The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Goodwill. -
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: Goodwill.   Goodwill. EmptyJeu 27 Déc 2018 - 17:15
Ils avaient mis du temps à se remettre de cette entrevue avec ceux de l'autre groupe. Ce passage à l'église, ces découvertes, cette violence. Depuis, l'ambiance était étrange, et même la venue des fêtes ne changeait rien à tout ça. Elle ne chercha pas d'excuses à tout ça, juste une solution pour que ça se détende enfin. Les filles qui étaient parties quelques jours avant pour retourner avec Mathew au No Man's Land - avec la promesse de revenir, mais également de l'y amener ensuite -, le repos dont avait besoin Kerwan pour se remettre, le silence.

Plantée près de la fenêtre, les bras croisés contre sa poitrine, Emy fixait l'extérieur sans vraiment le voir, la tête pleine de pensées. Elle n'en fut tirée que lorsque Catherine vint se fondre dans ses jambes en lui adressant un grand sourire :

Cath, qu'est-ce qu'il y a ? S'inquiéta instinctivement la blonde en attrapant sa petite main.
Je peux aller jouer avec le chien ? Demanda-t-elle d'une voix adorable, sans doute pour la séduire.

Jane arriva peu après dans la pièce, lâchant un long soupir. Elle se laissa tomber sur le canapé du petit salon, avant de lui adresser un regard dépité. Sa soeur avait visiblement abandonné leur jeu commun juste pour faire autre chose. Depuis sa rencontre avec Marvin, et l'arrivée dans la foulée de Derry (et son maitre Jimmy), la petite s'était trouvée une passion dévorante pour les animaux. Surtout les gros chiens, visiblement. Emerson lui offrit alors un sourire :

On va demander à Jimmy, oui. Souffla-t-elle comme toute réponse.

La maison de retraite semblait calme. Le fait que trois des leurs étaient à l'extérieur pour quelques jours jouait beaucoup là-dedans. Le repos était de mise, aussi, entre les blessures et les traumatismes, beaucoup devait composer avec visiblement. En tenant la main de Catherine, elle s'avança dans le couloir. Et tomba vite sur son époux en pleine discussion avec le dernier arrivant du campement. Jimmy avait accepté de les suivre - demandé même. Parce qu'Heather était avec eux, et qu'il lui faisait confiance, visiblement :

Désolée de vous interrompre. La petite se demande si Derry serait disponible pour jouer ? Demanda-t-elle au plus jeune. Catherine eut un petit rire, elle se planqua dans le dos d'Emy, penchée pour essayer de voir la réaction de Jimmy avec un regard fripon.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Jimmy Clint
Overlook Hotel
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 682
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. EmptyVen 28 Déc 2018 - 11:26

Les jours étaient passés depuis leurs péripéties. Tout le petit groupe l’avait accueilli, à bras plus ou moins ouverts. L’ambiance était étrange, mais ils allaient s’y faire, lui aussi, et il n’avait plus à se soucier de s’abriter quelque part chaque nuit. Il pouvait bien faire ce qu’ils voulaient de lui, il était prêt à pleins d’aventures. Derry aussi s’était acclimaté aux autres. L’animal restait tout de même collé à son maître la plupart du temps, et Jimmy jouait avec lui parfois dehors, quand il ne neigeait pas.
C’était un petit groupe de dix personnes, enfants compris. Il y avait de la vie dans les couloirs, et on sentait une bonne atmosphère. Ils avaient réussi à s’organiser, et à survivre, en gardant leur humanité. Les enfants pouvaient grandir tranquillement. Jimmy n’aurait jamais cru, ni même pensé pouvoir élever un enfant. Mais ces gens le faisaient, et c’était loin d’être des imbéciles.

Il se réveillait chaque matin dans un lit douillet, enfin plus douillet que le sol, dans une chambre relativement chaude.
Il pensait souvent à Yulia. Etait-elle encore en vie ? Allait-elle le chercher ? Et lui ? Etait-ce vraiment une bonne idée de la chercher au No Man’s Land pour qu’on lui annonce qu’elle était morte ?
Il arrêtait vite de penser à cela, mais il était toujours un peu perdu dans ses sentiments.

Autant bouger un peu.
On était un matin froid, un jour maussade de décembre, proche des fêtes.
Il sortit de sa chambre, Derry sur les talons, partant à la recherche de quelqu’un, en espérant qu’il lui trouve quelque chose pour l’occuper. À peu près tout possible et imaginable.

Ses voeux furent exaucés. Il croisa Kendale dans le couloir, visiblement à sa recherche.

- Ah salut Kendale ! Je peux faire quelque chose pour toi ?

Peu de temps après, la femme du dernier arriva avec leur fille, curieuse de jouer avec l’animal.
Jimmy se pencha vers elle, fit signe à Derry de s’approcher.

- Demande lui si il est d’accord alors !

Derry regarda la petite fille blonde cachée derrière sa mère, et s’approcha d’elle, la poussant de la truffe. Elle éclata de rire en lui grattant les oreilles.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Overlook Hotel
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 995
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. EmptyMer 9 Jan 2019 - 20:52

L’arrivée de Kaycee, accompagnée de son amie Roxanne, a amené un peu de vie entre ces murs. Le fait qu’elles soient parties quelques jours a laissé un certain vide… Je m’inquiète, bien sûr, c’est comme ça à chaque fois qu’elles partent. J’espère que tout se passera sans encombre dehors. Et même si je sais qu’elle se débrouille, c’est toujours compliqué de voir sa fille partir, sans savoir si elle va bien. Néanmoins, je sais que je dois lui faire confiance, tout faire pour me persuader qu’il n’y aura pas de problème, qu’elle est suffisamment « grande » maintenant pour se démerder seule.

Dix-sept ans. Putain. Dix-sept ans déjà… Et cette désagréable sensation d’avoir loupé tellement de choses – trop de choses – de ne pas avoir été là quand il le fallait. D’avoir foiré complétement. Son retour est pour moi une seconde chance, un moyen de me racheter… Pourtant il semblerait bien que je m’y prenne toujours autant comme un pied pour ce qui est des relations père/fille. Depuis son arrivée ici, nous n’avons pas passé beaucoup de temps ensemble, rien que tous les deux. J’ai du mal à trouver les mots justes, à lui dire ce que j’ai sur le cœur.

Je relève les yeux vers le miroir de la salle de bain, avant de soupirer et de venir passer de l’eau glacée sur mon visage. J’attrape une serviette pour éponger les gouttelettes d’eau qui ruissellent sur ma peau. « Bordel ça caille ! Je grogne avant d’enfiler un t-shirt et un pull. Sortant de la chambre, je prends la direction du salon. Il fait de plus en plus froid à l’intérieur du bâtiment, seule la cheminée nous permet pour l’instant de nous réchauffer. Jetant un œil au maigre tas de bûches posé à quelques pas de là, je remarque qu’il ne reste pas grand-chose. Heureusement que nous avons prévu le coup cette année et fait une belle réserve de bois en coupant quelques arbres dans les bois environnants. Reprenant la direction des étages je finis par tomber sur Jimmy et son chien. « Salut Jim’ ! Tu tombes bien ! J’vais avoir b’soin d’toi. Il faut rentrer un peu de bois. Et peut-être qu’il faudra fendre quelques bûches aussi… »

L’homme me suit sans broncher, talonné de près par Derry. Nous rapportons, à nous deux, assez de bois pour tenir quelques jours ? Affairés à ranger les bûches près de la cheminée, j’entends la voix d’Emy derrière nous, Catherine cachée derrière elle. Visiblement, la petite fille a très envie de venir jouer avec le chien du photographe. Sa passion pour ces animaux me surprendra toujours, elle ne quitte pas l’animal du regard, le fixant avec de grands yeux émerveillés. Elle a fini par avoir ce qu’elle voulait, un chien dans le groupe. Je souris en la voyant s’approcher du chien et lui gratter les oreilles alors qu’il vient lui faire une léchouille sur la joue. « Rappelle toi Catherine. Derry est le chien de Jimmy. S’il n’a pas envie que tu les déranges, il faudra les laisser tranquille, d’accord ? » Parce que je sais très bien qu’elle serait capable de les coller pendant des heures rien que pour être avec le chien. Cela s’est déjà passé avec Marvin le chien de Nigel, d’ailleurs, elle avait été très triste de le voir partir…

J’échange un regard amusé avec Emerson, alors que la fillette me regarde d’un drôle d’air, pour bien me faire comprendre qu’elle est déjà au courant de tout ça. Néanmoins, je vois bien dans son regard qu’elle est déjà folle de Derry. « Elle aime vraiment les animaux. Toi et Derry avaient fait une heureuse en nous rejoignant. » Et c’était une chose. Entre la mort de Zelef, l’état de Kerwan et les ados en vadrouille accompagnées de Mathew, il ne reste plus grand monde pour s’occuper du camp. Alors c’est plutôt rassurant de pouvoir compter sur quelqu’un de plus. Surtout que le brun a l’air d’être un type bien. Même si je dois l’avouer, je n’ai pas dû faire vraiment bonne impression lors de notre rencontre à Recovery Groove en tabassant et torturant l’autre connard…

Qu’importe ça me rassure qu’il soit là, c’est un ami d’Heather qui plus est, et ça aussi ça a aidé à son intégration ici. « Et moi ?! Quand c’est que j’aurais MON chien ?! » Demande alors Cath’ avec un sourire espiègle. « Bah oui ! Derry a pas de copain ou de copine chien ici ! Ça serait bien je trouve ! »




•••
It's feeling like the sun's hiding. But we're gonna keep moving, surviving. No we won't go quiet. tonight. Stand up and shout louder. Oh no we won't be silent ▬ We are heroes. Heroes in the darkest times

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. EmptyJeu 10 Jan 2019 - 14:20
Ses yeux restèrent fixés un long moment sur Kendale, qui venait visiblement tout juste de rentrer pour demander de l’aide. Loin d’être au fait de ce qu’il se tramait, elle était juste toujours aussi attendrie par l’idée que son époux soit encore à ses côtés après autant d’années. Esquissant un sourire bienveillant, elle passa finalement à Jimmy, qui se mettait au niveau de Catherine pour lui dire de demander si Derry était d’accord. Et ce dernier ne se fit pas prier pour déjà se trouver une partenaire de jeux. Catherine avait beau avoir déjà cinq années au compteur, elle était sans doute l’amie idéale pour des animaux.

Fais attention, d’accord ? Demanda Emerson à la petite, pour éviter qu’elle ne lui fasse mal sans le faire exprès, et à l’inverse, que Derry puisse avoir un geste malheureux pour sa part.

Kendale eut tôt fait de toute façon d’en rajouter une couche, et devant l’air fripon de la petite dernière du groupe, il eut aussi tôt fait de laisser les armes. Catherine n’était pas de leurs sangs, mais pour Emerson, c’était presque tout comme. Et si Jane était plus discrète et en retrait que sa petite sœur, il en allait de même pour elle aux yeux du médecin. Les O’Connell étaient morts depuis longtemps, les deux filles avaient compris qu’elles ne les reverraient plus jamais, mais qu’eux ne les abandonneraient pas pour autant.

Ton chien ? Reprit Emerson avec un sourire clairement amusé : cette gamine ne perdait pas le nord. Parce que tu crois que le père Noël peut emballer un chien dans un papier cadeau ? Tenta-t-elle.
Mais il existe pas le Père Noël ! Somma-t-elle avec de gros yeux étonnés qu’elle ne soit pas au courant de ce détail tout de même important. Et puis d’abord, il peut pas emballer un animal, il pourra pas respirer ou alors il aura pas la place dans une boite !

Bien vu. Et il était désormais difficile et lui faire sortir cette idée de la tête. Sauf que ça n’était pas encore prêt d’arrivée, pas tant en tout cas que les stocks du campement ne seraient pas encore mieux. Elle espérait que le retour de Roxanne, Mathew et Kaycee augureraient de bonnes nouvelles, et qu’en attendant, ils passeraient correctement l’hiver avec ce qu’ils avaient en réserves, mais rien n’était sûr.

Tu te fais à la maison ? Souffla Emerson à Jimmy, pour essayer de se détourner de Catherine, et ne pas se laisser absorber par l’énergie de la petite. Heather a dû te faire voir tout ça, et t’expliquer comment ça fonctionne. Il y a d’habitude un peu plus de vie dans le coin, mais avec les filles et Mathew dehors, c’est plus calme.

Elle poussa un soupir.

En tout cas, si tu as des questions, des doutes ou des informations que tu trouves pertinentes à nous transmettre, tu sais qu’on peut t’écouter, ajouta-t-elle avec bienveillance.



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Jimmy Clint
Overlook Hotel
Modérateur
Jimmy Clint
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Python 357 Magnum, Machette, Fusil de précision M40A1 avec silencieux, Couteau de chasse Wartech Ground
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 20/01/2018
Messages : 682
Age IRL : 20
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. EmptyVen 11 Jan 2019 - 0:00

Il avait croisé Kendale dans le couloir, visiblement refroidis par l’ambiance générale. L’hiver arrivait, et il était bien content d’être dans du dur à long terme cette année.
Jimmy l’avait aidé à amener du bois pour réchauffer le tout. Et c’était bien agréable.
Il était content de servir à quelque chose au sein d’un groupe. Quelque chose de presque insignifiant, mais utile. Alors tout allait bien.
Emerson, était arrivée avec leur enfant, une petite blonde qui adorait Derry.
Elle voulait jouer avec lui, sous l’oeil sérieux, mais visiblement amusé de son père.

- Et bien je pense que Derry est content de trouver quelqu’un avec qui jouer aussi. N’ayez crainte, j’ai jamais vu un chien aussi intelligent et gentil. Il n’aura jamais un croc plus haut que l’autre.
Et vous avez fait un heureux en m’accueillant, sachez le tous les deux.


La petite adorait visiblement les animaux. Elle en voulait un. Et pas par le père noël. Quel caractère !
Elle restait imperturbable, dans son jeu avec le chien et dans ses arguments pour en avoir un à elle, pour faire plaisir à Derry aussi.

La mère semblait avoir lâché l’affaire. Pas moyen de négocier avec l’intraitable. Il fallait bien dire quelque chose cependant.

- Mais tu sais, peut-être que Derry ne veut pas d’amis chiens. Parce que si il a des amis chiens, il pourra pas jouer uniquement avec toi. Et je suis sûr qu’il serait jaloux le petit malin.

Il gratta la tête de l’animal qui lui tirait sa langue pendante.
«  Non ! Je jouerais avec Derry, mais avec les autres chiens en même temps ! »
Raté. C’était pas faute d’avoir essayé. Il regarda Emerson en haussant discrètement les épaules. Rien à faire.

Elle l’attira en dehors des préoccupations relationnelles animales de la salle, tendant vers le pratique.

- Oui j’ai fait un tour, je commence à comprendre le fonctionnement. Je me doute que le moment n’est pas spécialement propice à la fête. Merci encore. Je suis content de pas me retrouver dehors par un plein hiver.
Merci pour la bienveillance aussi. Je vois pas trop pour le moment comment je pourrais vous être utiles. Je marche dans Seattle depuis longtemps, il s’y est pas passé grand chose tout ce temps. En tout cas pour moi.
Si jamais je peux être d’une quelconque utilité, faites moi signe. Je bricole pas trop mal.


Arriver en pleine guerre de clans, et s’installer alors que l’un est mort, l’autre salement amoché, il y avait mieux. Bien mieux.


In your darkest hour
When demons come Call on me brother,
and we will fight them together

- blackheart & crédits.
 
Revenir en haut Aller en bas  
Kendale J. Barnett
Bras Droit | Overlook Hotel
Kendale J. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau - M16a4
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 995
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. EmptyDim 20 Jan 2019 - 22:13

La petite O’Connell ne perd pas le Nord, j’ai toujours du mal à croire qu’elle ait déjà réponse à tout malgré son jeune âge. D’ailleurs elle ne tarde pas à reprendre les dires d’Emerson, la corrigeant d’un air presque choqué en l’entendant parler du Père-Noël. Je ne peux pas m’empêcher de rire et d’ajouter, l’air outré. « Quoi ?! Le Père-Noël n’existe pas ?! On m’aurait donc menti tout ce temps ? » J’échange un regard espiègle avec Catherine qui se met à rire elle aussi. Néanmoins, elle reprend vite d’un air sérieux. « Bah oui qu’il n’existe pas. Quand même Kendale ! T’es trop vieux pour encore y croire ! » Vieux ? Allez Barnett, mange toi ça dans la tronche. La vérité sort de la bouche des enfants, qu’on dit nan ? Cette petite n’a pas froid aux yeux et en plus elle semble très fière de ses dires. Haussant les sourcils, elle soupire avant de me tourner le dos et retourner jouer avec Derry.

Sourire aux lèvres, je croise le regard d’Emy avant de lui souffler quelques mots à voix basse, alors que c’est au tour de Jimmy de discuter avec la blondinette. « J’suis si vieux qu’ça ? » Je sais que j’ai eu quarante piges y’a pas longtemps, mais quand même ! Amusé, je finis par hocher de la tête avant de reporter mon attention sur la gamine qui prend très à cœur de s’occuper du chien. « Allez viens Derry, laissons les grandes personnes discuter tranquille. » Elle s’éloigne dans un coin de la pièce, suivie par l’animal visiblement heureux d’avoir autant d’attention.

J’écoute alors la conversation entre le photographe et ma femme. L’homme semble très reconnaissant pour l’accueil qu’il a reçu en arrivant ici. Il a l’air volontaire et n’hésite pas à faire part de sa motivation. Il est prêt à nous aider. « Avoir un refuge pour l’hiver c’est toujours appréciable… D’autant plus si on se retape des températures glaciales comme l’année dernière. » J’espère qu’il n’y aura pas autant de neige que l’année passée, l’idée de me retrouver bloqué ici ne m’enchante pas tellement. « T’en fais pas pour ça, tu trouveras bien de quoi t’occuper. Et si on a b’soin d’toi, on n’hésitera pas. En tout cas, tu nous as déjà bien aidé là-bas… Certes, on aurait pu faire mieux comme accueil… T’es pas tombé au bon moment, mais merci pour le coup de main… » Personne ne l’a obligé à nous venir en aide, à participer à tout ça. Même si la présence d’Heather à nos côtés à forcément pesé, Jimmy aurait tout de même pu rester en retrait… Ne pas se mettre en danger alors que nous voulions récupérer nos amis.

« Ça fait longtemps que tu es à Seattle ? Et avant tout ça, tu vivais là aussi ? Tu faisais quoi ? » Je dois dire que je n’ai pas eu trop le temps de le questionner sur sa vie d’avant. C’est peut-être le moment d’en apprendre un peu plus sur lui…




•••
It's feeling like the sun's hiding. But we're gonna keep moving, surviving. No we won't go quiet. tonight. Stand up and shout louder. Oh no we won't be silent ▬ We are heroes. Heroes in the darkest times

Revenir en haut Aller en bas  
Emerson R. Barnett
Leader | Overlook Hotel
Administratrice
Emerson R. Barnett
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, automatique, poignard.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 01/12/2015
Messages : 3220
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. EmptyMer 23 Jan 2019 - 11:18
D’ici cinq ou dix ans, on devra t’appeler Papi, tu sais ? Souffla-t-elle avec un sourire moqueur.

Moqueur, parce que d’ici autant d’année, Emerson également serait plus une grand-mère qu’une mère aux yeux du monde, sans doute même avant son mari. Elle avait vieilli, et l’apocalypse avait durci ses traits et son corps. Avec tout ça, ça semblait difficile de se souvenir qu’au début de cet enfer, Emerson était encore une maman dans le bel âge, séduisante et douce. Finn avait lorgné sur elle, d’autres également et moins subtilement que leur ami, tout ça pour qu’aujourd’hui, elle éprouve cet âge de la pire des manières.

Autant se concentrer sur autre chose, car Emerson était presque à deux doigts de déprimer :

Au moins, il a du terrain pour se défouler. Et le camp est discret, on est rarement embêté par les rôdeurs ici. Confia-t-elle à Jimmy, comme pour finir de le rassurer. Il est dressé ? S’enquit-elle ensuite.

L’avantage aussi, c’était qu’une partie – comprenant le potager – était fermée, et que la forêt offrait à la fois une réserve à nourriture pour qui savait chasser, mais aussi une protection certaine si on savait l’exploiter. De ce fait, Heather n’avait pas hésité à piéger les environs, redoublant d’efficacité depuis son retour, tout en faisant des tours réguliers là-bas. Une chose en entrainant une autre, Emerson se savait vraiment en sécurité ici.

Elle a des projets pour tous les chiens de la planète, c’est sûr. Soupira-t-elle à l’égard de Catherine, quand celle-ci quitta un peu les adultes pour se concentrer exclusivement sur Derry.

Il en fallait heureusement peu à la petite pour être amusée, libre et distraite. Les journées pouvaient s’avérer très longues quand personne ne trouvait comment les occuper, et les cours qu’elle donnait ne suffisaient pas toujours. Jane était davantage curieuse, calme et appliquée que sa petite sœur, elle n’avait pas besoin de l’aide d’Emerson pour se plonger dans un livre. Sans doute qu’elle tenait de sa mère là-dessus. Catherine, en revanche, c’était difficile.

Du coup tu peux déjà être utile : Les filles et Mathew sont partis pour une sorte d’entrepôt qui rassemble des solitaires, tu as une idée de ce que c’est ? Demanda-t-elle à Jimmy, suite à ses propos et aux questions de son mari : Mathew le connait depuis un moment il parait, mais nous n’y avons jamais mis les pieds avec Kendale. Elle haussa les épaules, un peu par dépit : Kaycee va sans doute nous demander d’y faire un tour en revenant si ça vaut la peine, je préfère m’en faire une idée avant…



I'm in need of the answer, in search of the question, in love with being broken-hearted. A little white lie, a big black sky, and emptiness open on the Dashboard. You feel a lack of self and it's someone else telling you to try where you failed before.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Goodwill.   Goodwill. Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Goodwill. -
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: