The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Play nice -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Play nice   Play nice EmptyMer 16 Jan 2019 - 19:02
Pour elle ne savait quelle raison, Valentine s’était retrouvé à parler de politique plus qu’elle ne l’aurait souhaité. Elle était des plus françaises, concernant le sujet : toujours en parler sans jamais chercher de solution. Mais en parler tout le temps. Pourtant, elle dérogeait à la règle le plus souvent du temps tant elle était occupée aux plantations et à préparer la serre pour l’hiver et les gelées. Elle commençait à connaître plus que correctement le climat de cette région, et c’était loin d’être le temps de sa Provence natale, elle l’avait bien remarqué au couché de vêtement qu’elle enfilait chaque matin avant de sortir. Elle avait beau vivre ici depuis presque quatre ans, elle ne réussissait pas à s’y habituer.

D’un point de vue extérieur, et sans prendre en compte l’avis de la jeune française. Elle avait qu’elle le veuille ou n’ont une influence sur June. Un fait indéniable, qui pourtant n’était pas volontaire ou peut être un peu. Il était toujours flatteur pour l’ego de savoir que l’on peut influencer quelqu’un. Elle ne pouvait pas le dénier, elle avait aussi cette arrogance qui faisait son charme aussi, une touche d’insolence et vous aviez Valentine dans toute sa splendeur. Pourtant, dire qu’elle abusait de cette influence serait un mensonge et qu’elle était dotée de mauvaises intentions, un véritable parjure à n’en pas douter.

Les journées, malgré les responsabilités qui s’accumulaient depuis le début de l’hiver, restaient tout de même relativement routinières. Pour autant, il n’était pas hors de ses habitudes de rendre visite à June, dans un cadre tout à fait non-professionnel. Et si les rumeurs restaient le cadet de ses soucis, et qu’elles n’étaient pas nombreuses, le camp était assez petit et assez friand de rumeurs et de ragots pour que les nouvelles aillent vites. Mais, ni l’une ni l’autre ne cherchait à alimenter mais nier n’aurait fait que donner trop d’importance aux silencieux dira t-on.

En cette fin de journée, Valentine ne crachait pas sur du vin et mais peut être sur le fait que elles dernières nouvelles concernant June ne faisait pas que la concerner mais bien son attitude face aux différents responsables qui peuplaient le camp. Et qu’au lieu de suivre des conseils qui en ce concernait l’art et la manière de ne pas terminer sur le billot, elle allait dans une direction opposé. Peut être que Valentine accordait désormais trop d’importance à l'avis qu'elle pouvait avoir. Et c’était certainement le cas. Mais les choses avaient évolué de cette manière et non pas d’une autre. Elle n’arrive jamais les mains vides, pour autant, que June le veuille ou non, elle était sans l’ombre d’un doute le cobaye des lubies culinaires de Valentine, sans pour autant qu’il ne s’agisse de raté.

Elle toque à la porte de la maison de June. Quand la porte s’ouvre, Valentine entre par pur réflexe, saluant celle ci avant de se diriger directement dans la cuisine, non pas que ce fut l’endroit où elle passait le plus de temps, mais c’était relativement souvent son premier arrêt avant de commencer quoique ce soit. « Tu ne peux pas être à défaut de gentille… moins honnête avec les autres, June ? » demanda t-elle de but en blanc, en déballant sur la table plusieurs choses sur la table, gobant par la même occasion un raison qui essayait de se faire la mal. La jeune femme lève les yeux vers June. C’était tout de même incroyable que pour une femme qui avait été proche des gens à l’égo certainement le plus susceptible du monde, elle était incapable de tenir sa langue pour savoir sa suprématie sur les autres. « Je ne sais pas ce que tu es allé dire à Ela, ou le nouveau là, dont le nom m’échappe, mais si tu cherchais à te faire mal voir, le résultat est en bon chemin. Je jure si tu me fais perdre ma tête … » fit-elle en croisant ses bras sur sa poitrine. Incroyable, se disait-elle, absolument incroyable.



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1326
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice EmptyJeu 17 Jan 2019 - 0:04
Elle n’était plus surprise quand Valentine lui rendait visite. Depuis quelques mois, c’était devenue une habitude, comme le défilé des différents responsables dans son bureau. L’avocate ne dirait jamais qu’elles étaient ensembles, parce qu’il n’avait jamais été question ni d’exclusivité, ni de partage, ni de couple. Elles passaient de bons moments toutes les deux, c’était ainsi que l’on pouvait résumer les entrevues qui démarraient par les essais culinaires de la française pour finir dans les draps de la rouquine.

Aujourd’hui plus spécifiquement, June avait mal au crâne. La faute aux insomnies et, très certainement, aux stimulants qu’elle prenait de temps à temps pour se passer de sommeil et tenter de de soustraire à la fatigue. Elle n’avait pas encore noué sa chevelure rousse qui tombait lourdement sur ses épaules minces. Les yeux plissés par la douleur, elle suivit sa cadette à la cuisine en se massant distraitement les tempes, puis l’arête du nez. L’horticultrice attaqua de but en blanc et honnêtement, son hôte n’était pas prête.

- Pardon ? Fit la quarantenaire qui n’était pas sûre d’avoir bien entendu.

La suite fut déballée mais il lui fallut encore quelques secondes pour remettre les éléments à leur place. Ela. Zack. Ça y est : elle resituait. Vrai qu’après la chute de Renton, elle n’avait été tendre ni avec son ancienne collègue, ni avec son ancien partenaire. En même temps, qu’était-elle censée faire ?! Elle avait eu l’amabilité de tous les soigner – et donc de dépenser des ressources – sans rien exiger en retour. Ça, c’était gentil. Néanmoins, elle n’aurait su tolérer les jérémiades de l’israélienne ou les reproches du géant blond ; ça, ça aurait été stupide. Et s’il y avait une chose que June détestait, c’était d’être prise pour une conne.

- J’ai du rater le moment où je te demandais de commenter ma manière de gérer les cas difficiles, riposta-t-elle bien plus froidement qu’elle ne l’aurait voulu.

C’était un peu démesurée et un peu hypocrite aussi. La rousse n’avait jamais caché porter une grande importance aux dires de Valentine et, bien que celle-ci avait ouvertement refusé d’être sa voix de l’ombre, elle était dans les faits bien plus impliqué qu’elle ne voulait le laisser entendre. Ce n’était simplement pas le bon jour pour venir l’agresser avec des sujets délicats. June n’ignorait pas que le climat était devenu bien plus froid avec Zack qu’il ne l’était – et qu’il ne devrait stratégiquement l’être.

- Et quand bien même, je vois que ce les autres racontent suffit à te faire une opinion sur moi. Donc si tu as peur de te faire décapiter par ma faute, tu peux retourner à ton statut de menace mineure, ponctua-t-elle en désignant la porte.

Le mal de crâne accentuait l’impression de déception. C’était quoi leur problème à tous ? Après Evelyn, voilà que c’était Valentine qui lui rentrait dedans à propos de sa manière de s’adresser aux autres. Déjà, pourquoi était-elle la coupable par défaut et sans procès ? Pourquoi ne cherchait-on pas d’abord à savoir si son comportement était justifié ? Ensuite… elle n’était pas là pour se faire des amis, elle l’avait toujours dit, elle était là pour faire en sorte que ce groupe tourne – et il tournait mieux que jamais jusqu’à maintenant. C’était plus facile de la critiquer que de se mettre à sa place.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice EmptyJeu 17 Jan 2019 - 21:08
 Valentine la regarde. Longuement.

« Satisfaite de cette répartie ou tu penses réussir à faire mieux ? »  demanda t-elle, alors qu’elle venait d’assister à la scène la plus infantile de l’histoire du camp. Elle ne s’attendait pas à cela de la part de June. La journée était longue pour tout le monde, les courbatures que Valentine avaient aux cuisses et aux bras le prouvait. Elle n’était pas à insulter et prendre les gens de haut pour ensuite leur désigner la porte comme elle venait de la faire. Valentine hausse les épaules, avant de se tourner pour servir un verre d’eau à June, le faire glisser sur la table, et de gober un autre raisin, plaçant sa main droite sur sa manche.

« Tu réponds comme une gamine. » continua t-elle. « J’ai tendance à croire que ta capacité à froisser les gens, et les prendre de haut n’est pas une simple rumeur. Mais te maître à dos Ela et le nouveau type ? Étrangement, c’est quelque chose qui ne me semble pas sorti d’une fiction. Et tu es bien plus intelligente que cela. Pour autant, t’ai-je condamnée ? Si les faits te dérangent autant c’est que tu es parfaitement consciente de ce tu as fait. » enchaîna-t-elle sans chercher à prendre de pincettes. June était non seulement bien assez intelligente  pour ne pas en avoir besoin, et l’une et l’autre se connaissaient pour que June sache que prendre des pincettes n’étaient pas dans les prérogatives de la jeune française. Valentine n’était pas énervée, elle était excédée, et elle était aussi fatiguée, mais ça n’avait rien à voir. L’horticultrice avait en tête leur dernière sortie, où le dernier message we see you. restait graver dans sa tête comme un refrain qu’on gardait en tête et que l’on souhaitait oublier. Valentine n’avait pas la moindre idée que de comment le monde avait tourner à l’extérieur des murs, ou peut être en avait-elle une vague idée, mais comment l’humanité avait tourné à l’extérieur était une découverte.

Et ce n’était pas une découverte plaisante. Et elle restait convaincue que June restait la meilleure tête pouvant leur éviter de finir pendu avec des pancartes en guise de décoration. Elle en était convaincue et si June n’en était pas certaine, elle lui ferait comprendre, un fois que leur discussion serait terminée, si d’ici là, elle n’avait pas été foutue dehors par la propriétaire des lieux. Valentine retire son manteau en signe de protestation, très peu encline à quitter les lieux sans avoir terminé de dire ce qu’elle avait à dire à June. Valentine soupire. « Mon statut de menace mineure n’avait pas l’air de déranger Miss Phelbs quand il s’agissait de plus de velours que de fer. Mais si on sélectionne ce dont on se souvient, je serais ravie de commencer. » ponctua t-elle.

/
Spoiler:
 



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1326
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice EmptyMar 22 Jan 2019 - 16:30
- Ah, je suis la gamine ?! Rétorqua-t-elle.

Jusqu’à preuve du contraire, ce n’était pas elle qui se plaignait qu’elle avait été trop vilaine avec les autres. C’était plutôt la plupart de ses collaborateurs qui n’étaient pas adultes, à s’attendre qu’on les brosse dans le sens du poil et à s’offusquer dès qu’on osait être franc avec eux. Quel était l’intérêt ? Ce que l’avocate appréciait grandement chez l’horticultrice, c’était qu’elle savait se tenir hors de se marasme puéril d'éternels insatisfaits qui geignaient dans son dos. Alors la voir venir l’agresser avec le sujet sans aucun préavis, oui : ça avait le don de la piquer là où il ne fallait pas.

- Les faits ne me dérangent pas, réfuta la rouquine en chassant de la main la répartie de sa cadette, j’ai réagi comme cela me semblait le plus approprié d’après la situation et sachant que tu m’avais habituée à plus de recul que ça, j’aurais pensé que si tu avais quelque chose à redire, on aurait pu en discuter comme deux personnes rationnelles. Et pas comme… qu’est-ce que c’est que ça, d’ailleurs ?!

Ça. Cette scène. Dans sa cuisine, avec la française qui déballait quelques denrées alimentaires, ça ressemblait à s’y méprendre à une dispute de couple. Exactement le genre d’échange qu’elles n’étaient pas censées avoir puisqu’elles n’étaient pas ensemble. June se pinça brièvement l’arrête du nez. Des taches de couleurs dansaient derrière des paupières brûlées par la migraine. Elle souffla longuement et reprit plus posément – mais non moins froidement. La jeune femme avait enlevé son manteau, signe qu’elle ne comptait visiblement pas s’en aller.

- Ela ne faisait que se morfondre et n'avait plus de position constructive, elle se laissait aveugler par sa frustration personnelle et quant à Zack… il se permettait des appréciations sur notre communauté qui étaient déplacées et insultantes.

Deux choses qu’elle ne saurait tolérer. Tout ce qu’ils avaient accompli ici, c’était le fruit de réflexions, de choix difficiles, de labeur et de sacrifices. Il était hors de question qu’elle laisse un chef de gang fraîchement délogé de sa zone de confort se permettre de critiquer le moindre aspect de Fort Ward. Dans ce genre de cas de figure, ignorer c’était autoriser ; et autoriser, c’était la porte ouverte à tous les débordements.

- Je peux essayer d’être moins dur avec eux, assura-t-elle, j’ai même accepté de lâcher la bride de Farrel, bien que je sois persuadée qu’elle ne mérite rien d’autre que de continuer de croupir en cellule, enfonça-t-elle avec une aversion pour la concernée que son timbre ne dissimulait pas, mais je ne laisserai pas dévaloriser ou déprécier ce qu’on construit par des personnes incapables d’en juger la portée.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice EmptyMar 22 Jan 2019 - 22:54
« Je ne sais pas! » fit-elle en haussant les bras, frustrée de son attitude et de l’attitude de June, en réponse à sa question. Oui, en effet, qu’est ce que c’est que ça .. D’un coup, la perspective de la porte lui semblait extrêmement tentante, tant elle n’arrivait pas à comprendre d’où venait cette frustration.

Valentine soupire. Elle devait avouer qu’elle n’avait absolument aucune de ce qu’elle faisait dans cet instant. D’une certaine manière, et avec le recul que venait de lui donner son long soupir. June n’avait aucune justification à lui fournir et pourtant c’était ce qu’elle faisait. Et dans les grandes lignes … Valentine n’était pas en désaccord, mais ce n’était pas tant le fond, mais plutôt la forme qui posait problème et dans ce monde, pour certains, la forme avait autant d’importance que le fond. Valentine s’assoit, et croise les jambes laissant sa tête et sa chevelure tomber en arrière, frustrée de ce qu’il venait de se passer, loin, très, trop loin de sa nonchalance habituelle à se rythme là, elle allait finir par friser l’ulcère. C’était bien pour cette raison qu’elle avait éviter de s’investir dans quelques responsabilités. Elle reste silencieuse. Quelques minutes. Elle se trouvait incroyable à cet instant. « Sur le principe Ela a quand même perdu… deux types dans cette affaire d’apocalypse. » ajouta t-elle. Valentine comprenait, bien sur qu’elle comprenait la perte. Surtout de l’être cher, d’un côté il fallait comprendre June et de l’autre faire la part des choses pour Ela. Valentine se fit remarquer qu’au final, ce n’était clairement pas son rôle, et qu’elle n’avait absolument aucune vocation à faire tampon entre les deux femmes.

Qu’elle soit inclus volontairement ou non dans ces affaires de joutes de pouvoirs et de responsabilités ne l’obligeait en aucun cas à accepter ce … rôle des plus ingrats et non seulement ingrat, mais … étrange. Elle n’avait pas envie de cela. « Est ce qu’il faut que je m’excuse pour qu’on puisse en discuter entre adultes, parce que j’en ai ni l’intention, ni l’envie..» fit-elle en croisant les bras sur sa poitrine. « Des appréciations déplacées et insultantes, c’est à dire ? Une joute verbale entre deux têtes pensantes de groupes différentes à n’en pas douter.. » rebondisse t-elle en levant les yeux au ciel. June était après tout la parfait méchant de l’histoire non ? Vilaine rousse antipathique qui avait une dent contre une veuve et une femme enceinte. Sur le Cv, ça faisait peut-être beaucoup non ?

«  Tu sais, vilaine rousse, qui fustige une veuve doublement éplorée et ne cache pas son aversion pour une femme enceinte ce n’est pas un portrait très … flatteur sur le papier non ? » Valentine ne défendait pas Jenna. Elle et la française ne s’entendait pas. Il fallat dire que l’horticultrice gardait tout de même dans le coin de la tête le fait d’avoir été menacée par la jeune femme, et accusée de tourner autour de Lucas, ce qui pour Valentine semblait aberrant, mais pas tant pour Jenna semblait-il. « N’est ce pas de ton initiative que tu les as invité à rester ? Ils ont survécu trop longtemps à l’extérieur, dans une cohésion de groupe ultra restreinte pour … s’adapter du jour au lendemain, ou s’adapter tout court. » Valentine ne pouvait qu’avoir en tête les inscriptions qu’ils avaient rencontré lors de leur sortie en dehors des murs. Leurs voisins n’étaient pas charmants. Non, depuis quelques temps elle ne pouvait pas secouer ce sentiment d’être observée à certains moment. Valentine prend une longue inspiration, avant de souffler et de décroiser sa poitrine, pour s’étirer longuement, faisant craquer sa nuque dans un mouvement lent. « De toute manière, avec ce qu’on a vu à l’extérieur l’autre jour.. Peut être que tout ça n’aurait pas d’importance, quand on aura un ennemi commun. » Valentine lui sourit simplement, en haussant les épaules. « Elle est peut être ta clef de résolution. L' ennemi commun. »



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1326
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice EmptyVen 25 Jan 2019 - 10:19
June avait levé les yeux au ciel quand la jeune femme avait objecté que l’israélienne avait perdu deux hommes en trois ans. Et alors ? Est-ce qu’il fallait la pleurer ? Tout le monde avait perdu quelqu’un ou quelque chose ici. Des amis, de la famille, des maisons, des carrières. Pourtant, s’ils se contentaient tous de laisser parler le spleen en baissant les bras, ils auraient plus vite fait de se jeter à bras ouverts dans une meute de voraces. L’agonie serait moins longue.

La rouquine ne s’était pas assise, elle faisait face à Valentine, bras croisés et le visage fermé. Ses yeux glacés étaient embués par la migraine, le plissement de son front atténuait à peine la douleur. Parmi toutes les choses qu’elle n’avait pas prévu de faire ce jour, se justifier auprès de la française était au top de sa liste. Surtout quand celle-ci s’évertuait à essayer de déconstruire les évidences. Parce que voilà maintenant qu’elle cherchait des excuses à Zack et à Jenna… pour quelqu’un qui se voulait neutre, il y avait de quoi rire jaune.

- Je n’ai pas besoin que tu t’excuses, répliqua-t-elle froidement, mais je veux bien que tu m’expliques ce que tu es en train de me jouer.

L’avocate ne croyait pas à l’irrationnel et dans la mesure où sa cadette avait entamé cette discussion, il devait bien y avoir quelque chose qui lui trottait en tête. Elle ne pouvait pas s’être levée en se disant qu’elle allait venir se faire porte-parole de tous les « pauvres opprimés ». Pour être honnête, pendant quelques secondes, June ne sut même pas par quel bout prendre cette histoire. L’horticultrice avait parlé de puérilité, mais elle ferait peut-être mieux d’examiner ses propres arguments. On nageait en plein délire. La vilaine rousse acariâtre, bah voyons… et c’était censé lui faire quoi ?

- Heureusement que je ne t’ai pas attendu pour avoir cette idée, rétorqua-t-elle sèchement après la conclusion de Valentine sur l’ennemi commun.

Ce genre de technique de détournement de l’attention, c’était la base en politique. La quarantenaire y avait déjà pensé, de même qu’elle avait approuvé l’idée d’Amelia « d’aider » la vieille Dewitt à mourir pour faire valoir les avantages de leur sérum, une fois que son cadavre ait rappelé à tous ceux qui l’avait oublié le risque que représentaient les rôdeurs. La rouquine poussa alors un long soupir, une main fraîche sur son front. Ce n’était pas dans ses habitudes de se laisser emporter, elle pour qui le contrôle représentait tout. Elle fit l’effort de se calmer, surtout parce qu’elle ne pourrait tromper personne en blâmant sa migraine.

- Dans toutes ces accusations que tu relèves, je pense que tu oublies que Jenna est mentalement instable et qu’elle a à plusieurs reprises représenté un danger pour ses partenaires ; qu’Ela a été capable de coordonner une forme d'esclavage pendant six mois et que nous nous sommes toujours montrés plus que raisonnables – voire même généreux – avec Zack et sa bande, sa voix retrouvait ses accents maîtrisés, elle paraissait même moins inaccessible, ce ne sont pas des gens faibles sur qui je m’acharne gratuitement. Ce sont des gens… dangereux, reconnut-elle dans un souffle, si je ne les musèle pas dès maintenant, je laisse courir un risque pour tout le monde.

« Y compris toi » se garda-t-elle d’ajouter. Car le fond du problème était là : n’avoir peur de rien quand il était question d’assouvir sa domination, c’était par extension avoir peur de tout ce qui pouvait menacer son pouvoir. June ne craignait ses opposants à proprement parler mais elle savait que s’ils prenaient de l’importance, ils finiraient par avoir l’ascendant et s’ils avaient l’ascendant… sa fin serait plus tragique que celle de Benjamin Chambers. Elle en avait conscience. Tous les grands monarques avaient été exposés à des tensions similaires, parce que tous les grands monarques étaient des gens capables de prendre des décisions pour le bien commun que le peuple ne comprenait pas. La française fut pourtant la première – et certainement la dernière – devant laquelle l’avocat reconnaîtrait que son armure avait une faiblesse.

- Tant que je réussis, je me fiche de mon image « sur le papier », conclut-elle.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Titres:
 
Revenir en haut Aller en bas  
Valentine V. James
Valentine V. James
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes:
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/04/2018
Messages : 238
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice EmptyMar 29 Jan 2019 - 22:37
« Je pense que c’est la dernière sortie .. « We see you » ?  … Ça ne devrait pas me travailler autant, mais c’est le cas. » commença t-elle en soupirant, plaçant son pouce et son index sur l’arrête de son nez. Ce n’était pas tant qu’elle avait peur … Peut être certainement un peu. Mais Valentine avait toujours été assez rationnelle pour ne pas avoir peur de manière à ce qu’elle puisse être paralysée par celle ci. Non.. Elle était inquiète, inquiète de savoir ce qui se cachait dehors et qui semblait rôder, attendre son heure … Elle ne doutait pas de la capacité de feu du camp. Mais elle ne comprenait pas les querelles internes qui risquaient de gangrener tout ce qui avait été construit depuis trois ans. Dans ce monde ? Trois ans équivalait à trois décennies, c’était bien assez de cauchemars pour toute une vie, et bien assez de responsabilités pour qu’elle puisse prendre une retraite anticipée. Et ce soir, elle commençait à payer le prix de son … inclusion dans les discussions, et ça ne faisait, semblait-il, pas bon ménage avec son caractère, qui paraissait ce soir, si volatile.

« N’est ce pas éreintant ? De toujours être la méchante de l’histoire ? Tu ne peux pas prendre ton pieds à cela, je n’y crois pas. Je crois que ça me fatigue en réalité .. De voir l’ingratitude, et l’ignorance… Je ne peux pas me dire experte de la survie en dehors des murs, j’en suis parfaitement consciente. Mais je sais … J’ai vu ce qu’il y avait à voir, la piqûre de rappel a été reçue 5/5. » continua t-elle. « Et ce qu’il y a dehors … personne ne veut s’y frotter, et moi la dernière. Ce qui m’énerve, vraiment, c’est que tu perdes ton temps à devoir te justifier … et j’en suis coupable, semble-t-il, ce soir. » affirma t-elle, en se redressant. Valentine n’avait pas la moindre idée des détails, et préférait certainement être tenue à l’écart. Mais c’était certainement plus fort qu’elle. Mais ça, elle ne l’admettrait pas, pas une seule seconde. Encore faudrait-il qu’elle en soit consciente, la jeune française. Parce qu’on avait tendance à l’oublier, Valentine, malgré tout n’avait que vingt cinq ans.

« Je ne défend pas Jenna, je ne la porte pas plus que cela dans mon coeur. Et pour ce qui est de Ela … cette histoire d’esclavage m’est … inconnue. Il ne s’agit pas d’elles.. » exprima t-elle avant de se stopper pour chercher ses mots. Esclavage ? … Elle soupire encore une fois. Il fallait que sa réflexion réussisse à se traduire en mots qu’elle estimait comme acceptable… non, à la hauteur de ce qu’elle voulait dire sans pour autant retomber dans certains travers qui les avait mené à ce désaccord. « Ce n’est pas le fond. C’est la forme. Que tu te fiches de ton image est tout à ton honneur, ou à ta perte … Tu tiens un camp sur tes épaules. Et avec ces nouveaux arrivés, les tensions risquent de grandir et une révolution est vite arrivée, nous avons déjà des antécédents pour le prouver. »

Valentine n’était pas dupe. Et elle observait, c’était bien sa plus grande qualité, discrète et observatrice, loin des querelles et assez franche et rancunière pour ne plus avoir à faire à quiconque souhaiterait l’inclure dans de quelconques tensions auxquelles elle ne voulait pas appartenir. Mais actuellement, dans la demeure de June, les choses étaient légèrement différentes. Il ne s’agissait pas de savoir si oui, ou non, l’horticultrice faisait partie de la discussion. Elle s’y était inclue, volontairement, ou involontairement, là n’était pas le problème, et poser la question de l’intention, était beaucoup trop tôt pour avoir une réponse digne de ce nom. « Est ce trop compliqué pour toi de comprendre qu’il n’y a aucune justification acceptable qui fasse de toi la victime de l’ingratitude et de l’ignorance sous prétexte que tu te fiches de ton image, alors que je sais contre quoi nous luttons ? » expliqua t-elle de but en blanc.



    l'apocalypse
    APOCALYPSE [əˈpɒkəlɪps] n.f 1. an event involving destruction or damage on a catastrophic scale. 2. the complete final destruction of the world, as described in the biblical book of Revelation.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Play nice   Play nice Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Play nice -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Hentaï RP
» [RP Hentaï -18] [•] Le retour des Ramens.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: