The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Any lucky penny will do fine -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptyLun 21 Jan 2019 - 8:14
Fort Nisqually – 20 novembre 2018

Etendue dans son lit de fortune, au-dessus de l’intendance, Ashley regardait le plafond. Elle ne dormait plus depuis deux bonnes heures, simplement occupée à s’assurer que Hope était bien là, qu’elle respirait, qu’elle allait bien. La blondinette avait enfin réussi à trouver un peu plus de sommeil, entre les sanglots et les cauchemars. Pour l’instant, Ash n’avait pas pris le temps, ou peut-être n’avait-elle pas eu le courage, de demander à sa fille ce qu’il lui était arrivé durant ces six mois. Parce que raviver ces souvenirs alors qu’elle faisait encore le deuil de son père lui paraissait trop délicat, trop douloureux. Elles avaient besoin de se retrouver, de se reconstruire comme celles qu’elles étaient avant que Jon ne revienne dans leurs vies pour mieux leur être enlevé. A cette pensée, un sanglot silencieux lui noua la gorge. Quinze jours, quinze longues journées et quinze nuits pensives depuis qu’il n’était plus là et qu’il ne serait plus jamais là.

Les premières lueurs de l’aube percèrent finalement par la petite fenêtre haute pauvrement cachée par un morceau de tissu en guise de rideau. Hope commença à se réveiller, l’heure pour Ashley d’afficher son plus beau sourire même si la fillette n’était sans doute pas dupe. « Bien dormi ma puce ? » La blondinette hocha doucement la tête en se frottant néanmoins les yeux. « Il faut que j’aille voir Caroline et Lisandro, tu veux bien rester avec Shawna un petit moment ? » Elle ne voulait pas imposer à sa fille la vue de ses plaies, ces deux plaies causées par sa blessure par balle, celle qui avait manqué de l’emporter elle aussi et qui aurait pu la laisser orpheline. En quelques longues minutes, mère et filles furent prêtes, laissant le temps à tout le monde au camp de se mettre au travail.

Après un détour par l’ancienne boutique où petit à petit Shawna avait réussi à créer un espace pour les petits, Ash toqua à la porte juste à côté. Pensant trouver dans l’infirmerie nouvellement installée Caroline ou Lisandro, elle vit finalement la silhouette d’Erika. « Oh salut. Je pensais que Caro serait là. » C’était délicat de croiser son amie en sachant qu’Addison était partie parce qu’elle-même n’avait pas été là, ni physiquement ni moralement, pour tenter de la convaincre de rester. Finalement, si Addison était partie avec Damian, c’était sa faute à elle, comme toutes ces morts depuis qu’elle avait accepté de prendre la tête du ranch aux côtés d’Elena et Axel. Même lui, il n’était plus là. Ash’ soupira, prête à tourner les talons avant de grimacer, portant sa main droite à la plaie à son abdomen et son regard clair sur Erika.

« Je devais voir Caroline ou Lisandro pour ça mais … tu penses que tu pourrais ? » Soulevant l’ourlet de son pull, Ashley montra le pansement, tâché de quelques gouttes de sang. Elle avait dû trop forcer, encore, en rangeant, en s’occupant l’esprit, sans doute qu’un point ou deux avait fini par sauter. Ce n’était rien, mais ça faisait un mal de chien, et encore elle n’avait pas pu constater si l’ampleur des dégâts se retrouvait dans la plaie à son dos. Mais cette dernière étant plus minime, cela avait sans doute meilleure mine. Refermant la porte de l’infirmerie derrière elle, Ash’ mordilla sa lèvre nerveusement. « Comment ça va ? »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptyLun 21 Jan 2019 - 11:54
@Ashley Good
Fort Nisqually – 20 novembre 2018

Réveillée depuis l’aube, la jeune fille tournait beaucoup dans son lit pour y rester plus longtemps. Bien que le mois de Novembre touchait presque à sa fin, le ciel était complètement dégagé et l’air était un peu plus sec qu’à l’ordinaire. Avec un peu d’imagination, elle essayait d’entendre les oiseaux habituellement présent dans ce genre de moment, sifflotant sur l’arbre juste à côté de sa fenêtre. A l’époque, ce méchant arbre était lui faisait peur, les branches laissaient des ombres menaçantes sous la lumière écarlate de la lune. Enfant, elle pensait que c’était une méchante sorcière qui se riait d’elle ou qui venait juste pour lui faire peur. Ses parents en avaient passé des nuits blanches à remettre en question l’existence de l’arbre. Et quand la énième nuit passa sans sommeil où poussées par le vent, les branches grattaient à sa fenêtre, la décision était prise : L’arbre disparaîtra dans les jours à venir.

Il ne lui avait fallu que quelques minutes pour faire ses ablutions et d’être enfin prête. Les choses allaient vites quand l’hiver approchait et c’était tant mieux comme ça. En hiver, les draps n’arrivaient plus à la réchauffer comme il se devait, surtout lorsqu’elle se retrouvait seule dans sa couchette, dans un lit qu’elle avait autrefois quelqu’un avec elle. Erika était encore nostalgique du départ d’Addison, deux semaines qu’elle était partie, en lui faisant promettre de ne pas la suivre, et elle s’en voulait.

Au fond, elle n’avait pas beaucoup insisté pour venir, même si le changement avait été énorme, elle désirait la pérennisation du clan avant tout. L’ambiance avait beaucoup changé depuis que Selene avait prit les commandes et avait instauré de nouvelles réformes. Il y avait quand même de quoi se réjouir, il y avait différents moyens de se déplacer, des poules et des chevaux… Une école commençait peu à peu à s’aménager pour permettre aux enfants d’y aller et l’infirmerie était, on ne peut plus complet. Il y a avait de place pour tout le monde et elle comptait beaucoup moins de mort que par le passé.

Et puis, il y avait aussi ses parents.
Depuis qu’Addison avait décidé de quitter le clan, elle ressentait encore plus le manque de ces derniers. Il lui était de plus en plus terrible de ne pas savoir s’ils avaient réussi à survivre, comme elle et sa tante ainsi que tous les autres survivants ou si… Arrivant à la l’infirmerie, la jeune femme ouvrit les tissus qui étaient en guise de rideau, compta le nombre de coton, de tissus propres, constata la poubelle à linge sale et le nombre de boite à gants jetables. Il allait bientôt falloir partir à la recherche de provision. Depuis l’attaque, leur stock avait réduit à une vitesse incroyable mais à quoi bon s’en étonner… Dans une guerre, il y avait des blessés et des morts dans les deux camps. Ce fut le cas d’Arleen.

Quand elle était toute seule, Erika laissait ses souvenirs ravivaient sa mémoire en lui imaginant une guitare entre les mains, pinçant et titillant les cordes. Aujourd’hui, il n’y avait que sa bouche pour pincer ses lèvres et titiller ses oreilles d’un bruit strident, plus ou moins agréable. Fut un temps, siffler signifiait la joie, le bonheur et la décontraction, maintenant, c’était plus pour remplir un silence qu’Erika avait du mal à supporter.

« Oh salut. Je pensais que Caro serait là. » Erika était tellement plongée dans ses réflexions qu’elle n’avait pas entendu la porte s’ouvrir : « Oh ! » La surprise prit un temps un passé mais un petit sourire s’afficha. Au moins, si elle n’avait plus sa tante, elle avait encore sa meilleure amie et Finan, deux blessés gravement : « Salut ! Non, elle n’est pas encore arrivée mais je peux peut-être t’aider. - Je devais voir Caroline ou Lisandro pour ça mais … tu penses que tu pourrais ? » Ashley souleva l’ourlet de son pull et de toute évidence la blessure s’était ouverte à la présence de tache de sang sur le pansement. « Oui bien sûr ! Entre, je t’en prie ! »

Erika n’avait pas fait des études pour que ça ne serve à rien alors même si les événements avaient fait qu’elle n’avait pas pratiqué, ce qu’elle s’apprêtait à faire, c’était comme faire du vélo, ça ne s’oubliait pas : « Ok. Installe toi et soulève ton pull. Je vais préparer ce qu’il me faut. » Une fois qu’elle avait donné ses prérogatives, elle se mit au travail. Elle se lava les mains, enfila des gants, et prépara ce qu’il lui fallait : aiguille, pansements, cotons, sparadrap et deux verres d’eau.

« Comment ça va ? » La question arriva lorsqu’elle était à la hauteur de la brunette. Elle jeta un coup d’oeil dans la direction d’Ashley en jaugeant ce que cette question était susceptible d’insinuer. Erika savait que la brunette n’était pas la meilleure personne à qui elle voulait se confier. Pas parce qu’elle n’avait pas confiance mais parce qu’elle avait d’autres démons en tête. « Je vais bien mais toi… » L’aide-soignante pointa du doigt le pansement ensanglanté : « Qu’est-ce que t’a fichu ? »

Pendant qu’Ashley répondait, la Madsen mouilla légèrement les bords du sparadrap, acte qu’elle faisait déjà avant l’épidémie. Elle savait comme il était douloureux de retirer un sparadrap sèchement et vu qu’elles avaient tout le temps devant elle, il n’était pas question de se presser sans aucune raison : « Bien, je vais devoir te le dire même si tu n’aimes pas ça : Il va falloir que tu ralentisses. » Elle nettoyait la blessure pendant qu’elle parfait, ce n’était plus l’amie qui parlait mais le médecin : « Les infections peuvent apparaître même avec un pansement et tu sais ce que tu risques en cas d’infection ? » gronda la jeune femme en préparant l’aiguille ainsi que le fil.

Elle n’était pas vierge en point de suture, elle en avait fait des centaines au cours de ses études en sciences infirmières et elle en avait retiré le double l’année où elle travaillait dans la clinique. Ces gestes étaient adroits, surement rassurant pour le patient. Il était simple de réduire le champs de possibilité en cas d’infection. La fièvre pouvait être gérable si l’infection était prise à temps, avec de bons antibiotiques mais dans le cas contraire… En cas de très mauvaises bactéries dans la plaie, les choses pouvaient prendre une tournure plus dramatique.

« Comment va Hope ? » Elle adorait cette petite. Quelque part, elle avait été anéanti devant la douleur de sa meilleure amie, mais les larmes de la petite fille l’avait mise K.O. Cela lui rappelait beaucoup sa situation non sans se sentir mal de ne pas savoir du cas de ses propres parents.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptyLun 21 Jan 2019 - 16:45
Ashley ne se fit pas prier pour entrer et s’installer, si la brunette tentait de faire la forte la plupart du temps quant à cette blessure, elle n’en restait pas moins inquiète. Tourner comme un lion en cage dans le périmètre confiné du fort n’était pas pour lui plaire, mais Ash avait aussi conscience qu’elle devait se ménager. La jeune mère alla se poser sur l’un des lits de camps installés dans l’infirmerie pour accueillir les blessés, ceux qui souffraient de petits bobos, de gros rhumes, ou d’autres maux. Grimaçant un instant, Ashley souleva son pull, dévoilant le pansement teinté de rouge sombre, elle préféra ne pas y jeter le moindre coup d’œil. A chaque fois, c’était comme se prendre encore et encore cette balle dans le ventre, comme craindre à nouveau de mourir. Sans doute pour cette raison qu’elle en faisait autant, pour se dire qu’elle était bien vivante, elle avait mal, donc elle était vivante.

Ce qu’elle avait fichu ? Quelque peu honteuse, comme sa gamine quand elle la prenait la main dans le sac à faire des âneries, Ashley roula des yeux, soupirant. « Il fallait ranger dans l’intendance et … enfin j’voulais embêter personne, tout le monde est occupé, j’ai dû faire un mouvement trop … enfin j’ai pas fait gaffe. » Et là-dessus, elle avait passé du temps avec sa fille, n’avait sans doute pas fait attention avant de la prendre dans ses bras parce que six mois loin d’elle étaient plus importants à guérir qu’une blessure par balle. Parce que Hope était ce qu’il lui restait de lui et qu’elle était le seul parent vivant de la blondinette.

Et évidemment, Erika n’y alla pas par quatre chemins pour lui dire qu’elle tirait trop sur la corde. « Je sais … » souffla la brune, évitant le regard de son amie, honteuse de l’inquiéter. En réalité, elle ne savait pas, ou plutôt une part d’elle s’en fichait. « Sans doute des trucs pas cools ? » Elle affichait cette nonchalance, mais Ashley n’en menait pas large, elle n’était ni heureuse ni malheureuse d’être là, simplement vide, ternie par les récents événements. « J’fais … au mieux … Mais j’en ai marre de tourner en rond, de … » D’avoir trop de temps pour penser, réfléchir, ressasser, se demander ce qu’elle aurait pu faire de différent, de mieux, comment elle aurait pu, comment elle aurait faire pour qu’ils soient tous encore près d’eux, près d’elle. « J’essaierai de faire gaffe. »

Ashley serra les dents, ce n’était pas agréable, ce le fut encore moins lorsqu’elle vit approcher l’aiguille du coin de l’œil. Préférant éviter cela encore une fois, elle posa son regard sur le stock de médicaments, de matériels divers et variés, prête à rependre avant que Rika ne lui demande comment se portait Hope. « Elle … elle va aussi bien que possible … Je … Elle pleure moins, mais … enfin … je sais pas, j’ai … c’est con mais j’ai l’impression que peut-être les paroles de … Addie et Damian, ça … ça a marché pour elle. » Peut-être parce que se dire que son père était encore là dans chaque chose qu’elle vivrait, c’était suffisant pour son imaginaire d’enfant ? Dans le fond, Ash’ n’en savait rien. « Pour le reste … elle essaie de trouver ses marques ici je suppose. » Une grimace étira ses traits, ça faisait mal quand même cette aiguille. Elle aurait intérêt à faire gaffe. « Ludwig était là pour veiller sur elle, lui, James, Caleb, Jeff … ils ont veillé sur elle. » Comme pour se convaincre que c’était suffisant, que sa gamine ne ressortirait pas de cette année avec un bon pour la case folie, Ashley hocha nerveusement la tête avant de poser ses yeux clairs sur Erika, un mince sourire triste étirant ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptySam 2 Fév 2019 - 22:58
@Ashley Good
Fort Nisqually – 20 novembre 2018

Il n’y avait plus jamais rien de facile désormais. Erika avait fini par le comprendre et puis le vivre malgré elle. Le froid était meurtrier, les hommes étaient meurtrier  et les blessures pouvaient l’être également. Les infections pouvaient très vite arrivée et bouleverser toutes les chances de survivre. En effet, depuis un peu plus de trois ans, il était tellement difficile de vivre qu’il n’était plus question que de survivre. « Il fallait ranger dans l’intendance et … enfin j’voulais embêter personne, tout le monde est occupé, j’ai dû faire un mouvement trop … enfin j’ai pas fait gaffe. - Ash, tu ne peux pas te permettre d’être inconsciente… » lâcha franchement ce que pensait la brunette qui constatait les dégâts. Même après tout ce qu’elle avait bien pu traverser jusqu’à aujourd’hui, Erika ne s’était pas gênée pour lui rappeler qu’elle n’était pas toute seule et que sa fille avait toujours besoin d’elle pour apprendre à survivre et surtout, évoluer. Elle était la première personne à savoir ça même si elle avait eu jusque là, toujours une mère de substitution. Désormais seule, loin de tout ce qu’elle pouvait considérer comme étant un membre de sa famille, elle se sentait solitaire. Elle pouvait parfois le faire sentir même si elle essayait de montrer la gratitude qu’elle avait envers tous les membres du clan. C’était grâce à eux si elle était encore sur ses deux jambes.

Toujours est-il qu’elle s’attendait à ce que son amie se plaigne. Forcément, du moment où Erika avait reprit ses esprits, elle n’avait jamais vu Ashley s’arrêter deux secondes. Toujours en mouvement, toujours en train de faire quelque chose. C’était probablement cette partie de cette personnalité qui les avait tant rapprochée l’une et l’autre. C’était sans compter le besoin d’Erika de rappeler à quel point il était fortement dangereux de bouger avec ce genre de cicatrice interne. Elle sentait déjà les paroles fulminants de Caroline concernant ce genre de maladresse surtout provenant d’Ashley puisque, évidemment, beaucoup attendaient d’elle même si Selene avait prit les rênes : « Ne le prends pas le mal, Ash mais si tu refuses de tourner en rond dans ta couchette, c’est dans une boite que tu vas finir... Tu crois que ce sera mieux peut-être ? » Tout en préparant le matériel, Erika serra les dents : « Je sais que je ne passe pas dans les priorités mais j’ai besoin de ma meilleure amie, plus que jamais… » Ces mots pesaient dans l’air tandis qu’elle préparait l’aiguille et le fil pour refermer ce qui avait sauté. Elle grilla la pointe pour faciliter le point mais en voyant le regard inquiet de son amie, elle décida de lui faire parler d’un sujet. « Elle … elle va aussi bien que possible … Je … Elle pleure moins, mais … enfin … je sais pas, j’ai … c’est con mais j’ai l’impression que peut-être les paroles de … Addie et Damian, ça … ça a marché pour elle. - Qu’est-ce que tu veux dire par là ? » demanda Erika en commençant, elle se disait aussi qu’il était préférable d’y aller sans réfléchir, que la douleur ressemblerait à un mauvais souvenir qu’à autre chose. « Pour le reste …» Erika resta concentrée,  en continuant même si elle avait ressenti l’hésitation de son amie : « ...elle essaie de trouver ses marques ici je suppose. » Un petit sourire sur le visage de l’aide-soignante : « Oui, ça ne doit pas être facile pour une enfant, déjà que ce n’est pas terrible pour nous… alors pour elle ... - Ludwig était là pour veiller sur elle, lui, James, Caleb, Jeff … ils ont veillé sur elle. » En faisant les noeuds, les points beaucoup plus rapprochés pour consolider cette fermeture, elle plissa les yeux pour ne rien louper. C’était un travail méticuleux qu’elle connaissait sur le bout des doigts néanmoins, l’erreur pouvait l’attendre au moindre petit tournant. Une fois terminée, elle coupa le fil et reposa l’aiguille sur la tablette puis retrouva l’attention d’Ashley : « Hey ! C’est une dure à cuire. » tentait la brunette de rassurer cette maman en détresse silencieuse en lui donnant une petite tendresse sur l’épaule de son amie : « Elle sait de qui tenir, non ?» tenta t-elle en espérant tirer un petit sourire de sa meilleure amie : « Hope va s’en sortir, et elle s’en sortira que plus forte de cette épreuve, grâce à toi ! » Après avoir soutenu le regard de son amie, elle nettoya les petites traces de sang provoqué par la couture express avec de l’alcool. Puis, elle prépara le pansement.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptyDim 3 Fév 2019 - 10:13
@Erika P. Madsen

Ashley leva les yeux au ciel, soupirant, elle n’était pas venue ici pour qu’on lui fasse la morale. Elle se l’était déjà faite elle-même en constatant l’auréole écarlate sur le pansement. La brunette n’aimait pas réaliser qu’elle avait fait une erreur et elle aimait encore moins qu’on lui fasse remarquer derechef, mais Erika était son amie, et la jeune mère savait qu’elle ne disait rien pour l’ennuyer, pour la faire se sentir mal. Personne ne le faisait depuis ces quinze jours, on l’avait forcée à venir ici au moment où elle aurait voulu rester là-bas et finalement ici tout le monde se comportait comme … si elle était en sucre, fragile. Ash’ n’était pas fragile, et quand bien même elle l’aurait été, elle était déjà en miettes, le cœur en morceaux, le corps en pièces. Hope était la seule glue pour la garder entière, mais parfois, ce n’était pas suffisant. Juste quelques secondes, quelques infimes secondes, où la brunette doutait d’y arriver, ces moments où elle avait besoin d’agir, de bouger, de ne pas se laisser mourir ou emporter par le chagrin.

« Y’a plus d’boite … juste un trou dans la terre. » répondit-elle plus sèchement qu’elle ne l’aurait voulu à Erika avant de souffler une excuse honteuse, elle ne lui en voulait pas à son amie qui prenait soin d’elle et s’inquiétait pour elle. La suite de ses paroles la força à se sentir encore plus honteuse. « J’compte pas … lâcher … ni Hope, ni toi, ni tous les autres … » C’était juste difficile de s’accrocher, de résister. De continuer sans lui qui l’avait soutenue depuis plusieurs mois pour supporter l’absence de leur fille. Jon n’était plus là, il ne serait plus jamais là et cette réalisation était toujours aussi douloureuse. Plus encore que l’aiguille qui trouait sa peau pour recoudre cette plaie qui aurait pu la tuer.

La discussion continua, peut-être que finalement parler c’était utile, que cela l’aiderait. « Hm … Damian et Addison ils lui ont dit … ils nous ont dit que … Jon serait toujours là, dans ce qu’on fait, dans chaque chose, chaque être … qu’il serait jamais loin de nous. » A ses yeux, c’était juste des paroles pour rassurer, parce que Jon n’était plus là où elle aurait aimé qu’il soit, il n’était pas dans le soleil ou les nuages ou les arbres ou n’importe quoi d’autre de trop romancé. Finalement, pour Hope c’était peut-être plus simple, la disparition de Jon était ce coup final après tant de coups durs, alors se dire qu’il était encore , d’une manière ou d’une autre, cela suffisait à son esprit enfantin pour aller mieux ? Ou alors la blondinette donnait le change pour ne pas l’inquiéter, Ashley aurait pu en mettre sa main au feu, tant sa fille lui paraissait plus mature qu’elle par moment.

La jeune mère grimaça une dernière fois au dernier point de suture avant d’esquisser un sourire triste. Une dure à cuire, sans doute. De là à dire qu’elle le tenait d’elle, Ash’ n’en était pas certaine, elle ne l’était plus. Perdre Jon lui avait révélé ses failles, bien plus encore que tout ce qu’elle avait pu vivre jusqu’à ce jour. « J’espère … elle s’en sortira je le sais, mais … ça sera pas grâce à moi, pas uniquement du moins … Hope a de la chance d’avoir tout le monde. » Du bout des doigts, Ashley gomma quelques larmes qui perlaient à ses cils avant de secouer la tête en attendant le nouveau pansement, d’un blanc immaculé, qu’elle tenterait de préserver un peu mieux cette fois. « Tu fais du bon boulot Rika, Caroline et Lisandro ont de la chance que tu sois là … on a tous de la chance. » Certains plus que d’autres, notamment eux, les blessés, puisqu’elle était là pour eux. « Comment va Finan ? » Lui aussi avait été blessé ce jour-là, il avait failli y passer comme elle, comme Elena. Les trois survivants.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptyMer 6 Fév 2019 - 19:12
@Ashley Good
Fort Nisqually – 20 novembre 2018

« Y’a plus d’boite… juste un trou dans la terre. » La réponse sèche de Ashley l’avait réellement prise de court. Après un regard de reproche qui lui traversa sans qu’elle ne pouvait réprimer sur le coup. La mort était quelque chose qu’elle avait longtemps côtoyé mais pour autant, elle en avait peur. Depuis toujours, à la différence d’Addison, Erika en avait très peur, c’était pour cela qu’elle s’était dirigée vers une filière où elle pouvait combattre la mort. Malheureusement, elle n’avait pas eu le temps de finaliser ou de reprendre ses études comme elle le désirait, au moment où tout avait mal tourné. En effet, elle avait démissionné de la clinique lorsqu’elle était partie se réfugier chez sa tante à Chicago. A la base, elle cherchait un travail pour se rapprocher de cette dernière mais d’un autre côté, elle hésitait à reprendre ses études. Ou préalablement, une formation centrée sur les pouvoirs des plantes. Aujourd’hui, ses rêves étaient réduit à donner d’elle-même, à s’accrocher aux branches de son arbre généalogique donc à sa tante, et à sa survie en compagnie d’autres survivants. Ash s’excusa mais Rika répondit seulement d’un petit sourire triste.

« J’compte pas … lâcher … ni Hope, ni toi, ni tous les autres … » Toujours est-il qu’Erika connaissait son amie comme étant une dure à cuire et que même si la vie lui envoyait des épreuves, elle restait toujours debout. C’était une sorte de modèle pour Erika qui vivait elle aussi des coups durs. Hope était en quelque chose ce qui l’accrochait toujours autant à la vie puisqu’elle avait perdue son homme et la direction du groupe en arrivant au Fort. Les tensions étaient encore grandes autour de Selene et Elena mais en ce qui concernait la Madsen, il n’y en avait pas, ou plus du tout.

Pour aider, Erika avait tout simplement continuer la papote même si elle restait concentrer sur ce qu’elle était entrain de faire : « Hm … Damian et Addison ils lui ont dit … ils nous ont dit que … Jon serait toujours là, dans ce qu’on fait, dans chaque chose, chaque être … qu’il serait jamais loin de nous. - C’est sûr. J’en ai aucun doute là dessus. »  Addison et Damian avait joué la carte rassurante mais c’était surtout pour apaiser les coeur meurtris. N’ayant pas encore connue les deuils de manière direct, ne connaissant pas la situation de ses parents, Erika préférait rester discrète à ce niveau-là. Qui était-elle pour juger le chagrin, ou pour être dure envers les endeuillés ? Elle prit une profonde respiration par le nez, tourmentée par la douleur que pouvait éprouver la jeune femme en face d’elle : « Tu sais, si j’avais pu faire quelque chose pour Jon… » Elle la regarda dans les yeux : « Je l’aurais fait, hein ! Tu le sais ? » s’enquit-elle.

Les précautions que je prenais pour sa blessure étaient doubles. Je ne voulais pas prendre le risque qu’elle ré-ouvre sa blessure au risque d’attraper une infection mortelle. En comprenant bien que son amie doutait sur la santé d’Hope, même si elle devait lire entre les lignes, Rika lui rappelait de qui Hope tenait et que de lui faire comprendre que des chiens ne faisaient pas des chats, l’apaiserait mais malheureusement, c’était tout le contraire. Au lieu de l’apaiser, elle avait révélé sa plus grande crainte : « J’espère … elle s’en sortira je le sais, mais … ça sera pas grâce à moi, pas uniquement du moins … Hope a de la chance d’avoir tout le monde. » Elle prit le temps de terminer le pansement après avoir désinfecté une seconde fois. Deux fois valaient mieux qu’une d’après ce qu’elle avait compris jusqu’à aujourd’hui, au côté de Caroline. Néanmoins, elle n’avait pas manqué le geste de son amie, qui avait fait mourir les quelques larmes du bout des doigts.

« Tu fais du bon boulot Rika, Caroline et Lisandro ont de la chance que tu sois là … on a tous de la chance. » Sérieuse jusqu’au bout des ongles, Erika ignora la question concernant Finan. Un problème à la fois, elle était un peu perdue à ce niveau-là : « Hep hep hep, c’est quoi ton délire là au juste ? » Elle posa ses deux mains nues, ses gants à usage unique s’étant retrouvés dans la poubelle, sur ses épaules : « Parce que tu crois que t’es remplaçable, c’est ça ? Alors écoute moi bien, Ash, et je t’en prie, ne me coupe pas. » Elle n’était pas en colère, elle était très triste pour son amie alors elle voulait à tout prix lui montrer qu’elle était loin d’être la personne qui pouvait être remplacée, et encore moins aux yeux de sa fille : « Tu connais le dicton, un seul être vous manque et le monde est dépeuplé ? » Ses yeux se plantaient doucement dans les bleus azure d’Ashley : « Il peut y avoir deux cent personnes autour d’elle, pour elle et avec elle, si tu n’es pas là, elle sera la plus malheureuse du monde. Encore plus si elle découvre, parce qu’un enfant ressent ces choses, que tu ne te sens pas indispensable par rapport à elle. » D’une grande tendresse, elle lui déposa un baiser sur la joue : « Crois-moi, s’il te plait ! Parce que ne sais pas si mes parents sont ou ne sont plus de ce monde, je ne le saurais jamais et... » Ces dernières paroles s’étranglèrent dans sa gorge, elle reprit : « Personne ne remplace un parent et je pense fortement qu’en ayant perdu son père, elle a d’autant plus besoin de toi qu'avant…»

Elle laissa quelques secondes à son amie pour assimiler ses paroles. Elle a avait été tellement discrète sur sa souffrance par rapport à ses parents que cette confession pouvait être prise au sérieux : « Au sujet de Finan, je ne sais pas trop quoi te dire. Il est différent du Ranch. Bon, on ne sera plus jamais les mêmes mais.. je ne sais pas, il est beaucoup plus distant, je pense que le départ d'Addi l'a profondément marqué mais qu'il ne m'en parle pas pour me préserver... » Elle haussa des épaules en plongeant l'aiguille dans une solution désinfectante : « Je pensais avoir prouvé mes valeurs et de ne pas être considérée comme une poupée de porcelaine... »
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine EmptySam 9 Fév 2019 - 17:16
Son regard clair se posa sur son amie, évitant sans y parvenir le regard d’Erika. « Je sais Rika, je sais … » Mais personne n’avait rien pu faire pour Jon, pas pour le sauver du moins. Son cœur se serra lorsque la réalité, douloureuse, de cette séparation définitive, sans le moindre adieu possible, lui revint à l’esprit. Jon n’était plus là, il n’y serait plus jamais, elle n’avait pas pu lui dire au revoir, elle n’avait pas pu lui dire assez, pas assez souvent combien elle l’aimait, que c’était lui et personne d’autre, depuis le début. Il le savait. Elle tentait de s’en convaincre, glissant sa langue sur ses lèvres en détournant finalement son regard clair, légèrement brillant de quelques larmes.

Laissant son amie officier et recoudre cette plaie, encore douloureuse, mais pas autant que celle dans son cœur, Ashley échangea quelques mots avec Erika. Au sujet de Hope principalement, et visiblement la brune avait de quoi lui dire. Depuis ce mois de mai où elle les avait ramenées avec elle et Lily, Ashley savait qu’Erika n’avait pas sa langue dans sa poche. Moins sanguine que sa tante, elle n’était pour autant pas effacée et n’hésitait pas à dire le fond de sa pensée. Ses mains sur ses épaules forcèrent la jeune mère à reposer son regard clair sur Rika. Vu cet air presque sévère, elle n’allait pas la couper, après tout, tout le monde avait son mot à dire depuis la mort de Jon sur la façon dont elle devait surmonter tout cela, la façon dont elle devait continuer d’élever sa fille et d’être ce roc inébranlable dans son existence. Elle devait au moins à l’aide-soignante de l’écouter comme elle avait écouté Connor.

Mais finalement, ce n’était pas de la colère qui transparut dans ses mots. Non, Erika semblait sincèrement inquiète, touchée. Et c’est sans doute ce qui fit craquer la jeune mère, un sanglot lui nouant la gorge. « Je sais Rika … je … » Ashley savait la douleur de perdre un parent, parce qu’elle avait perdu dans les premiers jours sa mère, seule vraie parent qu’elle ait jamais eu et qu’elle en souffrait encore. Lola lui manquait comme peu de personnes lui manquaient. « Je sais que … je l’abandonnerai pas, jamais. Je sais juste plus toujours comment avoir l’air … comment pas l’inquiéter. » confia-t-elle, parce que la blondinette qui avait perdu son père remarquait bien que sa mère n’allait pas bien non plus. Ash’ faisait son possible pour ne pas pleurer devant Hope, pour donner le change, mais quand la lumière déclinait, les larmes étaient plus difficiles à contenir. Pour cette raison qu’elle ne faisait plus attention à ce qu’elle faisait, parce que rester trop longtemps inactive avait le don de la faire trop réfléchir, parce que dormir la forçait à revoir son visage, tuméfié, livide.

Erika reprit finalement, répondant à sa question concernant Finan. L’irlandais donnait l’impression d’aller bien, il emmerdait le monde et par monde elle entendait elle, Elena, Selene et les autres, le Conseil qui gérait ce groupe. Mais finalement, est-ce qu’il s’agissait là d’un réel signe de bonne santé autant physique que mentale ? Ash’ fronça les sourcils. « Finan est un emmerdeur de première … Mais … je pense qu’il veut peut-être pas que tu t’inquiètes pour lui ? » Le départ d’Addison avait laissé ses marques, si certains comme Selene ou Connor s’en réjouissaient sûrement, Erika avait perdu son dernier lien de sang, Ash’ et Finan avaient laissé partir une amie. « J’aurais essayé de la retenir … si j’avais été là, et pas enfermée dans le coffre de cet abruti de Connor … » Abruti qu’elle considérait malgré tout comme un ami et qui avait su l’aider. « Baisse pas les bras … C’est … J’suppose qu’il faut que tu sois aussi chieuse que lui. » Un sourire triste étira ses lèvres, Erika devait pas lâcher l’affaire pour la simple et bonne raison qu’elle avait la chance qu’il ait survécu à cette journée, c’était un trésor à protéger.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Any lucky penny will do fine   Any lucky penny will do fine Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Any lucky penny will do fine -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» {fini} I've been doing just fine - Kiran ft. Haileen
» presentation de lucky luke
» La nature fait parfois bien les choses. [Shane Smith/Lucky Blue]
» Monnaie du Gondor
» Citadel Finecast

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: