The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Partagez
- November Rain -
Aller à la page : Précédent  1, 2
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Ethan B. Saddler
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 1420
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 EmptySam 16 Fév 2019 - 15:33
November Rain


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ils avaient bossé dur pour faire de ce lieu plus qu'un abri, plus qu'un lieu où trouver le sommeil loin des grognards qui venaient parfois râler aux grilles avant de se faire percer le crâne, c'était leur domaine, ce qu'autrefois on aurait appelé un toit, une demeure. Certes les choses étaient différentes, de beaux grillages doublés remplaçaient les petites clôtures blanches auxquelles on suspendait des jardinières, des camping car faisaient office de chambres, mais ils avaient cette chance ci contrairement à d'autres. Ils ne perdraient plus personne si telle était sa crainte, Ethan y veillerait par lui même s'il fallait, il ferait toujours le nécessaire pour elle, le petit, et chaque personne ici présente. Voilà ce qu'était sa famille désormais, bien loin de celle qui l'avait vu grandir, mais oui, ils n'étaient pas simplement qu'un groupe de survivants mais une fratrie. Sans doute pour cela que Frankie, autant que lui, était profondément touchée par le décès soudain d'Hannah. En songeant à la gamine blonde, Ethan inspira par saccades, soulevant quelques mèches brunes contre lesquelles reposaient encore ses lèvres.

- Beaucoup oui, mais t'as déjà un fan qui fait tout son possible pour te rendre l'existence plus facile. Adrian ne se tournait pas les pouces depuis son arrivée, son corps de métier s'avérait fort utile même par les temps qui courraient.

A peine rentré de cette église de malheur, à peine avait-il reprit son marteau pour veiller à la sécurité du groupe. Derrière cette ténacité se cachait une profonde sensibilité que son fils avait vu briller dans ses mirettes lorsqu'il n'avait pas vu revenir McMurray. Nigel mettrait du temps à se relever, s'il y parvenait d'ailleurs car on ne guérissait jamais totalement de pareille perte.  Perdu dans ses pensées, il revint à lui quand la Coréenne glissa les doigts à sa joue. Saddler y posa la main, lui offrant un sourire rassurant, loin  de ceux qu'elle connaissait et trouvait d'une arrogance insupportable, et le baiser qui c'en suivit fut presque salvateur en fin de compte. Son cœur battit un peu plus vite jusqu'à ce qu'il recule et lisse, du pouce, les pétales sur lesquels venaient de reposer les siens. Elle avait fait du chemin l'emmerdeuse, l'attachiante, elle était là auprès de lui et ils apprenaient encore à se connaître chaque jour que Dieu voulait bien les voir vivre, cependant il y avait une chose sur laquelle aucun d'eux ne s'était trompé, elle comme lui pouvait compter sur l'autre pour survivre. Les yeux dans les siens, Ethan la revit dans cet nef ou le sang maquillait le marbre, la surprise sur ses traits quand elle s'était rendue compte de sa présence. Il entendait encore le coup de feu, voyait encore s'éparpiller les morceaux de crâne du connard qui voulait s'en prendre à elle. Il n'avait pas hésité une seconde, elle ou lui finalement...

- Y a pas d'recette miracle, il nous faut des bras ou ... Le trentenaire haussa les épaules, une moue inversée aux lèvres contre lesquelles il passa la langue. tenter de trouver ce que d'autres possèdent et que nous n'avons pas, quitte à offrir quelque chose en échange, j'en sais rien mais ....... Ça marche avec le groupe de Ken et Emy, pourquoi pas avec d'autres ? Fallait-il encore trouver des gens de confiance et ne pas ouvrir leurs portes au premier clampin venu. Ethan n'était pas dupe, Frances avait peine à faire confiance, ou pleinement confiance, aux gens, ce serait un autre chemin ombrageux à emprunter, mais rien n'était simple à l'heure actuelle. Laina a pas mal erré un temps, elle connaît peut-être des gens, des coins propices. On est pas sans ressources alimentaires mais on pourrait vraiment faire d'ce lieu un truc sympa, Un rictus fila ses lèvres. digne d'une starlette capricieuse peut-être .... C'est pas interdit d'rêver.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3286
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 EmptyDim 17 Fév 2019 - 9:59
Elle avait déjà un fan qui faisait tout son possible pour lui faciliter la vie. Frankie en esquissa un sourire contre son épaule, elle ne pouvait pas nier que le père Saddler était parmi les plus actifs ici. C’était une aide précieuse et un soutien inattendu. Comme le fils Saddler finalement, sur qui elle reposa ses mirettes avec un sourire. Il lui avait fallu du temps pour le supporter, il lui avait fallu du temps pour l’aimer et encore plus pour oser le lui dire, avec cette peur au ventre que tout s’arrête, parce que désormais tout s’arrêtait vite, trop vite. Frankie le savait, aussi bien que tous les autres, parce qu’elle comme tous les autres avait perdu beaucoup, beaucoup trop. La disparition d’Hannah marquait encore une fois leurs existences à tous, douloureusement, mais il fallait aller de l’avant, c’était la condition sine quoi non.

Sauf que la coréenne ne savait plus comment continuer. Ce groupe, c’était l’idée, le rêve d’Isiah et Nigel, elle ne s’était retrouvée là que parce qu’elle n’avait pas voulu lâcher l’allemand. Désormais ce groupe était un refuge, un abri pour leur enfant même si lui n’était plus là, et c’était angoissant au possible de se dire qu’un seul faux pas pourrait coûter la vie à Aaron. Des bras ou trouver des gens avec qui développer ce même genre de relations qu’ils avaient avec le groupe des Barnett. La coréenne afficha une moue pensive, l’idée de s’ouvrir à d’autres survivants ne l’enchantait jamais, c’était déjà le cas lorsqu’Isiah et Nigel lui avaient confié avoir rencontré un autre groupe bientôt un an en arrière. Et pourtant, elle comptait aujourd’hui Emerson et Kendale comme deux des personnes de confiance dans son entourage, des amis même, car ils l’avaient aidée à mettre au monde son enfant.

Alainna avait quelques temps d’errance dans son parcours et elle connaissait peut-être des gens ou des endroits. Frankie hocha la tête aux paroles du brun avant d’esquisser un nouveau sourire en plissant les yeux à sa remarque. « Une starlette capricieuse hein … » Son poing s’écrasa mollement contre l’épaule du wedding-planner avant que sa main ne retombe tout aussi faiblement contre sa cuisse. « Tu crois que … ça pourrait marcher ? Qu’on pourrait transformer cet endroit ? » La vérité c’était qu’à ces yeux, leur vie ici n’était que temporaire, précaire, mais pourtant Isiah et Nigel y avaient vu tant, tellement de projets pour leur avenir à tous les trois. Désormais pour l’avenir d’Aaron. Ils avaient des serres qui leur offraient de la nourriture, des plantes médicinales dont elle ne savait que faire et qu’Aly peinait à toutes utiliser. Cet endroit était une aubaine pour bon nombre de survivants, alors ils devaient en faire quelque chose.

« Alors faisons cela … Les informations d’Alainna, on trouve … de l’aide, des soutiens, peut-être d’autres personnes qui souhaitent se poser et … on rebondit. » Chaque mot était un poids de plus sur son cœur, sur son esprit, parce qu’elle savait que pour recevoir, il fallait donner. Elle n’aurait la confiance de personne si elle n’était pas prête à donner la sienne, et cela, c’était excessivement compliqué pour elle parce que Frankie savait combien les gens étaient opportunistes et menteurs, elle en était la preuve. « Tu … viendras avec moi ? Je peux pas envoyer Billy ou ton père ou Luisa, il faut que je sois là, et … je peux pas demander à Nigel de m’accompagner pour l’instant. Alors je vais devoir te supporter toi. » Et en dépit de son rictus moqueur, il y avait cette supplique silencieuse dans son regard sombre, elle avait besoin d’Ethan, plus qu’elle ne pourrait jamais lui avouer.

Une douleur dans sa pommette vint la tirailler doucement, pommette où elle glissa le bout de ses doigts. Cet enfoiré de Micah ne l’avait pas loupée, ça ne laisserait qu’une marque d’ici quelques jours mais c’était douloureux. Et têtue comme elle était, Frankie avait refusé d’aller voir Billy, trop pressée de retrouver son fils. « Tu joues l’infirmier ? » Son regard se porta sur la petite trousse de soin sur la table. Le canadien l’avait au moins convaincue de prendre le minimum syndical pour nettoyer la petite plaie et la protéger. Pour le reste, ce ne serait que des bleus qui partiraient d’eux-mêmes avec le temps.  


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Ethan B. Saddler
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 1420
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 EmptyMar 5 Mar 2019 - 15:04
November Rain


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


- Mais bien sûr, n'y vois aucune malice. Sourit-il en opinant à ses propres mots qu'elle venait de reprendre. Et à ce poing contre son épaule, il arqua les sourcils en retenant un rire amusé. Doucement, j'voudrai pas que tu t'casse un ongle.

Malgré tout, malgré ce que dissimulait chaque sarcasme et autre connerie de sa part, Ethan était presque soulagé de l'avoir entendu lui dire. C'était bien beau d'aimer, mais être aimé en retour et en avoir l'assurance prouvait que les sentiments servis à l'autre n'étaient pas vains. Rien ne l'était finalement, pas même l'attachement qu'il avait cru futile et inutile jusqu'à comprendre qu'elle, autant que Turner, Billy, Nigel, Luisa et …. Hannah, étaient importants à son regard. Aussi importants que l'avait été sa propre mère, et son père qu'ils avaient retrouvé depuis peu. Le nez perdu contre ses boucles brunes, Saddler fronça les sourcils. Ses doutes étaient palpables, bien moins que les siens qu'il masquait encore pour lui éviter trop de craintes, trop de questions auxquelles personne ne pouvait vraiment répondre. En réalité, dans leur réalité, le destin décidait bien plus qu'eux mêmes. Ils n'avaient pas de véritable prise sur les rennes de leurs existences, néanmoins ils avaient encore des choix à faire pour faire pencher la balance d'un sens ou d'un autre.

- J'crois qu'il faut faire des choix pour avancer, même si on est pas certains d'faire les bons. Moue inversée aux pétales, le trentenaire recula les traits pour fixer les siens. Il ne pouvait pas être plus honnête. Jusqu'ici c'était leurs choix qui les avaient fait tenir debout et, pour Hannah, la jeune fille avait fait celui de protéger son frère plutôt que de préserver sa propre vie. Il comprenait ce choix en la regardant elle, en ayant encore le plaisir de sonder chaque trait de son visage, chaque émotion qui pouvait creuser les ridules que les épreuves y avaient imprimées. Han … ouais, va falloir se supporter mutuellement, quelle chianlie m'en parle pas. Rit-il avant de glisser la main contre le dos de la sienne, celle qu'elle avait laissé retomber contre sa cuisse quelques secondes plus tôt.

Un soupir fila ses lèvres contre lesquelles sa langue perdura. De noms d'oiseaux en reproches tous plus durs les uns que les autres, finalement Ethan la comprenait mieux, pouvait même lire dans ses deux onyx les choses qu'elle taisait derrière son humour grinçant ou ce qu'elle rétorquait. Frances était comme un hérisson qui se protégeait de la douceur, ou de la douleur. Qui s'y frottait s'y piquait et il fallait pas mal de patience pour tirer le meilleur d'elle même, ce qu'elle cachait sous des couches et des couches de mauvaise foi. A sa grimace, une lueur d'inquiétude traversa ses traits. Sa main glissa contre sa joue, lissant doucement cette marque, songeant un instant à ce que ce cinglé avait pu lui faire. Son regard sonda le sien sans encore répondre à sa question. S'il y avait eu ce genre de choses immondes, elles se seraient reflétées dans son regard et ressenties dans son comportement, au moins un truc qu'il pouvait oublier sur ce qu'il ignorait vraiment s'être passé là bas. Ethan se détacha d'elle et agrippa le nécessaire. En un rien de temps une compresse fut imbibée et il la ramena vers la plaie avant de feindre l'hésitation.

- Avant d'couiner, ou quoi qu'ce soit d'autre, j'devrais t'faire signer un contrat qui t'empêcherais de me foutre une baigne, on est jamais trop prudent. Il se foutait d'elle, mais mieux valait ça que de revenir sur ces journées horribles, sur les doutes, sur la peur viscérale qu'il avait eu, ou encore sur la disparition de la jeune fille. Pour ce soir ils avaient le temps de se retrouver, le lendemain ils soutiendraient Nigel au mieux et le ferait tout le temps nécessaire à une guérison partielle. Partielle oui, parce qu'on ne cicatrisait jamais vraiment de ce genre de perte. La coton heurta doucement la pommette de la jeune femme, tamponnant doucement le sang séché pour le faire disparaître. T'es pas mal tu sais. Sourit-il après l'avoir observé, d'un air presque septique, juste pour lui resservir ce qu'elle lui avait balancé, des mois plus tôt, dans la serre.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3286
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 EmptySam 9 Mar 2019 - 20:58
Aucune malice ? Ethan la prenait vraiment pour une idiote, mais Frankie ne lui en tint pas rigueur, pas ce soir-là, elle avait trop besoin de ses idioties, de ses blagues pas drôles qui ne faisaient rire que lui. Elle avait besoin de lui. « J’vais te casser le nez, tu vas voir … » souffla-t-elle dans un petit rire triste. Cette journée pèserait toujours lourd dans son esprit, sur sa conscience. C’était leur faute, sa faute si Hannah n’était plus là. C’était la faute à cette rencontre sur Vashon Island. Sa faute pour ne pas avoir su écouter les craintes du wedding-planner. Tout ce qu’elle pouvait faire, c’était donc d’écouter ses conseils, sans doute précieux même si elle ne lui confierait jamais en ces termes, d’autant qu’elle venait déjà de lui confier quelque chose qui lui coûtait énormément. Elle lui avait confié ses sentiments, elle avait remis son cœur souvent trop dur entre ses mains, un cœur dur mais fragile aussi qui avait peiné à se remettre des pertes les plus douloureuses de son existence.

Faire des choix pour avancer, c’était ce qu’elle avait fait quelques mois plus tôt en acceptant qu’elle ressentait quelque chose pour lui, en le laissant entrer dans sa vie, l’aider à sortir de la spirale de tristesse dans laquelle elle se noyait. Ethan avait gagné sa place à ses côtés et le droit à ce qu’elle entende et écoute ce qu’il avait à dire. « Oh mais je suis un ange adorable, t’as pas trop à te plaindre … » souffla-t-elle d’un air ironique, se sachant parfaitement insupportable. La marque à sa pommette, petite plaie auréolée d’un bleu qui ne tarderait pas à passer par différentes couleurs, se rappela à son souvenir sous la forme d’une douleur rapide mais intense. Elle en garderait sans doute une cicatrice discrète mais Frankie n’y pensa plus ou alors peu lorsque ses doigts effleurèrent sa joue.

« Y’a rien qui m’empêchera de t’en coller une Saddler. » La coréenne esquissa un sourire, son plus beau sourire de peste avant de grimacer lorsque le coton imbibé d’alcool glissa sur sa peau. « Ça pique … » geignit-elle comme une gamine avant de pencher la tête sur le côté, soupirant en levant les yeux au ciel. « Tu t’en rends compte que maintenant ? » Oh elle n’avait pas raté la référence, mais c’était plus amusant de le taquiner. Surtout qu’il ne manquerait pas de répondre. « On va dire que cette cicatrice rajoutera à mon côté sexy … » Miracle aurait eu l’air fine avec une cicatrice sur la pommette.

La diva se tut, restant immobile autant que possible en dépit des grimaces, pour qu’Ethan puisse coller le nécessaire pour lui éviter de finir avec une balafre infâme ou pire une infection, quoique peut-être pas dans cet ordre finalement, Frankie restait très attachée à son apparence. Le pansement posé sur sa joue, la brune tourna la tête vers le berceau où Aaron semblait s’agiter un peu. « Je crois qu’il faudrait lui chanter une berceuse … » Sans doute qu’elle en avait davantage besoin que son fils en réalité, une berceuse pour se laisser porter dans les bras de Morphée, ou ceux d’Ethan, sans doute ceux d’Ethan. Prenant la main du brun dans la sienne, Frankie se déplaça avec lui vers le coin nuit où le bambin agitait les mains vers le mobile, les yeux grands ouverts.

« Tu sais qu’il est tard pour un bébé et que tu es supposé dormir ? » Récupérant son fils dans ses bras, Frankie s’allongea sur la couchette, faisant signe au wedding-planner de la rejoindre pour se blottir dans ses bras, cet enfant qui portait tant d’espoir en son sein blotti entre eux. « J’ai pas envie de vous laisser ce soir, ni toi ni lui … » confia-t-elle d’une voix basse, ses doigts dégageant les fines mèches brunes d’Aaron de son front poupin.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ethan B. Saddler
Recovery Grove
Ethan B. Saddler
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Sig Sauer P320 - Hot Bend bilisong C29 (couteau papillon)
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 27/05/2017
Messages : 1420
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 EmptyLun 1 Avr 2019 - 15:16
November Rain


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Bien sûr que ça piquait, il venait d'ailleurs de lui dire, et puisqu'elle se contentait de grimacer légèrement, lui ne se priva pas pour rouler des yeux avec exagération. Mais oui, elle était pas mal, et sans doute était ce plus facile à entendre pour elle que les mots qu'il avait eu à son attention dans le studio, ce même aveux qui venait de quitter ses lèvres ce soir. Terminant de tamponner délicatement sa joue, Ethan glissa la langue contre ses lèvres et inspira. Elle avait cette importance , celle là même qu'il n'imaginait pas saisir chez une autre qu'Alyson. C'était aussi grisant que ça pouvait l'effrayer, car à l'idée de la perdre, ces dernières quarante huit heures, Ethan avait revécu, en accéléré, cette saloperie de nuit dans la forêt qui bordait le motel. Trois ans déjà que la jolie blonde n'était plus présente, deux que son fils l'avait rejointe. Et s'il y avait un Dieu, comme sa propre mère en était furieusement convaincue, à l'époque Saddler n'avait pas compris pourquoi il avait décidé de le laisser leur survivre.

Pourtant ici et maintenant, à plonger dans ses deux onyx, à veiller un bambin dont le père n'était jamais réapparu, à ressentir ce qu'il ne pensait plus jamais ressentir, le trentenaire comprenait les intentions de cette hypothétique barbu à l'origine de la vie sur terre. Un sourire étira la commissure de ses lèvres quant à ce qu'elle disait de cette foutue cicatrice. Pas besoin de ça pour qu'elle lui plaise, mais pour l'heure la boite à compliments étaient fermés à défaut de celle de la douceur dont il pouvait faire preuve pour eux. Aaron s'agitait un peu, réclamant l'unique femme de sa vie – pour le moment – qui déjà filait le chercher sans malgré tout l'abandonner.

- Il est tard même pour les grands, pas juste pour lui. Souffla-t-il en la laissant enlacer son fils. Le Wedding-planer resta là un moment, à la contempler dans son rôle de mère, ce même rôle qui l'avait rendue sans doute plus franche et humaine qu'elle ne l'était derrière un tas d'artifices inutiles. A sa proposition inaudible, il tira une légère moue avant de les rejoindre. Son bras s'enroula autour d'elle, ses yeux clairs reposaient sur le petit garçon qui les observait tour à tour. T'en as de bonnes avec tes « ce soir ». Chuchota-t-il contre ses mèches brunes. Sans rire, je squatte là depuis un temps, je paye pas de loyer et tu m'as pas foutu à la porte, donc bon … le côté éphémère est plus tellement de rigueur, faudra penser à m'filer la clé de chez toi. Un rictus amusé quitta ses lèvres, cependant, en sentant le petit serrer son index là, proche de sa paume minuscule, il baissa les yeux vers lui. Bébé avait peut-être besoin d'une berceuse mais il n'avait pas l'intention de laisser sa mère en reste.  I've fallen in love. I've fallen in love for the first time and this time I know it's for real. I've fallen in love, yeah... God knows, God knows I've fallen in love

Un espèce de rire, croisé avec un bâillement, fila la gorge du nourrisson à l'en faire rire lui même. Les paroles étaient autant pour elle que pour cet adorable bébé avec lequel, s'il n'avait pas creusé chez elle pour déceler ce qu'elle ne voulait pas montrer, même dévoiler, il n'aurait eu sans nul doute aucun lien, aucun contact. Ethan chantonna un moment, pas aussi bien qu'elle l'aurait fait cependant, mais en la voyant papillonner autant que son fils, le trentenaire recula les traits pour les observer. Ils avaient eu de la chance cette fois, mais cette affreuse mise en garde ne serait pas sans prises de mesure, bien au contraire. Il ne referait pas deux fois les mêmes erreurs, et s'il fallait donner sa vie pour qu'eux vivent, il le ferait sans regret aucun. Elle s'en doutait peut-être, peut-être pas, mais des choses importantes de sa vie, de ce qu'il avait pu être, ne restait que son père. Aujourd'hui l'avenir avait bien plus d'importance puisqu'ils l'étaient. Aaron et Frances étaient les fondations de sa nouvelle existence, le monde n'était peut-être pas celui qu'il aurait apprécié leur offrir, mais ici, s'ils y mettaient du leur et parvenaient à construire ce que beaucoup d'autres pourraient leur envier, alors tout ferait illusion. Aaron pourrait grandir plus paisiblement, Frances pourrait s'adonner à ses différents rôles sans craindre manquer à ses devoirs, sans mettre de côté la femme qu'elle était, qu'elle désirait être. Tout irait pour le mieux, parce qu'elle n'était plus seule et ne le serait jamais plus, parce que même s'ils avaient perdu l'une des leurs, ils pouvaient compter les uns sur les autres, se relever, grandir avec le savoir et les connaissances de chaque membre de leur clan et de celui des Barnett.

- Je vous aime tous le deux, …. Reprit-il, alors qu'ils dormaient, avant de fermer les yeux lui même.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a man with a one track mind, so much to do in one life time. Not a man for compromise, so I'm living it all & I'm giving it all. I heard him say gotta find me a future move out of my way.
No pain, no gain
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Frances M. Whitaker
Leader | Recovery Grove
Frances M. Whitaker
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un couteau, une petite hache et un Glock 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/04/2017
Messages : 3286
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 EmptyDim 7 Avr 2019 - 9:10
Il est tard même pour les grands, pas juste pour lui. Frankie hocha doucement la tête, elle n’allait pas le contredire, après ces journées, après cette journée, elle n’avait qu’une envie, se laisser bercer dans les bras de Morphée. Lorsqu’Ethan la rejoignit, la coréenne esquissa un faible sourire, il marquait un point. Au début ce n’était qu’un soir, ce n’était qu’une lubie, une passion, et petit à petit, ce soir s’était changé en plusieurs soirs, et finalement là, elle ne voulait plus le laisser partir du tout de peur que lui aussi ne disparaisse, comme toutes les personnes qu’ils aimaient, tous ceux à qui ils tenaient. Parce que c’était la seule chose que ce monde savait faire sans défaut, sans la moindre difficulté ; leur ôter les leurs, les faire souffrir. « On a qu’une seule clé. » On, parce que oui, il avait raison, la clé de ce logement de fortune était autant à elle qu’à lui, qu’elle n’y serait jamais lui ni lui sans elle, qu’ils seraient là pour Aaron, tous les deux.

Frankie ferma les yeux un instant, se laissant bercer elle aussi par la voix d’Ethan, évitant toutes remarques sur le ton, sur le rythme. Ce n’était pas qu’elle n’avait pas envie de se moquer de lui, c’était juste que pour l’instant l’envie de simplement profiter de sa présence était plus forte. Le mince éclat de rire du bambin lui fit rouvrir les yeux, amusée de le voir ainsi. Il sommeillait, luttait visiblement de toutes ses forces de bébé pour rester éveillé avec les deux adultes, mais Aaron papillonna finalement, s’endormant à nouveau alors que Frankie n’était plus très loin de le suivre. C’était sans doute son instinct de mère qui la tenait encore éveillée, à écouter Queen revisité par Ethan, mais la coréenne était concentrée sur la respiration de son fils. Lorsqu’elle l’entendit s’endormir, son souffle plus lent, plus profond, elle rouvrit à peine les yeux un instant, pour croiser son regard, avant de rebaisser ses cils.

Je vous aime tous le deux. Son cœur se serra, tendrement, avec plaisir, sans cette douleur qui les avait tenus toute la journée. La brune se blottit un peu plus contre lui. « Nous laisse pas … jamais. » Elle avait mis du temps depuis que ce monde lui avait ôté les deux personnes qui comptaient le plus pour elle, ses deux rocs, pour s’ouvrir à nouveau et quand elle l’avait fait, à nouveau la cruauté de leurs existences l’avait frappée en plein visage en lui enlevant le père de cet enfant dont elle n’avait même pas voulu pour commencer. Mais désormais, c’était eux les deux rocs de son existence et maintenant qu’elle l’avait accepté, Frankie ne voulait pas les voir disparaître, elle ne s’en relèverait pas.

Son esprit encore teinté des souvenirs de deux journées passées, Frankie se laissa finalement gagner par le sommeil. Elle était en sécurité ici, et même s’il leur faudrait du temps, ils parviendraient à se reconstruire après cette journée. Ils n’étaient pas seuls, elle n’était plus seule, et elle ferait en sorte de ne plus jamais l’être. Et surtout à son tour elle devait devenir ce roc dans la vie de son fils. Ils iraient mieux, ils se relèveraient et ils construiraient ici ou ailleurs tout ce dont Aaron aurait besoin pour son futur. A son tour son souffle se fit plus lent, plus profond, son étreinte toujours resserrée autour de son fils et du brun.


Things get damaged, things get broken • Precious
(c) ZIGGY STARDUST.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: November Rain   November Rain - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- November Rain -
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Présentation de Blue Rain
» [Aide]Création d'une Rain Team
» Il pleut!! Rain team OU
» 05. A book club ? Yes sir !
» Habitat for Humanity: Mèsi anpil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: