The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Partagez
- Goodwill. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 594
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptyMar 12 Fév 2019 - 12:39

Jimmy regardait amusé la petite fille aux mèches blondes s’enfuir avec Derry, pour jouer. Il était content d’avoir trouvé de la compagnie, pour lui et pour Derry. Il devait être un peu aigri, à force de traîner seul avec son chien. La petite donnait plein d’affection à la bête. Alors ça suffisait.

Les deux parents avaient lâché l’affaire, laissant leur fille fuir dans une autre pièce du bâtiment.
Kendale le regardait, en lui parlant un peu. Ça faisait plaisir de se sentir utile dans un grand bâtiment comme ça, vivre en groupe. Malgré les accrochages qu’ils devaient connaître, comme celui avant son arrivée, le groupe avait l’air de vivre paisiblement. Relativement.

Ils semblaient tous l’accueillir à bras ouverts en tout cas, et un peu de chaleur humaine en plein hiver, alors que la neige commençait à tomber, ça faisait plaisir.
L’homme face à lui lui posait des questions, sur avant, sur Seattle. Question bien légitime.

- J’étais à Seattle avant que ça dégénère oui. Je suis né au Canada, mais j’ai grandi ici. J’étais photographe avant. Au début photographe militaire, puis photographe pour le Seattle Times. Et quand tout est parti en cacahuète, j’ai fui un moment dans la forêt, dans la maison de mon grand père. Mais ça doit bien faire un an que je me balade dans les rues.

C’était un rapide coup d’oeil sur sa vie passée et présente, mais viendrait le temps pour d’autres précisions. Autant garder un sujet de discussion pour plus tard. Il ne les connaissait pas encore, et tout avancerait doucement.

- Et vous ? Vous deux et les autres ? Vous faisiez quoi avant ? Vous avez toujours été dans cet endroit ? Quand j’ai croisé Heather, elle m’a évoqué des groupes de survivants, mais c’était il y a quelques temps déjà.

Le temps passait vite, et quand on risquait sa vie, encore plus. Mais si les deux parents face à lui avait eut le luxe d’avoir un enfant dans ce monde instable, c’est qu’ils avaient un confort bien à eux. Et c’était bien un chance. Il était heureux de désormais l’avoir, lui aussi.

Emerson s’était adressée à lui, pour lui proposer une première mission. Mais en lui expliquant, il ressenti un pincement au coeur. Le passé revenait au galop, trop vite.

- Un entrepôt pour solitaires, oui ça doit être le No Man’s Land. C’est un coin qui regroupe les gens qui déambulent dans la ville, sans groupe. Je peux vous y amener si vous voulez. C’est pas à côté par contre. Surtout que le pont est détruit.
J’y suis pas resté longtemps…


Il s’était un peu éteint en parlant de ça. C’était encore un peu trop frais. Et puis, elle était peut être revenue là-bas. Mais il n’avait pas envie d’entendre la triste vérité. Elle n’y était plus, et n’y serait plus jamais.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Island Freedom
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 918
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptyVen 8 Mar 2019 - 23:46

J’affiche une légère moue en entendant Emerson prononcer le mot « papi ». Un maigre sourire finit par se dessiner sur mes lèvres en réponse à son air moqueur, mais je dois dire que devenir grand-père ne me botte pas tellement pour l’instant. Le plus tard sera le mieux… Et je n’ai pas forcément envie d’y penser, pas maintenant.

Je recentre donc mon attention sur Jim, écoutant les paroles qu’il échange avec Emerson. Puis viens mon tour. Je lui pose quelques questions, curieux d’en savoir plus sur sa vie d’avant. L’homme me fait un résumé rapide de son passé, de quelques détails importants de son voyage depuis le début de l’épidémie. « Emerson et moi vivions à Seattle avec Kaycee, notre fille. J’étais pompier et elle, chirurgien-pédiatre au Kindred Hospital. On a fait partie d’un grand groupe au lycée Garfield pendant un moment. On a dû fuir à cause d’un autre groupe, hostile… On a fini par arriver ici, avec les petites. On a perdu de vue pas mal de personnes… » Je jette un regard vers la petite Catherine, toujours occupée à jouer avec Derry. J’ai du mal à cacher mon air triste. Je reprends d’une voix plus faible, pour ne pas que la fillette m’entende… Et même si les filles O’Connell sont au courant de tout ça, que nous leur avons souvent parlé de leurs parents. Je ne veux pas embêter la petite avec ça. « Catherine et Jane sont les filles d’un couple d’amis que nous avons connu là-bas… Nous prenons soin d’elles depuis… » Je laisse échapper un soupir las, n’ayant pas envie de m’éterniser sur le sujet.

« Kerwan, Mathew, Heather, Zelef… » Ma voix tremble légèrement en nommant ce dernier. « On les a tous rencontrés après, comme toi… » Des personnes devenues importantes au sein de notre groupe, aidant au bon fonctionnement du camp, à sa sécurité. Une nouvelle famille, en quelque sorte, avec quelques accrocs parfois. Mais finalement, des gens sur qui compter en cas de problème… « On n’est pas très nombreux, mais on se débrouille… » Sans compter le soutien du groupe de Frances et d’Ethan… Il y a pire sûrement…

J’écoute ensuite Jimmy parler de l’entrepôt dont a parlé Emerson. « Le No Man’s Land ? » J’échange un regard avec Emerson avant de reprendre. « Une sorte de refuge c’est ça ? Y’a beaucoup de monde là-bas ? Mathew m’a raconté que les gens y allaient aussi pour s’échanger leurs ressources. Ça pourrait nous intéresser… »




•••
Don’t try me I’m untouchable. Surviving like an animal. Its almost like I’m flammable ▬ I was built for this time

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3076
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptySam 9 Mar 2019 - 0:10
Quand as-tu rencontré Heather ? Avant qu’elle nous rejoigne ou après ? Demanda la blonde avec une pointe de curiosité dans la voix. Ça n’était cependant pas un interrogatoire, il n’y avait pas de méfiance à cet égard : Je lui confierais ma vie, je suis juste curieuse. Souligna-t-elle avec un sourire.

Emerson se laissa tomber sur le fauteuil le plus proche, consciente qu’avec les deux O’Connell, la journée n’allait pas s’arrêter tout de suite. Elle se décida même en se disant qu’après cette discussion, elle irait faire la leçon à Jane sur un point d’Histoire. La jeune fille était la plus érudite du duo, toujours prompte à vouloir s’instruire, elle ne rechignait jamais à lire et à poser des questions sur tout ça. De fait, enseigner à l’aînée des O’Connell était toujours plaisant.

Et tu survivais comment dans cette maison ? Demanda-t-elle à Jimmy lorsqu’il parla de la demeure de son grand père. Surtout si l’endroit était isolé de tout comme elle le devina : On a un potager si jamais tu sais l’entretenir comme il faut…

Depuis le départ de Noam, même les bons soins d’Heather ne palliaient pas totalement les complications de la vie. Ils ne produisaient pas à la chaîne comme pouvaient le faire Frances et les siens, mais s’en sortaient plutôt bien tout compte fait. C’était juste un fait : une assistance supplémentaire ne serait pas de trop. Emy aimait l’idée de pouvoir éventuellement développer une partie de son potager à des plantes médicinales.

Nous sommes ici depuis plus d’un an… Je crois… Fit-elle en se tournant finalement vers Kendale, pour avoir confirmation : C’est ça, chéri ? Demanda-t-elle. Et on connait le groupe de Frances depuis quelques mois déjà. On s’est entraidé quand ça n’allait pas.

Ça commençait à dater, à dire vrai. Les souvenirs se mélangeaient un peu dans son esprit, il s’était passé beaucoup de choses entre temps, il y avait eu pas mal de rencontre, beaucoup de routes, de désespoir aussi. Et avec cette visite du No Man’s Land qui s’annonçait à l’évidence, ça n’était pas prêt de s’arrêter :

Ca ne doit pas être aussi… Simple… Souffla-t-elle en venant se pincer l’arête du nez : Par expérience, j’ai tendance à me méfier des histoires qui ont l’air aussi belles. Un entrepôt ou on peut s’échanger tout aussi facilement… ça ressemble à un conte d’enfant. Tu as davantage l’expérience que nous de cet endroit, alors oui… Fit-elle à Jimmy : Si on doit y aller, tu pourras être notre guide.

En tout cas, elle, elle prenait cette aide. Ça serait même un avantage pour peu qu’il connaisse quelques personnes déjà sur place.

Tu n’as pas de famille, dans le coin ? S’enquit-elle soudainement.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 594
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptyMar 26 Mar 2019 - 10:34

Kendale et Emerson étaient vraiment attentifs, et pleins de bonté. Il le sentait. Deux personnes qui avaient passé leurs vies à soigner et sauver des gens, se devaient de continuer. Ils avaient déjà fait beaucoup, vu l’allure de leur petit groupe. C’était fort.
Mais les questions réglementaires de bienvenue étaient là. Et Jimmy y répondait avec plaisir.

- Quand j’ai croisé Heather, elle a évoqué vaguement un groupe. Donc je pense qu’elle était déjà avec vous. Et elle n’avait pas de sac. Donc elle avait au moins un endroit fixe.

Ils n’avaient pas spécialement sympathisé, mais ils ne s’étaient pas entretués. Ce qui était déjà un grand pas en avant. Les inconnus sympathiques ne courraient pas les rues, même si jusque là, il avait eu pas mal de chance. Des personnes radicalement différentes, mais toutes désespérées. Ou perdues. À voir.

Questions sur son chez-lui maintenant. Ça faisait très longtemps, et ce n’était pas spécialement plus mal, d’avoir déguerpi vers la ville. C’était plus vivant, on devenait moins fou. Mais on s’attachait. Grave erreur.

- Oui, j’avais des légumes qui poussaient. Je peux vous aider à entretenir le votre, je me débrouille pas trop mal. Mais commencer une saison l’hiver, c’est pas trop possible malheureusement. Des patates peut-être.

L’hiver allait sûrement être un peu compliqué, comme tous les hivers. Mais avec de la préparation, on s’en sort.

Ils étaient curieux, les deux devant lui. Curieux du No Man’s Land. Pourquoi pas après tout.
Mais ils doutaient. C’est vrai que ça semblait trop beau. Un oasis de repos ? Non, quand même pas.

- Oui, c’est pas le paradis. J’y suis allé qu’une seule fois, mais ça s’est bien passé. J’ai croisé des gens relativement gentils. Enfin deux, mais c’est déjà ça. Je vous y amènerais si vous voulez.

Il regardait tour à tour le couple en face de lui, et la fenêtre, qui donnait sur un ciel gris pâle. Il faisait froid. Et il n’avait aucune envie de partir d’ici. Mais il avait quelques obligations maintenant. Vivre en communauté, c’est faire quelques sacrifices.
La question de Emerson le sortit vite de son rêve éveillé.
De la famille ? Oh ça…

- Non, personne. Mes parents sont morts quand j’étais gosse, et mon grand père qui m’a élevé est aussi mort il y a plusieurs années. Peut-être quelques collègues qui arpentent les rues, mais je doute.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Island Freedom
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 918
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptyJeu 25 Avr 2019 - 23:13

« Avoir un coup de main pour le potager serait pas d’refus, ouais ! J’dois dire qu’on fait d’notre mieux pour l’entretenir mais ce n’est pas très concluant, on va dire… » Avoir quelqu’un qui s’y connaît, c’est toujours mieux, forcément. Et malgré les conseils que nous a laissé Noam avant son départ, visiblement nous n’avons pas la main verte. Alors si Jimmy trouve un moyen de faire pousser quelques trucs, ça sera une bonne chose. « Hésite pas à t’en occuper, à préparer ce qu’il faut pour les beaux jours… Ça serait vraiment super si on pouvait, à terme, avoir de quoi se nourrir ici… » Parce que dehors, faut bien avouer, qu’il ne reste plus grand-chose à glaner.  

« Ouais, en gros, c’est ça. » J’affirme les dires d’Emerson d’un signe de la tête. Puis je l’écoute évoquer ses doutes sur cet entrepôt dont nous parlons. A vrai dire, je ne sais pas trop quoi y penser. Nous y rendre serait certainement un bon moyen de nous en faire notre propre idée. Et peut-être même que ça pourrait nous être utile. Le fait que Jimmy accepte de nous y accompagner est sûrement la meilleure des choses à faire. « Ça serait vraiment super de ta part. Si t’es partant, on pourra s’organiser ça assez rapidement. Quand t’auras trouvé tes marques, ici. » Je n’ai pas envie de le brusquer, peut-être a-t-il envie de rester à l’abri quelques temps, de se poser. Et je le comprendrais, si j’étais à sa place.

L’homme parle enfin de sa vie, à l’extérieur. Visiblement, il a passé pas mal de temps seul. J’ignore comment il a fait pour supporter tout ça. « Vraiment, seul ? Tout ce temps ? Et à part tes quelques connaissances, t’as jamais passé un peu d’temps au sein d’un groupe ? » Personnellement, j’crois que je n’aurais pas été capable… J’aurais fini par devenir cinglé, à force. Et même, en croisant un peu de monde, ne pas avoir d’endroit stable, être sur le qui-vive constamment. C’est pas une vie de rêve, alors je suis content qu’il soit là et de pouvoir l’aider à se poser un peu.




•••
Don’t try me I’m untouchable. Surviving like an animal. Its almost like I’m flammable ▬ I was built for this time

Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Emerson R. Barnett
Leader | Island Freedom
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3076
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptyMer 1 Mai 2019 - 13:32
Emy posa un regard amusé sur Kendale brièvement. Les mots de Jimmy, sa motivation et son abnégation eurent l’air de séduire son mari. C’était quasiment une certitude, mais il l’aimait bien. Et Emerson aussi aimait bien ce grand garçon. Parce que malgré les années, il semblait sûr de lui, encore terriblement humain. Sa relation avec Heather l’avait ramené ici, mais ça n’était pas seulement pour ça qu’il y restait. Et c’était plaisant à voir et à comprendre. Sourire en coin, elle acheva de répondre à Kendale finalement, pour ne pas offrir à Jimmy davantage de nostalgie :

Depuis que nous sommes ici et que nous découvrons de nouvelles personnes, j’ai vraiment l’impression que nous avons été chanceux de passer autant de temps dans un groupe, confia-t-elle à son mari.

Oui, ils avaient été chanceux. Vu le nombre de famille déchirée, il n’y avait pas besoin de trop s’épancher pour comprendre que malgré les épreuves, la vie avait été de leur côté. Kaycee était revenue, avec une autre famille avec qui être heureuse, ils avaient rencontré des gens avec qui s’allier, tout ça, ça n’était pas pour rien. Ça ne pouvait pas être pour rien. Elle souffla légèrement avant de se tourner vers Jimmy cette fois, et entièrement.

Il fallait qu’elle soit claire avec lui, honnête jusqu’au bout. Qu’il comprenne bien qu’ils ne seraient jamais son ennemi, ni ses geôliers :

Se faire à une communauté met un peu de temps, mais sache que tu peux en prendre autant que tu veux. Souffla-t-elle à l’homme avec un sourire bienveillant. C’était tout ce qui ressortait d’elle, de la douceur, de la compréhension, de la gentillesse. Ça ne voulait pas dire qu’elle était quelqu’un qu’on pouvait se permettre de violenter. Tendre la main ne signifiait pas que celle-ci ne pouvait pas finir dans la figure de la personne qui voudrait la lui mordre. Nous ne sommes pas une prison, et nous ne retenons personne contre son gré. Au mieux, nous sommes un endroit où se poser quelques temps tant que ça reste un lieu sûr, expliqua-t-elle.

Parce que se faire à la vie avec les autres après tant de temps en solitaire, ça n’était pas aussi facile à dire qu’à faire.

Tu es libre d’aller et de venir à ta guise, ajouta-t-elle-même.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Jimmy Clint
Island Freedom
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 594
Age IRL : 19
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 EmptyJeu 2 Mai 2019 - 15:04

Il allait devenir le jardinier du groupe s’il continuait. Il vivait presque une vie tranquille dans la forêt, avant d’être poussé dehors par les remous du sol. Un potager qui pouvait aider à nourrir un groupe n’était pas à négliger. Et il aurait l’impression de bien s’investir, alors ça lui allait.

- Parfait, je vais commencer à y réfléchir alors ! Ça devrait pas être trop compliqué à mettre en place je pense.

Ils étaient bien décidés à aller au No Man’s Land. Et vite. Il se voyait mal refuser de les y emmener, après leur avoir expliqué ça. La question ne se posait plus vraiment. Il n’irait pas enquêter. Sa curiosité laissait place à sa peur. Mais il doutait avoir assez de forces pour vérifier par lui-même.

- Faites comme vous le sentez, je suis prêt. Ça serait pas l’histoire de très longtemps, en voiture on y est assez vite. Y’a pas trop de circulation en ce moment en ville, avec les vacances d’hiver !

Un peu d’humour ne ferait pas de mal. Et il fallait bien qu’ils s’habituent. Même s’il avait été un peu maussade à son arrivée, Jimmy aimait rire et jouer sur les mots. Ce ne devrait pas être un problème avec eux. Ils s’habitueront.
Kendale enchérit sur sa solitude. Dans ceux qu’il avait croisés, presque tous avaient dit qu’ils devenaient un peu fous, ou qu’ils trouvaient des moyens de ne pas perdre la tête. La solitude est assez forte. Et il était bien heureux d’être parmi des gens maintenant. Il avait passé sa vie seul au milieu de personnes, mais lorsqu’on est vraiment seul, sans foule bruyante, ça change vraiment tout.

- Non, jamais dans un groupe. Heureusement que j’avais monsieur Derry avec moi. Je lui parle souvent, et il a l’air de comprendre. Ou alors c’est moi qui suis fou ! Mais ça fait une présence vivante rassurante.
Mais ça fait du bien d’être ici. Du bruit, des gens, de la vie. C’est presque normal !


Emerson ajouta quelques mots. Il était libre, d’aller où bon lui semblait. Heureusement. Il ne serait pas spécialement resté sinon. Il avait confiance, et on sentait un petit bonheur dans la maison. Un peu obscurci par les événements récents, mais le confort aidait. Ce n’était pas une recherche continue d’une maison avec un carreau cassé pour pouvoir entrer et dormir quelque part.

- Merci ! Prisonnier, je ne serais pas resté longtemps ici ne vous en faites pas !
Si vous êtes prêts, je peux vous amener demain au No Man’s Land. Ça devrait pas prendre plus de la journée d’aller et venir, si on part tôt.


Autant mettre ça derrière lui rapidement. Et même s’il avait combattus à leurs côtés, ils prouveraient son utilité en temps que membre. Alors tant qu’à faire…


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Goodwill. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: