The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Morning Light -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jake Sullivan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 9mm - couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/12/2018
Messages : 221
Age IRL : 29
MessageSujet: Morning Light   Morning Light EmptySam 26 Jan 2019 - 23:12
26/01/2019

L'idée à la con, il l'avait eu la veille. La veille en se réchauffant les mains au dessus de ce bidon en flamme. L'idée stupide de partir tôt le matin, même si l'on pouvait constater des petites gelées, il irait là bas. Jake avait envie de sortir de ce taudis. Ce taudis où il avait posé son petit cul depuis plusieurs mois. Le brun vivait bien ce lieu, pas trop mal en vérité, il se méfiait de ce groupe de trois. Il avait vu ces gens à l'oeuvre et n'avait guère envie de se retrouver dans les mauvais papiers, mais ça l'agaçait de les voir là, rôder autour de son bordel, de son étal qu'il rangeait chaque soir. Il était prudent, mais se mettait aussi tout seul en colère contre ces types. Il n'aimait pas cela. Le jeune homme savait dans un coin de sa tête que sa belle gueule ne suffirait pas à les faire plier à ses moindres petits caprices comme certains autres.
Mais il avait décidé la veille qu'il ne sortirait pas son étal et qu'il irait se balader un peu dans Capitol Hill, histoire de récupérer des trucs et des Machins, de fouiller des appartements et de remplir son sac pour revenir charger d'or et de lumière et rajouter des petites choses à son marché.

Jake avait donc passé une partie de la nuit à veiller sur ses nouvelles trouvailles, il avait causé avec Alphonse aussi. Causé de tas de trucs intéressants et moins intéressants, et il avait fini par lui demander de jeter un oeil à son bordel durant son absence, il précisa alors qu'il partirait en skate. Un coup de planche en pleine gueule de rôdeur. Splash ! Ca décorait aussi son moyen de transport.

Ce matin là, avant le levé du soleil, il était donc parti avec cette idée en tête de trouver des choses rares. Dehors il avait verglacé durant la nuit et c'était une patinoire par endroit, mais qu'à cela ne tienne, ça ne faisait pas peur au petit merdeux. Il jeta sa planche à roulettes sur le sol et salua d'un bref geste de la main le vieux et son chien plein de bave. Finalement il le sentait bien ce mec, et il avait raison, il était juste sans nouvelles des deux autres.
Mais Jake n'y pensait pas plus, il pris donc la route et roula en évitant de se ramasser la tronche sur le bitume par instant. Et une fois à Capitol, il soupira.

"P'tain ça change de quedal ce lieu depuis un bail. Des morts y'en a autant que dans une orgie." Il soupira une nouvelle fois, sac sur le dos, il se pencha, ramassa sa planche, la tenant fermement prêt à buter du rôdeur à la con. Et il n'en fut pas déçu, les premiers arrivaient quand il traversa la vitrine en enjambant les morceaux de verre. La porte c'était trop bruyant et surprise, des rôdeurs. Il frappa alors de toutes ses forces et leur brisa le crâne en leur explosant ensuite la cervelle. Jake pu alors entrer dans la pharmacie et se mit à fouiller. Fait chier ! Les médocs de base étaient pris, normal, mais même les morphinique comme l'oxy y'en avait plus. Fait chier, il aurait pu troquer ça contre de la bonne bouffe... Alors le brun ressortit et alla dans une autre boutique où là encore il se retrouva face aux morts. Mais ils étaient plus que deux, et lui était seul. Ca craignait. Le coursier de l'apocalypse s'arma de sa planche et commença à se défendre avant de se faire chopper sa planche par plusieurs mains. Merde ! Tirant dessus, il gueulait des insultes aux rôdeurs et tentait de reprendre sa planche. Sa jolie planche. Mais avec ces cris, avec l'agitation des rôdeurs, Jake ne prenait pas conscience qu'il se mettait en danger plus encore. Il continua, faisant arriver d'autres rôdeurs. L'un d'eux le fit sursauter en attrapant sa veste en cuir. Jake sorti de sa colère et percuta alors. "Fils de putes !" Jura t'il encore avant de tout lâcher, envoyer son coude derrière lui et essayer de s'échapper de là, il ne savait vraiment comment. "Bande de connards ! Vous m'aurez pas putain ! Allez vous faire mettre !" Il injuriait tout en se débattant au mieux et essayant de se frayer un chemin vers la sortie, avant de voir une silhouette et redoubler d'effort pour essayer sortir de cette boutique. "Hé ! Aidez moi putain ! Butez en un !" Il avait crier à l'attention de la silhouette ne sachant même pas si c'était un humain ou pas. Mais il tentait, s'extirpant alors difficilement d'un rayon, se rapprochant de la sortie, et il ne savait comment, sans écorchures, juste avec des clous en moins sur sa veste.


▲ ▲

I'm the fucking youth !
©crack in time
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3177
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light EmptyLun 4 Fév 2019 - 10:31
Ca faisait longtemps qu'elle ne s'était pas aventurée aussi loin dans Seattle, et surtout seule. Emy était contente de voir qu'elle n'avait pas perdu de ses réflexes, et qu'elle n'était pas encore trop usée pour s'en sortir. Heather l'avait laissé en solitaire pour l'occasion, trop fatiguée par sa garde. Du coup, elle était restée dans leur avant poste de fortune, refermant tout simplement derrière elle à son départ. La pêche avait de ce fait était bonne : rentrer, sortir, furtivement, d'un bâtiment à l'autre, forcer silencieusement les serrures, elle en était encore parfaitement capable. Tout aurait pu se goupiller ainsi longtemps si un aventurier n'était pas venu perturber sa journée.

L'agitation prit un autre tour de son côté, et Emerson fut contrainte de presser l'allure pour fuir quelques groupes de rôdeurs. Habilement, elle avait esquivé les affrontements pour se concentrer sur autre chose, mais la masse l'avait obligé à finalement abandonner les fouilles pour fuir les habitations. Descendant à même la rue, elle s'esquiva sur une autre ruelle transverse avant que des éclats de voix ne la fige sur place. Les râles de rôdeurs se mêlaient aux insultes qu'elle percevait. L'homme semblait en mauvaise posture, et Emerson ne sut dire si elle devait intervenir et le sauver, ou le laisser à ses oignons.

C'était toujours difficile. Elle ne sut comment, la blonde se retrouva devant la boutique où tout se déroulait, sans doute mue par une curiosité et une conscience éprouvée. En tant que médecin, n'était-ce pas pourtant évident ? Intervenir était la seule chose à faire. Pourtant, son expérience avec l'extérieur et les gens l'obligeaient désormais à passer son tour. Sa fille la forçait, de la même manière, à ne pas trop s'investir, que la survie ne devienne pas personnelle, surtout pas celles des autres. Tout avait un cout, la vie comme la mort, et son intervention le devrait aussi.

Pourtant, quand l'homme la héla pour lui demander son aide, elle ne put s'empêcher de se lancer. Ce fut comme un déclic dans sa tête. Franchissant la devanture avec souplesse, la blonde sortit son arme rapidement. Elle leva, visa et tira trois coups précis. Les créatures tenant la planche à roulettes que l'homme luttait à préserver lachèrent prise, et un coup de feu supplémentaire lui permit de se dégager d'une morsure :

Baisse d'un ton et suis-moi ! Ordonna-t-elle sèchement au garçon quand elle se saisit de son bras pour le traîner en arrière.

Il faudrait courir. Prendre leurs distances. Elle n'attendit pas spécialement après lui. Sans regarder en arrière, elle poussa la porte d'un bar en courant, remarquant qu'elle était talonnée par son sauvetage à bout de souffle. La blonde referma derrière lui brutalement, coinçant la poignée avec une chaise, puis une table qu'elle poussa avec son aide devant l'entrée. Pourtant, les portes se mirent à battre, puis les fenêtres furent noircies par la masse de morts se pressant contre.

Ca ne tiendra pas, on a quelques minutes pour trouver une autre solution. Annonça-t-elle. Mais elle se tourna, sans ranger son arme qu'elle braqua sur son vis-à-vis : Mordu ? Griffé ? Demanda-t-elle sèchement.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jake Sullivan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 9mm - couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/12/2018
Messages : 221
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light EmptyMar 12 Fév 2019 - 21:36
Putain, c'était la vraie merde. La merde dont on arrive pas à se sortir et Jake se trouvait là, emmerdé jusqu'au cou tatoué par ces rôdeurs. Des plaies. Il y tenait à sa planche, il avait vécu tant de choses avec elle. Et il n'était pas prêt à la laisser partir, pas tout de suite. Ils avaient encore des aventure à vivre. Il avait encore besoin d'user ses roulettes, de frapper des crânes avec. Et puis s'il était raisonnable, moins colérique, moins capricieux en cet instant, il aurait lâcher le skate. Mais non, Jake était comme ça, il y tenait et par caprice personnel ne voulait pas leur laisser la planche à roulettes.
Et puis elle glandait quoi la silhouette interpellée par le brun. Il avait vu cette dernière se tourner dans sa direction, en pleine galère interstellaire. Putain de chiotte ! Il repoussait tant bien que mal le mangeurs d'hommes avec ses pieds, donnant des coups sans savoir vraiment se qu'il faisait, c'était flou, et il était presque à changer d'avis et de laisser "Lucette" entre leurs mains osseuses et dégueulasses. Mais non, pauvre Lucette c'était le jeu, mais Jake ne pouvait pas s'y résoudre. Comme un gosse ne voulant pas lâcher son jouet favori.

Puis là, lui vrillant les tympans et sentant un petit souffle passer non loin de lui, il sut dans un coin de sa tête de jeune petit con qu'enfin la silhouette venait l'aider. C'était pas trop tôt ! Nan mais franchement ! N'a t'on pas idée de le faire attendre ainsi ? Il est important, certes fortement inconnu pour bon nombres de gens, mais aussi important pour d'autres. Il était Jake Sullivan après tout, il méritait de survivre encore un peu, comme un gamin capricieux. Sentant ensuite la main de l'inconnue le saisir et voyant les rôdeurs lâcher sa planche, il eut un battement en moins. Wow ! Ca c'était du savoir faire. Braquant alors son regard clair sur la tignasse blonde puis sur le visage un peu flouté de la femme, il n'entendit que sa voix parvenir à ses écoutilles. Fermer sa grande gueule en soi, et se barrer de là. Ouais la seconde option c'était la meilleure. Le jeune homme hocha alors la tête tenant Lucette dans une main et la glissant sous son bras avant de tailler la route.

Suivant la femme, il entra à sa suite dans un lieu puis il l'aida à le sécuriser. C'était donc un Jake essoufflé, qui posa debout la planche et posa une main sur un de ses genoux en se pliant en deux pour reprendre son souffle et ses esprits. Bordel ça ne lui était pas arrivé depuis un bail de se retrouver dans ce genre de situation. Il souriait néanmoins, tant qu'à faire, être heureux d'être encore en vie encore un peu de temps. Pourtant même en entendant les bruits au dehors, il ne s'attendait pas en se redressant de se retrouver en tête à tête avec le canon d'une arme. Jake surpris, leva les mains, lâchant le skate et reprit son sourire de petit gars sympa et charmeur. Il détailla le visage de la femme, tout en faisant non de la tête à ses interrogations. "Non, rien d'tout ça M'dame !" Il pouvait bien faire l'effort de se montrer un peu poli. "Merci pour l'alerte à Seattle. J'suis Jake !" Avenant il baissa une main et la lui tendit, après tout, le brun n'était pas vraiment armé, il avait une arme à feu mais ne savait s'en servir que très sommairement. Pour le reste, au quotidien la planche faisait bien son boulot, du moins, quand elle ne se retrouve pas entre les mains des bouffeurs de sang chaud.

Le tatoué baissa alors son autre main et observa la porte grinçante et les fenêtres contre lesquelles on frappait. Rien de rassurant. Puis il se tourna pour observer derrière lui, une porte, ok, c'était la seule issue. Il recula pourtant, faisant toujours face à la femme tenant l'arme. "Y'a cette issue, un seul trou exploitable donc !" Oui il était parfois vulgaire dans sa façon de parler, et ne se voulait pourtant pas désagréable vis-à-vis de la donzelle. "J'vais ouvrir, si y'a un de ces trucs vous tirez ?" C'était une question n'attendant pas forcément de réponse, puis le brun ouvrit la porte et une fois celle-ci grande ouverte se décala rapidement sur le côté. Rien. OUf tant mieux et pourtant en passant la tête il fronça les sourcils. Des escaliers !? Des putains de marches allant à l'étage, c'était quoi ça !? Une blague ? C'était pas drôle ! "Bon bah j'crois que l'issue est plus haut. Je passe devant ou après vous ?" Tant qu'à faire il pressait un peu le pas, fallait se barrer de là, ça tiendrait pas longtemps avec le raffut dehors.


▲ ▲

I'm the fucking youth !
©crack in time
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3177
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light EmptyDim 17 Fév 2019 - 19:06
Jeune atypique, pour le moins vulgaire, la blonde ne baissa pas pour autant sa vigilance à son sujet. Ses yeux le sondèrent longuement, essayant bon gré mal gré de ne pas se laisser distraire par sa personnalité explosive. Il se voulait charmeur, confiant, montrer patte blanche au passage pour assurer à sa sauveuse qu’il n’avait aucune mauvaise intention, et qu’en plus de ça, il ne s’était pas fait avoir par les rôdeurs. Ok, ça avait pour but de le convaincre, elle pouvait bien se laisser avoir par ça. De toute façon, les signes seraient rapidement visibles s’il lui mentait.

Enchantée Jake, c’était faux. Elle snoba sa main. Emerson et tu m’as foutu dans une sacrée merde aussi. Tâche d’être plus vigilant.

La femme pouvait sembler froide, mais sa survie importait. Elle voulait pouvoir rentrer sur son île, rejoindre sa famille, profiter encore de ses filles et de son mari. Tout ça, ça n’était pas rien. Elle n’allait pour autant pas l’expliquer à ce fameux Jake, parce que ça ne le concernait pas. Restait à savoir comment il pourrait lui être utile, puisqu’elle s’était donnée du mal pour le sauver. Autant que ça ne soit pas pour rien…

Même si ça conscience n’aurait pas supporté de sacrifier quelqu’un pour rien. C’était sans doute ça qui la perdrait à terme.

C’est ta seule… Arme ? S’inquiéta-t-elle alors qu’il gardait si précieusement sa planche auprès de lui.

Ça l’inquiétait, forcément ! Parce que si elle était la seule à pouvoir être efficace avec tout ce raffut que cet idiot avait fait, ça allait être coton de s’en sortir. Et l’idée de se retrouver coincée dehors ou quelque part avec lui n’était pas particulièrement pour l’enchanter. Surtout que si elle prenait de trop son temps pour rejoindre le hangar, il y avait moyen qu’Heather retourne Seattle en entière pour la retrouver :

Devant. Fit-elle en l’invitant à passer.

Elle serait forte pour abattre un mort à distance. Mais s’il lui tombait dessus en rentrant, ça serait un risque inutile, en plus de remettre en cause sa propre utilité. Pinçant les lèvres, la blonde suivit le jeune homme jusqu’à l’étage, ou ils tombèrent sur une sorte de terrasse totalement déserte. Un fumoir, à en croire les deux cendriers disposés de part et d’autre de l’endroit. Elle lui désigna la porte d’en face, à la vitre éclatée pour ils pourraient s’engouffrer pour chercher une autre issue :

Sans doute un ancien immeuble où des entreprises fonctionnaient. Y’a forcément des sorties de secours. indiqua-t-elle à Jake. Qu’est-ce que tu fichais ici au juste ? Et comment tu t’es retrouvé dans ce merdier ? Demanda-t-elle.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jake Sullivan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 9mm - couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/12/2018
Messages : 221
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light EmptyMar 19 Fév 2019 - 23:01
Emerson donc. Ok c'était cool comme prénom. Bon son ton était distant mais il pouvait bien la comprendre, et ses mots le prouvaient ben. Il l'avait mise dans la merde. Ok. Il trouverait bien un moyen de la dédommager, et Jake n'était pas en pénurie de ressources, loin de là. Le gamin savait que s'il échappait belle avec la blonde à leurs poursuivants il lui proposait des trucs sur son stand, ou bien lui proposerait un service de coursier.
Jake n'aimait pas devoir des choses aux gens, disons qu'il n'aimait pas avoir une dette envers eux. Gamin capricieux et colérique, pour lui c'était plus les autres qui lui devaient un truc en retour. Mais là il saurait lui rendre la monnaie de sa pièce, même si la blonde snobait sa main tendue. Certes c'était pas très propre, mais tout de même, il n'avait pas la galle !

Inspirant donc l'air humide et vieillot des lieux il regarda longuement les escaliers. C'était monter ou se faire bouffer. Le choix était vite vu, et lorsque la dite Emerson l'interrogea sur sa planche de skate, le gamin ne pu que lui adresser un large sourire, révélant ses dents bien rangées et blanche. L'hygiène bucco-dentaire, il y faisait terriblement attention, n'ayant pas envie de perdre ses chicots pour cause de mauvais traitements. Mais il ne serait pas contre une visite chez un dentiste par exemple, histoire de vérifier pour le tartre. Mais là n'était as la question. Il souleva sa planche, la regardant un instant puis haussa les épaules avec une petite désinvolture. "Ouais M'dame ! C'est une arme en plus d'être un moyen de locomotion. J'vous jure un coup de planche dans la gueule et paf vous êtes bien s'couée. Ca fonctionne bien sur les morts aussi." Il nota une pause avant d'entendre sa réponse, il passerait donc devant. Soit. Il saisit sa planche à deux mains et commença à gravir les escaliers avec prudence. c'était a pote, prudence, de temps en temps. Puis il repris concernant l'arme. "J'ai aussi un flingue, mais c'est trop bruyant je dois dire, c'est à utiliser avec précaution je pense." Oui c'était aussi parce qu'il ne savait pas tellement s'en servir.

Une fois arrivé devant la porte il l'ouvrit et découvrit une terrasse. sympa le boulot, boutique en bas, terrasse de cocu en haut. Ca le faisait bien. Jake aurait due se trouver un boulot dans ce type de lieu. Faire la plonge c'était pas ouf comme délire et ça n'avait pas mille options de carrière. Observant autour de lui il s'approcha du parapet et se pencha avant d'entendre la voix de la blonde, se redresser et poser son regard bleu sur la vitre éclatée. Il écouta ce qu'elle racontait et haussa les épaules, avant de se passer une main dans ses cheveux bruns. "J'cherchais des trucs à échanger. Puis j'ai dû causer trop fort, y'a un rôdeur qu'est arrivé et j'ai dû aller me réfugier, mais c'était un poil trop tard y'en avait déjà trop après mon cul." Tout en racontant d'un air détaché, mais en gardant le sourire, il avança vers la vitre explosée et toujours avec méfiance se pencha pour voir si danger il y avait. Rien. Tant mieux, alors il ôta son sac de ses épaules et dans la poche avant sorti une petite trousse contenant de quoi ouvrir une serrure. Enjamber la fenêtre c'était risqué de s'empaler sur du verre. Alors il commença à bidouiller la serrure. "Et vous ? Vous faisiez quoi dans l'coin ?" Un juron fila entre ses lèvres quand la tige buta dan la serrure, mais il continua de trifouiller tout en prêtant oreille à Emerson et aux bruits aux alentours.


▲ ▲

I'm the fucking youth !
©crack in time
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3177
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light EmptySam 23 Fév 2019 - 17:59
Mais… Tu as quel âge au juste ? Demanda-t-elle brusquement.

Elle ne parvenait pas à savoir pourquoi elle avait l’impression de se retrouver avec un gamin. Autant d’un côté, il était normal qu’à son âge, toute personne ayant dix ans de moins qu’elle soit considérée comme bien plus jeune, autant là, Jake ne l’aidait vraiment pas avec sa planche à roulette et ses manières d’adolescents rebelles. Si elle avait eu un fils avec Kendale, elle était à peu près persuadée qu’il lui aurait ressemblé : aussi avenant, vulgaire, expressif. Juste histoire de rendre son père fou en le voyant.

Et même si elle le cachait bien, Emerson avait encore cette envie d’avoir un enfant. C’était sans doute très bête, incroyablement risquée, surtout à son âge et dans les conditions dans lesquelles ils vivaient, mais l’idée de pouvoir continuer à construire quelque chose ici, ça lui donnait de l’optimisme. Kaycee était grande, elle leur avait prouvé qu’elle pouvait se débrouiller, les petites O’Connell l’avaient adopter sans même rechigner, mais, dans le fond, Emy avait souvent eu l’impression qu’il manquait quelqu’un chez eux. Un petit garçon, qui aurait eu sa place.

Tu passes au No Man’s Land ? Réagit-elle alors que le brun s’agenouillait devant une porte pour crocheter la serrure.

Sourcil froncé, Emy s’étonnait souvent du nombre de personnes qui connaissaient cet endroit. Comme si c’était incontournable, une place centrale. Il fallait en faire partie, y participer, pour contribuer au monde. Détournant les yeux, elle se montra néanmoins vigilante, pour qu’on ne les prenne pas à revers. D’un côté, elle avait très envie que Jake se hate de leur créer un accès. Ce qui ne sembla pas aussi évident.

Je cherchais des ressources médicales surtout, on en a besoin là-bas. Expliqua-t-elle au garçon, en jetant un coup d’œil par-dessus l’épaule de celui-ci quand elle entendit finalement le cliquetis qui lui arracha un certain soulagement. La porte s’ouvrit : Je suis médecin, donc… Autant continuer à faire mon métier.

Elle lui demanda simplement de se mettre en retrait, et pénétra dans la pièce qui se présentait à eux. Un endroit sombre, en désordre, probablement une ancienne salle de repos donnant directement sur la terrasse. Ça sentait la poussière et l’humidité, et il y avait comme un battement régulier dans le fond du couloir. Pas un bruit d’eau. Pas un objet balayé par le vent. Autre chose :

Tu entends ? Demanda-t-elle dans un chuchotement au jeune homme, histoire de s’assurer qu’elle n’était pas folle.

En s’approchant du couloir, elle prêta un peu plus l’oreille. Là, dans la première porte fermée à droite, elle pouvait l’entendre plus précisément. Elle se saisit de la poignée, l’ouvrit incroyablement lentement. Un rôdeur, droit comme un piquet, la tête posée contre le mur face à lui, qui semblait se cogner contre. Elle referma la porte lentement. Inutile de trop en faire, n’est-ce pas ?

C'est occupé, murmura-t-elle à son voisin. Pourvu qu'ils ne soient pas tombés dans un nid.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jake Sullivan
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: 9mm - couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 26/12/2018
Messages : 221
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light EmptyMar 5 Mar 2019 - 20:01
"J'ai vingt-trois piges. Bon j'sais qu'on demande pas son âge à une nana alors j'vais pas demander l'votre. Mais vous semblez en avoir une trentaine." Ouais c'était ça, Emerson devait avoir trente et quelques années aux yeux de Jake, mais l'âge il s'en contre-carré complètement, il n'allait pas faire l'effort de changer son langage en vivant dans un tel monde. Au boulot, bien sûr il parlait convenablement, mais désormais il s'en fichait. Il paraissait vulgaire, il l'était, et ça on ne pouvait en douter. Mais il n'était pas méchant. Jake savait que niveau éducation il y avait eu une sorte de manque. Il n'avait pas vraiment écouter ses parents en étant ado, il avait surtout passé son temps à contempler l'art, à écouter de la musique. Alors pour le reste il n'y avait pas grand chose.

Tandis qu'il triturait la serrure il écouta la blonde et leva le nez vers elle quand elle parla du No Man's Land. S'il connaissait. Ouais et pas qu'un peu, il y créchait la plupart du temps; surtout en ce moment d'ailleurs. La nuit on se gelait les miches dehors mine de rien, alors il profitait des feux dan les bidons, des couvertures de son étal. Ouais le No man's Land c'était un peu sa maison. Jake n'était pas le genre de personne qui avançait encore et encore vers un lieu, un but. Le sien il l'avait trouvé. Il ouvrit la bouche pour lui répondre alors mais la femme continua exposant son métier, enfin ancien métier. Médecin. Wow ! Elle en avait dans l'ciboulot alors. "Ouais j'connais le No Man's Land. J'y vis. J'vous y ai jamais vu encore." Il était franc, disant en effet que lui ne l'avait  pas vu. Jake n'avait aussi peut-être pas fait attention, ou bien il était en course lorsqu'elle était venue au hangar.

Les cliquetis de la porte se déverrouillant sonnèrent à son oreille et un sourire se dessina sur le visage du gamin. Il se redressa alors et rangea son petit matériel. "Voilà M'dame !" Il avait du mal à l'appeler par son nom, prénom même. Jake était aussi comme ça, vers les aînés il faisait parfois preuve de respect, les vouvoyant et les nommant m'dame ou m'sieur. C'était sa marque de respect pour ne pas toujours passer pour un pauvre crétin impoli.
Il se poussa du passage laissant la toubib passer et il la suivit prudemment. Prenant soin de fermer la porte derrière eux. Il ne désirait pas se faire prendre en poursuite par les Laiderons plus loin. La suivant donc dans le couloir il restait aux aguets, tenant fermement sa planche dans ses mains. Jake tendait les oreilles et la blonde essaya alors d'ouvrir une porte hors elle se stoppa, écouta et se tourna vers lui. Le brun déglutit et inspira c'était rarement bon signe ce genre de choses, mais le gamin posa ses yeux clairs sur la femme. "J'passe avant vous, ça m'dérange pas. Puis vous suivez et vous tracez la route vers la sortie. J'étais dans la merde t'à l'heure mais j'sais me démerder !" Jake parlait avec aplomb, il était capricieux et là c'était le début d'un caprice pour sortir de ce guêpier. Alors doucement il passa entre Emerson et le mur, la poussa un peu derrière lui, et ouvrit doucement la porte, un peu pour s'y faufiler avant de voir un pauvre type attaché à sa chaise de bureau. P'tain c'était quoi c'bordel ?! Surpris, il ouvrit la porte pour Emerson. "Vous êtes adepte du BDSM ?" Ok formulé comme ça, ça pouvait paraître glauque mais bon, là ça l'était. Alors il lui fit signe de tête de venir voir le spectacle.


▲ ▲

I'm the fucking youth !
©crack in time
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Morning Light   Morning Light Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Morning Light -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Keep my glass full until morning light ϟ Victory E. Willard
» the light of aerendil
» Good morning, Ireland ! (23/01/12 à 10h12)
» Velouté light aux brocolis
» ▪✻ i wait for light like water from the sky.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: