The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Mômes -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 610
Age IRL : 19
MessageSujet: Mômes   Mômes EmptySam 2 Fév 2019 - 21:27

Le temps coulait paisiblement sous un soleil resplendissant. Les rues de Seattle étaient calmes, chaudes et sûres. Jimmy, Yulia et Derry n’allaient pas être prêts d’être dérangés.

- Moi je verrais bien une maison de riches sur les bords du lac. J’en connais une ou deux de sympa ! J’avais fait un reportage sur un gros et gras qui avait gagné des sous à n’en plus finir. Vu sa corpulence et son niveau de gras dans le cerveau, sa maison doit être déserte ! Il doit pas être le seul dans ce cas.

Partir à la recherche d’une activité pour faire passer la survie pour de l’amusement. Ils étaient réduits à ça maintenant. Mais ils étaient deux, à ne pas se préoccuper de grand chose, ne serait-ce que s’amuser justement. Alors aller se la couler douce dans une baraque… C’était bien la meilleure idée du monde.

Ils avaient longé la côte, passant de maison en maison, échangeant un regard de jugement. Haussement de sourcil, crispation des yeux, mouvement de lèvres. Ce n’était pas assez. Pas assez chic, pas assez fou. Mais après une marche tranquille, et en se rapprochant de plus en plus du pont de Mercer Island en ruine, ils s’approchaient d’une maison sympathique.
Jimmy tourna la tête vers Yulia, haussant le sourcil d’intérêt, un soupçon de sourire aux lèvres. C’était sûrement la bonne maison, de leurs rêves.
Ils étaient en balade immobilière, où l’entièreté du marché s’offrait à eux, totalement gratuit. Il n’osait pas imaginer le prix des bâtisses comme celle qui se tenait devant eux.
Il sentit Yulia être attirée par la maison, elle aussi.

- Je vois que mademoiselle à du goût. Nous avons ici une formidable demeure, avec vue sur le lac resplendissant. Le viaduc effondré donne un charme pittoresque à l’environnement. Puis-je vous convier à l’intérieur, pour une visite plus approfondie ?

Sur ses mots, Jimmy plia légèrement le genou, faisant une révérence douteuse, en avançant délicatement la main. Il ne manquait plus que les gants blancs, le costume de luxe, les lunettes rondes, les cheveux courts, et il serait le parfait agent immobilier. Sauf qu’il lui manquait beaucoup de choses. Mais ce n’était pas pour ça qu’il n’allait pas la vendre, et l’acheter, cette maison !

Appelez le destin comme vous le souhaitez, après avoir traversé le jardin qui manquait sérieusement d’entretien, après être passés devant un pommier qui croulait sous les pommes, ils trouvèrent une porte en verre coulissante qui n’était pas fermée. Rien de plus simple.

- Votre altesse…

La maison était d’un bon goût d’aménagement. Un mixte équilibré entre du bois, de l’acier, et de la pierre. Mis à part la poussière, tout était dans un état parfait. À peine quelque pas à l’intérieur, il voulait y rester.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1430
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes EmptySam 9 Fév 2019 - 22:17
En fait, tu dois avoir rencontré autant d’gens abrutis qu’moi. C’est un constat un peu froid mais bien réel que j’lui fais actuellement. Pas d’reproches, juste un fait. J’fronce les sourcils avant de lâcher : J’en suis désolée pour toi.

C’est pas bien grave pour lui, mais ça reste du temps perdu avec des gens qui le méritaient pas. Le genre de trucs qui, avec le recul, fatigue plus qu’autre chose. Quand on pense à tout ce qu’on a raté et gâché avec des personnes qui en valaient pas la peine qu’on s’est donné, forcément, y’a de quoi grincer des dents. Et des abrutis avec des cerveaux qui baignent dans le gras, en amérique, y’en a une tapée qu’on voit pas venir. J’pince les lèvres, avise l’homme d’un regard amusé quand il commence à m’faire son cinéma. Faut dire que le coin est chouette et qu’on voit vraisemblablement qu’ici, quand on coule un bronze, c’est du vrai de vrai.

Evidemment mon cher, serez-vous capable de me parler de cette charmante bourgade durant notre visite ? J’dis ça d’une voix pompeuse et déjà chiante. J’aurais envie d’me donner des claques si j’me croisais comme ça. Mais là, j’en rigole parce qu’il en fait autant.

Faut dire qu’on est pas premier degré pour le coup, mieux vaut pas. Quant à la demeure qu’on cible, celle-ci a déjà de la gueule à l’extérieur. On traverse le jardin, et si j’ramasse rapidement une pomme pour la frotter contre mon haut, c’est finalement pour prendre le pas vers l’entrée toute trouvée. Facile ! Même si à travers la vitre sale, on voit pas grand-chose de ce qu’on va dénicher à l’intérieur.

Messire…

Je passe, je rentre, et fais quelques pas dans ce grand salon si haut de plafond qu’il en faudrait quinze comme moi pour toucher le haut. Mes yeux s’écarquillent de surprise, car si les appareils hi-fi marchent plus depuis longtemps, on peut quand même voir qu’y’a sacrément de la thune qui a été sacrifié là-dedans.

Putain d’merde…

Ça vient du cœur, très clairement. La misère est pas connue de tout le monde, et dans cet endroit trop grand, j’ai l’impression d’être minuscule. Je tourne sur moi-même, sans trop savoir où poser le regard. C’est finalement sur Jimmy que j’reviens, un peu comme une gamine hyperactive qui va pas tarder à faire une connerie :

Y’en a qui s’font clairement pas chier ! Bon sang, c’que j’aurais aimé naître avec une cuillère en or dans la bouche : Preum’s sur le lit king size avec les draps en soie !

Faut d’abord trouver la chambre pour ça, j’en ferais mon trempoline perso.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 610
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes EmptyLun 11 Fév 2019 - 22:00

Elle jouait à son jeu de promoteur et de visiteuse de propriété. Ils avaient à peine dépassé le jardin, que Jimmy sentait déjà qu’ils n’allaient pas être déçus. Derry trottait un peu derrière eux, reniflant les plantes autour de lui, qui ne semblait pas spécialement venir de Seattle. Quelque chose de plus exotique. Un charme comme on en fait pas. Des sous comme on en fait plus surtout.

Il entrèrent dans la maison, et se prirent un claque de beauté, de richesse, et d’élégance.
Il était bien dans cette maison. Comme un gosse dans un château, avec des chevaliers et tout le tralala qui va avec. Un adulte retombé en enfance peut-être.
Il avait toujours rêvé d’avoir une maison comme celle-ci, design, immense, propre, calme. Pas aussi poussiéreuse peut-être. Mais ça s’arrangeait.

Il regarda Yulia, pour voir aussi dans ses yeux une lueur d’incroyable. Ils n’étaient clairement pas chez eux, mais il leur en fallait peu pour investir les lieux. Elle se précipita pour chercher le lit qui allait avec le reste de la maison. Il la regarda amusé s’engouffrer à travers un porte à la recherche de la douceur satinée.

Quant à lui, il lui restait encore un instant à profiter de la vue. Un immense salon, avec une vue plongeante sur la côte. Des fauteuils et canapés se prélassaient dans le séjour, face à une télévision aussi immense que noire, ou une cheminée.
La cuisine donnait sur le tout.

Jimmy avait l’impression d’avoir été poussé en plein milieu d’un magasine de mode maison. C’était ses collègues qui en écrivaient, pas lui. Et écrire dessus sans y habiter devait avoir un goût âpre.

Sur ces considérations qui importaient désormais très peu, il parti à la recherche de sa dulcinée, kidnappée par les dédales de luxe qui s’étendaient sous leurs pieds.
Elle ne s’était pas évaporée bien loin. Il la retrouva allongée de tout son long, sur un lit qui faisait bien deux fois sa taille. La chambre était à l’image de la maison. Sobre, mais respirait le luxe. C’est dingue comme le plus simple des meubles paraît rapidement hors de prix en fonction de sa place.

- Alors mademoiselle, on s’amuse bien ? La demeure vous plaît ?

C’est vrai que cette baraque pouvait faire un bon quartier général, histoire de souffler entre deux traversées de la ville. Mais ils n’en étaient pas encore là.

Il prit son élan et s’élança, pour s’écraser dans le lit, à côté de Yulia, qui fut soulevée par le rebond du matelas, surpris qu’un poids apparaissent d’un coup. Jimmy sourit à pleines dents, avant d’éclater de rire.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1430
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes EmptyMar 12 Fév 2019 - 12:00
J'sais pas à quel moment j'laisse Jimmy en arrière pour m'aventurer dans cette barraque trop grande même pour deux personnes. Et j'sais pas dans quelle mesure on s'habitue à tout ce luxe. C'est limite indécent mais bordel, c'est cool aussi. Ca m'fascine vraiment, autant dire que j'aurais pas dit non si mes fréquentations avaient eu des endroits comme ça à partager. J'crois pas avoir connu ça dans ma vie d'avant, ou alors j'étais bien trop défoncée pour m'en rendre compte. Là, j'ai concrétement cinq ans, et j'suis dans une nouvelle demeure qui m'appartient pas, et j'ai l'droit de la visiter comme ça me chante.

C'était une trop bonne idée d'y aller. Au moins, on passe le temps, on s'amuse comme des gosses, on croit presque qu'on sera pas punis pour ce bonheur. Le lit trop grand pour moi aux draps de satins, je finis par le trouver et par me vautrer dessus. Baldaquin, confortable à souhait, je m'enfonce dedans comme dans du beurre, dans un soupir de soulagement. C'est doux, c'est chaud, ça contraste avec le froid des pièces laissées à l'abandon depuis des années maintenant.

Jimmy finit par débouler avec moi, et se vautrer à côté sur le plumard. J'sursaute parce que j'l'ai pas vu venir, et il m'affiche un air satisfait d'ses conneries, et j'lui balance un coussin à la figure pour m'venger. J'éclate de rire avec ça, parce qu'on est des enfants actuellement, et c'est c'que font les gosses :

Elle est pas mal ouais.

Elle est mieux qu'ça. J'suis persuadée que s'il se met au bout du matelas et moi d'l'autre côté, on sera pas capable de se toucher. Mais j'roule jusqu'à lui, lui volle un court baiser, avant de rire encore :

J'ai vu la salle de bain, c'juste dommage qu'l'eau marche plus parce que sérieusement... SERIEUSEMENT, c'est genre magique à c'niveau là : J'suis sûre, ça fait mousse et jacuzzi.

Mieux que ça même. Ca doit faire la vaisselle, le ménage, et réinstaurer la paix dans le monde. Quand j'me redresse, c'pour m'aventurer vers les commodes et voir à l'intérieur. Des vêtements d'homme, un gros pull dont je me saisis pour l'enfiler par-dessus mes affaires. Il tient chaud et il est doux. Y'a pas mieux.

On s'fait un cache-cache ? J'affiche à Jimmy un grand sourire : Tu comptes et j'me cache !

Evidemment. D'puis quand j'suis bonne joueuse en fait ? Jamais.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 610
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes EmptyMar 12 Fév 2019 - 12:52

Surprise par son saut de l’ange sur le lit, Yulia lui réplique d’un coup d’oreiller sur son grand sourire. Il encaissa le coup en riant d’autant plus. Deux mômes, dans une maison trop grande pour eux. Elle rigole à son tour, puis reprend son calme. Elle ne fait qu’acquiescer sa constatation. La maison est belle. Ils y sont bien, et c’est tout ce qui compte.
Pour la douche, c’est dommage, certes. Mais les riches, dans leur folie, pouvaient avoir entrepris les pires choses.

- J’y jetterais un oeil, parce que c’est possible que ça fonctionne. J’avais vu un reportage sur des riches qui pompaient l’eau des lacs plutôt que celle des villes, pour payer moins. Alors vu que le lac est en face… Si le filtre fonctionne… Pas d’eau chaude cela dit, enfin j’en doute. Mais promis, je regarderais les tuyaux. Monsieur le plombier est arrivé.

Ça serait beau que la douche marche. Il n’avait pas encore vu la salle de bain, mais il se doutait qu’elle devait être assez agréable. Il n’aurait pas dit non à un jacuzzi. Ça se négociait certainement.

Dans un excès de gaminerie, Yulia voulait jouer. Alors qu’il en soit ainsi, il était assez bon à dénicher les personnes. C’était son métier qui parlait. Il ferma les yeux

-  D’accord, alors dépêche toi ! 10, 9, 8….

Il entendit des pas courir au loin, se réfugier ailleurs, au loin dans la maison.

- 7, 6, 5…

Le silence était bien plus fort. Elle devait déjà être cachée quelque part. Pas très loin visiblement. Ou alors elle était très discrète.

- 5, 4, 3, 2, 1…. J’arrive !!

Il ouvrit les yeux, et se prépara à la chercher. Il ouvrit machinalement le premier placard qui lui venait sous le coude, mais il ne trouva que des vêtement du propriétaire. Il retira sa veste et ajouta une veste de costume bleu sombre, un peu trop grande pour lui.
Il s’engagea alors dans le couloir, sur les traces de sa proie.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Yulia Iojov
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1430
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes EmptyVen 15 Fév 2019 - 12:10
Alors, tu penses qu'y'a vraiment moyen ?

Bordel, ça tombe tellement pas dans l'oreille d'une sourde. J'ai grave envie d'un bain chaud. Et Jimmy vient ruiner ce p'tit rêve. J'fais genre ça m'touche pas, mais c'est comme être dans une bulle de confort et sentir celle-ci éclater soudainement. L'retour à la réalité est  brutal, j'l'aime pas tant qu'ça.

Heureusement, il s'prête vite au jeu que j'lui propose. Ma moue boudeuse s'troque contre un grand sourire joueur. Et quand il commence le décompte, j'me sens un peu prise au dépourvu. J'veille les deux premières secondes à c'qu'il triche pas, avant d'décamper à la vitesse de la lumière vers une cachette acceptable. J'sais pas comment, j'finis dans le couloir, arpente les lieux sans trop savoir où m'foutre. Dix secondes, c'est court.

Du coup, j'me fous comme je peux dans une grosse armoire blindée d'manteaux en tout genre. J'me sers, me recroqueville, arrive même à foutre un truc sur moi pour m'cacher dessous. J'ai tellement envie d'me marrer toute seule, sauf que ça m'ferait repérer bien trop vite. Et il commence à faire hyper chaud là-dessous. J'finis quand même par retirer c'qui me recouvre, entre-ouvrant à peine la porte pour regarder à l'extérieur ou il en est. J'l'entends vaguement, ouvrir des meubles, des salles, matter sous les lits.

Jimmy finit par arriver dans la chambre, à jeter un coup d'oeil d'abord sous l'sommier. Et avant qu'il s'approche trop près d'l'armoire, j'en bondis comme un chat en lui balançant un manteau à la figure :

Bouh !

Il est bon pour une mini-crise cardiaque, mais c'est trop drôle pour vraiment y échapper. Mon sourire est quasiment trop grand, j'en ai mal aux joues d'faire des bêtises comme ça. Y'a ici l'insouciance des jours faciles, une liberté qu'on peut qu'avoir à deux, avec l'envie d'essayer d'faire mieux à chaque fois. J'crois que j'suis heureuse. L'genre de sentiment qui m'envahit pas souvent, mais qui laisse une douceur sucrée en bouche.

C'est pas si mal.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 610
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes EmptyVen 15 Fév 2019 - 20:35

Depuis combien de temps ils trainaient ensemble ? Et comment ils s’étaient retrouvés là ?
Bonne question. Jimmy ne savait plus, et il avait arrêté de regarder sa montre, pour conserver le fil du temps. Il était perdu. Il ne savait même plus quel mois on était. Mais finalement, le temps, c’est pas si important que ça. Ils avaient la vie devant eux.

Et comment ils s’étaient retrouvés là ? Idem, bonne question. Leur vie suivait un peu le cycle des blagues qu’il faisait. S’il ne s’était pas rasé la barbe, seraient-ils tombés amoureux l’un de l’autre ? Pas sûr. Et maintenant ils étaient là, complètement par hasard. Mais ils étaient bien.

Jimmy pensait à tout cela en comptant, les yeux fermés, allongé sur le lit. Il entendait les pas pleins de malice foncer en dehors de cette pièce. Ils allaient bientôt être poursuivis par un monstre féroce.

Après avoir fouillés quelques meubles, il se dirigea vers une autre chambre, plus petite. Il jeta un oeil rapide sous le lit, puis se dirigea vers une armoire qui respirait un peu trop fort. Sur le point de l’ouvrir, une gamine dans un corps trop grand pour elle en surgit, en hurlant « BOUH ».

Pas vraiment surpris, Jimmy fit mine de s’effondrer au sol, dans un râle funeste. Il fut secoué de spasmes, comme un poisson hors de l’eau, avant de s’immobiliser, mort de peur.
Il ouvrit tout de même un oeil malicieux, regardant sa collège, poings sur les hanches, le regardant d’un air amusé.

- Oh mon dieu j’ai eu trop peur pour continuer à vivre. Je ne ferais que te ralentir, continues sans moi.
Attends.
Vivre c’est mieux tout de même.


Il se releva en déposant un baiser sur le front de Yulia, consternée par son âge mental qui ne s’élevait pas bien haut.

- Bon allez je veux jouer aussi !
À toi de compter !


Il attendit qu’elle ferme les yeux, et s’élança à son tour dans les dédales de la maison.
Il traversa les couloirs, et descendit des escaliers un peu trop grinçants, pour arriver dans une salle digne d’intérêt: la cave à vins.
Et il trouva encore mieux. Ce pour quoi il était venu. La cave était immense, mais pas spécialement remplie. Il y avait cependant des tonneaux vides, pour une raison étrange. Il souleva le couvercle sans soucis, et se glissa à l’intérieur, gardant un oeil sur la pièce, à travers le trou du centre.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Mômes   Mômes Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Mômes -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: