instant. Eventuellement un peu des deux ? Mais la pigiste n’avait rien de spécial à cacher ou à prouver, alors cette joute ne saurait avoir de véritable emprise sur elle.

- Et du coup, puis’qu’vous êtes pas anti-violence, ça vous arrive d’sortir v’salir un peu les mains ? Elle ne le jugerait pas, bien évidemment : avant d’être transformée en victime par une grenade, elle n’était pas dans les dernières losqu’il en venait aux affaires musclées.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 64
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyVen 29 Mar 2019 - 9:07

Elle avait l’air agréablement surpris de l’ouverture du père. C’était plus simple d’être ouvert et tolérant quand on était soi-même pas dans la religion. Mais s’il continuait ainsi, elle allait se mettre à croire en Dieu. C’était pas demain la veille, mais il ferait au moins passer la religion pour autre chose qu’un truc auxquels les gens simples d’esprit croient. Même si c’était relativement le cas. Ou alors il n’avait pas vu les lumières qui se cachaient dans le camp.

- Vous serez toujours la bienvenue en tout cas. Pour un café, une prière ou une confession. Pas nécessairement dans cet ordre !

Elle le fit rire, en lui posant des questions un peu tordues, mais vraies. Il avait plutôt fait l’inverse, recyclé son cale porte en bible. Mais personne n’est parfait après tout.
Même le plus pieu des pasteurs. Alors, pour lui n’en était pas un…

- Je n’en sais rien, disons que nous vivons un peu en conflit. Une vague histoire de traduction qui date un peu. Alors nous avons tous choisi un chemin différent, que nous croyons le meilleur. Et bien libre à eux de faire le leur. Mais pour le moment, c’est moi qui survit !

Il avait fait appel à ses anciens cours de religion, lorsqu’il ne dormait pas au fond de la classe. Sortir l’histoire de la traduction, c’était fort. Mais c’était peut-être le seul truc qu’il avait compris, pour différencier quelques religions. Alors autant en profiter.
C’est vrai que si Dieu avait voulu le punir, il ne serait pas là, avec son fils, parmi des survivants tranquillement, alors que d’autres se faisaient dévorer plus loin dehors. Il faut croire que Dieu sourit aux audacieux.

Sa deuxième question le fit sourire. Se salir les mains. Oh que oui. Et même sa veste puait les mains salies. Son rôle ici aussi. Mais ça, ça ne se disait pas.

- Je n’ai jamais dit que j’étais pour la violence. Je suis contre toute forme d’oppression. C’est deux choses différentes. Je ne me « salis les mains » comme vous dites, que lorsque je sens qu’il est nécessaire de le faire. Pour protéger quelqu’un par exemple. Même si je vous semble différent des autres hommes d’églises que vous connaissez, je ne suis que la représentation de Dieu sur Terre. Enfin l’intermédiaire. Et je dois montrer un certain exemple.

Ils arrivèrent au fond de l’église, et William s’approcha de la table, mettant l’eau à bouillir, et versant deux cuillères de café dans deux tasses. L’eau chauffa doucement dans un vacarme qui résonnait dans l’église. Il versa l’eau, et tendit une tasse à la brune en face de lui, visiblement en train de chercher un autre calembour pour le provoquer.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1097
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyVen 29 Mar 2019 - 20:06
En dépit de ses explications tout à fait acceptables, la pigiste n’était toujours pas à 100% convaincue par William. Disons que sa prise de position lui paraissait un sacrée pied-de-nez aux bases de sa religion. Ô grand jamais elle ne jugerait que c’était un mauvais pasteur – elle s’en battait les ovaires comme de la météo à Rio – mais il n’avait même pas dit que c’était la fin du monde qui l’avait changé. Il était déjà en conflit d’interprétation avant, ce qui était un peu spécial, non ? C’était pas un peu comme engager dans une banque un type qui ne croyait pas au pouvoir des prêts et des placements ? Pfff boh, pour ce que ça l’intéressait. Il avait au moins raison pour une chose : il survivait.

- Contre toute forme d’oppression ? Répéta-t-elle alors qu’il poursuivait.

Enfin… disons qu’il n’avait pas exactement choisi le bon endroit du coup. Le camp de Bainbridge s’était quand même fait un nom en asservissant, en absorbant ou en ravageant d’autres communautés. Rien qui déplaisait à Victoria, c’était simplement la loi du plus fort et du plus ambition, mais ça paraissait ironique d’affirmer si calmement être contre la forme de régime qui avait fondé la puissance de cet endroit. Au final, la trentenaire n’avait pas envie d’entrer dans un débat politique : elle était bien dans ses baskets ici, elle voulait simplement chahuter un peu son hôte. Et s’il était le représentant de Dieu sur Terre, alors…

- Il doit penser qu’les beaux gosses donn’ront une meilleure image d’lui, plaisanta-t-elle en attrapant la tasse de café.

Le draguer ? Loin de là. Depuis quand il était interdit d’exprimer une opinion objective ? Pis qu’il le prenne comme il voulait, ça lui passait au-dessus. Un demi-sourire ourlait ses lèvres charnues tandis que ses yeux se détachaient de William pour observer ce qui l’entourait. Son antre, son repère. Clairement, ça la laissait froidement indifférente ; certains devaient toujours y voir une symbolique quelconque. Bref.

- Et à part ça, qu’est-c’qui vous plait dans la vie ? M’dites pas qu’vous passez vos journées à déambuler dans la rue ‘vec vot’ col de pasteur pour accoster les nanas, dans les faits, elle lui était rentrée dedans, mais qui s’intéresse aux détails ? C’quoi vot’ kiff quand v’êtes pas on duty, son sourire s’accentua et elle le poussa d’un coude malicieux, allez, soyez pas timide, j’balanc’rai à personne.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 64
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyLun 1 Avr 2019 - 10:42

Elle le regardait avec des gros yeux, visiblement peu convaincue par ses paroles. À force de jouer le pasteur ouvert au monde, et à toutes les possibilités, peu de gens le croyaient. Mais il ne fallait pas les surprendre, le jour où il tuerait un monstre, ou autre chose. Alors, il essayait de les faire réfléchir avant. Après tout, le monde avait changé. Et lorsque le monde change, la représentation divine aussi, alors la religion change. Enfin c’était probable, il n’avait demandé à personne.

Elle tiqua sur son côté « défenseur de la veuve et de l’opprimé ». Elle n’avait pas tort, ici n’était pas l’endroit parfait pour se retrouver dans une société d’anarchie, où chacun est l’égal de l’autre.
Mais il n’inventait rien en disant que l’église s’était toujours rangée aux côtés des rois, ordonnant des croisades barbares, tout en proclamant « aime ton prochain ». Alors il ne serait pas le premier à bafouer ce monde.

- Oui. Contre toute forme d’oppression, à l’avantage d’une minorité au pouvoir. Je suis loin d’être dupe, ne vous en faite pas. Mais nos grands chefs, je l’espère du moins, font ce qu’ils ont bon à faire pour assurer la sécurité et la prospérité ici. Sinon, ils répondront de leurs péchés plus tard.
Vous connaissez Machiavel ?


Il avait dégotté un livre au fond de l’église, qui était assez inspirant. « Le Prince ». Il n’avait jamais été un fan de lecture, mais il n’avait plus grand chose à faire à vrai dire. Alors il l’avait lu. Et il jouait le grand esprit, cultivé, qu’il n’avait jamais eut auparavant.

Victoria aimait décidément jouer avec ses blagues un peu grivoises, dans la suggestion. C’était pas commun de draguer un prêtre comme ça. Même si elle se moquait de lui avant tout, cela restait assez drôle.

- Mieux vaut faire envie que pitié non ? Et le grand Seigneur tout puissant n’a jamais demandé la pitié des gens. Mais avez-vous peut-être des fantasmes à expier ?

Il nuança son propos avec un sourire et un clin d’oeil? Il était illuminé, mais pas à ce point. Et puis autant en rire.
Et elle lui parlait de ses hobbys maintenant. Difficile à dire, parce qu’il n’en avait pas vraiment. Et bon, il devait faire un peu attention. Il était pasteur nom de dieu, pas jardinier.

- La lecture en ce moment, sinon le sport, je faisais de la boxe à l’époque où tout allait bien. J’écoute de la musique et j’en passe. Je suis un homme assez classique, pour ne pas vous mentir.
Et vous ma fille, lorsque vous ne poursuiviez pas les prêtres pécrophiles et les veuves déchues,  le tout pour écrire d’une plume acerbe votre plus beau récit, que faisiez vous ?



There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1097
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyMar 2 Avr 2019 - 14:33
Lieux valait faire envie que pitié, elle n’aurait pas mieux dit elle-même. C’était un excellent crédo et certainement un de ses mantras dans la survie. C’était bien la raison pour laquelle elle avait toujours prêté allégeance au plus offrant et qu’elle ne s’embarrassait pas des rouages des sentiments ou de la loyauté. La fidélité n’empêchait pas de se prendre des balles et l’amitié ne se mangeait pas, donc à partir de là… ses choix étaient faciles à prendre.

- S’vous saviez…, avait-elle glissé à propos des fantasmes à expier.

Bah quoi ?! Comme tous les gens normaux, elle avait encore une bucket list de chose à faire dans la vie. En top du top, il devait y avoir : se refaire une soirée pyjama en solo devant un bon nanar, avec une pizza et de la bière. Il y a quelque chose de presque mystique dans cette configuration, une plénitude qui devait faire approcher le divin, à n’en pas douter. Mais passons, le pasteur confiait ses hobbies, et…

- Bah p’tain… moi qu’pensais qu’les gens comme vous passaient leur journée à prier et à manger du pain sec…

Sérieusement, il était à l’antagonisme même de l’image de l’homme de l’homme de foi. De la boxe ?! Vraiment ? Obligé, il allait avouer qu’il écoutait du dumbstep, du gros rap US ou du death metal. Histoire de poursuivre sur les anti-clichés. Et il osait dire qu’il était un homme « classique ». Ahah, il se foutait de sa gueule, y’avait pas d’autres explications. Ça la fit sourire d’autant plus pourtant : Victoria aimait bien ce jeu et que ce soit vrai ou pas, elle n’avait rien à y perdre.

- Oh, rien d’spécial. J’étais une nana banale, répondit-elle en haussant les épaules et en prenant une gorgée de café, j’matais des séries, j’sortais avec des potes, j’sautais mon mec, une lueur espiègle brilla dans son regard olivâtre – elle aimait bien le relancer sur le sujet à la moindre occasion, d’temps en temps j’voyais des matchs d’baseball, j’lisais, bref. Des trucs chiants qu’on a tous mis sur un CV un jour.

Et ce n’était clairement pas un mensonge : son boulot était la facette la plus trépidante de son ancienne vie. Pour le reste, c’était une profiteuse qui se laissait vivre. La trentenaire était à l’opposée de la jeune femme motivée qui faisait du sport, s’engageait dans des causes humanitaires et gardait des chatons abandonnés une fois par semaine.

- Bon, mon Père, maint’nant qu’on s’connait mieux, ironisa-t-elle en savourant encore un peu de café, j’vous propose d’passer au confessionnal. Sœur Victoria va vous écouter, j’suis sûre qu’un « homme classique » comme vous a des tas d’secrets à confier à une oreille attentive. J’veux pas croire qu’vous ayez boxé qu’les mauvais esprits, elle leva la main droite comme dans un tribunal, secret pro bien sûr, c’qui s’dit ici rest’ra ici !


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 64
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 EmptyMer 3 Avr 2019 - 15:39

Décidément, la brune était bien décidée à parler de sexe. Mais ça ne touchait pas spécialement William. Depuis son costume du saint père, il n’y pensait plus. C’était faux. Son costume n’avait rien changé. Mais il se sentait investi d’une certaine obligation de respect envers Susan. C’était peut-être bête, mais il se sentait bien grâce à ça. C’était peut-être la seule chose où il avait toujours été honnête. par respect.

Comme prévu, Victoria fut bien surprise de le savoir sportif, et surtout boxeur. Mais parmi tous les prêtres qui existaient dans le monde, il devait bien y en avoir un qui faisait du sport non ? Alors ce ne devait pas être surprenant.

- Oh vous seriez surprise de voir qui sont réellement les pasteurs. Nous ne sommes pas que des souris de bibliothèque, à lire de vieux parchemins à la lumière des bougies. Nous savons évoluer avec le monde. Et il faut bien. Épicure vous dit quelque chose ?

Il fallait bien rentabiliser le temps qu’il avait passé à lire depuis son arrivée, à tuer le temps en lisant, pour paraître plus à même de répondre à des questions religieuses, à citer de grands penseurs. En citant les autres, on a l’air plus intelligent, mais on ne fait que copier, il n’y a aucune réflexion. Mais ça suffisait pour impressionner la plupart des gens.

- Et bien nous étions deux personnes tout à fait lambda. Mais je note tout de même une certaine addiction au sexe et à la perversité. Sommes nous devenus plus extraordinaires ? Je n’en sais rien à vrai dire.

Elle voulait le faire passer au confessionnal maintenant. Qu’elle idée saugrenue. Après tout, il en avait marre d’écouter la misère du monde, et les petits secrets stupides des trios débiles qui venait le voir. « je crois que je suis attirée par le voisin, alors que je suis mariée », « J’ai tué des monstres pour survivre, j’en suis désolé », « J’ai giflé mon fils il y a longtemps, maintenant il est mort, me pardonne-t-il ? ». Des questions stupides, alors une réponse simple. « Dieu est miséricordieux et vous pardonne. »
Alors échanger les rôles ? Pourquoi pas, mais il ne gagnerait pas beaucoup, à passer pour un pasteur qui s’amuse avec la religion. Mais s’il montrait un côté décontracté, ce ne pourrait être positif.

- D’accord, mais vous commencez ! Veuillez me suivre.

Il se dirigea vers la petite boite aux rideaux, et s’assit de son côté, prêt à entendre sa nouvelle connaissance. C’est vrai que la situation ressemblait à un très mauvais porno. Mais les images salaces, c’était la spécialité de la brune, pas la sienne.

- Ma fille, avez-vous pêché ?


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Nothing to confess -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» I must confess that I feel like a monster ! ~ Lindsay [Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: