The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Partagez
- Nothing to confess -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1030
Age IRL : 28
MessageSujet: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyMar 5 Fév 2019 - 12:34
Autre petit bonheur de ce camp ? Victoria avait pu remettre la main sur un mini lecteur MP3. Suffisait de le recharger sur les heures où l’électricité était allumée et le tour était joué ! Il avait déjà son lot de musique rock dessus, alors elle n’avait pas encore cherché à se dépatouiller pour en changer la playlist. Ainsi, elle pouvait se balader dans les rues fraîches de Fort Ward avec du son so 2008 dans les oreilles. Fredonnant l’air de standing in the rain au fil des riffs de Billy talent, elle continuait de se familiariser avec les lieux en espionnant – un peu – ses compères.

Après de longues semaines alitées et d’autres longues semaines à se ménager, elle profitait du fait d’être enfin débarrassée de sa béquille et de son plâtre pour déambuler. Le médecin était formel néanmoins : il fallait qu’elle fasse attention ! Ses os récemment ressoudés étaient encore fragiles et elle pouvait toujours avoir des contrecoups, notamment neurologique, suite au choc qu’elle avait eu. Sans scanner ni IRM, difficile d’écarter ou d'anticiper une soudaine aggravation de son cas.

Elle avait entendu parler de cette fille capturée à Seattle. Ni plus ni moins que la sale p*** qui l’avait mise dans cet état. Bizarre de se dire qu’elle n’avait pas – encore – envie de se jeter à sa gorge pour l’étriper ? Elle ne faisait pas dans la miséricorde pourtant mais… allez savoir. Sans doute la pigiste se disait-elle qu’elle avait d’autres chats à fouetter qu’une russe mal lavée. Ou bien elle se gardait le meilleur moment pour assouvir sa vengeance – celui où on annoncerait qu’elle en était remise à la vindicte populaire par exemple. Oh tiens, il fallait qu’elle trouve une batte pour quand ce jour arrivera ! Perdue dans ses pensées, elle manqua de rentrer dans quelqu’un ; et pas n’importe qui !

- Oh, pardon mon père, ironisa-t-elle en le détaillant d’un regard.

Certes, certes, c’était un pasteur et pas un prêtre, mais c’était tellement plus amusant que de se moquer en disant « Monsieur ». La trentenaire ôta ses écouteurs de ses oreilles et appuya sur le bouton pause du petit appareil rose fluo épinglé à une poche de sa vente en cuir.

- Y’a tel’ment d’monde ici que j’sais même pas si on s’est d’jà vus – et j’avoue que j’vais pas à l’église. Comment s’passent les sermons dans l’coin ?

Pourquoi elle lui tapait la discut’ ? Parce qu’elle n’avait que ça à faire pardi ! Dans la mesure où elle devait éviter tous les efforts physiques intenses – hormis ceux de ses séances de rééducation – elle avait le choix entre sociabiliser ou faire des lessives. Pour l’heure, elle avait carrément fait son choix !  


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 49
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyJeu 7 Fév 2019 - 16:38

Il commençait à prendre doucement ses marques ici. Il avait repéré les quelques pieux du coin, des habitants qui se contentaient de suivre les ordres du dessus. Il avait subi une série de questions, Junior aussi, et il avait dû faire l’affaire.
Le moment n’était pas le plus adapté pour arriver dans un groupe armé inconnu. William et Junior débarquaient en plein conflit avec d’autres groupes, s’il avait bien compris. Et il y avait une prisonnière, selon les bruits des alentours.
Mais il ne se faisait pas de soucis, les bruits de couloirs finissent toujours au confessionnal. Et le confessionnal, c’était lui. C’était impressionnant le nombre de gens qui venaient le voir, pour espérer recevoir le pardon divin.
Il allait devoir s’y habituer.

Il avait des journées plutôt tranquilles, sans vraiment d’occupation, mis à part peut-être discuter avec des passants, se tenir informé des mouvements des gens et les rassurer. Un vrai petit concierge. Il pourrait s’amuser à jouer l’espion parmi la population, mais il allait devoir attendre.
Alors, comme tous les jours, il se promenait dans le camp gigantesque.
Au moins, il pouvait se promener les mains dans les poches, sans se soucier de surveiller derrière lui.

Mais il aurait peut-être dû. Une femme lui était rentré dedans. Une brune, à la veste en cuir, qui semblait boitiller. Peut-être une rescapée des derniers combats.
Elle l’appelait « mon père » avec de l’ironie dans la voix. Peu de chances qu’elle soit donc déjà venue se vider les péchés dans la cellule.
William décida de continuer dans l’ironie, soulevant un chapeau imaginaire.

- Il n’y a pas de mal ma fille.
C’est vrai qu’il y a du monde. Ce n’est pas encore spécialement réglé, ça dépend des fois. Mais les bruits courent dans la population quelques jours avant, vous serez au courant si vous souhaitez venir. Vous y verrais-je ?


Il en doutait. À vrai dire il n’espérait pas. Beaucoup de septiques se tenaient loin de ses simili messes, et ça l’arrangeait. Un pieu semblait perdre un peu de son sens de réflexion lorsqu’il foutait les pieds dans une église. Alors il était tranquille. Mais pour ceux qui doutent… il pouvait être démasqué. Surtout maintenant. D’ici quelque mois…

- Sinon, j’ai toujours une oreille attentive et bienveillante. Je constate que vous avez passé visiblement quelque temps avec des médecins du corps, et bien disons que si l’esprit vous pèse, je serais ravi de vous soigner de mon côté.
J'en oublie les bonnes manières. Je suis William Paterson, pour vous servir.



There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1030
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyVen 8 Fév 2019 - 12:48
- Et ben… pourquoi pas ! Rétorqua-t-elle à la proposition d’assister à un prochain sermon.

Bon, ce n’était peut-être pas complètement sincère, mais avait-elle grand-chose de mieux à faire ces derniers temps ? Qui sait, elle serait peut-être emballée par le bagou du pasteur. Voir les quelques croyants boire ses paroles aurait quelque chose qui tiendrait de la série netflix – et ça fait longtemps qu’elle n’en avait pas vu une. D’autant que pour faire gober aux gens que toute la merde qui leur tombait sur la tête était la volonté de Dieu, il fallait quand même se lever sacrément tôt ; ou être un sacré bon scénariste.

- Enchantée William, répondit-elle en exagérant le côté pompeux, Victoria Lily Raven. Et donc… vous m’proposez d’venir jouer au docteur dans vot’ confessionnal si j’pige bien ? Chassez le naturel, il revient au galop, C’comme ça qu’vous attirez les femmes pour un tête à tête ? Elle lui adressa un clin d’œil narquois et ricana brièvement, ça marche en général ?!

Elle l’étudiait de ses yeux olive aux paupières tombantes. Il était pas dégueu du tout monsieur le représentant du Seigneur, ce serait peut-être pas si désagréable de se faire tripoter sous le regard – jaloux – du Christ. Enfin : étrangement, elle plutôt du genre monogame quand elle était engagée et leur relation avait beau sérieusement battre de l’aile, Victoria considérait toujours inconsciemment qu’elle se gardait l’exclusivité de Lance. Elle n’approfondit donc pas la conversation sur la pente glissante d’une potentielle drague grossière et balança sa chevelure d’encre en arrière pour demander avec un peu plus de sérieux :

- Qu’est-c’qui vous fait croire qu’j’ai b’soin d’me libérer l’esprit ou la conscience ? Le pire était peut-être que l’homme de foi n’avait peut-être pas complètement tort, mais elle ne croyait pas au pardon divin ni à toutes ces salades pour autant, et… vous, qui vous soulage la tête quand vous en avez b’soin ? Retourna-t-elle avec espièglerie, c’est p’tête vous qu’avez b’soin que j’vous soigne, souligna la trentenaire avec un grand sourire de malice ironique.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 49
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyLun 11 Fév 2019 - 22:19

William fut surpris de voir la fille en face de lui accepter son invitation. Quelle idée d’aller à une messe sur invitation. Lui en tout cas, n’y serait jamais allé s’il n’avait pas été forcé. Mais l’appel du devoir oblige.

Elle se présenta à son tour, continuant dans sa lancée de second degré. Si elle pensait choquer un prêtre en parlant de péchés, William fut ravi. Au moins quelqu’un qui accepterait la répartie sans broncher ou trouver louche une quelconque insinuation.

- Oh vous savez, chacun sa technique, ça ne me regarde pas les autres. Mais ça marche tellement bien que j’ai un fils et je suis veuf. Alors que voulez-vous… Un succès relatif je dirais.

Il plaisantait rarement sur Susan. Mais il avait fait le deuil depuis bien longtemps. Même si garder une photo d’elle et Junior bébé dans son portefeuille contre sa poitrine n’aidait pas à oublier.
Il sourit tout de même en haussant les épaules. Jouer le petit prêtre triste et faible n’était pas spécialement de son acabit. Cela dit, le petit prêtre un peu crédule mais rigolo, ça, il savait faire.

Elle avançait plus délicatement sur le terrain de la repentance que sur celui de l’humour graveleux. Chacun ses thèmes de prédilections.

- Hé bien je pense que tous le monde à quelque chose à extérioriser. Et en l’occurence, l’église, quoi qu’on en pense, offre un endroit libre de toutes obligations, concepts et préceptes sociétaux. Il est donc plus simple de s’exprimer sur des choses que l’on oserait jamais dire dehors.
Mais je ne vais pas vous endormir avec ma logorrhée.


Elle revenait à la charge. Il était content d’échanger sans trop craindre de retombées sur son mensonge bien bâti. Elle voulait s’amuser, et lui aussi.

- Je vous vois venir ! Mais le seigneur m’apporte bien plus de réconfort mental que vous ne pourrez jamais le concevoir ma chère demoiselle.

Il appuyait ses propos d’un clin d’oeil malicieux. C’était pas parce qu’on était prêtre qu’on pouvait pas rire non ? Bah voilà.

- Et pour revenir à nos moutons, plus ou moins, vous êtes nouvelle ici non ? Quel bon vent vous amène ?


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1030
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyJeu 14 Fév 2019 - 14:47
- « Réconfort mental » hein ?! Tiqua-t-elle avec suspicion.

Ça voulait dire quoi ça ? Que le tout puissant lui envoyait des images cochonnes par télépathie pour qu’il puisse joyeusement s’astiquer le poireau les dimanches soirs ? Autrement, elle ne pourrait effectivement pas concevoir ce dont le pasteur voulait parler. Par ailleurs, l’explosion de la grenade devait sérieusement avoir endommagé ses fonctions cognitives parce que la pigiste se surprit à se demander si elle n’avait pas quelque chose à exprimer librement. Elle ne regrettait pas ce qu’elle avait fait – c’était peut-être le pire – mais ce serait mentir que de dire qu’elle était faite pour ça. Personne n’était fait pour vivre des boucheries, exécuter des gens et se faire éclater la gueule. Elle gagnait pourtant sa vie avec sa curiosité morbide autrefois, mais ça ne voulait pas dire que toutes les pigistes d’investigation étaient des sociopathes en puissance.

- Quel bon vent m’amène ? Répéta-t-elle, le sarcasme au bord des lèvres, l’souffle d’une explosion d’grenade.

Il devait être sacrément sur la lune le pépère parce que leur arrivée ne s’était pas faite de façon discrète. Il ne manquait plus que les ambulances poussent le vice jusqu’à traverser le camp sirène hurlante pour que l’entrée en fanfare soit réussie. Dans un sens, tant mieux qu’il ne soit pas au courant. Victoria n’aimait pas vraiment perdre et l’idée de s’être fait pulvériser la tronche lui était suffisamment désagréable pour que tout Fort Ward la visualise avec une pancarte « victime » sur le front.

- J’étais à Renton, précisa-t-elle avec un demi-sourire, c’s’rait gonflé d’dire qu’on était vos alliés vu qu’vous étiez 10 fois plus nombreux, mais… on bossait avec vos gars.

Ça lui paraissait déjà dater d’une autre vie. Environ quatre mois, sans doute. Il n’y avait plus que les séquelles de son corps pour lui rappeler que la débâcle n’était pas une simple chimère. La trentenaire rejeta nonchalamment sa chevelure sombre en arrière, ses yeux vert balayant les alentours de façon circulaire. Il ne faisait pas si chaud dehors quand ils restaient plantés dans la rue. Alors s’ils devaient continuer à papoter…

- Qu’est-ce qu’il faut faire chez vous pour s’faire inviter à prendre un kawa ? J’me les caille ici, mon père.


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
William Paterson
Modérateur
William Paterson
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: ARES AS36C AEG / Couteau de chasse Tanto 33cm / P320 Sig-Sauer
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/11/2018
Messages : 49
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyMar 26 Mar 2019 - 11:08

La brune en face de lui n’en démordait pas. Au moins, elle avait un certain sens de l’humour, et une combativité intéressante.
Elle semblait ne pas avoir que des images salaces dans sa tête, même si elle le regardait avec suspicion. C’est vrai que c’était un peu gros, le réconfort mental du seigneur. Mais c’était drôle.

- Enfin réconfort mental… J’ai quand même eu un enfant. l’histoire avec sa mère s’est très mal finie, mais bon. Les songes du seigneur sont impénétrables. Sinon, pourquoi exister ?

Il abusait un peu. Il refusait de croire en l’existence d’un prétendu destin qui dicte les actions des gens. Si ce destin existait, alors pourquoi on lui aurait enlevé Susan ? Ça aurait servit à quoi ? À part le faire tomber dans l’alcool et que son fils le rejette ? Il y avait eut une sorte de table rase faite, et c’était pour le mieux. Mais il s’en serait passé, de tout ce bordel.

C’est vrai que son arrivée avait fait du bruit, maintenant qu’elle le disait. Ça avait été le sujet principal pendant quelques jours. « Dites moi mon père, allons-nous mourir ? » « Est-ce là le Seigneur qui nous met en garde ? » Etcaetera.
Santis filis mimosae anima. Ca veut rien dire, mais ça fait de l’effet. Et ça avait marché.

Elle voulait s’inviter chez lui. Mais il avait une autre idée. Un peu plus drôle. Histoire de rire, parce que se fendre la gueule, ça courrait plus les rues.

- Absolument rien, allons à l’église, il y a une bouilloire et du café. Je pense que je suis à court de poudre chez moi. C’est par là.

Elle allait sûrement le maudire, parce qu’elle ne semblait pas plus passionnée que ça par la religion. Mais c’était le lourd tribu à payer lorsqu’on discutait en le taquinant. Il va vous emmerder jusqu’au bout. Alors, un café devant le saint père, ça n’a jamais tué personne. Il n’était pas Judas non plus.

- Qu’est ce que vous faisiez comme travail avant ? None ?

Il en doutait. Mais quitte à bousculer les gens, autant y aller franco. Et elle semblait prête à jouer le jeu.


There is no such things as good guys. There's just guys

credit: Solosand
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Victoria L. Raven
Administrateur
Victoria L. Raven
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: perso : 1 piolet, 1 canif dans la chaussure
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/10/2017
Messages : 1030
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess EmptyJeu 28 Mar 2019 - 2:24
L’église ? Ça lui fit souffler un ricanement. Pourquoi pas. Dire des gros mots dans la maison du Christ, ça devait ne se ratait pas comme occasion. La trentenaire rangea définitivement son lecteur MP3 dans l’une de ses poches et emboita le pas au pasteur. Ce dernier reprenait la conversation en l’interrogeant sur son ancien métier et… mais c’était qu’il avait de l’humour en plus ! Dire qu’elle avait toujours cru que les hommes d’église étaient des vieux cons sinistres la journée et des vieux cochons le soir, voilà qu’elle tombait sur le parfait contre-exemple. Enfin… elle ne savait pas encore ce que William faisait de ses nuits.

- Z’auriez aimé qu’j’sois none, hum ? Rétorqua-t-elle sans vraiment attendre de réponse mais sans dissimuler le sous-entendu, non, j’étais d’une aut’ religion moi : la sainte presse.

Ce n’était pas complètement exagéré quelque part. Le journalisme avait, au moins dans l’imaginaire, quelque chose de mystique, d’insaisissable, de libre. Il avait ses dogmes, ses oracles, ses disciples, ses adeptes et ses orateurs. Il y avait des rites de passage pour y entrer, ses coutumes, ses rituels, bref. En tout point, la presse était semblable à un culte. Le culte de l’information. Victoria n’arrosa bien entendu pas son camarade du jour de ces considérations métaphysiques : même avant, elle s’en serait passée.

- J’tais pigiste reporter d’investigation, ça sonnait presque trop sérieux dit comme ça, d’ailleurs une fois, j’dû faire une enquête sur un prête du sud de Seattle complètement barge, et ce n’était pas un euphémisme, l’était soupçonné d’avoir violé et tué des gamins mais… pas dans c’t’ordre là, elle fit la grimace rien qu’en y repensant – et pourtant, elle en avait vu des horaires, pas un copain à vous j’espère ?!

C’était rhétorique et en même temps, elle se sentirait bien con s’il lui disait qu’effectivement, c’était son oncle ou un de ses partenaires préférés pour jouer au bridge. Elle lui jeta un regard en coin soudainement un brin suspicieux. Noooon, c’était pas possible ! Il avait plus la gueule à jouer dans un groupe de rock qu’à fréquenter des pecrophiles – oui ce mot existe depuis que Victoria a pondu son article un paquet d’année dans le passé.

- Mais donc, sérieusement, pour changer, toute cett’ merde vous a pas donné envie d’laisser tomber les bondieuseries ? Tendre l’aut’ joue, aimer son prochain, tout ça… v’savez qu’on est loin du compte ?


I'll be your jinx
I am not your savior : get off your bended knee. You've fallen out of favor ; turned your back on what you believe. Yeah, you'll fall into a curse ♫ I am not your savior, I'm your Anti-Christ. Taking from your insides to fall into a curse.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Nothing to confess   Nothing to confess Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Nothing to confess -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Baptême de Juju305
» I must confess that I feel like a monster ! ~ Lindsay [Terminée]
» RP FINI - It's time to confess and apologize [PV Hannah]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: