The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Soon enough, we'll die -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9002
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Soon enough, we'll die   Soon enough, we'll die - Page 2 EmptySam 9 Fév 2019 - 0:10
Ah la pseudo condescendance française. Elle se lisait sur ce visage pâle et creux de Valentine. Morgan avait appris que la brune était française avant de franchir le pas de ce jardin potager. Et même si elle avait rêvé aller à Paris un jour, ou bien visiter de grandes caves françaises, Morgan se méfiait de ces gens trop pompeux se la jouant sur des talons aiguilles. Certes elle devait s'imaginer une sorte de caricature mais étrangement elle voyait bien Valentine avec des talons en train d'éplucher ses patates à l'ombre d'un grand chapeau avec son "élégance à la française". Morgan devait se sentir mal mais non, loin de là. La rousse restait droite, digne elle aussi ayant étrangement compris que la brune ne mordait pas à son jeu de bécasse. Oups. Au moins une semblant être un peu clairvoyante. Ou peut-être cela était due à ses réponses travaillées un minimum. Mai ça aussi c'était naturel chez Morgan, elle savait jouer avec les mots et bien souvent avec un but négatif. Nuire à l'autre comme une mauvaise herbe s'infiltrant et prenant en étau la cible. Comme un venin remontant lentement vers le coeur ou le centre névralgique de la pensée.

L'ancienne barmaid n'était pas vexée, elle avait juste dit cela par "crainte" à laquelle elle ne croyait pas, envers la ''saladière". Puis elle laça à nouveau une mèche de ses cheveux couleur feu derrière son oreille avant de l'écouter. Amusante conversation, qui, malgré ces boniments semblait être plus belliqueuse. Plus suspicieuse. C'était le ressentis de la trentenaire, et elle se confortait dans cette idée de ne pas faire confiance à la femme face à elle. Non,, même si Will savait désormais à qui faire plus ou moins confiance, Morgan restait bornée. Elle ne changerait pas d'avis, elle sentait que ce camp annihilait les survivants, même s'ils disaient savoir à quoi s'attendre dehors, la plupart semblaient vivre simplement, le nez en l'air et papillonnant stupidement. C'était ça, sa vision. Elle ne se laisserait pas tromper, son instinct de survie le lui disait.

Valentine lui disait de faire un choix, de ne pas jouer ainsi. Oh en effet le choix était vite fait : se barrer de là. Partir loin, emporter avec elle Zack, Will, peut-être Nathan et sa grosse en cloque. Mais ça elle le taisait, ne le disait à personne, même si Will ou Zack s'en doutaient. Le premier apprenant à la connaître difficilement, le second la connaissant par coeur. Morgan laissa dire Valentine, préférant ne rien relever pour ne pas s'agacer. Préférant la juger se disant qu'au final, malgré cet air nonchalant et pas forcément agréable, elle ne causait que peu d'elle, ou bien se contentait un peu de banalité. Morgan essayait de voir au travers de la brune, la trouvant étrange et n'aimant pas cela. Après tout, la survivante n'appréciait que bien trop peu de choses désormais. Mais une chose était aussi sûre, elle n'aimait pas le ton employée par la planteuse de carottes, ni sa façon de tourner ses phrases, avec un semblant de dédain, de supériorité. Pauvre cruche, ce n'était pas en étant la représentante des brocolis qu'elle se démarquerait plus que ça. Si un jour elle venait à manquer de provisions, elle en serait la seule fautive, faute de prévention, et oups, retour au bas de l'échelle. C'était ainsi que la rouquine voyait les choses se profiler.

Et une fois de plus, l'autre parlait pour lui répondre, Morgan n'attendait pas réellement de réponse, elle se doutait bien de sa réponse. Se tenir debout face à elle prouvait qu'elle avait sut survivre à sa façon, soit. Il est vrai qu'avec ce type d'attitude on ne peut pas s'attendre à grand chose qu'être sauvée et mise en sécurité dans le camp des pseudos héros de comic façon Captain America. L'un des "super héros" détestée par l'ex-barmaid. Puis Valentine confirma l'impossibilité de nourrir tout un camp avec de la soupe et des navet. Oh tient ! Un éclair de lucidité ! La chasse, la pêche, oh la bonne idée !? Morgan ne montrait cependant rien de l'ironie ressentie à ces mots. Elle se demandait pourquoi un tel groupe soit disant à la pointe de tout dans ce monde en train de crever la gueule ouverte n'en faisait toujours rien. C'était comme être dirigé par des gens incapable de penser réellement à la survie de leurs hôtes en les nourrissant de façon descente. Mais ça encore, Morgan se gardait bien ce type de réflexion pour elle.

Néanmoins la question sur son ancien métier la fit tiquer, mais Valentine semblait avoir compris, elle n'était pas sotte, et Morgan ne faisait que jouer les greluches, alors elle soupira doucement. Lui dire ou non. Non, elle ne lui dirait pas, ce serait trop dangereux. Alors elle joua à nouveau sur une discussion venant d'avoir lieu.

"J'étais équilibriste. Et oui, j'aime bien valser entre deux choses."

Oh oui elle se payait sa tronche intérieurement, mais seul un petit haussement d'épaules démontrait le fait que oui, elle était ainsi. Et après tout, barmaid était aussi chercher l'équilibre parfait pour de nouvelles compositions de cocktails. Alors il y avait un temps soit peu de vrai.

"J'ai entendu dire que l'on donnait des cours de défense aux civils, vous y avez participé ? C'est comment ?"

Changement de sujet, montrer un semblant d'intérêt pour une des "activités ludiques" du camp. Ne pas trop traîner sur le sujet épineux de sa vie passée, de son intelligence à pouvoir diriger un bar seule, et étant de surcroît une femme.


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Valentine V. James
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 199
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Soon enough, we'll die   Soon enough, we'll die - Page 2 EmptyJeu 28 Fév 2019 - 19:30
« Équilibriste ? » répéta t-elle, avant de rire de bon coeur. Elle ne voyait pas du tout Morgan dans ce genre de corps de métier. Mais l’image mentale de la jeune femme dans un justaucorps au dessus du vide, la fit réellement rire. Le rire n’était pas moqueur, mais plutôt l’illustration de la surprise de l’image mentale qui l’avait prise par surprise. Peut être l’avait -elle été, peut être ne l’avait-elle pas été. Tout ce qu’elle savait, c’était que ça ne répondait pas réellement à ses attentes en matière de réponse. Mais Valentine était certaine d’une chose, Morgan était loin d’être stupide, et certainement redoutable en ce qui concernait juger et jauger les gens. Certainement une manière, parmi d’autre, pour survivre à l’extérieur. Valentine était convaincue que désormais, la menace première n’était pas les infectés mais bien les survivants qu’ils aient gardé leur humanité ou non. Peut être était-ce normal après tout que Morgan ne méfie du camp, Valentine se souvient avoir été solitaire assez longtemps dans le camp pour comprendre, un peu, le sentiment de son interlocutrice. « Équilibriste dans ce cas. » Peut être était-ce une manière figurée de lui dire que bien avant sa vie dans l’enfer de la survie, elle vivait elle même sur le fil d’un quotidien riche en émotions. Valentine hocha la tête, elle n’en était pas convaincue, mais trouvait que l’idée faisait bien, alors elle s’en contenta.

« Vous êtes difficile à lire, Morgan. Mais certainement pas stupide. Si je vous le demande, me donneriez vous votre avis sur le camp ? Votre opinion ? » Elle ne put avoir de réponse, alors que Morgan lui demande si Valentine avait assisté au cours de défense. Valentine hausse les épaules. Certainement à un moment, elle avait peut être appris à tirer correctement, mais il était évident qu’elle était plus agile avec une lame. Même s’il était difficile de considérer son niveau et elle n’aurait pas la prétention de comparer son agilité à celle de Morgan en la matière. « Vous m’avez vue non ? » commença t-elle. « Contre un infecté, admettons, et simplement parce que j’ai un cerveau qui fonctionne. Mais contre un survivant … Je doute que les cours de défense ne servent beaucoup. J’en ai suivi, j’en suis, au de la de ça, je n’irais pas comparer vos talents aux miens. Vous jouez dans une autre cour. » continua t-elle, en faisant une pause. Ça devait certainement l’amuser.  « D’où le fait que vous ne trouverez pas votre place dans une plantation en compagnie de hippies qui font pousser des carottes. Vos capacités serviront certainement ailleurs. »

Valentine hoche la tête. Elle n’aurait jamais pu être comme Morgan. Il n’y avait pas de si, ou de peut être. Elle le savait, mais n’en faisait pas une maladie. Mais ce regard … elle le trouvait extraordinaire, et glaçant. Valentine n’était pas experte en matière de survie. Et n’avait aucune prétention, ni ambition à se prendre pour Calamity Jane. Peut être était-était-elle une blague pour Morgan. Elle pourrait l’être, elle n’y voyait pas vraiment d’insulte. Valentine se disait simplement qu’au moins, elle était consciente qu’elle était, une blague, au contraire certains survivants du camp qui n’avaient jamais mis un pied dehors depuis le début de cette débandade, inconscients de leur chance, ou de leur malheur. « Mais peut être que vous n’aurez pas le choix de votre affectation. Si vous êtes méfiante, tout le monde le sera aussi. » Elle s’arrête et sourit à Morgan. Le camp n’était pas réellement … une démocratie. L’épanouissement personnel n’était pas réellement la motivation première des lieux. Valentine se considérait comme chanceuse, et certainement privilégiée. Mais elle était assez calculatrice pour savoir qu’elle n’était pas simplement pas l’opération du saint esprit.

« Qu’avez vous pensé sur camp lors de votre première visite ?  »



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9002
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Soon enough, we'll die   Soon enough, we'll die - Page 2 EmptyJeu 7 Mar 2019 - 22:27
La conversation était d'un point de vue extérieur sûrement bon enfant. Deux femmes apprenant à faire connaissance, mais pour l'esprit particulier de l'ancienne barmaid, elle en avait une toute autre image. Elle confectionnait doucement sa toile, allant de personne en personne, tissant des pseudos liens de connaissances pour se faire une idée de chacun et de leur endoctrinement. Il fallait être carrément perché ou bien stupide pour boire les paroles de cette dirigeante rousse au cul sûrement aussi fermé qu'une porte blindée. Morgan pouvait passer pour une frigide, mais elle assumait. Et puis elle savait aussi se jouer des gens, leur faire croire en certaine chose à son sujet, au fait qu'elle se soit soudainement assagie par exemple. Elle laissa pourtant rire la jeune femme. Tant mieux si elle prenait sa réponse concernant son ancien job à la rigolade. Morgan se moquait déjà intérieurement. Mai elle ne releva pas le rire de la brune.

La rousse observait toujours avant d'entendre Valentine se calmer et parler plus sérieusement. Ainsi donc elle n'était pas facile à lire, heureusement. Elle était loin d'être un livre ouvert sauf peut-être pour ceux la connaissant bien. Pour eux, il était facile de la comprendre, elle pouvait même être prévisible et non pas le contraire. Imprévisible, dangereuse, dingue, froide, c'étaient ces doux mots qui la résumaient, et elle s'y était fait. Pourtant elle pouvait aussi renvoyer l'ascenseur à l'horticultrice, mais elle ne le ferait pas, il ne fallait pas lui en demander de trop non plus. Et puis elle la voyait aussi venir avec ses gros sabots. Elle voulait connaître son avis, ça se sentait. Morgan la ferait attendre, peut-être même qu'elle ne répondrait pas. Mais elle continua d'avancer entre les salades et les radis. Ca n'était pas l'époque mais c'était ainsi qu'elle qualifiait les plantations. Puis elle répondit à son interrogation, allant jusqu'à lui "jeter des fleurs". Bah voyons, Morgan n'était pas du genre à se vanter ou même à se pavaner, elle doutait d'elle, de sa survie et plus encore depuis l'explosion de Renton où elle "avait tué Kyle". Fardeau à porter, culpabilité grandissante lui faisant prendre conscience qu'il y avait en elle toujours une part d'humanité, que rien n'était totalement perdu, mais à quel prix. Alors elle haussa simplement les épaules.

"Chacun à sa façon de survivre et si la votre vous convient alors c'est tant mieux."

Sages propos, tout en restant avec cette distance pratiquement professionnelle. La trentenaire inspira alors l'air, l'odeur de la terre fraîchement retournée lui titillant les narines, elle retint un éternuement.

"Je pense en effet ne pas avoir ma place ici, à cultiver. Mais on dit souvent que le jardinage ou cultiver permet d'ôter le stress, j’essaierai un jour."

Balivernes ! Elle ne tenterait rien du tout. Morgan n'avait pas la main verte, elle avait ce don extraordinaire de faire mourir les plantes, même en tentant de s'en occuper, ou bien elle les oubliait et un jour elle les retrouvait fanée ou morte.
Valentine posa enfin sa question, celle qu'elle attendait. Son avis sur le camp. Et Morgan n'aurait pas grand chose à en dire.

"Grand avec du confort. Il faut sûrement un temps d'adaptation pour tout ça."

C'était tout ce qu'elle avait envie de dire, elle n'était pas stupide en effet et n'allait pas lui transmettre le fond de sa pensée qui n'avait rien de positif, alors elle soupira un peu et passa son regard sur le lieu.

"En tout cas vous faites du bon boulot. J'viendrai sûrement chercher un peu de légumes."


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Valentine V. James
Fiche de personnage
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 199
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Soon enough, we'll die   Soon enough, we'll die - Page 2 EmptyDim 24 Mar 2019 - 19:59
La conversation était … bon enfant. C’était la manière dont il fallait voir les choses. Alors qu’au contraire, c’était bien plus que cela.  Valentine n’avait aucun problème à assumer que leurs phrases respectives à défaut d’être toujours des questions, cherchait une manière de trouver des réponses aux interrogations soulevées par l’une et par l’autre. La française trouvait cela tout à fait vivifiant, elle appréciait de genre de petit jeu intellectuel, elle appréciait les règles et le divertissement était toujours à la hauteur. L’horticultrice était certaine d’une chose, Morgan cachait très bien son jeu, mais à quelle fin ? Elle n’était pas certaine de savoir quel genre de résultat attendait Morgan en se comportant de cette manière, elle pouvait bien prendre tout le monde de haut si elle le voulait. Mais .. Si elle ne souhaitait pas rester, elle était tout aussi bien invitée à ne pas traîner plus longtemps. Même si connaissant June, et sa manière de gérer ce genre d’affaire, la chose n’était peut être pas aussi simple. Elle hocha la tête, ça ne devait pas être aussi simple que cela en effet.

Valentine appuie la décision de Morgan quant au fait qu’elle ne trouverait pas sa place dans les plantations. Elle arborait le lieu, c’était peut être la seule chose que Valentine avait pu lui sur son visage sans trop de mal. Et la responsable des plantations, ne pouvait accepter quelqu’un avec un état d’esprit comme celui ci. C’était … mauvais pour les plantes, serait la justification un peu hippie qu’elle lui donnerait.  Le simple fait qu’elle parle de jardinage donna raison à Valentine sur son ressentiment face au lieu … Et certainement face au camp. Il fallait un temps d’adaptation, encore fallait il en avoir l’envie, n’est ce pas ? Grand avec du confort. Valentine hoche de nouveau la tête, c’était bien le genre de phrase bien bateau que Morgan lui avait servi tout au long de cette conversation. Peut être était-elle là, la clef de la survie. Ne pas trop en dévoiler, pour pouvoir garder une ou deux épées de Damoclès en carte maîtresse. Après autant de temps dehors, la française ne pouvait pas se formaliser de cela. Elle même n’aurait pas voulu faire confiance à qui que ce soit sauf ceux avec qui elle avait affronté les pertes et la galère d’une vie à l’extérieur, durant laquelle il ne fallait faire confiance qu’à ses instincts et ses intuitions. Valentine pouvait comprendre cela. Mais … Parce que bien sur qu’il fallait un mais, l’horticultrice pouvait bien passer pour plus naïve qu’elle ne l’était, mais elle ne laisserait pas une « équilibriste » menacer l’équilibre du camp, sous prétexte qu’elle avait un « caractère de merde. » . À défaut du reste, qu’elle joue mieux la comédie, et tout le monde s’en porterait certainement mieux.

Valentine lui sourit. Non, vous ne viendrez pas. Ce n’est pas un marché, Morgan.  commence t-elle. Ils sont distribués équitablement aux habitants du camp, comme les rations de conserves récupérées à l’extérieur.  continue t-elle, en marchant, ouvrant la marche sans pour autant l’inviter à la suivre. J’espère sincèrement que nous aurons l’occasion de discuter plus souvent. Je ne manquerais pas de faire parvenir votre ancienne profession, je suis certaine que les enfants adorait voir un spectacle d’équilibriste. Et pour le stress, n’hésitez pas à jardiner, Morgan, n’hésitez surtout pas. Elle lui sourit, encore une fois, elle avait en effet, le plus beau des sourires, cette Valentine. 

/j'espère que ça t'iras!/



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9002
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Soon enough, we'll die   Soon enough, we'll die - Page 2 EmptyDim 24 Mar 2019 - 21:55
Morgan l'observait simplement, elle disait des banalités, oh ça elle le savait bien. Mais c'était bien la les clés d'un discussion entre deux personnes avec des différences. Apprendre à connaître l'autre, mais Morgan ne se laissait pas atteindre, elle prenait le recul nécessaire pour conduire avec Valentine cette discussion. Mais elle savait que le regard de la jeune femme était tranchant. Morgan s'était un peu moquée d'elle intérieurement tout en lui disant être équilibriste. Elle sentait cette femme cherchait à fouiller plus loin, hors la rousse n'était pas facilement atteignable, elle savait parfaitement ériger des barrières et faire entrevoir une personnalités à multiples facettes si elle le désirait. Et là, la barmaid faisait un peu des deux, jouant sur plusieurs tableaux.

Inspirant alors et les mains fourrées dans ses poches la trentenaire marcha un peu avant de tourner son regard vers la brune. Elle répondait à ses questions, sans vraiment cacher ses véritables pensées, juste les embellir. Morgan vit la jardinière de légumes sourire. Cette air hautain bien français. Ah tient, ça sonnait le glas. La rousse avait du mal à supporter cet air désagréable chez les autres. Elle ne le supportait que de la part de Zack. Cette façon d'être faisait partie de lui, elle l'avait toujours connu ainsi, et là cette Valentine se montrait sous un autre jour une nouvelle fois. A croire qu'avoir la "divine" capacité de savoir faire pousser une courgette était une chose sacrée et hautement importante. certes cela apportait un apport alimentaire non négligeable mais tout de même c'était comme si ces gens ne savait faire qu'avec ça, comme s'ils avaient oublié que dehors on pouvait aussi se nourrir, différemment mais la preuve étant, elle n'était jamais morte de faim.

Les mots qui suivirent ne firent que confirmer cette impression de condescendance, et elle la trouvait fortement appuyée, cependant l'ancienne barmaid ne se démontait pas facilement, laissant la frenchy sortir son petit venin. Oh c'était amusant, peut-être étonnant mais Morgan savait comment blesser les autres, plus franchement. Elle savait appuyer là où cela faisait mal. Et à part se montrer comme une môme hautaine elle ne montrait guère rien d'autre en cet instant T. Elle ne saisissait pas que sa phrase concernant le fait qu'elle viendrait chercher des légumes était un façon de parler. Morgan savait comment fonctionnait ce camp, par ration, comme ailleurs, comme dehors. Et lui répondre ainsi était la prendre pour une idiote, mais tant qu'à faire,autant la laisser dire même si c'était agaçant. La rousse inspira de nouveau et haussa simplement les épaules.

"Ne vous en faites pas, je connais le système de rationnement du camp. Et oui je suis sûre que les enfants apprécieraient cela. faites leur passer le message j'en serai ravie."

Elle ne savait toujours esquisser l'ombre d'un sourire, mais laissa la brune avancer sans la suivre, elle n'avait pas envie de prolonger cette rencontre.

"Je pense que nous aurons à nous recroiser en effet. Et pour le jardinage, je note vos conseils."

Oui elle avait surtout eu la vive envie de lui jardiner la tronche à grands coups de poings, mais non, Morgan savait se tenir, elle savait ne pas exploser sans prévenir, se contenir, alors elle lui dit ces simples mots, avant de sortir la main de sa poche et de saluer la française simplement. Morgan lui tourna le dos et repartie comme elle était venue, sur ses jambes et avec l'idée qu'en effet certains de ces gens avaient un peu oublier l'extérieur. Mais une chose était sûre, Morgan avait été de tout le long polie et aimable.

FIN


Rock'n'roll is dead
Just like mama said. I'm not good at making friend. Out tryna find the American dream.
©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Soon enough, we'll die   Soon enough, we'll die - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Soon enough, we'll die -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: