The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- The Beauty and the Beast -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2384
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptyMer 1 Mai 2019 - 17:59
La rousse pouvait bien dévisager la pièce aussi longtemps qu'elle le désirait, il n'y avait rien de bien différent à voir, celle-ci était comme l'avant veille. Seul l'étage avait subi un aménagement, les chaises qui s'y trouvaient étaient maintenant aux pieds des fenêtres, chambres reconverties pour l'observation. Le seul changement bien notable, les volets du rez-de-chaussé, à moitié fermés ils apportaient juste la petite pointe de pénombre qu'il fallait pour un minimum d'intimité.

Comme chez elle, la cheffe s'installa sur l'un des fauteuil du coin salon, sans la moindre gêne. Pas de quoi offenser la russe qui poussa un peu la porte de l'entrée du bout du pied. Une réaction pas bien appréciée de la garde qui repoussa le bois derrière elle. De ce temps, la rouquine lançait déjà la conversation, enfin, si on pouvait nommer cela une conversation, la rhétorique de la chose était claire. Aussi, un simple hochement de tête suffit en guise de première réponse, la slave ne pouvait pas nier que derrière son désir de vengeance reposait aussi le bien commun et la chance pour chacun de pouvoir prospérer autant qu'un autre. Un bien naïf combat.

L'oreille tendue, elle garda son mutisme, là où son impulsivité se devait d'être maîtrisée, c'était un précieuse leçon durement acquise depuis son arrivée ici. Elle n'osa pas non plus s'asseoir sur le fauteuil libre pour prendre ses aises comme le faisait la cheffe, pseudo humilité forcée et conséquente, elle allait aussi de paire avec les traitements subis. "Sérieux, June." Y a plus d'accent ni de plaisanterie à l'horizon, simplement beaucoup de considération. "Je te dirais rien, pas tant que je ne serais pas convaincue par tes méthodes. Pour l'instant, tu es toujours un danger pour les autres." La russe avait bien entendue les belles promesses de la rousse, elle les avait même "vécue" quarante huit heures mais elle ne pouvait toujours pas accepter les moyens employés. "Plus de répression, plus de kidnapping, du libre échange, du dialogue et du respect. Laisse moi voir ça et on pourra parler." Clair, net et précis. June venait de lui montrer qu'elle pouvait offrir ce confort et ce respect, maintenant, il fallait en faire autant envers les autres communautés prêtes à coopérer. La slave avait besoin de voir, pour croire.

Ses bras toujours croisés sous sa poitrine se crispaient doucement, l'on ne pouvait pas dire qu'elle attendait sereinement une réponse positive. L’angoisse montait, elle sentait sa brosse à dents taillée et cachée dans sa manche vibrer contre sa peau. La gorge de la rousse n'était pas si loin, elle était même juste à portée, cruelle sensation qui lui valut une soudaine montée de sueur. Elle pouvait en finir en un aller et retour bien vif qui signerait dans le même élan son arrêt de mort. Une occasion de mettre fin à la sentence, la première qui se présentait enfin dans un timing ironiquement sadique. L'acte était difficile à réaliser après deux jours passés dans des conditions presque sereines où l'instinct de survie reprenait fatalement le dessus. La même opportunité, une semaine en arrière, au fond du cabanon, c'était le bain de sang assuré.. Là, elle hésitait, grandement.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1180
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptyJeu 2 Mai 2019 - 12:36
La réaction de la russe était à la fois prévisible et décevante. June n’était pas contrariée, car il n’y avait pas d’enjeu immédiat, mais elle ne pouvait s’empêcher de voir ces entrevues comme de profondes pertes de temps. Elle ne s’embarrassa même pas d’un sourire de convenance alors que ses miroirs pénétrants campaient dans les yeux de son interlocutrice. Sa prisonnière.

- Je pense que vous avez oublié que vous n’êtes pas en position d’exiger quoique ce soit, rappela-t-elle sur un ton glacial, ma proposition ne fait pas de vous une associée et encore moins une conseillère, l’avocate savait parfaitement quoi faire et ce n’était certainement pas une rebelle qui allait lui imposer ses conditions, vous me parlez de dialogue et de respect mais ce que je constate depuis que vous êtes ici, c’est que tous nos échanges sont à sens unique.

C’était en plus monstrueusement ironique d’entendre dire par Roza qu’elle était un danger pour les autres. Il n’y avait pas besoin de connaître l’intégralité de son palmarès pour supposer que femme était une bombe à retardement ambulante. A la différence que la quarantenaire faisait en sorte d’entretenir le bien-être d’un maximum de survivants alors que sa détractrice ne satisfaisait pour l’instant que son égo. June se remit debout. Non pas pour se mesurer à la russe – qui la dépassait de toute façon d’une tête – mais pour distraitement faire le tour de la pièce en poursuivant :

- Je prends le temps de discuter, de reconnaître mes torts, de vous proposer de coopérer pour améliorer les choses, je vous donne même un échantillon de notre mode de vie… et vous ne faites que nous cracher au visage en refusant en bloc toute forme de compromis, car ils étaient plusieurs à avoir essayé la méthode pacifique – Valentine, Stanley par exemple – et aucun n’en avait tiré quoique ce soit d’autre que des reproches, sinon des critiques, c’est un insupportable mensonge que de croire que vous vous battez pour les autres. Vous ne vous battez que pour vous-même, jugea froidement l’avocate, parce que votre ego ne tolérerait pas de lâcher du terrain ; que ce serait « perdre » que d’admettre qu’au fond, vous aviez tort dans votre quête de vengeance, elle s’était adossée à l’espère de bar qui séparait le salon de la cuisine, bras croisés, vous ne faites rien d’autre que d’essayer d’imposer vos conditions et de nous dire quoi faire. Vous voulez être satisfaite, pas aider vos amis.  

Et quand bien même Roza était-elle en position de donner des leçons, sur quelle expérience se basait-elle pour se prétendre autant dans le vrai ? June ne voyait en elle que ces révolutionnaires de quartiers. Incultes et mal renseignés, qui voulaient tout et tout de suite, sans percevoir que les progrès se faisaient lorsque les deux parties acceptaient de lâcher du lest. Dans la mesure de la situation, la quarantenaire avait plusieurs fois tendu la main : en lui donnant un répit au dispensaire, en la détachant quand elle aurait pu la laisser menotter, en lui accordant un « essai » dans cette maison. Mais en fait, la russe était du genre à prendre le bras quand on lui donnait la main. Chaque fois qu’elle demandait une preuve que la rouquine était bien intentionnée, le résultat ne lui convenait pas et appelait à une autre exigence. Il était temps d’arrêter cette mascarade.

- C’est donc ma dernière offre, vous n’aurez aucune garantie et aucun traitement de faveur supplémentaire. Si vous ne m’aidez pas maintenant, vous n’aurez plus aucune utilité.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2384
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptyVen 3 Mai 2019 - 21:07
En effet, les échanges sont à sens unique, la rousse reste sur ses positions, tout comme la brune. Tristement, rien n'a évolué. L'avocate se lève mais la russe ne bouge pas d'un pouce, elle suit du coin de l’œil la trajectoire de son interlocutrice. Ses oreilles saignent, elle peine à retenir un rire nerveux vis à vis de ce qu'elle entend, mais elle y arrive. La suite n'est pas meilleure : June a reconnu ces torts ? Elle a proposé une réelle collaboration ? Quand ça ? Décidément, ces deux là ne vivent pas sur la même planète et la consternation s'installe sur les traits de la slave bien soudainement désabusée. Que répondre à ça ?

"Ma vengeance, oui, elle a existé, mais c'est plus l'cas. J'ai l'impression qu'tu penses que les gens ne peuvent pas changer." Souffle t-elle d'une tonalité basse en rivant ses yeux au sol. "Quelle vision très restreinte de ton voisinage... " Finalement, c'est éreintant et agaçant que d'entendre son portrait analysé et presque déformé de la sorte. Son museau se redresse, son regard se plonge dans celui de son interlocutrice et sa voix se fait plus ferme : "Alors, je t'en prie, arrête de faire comme si on se connaissait. Elle se déplace et décroise ses bras tout en se rapprochant dangereusement de la rousse pour finalement s'arrêter au niveau du fauteuil encore chaud. "Si je laissais parler qu'mon égo et que j'me battais que pour moi même..." D'un geste vif du poignet, son surin se dévoile et tombe magistralement de sa manche dans le creux de sa main (elle s'est entraînée, oui...). Les doigts encrés serrent l'arme et le bras se lève puis plante le dossier en simili-cuir avec vélocité. "Je t'aurai d'jà troué." L'azur n'a pas lâché l'émeraude une seule seconde. Prévue pour un one-shot, June n'a plus à s'inquiéter, mini-Excalibur est figée à son rocher et le plastique s'est écrasé sous le choc. Ses iris coulent finalement vers le poignard de la cheffe : "La seconde suivante, je m'occuperai de tes gardes avec ça." Et ils se relèvent aussitôt. "Dans le meilleur des scénarios, ça passe, je récupère une arme à feu et j'en tue le plus possible derrière. Dans le pire, qui est pas si pire que ça, je me serai au moins trouvée une utilité avant d'y passer. T'vois le genre quoi, bien personnel." Elle insiste bien sur son dernier mot. "Sauf que, c'pas moi, ça. Je te l'redis, tu m'connais pas." Finalement, le naturel revient au galop. "J'sais très bien ce que j'suis et j'te laisserai pas prendre ma chatte pour un casse croûte sans broncher." Elle écarte les mains devant elle et fait l'effort de reformuler autrement sa demande : "Donnant, donnant, montre moi que ta bonne volonté n'est pas qu'une simple bonne parole et on pourra réellement coopérer." Inutile de tourner autour de pot ou d'ouvrir à nouveau un débat, Roza a prouvé ce qu'elle voulait prouver, ou tout du moins, elle a fait de son mieux.

Elle souffle un bon coup, se laisse quelques secondes de silence puis reprend d'un ton plus calme : "J'veux pas être ton ambassadrice, ni même ta putain d'conseillère." Ses fesses se posent sur l'accoudoir du fauteuil persécuté pour faire face à June. "Ce que je veux dans un premier temps c'est être une observatrice neutre. Chez vous. Montre-moi comment vous abordez un nouveau groupe de façon pacifique.. Et alors, tu pourras avoir tes infos"  Ce sont ces derniers mots. 


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1180
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptySam 4 Mai 2019 - 2:13
La voir s’emporter, ce n’était pas étonnant. June écouta le début de diatribe avec impassibilité, prête à endurer pour la énième fois la même rengaine. Toutefois, elle ne pourrait nier avoir sursauté lorsque la russe avait habilement dégainé son surin improvisé. Ce serait aussi mentir de dire que son cœur n’avait pas soudainement accéléré le rythme et que pour la première fois depuis le début de leurs échanges, son visage avait laissé filtrer l’expression de sa surprise. Sa main s’était machinalement refermée sur le manche de son couteau mais ça ne l’empêcha pas de frissonner lorsque l’arme de son interlocutrice perfora l’accoudoir.

Roza continuait de parler mais les yeux verts de l’avocate fixaient l’embout en plastique, puis voyaient au-delà. Distrait. Absent. Si elle pensait que les gens ne pouvaient pas changer ? Ça n’avait d’importance car la prisonnière venait de lui démontrer que la concernant, ce n’était pas le cas. C’était une erreur de lui dévoiler ses véritables intentions, sa cadette aurait mieux fait de passer à l’acte ou de garder sa tentative pour elle. La quarantenaire tirerait les leçons de ces libertés accordées à la russe et des risques qui en avaient découlés.

Son regard remonta alors sur le visage de la jeune femme qui déballait ses conditions. Le masque de June s’était reconstitué même si dans sa poitrine, son palpitant gardait la cadence. Il était bien évidemment hors de question qu’elle ne cède quoique ce soit. Parce qu’elle s’était déjà montrée magnanime, parce qu’elle ne devait rien à Roza, parce qu'elle n'avait même pas besoin d'elle et que parce qu’assouvir la plus insignifiante de ces requêtes, c’était reconnaître que sa défiance payait ou que Fort Ward se couchait devant la menace.

Elle n’avait plus rien à lui dire. Sans quitter la prisonnière des yeux, elle décrocha le talkie à sa ceinture et l’alluma pour communiquer avec les gardes à la porte ; elle n’allait pas se risquer à lui tourner le dos. La tatoueuse avait prouvé ce qu’elle avait à prouver, mais ça n’aurait peut-être pas l’effet escompté.

- Vous pouvez venir la chercher. Elle retourne dans son trou.

Et cette fois, peut-être bien qu’elle ne l’en sortirait jamais. Qu’elle la laisserait à une lente agonie qui lui donnerait tout le temps nécessaire pour réfléchir aux occasions qu’elle venait de manquer. Alors que les deux types affectés à la surveillance de Roza rappliquaient dans la pièce, June ne cessa de la dévisager sans ciller. Elle n’avait plus rien à ajouter et n’aurait pas besoin de se défendre face aux provocations ou protestations. La concernant, cette affaire était close.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2384
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptyJeu 6 Juin 2019 - 21:05
14 mai 2019



La pièce a changé d'ambiance, sombre et pesante, elle suinte de fer et d'humidité. Au sol, quelques dents arrachées aux racines rougies, un seau où repose une eau teintée de rose et des mégots dont l'état démontrent qu'ils n'ont pas été écrasés sous une semelle. Des fines tiges aussi épaisses que des cures dents jonchent également le sol et non loin, un œil azur ensanglanté délogé de son habitacle naturel observe en silence le résultat de deux semaines infernales.

Une chaise, cette même chaise sur laquelle la russe est toujours vissée. Un poignet détaché, son bras tailladé (au même titre que l'autre) pend dans le vide. Les beaux tatouages qui les ornaient ne sont plus qu'un souvenir, une nouvelle touche artistique est venue leurs donner une toute autre allure avec des lignes bien droites et profondes ainsi que des crevasses de brûlures bien rondes.

La borgne parait tout juste en vie et c'est presque le cas, elle est là sans être là, comme extérieure à son corps, elle est loin dans le nuage de ses pensées, loin dans le passé, celui qui se veut réconfortant. De temps en temps, elle revient au présent, de part la douleur de son œil qu'on a daigné soigner un minimum, de ses dents arrachées, de ses nombreuses coupures et du bout de ses doigts aux ongles meurtris. Son débardeur autrefois blanc n'est plus qu'un amas de crasse et de sang séché, si on suit les lignes rouges sombres l'on peut presque y lire le "AD" encore frais gravé sur son poitrail.

Deux semaines, elle n'aura pas pu tenir plus sous l'acharnement de Zack et son expertise en matière de torture. Le blond a donné de son temps et au final, il aura eu tout ce qu'il pouvait avoir de la russe et du peu qu'elle savait. Il n'y a qu'une information qu'elle a réussi à taire, un seul mot : "le fort", une indication trop précieuse pour l'ennemi. De même pour la position de Markus et de Riley qu'elle a su garder sous silence. Du reste, profils détaillés de chaque leader du fort, ressources au sens large du terme et une zone approximative, une région. Tous les détails de l'attaque de l'avant de poste à Renton, l'histoire du ranch, de Messiah, il avait tout... ils avaient tout. Une attitude conséquente, difficile à supporter quant au milieu de la souffrance physique s'ajoute celle de la honte et de la traîtrise. Noyades et tortures quotidiennes ont eu raison d'elle, elle ne veut plus être là, elle n'est pas là, elle n'est plus là. Réfugiée dans ses souvenirs de Russie, la slave est loin, très loin, si loin qu'elle n'entend pas la porte s'ouvrir, elle n'entend pas les pas en face d'elle comme elle ne capte pas la lumière qui peut troubler son unique œil, elle est ailleurs, très loin de cet enfer.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1180
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptyJeu 6 Juin 2019 - 22:09
Enfin, Roza avait parlé. Il avait fallu un temps interminable et nul doute que cela était regrettable. Une fois de plus, Zack avait rempli son rôle. Celui du bras armé, de la première ligne exécutive. Dire que quelques mois auparavant encore, le blond sembler penser égaler son statut de quelque manière que ce soit. Une fois de plus pourtant, il venait de prouver qu’il n’était qu’un homme de main. Un mercenaire.

June avait soigneusement annoté toutes les informations qui lui avaient été rapportées. Certes, elle n’avait pas l’emplacement de leurs ennemis mais ces données étaient déjà largement exploitables. Leur niveau technologique n’était pas à craindre, leur fondement trop fragile, leur idéologie trop confuse. Leur potentiellement d’accroissement et d’armement était dérisoire, suffisamment pour les mettre de côté pour l’instant et continuer de se focaliser sur eux-mêmes.

Cette fois, en se rendant à la cabane prison, la rouquine avait troqué l’imperméable et les gants pour un chemisier plus léger. Signe que le cours des saisons avait été témoin de l’évolution du cas de la russe. Entre ses mains d’opale, la quarantenaire tenait une arme de poing. La première chose qui la saisit en entrant, ce fut l’odeur, une fois encore. Le sang, la sueur. Les atrocités qu’avait subit Roza semblaient avoir incrusté les murs de façon durable. Les yeux d’émeraude de June toisèrent son corps mutilé jusqu’à buter sur l’œil arraché à son orbite désormais béant.

- Cet homme est un animal, jugea-t-elle sincèrement mais sans compassion.

Elle s’avança jusqu’à pouvoir s’accroupir devant la prisonnière, en quête de son attention. Son regard partit de l’abîme ensanglantée de son visage pour descendre jusqu’à la marque sur son torse. Un « AD » que l’avocate trouvait d’un extrême mauvais goût. Seuls les voyous des gangs de quartiers signaient ainsi leurs méfaits. Elle ne ferait toutefois pas l’affront d’un procès de l’homme d’affaire : si elle n’avait pas manié les outils, elle avait accepté de tolérer cette violence. Elle était déshumanisante mais nécessaire.

- J’aurais sincèrement aimé ne pas avoir à en arriver là. Je vous avais prévenue…, souffla-t-elle de sa voix aseptisée, vous aviez tellement plus à y gagner en coopérant.

Ce déchet, cet amas de chairs tuméfiées était un véritable gâchis. La jeune femme aurait pu être plus. Bien plus. La rouquine attrapa alors l’une des mains de la victime pour lui glisser le pistolet semi-automatique entre les doigts. La sécurité était ôtée, elle guida même son index jusqu’à la gâchette. Tout ce qu’elle n’aurait à faire de ses dernières forces, c’était lever le bras et presser la détente. Un geste simple pour un dernier test. Un test qui scellerait définitivement son destin.

- Vous avez une arme chargée, expliqua lentement la quarantenaire en se relevant, personne d’autre n’entrera ici, il n’y a que vous et moi, ses lèvres se pincèrent légèrement, ses yeux perçants guettaient ses mouvements, après toutes ces souffrances, vous avez droit à cette chance. Vous n’avez plus qu’à la saisir…

Son discours se clôtura sur une élégante ouverture de ses bras en guise d’attente patiente devant le choix de Roza. Les dés étaient jetés désormais, tout pourrait se régler en un instant.



Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2384
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 EmptyVen 7 Juin 2019 - 20:27
Novembre 1997, Dmitrov, une petite ville de l'oblast de Moscou, celle où résidait l'appartement d'une famille cassée et rongée par les méfaits presque quotidien de l'alcool. L'on entend un verre puis un deuxième se briser contre sol suivit des grondements du patriarche de la famille, la petite brune tout juste âgée de six ans s'inquiète. Heureusement, la silhouette lumineuse de la matriarche passe la porte de la chambre, à peine gênée par les râles en arrière plan, elle sourit avec bienveillance et s'avance lentement dans la pièce. Elle dévisage la petite voiture bleue retournée au sol et continue finalement sa progression. Son regard bienveillant se redresse sur son enfant quand les injures résonnent à nouveau derrière elle.

"Cet homme est un animal."
Souffle t-elle dans un sourire plus radieux encore avant de s'abaisser à sa hauteur.

Lentement, elle lui tend une photo, une image, celle d'une échographie, la jeune grimace, elle ne comprend pas cette forme étrange, cet ensemble abstrait en nuance en gris. Sa petite main est attrapée et le papier au filigrane épais termine entre ses doigts. Elle va être grande sœur, qu'on lui explique, fille ou garçon, il est encore trop tôt pour se prononcer et la réponse ne sera de toute façon jamais évoquée, cette vie finira elle aussi noyée dans l'alcool. Une fausse couche dont on ne lui reparlera jamais, un souvenir trop douloureux et volontairement oublié par l'esprit juvénile.

La photo est lourde, trop lourde, la main de la fillette en tremble sous l'effort. Un battement de cils plus tard et la voila soudainement bien âgée, une arme de poing fermement tenue entre ses doigts abîmés. Elle relève la tête, cherche cette figure maternelle mais ne croise qu'une chevelure rousse à la mine sereine, visage de tout ses maux. De prime abord, elle ne comprend pas son présent soudainement bien compliqué, quant au futur, elle n'y voit que deux issues, toutes deux teintées de rouge, belle opportunité que voila. Elle cherche le lien entre ce souvenir, cette photo, cette arme, la vie, la mort, cette ouverture et ce nouveau face à face finalement tant désiré. Il n'y a qu'une certitude qui remonte à la surface, elle doit tirer, mais où ? Directement dans sa tête pour s'offrir un face à face avec cet être si tristement oublié ? Directement dans celle de June et repartir en guerre ? Son coude se pose difficilement sur son genou, l'effort à beau être conséquent, il ne lui vole aucun râle car le salut est là, juste au bout de ce canon.

Trois secondes, pas une de plus, l'arme se dresse, le poignet pivote et sa tête se penche simplement sur le côté. Le métal froid contre sa tempe lui vole un rictus, perdu entre sourire et grimace. Finalement, le choix est simple : autant tout arrêter, maintenant et tous les rejoindre. Ce combat n'a que trop duré, elle mérite d'obtenir le dernier mot, celui de la fin de son existence, elle veut profiter de cette chance. Un dernier coup d’œil glacial pour la cheffe suivi d'un ultime sourire.

"Tel qui... creuse un fossé pour autrui, y tombe... lui-même.." Un proverbe russe et surtout un dernier conseil qui allait tristement dans les deux sens. Elle n'en dit pas plus, ponctue sa phrase d'un clin d’œil et presse presque sereinement la gâchette.

Clic...

Aucune détonation à l'horizon, seulement le cliquetis d'une arme qui cherche son précieux cylindre létal. Elle s'est faite entubée et elle aurait du s'en douter, mais le pouvait-elle vraiment dans son état ? Son mental lâche et son bras retombe lourdement, en même temps que sa prise qui fait tomber l'arme au sol dans le même geste, quel beau foutage de gueule. Son regard ne se redresse même pas, il essaye de retourner au loin, loin de cet enfer.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: The Beauty and the Beast   The Beauty and the Beast - Page 5 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- The Beauty and the Beast -
Page 5 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» III.04 - Beauty and the Beast [Feat. Bobby]
» Itchi
» bullets are the beauty of the blistering sky ☮ YONA
» [A besoin d'une validation, seconde page] ♫ This is a beauty presentation ♪
» Wolf Raphaël ft Jung Dae Hyun [BAP] & Seo Jun Wan ft Yang Yoseob [Beast]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: