The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Every passing minute is another chance -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyMer 30 Jan 2019 - 13:40
Every passing minute is another chance


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Mouais... Il en tira une tête particulière là, un peu sur les fesses. God, tu viens de t'excuser et mâdaaaame fait sa princesse, moi je serai toi je... Uhmmffffff. Un bâillon mental, ça suffisait à le faire taire l'autre débile de métal, parce que c'était normal qu'elle soit vexée Lily, après tout il l'avait secouée comme un vulgaire prunier. Pour si peu, tu l'as juste remué un peu, à peine plus que si elle s'était piquée aux orties. Foster en roula des yeux. C'était rien ça, il devait pas lui parler comme çà et aussi se mettre dans le crâne qu'elle était loin d'être bête et, surtout, pas aussi faible que le laissait paraître sa silhouette gracile. Il était même prêt à reprendre en fait, en rajouter une louche niveau « excuses » pour pas se la mettre à dos ou…. Éviter qu'elle te fasse une salade de culs tournés ce soir. Bon, merde hein, autant l'ignorer le paquet de circuits imprimés qui lui servait de conscience, parce que là c'était du grand n'importe quoi, puis surtout que la jeune fille le pardonnait. C'était souvent comme ça, et ça durait jamais bien longtemps. Lui il faisait la tête bien plus longtemps qu'elle finalement. Ouais, parce qu'ils étaient pas vraiment pareils malgré leurs similitudes. Lily était une fille, lui un garçon. Ça suffisait à expliquer par mal de choses, davantage encore leur réactivité ou leurs manières de faire les mêmes trucs de façons différentes. Un petit sourire étira le coin de sa bouche et lui fronça le nez.

C'était tout donc, plus de dispute, pas de maux, pas de bobo et tout allait bien dans le plus moche des mondes. Carrément mieux que ça en plus parce qu'elle disait qu'ils étaient pas obligés de retrouver Jake. Finalement elle l'aimait peut-être pas ce gars là, et peut-être qu'il était jaloux pour rien. L'étudiant haussa les épaules. Même seul avec elle, même quand y avait personne pour le tacler, ou pour regarder Dimples de travers, il sentait cette gêne bizarroïde sur son cœur. Relâchant ses mains, pour soulever la bandoulière du fusil qui semblait lui compresser le thorax - alors que c'était pas le cas -, Julian continua son tour du proprio sans rien trouver de plus que des monceaux de poussière, des minous et autres matos de bureau qui leur seraient pas utiles. Mais en l'entendant lui signifier un truc qu'il avait bien remarqué, il ne put réprimer un rictus amusé.

- I see. Bien sûr qu'elle boude plus, elle aime trop ça pour..... Oh shut your fucking metal mouth bastard.

Et là, silence, il venait de balancer ça tout haut. Suffisant pour le faire passer pour un demeuré, assez pour qu'il en écarquille les yeux, grimace, puis se hasarde à tourner les billes vers Lily en s'attendant carrément à ce qu'elle boude encore, ou alors le prenne pour un débile fini. Mais non, au lieu de ça, il fronça les sourcils avant d'aviser la porte ouverte qui menait vers un couloir. Y avait du bruit ouais, et c'était pas l'écho de sa voix. L'étudiant en déglutit puis relâcha ce qu'il avait entre les doigts au profit du CZ. Lily sortait déjà sa lame, alors quoi que c'était, il allait passer un sale quart d'heure. A pas de félin, le jeune homme contourna un bureau pour se rapprocher du corridor avant de tourner les yeux vers elle qui l'appelait à peine eut-il passé le seuil.

- Hein ? Y avait rien là, si ? Bha si, visiblement y avait quelque chose et c'était pas un nerd, plutôt une espèce de plaque massive qu'il vit venir trop près sans pouvoir trop l'éviter. Foster se colla dos au mur, manquant de peu de prendre la planche en pleine trogne, mais grimaça quand elle heurta son épaule et fit glisser le flingue de ses doigts. Bullshit ! Lily elle était pas loin, elle avait encore la torche pour l'éclairer et là, en un rien de temps, il se munit du Winchester, balaya rapidement ce qui lui semblait être des tiges modèles réduit, et termina par braquer le canon sur la cible à terre. Un court temps de réflexion, assez pour l'empêcher de presser la détente malgré l'envie furieuse qu'il avait de le faire. C'était pas un vautour, pas un homme mais ….... A kid ? Le cœur en pleine lutte pour se stabiliser, Julian inspira à en soulever ses épaules, puis passa la langue sur ses lèvres. C'était juste un mouflet, il devait faire un mètre vingt les bras levés, il était sale. Les cheveux en bataille qui tenaient tous seuls, mais déjà il redressait les mains contre ses yeux pour se soulager du faisceau de lampe que Dimples lui braquait dessus. Hey ….. t'serais pas le gamin sur la photo ? Il y ressemblait beaucoup, avec sans doute trois ans de plus du fait, mais tout ce qu'obtint l'étudiant, pour réponse, fut un sifflement grimaçant qui le fit rire. Wooow, tu t'prends pour un chat ? Smelly cat.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyMer 30 Jan 2019 - 17:01
Un gosse. C’était juste un gosse, qui feulait comme les chats. Lily le dévisagea avant de baisser à peine sa lampe pour pas l’éblouir, pour pouvoir voir son visage. Il était jeune, et effectivement, Julian avait raison. Il ressemblait à s’y méprendre au gamin sur la photo. Une dizaine d’années, elle était pas bien plus vieille mais pourtant la jeune fille se sentait vraiment plus âgée, comme une vieille, comme une de ces personnes à qui on devait le respect et qui avaient la sagesse écrite dans leur ADN. Bon sauf que c’était pas le cas, elle était ni sage, ni en droit d’avoir le moindre respect, parce que dans ce monde tout le monde était logé à la même enseigne. La remarque de Julian lui arracha un gloussement qu’elle tempéra bien vite en entendant une voix dans son dos. « J’vous conseille de pas faire de mouvements brusques, les chats ça réagit bizarrement parfois. »

C’était pas le gosse ça, c’était une autre voix, une voix de fille. Lily fit volte-face pour voir une gosse, encore moins plus jeune qu’elle, même si ça voulait rien dire comme phrase. Une quinzaine d’années, un peu plus ? Peut-être. « Du calme ! On … on voulait juste se mettre à l’abri quelques minutes pour laisser passer les morts. » D’un signe de la tête, Lily indiqua la porte qui menait vers l’escalier de secours. La gamine en face se tourna même pas dans la direction indiquée, et en soit ça aurait pas été grave si elle tenait un revolver entre ses mains. Un REVOLVER !!!! Pas de panique, tout irait bien. C’était juste des survivants comme eux et ils étaient surpris de trouver des gens chez eux, comme eux quand ils avaient croisé Jake dans le magasin, sauf que le magasin était pas à eux et qu’ils étaient pas des gosses et … Oui tu crois vraiment que c’est le moment de penser que vous avez failli vous envoyer en l’air dans un magasin poussiéreux parce que le vieux vous avait fait planer sans faire exprès ? Non, ça l’était pas.

« Ecoutez … on … » « La ferme Belle, j’vous ai pas posé de questions. » Oh … Elle avait … un sacré caractère cette gamine. D’un signe elle ramena le plus jeune vers elle. A bien les voir tous les deux, on aurait vraiment dit les gosses de la photo, Lily sentit son cœur se serrer, parce que sur cette photo c’était une famille heureuse et pas deux enfants abandonnés. Vous aussi, vous êtes des enfants abandonnés, juste un peu plus grands. « Combien de morts dehors ? » La brunette échangea un regard avec Julian avant de hausser les épaules. « Peut-être dix ou vingt, l’orage les a agités on dirait et … » « T’es vraiment du genre bavarde ou alors t’es nerveuse ? » Lily se renfrogna, oui elle était nerveuse et qui pourrait lui en vouloir de l’être dans cette situation. Il y avait deux enfants sauvages dont une armée en face d’eux.

« Vous êtes juste de passage ? » D’un simple oui, Lily répondit à la question avant de mordiller sa lèvre. Baissant à peine son arme, la jeune fille en face se rapprocha d’eux, venant se planter en face de Julian pour l’observer comme on observait une bête rare et exceptionnelle. Enfin pour elle, Julian était à la fois rare et exceptionnel, pas pour autant que la fille là elle pouvait le regarder comme ça. « Comme tu t’appelles ? » Son regard était rivé sur le brun, aussi Lily se tut, elle avait pas envie de se prendre une balle parce que la demoiselle était caractérielle. Sans doute pas assez sur ses gardes, la brunette réalisa alors trop tard que le gosse sauvage façon chat sauvage s’était approché d’elle pour lui subtiliser son couteau. « Hey ! C’est à moi ! » Pour seule réponse, le gamin feula comme il l’avait fait plus tôt. C’était quoi ces deux mômes encore plus bizarres qu’ils l’étaient eux. Ouais pourtant j’pensais pas que c’était possible d’être plus bizarre que vous deux réunis …
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyMer 30 Jan 2019 - 20:07
Every passing minute is another chance


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il allait rien lui faire à ce pauvre gosse, c'était qu'un gamin, une dizaine d'années tout au plus, et il ressemblait vraiment au petit de la photographie croisée sur l'un des bureaux. Julian lui sourit meme, légèrement moqueur de l'entendre siffler comme un chat sur la défensive. Bon, il allait pas le laisser au sol comme ça, autant l'aider à se relever pendant que Lily le dépeignait en évitant de l'aveugler davantage. Il lui avait pas répondu, mais qu'importait, lui aussi était pas hyper chaud quand on lui tombait dessus comme ça, du moins, quand il tentait de la faire à l'envers à d'autres et que ces autres retournaient la situation à leur avantage. En douceur, l'étudiant replaça la bandoulière du fusil contre son épaule, les mains en évidence pour éviter à la nouvelle version de Mowgli de sortir les griffes.

- Là, c'rien, on a juste cru que t'étais un .... Foster eut pas le temps de finir sa phrase, perturbé par l’œillade rapide que le mioche, encore à terre, lança dans un des recoins sombres du corridor. Pas le temps non plus de suivre le chemin qu'avait pris son regard. Déjà une voix féminine, accompagnée d'un cliquetis lui étant plus que familier, résonnait dans le couloir. damn'it !

Oh ouais, pas qu'un peu même. La ressemblance avec le cliché était bien là, palpable et très visible, mais Jul avait omis l'autre faciès figé sous le verre de ce cadre poussiéreux. Et c'était pas le père de famille qui devait sûrement bosser dans la boite, plutôt la gamine un peu plus âgée que son frangin qu'elle attira vers elle sans baisser le flingue braqué sur Lily. Lily qui tentait de mettre fin au mal entendu, en vain. Deux gamins sauvages, livrés à eux mêmes depuis Dieu savait combien de temps. C'était déjà pas bien garni dans le cerveau à leurs âges, mais alors par temps apocalyptiques, fallait pas trop en demander ni même les pousser à penser différemment de ce qu'ils avaient l'habitude de faire. Parce que d'sûr toi t'es bien plus sensé, ouais ! Qu'il la ferme l'autre, il l'avait pas sonné. Julian déglutit, les paumes toujours en évidence, se décalant à peine pour permettre à Dimples de se caler dans son dos. Si la chieuse avait envie de tirer, alors elle le ferait sur lui, pas sur elle. Une fille en plus, lui qui savait pas vraiment leur parler, c'était la cerise sur le pompon parce qu'elle arrêtait pas de poser des questions malgré le fait qu'elle puisse trouver Lily bavarde. C'est qu'une gamine Juju, tu vas pas te laisser impressioner par une ado d'à peine quatorze quinze ans, si ? A nouveau il goba sa pomme d'Adam en la voyant approcher de lui, pile de quoi il avait besoin pour agripper le bras de sa petite amie pour la coller à l'abri de sa stature. Le cliquetis précédent était vraiment familier, et pour cause le flingue, que tenait la petite brune aux yeux noisette, c'était le sien.

- Elle t'l'a dit, on est juste venu s'mettre à l'abri ! Rétorqua-t-il. Elle était vraiment près elle, tant qu'il recula d'un pas, se stabilisant sur ses tiges uniquement lorsqu'il se sentit écraser Dimples. Woooow, c'était impressionnant ça. Screw you ! La brunette devant lui ne réprima pas un rictus tandis que son frangin venait de subtiliser son arme blanche à Lily. Ils se prenaient pour qui les deux gosses ? Des acteurs de la révolution Française ? Sérieux, c'est original comme prénom, comme tes deux yeux là. Julian en fronça les sourcils préférant fixer le mioche en haillons que d'avoir à se coltiner les œillades insistantes d'une sale gamine effrontée. Toi d'abord ... Pis c'est ton frère qu'a tenté de m'assommer avec une planche, j'me suis juste défendu.

L'acide sur le bout de la langue, Jul recula le visage en la voyant, encore une fois, rapprocher le sien. Elle souriait ou il rêvait ? Ouais, elle avait les lèvres tordues comme s'il l'amusait, comme si ce qu'il sortait était le truc le plus drôle du monde. On défend juste notre territoire, vous êtes des intrus et les intrus on les chasse comme des souris. Ce dernier mot, elle le lâcha d'un air moqueur en observant La jeune fille dans son dos.

- Sauf qu'vous êtes des gamins, pas des chats et que …. Woow, il l'avait vexée là, parce qu'elle braqua un regard plus sombre dans le sien avant d'aviser son frère en faisant quelques signes qui lui échappaient complet. C'était quoi ça ? Une manière de discuter entre agitation de phalanges et claquements de langue ? Comme les Pelegotos dans Pirates des Caraïbes ? Hey, les messes basses c'est pas polie ! Voler non plus ! A nouveau elle le fixa. Il est sourd et muet, pas comme elle là, à elle seule j'suis sûre qu'elle a attiré tout le quartier. Oh elle allait arrêter de geindre la sale gosse ? Julian ravala sa salive, après avoir passé la langue au cœur de sa bouche, puis fit un pas vers elle qui reculait. Bon, au moins, il avait un peu plus d'assurance là et il lui faisait... Peur ? Non, pas vraiment, puisqu'elle souriait encore et ce même quand il lui retira sèchement le CZ des paumes avant de tendre l'autre en direction de son frère Gavroche. L'couteau, dis lui d'lui rendre... Pas si tu me dis pas ton prénom. Pfffffff, elle était pire que pire elle. Julian, ... maintenant dis lui d'lui rendre, on vous fera rien, si j'avais dû le zigouiller t'inquiète qu'il serait mort dix fois avant que tu débarques …. Cosette.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyMer 30 Jan 2019 - 21:02
Elle en avait profité pour se faufiler un peu plus derrière Julian, parce que Lily aimait pas trop la proximité de ces deux gosses bizarres, encore plus bizarres qu’eux. Mais finalement, ce qu’elle aimait encore moins c’était de voir ce regard que cette fille lançait à son petit-copain. Elle croyait quoi ? Que c’était juste une statue grecque à contempler à loisir ? Tu te gênes pas toi hein … Oui mais y’avait pas que ça, Lily elle commençait à le connaître, elle était amoureuse, elle le trouvait beau, et trop classe, et trop fort, mais c’était autre chose. Fondamentalement autre chose et résolument plus. Tout ce qui faisait que près de lui, elle se sentait en sécurité, dans une zone où elle avait confiance. Même là dans cette situation, Lily se sentait rassurée.

Le Prince Harry tenta de répéter ce que la fille en face avait pas voulu écouter, mais la gamine là elle était du genre têtu apparemment. Lily grimaça lorsque le brun lui écrasa le pied, sans faire exprès, avant de jurer à l’attention de l’inconnue. Comme tes deux yeux là. Oh mais de quoi elle se mêlait celle-ci ?! Loin de se démonter, Lily sortit légèrement de sa cachette, venant glisser sa main dans celle de Julian en défiant du regard la petite mégère face à eux. Bah oui tiens t’as l’air maline là … « Pffffff … » Elle en roula des yeux alors que les deux sauvageons échangeaient … avec des signes. Elle avait déjà vu ça, elle y comprenait rien, mais il y avait une fille dans son lycée qui était … sourde. Muette mais sourde surtout, d’où la langue des signes.

Mais c’était qu’elle insistait en plus, elle voulait à tout prix le prénom de Julian. « Personne tuera personne. » commença-t-elle en venant se poster devant le brun, croisant les bras en dévisageant la fille et son petit frère. « Et moi c’est Lily, au passage. » Au passage oui, et là posée devant Julian, elle espérait bien que l’autre comprendrait que ce garçon, c’était son petit copain à elle. « Et c’qu’il dit c’est vrai, ça se voit que tu l’as pas vu se battre. » Comme si elle était pas là, ou invisible, la fille la dépassa pour se recoller tout près de Julian. La gamine de Chicago en soupira en roulant des yeux avant de faire deux pas vers le gosse pour récupérer son couteau. Elle était loin d’avoir l’air menaçant, au contraire, elle grimaça en cherchant loin dans ses souvenirs avant de poser sa main sur son cœur pour faire quelques petites rotations. « S’il te plait. »

Et bim espèce de peste ! Ca manqua pas, la jeune fille fit volte-face et se posta entre elle et son petit-frère. « Tu lui parles pas ! » Sèchement elle récupéra le couteau des mains de son frère pour le rendre à la brunette qui s’excusa dans un sourire. « Je te l’ai dit, on voulait juste se mettre à l’abri. Comment vous vous appelez ? » Tant qu’elle lançait pas des regards trop … trop à Julian, ça irait. « On compte pas rester, on doit retrouver nos amis … » « Moi c’est Cami, pour Camilla, et lui c’est Adam. Vous devez les retrouver où vos amis ? » Elle faisait moins la maline finalement Cami quand on lui tenait tête, et tout effacée qu’elle était, Lily voulait de mal à personne. Et là en face d’eux, c’était deux enfants paumés dans ce monde, comme elle, comme Julian. « On sait pas … Enfin … je sais pas. On avait pas prévu de se séparer et … peut-être le No Man’s Land mais depuis ici … » Son regard clair se posa sur Julian, peut-être que lui avait une idée, elle, elle était complètement perdue parce que sortie d’Alki et de l’industrial district, Lily elle connaissait pas Seattle.

« On a quoi en échange si on vous y amène ? » Et vu le regard qu’elle lança à Julian, Lily sentit la fumée lui sortir par les oreilles. Non mais elle rêvait ou cette fille reluquait vraiment sans la moindre gêne SON petit-copain en sous-entendant qu’elle attendait une récompense ? « De quoi manger ? » Un sourire étira ses lèvres, Julian devait rien comprendre au duel de regards qui se tenaient là, à l’atmosphère électrique. Lily elle-même était pas sûre de comprendre, elle savait juste qu’elle avait envie de se pendre au coup du brun pour dire qu’il était à elle et rien qu’à elle, parce qu’elle voulait pas qu’il décide que finalement y’avait des filles qui savaient mieux se débrouiller qu’elle, qui seraient moins embêtantes, qui lui demanderaient pas de faire tout et n’importe quoi. Des filles qui même plus jeunes se comportaient pas comme des bébés ou des princesses précieuses. « Ou à boire ? Qu’est-ce qui vous manque ici ? » C’était honnête non ? Tant qu’elle demandait pas à garder Julian, tout irait bien. Les deux en face se lancèrent dans un nouvel échange auquel elle comprit rien, parce qu’à part s’il te plait, elle savait rien signer.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyDim 3 Fév 2019 - 13:24
Every passing minute is another chance


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Pffffff, oui pfffff, Lily elle avait raison, mais raison de quoi au juste ? L'étudiant était là, comme une nouille trop cuite, les jambes légèrement flageolantes, dès que la gamine d'à peine quinze ans se rapprochait de lui sans se soucier de la jeune fille qui venait, bien malgré ses craintes, de se mettre en avant pour sommer que personne allait tuer personne. Okay, bha il tuerait personne de toute façon. C'était juste des gamins, des mioches sauvages qu'avaient plus l'habitude de voir, ou même de croiser, des adultes. Là, l'autre débile en ferraille éclata de rire dans le creux de sa tête. Ouais bon, il savait pourquoi, parce que « adulte » c'était pas vraiment le meilleur mot choisi pour les définir eux, et surtout lui finalement. Il avait juste vingt et un an, pas cinquante berges, ni même un peu moins comme Yulia ou Neil qu'il estimait déjà vieux. Eux c'était des adultes, pas le duo qu'il formait avec la jeune fille sur laquelle son regard clair dardait parce qu'il savait pas quoi dire, ou ajouter, pour tenter de la calmer. Parce que ouais, même s'il comprenait pas trop pourquoi, Dimples elle avait l'air en pétard comme Alphonse aimait bien le dire. Enfin elle était pas en colère contre lui, sans quoi jamais elle l'aurait flatté en précisant qu'il savait se battre à l'autre brunette au sourire intarissable.

- Bon, tu lui d'mande à ton frère, ou j'sais pas quoi, d'lui rendre ? Reprit-il pour garder les choses en mains. Il était pas à l'aise, pas une seconde, même si la fille devant lui était juste sortie de la puberté, même s'il en avait strictement rien à faire et que la regarder, ou croiser son regard, ça lui provoquait pas un semblant d'AVC comme c'était le cas avec Lily. La sale gamine fit quelques autres signes à son petit frère crasseux, tout comme sa petite amie, mais visiblement ça plaisait pas à l'autre qui s'empressa de réagir comme une ronchon de compet'. Wooow, elle a rien fait …. On s'calme, puis tu lui parles mieux qu'ça !

Il déglutit, laissant néanmoins l'ex lycéenne récupérer sa lame avant de fixer le petit qui crachait encore, sur lui en plus, comme un chat plein de puces qu'on pouvait pas même approcher pour lui filer du lait. La seule réaction qui fallait pas avoir, Julian l'eue, dans le genre puérile on ne faisait pas mieux que tirer la langue. Tu parles d'un adulte, sûr que c'est très « adulte » de réagir comme ça. Ouais bha il avait qu'à la fermer l'autre, il avait pas besoin de lui là, pas même en entendant les prénoms des deux enfants perdus. Camilla et Adam. Camilla... Il en esquissa un semblant de rictus moqueur parce que c'était juste le prénom de l'autre vieille chouette qu'aimait le Prince Charles. Cependant Jul cessa bien vite en voyant que la fille elle répondait à son sourire qu'était même pas pour elle. Holy shit ! Et Lily attendait une réponse à une question qu'il avait pas entendue, ou pas écoutée. Pour seule réponse il haussa les épaules avant d'entrouvrir la bouche pour mieux se faire couper la chic par Cami. Quoi en échange ?, de la nourriture, des trucs bidules qui leur seraient utile ou bien... Ou bien toi, visiblement elle te regarde comme un affamé zieuterait un pot de confiture qu'on sait pas ouvrir. Julian en écarquilla les yeux, reculant d'un pas pour se confronter au mur dans son dos. Elle allait pas demander ça quand même ? Puis qu'est-ce qu'elle pourrait bien demander de lui en fait ? A ton avis Dumbass ? Sûrement pas de lui chanter Little Lamb. A nouveau l'étudiant sembla gober sa pomme d'Adam puis, cette fois, ce fut lui qui tenta presque de se planquer derrière Lily.

- Mouais, … Si y a que ça. Elle avait pas l'air convaincue la mioche, mais après avoir échangé avec son frère, un nouveau sourire perdurait sur ses lèvres. Puis on a le temps de réfléchir un peu plus, parce que le No Man's Land c'est pas la porte à coté. Julian fronça les sourcils, jusqu'à la voir approcher encore, se tendre puis de détendre à peine eut-elle subtilisé la lampe torche encore prisonnière de ses doigts. Y a un plan dans le bureau de la direction, Sans rajouter autre chose, elle fit encore d'autres moulinés à l'intention du petit et avança. Julian resta planté là comme une carotte, enfin jusqu'à sentir Adam le pousser en agitant le menton dans la direction qu'avait pris son aînée. Bon, fallait suivre, mais il voulait pas suivre tout seul, déjà ses doigts rejoignaient ceux de Lily à en faire sourire le petit cloporte auprès d'eux. tu vois, c'est pas tout près, mais bon on pourra apprendre à se connaître un peu ... Mais de sûr, on va sûrement pas entamer le chemin aujourd'hui, faut tout préparer avant.

- Tout préparer ? Il fixa Lily, peu certain d'être tomber au bon endroit. On va pas conquérir le Mordor, t'comptes sur quoi ?

- Au cas où t'aurais pas compris Julian, on sort pas généralement, on attend ici, au cas où notre père reviendrait. Cette fois il sentit une pointe lui meurtrir le cœur en observant Lily. Finalement ouais, ils étaient juste comme eux. Abandonnés, livrés à eux mêmes. La seule différence c'était leur age. Adam et Camilla étaient jeunes, plus jeunes encore quand tout était arrivé. Il va revenir, j'le sais alors m'dites pas que c'est pas vrai, on partira demain mais je lui laisserai un mot pour …. Pour pas qu'il s'inquiète s'il revient entre temps.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyDim 3 Fév 2019 - 14:14
Ridicules. Il y avait sans doute pas d’autre mot pour décrire cette rencontre avec les deux adolescents plus jeunes qu’eux. C’était sans doute comme voir une tortue sur le dos qui parvenait pas à se redresser, ça faisait de la peine, ça mettait mal à l’aise. Mais là, il y avait juste quatre gosses paumés dans cette fichue apocalypse. Un gosse sans doute sourd et muet qui parlait par signes et qui feulait, sa sœur qui passait son temps à lorgner sur Julian. Lily qui passait son temps à chercher comment marquer son territoire. Et le brun qui savait pas quoi faire. Alors oui, ils étaient sans doute tous ridicules, d’ailleurs dans le crâne de la brunette de Chicago, sa conscience se frappait à un rythme régulier le front. Blasée. Encore un peu plus lorsque Julian trouva rien de mieux à faire que tirer la langue au gamin. C’est qui les gosses ici franchement … Pourtant Lily elle se contentait de retrousser le nez, fière de son chéri, qui était bien SON chéri et pas juste un type que l’autre pourrait reluquer à loisir. Non mais.

D’ailleurs pour ça qu’elle proposa à manger ou à boire en échange de leur aide, parce qu’elle comptait pas lui sacrifier Julian. Puis quoi encore … Ses billes claires observèrent le petit manège de la gamine qui les mena finalement dans le bureau de la direction selon ses dires. Lily glissa ses doigts dans ceux du brun, sur ses gardes. Elle était prête à râler, ou râlouiller gentiment, mais lorsque la jeune fille mentionna leur père qui reviendrait peut-être, Lily sentit son cœur se serrer. Son père à elle, il reviendrait jamais, mais par contre à Chicago peut-être que sa mère attendait qu’elle rentre elle, et elle était ici, à rester collée aux baskets d’un garçon dont elle était tombée amoureuse. Ouais, t’y penses plus à ta mère hein … Faux, elle y pensait, mais ça faisait moins mal de pas y penser, c’était moins douloureux d’être juste là avec Julian.

« On peut attendre un peu. » Ses doigts pressèrent un peu plus ceux du brun, son regard clair se perdant un instant dans ce regard particulier qu’elle adorait, qui l’avait comme hypnotisée au premier coup d’œil. C’était pas Lily qui lui dirait qu’il reviendrait pas, parce qu’elle, elle continuait de croire qu’elle pourrait retrouver sa mère et que tous les trois, enfin plus si Al’ et l’autre emmerdeur de Jake suivaient, ils iraient à Londres retrouver la mère de Julian. Et tout le monde serait réuni et heureux. C’est beau de rêver. La gamine échangea encore quelques signes avec son petit frère avant de poser son regard sur le couple, haussant les épaules pour reprendre. « Toi tu vas aider mon frère à préparer nos sacs, et toi tu viens m’aider à sécuriser les alentours, vous avez sans doute ramené toute une troupe de morts-vivants. » Elle avait tour à tour désigné Lily et Julian.

La brunette ouvrit la bouche pour parler avant que le gamin vienne lui saisir la main pour l’entrainer vers une autre pièce. « Hey ! Attends ! » Elle se dégagea de sa prise pour revenir vers Julian, et dans cet élan, idiot, de montrer encore une fois à l’autre adolescente que ce garçon était pas libre, la gamine se hissa sur la pointe des pieds pour lui coller un baiser sur les lèvres. « Fais attention à toi … » Elle aurait préféré rester avec lui, mais bon, ces deux gosses étaient pas dangereux, enfin ils en avaient pas l’air. A contrecœur, et avec un regard presque mauvais pour Camilla, Lily suivit le petit frère jusque dans une pièce bordélique à souhait dans laquelle deux sacs de couchage étaient étalés par terre, sur un amas de coussins poussiéreux. Ils vivaient là, c’était miteux, mais c’était sans doute sûr quand leur père les avait amenés là tous les deux.

Elle qui était pas habituée à parler trop aux inconnus, elle était servie avec le gosse sourd et muet. Il lui tendit un sac à dos qu’elle garda ouvert pendant qu’il y collait de quoi tenir quelques jours. C’était si loin que ça le No Man’s Land ? Elle en avait aucune idée. Mordillant sa lèvre, Lily finit par poser le sac, s’asseyant en tailleur avant de tapoter le bras du gosse. « Ça fait longtemps qu’il est parti votre père ? » Elle articula chaque mot, elle savait que les sourds pouvaient souvent lire sur les lèvres à condition de les regarder en face en leur parlant et de bien articuler. De ses doigts il lui indiqua le chiffre sept. « Sept … Jours ? » Il secoua la tête. Semaines ? Non plus. Mois ? Sept mois … « Je suis sûre qu’il … va revenir. » Elle mentait qu’à moitié, un air triste traversant son visage avant que son regard clair se porte sur l’entrée de la pièce, attendant le retour de Julian et Cami.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 EmptyDim 3 Fév 2019 - 15:08
Every passing minute is another chance


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Là il avait plus rien à dire en croisant le regard clair de Dimples. Il savait bien ce qu'elle pensait de tout ça, contrairement à lui qu'avait tenté d'y croire longtemps, mais qui savait parfaitement que même si elle était en vie, si Emily respirait encore et ne s'était pas changée en nerd, il la reverrait jamais plus. Alors il ne dit rien, préférant passer la langue au creux de ses lèvres en dépeignant la carte qu'était près de Camilla. C'était pas tout près d'après ce qu'il voyait des noms de rues, d'après ce qu'il avait pu entrevoir en fuyant les charognards dix minutes plus tôt. Ils avaient pas tort les gamins, c'était pas la porte à côté et fallait donc un minimum de préparation. Là, il était plus cool, le stress passé, c'était plus simple de réfléchir, enfin avant d'entendre Cami prendre des directives qui lui plaisaient pas forcément. What the fuck... ? Pourquoi fallait qu'il aille avec elle et que Lily se coltine Smelly cat au juste ? T'es long à la comprennette franchement ! Putain, il en roula des yeux et des épaules au frisson désagréable qui lui dévalait les membres supérieurs. Pire encore en entendant Dimples protester alors qu'Adam lui agrippait la main pour l'attirer ailleurs. Prêt à rétorquer, il en fut pas capable. Sa bouche sur la sienne fit poper une multitudes de palpitations dans son thorax, et sans doute des abrutis de petits cœurs au dessus de sa tête, chose qui ficha le camp à peine rouvrit-il les yeux pour croiser ceux, presque noir charbon, de la gosse pas loin. Qu'est-ce qu'elle voulait la petite gitane au juste ? T'es dur petit. Et Zed qui revenait à la charge, bouhh, ça termina de l'agacer mais lui arracha au moins un sourire, dédié à Lily, dont il frictionna le bras avant d'agripper son menton pour approuver sa demande.

- Idem, Pas besoin de lui en dire plus même si là, alors qu'elle disparaissait avec le gosse dans les entrailles sombres des bureaux, Julian était pas vraiment rassuré à l'idée de pas être auprès d'elle. Au pire, elle criera ton nom, comme d'habitude. Ouais ouais, Wooooooow, perdu dans ses pensées là, il avait pas vu la brunette se rapprocher autant de lui. L'étudiant en sursauta avant de loger les doigts à la sangle du winchester sur son épaule. bon, s'tu veux sécuriser, y a pas b'soin d'être collés, hein. Y avait pas besoin avec elle, mais avec Dimples ça le dérangeait pas le moins du monde. Rasant le mur, un peu comme Lily Zoidberg le faisait au début avec lui, il s'extirpa comme il put et fila jeter un coup d’œil à la fenêtre immense du bureau. Ça coulissait ce machin et ça donnait sur une autre plateforme rouillée qui menait direct au toit. Les doigts posés sur la vitre, Julian y mit un peu de pression pour ouvrir avant de se pencher pour zieuter l'état de l'échelle. Ça tiendrait encore, même si le truc était bouffé correct par la corrosion, puis ce serait pas pire que de rester enfermé avec Cami qu'il sentit derrière lui au point de s'activer un peu plus. Allez hop, une jambe, puis l'autre par dessus le cadre, et il se retint à la balustrade de ferraille en ravalant une goulée de salive trop chaude. J'vais monter, pas b'soin de s'emmerder à descendre avec le fusil ou.... ou la fronde, j'verrai sur l'tas. Il avait pas non plus besoin qu'elle suive et, pourtant, elle enjambait déjà la fenêtre pour prendre les devants et gravir les quelques barreaux qui menaient vers le toit.

- Ça fait longtemps qu't'es avec …. Elle ? Tout en grimpant, il manqua de heurter ses fesses et se pencha en arrière en un saut du cœur dans le vide. Fucking God ! Elle allait finir son ascension ou, alors, elle allait faire la conversation là, comme ça ? Nope, elle gravit les derniers barreaux et lui tendit la main une fois perchée là haut. Julian en roula des yeux, lâchant même un soupir, avant d’agripper la paume de la gamine pour la rejoindre sur le toit et s'en détacher fissa. Bha alors, réponds Julian !

- Ouais,... Depuis longtemps voilà, t'es contente ? Il allait sûrement pas lui dire que ça faisait quoi, deux trois mois ? Ça la regardait pas en plus. Ronchon, il entendit encore Zed qui soupirait dans le creux de sa tête, même en dégageant le fusil pour se placer à l'un des quatre coins du toit pour ensuite ajuster la lunette et tenter de compter les vautours agglutinés près de l'immeuble. T'sais pour ton père.... enfin non laisse tomber..... Lui dire qu'il reviendrait sûrement jamais c'était pas sympa, même si ça lui couperait le sifflet et l'empêcherait de le coller comme ça. Silencieux, Foster pinça les pétales en voyant les créatures, baissa le canon et fouina dans son sac pour ressortir le silencieux qu'il vissa afin de reprendre. Sont une vingtaine, j'vais les zigouiller et on s'ra tranquille, après on verra pour l'chemin et le reste mais.... Elle, c'est Lily et …..... Il cessa de parler et pressa la détente pour voir deux crânes exploser en bas avant de manquer de se vautrer quand une pression humide et chaude se fit ressentir sur sa joue droite. Julian recula d'un pas, vacillant à moitié, se stabilisant uniquement en se retenant à une gaine d'aération branlante. Hey, t'fais quoi là ?

- Ça s'voit pas ? J'te remercie pour ça ! Putain de ….... Pchttttttttttttttttt, Alerte, alerte ! l'étudiant arrondit grands les yeux et se frotta la joue en la regardant bizarrement. C'était pas cool comme avec Lily, c'était comme se faire violer la joue bordel. Et puis je me disais qu'un vrai, en troc pour l'aide, ça serait bien ! Ses lobes rougeoyèrent comme le nez de Rudolf.

- Oh god, no ! Mélange de rires et de malaise là, il recula encore et s'éloigna d'elle pour tenter de la fuir comme si elle était la peste bubonique incarnée. Tu ….... Mais on s'connait même pas puis...... Elle était sérieuse en plus puis là, même si elle était restée à sa place, elle fronçait les traits comme s'il venait de lui piquer une sucette. Camilla, t'pas …...... J'suis avec Lily puis..... c'est n'importe quoi, bullshit t'es qu'une gosse et moi je t'aime pas. Zéro tact, et c'était pire qu'avec Lily là mais tant pis.

made by LUMOS MAXIMA

Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Every passing minute is another chance   Every passing minute is another chance - Page 5 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Every passing minute is another chance -
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 02. Wait a minute girl, can you show me to the party ?
» Ahem.. Please to meet you ?.
» BATAILLE DE TRAFALGAR
» L'info qui sert à rien ! *O*
» Minute sarcastique...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: