The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment : -15%
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
Voir le deal
849 €

Partagez
- Haunted Farms -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isaac S. Greene
Isaac S. Greene
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, 9mm et des munitions
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 426
Age IRL : 31
MessageSujet: Haunted Farms   Haunted Farms EmptyVen 28 Déc 2018 - 0:23

11 décembre 2018

Déjà deux jours que le vieux Greene et Andrea étaient partis à la recherche de graines et de plants pour le jardin potager du fort. Avec l’installation toute récente d’un nombre conséquent de personnes, il allait leur falloir de quoi nourrir tout le monde. Trouver quelques fermes pour y dénicher ce qu’ils cherchaient étaient donc le but de leur expédition. Néanmoins, leur première journée de balade n’avait pas donné grand-chose, du fait de devoir d’abord traverser Tacoma et son aire péri-urbaine avant de pouvoir enfin atteindre des paysages plus verdoyants. « Je pense qu’on devrait continuer sur la 410 en direction de Buckley. Il doit y avoir quelques fermes isolées dans le coin. Si on ne trouve rien, on remontera la rivière jusqu’à Auburn, quitte à faire un détour par Wabash ou Newaukum. Ça devrait nous prendre la journée si on veut tout explorer. On trouvera sûrement un endroit sûr pour passer la nuit. Et demain, si on arrive à rejoindre Auburn d’ici ce soir, on devrait pouvoir être rentré avant la nuit. » Isaac replia la carte qu’il avait dans les mains, après l’avoir scrupuleusement observé pendant un long moment. Il se rappelait être passé dans le coin, durant ses quelques mois d’errance sur les routes, avant d’atteindre Gig Harbor et la prison. Des fermes, il en avait vu plusieurs dans les environs, il en était certain. Après avoir quitté la 410, le duo de cavalier prit la direction du nord-est, vers la rivière. Une bonne demi-heure plus tard, ils finirent par apercevoir d’immenses champs un peu plus loin. Accélérant le trot, l’éleveur pointa l’endroit de la main avant de se retourner vers Andrea. C'était bien une exploitation agricole. « Regarde. Ça devait être des champs de maïs. On va aller voir. »

Lorsqu’ils arrivèrent au croisement suivant, les yeux du cavalier s’arrêtèrent un instant sur un vieux panneau où il eut du mal à déchiffrer « Maris Farms ». La plaque de bois s’était décrochée et le vent frais la faisait claquer légèrement contre l’un des poteaux.  L’homme tourna à gauche avant de remonter la route qui longeait les champs. Il exerça alors une légère pression sur les rênes pour faire ralentir Snow. Andrea vint alors à sa hauteur et il lui demanda, sourire aux lèvres. « Ça va ? Pas trop mal aux jambes ? » C’était sûrement la première fois que la jeune femme parcourait autant de distance à cheval d’un coup. Néanmoins, elle ne semblait pas se plaindre pour l’instant et suivait même très bien le rythme, gérant Anoki avec énormément d’application. Ils avaient bricolé un système de rênes pour qu'elle puisse se débrouiller aisément avec une seule main. Les cours d’équitation avaient payé, et Isaac ne pouvait qu’être satisfait.

S’arrêtant devant une vieille barrière rouillée, qui bloquait l’accès de la Maris Farm, Greene observa les alentours avant qu’un nouveau détail ne l’interpelle. « On dirait une serre, là-bas, après le virage. Bien, on a de quoi faire, je crois. On va d’abord aller jeter un œil dans l’exploitation qui est là, on ira ensuite dans l’autre. » Trouvant une brèche dans le grillage qui entourait la plus grande propriété, les deux cavaliers se dirigèrent vers les grands bâtiments de la ferme, empruntant le chemin qui séparaient deux immenses parcelles visiblement en friche depuis un moment. Seuls quelques épis de maïs étaient visibles, mais en ce début de mois de décembre, ils devaient être pourris depuis longtemps…







Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2527
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms EmptyVen 28 Déc 2018 - 17:29
Parfois, les températures négatives se faisaient sentir, et ça faisait du mal à la motivation. Andrea peinait à garder son objectif en tête, à se dire que c'était plus qu'important. Peut-être le fait que rester jucher sur un cheval depuis deux jours n'aidait pas non plus à garder l'envie intact. Elle avait mal dans le bas du dos, ses cuisses la faisaient souffrir, mais c'était un moindre mal pour trouver de quoi lancer très sérieusement les cultures autour de chez eux. Ils étaient rentrés la veille, et sans doute fut-elle la plus lessivée malgré ses vingt ans de moins que le cavalier qui l'accompagnait. L'idée de devoir passer une nuit dehors ne l'enchantait pas, mais avaient-ils le choix ? Il faudrait refaire demi-tour dans la foulée s'il voulait rentrer dès ce soir :

D'ici une heure, cherchons plutôt un endroit où dormir et mettre les chevaux à l'abri, souffla-t-elle à Isaac. Qu'on passe une ou deux nuits à l'extérieur ne fait rien, prenons notre temps.

C'était le plus raisonnable. Se presser pour être dans un foyer chauffé était tentant, mais aussi plus dangereux, et il n'était pas question des risques inutiles. Certes, Joachim, Selene, Lisandro, Ruben, et d'autres, les attendaient très probablement avec impatience - et elle ne disait jamais non pour les revoir ! - mais il faudrait pour ça être bien vivants pour pouvoir rentrer entier.

Lorsqu'il lui désigna un champ, la brune tourna le regard. Ses yeux lourds firent l'effort, et elle esquissa un sourire :

J'ai toujours adoré le mais grillé en plus, fit-elle en le suivant toujours. Elle pressa un petit peu l'animal pour qu'il prenne le rythme de celui de son voisin. Le dos est pire. Je sais juste qu'en descendant tout à l'heure, il va falloir que je fasse attention pour ne pas me casser la figure. Comment vous faisiez avec Joachim ? Ca, toute la journée, pendant des semaines ?

Certes, elle s'était habituée à l'animal, et la jeune femme qui craignait d'en tomber était loin désormais. Mais elle n'était pas non plus totalement familière avec ça, et sa monture avait parfois des réactions un peu trop vives qui avaient tendance à la rendre méfiante. Sous les bons conseils d'Isaac, elle tentait de rester calme, ferme, loin de la nervosité qui aurait pu couver en elle d'ordinaire.

Au moins, j'aurais des cuisses en béton, blagua-t-elle.

Ils progressèrent, jusqu'à ce que la remarque d'Isaac n'attire son regard vers la serre qu'il voyait. Celle de la prison lui manquait, mais ils pourraient toujours essayer d'en reconstruire une à l'occasion... En attendant, elle tira sur le lien qui maintenait Anoki, et lui demanda de s'arrêter en douceur. Prête à descendre, le cheval recula brutalement, presque en un petit saut qui manqua de la désarçonner :

Woh, tu m'fais quoi là ? Demanda-t-elle au cheval, en le tenant fermement, comme s'il allait lui répondre. Et un hennissement plus tard, elle eut droit à un autre mouvement de la tête plutôt virulent et quelques pas en arrière supplémentaire : Euh... Isaac ? Appela-t-elle à l'aide, un peu surprise du comportement de l'animal.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Isaac S. Greene
Isaac S. Greene
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, 9mm et des munitions
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 426
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms EmptySam 29 Déc 2018 - 0:38

« L’habitude sûrement… Je montais à cheval avec mes parents avant même de savoir marcher. J’ai dû passer plus de temps à dos de cheval qu’à marcher ou conduire une voiture, c’est pour dire. Pareil pour Joachim. » Avoua-t-il tout en souriant. Toute sa vie, l’homme avait vécu avec et pour ses chevaux. Il avait tout sacrifié pour eux, jusqu’à parfois empiéter – trop souvent même - sur sa vie familiale et amoureuse. Il avait fini par prendre conscience de tout ça. Malheureusement il avait fallu que le monde tombe dans le chaos pour qu’il s’en rende enfin compte. Aujourd’hui encore, ses chevaux restaient l’une des choses les plus importantes à ses yeux.

« Ça permet de garder la forme, oui ! Regarde-moi ! Je suis pas si mal conservé pour type de bientôt soixante ans. » Répondit-il avec le même ton amusé.

Continuant d’avancer, les cavaliers avancèrent encore un peu plus jusqu’à l’un des grands hangars de l’exploitation. Une fois encore un panneau attira l’attention de l’éleveur. Malgré l’usure de ce dernier, il put discerner à nouveau le nom de la ferme, ainsi qu’un dessin qui ressemblait à un épouvantail avec une tête de citrouille. « On dirait qu’ils faisaient aussi des citrouilles. Si on trouve des graines, on devrait pouvoir en faire pousser facilement. » Une bonne soupe à la citrouille ! Rien que l’idée lui donnait faim. Encore fallait-il trouver ce qu’ils étaient venus chercher…

Isaac devança la métisse de quelques mètres pour contourner le bâtiment. Et si Snow ne broncha pas en passant devant la grande porte entrouverte du hangar, le cavalier fut très alerté par l’appel de son amie. En revenant sur ses pas, le vieux Greene remarqua vite l’énervement d’Anoki. Le cheval semblait effrayé par quelque chose. Isaac intima alors à sa partenaire

« Eloigne-toi de la porte. Demande lui d’avancer. Y’a un truc là-dedans qui doit lui faire peur. Oooooooh là. C’est rien, c’est rien. » Il n’était pas rare qu’Anoki se laisse gagner par la peur. Bien souvent, le jeune cheval avait joué des tours à son cavalier. Mais si Joachim était capable de le gérer, pour Andrea c’était plus compliqué.

« Voilà ! C’est bien ! » Encouragea-t-il alors, autant pour le cheval que pour sa cavalière qui faisait tout son possible pour garder son calme. Anoki était toujours aux aguets, soufflant de grandes expirations par ses naseaux. « Je vais aller voir. Sûrement quelques rôdeurs, tiens-toi prête. » Serrant les jambes pour faire avancer Snow, Isaac sortit son couteau avant de s’approcher de la porte. Il la tira doucement, jusqu’à l’ouvrir un peu plus. Là, une nuée d’oiseau en sortit brusquement, faisant un boucan pas possible. La jument sursauta légèrement, rapidement calmée par Isaac.

Pour Anoki, en revanche, cela n’arrangea pas les choses. L’animal se cabra, apeuré, éjectant la pauvre Andrea de sa selle. De nouveaux hennissements se firent entendre, avant que la monture ne s’enfuie dans les champs environnants au galop. « Andrea ?! Tu vas bien ? » Sautant presque de son cheval pour mettre pied à terre, Isaac se précipita pour aider la jeune femme à se relever.  







Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Raina Solo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Anim : Arc à flèches (23 flèches) ; couteau de chasse ; Glock
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 202
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms EmptySam 29 Déc 2018 - 11:38
Raina et Hypérion étaient de l’autre côté du domaine de Maris Farm, et à dire vrai, ils hésitaient à s’arrêter en ces lieux pour y passer la nuit. Ils étaient fatigués de leur journée, il était temps de se trouver un abri, quant à savoir si cette ferme était le meilleur endroit ou non. Elle l’ignorait. Tout simplement parce l’endroit lui rappelait de vieux souvenirs et ramenait sur la table, une certaine culpabilité et des doutes. Avait-il une chance ? Une chance seulement, d’y survivre ?. Une question à jamais sans réponse, car la cavalière ne serait probablement jamais capable de rentrer à Elbe, pour découvrir la réponse. Sous la selle, l’étalon piaffa et souffla bruyamment. Il s’impatientait. Evidemment. Cela devait bien faire une dizaine de minutes qu’elle tergiversait. « D’accord, c’est bon, ça suffira. » Concéda-t-elle. Et d’un claquement de langue, elle invita l’étalon à longer un champ bordé d’arbres et d’arbustes. Il serait bien plus court de passer à travers champs, mais il serait également bien plus dangereux d’être aussi exposé et vulnérable.

Attentive, la métisse laissait son étalon leur frayer un passage sûr, pendant que son regard scrutait la bâtisse au loin, à la recherche du moindre signe de vie. Mais leur chemin leur valu un léger détour, et la jeune femme perdit la ferme des yeux quelques minutes. Contournant un bosquet, elle restait sur le qui-vive, se préparant à ce qu’il pouvait rester de vivant dans les bâtiments encore fermés. Cela lui rappelait douloureusement ce funeste jour où elle avait poussé la porte de leur infirmerie, pour y découvrir ses amis, dévorant les leurs. Le genre de journée qui reste à jamais graver dans les esprits. L’esprit parasité par ces mauvais souvenirs, elle failli manquer le hennissement au loin. Mais Hypérion ne le manqua pas, lui. L’étalon se stoppa net et répondit nerveusement à l’appel d’un de ses pairs. Mettant tous les sens de Raina en alerte.

L’étalon piaffait, hennit de nouveau et l’inquiétude de Raina grimpa. C’était une mauvaise idée de rester là. Et si le cheval n’était pas seul ? Mais Hypérion refusait de bouger, comme s’il attendait. Cela ne plaisait pas à Raina. Pourtant, quelques instants plus tard, ce fut le galop furieux d’un cheval apeuré qui se fit entendre, et le cheval en question qui traversa le bosquet à côté duquel ils étaient, pour commencer à tourner autour d’Hypérion en s’agitant nerveusement. La cavalière mit pied à terre rapidement, et son cheval s’ébroua à son tour, gagné par la nervosité de l’autre cheval qui semblait pourtant avoir trouvé en Hypérion, une figure rassurante. Les deux chevaux se tournaient autour, se sentait, s’apprivoisaient. Mais faisaient également trop de bruits pour être discrets.

Et puis surtout, il y avait un fait qui lui sautait aux yeux ; l’autre cheval était harnaché. Il devait donc il y avoir un cavalier – peut-être pas seul – dans le coin, qui cherchait son cheval. Alors Raina fini par s’interposer entre les deux chevaux. Droite et assurée, elle posa sa main sur l’encolure d’Hypérion qui cessa de s’agiter – non sans continuer à souffler nerveusement – avant de se tourner vers le cheval inconnu, et tendre la main. Doucement, elle s’approcha, murmurant des paroles douces quand celui-ci reculait, inquiet. Puis quand elle fut suffisamment proche, elle attrapa les rennes et acheva de rassurer le quarter avec des mots doux et des caresses. C’est à son côté qu’elle remarqua le harnachement travaillé du cheval, afin de pouvoir le guider à une main, ainsi que les sacs accrochés à la selle. Ça ne lui disait rien qui vaille, mais que devait-elle faire ? Elle n’avait pas beaucoup de temps pour se décider. Le mieux encore, serait d’attacher le cheval là, et de partir. Mais elle craignait également que seul, le temps que son cavalier le trouve, l’animal ne s’énerve et ne se blesse en voulant se libérer. Mais de toute manière, elle n’eut pas vraiment le temps de remonter en selle et de fuir, déjà les deux chevaux redressaient la tête, en s’agitant. Hypérion souffla nerveusement, alors que l’autre cheval hennit en accueillant ceux qui allaient arriver. Raina n’avait que son arme à feu sur elle, autant dire qu’elle n’était pas des plus à l’aise. Pourtant, quand un troisième cheval traversa les fourrées avec deux personnes, elle dégaina et les braqua d’une main, l’autre main tenant toujours les rennes du cheval inconnu. Elle enleva la sécurité de son arme et braqua l’homme, en regrettant amèrement de ne pas avoir son arc, resté accroché à la selle d’Hypérion. « Doucement » Dit-elle avec aplomb. Même si elle ignorait si elle s’adressait à son cheval, ou aux deux étrangers devant elle.
Revenir en haut Aller en bas  
Andrea West
membre du conseil | The Haven
Administratrice
Andrea West
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2014
Messages : 2527
Age IRL : 27
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms EmptySam 29 Déc 2018 - 14:32
Sa nervosité monta d’un cran quand même Isaac sembla se faire plus tendu que d’ordinaire. L’animal piétina sur place quand elle essayait bon gré mal gré de le maintenir en place. Alors que l’homme s’avançait vers la porte qu’il visait et ouvrit celle-ci, qu’une nuée d’oiseaux en sortie, Andrea n’eut aucun mal à comprendre que ça allait être compliqué pour elle de garder Anoki sous contrôle. Et ce fut peu dire ! Dès que les volatiles s’engouffrèrent à l’extérieur dans un piaillement presque assourdissant, la métisse se sentit partir en arrière.

Anoki cabra brutalement, et l’éjecta de sa place. Andrea eut à peine le réflexe de se laisser tomber sur le dos, dans un choc qui lui coupa le souffle. Ses bras à l’abri d’une fracture, tout comme ses jambes, elle roula pour s’éloigner des sabots de l’animal, quand celui-ci s’éloigna au galop loin d’elle. La respiration courte, elle eut du mal à réaliser ce qu’il venait de se passer. Il n’y eut qu’Isaac pour parvenir à remettre de l’ordre dans ses pensées en lui demandant si elle allait bien :

Ouais, ça va… Fit-elle en se remettant sur ses jambes.

Ça aurait pu être bien pire, heureusement. Elle épousseta ses vêtements, pas sûre de trop réaliser ce qu’il venait de se passer. Déjà, son cheval était parti très loin, et elle n’avait aucune idée de la direction qu’il avait pris.

Allons le retrouver. Elle désigna de la tête Anoki, avisant Isaac d’un regard confiant.

C’était comme le vélo : quand on tombait, mieux valait tout de suite se remettre dessus et recommencer pour réussir. Laisser le temps de décanter le traumatisme ne ferait naitre que des peurs supplémentaires, dont elle n’avait pas besoin. Reprenant route avec Isaac, ils n’eurent pas énormément de mal à retrouver la trace du cheval, encore moins de découvrir que celui-ci avait déjà déniché un ami avec qui s’amuser.

Sauf qu’à côté des deux autres montures, il y avait une femme, qui les braquait déjà. Andrea n’avait pas le temps d’attraper sa propre arme et faire quoi que ce soit, mais son poignard était toujours rivé à sa prothèse de substitution, et elle laissa l’air décontracté qu’elle avait sans arrêt avec le cavalier au profil d’un masque bien plus dur et froid :

Le cheval que tu as récupéré appartient à mon ami, et c’est ma monture. Expliqua Andrea sèchement. Nous venons le récupérer, et nous ne voulons aucun ennui.

Pas besoin de s’étendre davantage, donc. C’était clair comme ça.




La médiocrité commence là où les passions meurent. C'est bête mais j'ai besoin de cette merde pour sentir battre mon cœur.
Revenir en haut Aller en bas  
Isaac S. Greene
Isaac S. Greene
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau de chasse, 9mm et des munitions
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/04/2016
Messages : 426
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms EmptyLun 7 Jan 2019 - 20:03

Andrea venait de chuter lourdement. Heureusement, Isaac fut rassuré en voyant qu’elle n’avait visiblement rien de cassé. Si la plupart du temps, les chutes à cheval étaient surtout impressionnantes, elles pouvaient tout de même être très violentes. A cheval, un accident était vite arrivé, même pour le plus confirmé des cavaliers. Néanmoins, Greene s’empressa de rassurer son amie. « Tu n’y pouvais pas grand-chose. Quand il prend peur comme ça, il devient difficilement gérable. Si tu avais essayé de retenir les rênes, de t’accrocher à lui, ça aurait été pire, sûrement. » Les chutes faisaient malheureusement partie de l’équation, mais dans tout apprentissage il y avait bien une part d’échec ou de risque à prendre non ? Tout ce qu’il espérait, c’était que la jeune femme ne craigne pas de remonter sur le dos de l’animal… Fallait-il encore le retrouver… Tout en se hâtant dans la direction prise par le cheval, tenant Snow par les rênes, il prit le temps de s’assurer que Andrea n’était pas trop angoissée à l’idée de se remettre à cheval. « Tu n’as pas eu trop peur quand même ? C’est souvent bien plus impressionnant que douloureux… »

Anoki avait disparu derrière un amas de végétation assez dense, ils ne le voyaient plus. L’homme accéléra alors le pas, commençant à s’inquiéter sérieusement. C’était l’une des premières fois que son cheval s’éloignait autant. Qui sait ce qu’il pouvait y avoir derrière ces larges buissons ? « J’espère qu’il ne va pas trop s’éloigner. Les hennissements ont sûrement alerté les rôdeurs des alentours… Il faut le retrouver avant qu’ils ne lui tombent dessus. » Le cheval était du genre à paniquer quand il se sentait en danger, et c’était souvent dans ce genre de situation qu’il pouvait être submergé.

De nouveaux hennissements se firent entendre. Isaac releva la tête, s’arrêta brièvement et regarda Andrea d’un œil inquiet. « Ce n’est pas Anoki. C’est… Il doit y avoir un autre cheval là-bas. » Il en était persuadé, n’ayant pas reconnu son cheval. Tout comme cela ne ressemblait pas à un hennissement apeuré, nerveux plutôt…

Finissant par accélérer encore, le duo s’engouffra dans les fourrés en compagnie de Snow qui semblait fortement intriguée par ce qu’il y avait derrière. Elle lâcha une sorte de grognement sourd, comme si elle tentait d’appeler son ami. « Qu’est ce qu’il y a ma belle ? » Dit-il alors qu’il traversait les buissons. Là, ils furent stoppés par une voix féminine. Isaac aperçu alors une femme qui maintenait les rênes d’Anoki. Puis son regard dériva vers l’autre cheval, imposant et magnifique… L’homme ne put s’empêcher de le remarquer, néanmoins, l’accueil de l’inconnue le fit revenir rapidement à la réalité.

Andrea fut la première à prendre la parole, d’un ton sec. Le vieux Greene, lui tenta d’apaiser la situation. Ne voulant pas de problème, évidemment. « Son nom est Anoki. Il est encore jeune et un peu fougueux, mais il n’est pas méchant. Quelque chose l’a effrayé là-bas… Je suis navré qu’il vous ait dérangé, vous et votre cheval. Elle c’est Snow, y’a pas grand-chose qui lui fait peur… Mais elle est très attachée à son ami, donc si vous pouviez nous le rendre, elle en serait ravie… » Sa voix était calme et posée comme à son habitude, il affichait même un léger sourire, pour montrer qu’elle n’avait rien à craindre d’eux…







Revenir en haut Aller en bas  
Raina Solo
The Exiles
Raina Solo
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Anim : Arc à flèches (23 flèches) ; couteau de chasse ; Glock
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 202
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms EmptyVen 11 Jan 2019 - 20:21
Ancrée dans le sol, Raina savait qu’elle ne risquait pas de blessé l’un des inconnus, mais elle n’en avait pas besoin. Elle devait juste faire illusion. Et son attitude était sans appel, un geste suspect et la métisse tenterait sa chance. Qu’elle soit bonne tireuse ou non ne pouvait pas se lire dans son attitude. Le visage était hermétiquement fermé, les épaules, les hanches verrouillées, et son bras tendu qui ne tremblait pas. Tout n’était qu’une question d’attitude. La cavalière observa brièvement les deux inconnus face à elle, ainsi que le troisième cheval derrière eux qui arracha à Hypérion un ronflement nerveux. « Hyp’… » Gronda-t-elle. Sans un regard pour l’étalon à côté d’elle qui, libre, pouvait tout aussi bien s’avancer vers les deux personnes et le nouveau cheval arrivé. Mais parce que cela faisait déjà trois ans qu’ils survivaient tous les deux à ce monde, le cheval avait depuis longtemps intégré que sa sécurité dépendait de Raina, et d’aucun autre être humain.

La femme fut la plus prompte à réagir, et automatiquement, l’arme de Raina se pointa sur elle au moment où elle la regarda. Elle ne répondit pas à ses paroles, elle observa la femme de pied en cape sans grande pudeur. Elle nota son bras en moins, le poignard accroché à la prothèse de fortune – astucieux – l’attitude droite et froide de l’interlocutrice. Elle la regarda pensivement, comme si elle se demandait ce qu’elle pouvait bien faire de ces informations, et de la façon dont elle pourrait en tirer avantage. Puis la voix de l’homme à côté d’elle attira son attention, malgré que Raina resta braquée sur la métisse. Il était homme de chevaux, c’est la première chose qui lui traversa l’esprit en l’entendant s’exprimer de façon aussi posée et apaisante. Il s’adressait à elle comme à un cheval acculé. Quand il se tut, Raina détourna les yeux pour les poser sur lui. Elle s’attarda comme elle l’avait fait pour l’autre, observant son attitude moins coincée, moins froide, moins menaçante aussi. Ça ne voulait pas non plus dire qu’il n’était pas dangereux, simplement qu’il savait comment paraitre inoffensif. Le regard noir de Raina s’ancra dans le bleu des yeux de l’homme. « Je n’ai fait que l’intercepter. » L’animal dansait fou autour d’eux quand elle l’avait croisé, à s’ébrouer ainsi, s’énervant et énervant Hypérion, c’était d’autres ennuis que les chevaux avaient manqué d’ameuter.

Prudente, elle baissa néanmoins son arme, en douceur, avant d’inciter le cheval qu’elle tenait a avancer, en tirant légèrement sur les rênes accompagné d’un claquement de langue. Parce qu’Anoki ne lui appartenait pas, et qu’en présence de sa compagne équine, il était plus en confiance, le hongre rejoignit les siens sous le regard toujours méfiant de Raina. « Vous devriez faire plus attention. » Dit-elle en regardant la brune qui se disait cavalière. « Mais je suppose que vous apprendrez. » Cela dit, les chevaux étaient une denrée rare et précieuse. Elle balaya du regard les deux personnes face à elle, avant de regarder l’étalon à ses côtés, plus qu’intéressé par les nouveaux venus que sa propriétaire. Elle changea son arme de main, pour poser sa main libre sur l’encolure noire. Quelques secondes plus tard, Hypérion se figea, rapidement imité par les deux autres chevaux en face, et coucha les oreilles. « Merde. » La tension monta d’un cran quand l’étalon commença à piaffer nerveusement. « Nous avons de la compagnie. » Dit-elle aux deux autres. Parce qu’il s’avérait que ce n’était pas les deux inconnus les plus menaçants, Raina rangea son arme à sa ceinture et se hissa sur le dos de l’étalon d’un bond souple. Elle retient néanmoins sa monture, déjà prête à filer et regarda les deux autres. « En combien de temps pensez-vous qu’on puisse atteindre la ferme ? » Elle l’avait perdue de vue en contournant les champs par les talus. Mais s’ils venaient de là-bas, ils devaient mieux savoir qu’elle. En attendant, les chevaux continuaient de s’énerver. Des morts approchaient.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Haunted Farms   Haunted Farms Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Haunted Farms -
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: