The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Tis but a scratch -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Salem Parker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, arc de chasse, flèches professionnelles et home made
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 122
Age IRL : 28
MessageSujet: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyMar 5 Fév 2019 - 2:37
Adossée par terre au fin fond du grand hall sombre, Sal commençait à préparer son petit matériel pour tenter de se rafistoler. Quelques mèches platine et rebelles pointaient le bout de leur nez de sous la capuche sombre du garçon manqué. Son visage était faiblement illuminé par les feux ci et là dans le grand entrepôt. Les petites braises que la blonde s'était ramenées lançaient un rayonnement orangé dans ses yeux verts perçants. La petite mécanicienne n'avait aucune notion de soins, mais elle savait néanmoins que sa jambe ne pouvait pas continuer de pisser autant le sang. C'était pas comme si elle pouvait appeler un toubib, comme ça...

Sal avait posé méticuleusement son couteau de chasse sur les petites braises de fortune afin que celui-ci rougisse assez pour cautériser sa plaie. Fallait ce qu'il fallait. C'était con en plus, elle avait fait l'imbécile en voulant descendre rapidement d'un toit et s'était mangé des obstacles dans la gueule dans sa descente. Bouteilles vides, vieux sacs d'ordures, le truc bien couillon quoi. Si Zayn avait été là, il l'aurait sûrement retenue par les cheveux pour l'empêcher de jouer les casse-cou. On pouvait pas toujours miser sur la chance, ou dans ce cas-ci sur le fait qu'il n'y aurait pas de soucis parce qu'on était impatiente...

Bah... elle apprendrait sans doute un jour. Ou pas. Salem était devant le fait accompli par contre pour le coup.

La petite survivante ramenait sa jambe à elle pour retirer son pansement de fortune. C'était plutôt morceau de tissus jouant les digues pour empêcher le sang de gicler partout à ce point... Et la digue ne tenait plus. Putain ce que le corps humain était chétif parfois, un petit éclat de verre dans la gambette et voilà que ça pissait partout. Sal remonta davantage son pantalon pour avoir une meilleure vision avant de se rafistoler toute seule et de sentir le cochon braisé. Elle retira sa botte et sa chaussette aussi du coup en voyant quelques filets de sang victimes de la gravité, essayés d'aller lui tâcher tout ça. L'androgyne attrapa l'un de ses gants et le ficha dans sa bouche pour pouvoir le mordre, clair que ça allait faire un mal de chien cette connerie et pas question de mordre son manteau de cuir. Le pauvre, il n'avait rien demandé à personne. Elle attrapa sa gourde d'eau et nettoya rapidement la plaie, avant de se saisir de sa lame rougie pour faire sa besogne.

- Aller, quand y faut, y faut. Marmonnait-elle incompréhensiblement la bouche pleine de gant.

Salem prit une grande inspiration avant d'approcher le métal rougi de sa plaie.


I'm the fox you've been waiting for - Hello world I'm your wild girl
At least with the ghouls I know my enemy and I know what to do: Aim and shoot. It's not so easy with people.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3041
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyMar 5 Fév 2019 - 11:28
Emerson termina son auscultation, soupirant en rangeant son matériel. Veillant à ce que tout retourne dans son sac, elle se déplia en sentant son dos meurtri par tout ce qu'elle avait fait. Courbée depuis le début pour veiller à la bonne santé d'un gamin qui avait attrapé une mauvaise grippe, elle avisa la mère d'un regard clair, et d'une mine rassurante. Sans les médicaments pour un traitement, ça allait traîner, prendre plusieurs semaines à guérir. L'enfant avait besoin de repos, de chaleur, mais surtout, de boire beaucoup pour s'hydrater. La femme hocha la tête, et pressa une main chaude sur l'épaule du gosse.

Tu seras bientôt remis, profites-en pour te reposer, ajouta-t-elle en ébouriffant ses cheveux. Si vous pouvez trouver du miel, c'est pour le mieux. Il devra se moucher le plus possible aussi.

Ramenant son sac sur ses épaules, elle esquissa un sourire en saluant ses patients du jour, avant de partir. Son paiement en poche, il ne lui fallut que quelques pas pour quitter les lieux et s'aventurer plus loin. D'ordinaire, les gens venaient la voir avec leurs symptômes ou leurs bobos. Il était rare qu'elle se déplace. Pour un enfant cependant, elle faisait l'effort, parce que c'était sans doute là sa faiblesse, au grand désarroi de sa propre fille. Un soupir lui échappa, quand elle entendit une phrase qui lui fit s'arrêter. Dans la pénombre, dans la sécurité toute relative du lieu, elle perçut une silhouette assise et prostrée.

Il faut quoi ? Demanda-t-elle pour l'interrompre.

Pour sa propre sécurité, Emerson allait au devant du problème. Couteau en main, prête à répliquer, elle était intervenue parce qu'avec ce qu'il se passait dans le coin depuis quelques semaines, on était jamais trop prudent. Désormais que la configuration était plus précise, la blonde sonda un regard curieux, une lame rougie et une plaie qui saignait encore. Elle n'eut aucun mal à faire le tour de la situation et comprendre ce qu'il en était réellement :

Tu ne vas quand même pas te mutiler toi-même ? Fit-elle tout à fait sérieusement. La première hanse de son sac quitta son épaule : Fais ça, et tout ce que tu risques c'est tourner de l'oeil, tu as beau avoir le coeur bien accroché et les nerfs solides, ton cerveau suivra pas le choc. Si la cautérisation n'est pas suivie, tu risques une surinfection en plus de ça.

Les brûlures étaient une véritable plaie. Il fallait un environnement plus que stérile pour empêcher les maladies de se développer, et même dans ces cas-là, tout n'était pas gagné. Emerson garda son couteau en main, mais se présenta comme inoffensive, à priori :

Je peux m'en occuper, j'ai encore de quoi faire... Si tu veux. Là, elle s'accroupit avec précaution, faisant glisser son sac sur le sol.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Salem Parker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, arc de chasse, flèches professionnelles et home made
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 122
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyMer 6 Fév 2019 - 1:53
- Hmphh...? Fut tout ce que put offrir comme réponse la petite blonde quand elle vit débarquer une gonzesse avec un couteau.

Cette mal élevée allait vraiment essayer de la dépouiller pendant qu'elle essayait de se la jouer méchouis improvisé ?! Non mais fallait avoir aucune vergogne putain ! Sal était tellement outrée qu'elle s'était figée dans son mouvement, sentant les poils de sa jambe cramer sous la chaleur du métal rougeoyant. La mécanicienne resserrait sa prise sur le manche de son couteau, prête à en découdre si on essayait de s'en prendre à elle.

Puis la femme armée se remit à causer, mais ça partait pas dans le sens prévu... Sal tirait une gueule du genre what the fuck, alors que la dame lui disait qu'elle n'était pas assez dure à cuir pour supporter une petite brûlure... C'est que si elle avait eu le moindrement d'orgueil elle aurait pu s'en offusquer hein ! Mais bon, le ton ne semblait pas à l'insulte, alors que l'autre blonde renchérissait avec des infections.

Mouais... c'était pas comme si des p'tites crèmes antibactériennes traînaient un peu partout depuis un moment non plus. Ça allait certainement brûler assez profond en plus, pas que simplement en surface comme quand on frôlait un moteur encore chaud...

La dame au couteau s'accroupissait en déposant son sac sans que Sal n'ait rien demandé. Elle voulait taper la discute cloche d'eau et pue ? À la grande surprise de Salem, son interlocutrice lui offrait plutôt son aide. Le petit garçon manqué la regardait d'un air bien hébété, son gant toujours en bouche, laissant filer quelques longues secondes.

- Mphhmm... répondit Sal avant de s'entendre comme une idiote et de recracher son gant. Mouais, pourquoi pas. C'plutôt l'inverse qui s'offre d'hab de nos jours.

Elle bougeait enfin son couteau pour ne le retenir que de l'index et du pouce, histoire de montrer qu'elle était désormais plutôt inoffensive. La blondinette ne le serra pas pour autant, juste au cas oû c'était une arnaque ce plan.

- Savez soigner ça ? L'invitait-elle pour jeter un oeil à son mollet entaillé. J'ai bien essayé les band aids, plaisantait Salem un peu pince-sans-rire, pas trop à l'aise et un peu méfiante. On ne crachait cependant pas sur une main tendue, surtout si cette main savait vous empêcher de pisser le sang. Secouriste ou un truc du genre ? Juste douée p'être bien ?


I'm the fox you've been waiting for - Hello world I'm your wild girl
At least with the ghouls I know my enemy and I know what to do: Aim and shoot. It's not so easy with people.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3041
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyJeu 7 Fév 2019 - 17:21
Si ça peut te rassurer, ça ne sera pas gratuit. Souffla la blonde en sortant son matériel.

La jeune femme lui présenta le tout, s'obligeant à faire confiance pour l'occasion. Un comportement qu'Emerson pouvait tout à fait comprendre, pour sa part il en était de même. S'approcher d'un inconnu revenait à se mettre en danger. Seule, encore plus. Et si ses intentions étaient louables, certains pouvaient rechigner à payer alors que ses services n'étaient pas gratuits. La question de l'autre femme lui arracha un sourire en coin : elle était plutôt contente de son parcours de vie, aussi avait-elle viser plus haut que secouriste ou ambulancière.

Chirurgienne. Précisa-t-elle donc avant de relever le regard vers sa vis-à-vis : Ce qui fait de toi la personne la plus chanceuse à des kilomètres à la ronde.

La rumeur de sa présence au No Man's Land se répandait progressivement, et avec ça, son lot de mauvaises aventures. Mainte fois, on avait tenté de la voler, ou plus simplement, de lui faire faux bond après les soins qu'elle prodiguait. Et si d'ordinaire, la présence d'Heather avait tendance à enlever l'envie de la faire à l'envers, le fait qu'elle soit seule pour l'instant rendait la chose moins engageante finalement. Il fallait se détendre, faire comme si tout allait bien, donner l'impression qu'elle avait confiance.

Quoi de mieux que d'exercer son propre métier ? Là où elle excellait suffisamment pour savoir sérieusement sauver des vies ? Certes, ça n'avait pas suffi, ni pour Hannah, ni pour Zelef, mais rester sur ces échecs serait oublier toutes les réussites qu'elle avait déjà à son actif.

Comment tu as réussi ton affaire ? Demanda-t-elle à la blonde. Si ses mains étaient propres, Emerson n'avait pas la joie d'avoir des gants. Le temps de passer rapidement du produit désinfectant sur ses paumes et entre ses doigts, elle pressa autour de la plaie pour en cerner la gravité : La plaie est profonde, c'est pour ça qu'elle saigne autant...

Rien de nouveau, possiblement, sa patiente avait peut-être entaillé une veine, ou pire. Au moins, c'était net, la cicatrise serait belle. Il fallait pour l'instant faire stopper le saignement. De son sac, Emerson sortit un drap blanc, propre, qu'elle tirait de la maison de retraite et qui lui servait à faire des bandages. Elle en déchira un morceau, qu'elle plia, et exerça une pression conséquente contre la plaie. Son autre main permit de fermer la presse justement, avant qu'elle ne relève les yeux vers la jeune femme :

Ca va pas être hyper agréable. Je dois stopper ton saignement pour y voir quelque chose et essayer de te faire une suture propre. Si ça te va, on va se déplacer vers là où je bosse, ça sera plus simple... Et plus propre, ajouta-t-elle.

Spoiler:
 



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Salem Parker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, arc de chasse, flèches professionnelles et home made
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 122
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyMar 12 Fév 2019 - 0:51
- L'contraire m'aurait inquiété c'est bien vrai, plaisantait Sal une fois de plus, jouant la fille détendue.

La réalité était toute autre et son couteau, bien que plus sous le nez de la dame, n'était pas loin solidement en place dans la patte de Salem. C'était difficile de faire confiance, ça l'était toujours. On gagnait rarement. Sauf que l'inconnue l'aurait eu plus facile de la laisser tourner de l'oeil après s'être grillé la jambe que de lui proposer des soins pour ensuite la détrousser... Qui se donnait tout ce mal ? C'était pas comme si elle avait quelque chose de valeur en plus, comme une voiture ou une arme à feu. Peut-être bien son arc ? Oh qu'elle essaie pour voir ! Peut-être qu'elle s'imaginait que Sal avait des trucs bien dans son sac... Ça dépendait pour qui. De voir son petit matériel ça l'a rassurait un petit peu quand même. On était jamais trop prudent, mais ça aurait été bien con de refuser des soins si c'était réellement offert.

La mécanicienne qui observait attentivement tous les mouvements son interlocutrice se figea un instant, alors que l'autre blonde répondait à sa question. Sal posait un regard pantois dans celui de la... chirurgienne ?! Elle se foutait de sa gueule ?  Elle avait entendu ci et là qu'il restait quelques docs ou secouristes, mais de là à en croiser un, au bon moment !

- Faut vite que j'm'achète un billet de loto ! Z'êtes comme une licorne, ah !

Si c'était vrai bien entendu. Si ça l'était, Sal n'en croyait tout simplement pas sa chance. Y avait-il un mot plus fort que chance au fait ? Non parce que là ça dépassait tout son vocabulaire.

- Une chute dans des ordures. Elles ont gagné, ces ordures. Dit-elle avec le plus de sérieux au monde pendant que la 'doc' se nettoyait les mains.

Salem tressaillit légèrement lorsque l'inconnu commença à mettre de la pression autour de sa plaie. C'était douloureux, mais également un peu stressant de laisser quelqu'un dont on ne connaissait pas les intentions lui tripoter sa blessure. La blonde ne sut retenir une inspiration bien sonore d'entre ses dents lorsque la blonde pressa sa plaie. Elle se mordait l'intérieur de la joue pour ne pas faire de bruit et alors que la doc lui expliquait le pourquoi des choses, la petite survivante hochait de la tête alors qu'une vague de douleur diffuse émanait de sa jambe.

Elle s'arrêta net alors que l'inconnue lui proposait de la suivre pour la soigner ailleurs. Si initialement Sal allait refuser, instinctivement, elle resta néanmoins silencieuse quelques secondes, pesant le pour et le contre. Elle ne saurait pas soigner ça, c'était trop profond. Ça allait s'infecter pour sûr et même ses petites trouvailles du jour ne lui seraient d'aucune utilité. La dame avait l'air de savoir ce qu'elle faisait. D'un autre côté, elle l'attirait peut-être dans un piège. Une blessée c'était plus facile à buter, plus facile à foutre en esclavage ou aller savoir ce que ces malades mentaux lui réservaient.

Tout était une question de confiance. Elle saurait peut-être fuir si ça sentait mauvais, oui elle saurait. L'adrénaline l'avait ramené jusqu'au No man's land, elle lui permettrait de courir un peu sur sa jambe sanguinolente pour survivre à nouveau.

- Ouais, ok... J'vous préviens par contre, si c'est un plan à la con pour me voler ou j'sais pas quoi, ça s'passera pas comme vous croyez. Finis enfin par répondre la petite blonde méfiante.

Avec un peu de chance, c'était pas ce genre de plan, se forçait Sal à songer tout en remettant sa chaussette, puis sa botte. Elle se remit sur pied vivement, ne voulant pas avoir l'air trop facile à  maîtriser, puis attrapa son sac à dos et son arc, couteau toujours en main.

Spoiler:
 


I'm the fox you've been waiting for - Hello world I'm your wild girl
At least with the ghouls I know my enemy and I know what to do: Aim and shoot. It's not so easy with people.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3041
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyMar 12 Fév 2019 - 17:51
Je vois, donc un coin pas forcément très clean en plus de ça. Soupira la blonde.

Ca n'aidait pas à l'évidence, mais au moins, Emy savait avec quoi elle partait actuellement. Elle se mit à réfléchir, à toute vitesse, pour essayer de voir pour elle même le type de soin qui serait le plus adapter. Pour l'esthétique, c'était de toute façon raté : ça laisserait forcément une cicatrice, plus ou moins vilaine. Et vu la profondeur de la plaie, inutile de croire que ça se résorberait un jour. La seule chance de la blonde était qu'elle n'ait pas touché une grosse artère. Ces zones la saignaient car on faisait beaucoup pression dessus, et pour peu qu'elle ait en plus entamé un muscle gorgé d'hémoglobine, ça bouclait la boucle. Veillant à ce que la jeune femme se remette bien sur ses jambes, elle eut un rire amusé :

Si j'avais voulu te voler, ou j'sais pas quoi comme tu dis, je m'y serais prise autrement, lança-t-elle.

Elle n'était pas pilleuse. Plutôt genre bonne samaritaine à la limite de se laisser exploiter si ça pouvait sauver tout le monde. Rien que l'idée de se faire payer pour son  boulot parfois lui donnait mal à la conscience, sans doute parce qu'Emy tenait trop à son serment d'hypocrate. Mais sa fille avait mis les pendules à l'heure à ce sujet : tout boulot méritait salaire, et son groupe avait besoin de ces vivres. Certes, ça impliquait beaucoup de boulot mais c'était tant mieux pour elle !

Conduisant la blonde jusqu'à son lieu dit - une salle quasiment propre, munie d'un lit de camp, de quelques étagères, et d'autres sacs qu'Heather et elle avaient amené pour leur trajet qui contenaient ses outils et provisions - elle lui désigna le lit d'un geste de la tête en se tournant vers ses propres affaires :

Installe-toi là. Exigea-t-elle.

Ouvrant un des sacs, elle sortit des gants, une paire de ciseaux de chirurgien, du fil, une aiguille, et de la bétadine. Collant tout ça dans un bol pour en asperger ses outils, elle s'approcha de la jeune femme avec un linge imbibé de désinfectant :

Tu t'es trouvé du matériel pour ta plaie ? Des bandes, des pansements, des antibiotiques peut-être ? Demanda-t-elle en se mettant à son niveau pour lui parler, et presque sur le point de se mettre au travail : Mon deal est simple : ce que j'utilise pour te soigner, il faudra me le rembourser. Et mes aptitudes ont aussi un prix. Pour le fil et l'aiguille, ça n'était pas le plus cher, de même que la bétadine. Je te fais une avance le temps de ta convalescence, mais je prendrais une garantie de ce que tu me dois. Ou un paiement minimum.

Ca pouvait être n'importe quoi. Son arc, son couteau, un collier, même un bien auquel elle tenait pour être sûre qu'elle reviendrait le chercher. Emy n'avait aucune volonté de la voler, mais il y avait parfois de mauvais payeur, et c'était sa seule manière de les éviter :

Ce n'est peut-être pas à ton goût, mais c'est comme ça. Licorne, peut-être, mais pas totalement idiote. Releva-t-elle avec un sourire.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Salem Parker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, arc de chasse, flèches professionnelles et home made
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/01/2019
Messages : 122
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch EmptyJeu 14 Fév 2019 - 0:01
- On est d'accord.

Au moins elles s'entendaient pour dire que c'était vachement con comme façon de faire pour dépouiller ou buter la petite mécanicienne. Malgré le rire amusé de la supposée doc et le faux sourire que Sal lui rendit, la blonde restait sur le qui-vive, on était jamais trop prudent. Elle suivit néanmoins l'inconnue en se forçant pour ne pas boiter, serrant les dents à chaque pas, jouant les dures pour décourager les mauvaises intentions.

Le deux femmes arrivèrent bien rapidement à l'endroit mentionné par la chirurgienne. C'était assez propre, bien plus que ce qu'avait vu Salem dans les derniers mois, voir années. Il y avait un petit lit et la doc lui indiqua d'y prendre place. Si elle hésita un petit moment, Sal obtempéra rapidement néanmoins. Il n'y avait rien de louche pour l'instant après tout. Elle déposa donc son arc contre le pied du lit, son sac à dos elle le posa à l'endroit où elle poserait un oreiller sur le lit de camp. La survivante s'assit sur le rebord du lit pendant que l'inconnue fouillait dans ses sacs.

Lorsque Salem vit le matériel que sortait l'autre blonde, sa posture de relâcha soudainement. C'était pas des conneries, elle allait vraiment la soigner. Il restait encore des gens biens visiblement. Salem rangea finalement son couteau dans son étui à sa ceinture et commença à remonter son pantalon et baisser sa chaussette.

- Non. Répondit Sal à la première question qui lui était posée. Ça aurait été pas mal, mais pas cette chance dernièrement.

La mécanicienne s'installa un peu mieux dans le lit de camp tandis que la doc s'approchait. Un léger sourire en coin fit son apparition sur sa gueule sale, alors que la bonne samaritaine lui énonçait les termes de leur petite consultation. C'était juste.

- C'est bon doc.

Elle se rassit, attrapant son sac à dos pour le mettre sur ses genoux et fouiller dedans. Si elle lui refilait l'une de ses armes, ça le ferait pas pour survivre et lui ramener son matos. Même si Sal adorait ses lunettes vintage de moto, pas certaine que la doc y verrait l'attachement nécessaire. Mais il y avait bien un truc dans ce sac qui lui tenait plus à coeur et qui la dépannait bien. Chacun ses spécialités, songeait Salem en sortant un grand étui de cuir de son sac.

- J'suis mécanicienne. Ça c'est mes outils. Fit-elle en détachant le cordon de cuir pour dérouler son étui et y montrer les différentes pinces, tournevis et divers autres outils. J'men sert pour réparer et dépanner les gens, en échange de bouffe la plupart du temps. Sans ça, j'suis juste une autre fouilleuse de poubelles. Expliquait la petite blonde en refermant son étui et le déposant sur le lit de camp. J'vais vous ramener vo'te matériel plus ce que vous voudrez pour vo'te temps, mais vendez pas mes trucs en attendant.

Sal fit un petit clin d'oeil entendu à l'inconnue, avant de replacer son sac soudainement allégé sous sa tête et se rallongea. Elle se mordillait l'intérieur de la joue un peu inquiète de laisser son matos comme ça. Elle y tenait particulièrement et même si elle l'avait bien vite laissé à l'autre blonde, il ne fallait pas confondre sa rapidité avec l'aisance de se départir de son bien. C'était comme les band aids, ça faisait moins mal de tirer d'un coup, rapidement que de trop prendre son temps et d'y réfléchir..

- Au fait, moi c'est Sal.



I'm the fox you've been waiting for - Hello world I'm your wild girl
At least with the ghouls I know my enemy and I know what to do: Aim and shoot. It's not so easy with people.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Tis but a scratch   Tis but a scratch Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Tis but a scratch -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Chassa Bomba - Full scratch
» L'opération Phasme (PV: Nicholas Scratch)
» News Orks pour Apocalypse... Stompas plastiques?
» Frimeurs/Pillards/Kramboys plastique 2008
» Titan warlord pour 40k

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: