The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Every passing minute is another chance -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 7 EmptyDim 24 Fév 2019 - 10:27
Every passing minute is another chance


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Lily voyait plus loin que lui, comme si, si elle savait pas, alors y avait cet infime espoir que les choses soient différentes que celles qui lui passaient par le crâne. Peut-être que lui savait pas parce qu'il était sûr de jamais revoir sa mère, que même si elle avait survécu, y avait aucun mot magique, aucune sorte de miracle, qui lui permettrait de la serrer de nouveau dans ses bras. Peut-être ouais... Au lieu d'y songer, il resserra les bras autour d'elle et déposa le menton sur le sommet de son crâne. La réalité elle était moche, mais bien moins moche avec Lily. Cette évidence le poussa même à esquisser un sourire. Il pensait pas à trouver quelqu'un dans ce monde là, surtout pas après la mort de Zed, mais finalement c'était peut-être plus facile, comme un but. Au lieu de survivre histoire de survivre, l'étudiant avait davantage envie de tenir droit sur ses jambes pour l'épargner elle. Paraissait, à ce qui paraît, qu'on appelait ça de l'altruisme, un truc du genre dont faisait preuve une faible poignée d'Êtres Humains, encore pire dans le monde actuel où c'était déjà pas simple de se protéger soit, de trouver de quoi boire ou manger, mais où il était plus facile de faire preuve d'égoïsme ou de ruse.


Mais la correction qu'elle apporta à ce qu'il venait de dire le poussa à froncer les sourcils avant de sourire à demi. Ils avaient changé ensemble, doucement mais sûrement, et sans elle Julian aurait encore de belles lacunes sur certains points de l'humanité. Certains diraient que c'était pas utile, plus dangereux qu'autre chose étant donné la situation, mais lui voyait ça comme une manière de lui assurer qu'il l'aimait, qu'il tenait à elle, tout autant qu'une façon d'échapper aux horreurs du monde dans lequel ils étaient forcés d'évoluer. Muet, le jeune homme opina à sa demande et se plaça un peu mieux. Elle pouvait dormir sans crainte, puis il était pas sûr de la réveiller plus tard finalement. Y avait pas besoin ici, le coin était suffisamment sûr pour que deux mioches aient décidé d'y perdurer en espérant y voir revenir leur père. Son cœur se serra machinalement en y pensant. Le sien lui manquait pas du tout, pas une seconde, alors c'était peut-être affreux de se dire que ces deux gamins, eux, aimaient suffisamment le leur au point de se faire des illusions sur son compte. D'après la discussion, et ce que Adam avait fait comprendre à Dimples quand lui était sur le toit avec Camilla, ça faisait des mois et des mois. Un soupir fila ses lèvres tandis qu'il déportait les yeux de la fenêtre aux gosses dans leur coin. Cami avait un caractère particulier mais finalement derrière sa mauvaise humeur et ce côté sale gamine il y avait les blessures qui ne cicatriseraient jamais. Ailleurs, Julian resserra encore son étreinte sur la jeune fille endormie au creux de ses bras et ferma les yeux l'espace d'un instant... […] Il ne l'avait pas réveillée finalement, il l'avait juste soulevée pour la déposer dans le fauteuil qu'elle avait quitté pour le rejoindre sur l'appuie de fenêtre. Dehors, le jour se levait péniblement alors que Camilla rouvrait les yeux et, sans bruit, rassemblait ce qu'elle avait prévu d'emporter pour le chemin à venir.

- Va falloir marcher un moment, les rues sont pas super sûres en plus. Foster plissa le nez. La gamine avait changé son fusil d'épaule, comme quoi la nuit portait conseil. On vous amène là bas et on r'viendra ici.

- T'es pas obligée, tu pourrais rester ailleurs. Lâcha-t-il en fouinant dans son sac pour en ressortir quelques barres de céréales dont une qu'il lui tendit. Il r'viendra pas Cami, tu l'sais j'suis sûr. Un soupir fila les lèvres de la gosse qui déglutit. C'pas pour t'faire mal au cœur que j'dis ça, mais....

- J'veux pas en parler, pour moi quand on sait pas, on sait juste pas et c'est tout. Finalement elle était un peu comme Dimples, moins douce ouais, mais dans sa manière de penser ou de voir les choses c'était la même chose. Je vais réveiller Adam, et on pourra y aller. Julian opina, lâchant un soupir avant de se tourner vers Lily devant laquelle il s'accroupit avant de dégager quelques mèches de ses traits pour la réveiller en douceur.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 7 EmptyDim 24 Fév 2019 - 17:16
Il y avait aucun autre endroit plus confortable qu’ici, blottie dans ses bras. C’était rassurant, c’était calme ici, Lily s’y sentait bien, étrangement et logiquement bien. Elle l’avait su au premier regard qu’elle pouvait faire confiance à Julian, c’était paradoxal parce qu’elle avait rarement eu aussi peur de quelqu’un, quoique le brun lui avait fait moins peur que Nelson, mais c’était sans doute parce que lui, c’était un garçon de sa génération, et qu’elle, c’était qu’une gamine qui connaissait rien à rien, un peu sauvage, trop isolée, trop loin de sa maison. Comme lui, enfin moins que lui, mais finalement ils étaient tous les deux perdus, seuls, ça avait dû jouer pour les rapprocher. Bah oui hein tu le sais, t’es tombée amoureuse du seul garçon encore vivant sur cette terre … oh attends, non, il y a Jake aussi. Pfff bien sûr, comme si … Jake, rien que son nom suffisait à la mettre en colère et à lui rappeler comment il les avait trouvés … heureusement la fatigue était là et Morphée s’empressa de l’embarquer loin de toutes ses pensées aussi gênantes qu’agaçantes.

Lily s’endormit rapidement lovée dans les bras du Prince Harry, réalisant à peine qu’il l’avait délocalisée sur le fauteuil où elle était installée avant de le rejoindre, pour rouvrir les yeux aux premières lueurs de l’aube en attendant des voix. Encore passablement endormie, bercée par un rêve où se mêlait la présence de Julian et celle de ses parents, dans un monde parfait où ils étaient tous là, la gamine papillonna en sentant le contact doux et rassurant de ses doigts sur sa peau. « Tu m’as pas réveillée … » bougonna-t-elle, parce qu’elle aurait préféré que lui aussi prenne un peu de repos, parce qu’ils allaient s’aventurer à nouveau dans les rues peu accueillantes de Seattle et qu’il fallait être en forme pour ça. Pourtant, dès lors que son regard se fixa un peu plus sur ses traits, la gamine oublia toutes ses inquiétudes. « Salut. » Se réinstallant dans le fauteuil, Lily se pencha pour venir lui voler un baiser avant de se rappeler, au raclement de gorge plus loin, qu’ils étaient pas tous seuls ici. Eh ouais et d’ailleurs elle aimerait bien être à ta place donc évite de lui étaler ton bonheur sous le nez … ou alors on s’en tamponne, toi tu as Julian, tu l’as trouvé avant elle donc zut.

« Vous avez bien dormi ? » demanda-t-elle avec un sourire, recevant pour seule réponse un hochement de tête de Camilla alors qu’Adam émergeait à son tour. Fouinant dans le sac à dos, Lily en sortit de quoi grignoter avant de boire une gorgée d’eau. C’était un maigre déjeuner, mais ça devrait faire l’affaire pour l’instant. Elle s’affaira ensuite à ranger les quelques affaires qu’elle avait sorti la veille, laissant Cami et son frère en faire de même jusqu’à ce que la jeune fille lui annonce qu’ils étaient prêts. Lily la vit griffonner quelques mots sur une feuille de papier qu’elle laissa posée sur le bureau, pour leur père sans doute, s’il venait à revenir. Ses doigts vinrent s’entremêler à ceux du brun, son regard clair venant sonder celui de Julian. Lui il comprenait pas mais elle, elle savait ce que c’était d’y croire encore.

Une fois tous prêts, le quator quitta le bâtiment. La rue était plus calme que la veille, la pluie avait cessé. Avec un peu de chance, ils mettraient pas longtemps à rejoindre le No Man’s Land, ils croiseraient pas beaucoup de monstres et ils retrouveraient rapidement les autres. Avec un peu de chance, mais la chance faisait pas tout, et souvent elle faisait même rien et là au bout d’une vingtaine de minutes de marche dans le silence, un groupe de dix rôdeurs leur barrait la route. « On peut faire un détour par là-bas, ça rallongera un peu le trajet, mais ça devrait le faire. » De toute manière, ils avaient pas vraiment le choix non ? « Julian ? » souffla la brunette en tirant sur la manche du british. « Une fois là-bas … on ira où ? » La théorie c’était de retrouver Al’, et Pantoufle, et Jake, et Yulia, et Neil. Mais dans la pratique, étaient-ils seulement sûrs de retrouver le vieux hippie qui fumait des cigarettes bizarres et sa peluche format XXL ? Est-ce qu’ils seraient pas à nouveau comme Camilla et Adam, à attendre des fantômes ? Ca l’angoissait, parce que ça lui rappelait ce mois de novembre après le séisme, quand elle avait attendu, et attendu, et que Nelson était jamais revenu.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 7 EmptyVen 1 Mar 2019 - 14:52
Every passing minute is another chance


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


On le voyait le sourire niaiseux là, le genre d'esquisse d'abruti fini, parce qu'une jolie fille venait de croiser votre regard en vous disant salut, qui étirait vos lèvres ? Ouais, il se voyait, mais Julian s'en fichait vraiment de ça. Tout ce qui comptait pour lui c'était que Lily allait bien, qu'elle avait suffisamment bien dormi pour marcher des heures durant sans se faire chopper par les premiers nerds qui leur barreraient la route. Le concernant, il avait l'habitude de ne fermer les yeux que quelques minutes, par ci par là, d'être monté sur ressorts la majeur partie du temps puis d'être alerte en permanence. La survie dans les bois sans doute, ou encore vivre seul durant des semaines après avoir perdu la seule personne qui lui avait permis de ne pas crever bêtement. Peu importait, Lily émergeait déjà et faisait battre son cœur un chouïa plus vite parce que ses lèvres venaient de heurter, presque timidement, les siennes. C'était rien, juste la présence des deux mioches qui la poussait à être plus réservée, pas vrai ? Ouais parce que d'habitude elle est sacrément plus explicite, démonstrative et tout le toutim. Ha, bha l'autre casse moral était réveillé lui aussi. Il avait mis peu de temps à sortir de la brume pour étirer ses membres de métal et grincer des dents. Le jeune homme se redressa puis fixa les autres, dont une Camilla plus avenante que la veille qui préparait déjà le départ. Ce serait long, ou du moins certainement plus long que s'ils avaient eu un véhicule sous le coude. Ouais, clair que cinq minutes de conduite ça vaut l'permis Dumbass. Foster en roula des yeux avant de rassembler le peu de choses sorties la veille puis de vérifier l'état de ses chargeurs.

Le chemin serait pas simple, ni même calme, avec la pluie de la veille les vautours humanoïdes avaient du investir le quartier et les alentours. Alors peut-être qu'en trouvant rien à se mettre sous le râtelier ils s'étaient lassés mais ça, l'étudiant en doutait. Y avait toujours des bruits suspects pour garder les charognards là où on s'attendait pas forcément à les voir. Du coin de l'oeil il croisa le regard de Adam tandis que sa sœur écrivait quelques lignes. Lui avait sa vision des choses, ce post-it resterait sans destinataire, et quand ces deux enfants reviendraient ici, parce que c'était là l'intention de la plus âgée, ils ne retrouveraient rien de plus qu'un vide sidéral. Cette évidence fit cogner plus fort son cœur mais le jeune homme replaça la bandoulière du fusil contre son épaule et suivit le mouvement vers l'extérieur quand le temps fut venu. Il faisait frais, mais pas de quoi geler les six nerds agglutinés à l'autre bout de l'avenue. Ils n'avaient pas marché beaucoup, ni trop creusé de distance avec les anciens bureaux où le père des gamins devait bosser à l'époque et déjà Julian envisageait se poster en hauteur pour les éliminer. Cependant Cami le vit autrement, une alternative qui le fit hausser les épaules en croisant son regard brun. C'était elle le guide, et s'il pouvait économiser balles et énergie ce serait pas mal venu, bien au contraire. Leur emboîtant le pas, il fronça légèrement les sourcils en sentant la pression des doigts de Lily contre sa manche. Où iraient-ils une fois au No Man's land ? Peut-être retrouveraient-il Yulia, peut-être même qu'ils pourraient la croiser sur place, tout autant que Neil, et que par chance la Russe aurait sympathisé avec Al et l'autre tatoué. Peut-être ouais, rien de tel que des hypothèses. En réalité y avait rien de sûr, parce que les semaines s'étaient enchaînées depuis sa dernière rencontre avec la brune, que tout avait pu arriver en peu de temps et qu'il était même pas sûr qu'elle soit encore en vie. Tu sais même pas pour Al et Jake... Un soupir fila ses lèvres qu'il pinça en glissant la main dans la sienne.

- Sûrement que Yuila et Neil y seront, on verra là bas mais... Il croisa rapidement le regard de Cami devant eux, puis ralentit le pas uniquement pour que Lily entende. j'te promets qu'on r'trouvera un endroit comme l'appart', qu'on bougera moins. Et si c'est pas avec Neil et Yu, c'sera au moins avec Alphonse et sa grosse Charentaise. Quant à Jake, Julian avait pas vraiment hâte de le revoir, alors si ce type avait mis les voiles c'était pas plus mal. J'sais que t'y tenais à l'appartement mais, vaut mieux pas y retourner parce que.... L'étudiant ne termina pas sa phrase, le souvenir des gras de la panse lui revenait en tête et devait sûrement passer par celle de Lily. De sûr y'avait encore la mère de vivante, enfin si elle était pas morte d'alcoolisme. L'idée le fit sourire tandis qu'il dégageait la main de la sienne pour lui agripper doucement la nuque. Peut-être une maison s'tu veux. D'acc ? Même si le marché immobilier s'était vautré en 2015, y avait encore de quoi faire côté logement.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 7 EmptyDim 3 Mar 2019 - 13:46
Le silence était pesant, il avait rien de rassurant parce que le seul bruit que Lily entendait, en dehors de leurs pas sur le sol usé et poussiéreux, c’était celui des râles éloignés, ces râles qu’ils voulaient éviter et qui résonnaient contre chaque bâtiment. Elle aimait pas cet endroit, mais ils étaient bien obligés de traverser la ville pour rejoindre le No Man’s Land et espérer y retrouver leurs amis. La jeune fille savait toujours pas si elle pouvait considérer tout ce petit monde comme des amis, des alliés sans doute, mais il y avait qu’une seule chose certaine, il y avait qu’un seul point de repère, et c’était sa main qui pressait la sienne doucement.

Tout le reste, le monde, le futur, ça lui foutait une peur bleue. Lily savait pas bien pourquoi ils allaient là-bas, enfin, elle savait pour quoi mais elle savait pas pourquoi. « Et Jake ? » demanda-t-elle en grimaçant, c’était pas qu’elle voulait qu’il reste, au contraire ce type la mettait mal à l’aise, mais il était débrouillard, Al’ était un vieux hippie bizarre, peut-être que le tatoué saurait les aider, être utile. Et en même temps, ça lui faisait peur ça aussi, c’était beaucoup de monde pour elle qui se suffisait parfaitement de leur duo, de cette dynamique qu’ils avaient trouvée, leur rythme, leur quotidien. T’en fais pas, personne te le volera, et ça sera plus sûr, non ? Lily haussa une épaule pour elle-même, écoutant les paroles de Julian, son regard clair dans celui du brun.

L’appartement, elle y était bien là-bas. C’était pas chez elle, mais c’était chez elle en même temps. Il y avait tout un tas de trucs qu’elle avait accumulé au cours des mois passés, il y avait des affaires à Julian aussi. C’était chez elle et ça aurait pu devenir chez eux, chez lui aussi. « Une maison ? Une grande maison alors. » souffla-t-elle dans un sourire. Finalement, est-ce qu’elle avait besoin d’une maison, d’un appartement ou d’une cabane au fond d’un bois ? Sa maison, chez elle, c’était , c’était avec lui. Tout le reste ça comptait pas, c’était qu’un toit au-dessus de leurs têtes, et tant qu’ils étaient ensemble, tout irait bien. Une maison ça serait quand même cool, pas autant que LA maison, mais ça serait chouette. Nouveau hochement de tête pour elle-même, une maison, ça serait bien.

« On devrait plus trop tarder si on continue à ce rythme-là. » La voix de Camilla la força à tourner la tête vers elle. « D’accord. » Elle avait envie de lui demander, de lui dire qu’ils pouvaient rester avec eux, mais elle se doutait bien que la sœur ainée voudrait repartir dans ce qui était leur maison, tant pis s’ils risquaient leur vie pour ça, tant pis s’ils attendaient un fantôme. « Merci Cami. » ajouta la jeune fille avant de presser le pas pour revenir à leur niveau, faisant quelques pas à reculons pour plonger son regard moqueur dans celui de Julian. « On va te semer your highness… » se moqua-t-elle.

Lorsque l’entrepôt qui abritait ce refuge pour survivants solitaires se dressa devant eux, Lily revint se mettre à l’abri près du brun. Elle aimait pas cet endroit, elle le connaissait pourtant, mais elle l’aimait pas. « Vous êtes sûrs que vous voulez pas rester un peu ici ? » L’autre adolescente secoua la tête, son petit frère se contenta de hausser les épaules, lançant un regard à Julian avant que Cami reprenne. « Essayez de pas mourir. » Lily grimaça, ils essaieraient oui, elle comptait pas mourir ni laisser le brun y passait. Les deux adolescents les quittèrent finalement, c’était maintenant que la suite commençait, la suite de leur périple pour trouver où poser peut-être leurs maigres bagages. Ça commençait pas retrouver sains et saufs le hippie, le tatoué et la charentaise.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 7 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Every passing minute is another chance -
Page 7 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Ahem.. Please to meet you ?.
» BATAILLE DE TRAFALGAR
» L'info qui sert à rien ! *O*
» Minute sarcastique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: