The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- We can help each other -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2375
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyLun 25 Fév 2019 - 12:25
Ah ah ah ! Elle aussi avait pensé direct aux "couilles" et elle rendit alors un léger sourire en coin au garde du corps, ils étaient sur la même longueur d'onde ces deux là et quand leurs regards se croisèrent, elle lui offrit même un clin d’œil amusé. Il était pas mal pour détendre l'atmosphère ce type, ils feraient un bon duo mine de rien. Pour le reste, malheureusement, il fallait qu'elle retrouve son sérieux pour conclure l'affaire. Elle écouta alors avec attention les propositions évoqués et remercia silencieusement Markus de garder le silence pour ne pas trop en dire sur les travaux à venir et garder encore quelques cartes en mains pour l'avenir.

"Je vais être franche, y a mille et une façon de s'entendre." Son instinct aiguisé par mille et une rencontre lui soufflait qu'elle pouvait faire confiance à ces types là, encore fallait-il que ce soit réciproque. "Mandy vous aurait pas tourné vers nous si elle nous savait pas digne de confiance... et vis versa." C'était quand même bien de le souligner, histoire de remettre cette rencontre dans son contexte. Maintenant, il restait plus qu'à jouer cartes sur table. "Juillet 2017. Un groupe armés a assassiné et dépouillé tout un camp de survivants à Seattle, au lycée Garfield High School." Il n'y avait plus une once de plaisanterie dans le ton employé, là, on parlait de choses sérieuses et pesantes, le combat de toute une vie. "Novembre 2017, c'est à Gig Harbor sur un petit groupe de ravitailleur qu'ils ont remis le couvert." Et malheureusement, ça ne s'arrêtait pas là. "Mai 2018, ils ont trouvé un ranch à Issaquah, ils ont alors décidés de changer de stratégie... ils ont kidnappé une enfant et quelques adultes et réclamaient des ressources à intervalles régulier en échange." Du racket pur et simple. "Octobre 2018, leur soif de pouvoir les a dirigé à Tacoma pour mener un assaut contre un autre camp, une prison tenue par une poignée de survivants." Peut-être qu'elle se trompait dans les mois, mais qu'importe, l'espace temps entre les attaques étaient le plus important pour souligner leur activité. "Novembre 2018, les insurgés, ranch et prison ont pu travailler ensemble pour repousser la menace, le champ de bataille n'était pas beau à voir mais tous ont pu retrouver leur liberté et démarrer une nouvelle vie, ailleurs." Et elle espérait bien que le camp ennemi avait essuyé des grosses pertes, la logique les voulait affaiblis après autant de morts. Quant à la valeur des informations données, elle n'était plus si précieuse maintenant que les camps avaient déménagés. "On en vient à ma première proposition. Markus installe votre système gratuitement... et en échange... si ces connards sévissent à nouveau, vous nous prêtez main forte pour les éloigner." C'était beaucoup demandé, beaucoup trop sans doute même et la russe se doutait bien que sa proposition tomberait à l'eau. Au fond, qu'importe, au moins elle avait pu apporté un peu de son histoire, la sienne et celle d'une cinquantaine de vivants, mais aussi celle d'une cinquantaine de morts... Peut-être que ce savoir aidera ces nouvelles têtes dans un avenir proche, ou peut-être pas.

"Ou alors... On prend tout simplement trois caisses et une poignée de médicaments, en échange de bons procédés." Trois caisses pour trois personnes, c'était trop, des fruits et légumes allaient pourrir avant même d'être dévorés. Mais la russe avait un plan et elle en avait déjà parlé à Markus et Riley, le but était de nourrir tous les adolescents et enfants du No Man's Land pour en faire des espions de petites tailles. Des mines innocentes dont les oreilles peuvent traîner facilement, des puits à informations conséquents. Elle interrogea tout de même Markus d'un signe de tête, qu'en pensait-il ? Après tout, c'était le mieux placé pour connaitre le coût et le temps qu'allait lui demander une telle installation.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Markus Taylor
Modérateur
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 473
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyMar 5 Mar 2019 - 14:55
Markus s'était placé en mode écoute, glissant son regard d'un interlocuteur à l'autre avec curiosité. Il analysait les paroles et les tonalités de ceux-ci, même ceux de sa comparse. D'une certaine façon, celle qui s'appelait Frances avait déjà donné une partie de la solution. Il lui suffirait d'inspecter ses panneaux solaires, quitte à changer quelques pièces, et de rediriger le courant vers eux. Ce serait possiblement moins compliqué que de déplacer l'ensemble du matériel et risquer de l'endommager. Quoi que, ça restait à voir, dépendant de leur emplacement exact. L'ingénieur s'occuperait de faire l'analyse de besoin une fois sur place, pour l'heure la méthode de paiement restait à voir.

Il ne fut pas trop surpris par l'offre qu'avançaient les deux individus. Il semblait que chacune des offres s'ancrât bien dans la personnalité qu'ils dégageaient. La douceur de la première offrait plus de fruits, alors que le deuxième offrait carrément ses parties intimes. Le trentenaire fronça les sourcils à cette idée, mais sa camarade semblait plutôt emballée par la proposition, et l'atmosphère devint vite plus détendue. Enfin, jusqu'à ce que la Russe revienne à la charge avec la lourdeur d'un mélangeur à béton.

L'histoire que raconta la tatouée, bien qu'il en eût fait temporairement parti et qu'il en reconnaissait les moments avec un brin de douleur au ventre, il n'était pas sûr qu'elle lui en ait exposé les éléments déclencheurs de la sorte auparavant. L'ingénieur avait vécu une situation similaire à Tacoma, il avait perdu l'ensemble de son groupe aux mains d'un groupe armé de la sorte. Markus s'était contenté de vivre et de survivre, mais alors qu'il regardait son amie, parler de ses éléments avec la fraîcheur d'une plaie ouverte par une lame tranchante, il se disait qu'elle était morte là-bas à Garfield High School, elle n'était que le fantôme qui cherchait à asseoir sa vengeance sur ce groupe maintenant. Il avait peur d'où elle voulait en venir vraiment. Impliquer se groupe dans cette guerre, ce seraient les condamnées à vivre la même chose que tous les autres avant.

Alors qu'il sentit le regard de son allié sur lui, il eut l'impression que c'était maintenant à son tour de parler, et son avis comptait de nouveau. Elle prenait vraiment le risque qu'il parle maintenant ? Il s'éclaircit la voix avant de parler, un peu nerveux à l'idée de tout faire foirer encore. " Je... Je pense que si je peux vous aider, non seulement vous aurez du confort, mais en coopération, on pourra probablement même augmenter votre production... Que ce soit pour des bras ou pour des fruits, je suis persuadé qu... qu'on pourrait créer un lien plus solide qu'une simple relation d'affaires." Ses yeux esquivaient bien sûr le regard des autres, bien qu'il prenait parfois quelques secondes pour observer la réaction de Roza à ses côtés, si son regard changeait, il faudrait qu'il trouve une façon de revenir sur son discours. "C... C'est beaucoup de travail pour l'installation, m... m... mais aussi pour la maintenance. Alors je suis pas sûr qu'on p...p....peut juste mettre un prix comme ça... "

Il ne savait pas trop s'il s'était fait comprendre, s'il était suffisamment clair ou s'il donnait l'impression de divaguer simplement, mais ce qu'il cherchait à exprimer, c'était qu'ils allaient construire un lien de confiance fort et que le travail ne pouvait pas être payé avec une caisse de fruits puis la conclusion du contrat par la disparition des deux groupes chacun de leur côté. Leurs « couilles » à tous les deux seraient à tout jamais sur la table.


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyVen 8 Mar 2019 - 22:32
S’il avait été possible de se faire un claquage oculaire, Frankie aurait sans doute testé ça à l’instant où Ethan ouvrit la bouche. Elle lui lança un regard noir, sans doute qu’en d’autres circonstances, dans l’ambiance plus rassurante de leur camp, elle aurait plaisanté avec lui malgré son humour potache, mais là face à des inconnus, durant des négociations qui pouvaient s’avérer compliquées, la diva soupira en se pinçant l’arête du nez. Elle le laissa néanmoins approfondir ses propos, d’autant que la tatouée en face d’eux n’avait pas l’air de mal prendre la plaisanterie pourtant douteuse du wedding-planner. Et à nouveau lorsqu’Ethan avança des paroles peut-être trop audacieuses, Frankie le fusilla du regard. Mais bien sûr, ils avaient suffisamment de stocks de médicaments pour les marchander contre la possibilité, non garantie, d’un système électrique durable … « Effectivement, donnant-donnant … » ajouta-t-elle avec un sourire, se forçant à ne pas hurler sur son garde du corps. Elle se rappelait très bien la dernière sortie où ils avaient joint leurs forces à celles d’autres survivants, tout s’était si bien terminé …

Roza reprit finalement, Frankie l’écouta attentivement. Elle aurait aimé dire qu’elle était surprise de ce récit, qu’elle n’en avait pas peur, mais les mots de la tatouée ne la surprenaient pas, tout comme ils étaient de nature à lui donner envie de fermer toutes les portes de leur camp pour protéger la sécurité de son fils. La coréenne fronça les sourcils en écoutant, se gardant de tout commentaire dans l’immédiat mais ce récit n’était pas sans rappeler les mots qu’Emerson avait eus bientôt un mois plus tôt. Elle avait évoqué ce groupe de pillards, leur deal et les conséquences d’un refus. Il ne pouvait pas y avoir soixante groupes de pillards aussi nombreux et organisés, si ce n’était que le hasard, il aurait mieux fait de choisir un groupe de bons samaritains à dupliquer.

Avant de répondre, la brune laissa Markus s’exprimer. Que valaient réellement ses services, que pouvait-il vraiment leur offrir ? Troquer la sécurité de son groupe, de sa famille, pour un peu de confort, elle n’était pas certaine à cet instant que cela en vaille la peine. Mais ce confort pourrait leur sauver la vie, mieux, il pourrait offrir de réelles perspectives d’avenir à leur groupe. Le choix était cornélien. « On m’a parlé d’un groupe de pillards … on m’a conseillé d’accepter leur offre ou de fuir. » Elle n’aurait qu’à juger aux réactions de la russe, s’il s’agissait des mêmes personnes, du même procédé, alors les informations que Roza venait de leur donner la rassureraient au moins sur ce point. Ce groupe avait dû ressortir affaibli de cette période.

« Je vais être franche … » Elle échangea un regard avec Ethan avant de reprendre. « Je suis pas certaine qu’on ait de quoi peser dans la balance si vous les rencontrez à nouveau, mais si ces gens s’en prennent aux enfants … sans … distinction … » Son sang se glaça dans ses veines, elle pensait à son fils. Est-ce que la réciproque serait vraie si ce groupe de pillards leur tombait dessus en premier ? Si eux avaient besoin d’aide ? L’ombre de leur menace n’avait plus pesé sur leur tête depuis cet échange avec Emerson, parce que le temps avait passé, qu’Isiah avait disparu, qu’Aaron était arrivé, qu’ils avaient simplement eu leur lot de tarés à gérer. Mais aujourd’hui, Frankie craignait à nouveau cette menace qui visiblement n’avait rien de fantôme.

« On joint nos ressources, on partage les gains. Si on peut vraiment augmenter notre rendement alors, cinq caisses de fruits ou de légumes, ça sera rien. Je m’avance peut-être, de mon côté j’ai pas la main verte. Mais pour ce qui concerne ce groupe … je peux pas vous promettre qu’on se battra, mais on a la place pour vous protéger. » L’offre n’était pas extensible à toutes ces personnes que Roza avait mentionné, Frankie ne le précisa pas mais cela pourrait faire l’objet d’une prochaine négociation, d’une nouvelle discussion. Mettre ainsi la survie de son groupe, sa sécurité, dans la balance n’était pas chose aisée. A ses yeux, leur offrir un refuge en dehors de cet entrepôt miteux était déjà beaucoup, il fallait espérer que cela soit suffisant car ils n’avaient nullement la puissance de feu nécessaire pour une guerre.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyLun 11 Mar 2019 - 20:02
We can help each other


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Mille et une façons de s'entendre... Ethan arqua un sourcil, lèvres pincées, bras croisés sur le torse. Ce que disait la Slave, Slovaque ou dieu savait quelles origines avait cette fille pour se trimballer un accent si prononcé, l’intéressait. Lui avait parlé de médocs, même si ça ne plaisait pas à Frances, après tout il fallait viser grand pour obtenir grand. Si Markus se proposait d'aider, ce n'était certainement pas une poignée de main, virile ou non, qui suffirait à sceller l'accord. Donc peu importait son regard noir, s'il devait négocier pour elle il le ferait, au mieux. Après tout la Coréenne n'était pas payée pour se vendre à l'époque, on se chargeait de ça à sa place, quant à lui, Saddler avait dû faire sa pub, négocier, les activités commerciales étaient bien plus son dada que celui de Frankie. Néanmoins, ce qui quitta les lèvres de la brune aux tatouage lui fit pincer les siennes. Des groupes de tarés le monde s'en coltinait depuis avant l'apocalypse, le fait qu'ils pullulent post merde ce n'était pas surprenant, néanmoins ce que disait Roza ne ressemblait en rien à ce qu'eux avaient pu connaître ou affronter. Emerson en avait parlé à la chanteuse, quelques temps plus tôt, leur groupe était tombé sur ces fameuses têtes de pioches bornées pour qui c'était comme à Halloween. Sauf que le « Des bonbons ou un sort » ressemblait d'avantage à « Suivez nous ou on vous bute ».

Même si ça ne lui disait rien qui vaille, la proposition de la jeune femme le fit se crisper. C'était pas leur bataille, s'ils avaient donné question timbrés de bas étage, Ethan était pas prêt à recommencer de si tôt. Mettre la vie des siens, la sienne et celle de Aaron dans la balance, pour un peu de confort supplémentaire, le faisait carrément pas rêver, loin de là. Et à voir Frances se tendre légèrement, elle non plus n'envisageait pas partir à l'assaut si, toutefois, les ennemis de cette Roza pointaient leurs sales gueules un de ces quatre matins.

Le trentenaire tiqua, ça l'emmerdait de mettre fin à l'accord principal si les termes ne lui convenaient pas, cependant la brune le surpris, proposant une alternative au marché de base. Elle n'était pas fermée aux négociations, de gros efforts en perspective de la part de celle qu'il nommait, encore quelques temps plus tôt, la peste attachiante. La langue passée contre ses lèvres, Ethan en mordilla l'inférieure avant de redresser les yeux de Frankie, au cerveau qui reprenait. Pas faux, la maintenance, fallait y penser à ça, et m'étonnerait que son père puisse se coller à pareils travaux. Adrian était menuisier de métier, il bricolait pas mal certes, mais une installation comme celle que leur proposait Markus n'était pas comme une vieille guimbarde à vidanger, c'était certainement plus capricieux, fragile, technique.

- Stresses pas, y a pas de raison de stresser mon gars. Lâcha-t-il, amicalement, en ayant bien relevé le petit souci du type leur faisant face. Sacré souci, ça pouvait venir de n'importe quoi, n'importe où, mais généralement le bégaiement touchait les gens en manque de confiance, réservés, ou ceux en proie au stress. Mais, ouais, la maintenance ... Du fait j'imagine qu'il s'agira pas d'juste installer le bordel et d'laisser s'faire les choses. C'est comme, un investissement sur le long terme. Moue aux lèvres, il décroisa les bras, plus ouvert, moins fermé. Si vous avez b'soin d'un refuge soit, si ces cinglés vous retombent dessus alors okay, la porte s'ra ouverte comme l'a précisé Frances, et effectivement avec ton installation Markus, on pourra produire davantage, vous « offrir » davantage ensuite libre à vous de troquer ce qui vous appartiendra, médocs, fruits. Et si... ces tarés se pointent à notre porte, là, on pourra r'considérer l'coté violent d'la chose. Si oui, car si ces connards venaient leur chier à la gueule, s'il s'en prenait à Aaron ou elle, là Saddler ne serait pas aussi calme et « drôle » qu'il pouvait l'être en temps normal. J'pourrais bien vous proposer d'redécorer votre nid douillet mais, pas sûr qu'ce soit nécessaire. Terminer par une petite plaisanterie permettrait peut-être aux esprits de s'alléger.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Roza Votiakova
Motherrr Rrrrussia
Graphiste & modératrice
Roza Votiakova
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un M16 et un pistolet 9 mm avec silencieux ainsi que deux couteaux poing américain
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/02/2017
Messages : 2375
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyLun 25 Mar 2019 - 15:34
"On m’a parlé d’un groupe de pillards … on m’a conseillé d’accepter leur offre ou de fuir. " La slave porta instantanément ses pupilles rendues farouches et perçantes dans celles de la coréenne. Elle ne prit pas tout de suite la parole et la fixa de bien longues secondes, le temps que l'étau qui compressait soudainement sa poitrine se relâche. Et si elle évoquait des ex-lycéens ? On parlait possiblement là de son ancienne famille, ce n'était pas un sujet qu'elle pouvait prendre à la légère. Là où à chaque réveil elle mourrait à petit feu et cherchait dans les flammes à effacer leurs destins calamiteux. "Qui ?" Le ton n'était plus le même, l'interrogation était devenue vitale. Elle savait grâce à Finan qu'Alex et Clive était encore en vie, elle avait également recroisé April et avait laissé Kaycee vagabonder pour faire sa crise d’adolescence. Peut-être que le duo qui leur faisait face avait croisé leur route ? Peut-être qu'il en avait croisé d'autres ? Peut-être aussi qu'il ne s'agissait pas de l'ancien peuple d'Emerald Freedom, mais d'un autre groupe ayant croisé la route des pillards ? Dans tous les cas, elle se devait de savoir, elle ne pouvait pas ignorer cette parenthèse, c'était impossible.

Pour le reste, elle aimait leur façon de voir les choses, c'était courageux de leur proposer une porte de sortie en cas de drame mais également dangereux pour leur petit groupe. Aussi, la russe ne viendrait jamais toquer à leur porte dans ses conditions, Markus, Riley et elle se débrouilleraient pour ne pas apporter la menace sur le palier d'un autre groupe. Elle attendrait alors simplement qu'ils toquent à la sienne, si jamais ils en venaient à croiser la route des pillards. Mais elle n'en dit rien et hocha simplement la tête avant de croiser ses bras encrés sous sa poitrine.

Markus était bien parti mais retourna dans sa spirale du bégaiement, dommage, la russe lui dégaina un petit sourire et une petite tape sur l'épaule. La tatouée l'invita ensuite à ne pas en dire plus sur l'affaire en cours d'un simple regard et en serrant doucement ses doigts sur son épaule. Elle montrait aussi l'exemple et restait toujours murée dans son silence, tant sa précédente question sur l'identité des informateurs lui était importante. Il lui fallait cette réponse, sans quoi, la possible alliance, les travaux à venir et le partage des gains se terminaient ici et maintenant.


JUST A ROSE, ROOTED IN THE DIRT.

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Markus Taylor
Modérateur
Markus Taylor
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil sniper M40
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/08/2018
Messages : 473
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyMar 2 Avr 2019 - 2:06
À vrai dire, qu'est-ce qu'il avait vraiment à ajouter ? Il avait donné sa contribution à a la négociation et la suite était plutôt du ressort de sa camarade Russe. Ethan avait beau essayer avec gentillesse de calmer l'ingénieur, le bégaiement n'était pas une question de stress, mais plutôt un tic du langage qu'il ne perdrait probablement jamais. Une facette de ses mots qui ne disparaissait que lorsqu'il parlait d'un domaine très précis "l'ingénierie" et dès qu'il s'en écartait un peu, la répétition de syllabes revenait de plus belle.

De toute façon, non seulement il n'avait plus rien à dire, du moins tant que la situation ne reviendrait pas sur l'aspect technique, mais son allié lui faisait clairement signe qu'il était temps pour lui de se taire à nouveau. Il était tout de même surpris de voir que la discussion ne prenait pas la tangente de la négociation, mais plutôt du fameux "Qui?". C'était quelque chose qui n'intéressait pas du tout le trentenaire, mais il semblait que sa collègue soit plus qu'intéressée par ses informations. Il n'avait pas les capacités sociales assez développé pour saisir toute l'étendue de l'importance que cela pouvait représenter pour elle, ayant lui-même perdu son groupe, la vengeance ne lui avait jamais effleuré l'esprit, même si la perte de la militaire, Aélia, avait brisé son esprit à jamais.

Puisque son silence était requis, il se contenta de regarder chacun des individus à tour de rôle, tentant tant bien que mal d'analyser les réactions émotionnelles qu'ils pouvaient laisser transparaître. Peut-être un jour y arriverait-il.

HRP:
 


the Livings made me a genius,
the Deads made me a badass
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 EmptyDim 7 Avr 2019 - 9:26
Son regard sombre était resté rivé sur la russe, il aurait été plus difficile de jauger les réactions de Markus tant il avait l’air nerveux. Et Frankie ne s’y était pas trompé, ce groupe dont Roza avait parlé avait tout à fait l’air d’être le même que celui mentionné par Emerson. « Elle s’appelle Emerson, elle m’a aidée à … elle nous a aidés. » Les Barnett étaient précieux pour eux, ce n’était pas juste des alliés pour les survivants du Conservatory, c’était des amis pour Frankie. La blonde avait été là pour la rassurer durant sa grossesse, lui assurer que tout irait bien, et c’était elle qui accompagnée de son mari l’avait aidée à mettre au monde son fils. La coréenne savait ce qu’elle leur devait. « Tu la connais ? »

L’ancienne starlette ne pourrait décemment pas lui confier l’endroit où se cachaient les Barnett et les leurs, mais si elle revoyait Emerson prochainement alors peut-être pourrait-elle lui glisser un mot à propos de la tatouée. Le destin se chargerait peut-être de les rapprocher avant, dans ce monde rien n’était certain si ce n’est la mort qui les attendait à chaque coin de rue. « Je sais que notre … investissement dans ce marché peut paraître minime en comparaison de tout ce que Markus pourrait nous apporter, aussi … tout le temps qu’il faudra pour réaliser tous les possibles travaux, à chaque fois que ce sera nécessaire, et aussi longtemps que cela ne compromet pas la sécurité des miens, vous deux serez les bienvenus. »

Frankie releva ses billes noires vers Ethan. Elle espérait ne pas faire d’erreur en nouant ce deal avec Roza et Markus, qui savait dire quand les choses se dénoueraient, quand la situation finirait par déraper, si elle déraperait. Ils devaient s’ouvrir pour grandir, pour prospérer, pour être plus que ce qu’ils n’étaient déjà, mais c’était effrayant dans ce nouveau monde. « Ça vous convient ? » demanda-t-elle finalement, espérant autant ne pas faire d’erreur que les deux accepteraient. C’était leurs avenirs à tous qui pouvaient se jouer là-dedans, dans ces mots échangés, dans ces perspectives évoquées.

Les discussions se poursuivirent, le deal était posé, mais seul le temps dirait ce qu’il en ressortirait. Frankie avait pris sur elle, elle mettait de côté sa méfiance naturelle, ce qu’elle savait de l’être humain pour en être parmi les plus piètres modèles en terme de confiance et d’honnêteté, mais c’était pour cela qu’ils étaient là. La coréenne espéra seulement lorsque la discussion se termina qu’elle ne viendrait pas à regretter les mots échangés, ces promesses faites. Pour elle, pour son groupe mais surtout pour son fils.



Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We can help each other   We can help each other - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- We can help each other -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: