The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-12%
Le deal à ne pas rater :
Abattant WC avec fermeture en douceur HIMIMI
37.99 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez
- Karma isn't a bitch, it's a mirror -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2525
Age IRL : 31
MessageSujet: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptyVen 1 Fév 2019 - 10:59
30 Janvier 2019 - Seattle / Garfield High School


Pour aujourd'hui, la russe avait insisté pour partir seule afin de retrouver la mécanicienne du No Man's Land. Celle-ci - loin d'aimer les foules - devait l'aider à installer un système de silencieux fait maison pour sa moto, un petit plus presque indispensable quand on vivait dans un monde où trop de bruit était synonyme de bombe à retardement. Cuir sur le dos, flingues sous sa veste par dessus son débardeur blanc, paire de couteaux à sa ceinture et petit sac à dos à peine rempli : la dégaine habituel pour un court séjour chez les vagabonds. Pas de sweat à l'horizon, la tatouée comptait bien jouer la carte de la true russe bad ass avec Clarke, celle qui ne craignait pas le froid. Une fable qui lui servait également de masque pour jouer les dures à cuire, en réalité, elle se gelait les ovaires.

Sur la route, elle reprit un malin plaisir à aborder les virages bien connus à grande vitesse, une sensation qu'elle avait oublié avec son bras, handicap conséquent suite à sa confrontation avec les pillards. Quatre mois et la voila enfin à nouveau sur son petit nuage d'adrénaline. La nostalgie appelant de nouveaux souvenirs, elle s'accorda un petit détour pour prendre la direction du lycée, non loin de son point chute. Les kilomètres s'avalaient tranquillement et contre toute attente, ses pensées se noircissaient à mesure qu'elle avançait. Le lycée, le commencement de tout, la réelle et unique zone d'ombre étincelante d'une noirceur mouvante, de celle qui tiraient des gouttes de sueur glaciales d'un simple songe.

Arrivée sur place, elle admira un instant les restes de son ancienne maison carbonisé à souhait et abandonné depuis un bon moment. C'était calme, les nombreux rôdeurs de la zone avaient déménagés mais il y avait tout de même cette vibration qui rendait l'atmosphère pensante et oppressante. Un rôdeur dépourvu de jambes (le retardataire de la bande) et dont les tripes décomposées traînaient au sol telle une robe de marié lui souhaita la bienvenue à sa façon, en rampant doucement dans sa direction tout en râlant. D'un frisson de sourcils, elle secoua la tête et ralluma son engin, c'était bête comme détour, c'était une erreur, il fallait qu'elle arrive à tourner la page, un jour... peut-être. Pour l'heure, direction le No Man's Land, elle laissa le glouton démembré derrière elle et repartit vers sa destination finale dans un vrombissement de moteur encore peu discret.

Un jour, ils seront tous vengés, un jour...



JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptyVen 1 Fév 2019 - 18:00
SORTIR ! Bon dieu, ça y est elle avait encore la possibilité de faire une sortie hors de ce camp d'utopistes craignos. Sa place était bien dehors, un pied dehors, et non pas le cul entre deux chaises comme elle l'avait fait croire à cette "jardinière de légumes". Morgan était heureuse mais ça ne se voyait pas, comme d'habitude, rien ne montrait ce qu'elle ressentait. Pour elle sortir était comme pouvoir respirer sans aide d'un respirateur électrique. Ici c'était étouffant, dehors, même si l'air était le même l'ambiance était différente. Elle se sentait libre. Et tant pis si Ansel la rabrouait plus tard pour sa sortie, elle allait mieux, sa jambe aussi, elle mettrait une atèle en rentrant, là ça n'était pas "nécessaire", elle allait prendre l'air hors du camps et même hors de cette île maudite.

Mais comme ça semblait être une habitude chez ces péteux, la sortie ne s'effectuait pas seule. Soit, Zack était encore occupé à se prendre le chou avec la tirée à douze milles épingles de June, il devait faire son deuil aussi, et surtout, elle n'aurait pas aimé le faire sortir en prenant le risque qu'il puisse se faire blesser, se blesser. Après tout la grande tête blonde du groupe était aussi trop connue à son goût pour aller se balader dehors et encore plus dans Seattle. Alors cette sortie elle l'avait proposé à Nate, autant faire sortir le futur père de famille. Peut-être respirer un autre air que celui des hormones de sa blonde allait lui faire du bien. Elle avait convenu de ça la veille et comme d'habitude, comme ils étaient deux AD il fallait bien un Remnant à la con pour les accompagné; mais là Morgan ne savait pas de qui il s'agirait. Ce serait au petit bonheur la chance le lendemain.

La nuit fut courte, comme d'habitude, l'angoisse et ses monstres vinrent la cueillir plusieurs fois. Mais tant pis, elle sortait et levée aux aurores, la rousse se prépara, slim noir, gros pull à capuche, veste informe, Doc aux pieds. Parfait. Du moins, elle finit par prendre un bonnet à elle ne savait qui dans cette maison, tira en queue de cheval sa chevelure couleur feu et la dissimula sous le bonnet couvrant ses oreilles. Elle pris un sac et alla attendre Nate dehors avant de rejoindre en sa compagnie l'armurerie où là ils découvrirent, Michelle Chase, une tireuse d'élite et formatrice tir chez les péteux. Bien. Morgan pris ses armes, couteau japonais finement aiguisé, fléchettes, et Glock. Il faudrait songer à retrouver un Browning ou autre arme un de ces jours. Mais fin prête, elle suivit la militaire. Morgan expliqua le but de la sortie, se rendre dans Seattle, trouver du matos pour le camp. Bien. Ils iraient donc dans Seattle. A croire qu'ils avaient écumé ce qu'il y avait à côté. Bande de nazes.

Durant le trajet Chase parla du No Man's Land, Morgan connaissait de nom, elle n'y avait jamais mis les pieds et puis sa tignasse rousse ne passerait pas inaperçue, son visage non plus. Ou pas, après tout elle n'en savait rien. Mais Morgan écouta la blonde, avant de jeter un coup d'oeil à Nathan. La militaire décida alors, presque avec fierté de leur montrer un lieu. Garfield High School. L'université ok. Pourquoi les mener là !? Morgan n'eut pas besoin de poser la question, la tireuse d'élite y répondait, contant alors cet été où ils avaient mis ce lieu à feu et à sang. Les souvenirs revinrent en mémoire de la rousse, la fumée au dessus de la ville, puis peu de temps après cette vague d'Adams ayant ravagé le phare. C'était eux. Ca lui faisait une corde de plus à mettre à son arc. Chase ne venait pas de se rendre compte qu'elle venait de donner à la rousse des informations importantes. La militaire, stoppa la voiture et leur demanda de descendre pour leur montrer l'High School placée plus loin. Soit. Et puis continuer à pied c'était nettement plus discret. Approchant du lieu, elle sonda l'endroit, à nouveau aux aguets. Morgan était habituée au monde extérieur, elle y était bien mieux, plus habile. Et marchant donc elle en profita pour regarder Nate d'un air blasé. Ca allait être long...

Ou pas. Le bruit sourd d'un moteur de deux roues qui démarre ça ne ment pas, surtout dans un lieu aussi calme, où seulement quelques faibles râles perturbent un peu. C'était des sons ordinaire, contrairement à celui d'un moteur. Fronçant les sourcils, la rousse se stoppa. Ecouta avant de voir passer une moto, elle ne roulait pas encore assez vite pour ne pas distinguer l'individu. Putain ! La russe ! la connasse de russe !  Son sang ne fit qu'un tour, la surprise se mua en colère froide, dévorante et prête à déborder. elle l'avait vu avec les bouseux, elle allait lui faire payer. Roza. Une vieille amie, devenue vieille connaissance et désormais ennemie. Mais la question à se poser était, où allait-elle ?

"Roza. La moto, c'est Roza, elle était avec eux.... Il... Il faut la stopper, vite !"

La rage prenait le dessus, Morgan voulait la stopper, lui régler son compte une bonne fois pour toute. Elle était aussi prête à la suivre s'il le fallait.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptySam 2 Fév 2019 - 10:47
Karma isn't a bitch, it's a mirror


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Sortir... Même s'il respirerait le même oxygène qu'entre les murs d'enceinte, Nathan était plutôt serein à cette idée. Morgan lui avait proposé ça la veille, il n'avait pas dit non malgré l'état de May. C'était sans doute égoïste de la laisser seule, du moins les laisser seuls elle et le bébé qui poussait joyeusement dans le creux de son bide, mais le trentenaire en avait besoin. Encore trois mois plus tôt, il avait de compte à rendre à personne, enfin à personne d'autre qu'à Atkins ou Cole en ce qui concernait ses allées venues pour faire pérenniser Renton, mais désormais.... Y avait l'autre rouquine aussi glaciale que l'iceberg qui avait défoncé la coque du Titanic. Pas évident de trouver sa place parmi la peuplade de Remnants, moins évident encore de composer entre tout ce qui leur était tombé sur la gueule depuis ce fameux jour de Novembre. La grande tige était encore prostrée, endeuillée, Will tentait de faire bonne figure pour eux tous, Morgan l'avait mauvaise malgré ses gros efforts, Lance allait et venait à sa guise dans les rues civilisées, Vic avait pas tardé à se barrer comme elle avait l'intention de le faire bien plus tôt et lui.... Lui, May lui avait annoncé ce qu'il pensait pas lui arriver à nouveau.

Ce matin là, il profita de la fraîcheur de l'eau, glissa les paumes à ses traits puis soupira en se dépeignant dans le reflet du miroir. Y avait toujours cette sale impression qu'on matait par dessus son épaule. Toujours l'idée que ce mec, ou son putain de fantôme à la con, le lorgnait en attendant qu'à son tour il fasse un faux pas. Un jour il t'arrivera la même, la chance tournera, tu sais juste pas quand, c'est ça qui te mine.... Le journaliste soupira en redressant les mirettes sur l'hallucination là, dans le coin de la salle de bains, puis jeta un coup d’œil à May, encore endormie, dans la chambre voisine. Dégage, c'tu trouve pas la porte du paradis ou autre truc du genre où t'faire chier royal, c'pas une raison pour péter les grelots. Siffla-t-il en poussant la porte pour dévaler les marches, agripper sa veste de cuir qu'il enfila sur son sweat, puis rejoindre la rouquine sur le seuil extérieur. Sans un mot, Fuller enfila ses gants puis la suivit jusqu'à l'armurerie pour récupérer le S&W, le couteau qu'il fit tourner entre ses doigts avant de le caler dans l'étui à sa ceinture, pour mieux croiser le visage de la nénette qu'allait les chaperonner. Une militaire, putain de bordel à couilles, ils allaient sérieusement se taper une nounou pour un ravitaillement de base ? Elle avait peur de quoi l'autre glaçon ? Qu'ils se tirent loin en laissant les leurs derrière eux ?

Bref, le trio de la mort rejoignit l'une des bagnoles et quitta le fort pour les entrailles de Seattle. Sur la route, la dénommée Michelle leur évoqua le No Man's Land. Ouais il connaissait, c'était le palais des miasmes et de la crasse, pile l'endroit où on restait parce qu'on avait pas le choix, ce même endroit ou Vic l'avait retrouvé après plus de huit ans sans se voir ni même se parler. Le journaliste se contenta d'un sourire entendu à Cole et s'extirpa de la caisse quand l'autre la parqua à l'écart de la zone à explorer. Enfin, de ce vestige qu'elle tenait absolument à leur montrer pour leur prouver Ô combien leur « alliés » étaient des titans ou un genre de tribu sur-armée qui roulait sur tout ce qui leur passait devant. Un lycée en ruines qu'ils avaient mis à feu et à sang deux ans plus tôt. Fuller en roula des yeux et émit un rictus en jetant un regard à Morgan qui partageait visiblement son ressenti.

- Ouais on l'sait qu'vous avez tous des grosses couilles, l'problème c'est qu'vous les aviez oublié dans vos p'tins d'baraques d'bourges quand les pécores ont ram'né leurs sales gueules. Si Morgan ne disait rien, lui n'avait pas pour habitude de fermer sa gueule, ou si, en entendant le vrombissement d'un moteur qui l'invita à tourner la tête vers cette bécane, pas loin, que conduisait quelqu'un qu'il ne reconnut que parce que l'ex barmaid l'invita à le faire. Elle était avec eux ? Oh ouais, c'était l'une de la clique des brandisseurs de fourches, alors ouais, fallait agir. En un clignement de cils, il dégaina son flingue et tira une salve dans la direction de l'androgyne. S'il fit pas mouche, ni même ne toucha le véhicule, visiblement c'était surprenant et ça laissait l'occaz à Morgan, ou l'autre tireuse d'élite, de dégommer cette pétasse.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2525
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptySam 2 Fév 2019 - 11:34
La fine couche brillante présente sur la route, elle la connaissait bien. Glissante, elle était sans pitié en cas de geste brusque ou de coup de frein soudain. L'épaisseur de ses roues ne lui assurait pas la meilleure tenue de route pour un deux roues, mais elle était suffisante pour la russe qui savait très bien maintenir ses trajectoires et adapter sa vitesse en conséquence.

Deux rôdeurs en face, ils seraient faciles à esquiver, encore ne fallait-il pas que l'on lui tire dessus. Dans ce genre de scénario, la détonation puis le sifflement des balles suffisait à renverser la balance. Sous la panique, elle exécuta le coup de guidon de trop quand elle tenta vainement de s'engouffrer dans une petite rue dont les maisons devraient pouvoir la protéger des tirs. La roue arrière lui fit défaut et n'arriva pas à suivre son mouvement, elle glissa et amena la moto avec elle pour rencontrer la fraîcheur du béton sur plusieurs mètres. Pas de casque, ses réflexes s'occupèrent alors de protéger sa tête à l'aide de son bras tandis que sa cuisse dut subir le poids de la moto. L'engin glissa finalement plus loin qu'elle et la puissance de la chute l'amena dans un petit roulé boulé qui la sonna sur de bien longues secondes. Une série de flash l'avait aveuglé et le sifflement perçant dans ses oreilles l'empêchait de se redresser, son équilibre était touché. Son sang chaud quitta son arcade pour couler le long de son visage et gêner son œil, de quoi lui rappeler qu'elle était en vie.

"Chyort*..."

Le grondement des rôdeurs proche ronronnait maintenant dans ses os et l'odeur de putréfaction réveilla son instinct de survie, un bon coup de fouet. Pour le moment, elle en avait oublié les tirs et pour cause, un rôdeur opportuniste arrivait déjà à sa hauteur, il glissa à son tour pour tomber contre le treillis fraîchement déchiré à la jambe gauche de tatouée. La panique éloignée, elle dégaina immédiatement un de ses couteaux pour le planter en plein crâne et le repousser contre le bitume. Haletante, elle dévisagea le second dont la progression se faisait plus que dangereuse et rampa un moment en arrière. Ses jambes encore tremblantes et ses oreilles toujours sifflantes étaient un handicap conséquent et elle dut s'aider contre une voiture abandonnée pour se redresser. Un effort assez long et dont le deuxième glouton sut profiter pour arriver à sa hauteur. Retourner au corps à corps ne l'enchanta pas vraiment, pas de son état de choc, elle préféra miser sur la sûreté et dégaina son pistolet -celui muni d'un silencieux- pour tirer dans sa direction. Dans sa condition, il fallut trois balles pour réussir à viser la tête alors qu'il n'était plus qu'à deux petits mètres d'elle.

Les précédents tirs et cause de la chute lui revinrent enfin en mémoire maintenant que le premier danger était écarté, réveillant aussitôt une peur sourde chez l'encrée. Qui ? D'où ? Elle n'allait pas tarder à obtenir sa réponse....


"Chyort : Putain / Oh merde.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptyDim 3 Fév 2019 - 23:48
Chase laissa parler Nathan haussant simplement les épaules avant de répondre qu'elle n'avait fait qu'obéir à leur principe et dicton, les suivre ou mourir. Et ç'avait été la seconde option qui fut prise à cette époque. Mais aux yeux de Morgan ça n'avait pas tant changé, ils n'avaient pas tant changé, juste un ravalement de façade à ce qu'elle avait entendu dire par certains. Bandes de tarés aveugles, incompétents du ciboulot pour accorder leur confiance à une gonzesse aussi sèche que le désert de Gobi. Mais ça, la rousse se gardait bien de le dire. Elle gardait bien des choses pour elle, sauf cette vague de colère, cette vague ne faisant qu'un tour dans son corps. Le coeur frappant fort sa poitrine en la voyant elle. Russe reconnaissable sur sa moto loin d'être silencieuse.
Morgan avait bafouillait tant la surprise fut forte et la rage la prenant par coup sec. Michelle regarda dans la direction de la tatouée, avant de froncer les sourcils ayant un peu de mal à comprendre, mais cala son arme convenablement. Mais le plus surprenant fut d'entendre Nate parler et poser la question con, comme s'il répétait parce qu'il n'avait pas compris. La rouquine lui adressa un hochement de tête avant d'elle même sortir son Glock et en ôter la sécurité. Elle se savait douée, September lui ayant tout appris durant un an. Mais le journaliste fut plus rapide tout en manquant son coup. Cela provoquant un sifflement d'agacement de la part de la trentenaire.

Putain, il savait pas tirer ailleurs que dans une nana !? Morgan avait confiance en Nate, elle savait par expérience qu'ils formaient un bon duo en sortie. Mais là son piètre tir l'agaça fortement et elle l'écopa d'un regard noir. Laissant alors les deux sur le trottoirs, elle suivit du regard la surprise ressentie par la ruskov, suivie de sa chute de "motocyclette" à gros moteur. Elle était à terre cette conne. La colère était assourdissante, elle vrombissait dans ses oreilles, la prenant en tenaille. Ses entrailles se serraient, elle allait lui péter la gueule, la tuer même. Roza l'avait déçu. Roza avait osé toucher Zack il y a plusieurs mois. Même si par le passé elle avait considéré la tatoueuse comme une aie, désormais il en était tout autre.
La barmaid avançait d'un pas décidé vers le lieu de chute, mais se stoppa pour laisser la brune aux mains des Adams, Morgan n'interviendrait que si c'était nécessaire. Mais la voyant en premier lieu à terre sonnée, la rousse esquissa l'ombre d'un sourire, un dixième de seconde. Au final le tir foireux de Nate avait fonctionner pour prendre par surprise. Cependant elle vit aussi Roza se relever et ça ne lui convenait absolument pas. La colère toujours là, elle inspira profondément avant de sentir une main sur son épaule. La rousse se torna et vit Chase la retenir, elle fit un mouvement d'épaule pour se dégager de sa prise et braqua son regard dans celui du scribouillard.

"On a des comptes à régler, elle et moi, puis Renton et elle. T'es partant Nate ?"

L'ancienne barmaid savait dans un coin de sa tête qu'en agissant ainsi sans réfléchir, avec impulsivité, il y aurait des conséquences, et ces dernières seraient sûrement sanglantes. Mai tant pis, cette pétasse aurait ce qu'elle mérite. Morgan reposa son regard sur la tatouée et repris son avancée dans sa direction, remettant la sécurité de son arme et l'accrochant à sa hanche. Porter des gants en hiver ne servait à rien, surtout pour manier des armes, ça encombrait et gênait. Alors elle n'eut qu'à remonter un peu ses manches, et marcher plus rapidement. Elle avait la chance d'être encore sur ses deux jambes, tandis qu'un autre avait été carbonisé. Elle avait encore en travers de la gorge l'explosion de la maison, la perte de leurs biens. Morgan avait perdu les derniers souvenirs sentimentaux qu'elle détenait encore de leur ancien monde. La photo de ses parents, et la photo de ce nouvel an avec Stew et Zack. Elle en voulait à tous ceux qui avait été avec la pute tireuse de roquette.

La rage étant toujours là, l'adrénaline montant donc, Morgan vint à se retrouver près de Roza qui venait d'achever ce deuxième Adams en tirant avec difficulté. Affaiblie donc. Bien. L'observant longuement de son regard sombre, la voyant hagarde, la rousse en profita, fermant son poing droit et s'approcha, mettant force et colère dans le mouvement pour frapper avec un direct dans la mâchoire de la russe. Enfin, elle allait pouvoir régler ses affaires avec Roza. Même si cela risquait de réanimer des souvenirs douloureusement.

"Tu bouges j'te crève, Roza."

Le ton était froid, empreint de fureur. Elle était prête à la rouer de coups et la tuer de ses mains. Morgan n'avait pas peur de se salir les mains contrairement à d'autres chez le camp utopiste de la pète sec. S'il fallait tuer, elle tuait, si elle pouvait tuer, elle tuait. C'était aussi simple que cela, et là elle avait envie de buter la tatouée.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptyMar 5 Fév 2019 - 12:40
Karma isn't a bitch, it's a mirror


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Fuller la vit aisément cette œillade blasée que lui balança Mogo juste après son tir foireux, mais franchement pour ce que ça lui faisait ? Il s'en battait les grelots avec une tapette à mouches. Puis même s'il avait pas atteint sa cible, cette dernière fut au moins déstabilisée, surprise, même désarçonnée en un battement de cils. Voilà, même effet, peut-être même mieux que si la bastos lui avait troué le cuir à cette pétasse. Le cheval mécanique se vautra en un putain de vacarme qui résonna entre les murs ruinés de ce vieux bâtiment scolaire, s'échouant un peu plus loin avec sa cavalière qui devait sûrement voir des petits canards tournoyer au dessus de sa caboche. Enfin, si elle était pas déjà canée ou à se vider de son sang près d'une benne à ordures. Un beau smile de connard, satisfait de son effet, étira la commissure de ses lèvres et creusa les ridules qui soulignaient le coin de ses mirettes brunes.

- T'vois, même en m'foirant j'obtiens c'que j'veux mon cœur. La chance elle avait pas tourné comme l'autre gland de spectre lui avait balancé le matin même. Ce type, il savait même pas son nom, juste qu'il s'était bien battu et qu'il aurait dû fuir quand le journaliste lui en avait laissé l'opportunité. C'était de sa putain de faute s'il était mort, lui qu'avait voulu en finir avec un type plus sûr de lui. Virant ça de sa mémoire, Nate remonta la capuche du sweat contre ses cheveux bruns et emboîta le pas de la rouquine qui, déjà, s'activait vers l'accidentée. Faire gaffe à son cul c'était le mot d'ordre, puis même si Zack lui avait pas dit ça, il l'aurait fait parce qu'elle le savait Cole, il lui avait dit entre deux effluves de gnôle, elle était comme une petite sœur. Les grands frères étaient toujours surprotecteurs avec leurs frangines, exactement comme lui là qui avait davantage confiance en elle qu'en Vicky qu'il comprenait plus tellement depuis qu'elle avait foutu les pieds chez la bombasse Caribou. Carrément, t'm'prends pour qui ? Après Ken on va juste s'taper Barbie décalcomanies, c'top. Sourit-il en replaçant le S&W dans son holster, se munissant de son précieux couteau tout en observant l'autre mère Michelle qu'avait l'air suspicieuse. Quoi ? C'pas l'genre de méthodes d'tes potes ? T'veux faire quoi, lui d'mander si elle veut suivre ou bien ? C'genre de conne ça réfléchit qu'à la haine t'sais, t'étais pas là, mais ses potes ont tenté d'nous faire péter l'caisson à coup d'roquettes, donc lui botter l'cul c'juste un retour d'manivelle.

- Il faudrait la maintenir en vie, l'amener avec nous. Il éclata de rire. Pour ça fallait encore que Morgan la défonce pas avant. Je déconne pas Fuller, si elle était des membres du Ranch, l'avoir entre nos mains peut être un sacré avantage.

Ouais ouais, blablablablablabla, il en avait rien à foutre, ce qui lui importait c'était les miches de sa pote rousse, et le cul tatoué de l'autre, près de laquelle ils arrivèrent pour la voir en chier à buter un manouche, il passait au dernier plan. Enfin pour le moment c'était pas son matricule dont s'occupait l'ex barmaid, mais plutôt de sa petite gueule déjà marbrée par un filet de sang. Nathan en émit un rictus en laissant faire la jeune femme, elle pouvait bien se défouler un peu après des mois à se faire chier sec chez les habitants de « Métropolis ».

- Elle a bougé après la mandale, tu d'vrais lui en r'coller une ma p'tite chatte, elle a pas bien pigé j'crois. Si lui l'avait vaguement aperçue chez eux, Roza devait sûrement se rappeler de lui pour ce qu'il avait fait à l'un de ses potes. Profitant de la faiblesse de la brune à cheveux courts, il s'accroupit à sa hauteur, les avant bras ballants contre ses genoux fléchis, le couteau serré entre les doigts. Hey hey hey... C'Roza donc, j'crois pas qu'on s'soit d'jà vu mais, t'vas faire c'qu'elle te d'mande, sinon... Moue inversée aux lèvres, comme déçu de devoir agir de la sorte alors que ça le gênait pas le moins du monde, Nate haussa les épaules en redressant l'arme devant les yeux en trous de pine de la blessée. J'filerai un coup d'main aux manouches du coin, z'auront pas b'soin d'se faire chier à t'ouvrir le bide pour t'bouffer les tripes. Mais malheureusement pour toi, j'pense que tu crèveras pas d'suite. Alors, d'jà, t'vas nous dire où sont tes potes les pécores là, c'sera déjà un putain d'bon point pour ta jolie p'tite gueule.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2525
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  EmptyMer 6 Fév 2019 - 12:34
Des bruits de pas derrière elle, ils sont à peine perceptible avec le brouhaha qui lui retourne le crâne, juste assez pour qu'elle tourne la tête. Ses esprits pas encore totalement retrouvé, c'est une baigne qui vient aussitôt lui défoncer la mâchoire, une patate qu'elle n'a pas vu venir et le claquement de ses dents du au le choc coupa sa lèvre en route. Elle titube et trébuche contre la jambe d'un cadavre pour se retrouver à nouveau les fesses contre terre. Le flingue dégainé un peu plus tôt termine aussi sa course un peu plus loin au sol, fait chier. Elle relève précipitamment le museau vers Morgan quelle foudroie du regard, ses iris coulent ensuite vers les renforts, en particulier le type désagréable qui l'ouvre beaucoup trop à son goût et qui s'approche en petit péteux bien confiant.

Elle surjoue la sonnée tout en s'efforçant de calmer la haine qui gronde en elle. Trois, tous armés, et les deux plus proches ont rangés leurs flingues, ils sont fous ? Elle était clairement sous-estimée pour le coup, tant mieux, c'est ce qu'elle a toujours cherché en se cachant derrière le masque de la russe puérile et impulsive dans ses rapports avec les autres.

Le connard s'abaisse pour arriver à sa hauteur, couteau en main, il déblatère son blabla d'intimidation et lui pose enfin une question, une vraie. La réponse ne tarde pas à se présenter : "Dans ton cul." La slave marmonne en retour ce qui semble être un semblant de réponse, elle parle volontairement à voix basse de façon presque inaudible en sur-jouant la grande traumatisée et sonnée. En réalité, elle attend patiemment que l'homme se penche un peu plus pour l'entendre. Une fois assez proche, elle lâche toute l'adrénaline qui s'est gentiment accumulée et attrape avec fermeté le poignet de l'homme qui tient l'arme. La demie seconde suivante, elle le baisse d'un coup en direction du sol, quitte à lui retourner le poignet en route en prime. Et paf : coup de boule en plein dans le nez. "T'parrrles trrrop." Next ! Elle se lève d'un bon, prête pour le suivant. Ah non, pas de suivant, y a le canon de Michelle qui se dresse dans sa direction, ça change du couteau de Nate ou du poing de Morgan, ça, ça coupe l'élan, d'un coup d'un seul. Elle en retire doucement la main qui s'est posée mécaniquement sur le manche de son deuxième flingue, celui qui repose dans son holster. "T'peux baisser ça l'temps que je m'occupe de p'tite chatte ? Ce serrra rrrapide, prrromis." Merci Fuller pour le surnom, il est adopté ! Elle fait encore un peu la maline, mais ça, c'est juste en surface, à l'intérieur, ça bouillonne, un drôle de mélange entre crainte et peur qui lui ronge les entrailles. Trois contre un, si il n'y avait que les poings, elle aurait une petite chance de s'en sortir en les prenant un par un, mais, l'homme a inventé la poudre....


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Karma isn't a bitch, it's a mirror    Karma isn't a bitch, it's a mirror  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Karma isn't a bitch, it's a mirror -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: