The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Heads Will Roll -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9150
Age IRL : 28
MessageSujet: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyLun 14 Jan 2019 - 23:28

14 Janvier 2019

Morgan s'était remise de ses blessures physique mais le moral restait encore ce qui coinçait même si elle se forçait carrément à paraître agréable, et sociable aux yeux de ce peuple qui ne devait plus se sentir pisser avec leur sérum et leur plantation de carottes. Franchement, c'était une autre planète, une planète angoissante où elle se demandait souvent si ces gens, malgré ce qu'elle avait appris sauraient réellement se défendre. Et il n'y avait qu'à voir quelques mois en arrière. Des soit disant super gars super armée n'avaient même pas sut botter le cul à des paysans. C'était du n'importe quoi. Morgan ne croyait pas en leur dire, en ce qu'ils souhaitaient pour l'avenir. Etre la super société d'Elite, celle qui sera le renouveau de ce monde. Bah bordel à queue, en plus de ne plus se sentir pisser, ils devaient ne plus se sentir chier non plus. C'était pitoyable, ils étaient pitoyable.

Soupirant pour elle ne savait quoi, la rousse faisait des allers et retours dans la maison, avant d'avoir l'idée de sortir et d'aller jouer la faux cul auprès des types pouvant faire des expéditions. Ni un ni deux, elle alla à leur recherche. Facile à trouver d'ailleurs ces gens là. Crétins avec une arme et castrés jusqu'au cou sûrement. Tout comme ce benêt de Stanley. Morgan avait su l'emberlificoter sans soucis, être la pauvre rousse trop traumatisée par Renton, c'était facile à jouer, surtout quand on portait encore et toujours la culpabilité de la mort du cadet. Elle s'en voulait encore, et c'était une cicatrice protectrice difficile à panser. Morgan savait tuer, ça ne la dérangeait pas, mais là, malgré son amertume certaine envers l'ancien compagnon de Zack, elle s'en voulait, elle l'avait buter sans le vouloir.
Mais là, face à ces types elle pu vendre son idée de sortie hors du camp, vantant quasiment les mérites des anciens American Dream, leur faculté à savoir survivre dans l'hostilité du monde. Elle s'était montrée sympathique et ça lui avait foutu la nausée, elle n'avait pas envie d'être sympa; elle avait juste envie de leur froidement ce qu'elle désirait faire : sortir, faire une ronde, aller chercher des trucs utiles. Et ce, sans aucunes explications, mais non, elle se pliait aux règles, pour mieux tromper le monde.

Deux jours passèrent et la veille, Morgan avait parlé de cette sortie, proposant à Will de venir, elle savait que Zack serait occupé avec l'autre glacière des îles, sûrement pour négocier elle ne savait quoi, leur liberté peut-être, ou bien avait-il autre chose de prévu, mais elle essayait de ne pas s'immiscer dans ses affaires, pour ne pas le blesser à nouveau même si elle l'avait pardonné, comme toujours, pour son rejet.
C'était donc en ce matin de cette énième année de fin des temps, fin prête et aussi "surexcitée" que possible, que Morgan attendait l'autre grand blond. Elle avait hâte de sortir, et avait donc hâte de pouvoir retrouver son cher et tendre glock. Le browning ayant était abandonné sur place à Renton. Peut-être y retournerait-elle un jour, comme elle était revenue au phare l'été dernier. Mais pas tout de suite, elle en était incapable. Elle préférait se concentrer sur sa jambe qui allait nettement mieux, et sur cette sortie pour respirer enfin. Bien entendu elle savait qu'ils seraient accompagné, ne sait-on jamais. Ils pourraient se faire la malle et pourquoi pas... Mais Morgan ne partirait pas sans certains.

Voyant passer devant elle Barbie-a-une-putain-de-gastro-qui-dure-neuf-mois, elle la suivit simplement du regard. Beurk, un gosse dans le bide, et puis elle allait beugler comme une truie pour accoucher et ce truc ridicule allait chialer non stop même la nuit... L'horreur,mais elle vit enfin débarquer l'aîné qu' elle se contenta de le saluer d'un simple geste de la main, pas de blabla, ce n'était pas son genre, de dire "hey ! Salut ! Ca va ? Bien dormi ?" Beurk. Non elle sortie ensuite de la maison où ils vivaient presque tous et regarda dehors. La vie suivait toujours son cours, bande de nazes innocents. Sans piper un mot elle guida Will vers le lieu décidé pour le rendez-vous et une fois sur place, elle salua brièvement les deux hommes, Cohen et Lions. Super. Mais bien décidée à revoir son glock, alors elle demanda si un passage à l'armurerie aller effectuée, la barmaid fut soulager intérieurement, oui, le glock allait lui revenir. Les fléchettes aussi si on lui laissait la chance de les avoir. Alors elle se tourna vers Will.

"T'essayes de pas t'embrocher sur une barre en métal cette-fois. J'ai vanté nos mérites pour cette sortie."

A lui elle pouvait parler sur ce ton neutre et froid, pas aux autres, les autres avaient juste le droit à l'amabilité de base : la politesse et la neutralité du ton. C'était tout, rien d'autre pour continuer à les leurrer.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 1080
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyMer 16 Jan 2019 - 7:27
Finalement, les jours passaient, Will commençait à s’habituer à cet endroit ? Pas sûr. Le blond n’en savait vraiment rien, il tentait, il parlait à droite à gauche, se faisait une idée de tout et de tout le monde. Mais le fait que Fort Ward représentait toujours une angoisse qu’il n’avait pas présagée avant de s’y retrouver enfermé, contraint de rester là le temps de faire ses preuves, le temps de prouver qu’il n’allait pas se faire la malle à la première occasion pour rejoindre leurs ennemis jurés. Allez savoir ce qui passait par le crâne de certaines têtes très, trop, pensantes. Son groupe, ceux de Renton, étaient remis pour la plupart, alors pourquoi rester ici ? C’était la question à un million d’euros, et malheureusement Will n’avait pas la réponse, enfermée dans le crâne de Zack.

Tout ce que le californien pouvait faire c’était prendre son mal en patience, jusqu’au moment où il pourrait finalement sortir et goûter l’air putride du monde extérieur. Il était un peu comme Raiponce dans sa tour, et ça le faisait chier. Par chance, la bouffée d’air frais tant attendue vint de la rousse. Morgan était venue lui parler la veille d’une sortie, pas loin, sous bonne garde visiblement, mais c’était mieux que rien. Tout tant qu’il pouvait voir autre chose que les petites rues parfaites de ce lotissement parfait qui n’avait rien à faire dans ce monde en ruines. Le lendemain matin, le blond terminait de se préparer, ses armes étaient à l’armurerie, donc il se contenta d’ajuster sa veste sur ses épaules, complétant d’une écharpe parce que le californien adepte de soleil qu’il était se gelait quand même un peu. Puis il allait rejoindre Morgan. « Yo. » souffla-t-il sans s’étendre, ils auraient le temps de parler plus tard. Et puis avec toutes les phrases complètes qu’ils avaient déjà échangées, plus en deux mois ici qu’en six à Renton, Will se demandait s’ils n’avaient pas épuisé leur quota pour l’année à venir.

Direction le point de rendez-vous, Eddie Cohen et John Lions, deux militaires de l’île, seraient leurs escortes, leurs surveillants, ou leurs camarades d’emmerde selon comment se déroulerait la balade. Will ne pouvait s’empêcher de penser que ça finirait mal, pessimiste un jour, pessimiste toujours, mais il n’en montra rien. « Will. » lança-t-il aux deux en leur serrant la main pour se présenter, il n’avait pas encore eu l’occasion de le faire. Le petit groupe prit la direction de l’armurerie, ils auraient le droit de récupérer leurs armes aujourd’hui, la grande classe. La remarque de la rousse alors qu’ils progressaient vers l’armurerie lui fit baisser son regard clair vers elle. « Seulement si tu restes loin des tirs de roquette. » Okay, bon, la réponse était sans doute disproportionnée, mais il avait beau en plaisanter, Will gardait quand même une certaine peur, un petit trauma à l’idée de cette chute et de la blessure qui en avait découlé. « De toute manière, j’ai déjà raconté à Casey que j’avais déjà fini en kebab donc j’suppose qu’ils sont au courant. » Eddie qui capta un morceau de la discussion confirma. Super.

Arrivés à l’infirmerie, le blond s’empressa de récupérer ses armes, plus à l’aise et étrangement moins à l’aise en même temps, il n’avait pas tenu son Glock en main depuis ce jour-là, idem pour le couteau. Ça avait le mérite de lui coller des flashes désagréables à l’esprit, mais il n’en dit rien. Ils s’en étaient sortis, pas tous, mais lui était là, Morgan aussi, Zack, Nate, May, et les deux autres aussi. Même le vieux doc. « C’est quoi le programme de la journée les filles ? » demanda-t-il aux deux militaires alors qu’ils grimpaient tous dans un véhicule pour quitter l’enceinte. « Un magasin de bricolage plus au nord-est. » répondit John avant de lui tendre la carte pour qu’il puisse voir lui-même leur destination. « On va se lancer dans une entreprise de travaux publics ? » demanda, ironiquement, le blond avant de lancer un regard à Morgan, haussant les épaules. « Vous savez déjà ce qu’on va trouver là-bas ou pas ? Enfin j’veux dire c’est clean ? » Normalement, ça l’était, ils n’auraient qu’à entrer, se servir et repartir. Voilà la réponse d’Eddie. « Un jeu d’enfants donc … hein Morgan ? » Quelle équipe, quelle mission. Enfin, c’était mieux que rester enfermé.


Hell or High Water
“Life's for the the livin', I won't be givin' up”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9150
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyDim 20 Jan 2019 - 21:12
Morgan observa les trois hommes se présenter chacun leur tour avant de croiser les bras et les observer longuement sans parler, juste observer. on instinct de survie, son regard scrutant chaque geste, son attitude d'avant revenait en force, alors elle soupira et se repris rapidement pour continuer sa petite comédie. Mais combien de temps devrait-elle se contenir encore ? prendre sur elle devenait pesant et elle aurait besoin tôt ou tard de tout décharger, et la rousse savait que cela ne serait pas beau à voir. Elle risquait de devenir plus que violente, se demandait si l'on parviendrait à la la tempérer, à éviter qu'elle ne s'en aille commettre un meurtre ou plusieurs sans aucun remords, avec froideur et colère. Elle se savait imprévisible, et elle pouvait l'être, comme une cocote minute.
Mais pour le moment elle restait calme, sûrement trop calme. Prenant donc avec soin son arme, elle glissa l'arme dans son holster à la hanche, puis chercha du regard ses fléchettes. Merde où étaient-elles !? Agacée qu'on est pu lui prendre, elle fouilla un peu plus la pièce avant de les trouver dans un coin et les compter, il y en aurait suffisamment. Elle les pris toutes et les plaça dans la pochette sur son autre hanche et la ferma avant de se tourner vers les hommes déjà armés. Ah, pour une fois on l'attendait. Morgan haussa simplement les épaules, et sorti de la pièce tout en suivant la marche fourrant ses mains dans les poches de sa veste d'hiver.

La réponse de Will quand au fait qu'il ne devait pas s'empaler sur quoi que ce soit réveilla en elle, le souvenir de la secousse du tir et la vision de Kyle. L'ex barmaid portait encore et toujours la mort du cadet sur ses épaules, et ça ne risquait pas de changer dans l'immédiat. Alors soulagée que le blond continu la conversation avec les deux militaires, elle ne lui adressa qu'un regard froid sans émotions. Elle se tiendrait loin des tir de roquette encore un long moment. Mais si elle avait l'opportunité de retrouver le connard ou la pétasse qui avait fait ça, elle la saisirait et se vengerait à lui en faire mordre la poussière par tous les orifices pour ensuite le tuer sans négociations et l'abandonner à son putain de sort.

Dans la voiture elle se joignait à la conversation, répondant quand bon lui semblait, calmement, presque gentiment. Le convoi finit par se stopper et la fine équipe descendait du véhicule. La rouquine observa autour d'eux, prévoyant déjà les sorties de secours éventuelles en cas d'attaque, même si les deux gars estimaient le lieu protégé, on ne savait jamais, on était jamais à l'abri de rien en réalité. Et il n'y avait qu'à repenser à Renton, elle n'avait qu'à se remémorer la horde au phare. Ils s'étaient cru à l'abri, protégé, et au final, ça n'avait pas été le cas, ça ne l'était jamais. Un coup d'oeil vers le grand blond et elle haussa à nouveau les épaules avant de regarder la vaste boutique.

- "Un jeu d'enfant en effet. Il ne doit pas toucher des barres en métal ou en bois, hein !"
- "On a bien compris oui ! Il portera une brouette ou un diable !"


C'étaient des boutades, le ton était donné, Morgan restait cependant toujours aussi neutre dans sa voix, Eddie et John semblaient l'avoir compris et l'un d'eux avait rebondit sur ce qu'elle disait. Au moins l'ambiance ne serait pas tendue. Morgan aux aguets, laissa néanmoins les deux accompagnateurs passer devant elle. Elle les laissa faire, se montrant étrangement docile. Elle sortie ensuite son glock et le regarda longuement avant d'en ôter la sécurité et de suivre le duo, jetant un regard derrière elle. Le coin semblait calme, ça sentait le renfermé, l'humidité aussi. Elle renifla un coup et frotta le bout de son nez contre la manche de son bras retenant ainsi un éternuement. Saloperie d'humidité ! Saloperie de poussière ! Ca lui piquait un peu les yeux mais elle ferait avec avançant encore dans la pénombre des lieux.

"On se sépare, non ? On se retrouve ici dans trente minutes ça vous va ?"

Plusieurs jours avant elle avait promis qu'ils ne prendraient pas la poudre d'escampette, et Morgan tenait ses promesses, puis elle ne pouvait s'en aller sans Zack, alors là, avec des accompagnants c'était sûr et certain, elle ne partirait pas.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 1080
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyMar 22 Jan 2019 - 7:31
Sa main droite se porta à son ventre à la plaisanterie de Morgan, Will l’avait bien cherchée cela dit avec sa propre vanne sur les roquettes. A croire que finalement, l’angoisse faisait petit à petit s’envoler sa nonchalance pour la remplacer par une légère couche de méchanceté gratuite. « J’me servirai de la brouette pour te déplacer quand tu pourras plus marcher en plus Morgan, bonne idée les gars. » Le blond secoua la tête, se reconcentrant sur le paysage. Ils étaient encore sur Bainbridge, le paysage n’était pas si différent de Fort Ward, quelques mois, quelques rues, quelques magasins, des baraques en veux-tu, en voilà. Sauf qu’ici, ce n’était pas aussi bien entretenu, ici c’était la fin du monde, gentillette encore. Alors que dans l’enceinte du camp, c’était Wisteria Lane, Will n’en démordait pas.

Le petit groupe se mit finalement en route vers leur objectif, le fameux magasin de bricolage ou un truc du genre. La rousse proposa lorsqu’ils furent devant l’enseigne de se séparer, les deux militaires échangèrent un regard, visiblement pas convaincus de pouvoir laisser les deux nouveaux en solitaire. « On prend chacun un talkie, on fait un check toutes les cinq minutes si vous êtes inquiets pour nos fesses ? » John lui tendit un talkie avant de reprendre. « Dix minutes. On se retrouve dans trente. » Le californien hocha la tête, adressa un signe à l’ancienne barmaid pour qu’ils se mettent en route alors que les deux militaires rejoignaient l’autre côté du bâtiment. Sans doute allaient-ils tenter l’entrée des livraisons, de leur côté il leur restait l’entrée principale.

Ce n’était pas barricadé, ça ne l’était peut-être plus mais ça l’avait été vu les empilements de bordel de part et d’autre de la porte. Will accrocha le talkie à sa ceinture et récupéra son Glock pour se faufiler par la porte vitrée. Avant elle devait s’ouvrir automatiquement sous le passage des clients, aujourd’hui elle était bloquée ouverte, à peine la place d’une personne, si des morts avaient tenté de sortir, ils avaient dû le faire au compte-goutte et vu la sécurité du camp, sans doute qu’ils étaient déjà morts-morts depuis un bail. « T’es bien coopérative … » souffla-t-il finalement à l’attention de la rousse, un air mi-amusé, mi-intrigué sur les traits.

« Est-ce que tu commencerais à te plaire à Wisteria Lane ? » ajouta-t-il cette fois avec une ironie qui se sentait dans ses mots, dans ce sourire faux qu’il lui servait. Will ne se sentait pas bien du tout dans ce bled, mais il donnait le change, il se prêtait au jeu parce que finalement c’était ce qu’il avait fait toute sa vie. Jouer la comédie, cacher qu’il n’était pas bien dans ses baskets, sauf qu’avant il y avait de quoi l’aider alors qu’ici … Il n’y avait rien. De sa poche, il sortit une petite liste griffonnée par la petite blonde à l’intendance, Evelyn. Will était d’ailleurs rassuré qu’elle ait survécu, ce n’était pas la survivante de l’année mais elle ne méritait pas de mourir.

Recalant le Glock, sécurité remise, dans son holster, Will le troqua contre une lampe torche pour caler la lampe entre ses lèvres et éclairait la liste entre ses doigts. « Par-là sans doute. » souffla-t-il, même si le message ne devait pas être clair vu qu’il parlait avec la lampe entre les dents.


Hell or High Water
“Life's for the the livin', I won't be givin' up”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9150
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyMer 23 Jan 2019 - 1:18
A boutade lancée il fallait toujours s'attendre à un retour de bâton. Morgan n'en fut pas surprise ni déçue, Will avait du répondant et rebondissait sur le fait qu'elle l'avait trimbaler dans une brouette. Et peut-être parce qu'il faisait référence à la brûlure lui dévorant tout le côté externe de sa jambe gauche. Jambe de merde. Elle se contente simplement de hausser les épaules à sa répartie et jeter un coup d'oeil à leurs acolytes du jour. Private Joke les gars. Mais elle ne parvint pas à dessiner sur ses lèvres l'ombre d'un sourire c'était encore si compliqué, il n'y avait que lui pour mériter ses "sourires". Et encore ils restaient rares, n'étaient présent qu'un dixième de seconde, pas plus. Il fallait aussi savoir lire dans ses yeux, mais là encore la rousse faisait en sorte d'avoir un regard neutre, banal, chasser la colère, l'appréhension, la méfiance. C'était un travail intérieur de titan. Mais avoir était pulvérisée de l'intérieur, ça pouvait aidé. Morgan avait beau rendre la pareille, au fond d'elle, elle n'était plus vraiment la même. Elle avait beau l'avoir pardonné, elle lui pardonnerait tout au monde au final. Putain de dépendance. C'était toxique, comme une drogue.

Inspirant pour ne pas y penser plus elle scruta les lieux de son regard sévère et sombre. Elle détailla l'environnement, le faisant sien, prenant déjà des mesures de sécurité, observant les lignes de retraits. C'était September qui lui avait appris tout cela, alors être en plus dans un lieu sécurisé allait en effet "être un jeu d'enfant". C'était trop simple, trop facile. Mais elle croisa leurs regards inquisiteur quant à sa proposition de se séparer et se retrouver ici plus tard avec du matériel. Will argumenta alors un peu plus, ok, ils avaient des doutes, et c'était normal. Elle non plus ne faisait pas confiance aux nouveaux arrivants. Pour preuve, May avait tenté de fuir, mais l'instinct de l'ancienne barmaid l'avait poussé à l'observer. Elle l'avait traqué, tabassé aussi, mais au moins May était désormais toujours parmi eux, et même Nathan l'avait plus ou moins remercié à ce sujet. Donc oui, Morgan comprenait Eddie et John. Will les rassura et les trois types se mirent d'accord, toutes les dix minutes des nouvelles, retour ici dans trente. Bien. Message reçu.
Elle leur adressa un simple signe de tête avant de regarder cette porte automatique entre ouverte, et surtout laissant peu d'espace. La cadette pourrait s'y faufiler, c'était facile, elle avait à nouveau perdu du poids avec son alitement, son refus de se nourrir, le fait d'être encore mal intérieurement, ça lui coupait la faim, alors forcément elle avait à nouveau les joues un peu creuses, elle flottait à nouveau un peu dan ses vêtements. Mais être ici, dehors c'était bien, elle respirait mieux.

Une fois de plus, comme une sorte d'habitude Will la ramena sur terre, c'était à désespérer, cette faculté à se réfugier dans ses pensées, se couper du monde pour analyser ses ressenti, son passé, les choses qui l'entouraient. Elle leva le nez vers lui et haussa une nouvelle fois les épaules. "Coopérative". Ouais elle l'était par obligation rien de plus rien de moins. La suite la fit grimacer un peu, un regard assassin allant directement heurter le regard clair de son comparse. Elle ne se plaisait toujours pas ici, elle rendait la monnaie en jouant la comédie. Rien de plus. Dehors, elle était mieux, elle serait toujours mieux dehors que dans cette cage. Oui, Fort Ward était à ses yeux une immense prison dorée.

Morgan avança gardant un instant le silence et observa ce que pouvait désigner le faisceaux. De la poussières, des étales de matériaux, des caisses abandonnées, de la moisissure par endroit. C'était peut-être safe mais loin d'être clean.

"Coopérer pour "remercier" des soins. Je n'aime toujours pas cet endroit. Tout comme toi je suppose."

Morgan était seule avec Will alors elle pouvait se permettre de lui parler froidement avec cette touche d'agressivité. Ca c'était du naturel, ça contrastait avec ses expressions passées. Puis elle se plaça entre les portes de l’entrepôt et se faufila avant de tendre le bras à l'extérieur.

"La lampe, je vais t'ouvrir."

Elle pouvait bien faire ça, après tout c'était lui qui gardait le talkie, et ils devaient faire bonne figure, si elle le laissait en plan à l'entrée, pas sûre que cela passe mais peut-être qu'elle pourrait bénéficié d'un tête-à-tête avec la frigide rousse. Elle avait envie de lui faire comprendre et de lui montrer sa façon de penser. Renton lui restait encore en travers de la gorge malgré les apparences. Mais n'avait-on pas dit : la vengeance est un plat qui se déguste froid. Et un bon retour de congélateur était toujours mieux qu'un truc sortant du frigo.
Balayant alors le contour de la porte, elle observa un peu mieux les liaisons électrique. Une petite décharge, ç'avait de quoi réveiller un mort. Blague à part cela dit. Mais elle finit par trouver ce petit boîtier et rangea son arme en remettant la sécurité pour sortir une fléchette et forcer l'ouverture du casier. Là elle tira sur les fils et en sectionna plusieurs, la lumière de la petite lampe torche éclairant l'endroit. Elle avait à son tour coincé la source de lumière dans sa bouche afin d'avoir ses deux mains libres. Ainsi elle le laissa entrer plus facilement et le laissa reprendre sa lampe pour observer la liste. Morgan approcha et soupira.

"Prend un chariot on fais les boutiques. Elle veut quoi ta blonde ?"

Aucun dégoût, juste ce ton froid, presque acerbe, pas de jalousie, elle s'en fichait de la blondinette qu'elle avait aidé dans un élan de grâce, elle l'avait fait pour sauver leurs culs à eux aussi, point barre. Et observant les vastes allées, Morgan soupira avant de lever la tête, chance, on pouvait encore un peu distinguer l'écriture sur des panneaux, à quoi correspondait chaque rayon. Alors elle indiqua cette information au blond numéro deux juste pour l'aider avec sa liste de courses.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 1080
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyDim 27 Jan 2019 - 14:04
Morgan le rayon de soleil était de retour. Si pendant quelques jours après leur arrivée ici il lui avait semblé que la rousse s’était ouverte à lui, Will avait finalement pu constater que ce n’était que temporaire. En un sens, cela voulait dire qu’elle allait mieux, c’était plutôt rassurant, mais d’un autre côté c’était frustrant. Il avait la sensation de mieux la connaître, de mieux la comprendre, mais elle lui glissait encore entre les doigts, elle lui échappait. Le blond n’avait pas sa dose, il n’avait pas de quoi satisfaire sa curiosité, et entre les immenses murs qui protégeaient Fort Ward, ce manque était aussi dangereux pour lui que les rôdeurs, ou les vivants, en extérieur. « Non t’as raison, j’aime pas cet endroit. » Un haussement d’épaules l’agita discrètement, ce n’était pas tant l’endroit qui le dérangeait que les gens qui l’habitaient, que ce mode de vie comme avant, alors que rien ne pourrait plus jamais être comme avant. Plus après ce qu’ils avaient tous vu, vécu.

Laissant l’ancienne barmaid se faufiler par l’ouverture, trop étroite pour lui, Will lui tendit la lampe et la laissa se débrouiller pour lui permettre d’entrer. Morgan avait des talents cachés visiblement puisque rapidement, elle parvint à faire s’ouvrir un peu plus cette porte, lui permettant à lui d’entrer dans le magasin de bricolage glauque au possible. Cela lui rappela l’espace d’un instant le Home Depot où May avait été blessée, un frisson lui grignotant l’échine à ce souvenir. Des foutus chiens rendus sauvages par ce monde, des rôdeurs, et finalement ils n’avaient même pas réussi à ramener tout ce qu’ils voulaient. « Reste sur tes gardes, on sait pas ce qu’on peut trouver ici même si d’après les autres c’est clean. » Le ton de sa voix était peut-être plus anxieux qu’il ne le voulait bien, mais il n’avait pas envie de ramener Morgan blessée, ou de se blesser lui-même.

En quelques pas il alla saisir un chariot qu’il ramena vers elle, s’appuyant dessus nonchalamment pour le pousser tout en sortant de sa poche la liste confiée par Evelyn. La blonde était bien plus à sa place là-bas dans l’intendance que sur le terrain, eux ils étaient habitués à l’extérieur, comme les deux militaires qui les accompagnaient. « Matériel de jardinage, pelle, bèche, râteaux, j’suppose que leur plan d’envergure c’est d’ouvrir un marché de plein air ou une fabrique de soupe. » Le Paradis du Vegan. Il le voyait déjà. Bon, Will aimait bien les légumes et finalement c’était mieux que mourir de faim, mais si on lui laissait le choix, le blond aurait bien mangé un burger, un hot-dog, quelque chose qui contienne de la viande, même si c’était pas le meilleur morceau du monde.

« Là-bas. » De son index il indiqua le rayon et s’y engouffra avec le chariot. Il y avait d’autres trucs sur la liste mais autant faire dans l’ordre. Il y avait aussi des ampoules, des batteries, des piles, des engrais et autres bordels pour le jardinage. Ou pour fabriquer des bombes ? Qui pouvait être sûr de ce qu’ils fabriquaient dans les laboratoires après tout. « Tu t’es fait des amis déjà ? » Son regard se fit presque moqueur, pourtant la question était sincère, et pour preuve Will ajouta juste après. « J’ai discuté avec Casey, elle est plutôt cool comme gamine. »


Hell or High Water
“Life's for the the livin', I won't be givin' up”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Morgan R. Cole
Modératrice
Morgan R. Cole
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: couteau de cuisine japonais - Glock 17 Gen4 - des fléchettes pro métalliques
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 28/10/2016
Messages : 9150
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll EmptyJeu 31 Jan 2019 - 22:10
L'air était étouffant, ça puait, elle avait la sensation d'avoir de la poussière dans la gorge, ça grattait. Elle se racla alors la gorge et soupira d'un air las. Si cette sortie avait quelque chose de plaisant, ça la gonflait déjà de devoir faire des courses pour ces gens là. La môme l'avait remercier déjà lors de leur fuite, elle devrait alors s'attendre à un nouveau remerciement de sa part. Un mot, rien de plus, pas d'étreinte. Morgan n'était pas le genre d'américaine à apprécier les accolades de salutations. Même avant, elle gardait toujours un peu ses distances envers ceux qu'elle ne connaissait pas, sauf lorsqu'elle voulait s'amuser. Ou découvrir une chose.

Morgan observait autour d'eux, aux aguets, le ton anxieux et la mise en garde de son binôme ne manquant pas de marquer son attention. Will était souvent anxieux, il faisait peut-être des crises d'angoisses, ça elle n'en savait rien, mais la rousse avait repérer pas mal de petits détails dans son comportement. Mais ça elle le gardait pour elle, attendant le bon moment pour lui parler vraiment, entre quatre yeux. Will était une sorte de mystère, il avait su piquer sa curiosité et depuis Morgan essayait de le déchiffrer. Certes son épisode dépressif en novembre avait ralenti les choses, mais désormais elle avait repris sa petite entreprise.
Alors se contentant simplement de hausser les épaules elle avança à son rythme, le suivant vers les rayons. A la dictée de la liste, elle arqua un sourcil. Franchement !? Rien que des trucs pour labourer un champ. C'était n'importe quoi, ils vivaient en pleine utopie, c'était fou. Peut-être que seuls les militaires étaient un peu lucide sur la dangerosité du monde, mais pour le reste, bande de moutons pitoyables, lèches culs de leurs dirigeants, disant Amen à chacun de leur propos. A bien y repenser, leur groupe était certes fait de personnes ayant du mal à s'entendre, mais au moins ils avaient leurs mots à dire sur certaines choses. Ce camp puait la dictature à plein nez et ça, Morgan n'appréciait réellement pas. Mais elle n'en fit aucun commentaires, se contentant simplement d'entrer dans le rayon et passer son sac devant elle pour sortir sa petite lampe torche. Elle en avait un mais Will ayant sorti la sienne avant elle n'avait pas jugé bon de prendre la sienne pour le faire entrer dans l'entrepôt.

Dirigeant son faisceaux lumineux sur les étagères, elle leva les yeux au ciel à la question du blond, elle sentait la moquerie, après tout, il avait de quoi rire. La barmaid avait paniqué le jour où il lui avait se considérer comme un ami. Et puis l'idée même de "sympathiser" vraiment avec ce peuple ne l'enchantait guère. C'était de la cohabitation, point barre. Morgan cohabitait en jouant une finaude comédie. Will parla d'une nana, et Morgan serra les mâchoire. Elle ne pouvait rien dire, s'il arrivait à se faire des amis c'étant tant mieux pour lui. Mais d'un côté son coeur en miettes se serra : Will lui appartenait. Elle l'avait trouvé, l'avait ramené, l'avait sauvé, il était à elle. C'était aussi simple que cela.

"Tant mieux pour toi. Fais toi des amis à ma place ça ne me dérange pas."

Instinctivement et étant à l'affût son ton était plus sec, elle avait aussi chuchoté ses mots, observant entre les fins espaces entre leur rayons et ceux de l'autre côté des étagères. Puis parvenant devant une armada de pelles et objets de jardinage en tout genre, elle soupira agacée. Il en fallait combien de ces machins là ?!

"Elle en veut combien ta blonde ?"

Sa blonde lui tapait aussi sur le système en fait. Cette cruche ne pouvait pas se démerder seule, fallait envoyer d'autres dehors à sa place. C'était quoi comme princesse ? Princesse Poule Mouillée ?
Un nouveau soupir quitta les lèvres de la cadette et elle saisit deux par deux le matériel, les entassant dans le chariot, manquant presque de mettre un coup de pioche à Will. Oups.


Rock'n'roll
is dead
Jut like mama said, I'm not good at making friend. ▬ By anesidora

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Heads Will Roll   Heads Will Roll Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Heads Will Roll -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 08. Heads will roll
» heads will roll,,
» HEADS WILL ROLL • pv ashley
» Rick Roll de la nouvelle star !
» Roll a d6 - Un petit bijou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: