The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- In the sandstone of memories -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyDim 27 Jan 2019 - 7:24
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Début Juin 2018 – Issaquah Ranch

Quelques jours seulement, quelques jours à peine qu'elles étaient posées ici, sur les terres d'un vieux Ranch remis en état par le groupe qui l'avait choisi pour abri. Un an plus tôt elle était dans cette situation, à la tête d'une troupe de gens qui, il lui avait semblé pourtant, lui faisaient confiance. Malgré tout il avait suffit d'un faux pas, d'une horde dont on ne contrôlait rien, pour que ces mêmes personnes jugent bons de la bannir. Addison l'avait encore en travers de la gorge, et souvent elle pensait à toutes ces personnes, là depuis le gymnase de Chicago, là auprès d'elle qui avait tenté de faire au mieux par les temps sombres qui courraient. En les observant eux, les ranchers, elle revoyait certains faciès qui perduraient dans sa mémoire. Jazz, d'autres encore, la plupart de ceux qui jusqu'au printemps 2017, avaient réussi à se reconstruire dans un monde particulièrement violent et macabre.

Une cigarette aux lèvres, les aviateurs sur le nez, Addison recracha la fumée qui se baladait dans ses poumons. La vie semblait paisible ici, du moins elle l'était avant très certainement. Avant que d'autres hommes trouvent judicieux d'abattre leurs mauvaises cartes pour asservir des semblables qui n'avaient rien demandé, rien fait pour subir pareille situation. Ashley et Lily avaient été franches avec elles deux, et bien que l'ambiance n'était pas celle qu'elle aurait pu apprécier en se greffant à eux, toutes ces personnes tentaient encore de tenir debout malgré la haine et l'asservissement qui planait au dessus de leurs têtes. Si Harper avait accepté, ce n'était que parce que Erika en avait besoin. Si elles avaient continué, gardé ce rythme difficile qu'était l'errance sans point de chute, alors la jeune femme n'aurait sans doute pas tenue plus de deux jours. C'était pour elle oui, pour Madsen qui, bien qu'elle ne l'était pas et ne le serait jamais réellement, était comme la fille qu'elle n'avait jamais eu.

Caroline, le médecin attitré du groupe, avait fait le nécessaire pour la requinquer. Ça ne faisait donc que quelques jours, cinq pour être exact, mais déjà les joues de Rika reprenaient cette teinte rosée qui caractérisait sa fraîcheur naturelle. D'après Menfins, elle pourrait enfin prendre l'air, sortir un peu, quitter ce qui lui servait de chambre et l'avait préservé durant cette petite semaine, pour à nouveau agir et faire à sa guise. Voilà pourquoi la rouquine terminait sa cibiche sous le porche, plus anxieuse que d'accoutumé uniquement car elle lisait cette crainte, cette rancœur et le deuil, sur les visages fermés des membres qui allaient et venaient dans le domaine. Ils avaient perdu deux des leurs quelques jours plus tôt. Axel et Megan d'après ce qu'elle avait entendu dire, il n'était donc pas étonnant que la faucheuse semble rôder sur les terres ensoleillée, autant que son amie l'angoisse qui, elle, se plaisait à sourire en dardant son regard sombre sur ces personnes n'ayant pas perdu que deux des leurs, mais aussi leur liberté. Si elle n'avait eu ce caractère, la trentenaire aurait laissé agir Caroline, sa nièce reprendre du poil de la bête, et aurait remercié Elena et Ashley pour ensuite reprendre la route. Mais à chaque travail un salaire se méritait, davantage encore que quelques bras supplémentaires pouvaient servir si, toutefois et comme elle l'imaginait après avoir écouté la jeune mère de famille, dont l'enfant était retenue en otage chez ce groupe de connards, ils se rebellaient un jour prochain. Perdue dans ses songes, elle tourna doucement le nez quand enfin elle la vit quitter la salle commune.

- Tu t'sens mieux ? Chaque jour depuis cinq la même question, néanmoins aujourd'hui, oui, le visage radieux de sa nièce semblait retrouver ses teintes d'origine. Mieux au point d'aller faire un tour ou …. Mieux, à peine pour m'dire qu'fumer c'est mauvais pour moi ? Plaisanta-t-elle en terminant le mégot qu'elle écrasa sous sa semelle pour ensuite le balancer dans le pot empli de terre à quelques pas de l'entrée.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Erika P. Madsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: M9 + étui / couteau de survis + étui
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 12/01/2019
Messages : 222
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyLun 28 Jan 2019 - 12:28
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Début Juin 2018 – Issaquah Ranch

Trois années où le monde avait cessé de tourner correctement, les choses qui se baladaient impunément partout dans le monde devenaient le cadet des soucis principaux d’Erika. Surtout durant ces mois de errances difficiles. Même si elle avait senti que son sang continuait d’être pompé par un coeur fatigué, la brunette ressemblait plus à un macchabée qu’à un être humain. Durants des mois, la Harper et la Madsen s’étaient mises en quête de retrouver Meredith et John, les parents de la plus jeune. Elles ne savaient pas ce qu’elles allaient trouver mais il n’était plus question de rester au Refuge, alors c’était le moment où jamais. Erika n’aurait jamais quittée sa tante, pour rien au monde elle aurait décidé d’écouter son coeur plutôt que la raison et pourtant, Jax lui manquait terriblement. Dans un lit aménagé pour les malades, Erika se sentait beaucoup mieux. Cinq jours lui avaient été indispensable pour se remettre sur pied. Cela n’avait pas été facile mais les douleurs s’en étaient allées et les forces étaient revenues. Toutes. Elle pouvait sentir ses orteils, sa plante des pieds jusqu’à même ses talons. Une sensation qu’elle avait cru perdre à continuer de garder ses godasses aux pieds, jour et nuit. Le manque de sommeil n’avait pas aidé, même si elle avait parcouru les USA avec sa tante, elle ne se sentait pas en sécurité pour autant. Toujours est-il qu’elle avait décidé de mettre un pied parterre sans qu’une assistante lui soit recommandable. La veille, Caroline semblait beaucoup plus positive sur son état actuel que dans celui qu’elle l’avait récupéré alors elle s’était lancée. Un pas par un pas. Ses jambes pouvaient la porter et son équilibre n’était plus aussi précaire. Erika était enfin en toute possession de ses moyens et cette sensation fit accélérer son rythme cardiaque tandis qu’un sourire confiant s’afficha sur son visage.

Dehors, elle ne savait pas ce qu’elle allait retrouver. Lorsqu’elle était arrivée, Erika était beaucoup trop faible pour prêter attention à ce qu’il y avait autour d’elle. Tout ce qu’elle savait, c’était ce qu’on lui avait dit pour la rassurer, la calmer surtout lorsqu’elle ne voyait pas sa tante dans les parages. La Madsen était en sécurité et pour le moment, c’était tout ce qui comptait. Maintenant habillée et chaussée, elle pouvait se permettre de sortir et ce fut en ouvrant la porte qu’elle fut un peu aveuglée par le soleil, ses rayons agressaient ses pupilles qui se rétractèrent violemment. Un éclair blanc l’empêchait de voir plus loin qu’à distance d’un bras, seul l’odeur familière de tabac lui fit plisser le nez. En plaçant une main en visière au dessus de ses yeux, elle orienta son regard vers l’origine et elle croisa le regard de sa tante : « Tu t'sens mieux ? - Beaucoup mieux ! » La Harper ne perdait jamais de sa superbe, sa nonchalance et son charisme faisaient rêver la Madsen qui avait très vite pris exemple sur cette dernière. « Mieux au point d'aller faire un tour ou ….»  En réponse, Erika inspira l’air à plein poumon et toussa : « Mieux, à peine pour m'dire qu'fumer c'est mauvais pour moi ? - Plaisante va ! Mais un jour, tu cracheras tes poumons par la bouche ! » retourna la Madsen, sur le même ton plaisantin quoiqu’une part de vérité tournait autour du silence qui suivait cette phrase : « Je ne dirais pas non pour une promenade ! » Maintenant qu’elle pouvait voir ce qui l’entourait, elle aimerait pouvoir faire le tour du camps : « T’as fait le tour ? Ils n’ont rien de zarbi ? » demanda t-elle plus doucement lorsque deux filles passaient devant elles. Elle pouvait se montrer méfiante après tout ce qu’elles avaient jusqu’à présent.


made by LUMOS MAXIMA



Quand tout fout le camp !
©crackintime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyMer 30 Jan 2019 - 3:52
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Elle allait déjà mieux ouais, sans quoi elle ne lui aurait jamais rétorqué quelque chose de son cru, néanmoins, et même si elle avait raison, Erika devrait encore supporter de la voir une clope entre les lèvres. De temps à autres, lorsqu'elle n'était pas à cour de tiges nocives. Elle sourire éclaira donc son visage tanné par le soleil et les épreuves. Addison portait encore les marques de longs mois d'errance, mais déjà ces dernières disparaissaient peu à peu au profit d'autres rides d'inquiétudes. Se redressant, histoire de pousser la plus jeune à lui emboîter le pas, afin de faire le tour de la bâtisse principale, elle secoua le minois en émettant un rictus nasale. Zarbis ? Non, ils étaient juste fermés, méfiants et surtout en deuil pour la plupart. En somme le lot de tous clans soumis aux directives d'un autres ce croyant bien plus fort et tenace. Elle ne les avait pas encore vu, mais d'après Ashley et Elena, ces sales connards venaient leur arracher vivres, médocs et autres munitions en fin de mois ou début de celui qui succédait. Elle aurait donc l'occasion d'observer ces tanches de salopards.

- Rien d'étrange non, juste... Elle se tut en croisant l'un des membres au regard vide puis le suivit des yeux avant de les braquer dans le gris de ceux de sa nièce. Ashley et Lily nous l'ont dit, c'était pas l'meilleur moment pour s'joindre à eux, ils sont asservis à une bande de sales bâtardés, le genre qui zigouillent si on n'fait pas leur quatre volontés.

Erika en avait conscience en la « poussant » a accepter le toit que leur proposait Ashley, mais peut être n'avait elle pas envisagé rester comme Harper imaginait le faire. Ce n'était qu'un retour de manivelle, dans le bon sens du terme, ces gens avaient usé de leurs ressources pour maintenir Madsen en vie, pour la retaper, pour la nourrir elle même tout autant, alors se tirer n'était pas au programme et ça, la trentenaire comptait bien en parler avec la plus jeune. Après quelques pas dans l'herbe sèche, qui portait encore les stigmates du passage des enfoirés de service, Addison s'arrêta à distance raisonnable du Ranch, près des bois qui entouraient le domaine. Le soleil tapait, néanmoins elle repoussa les solaires de son nez au sommet de ses mèches rousses.

- J'sais qu'j'ai dit que plus jamais j'me mêlerai des affaires d'autres personnes mais …... Elle pinça les lèvres en avisant le bâtiment, les quelques hommes et femmes dont les faciès étaient à des kilomètres de la joie qui devait encore les inonder au début du mois de Mai. j'pense qu'on devrait rester, les aider. Ils ont Caroline pour médecin, c't'une vétérinaire mais toi, toi tu peux l'aider et moi... J'ferai ce que je sais faire de mieux si Ashley et Elena m'font confiance. Si, effectivement, si ces deux femmes lui faisaient confiance car, jusqu'ici, il lui semblait que Ashley, qui savait sa petite fille aux mains de ces raclures, et Caroline son conjoint avec elle, attendait un signe, quelque chose, pour enfin agir. D'après ce qui se disait ici, ce que Harper avait pu entendre, ils ne savaient pas même où se trouvait la planque de ces enfoirés de première. Sans ça, impossible d'imaginer se rebeller, impossible quand on avait conscience que lorsqu'ils venaient récupérer ce que le Ranch leur devait, ils étaient plutôt nombreux, même bien armés, et que toute tentative de soulèvement équivaudrait à condamner l'un des otages qu'avaient fait ces connards. Deux conjoints étaient chez eux, celui de Menfins et celui d'une jeune femme nommée Eileen. La fille d'Ashley, Hope, un ex libraire du nom de Ludwig ainsi qu'un prénommé James. Cinq personnes donc, cinq personnes dont la vie ne tenait qu'à un fil et aux bons échanges que ceux du Ranch tenaient avec leurs oppresseurs. Ils sont clean mais paumés, peut-être que des regards extérieurs leur permettront d'avancer, d'garder l'espoir l'temps qu'ils trouvent de quoi s'dégager du joug d'ses sales cons.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Erika P. Madsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: M9 + étui / couteau de survis + étui
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 12/01/2019
Messages : 222
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyJeu 7 Fév 2019 - 7:48
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Début Juin 2018 – Issaquah Ranch

La Madsen ne se gênait pas pour démontrer à sa tante qu’elle n’avait pas changé d’avis quant à sa mauvaise habitude de fumer. Elle ne comprenait pas ce vice et n’y voyait que des inconvénients, encore plus lorsqu’il s’agissait de vivre un manque inutile lorsque ça venait à manquer. C’était claire qu’à un moment donner, le stock de clope allait vite s'amenuiser jusqu’à disparaitre de la surface de la Terre. Toujours est-il qu’Erika voulait se dégourdir les jambes et se joindre à Addison pour un petit tour afin de visiter le clan qui les avait sauvé. Cela dit, il n’était pas très convaincant au vu des mines tristes qu’ils affichaient tous, ou l’air hagard qui poussa la jeune femme à demander la situation. Etaient-elle encore tombées sur des fous ? Des inconscients, des novices ? Avaient-ils déjà connu l’extérieur ? A en croire ce que lui disait discrètement la Harper, la situation était bien plus grave : « Rien d'étrange non, juste.. » Un petit sourire timide qui n’eut que pour réponse, la tristesse, le deuil se lisait sur leur visage : « Ashley et Lily nous l'ont dit, c'était pas l'meilleur moment pour s'joindre à eux, ils sont asservis à une bande de sales bâtardés, le genre qui zigouillent si on n'fait pas leur quatre volontés. » Elle acquiesça en se souvenant des paroles de ses hôtes à qui elle avait demandé de l’aide et l’asile : « Ah ouais, ils n’ont pas rater l’occasion de reprendre la même affaire d’avant, les plus pauvres payent encore pour les plus riches...» souffla Erika qui comprenait et maintenant ressentait une profonde amertume pour cette histoire.

La marche les menèrent près d’un bois, la distance était plus que raisonnable à tel point qu’elles n’avaient plus besoin de chuchoter. Addison le savait depuis un moment puisqu’elle s’était arrêtée et avait retiré ses lunettes de soleil qu’elle chérissait pour les poser dans ses cheveux roux : « J'sais qu'j'ai dit que plus jamais j'me mêlerai des affaires d'autres personnes mais …..» Erika connaissait sa tante et elle n’aurait pas eu besoin de terminer sa phrase qu’elle l’avait déjà compris. Après un bref regard que la plus jeune suivit malgré elle, Addison continua : « J'pense qu'on devrait rester, les aider. Ils ont Caroline pour médecin, c't'une vétérinaire mais toi, toi tu peux l'aider et moi... J'ferai ce que je sais faire de mieux si Ashley et Elena m'font confiance. » Hochant la tête, elle pouvait effectivement les aider avec les connaissances qu’elle avait acquis durant ses années d’étude mais dire qu’elle avait de la pratique, c’était vraiment un point faible pour la jeune femme. Heureusement, l’interne lui avait permis de maîtriser les bases et les moyens élémentaires pour des soins : « Ils n’ont pas hésité à nous venir en aide, je suis d’accord pour ne pas les laisser tomber ! » conclua Erika, beaucoup plus pour elle-même que pour satisfaire la décision prise par sa tante. En regardant autour d’elle, à nouveau, elle fut quand même reconnaissante d’avoir ses murs, ses alliés mais également, la cadette de sa mère auprès d’elle. Elle remarqua qu’il n’y avait même pas de regards curieux, ils étaient juste éteint. En voyant qu’elle examinait les lieux et les personnes y vivant, Addison voulu rassurer sa nièce : « Ils sont clean mais paumés, peut-être que des regards extérieurs leur permettront d’avancer, d’garder l’espoir l’temps qu’ils trouvent de quoi s’dégager du joug d’ses sales cons. » Ce n’était pas faux et l’aide soignante était loin de pouvoir comparer leur situation passée. Elles n’avaient jamais en danger de pillage ou d'asservissement. Pour elle, il n’existait rien d’autre qu’eux et pas des clans de survivants aussi nombreux pour penser à jouer les maîtres du monde : « T’as un plan ? » demanda alors Rika qui connaissait sa tante et si cette dernière ne le disait pas tout haut, elle carburait au diesel : « Je veux dire, ils viennent piller mais alors pourquoi, ils ne se rebiffent pas ? » demanda Erika qui n’avait encore pas eu connaissance de l’enjeu qui les tenait par les couilles : « Y’a aucun moyen de retourner la situation ? » demanda t-elle alors qu’elles avaient repris la marche.


made by LUMOS MAXIMA



Quand tout fout le camp !
©crackintime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyVen 8 Fév 2019 - 5:08
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


A l’abri des regards, et oreilles indiscrètes, Addison l'écoutait reprendre. Elle était à peine remise, mais prête à aider encore. La voir si sûre d'elle, si déterminée, lui incombait une certaine fierté. Plus de trois ans à n'évoluer qu'avec elle, à n'avoir qu'elle comme accroche en rapport avec ceux qui lui avaient donné la vie, et Erika était comme sa propre sœur, sa propre fille peut-être, aussi impliquée qu'elle pensait ne plus l'être pour d'autres qu'elles deux. Il leur fallait un plan effectivement, Madsen lui demandait d'ailleurs si elle en avait un tout chaud, tout frais, taillé sur mesure pour éviter à ce groupe de passer sa survie à trimer pour d'autres qui n'avaient que le mérite d'avoir des armes en nombre suffisant afin de les soumettre à leur volonté. Ça se dessinait lentement sous sa crinière rousse, depuis cinq bons jours, pour autant est-ce que Ashley ou Elena auraient suffisamment confiance pour l'écouter, tenter leur chance alors qu'elles avaient perdu beaucoup un mois plus tôt ?

Lèvres pincées, la trentenaire réfléchit un moment, laissant à sa nièce le loisir de reprendre avant même qu'elle ait répondu à sa première interrogation. Pourquoi ? Addi redressa ses yeux clairs dans ceux tout aussi limpides de sa cadette. Erika n'avait pas toutes les ficelles pour connaître les raisons de l’inaction de ce groupe, mais il y en avait belle et bien.

- J'ai pensé la même chose à peine Ashley et Lily nous ont parlé d'leur situation, j'me demandais pourquoi ils agissaient pas, pourquoi n'pas prendre à revers ces salops quand ils venaient réclamer leurs courses mais.... Harper reprit la marche pour s'enfoncer un peu plus dans les bois alentours, les bras croisés sous la poitrine. les connards qui sont v'nus avant qu'on débarque toi et moi, ils ont embarqué des gens d'ici. Elle en avait entendu parlé, d'autres ayant besoin de parler pour apaiser le poids qui pesait sur leurs épaules, s'étaient confiés sans penser mal faire. Ils n'avait pas mal fait d'ailleurs, Addison ne les trahirait pas, ce n'était pas son genre, pas une seconde. La p'tite fille de Ashley et Jon est chez eux, le mari d'une jeune femme, et trois autres personnes encore. Elle serra les poings puis redressa le visage pour voir le soleil au travers des feuillages qui masquaient partiellement le ciel au dessus d'elles. Un soupir se fit la malle, soulevant même ses épaules. S'ils s'rebiffent ces enculés tueront ces gens, c'est clairement pas l'genre de personne qui menace sans agir vraiment, tu piges ? Le clan ennemi faisait ce qu'il disait, il se contentait pas de menacer pour faire peur ou obtenir, ils agissaient et se foutaient de devoir tuer pour régner. Savent même pas où est leur p'tin de planque, personne sait.... Donc pour l'moment tout c'qu'on peut faire c'est attendre que l'vent tourne, mais pas attendre sans rien foutre. Reprit-elle avant de tourner les cils dans la direction du regard de Madsen. Ils feront rien sans confiance en eux, et ces bâtards les ont privé d'ça, ils les ont achevé, faut qu'ils aient confiance en eux, faut qu'ils soient prêts et unis, même s'ils sont pas aussi nombreux qu'cette bande de cons, s'ils s'y opposent quand une faille s'présentera, alors ils pourront à nouveau jouir d'leur liberté. L'vent tourne toujours. Elle en était certaine, un jour ou l'autre ils sauraient, un jour ou l'autre ils seraient prêts. Même si c'était dans trois mois, un an, s'ils se battaient, s'ils étaient prêts, alors ils récupéreraient ce qui était à eux encore un mois plus tôt.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Erika P. Madsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: M9 + étui / couteau de survis + étui
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 12/01/2019
Messages : 222
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyMer 13 Fév 2019 - 16:14
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Début Juin 2018 – Issaquah Ranch

Quand Addison lui confirma qu’elle n’était pas tombée à côté dans ses nombreuses réflexions parmi toutes ses informations, elle sourit mais n’en perda pas moins sa concentration. Avec sa tante, elle avait mené un groupe ensemble et n’avait fait qu’une dans leur compétences respectives. Ici, il n’était pas question de contrôler quoique ce soit mais de réfléchir à l’aide qu’elles pouvaient leur apporter et surtout, si elles pouvaient leur être utile. Au fond d’elle, Erika savait qu’il était plus qu’évident qu’elles resteraient : « J'ai pensé la même chose à peine Ashley et Lily nous ont parlé d'leur situation, j'me demandais pourquoi ils agissaient pas, pourquoi n'pas prendre à revers ces salops quand ils venaient réclamer leurs courses mais...» Elles s’enfoncèrent dans le bois et la brune écoutait avec beaucoup intention : « les connards qui sont v'nus avant qu'on débarque toi et moi, ils ont embarqué des gens d'ici. » A cette information, l’urgence se lisait directement dans le regard de l’aide-soignante. C’était de l’esclavage, rien d’autre : « Quoi ?, elle s’était presque étranglée sous la surprise - La p'tite fille de Ashley et Jon est chez eux, le mari d'une jeune femme, et trois autres personnes encore. - Putain… » Pendant qu’elle sentait sa tante bouillonnait comme une cocote minute à la limite de la fusion, Rika prenait tout juste la température et elle commençait déjà à monter. Alors évidemment, il était incensé qu’elle n’ajoutait pas son incompréhension quant au non-agissement du ranch mais la réponse sortit après un soupir de sa tante : « S'ils s'rebiffent ces enculés tueront ces gens, c'est clairement pas l'genre de personne qui menace sans agir vraiment, tu piges ? » Elle lâcha un grognement affirmatif. Elle se sentait bête d’avoir été aussi nulle concernant le risque que d’agir importait. « Savent même pas où est leur p'tin de planque, personne sait.... Donc pour l'moment tout c'qu'on peut faire c'est attendre que l'vent tourne, mais pas attendre sans rien foutre. » De nouveau, elle acquiesça, soutenant le regard de sa tante sans sourciller, elle connaissait sa tante par coeur : « Ils feront rien sans confiance en eux, et ces bâtards les ont privé d'ça, ils les ont achevé, faut qu'ils aient confiance en eux, faut qu'ils soient prêts et unis, même s'ils sont pas aussi nombreux qu'cette bande de cons, s'ils s'y opposent quand une faille s'présentera, alors ils pourront à nouveau jouir d'leur liberté. L'vent tourne toujours. » Elle quitta le regard de son mentor en direction du clan et même si elle ne connaissait encore pas beaucoup de personne mis à part Caroline, Ashley et Lily, elle était déjà prête à suer pour eux.

made by LUMOS MAXIMA



Quand tout fout le camp !
©crackintime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories EmptyMer 20 Fév 2019 - 7:28
In the sandstone of memories


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


La surprise se lisait dans les prunelles grises de sa nièce, la surprise mais tout autant le dégoût concernant une race, soi disant supérieure aux bêtes, qui après avoir tant évoluée revenait aux prémices de ce qu'elle avait été. Esclavagistes, tortionnaires, oppresseurs, on pouvait coller ce clan de mes deux dans maintes et maintes catégories, toutes lui allait parfaitement, néanmoins Harper préférait encore les affubler de surnoms bien moins enjôleurs ou travaillés. Ce n'était rien de plus que des sales bâtards aux ego plus gros que cette foutue planète mourante. Des tas de personnes agissait ainsi à l'époque, cependant les lois régissaient suffisamment le monde pour leur éviter de pulluler comme des putains de cafards dans une cuisines insalubres. Désormais, sans lois, sans justice, il n'y avait plus aucune chaîne pour retenir ce genre de spécimens aux idéaux tranchés et barbares.

A nouveau un soupir fila ses lèvres. Erika la suivait, elle en avait conscience, et même si ce n'était pas ce qu'elle imaginait faire en tombant sur ces deux femmes, sur Ashley et Lily, à l'heure actuelle c'était important, nécessaire. Si d'autres auraient pu passer leur chemin sans se soucier du sort de toutes ces personnes, après avoir grassement obtenu leur aide, la rouquine n'était pas faite de ce bois là. L'égoïsme ne faisait pas parti d'elle, bien au contraire et ce même si elle avait tenté de s'en convaincre depuis leur exclusion du groupe qu'elles avaient tenu à bout de bras depuis le début de ce calvaire.

- Ce sera pas sans risque, et toi et moi on sait aussi qu'ce sera pas sans morts mais.... S'ils veulent s'relever y a pas le choix face à des mecs pareils. Elle ne les avaient jamais rencontré encore, mais cela ne tarderait plus étant donné la fréquence des allées venues de ces tyrans du nouveau monde. Addison glissa la main sur l'épaule de Madsen, lui offrit un sourire et inspira pour ce qu'elle s'apprêtait à dire. Rares étaient les moments où elles en parlaient, ou elles évoquaient ça, néanmoins oui, même si elle aurait pu en crever de trouille, la mère de cette gamine – qui n'en était pourtant plus une – aurait été fière. Ta mère serait fière de toi, moi j'le suis même si ça compte sûrement un peu moins. Son bras s'enroula autour des épaules de la cadette et elle déposa un rapide baiser sur ses cheveux. Les démonstrations d'affection c'était pas son truc, pourtant après avoir failli la perdre, après ces cinq jours à espérer qu'elle irait mieux, Addison avait besoin que Rika sache qu'elle comptait. Mais tu feras gaffes à tes miches quand même, même si j'ai dit pas sans risque, tu fonces pas sans réfléchir un minimum, pigé ? Rit-elle d'un ton plus léger.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: In the sandstone of memories   In the sandstone of memories Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- In the sandstone of memories -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Holaaaa
» Ice Memories (PV-Melvin)
» ~~ Kairi...Broken Memories [FINIE]
» sad memories - milah
» Search the memories even if it´s too wouding for you ... and you find somebody. [privé Absy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: