The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
-35%
Le deal à ne pas rater :
WD Elements Disque dur portable externe 5 To USB 3.0
99.99 € 152.99 €
Voir le deal

Partagez
- Can you help me ? -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyMar 25 Déc 2018 - 20:32
Entre les doigts fins de sa main droite tenait un polaroid qu’il avait retrouvé dans les affaires de Nathaniel en quittant le ranch. Une photographie de leur dernier Noël à Cascadia, un moment de bonheur qu’Alainna avait parfaitement capté de son appareil, il ne pouvait d’ailleurs que regretter qu’elle soit derrière l’objectif, le seul visage absent alors que Lex offrait un baiser sur la joue d’un Clive qui semblait rougir, lui se tenait juste à côté et visiblement, il devait encore être ivre à la vue des deux doigts qui faisaient des oreilles de lapin au dessus de la tête d’Emma. A sa droite un Fitz qui discutait avec Megan tandis que la seconde portait Amy sur ses genoux, Nate à ses côtés faisant de même avec son fils, les quatre arborant des visages illuminés, radieux. Il caressait chacun de ses visages du pouce de son autre main d’un air las, très las…

- C’était plus facile quand vous étiez là. Le patriarche, fit il en retirant son doigt de ce visage pour le fixer plus attentivement. Entre les chiens et Amy et Liam, j’me rends compte que ta mère avait raison. J’me serais bien tiré mais je peux pas les laisser, pas avec eux, après ce qui t’es arrivé.

Cela faisait bien deux mois qu’ils étaient arrivés, plus ou moins, sa notion du temps étant perturbée depuis par ces insomnies qui faisaient qu’il se tenait encore éveillé à cette heure alors que Rika dormait paisiblement dans leur chambre. Deux mois qu’ils faisaient profiter à tous sa mauvaise humeur, son manque de confiance pour le conseil et puis surtout pas mal de ses blagues douteuses pour foutre ces derniers en rogne autant que lui l’était contre eux. La fuite du ranch, le deuil, Elena et le foutu flingue contre son front, tout ça restait encore frais dans son esprit, chaque jour il avait l’impression que cette journée était celle de la veille…

- Chiotte, ‘fait jour

La clarté extérieur tamponnait ses paupières, il avait probablement dû piquer du nez mais par chance il s’était réveillé avant le reste de sa petite famille recomposée, juste à temps pour décaler le fauteuil sur lequel il venait de s’assoupir et replacer la bouteille et le verre de whisky dans leur cachette, sous une latte. Il rebuvait parfois juste un ou deux verres un ou deux verres certains soirs et il devait probablement remercier un des anciens employés de ce musée et son alcoolisme pour cette planque qui lui permettait de dissimuler sa reprise aux autres.
S’étirant une fois sorti au dehors il pouvait déjà observer une partie des habitants s’activait au dehors. Alors que le bout de sa première tige matinale crépitait sous la combustion de son allumette, il salua Olivia et Serena qui semblait se diriger vers le stand de tir.

- Hey salut les filles, on va s’entraîner ? Quelle question, quand Reena est là, tout le monde s’entraine dur ! exagéra-t-il dans un sourire hypocrite pour la mexicaine, il se tenait un peu plus à carreau depuis les dernières remontrances de Jesse, aussi essayait-il de faire semblant d’être agréable même s’il ne put s’empêcher d’entamer une balade un peu moqueuse en les regardant s’éloigner, In the eyes of a ranger, The unsuspecting stranger, Had better know the truth of wrong from right, 'Cause the eyes of a ranger are upon you, Any wrong you do, he's gonna see... Texane mon cul, chicana de merde, sale mex... commença-t-il une fois les jeunes femmes hors de vue avant que Jesse n’apparaisse à son tour, le stoppant dans son injure. Du même air hypocrite qu’il avait servi à l’amie du bouclé, tentant de faire bonne figure en espérant que ce dernier n’ait rien entendu. Jesse ! Comment tu vas ? Toi aussi tu vas t’entrainer au tir ? Marre de puncher des mamans ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyDim 30 Déc 2018 - 12:07

Réveillé bien tôt comme à son habitude, le bouclé était resté de longues minutes allongé dans son lit en hauteur à fixer le plafond, la mine grave et lasse, ne s'encombrant pas du masque là où personne ne pouvait le voir. Il dormait un peu mieux depuis quelques temps mais toujours pas aussi bien qu'avant. À croire que la situation bancale dans laquelle se trouvait le ranch était plus acceptable que cette liberté dans ce fort. Ou pas. Sans doute pas. Mais il ne s'y sentait pas réellement bien pour autant, comme s'ils n'étaient tous que des pièces rapportées temporairement et que, dans un avenir plus ou moins proche, il leur faudrait repartir pour trouver un nouveau lieu où crécher. Après tout, c'était chez les Euston ici, et même s'ils les avaient accueilli sans rien demander en retour, rien ne garantissait qu'ils ne demanderaient pas à ce qu'ils partent tous à la première embûche. Parce-qu'il y aurait forcément une nouvelle embrouille à un moment ou à un autre. Certains parleraient de karma. On ne s'en sortait pas indéfiniment bien avec autant de sang sur les mains. Jesse, lui, ne croyait pas vraiment à ces choses là, ses démons intérieurs avaient suffisamment d'emprise sur lui pour qu'il n'ait pas à s'encombrer en plus d'un foutu karma.

Le réceptionniste avait quitté le dortoir peu avant le lever du jour, bien décidé à faire un tour en dehors du camp pour prendre l'air et, accessoirement, surveiller les environs. Mains glissées dans les poches de son manteau, bonnet sur la tête duquel dépassait quelques boucles devenues un peu trop longues, il avait profité d'une bonne heure, seul, jusqu'à sortir de la forêt côté Ouest pour perdre son regard sur toute la flotte devant lui. Et à nouveau, son expression trahissait la lourdeur des souvenirs qu'il portait. Les températures de plus en plus basses annonçaient clairement l'hiver, et avec lui les fêtes de fin d'année. Ce moment où la mère Lewis avait tiré un trait définitif sur sa famille et où il avait perdu, un an auparavant, ses deux cadets. Tellement de choses étaient arrivées depuis mais, s'il avait trouvé ce qui se rapprochait le plus d'une famille, recréant des liens forts avec quelques personnes, la perte de son frère et sa sœur restait encore bien compliquée à digérer, surtout maintenant.

De retour au camp, il avait aperçu au loin Reena et Olivia, puis Finan non loin. Ce dernier semblait baragouiner un truc qu'il valait sans doute mieux ne pas entendre. En témoignait son silence soudain lorsqu'il le vit. Arquant un sourcil intrigué, il combla la distance qui le séparait de son ami qui arborait une expression presque innocente de gosse qui avait manqué d'être pris sur le fait. Le blond lui adressa un sourire, le masque ayant repris forme sur son visage qui trahissait tout de même une certaine fatigue. « Eh ! » rétorqua-t-il en guise de salutation avant de secouer la tête en riant légèrement. « Je vais pas m'entraîner non, toutes les munitions de la terre n'aideraient pas à améliorer mes tirs. » Et ce n'était pourtant pas un manque de volonté de sa part, quoi que. Mieux valait qu'il mise sur ses aptitudes physiques plutôt que de gâcher des balles pour ne jamais atteindre ses cibles. « Tu fais quoi dehors aussi tôt ? » questionna-t-il en replantant ses prunelles sombres sur l'Irlandais, espérant presque que son ami aurait un plan qui pourrait lui changer les idées.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyJeu 3 Jan 2019 - 20:29
- Boh, tu dois pas être si mauvais, c'est p'tet la coach qui est mauvaise... c'est bon j'plaisante

La barette de nicotine roulait entre ses doigts alors que ses billes se plantèrent dans celles du bouclés qui semblaient vouloir lui dire quelque chose ? Ou peut-être qu'il hallucinait mais il jurerait avoir discerné le même ennui dans ce regard. Toujours était-il que s'il était levé aussi tôt, qu'il avait le temps de discuter avec un éclopé, c'était bien qu'il avait du temps à perdre lui aussi.

- J'me fais chier... j'dors pas beaucoup depuis qu'on est arrivés ici. répondit-il d'un ton las avant d'adopter soudainement, un ton excité. Une idée lui était venu en tête la veille. Hé, tu veux t'amuser ? J'ai un truc à faire et si j'me trompe pas, c'est l'jour parfait. Juste deux secondes.

Le bouclé ne sembla pas désapprouvé l'idée bien que l'irish savait pertinemment que ça ne lui plairait peut-être pas une fois devant le fait accompli. En un éclair, il était déjà ressorti du foyer, sourire aux lèvres alors qu'il refermait la poche de son jogpant.
Paisiblement, ils foulèrent les terres humidifiés par la rosée du matin, sans que Finan ne pipe mot, se contentant d'avancer tout sourire vers la maison de Deaglan, qu'il avait crolsé en chemin.

- Allez, à ton tour ma grande.

Ils patientèrent quelques minutes, plantés comme des piquets, l'irlandais faisant le sourd quand aux interrogations du boxeur avant que Freya ne finisse par quitter l'habitation elle aussi. De toute son hypocrisie il lui servit un petit signe de main, qu'elle ne rendit qu'à Jesse parce qu'il se l'était, elle aussi, mis à dos quelques jours auparavant.

- Reste là et tu siffles si quelqu'un arrive d'accord ?

Un dernier coup d'oeil sur les alentours avant de galoper tête baissée vers la porte de la maison principale. Une fois devant le battant de celle-ci, il sortit de sa poche le crochet et l'épingle à cheveux empruntée à Rika lors de ce rapide retour dans la demeure qu'ils occupaient. Ca faisait longtemps qu'il n'avait pas à eu à crocheter une porte, un simple coup de pied ou une balle sur le cadenas empêchant l'entrée étant bien suffisant dans ce nouveau monde alors la tâche s'avérait un tantinet fastidieuse.

- Jesse, hêla-t-il, d'une voix assez puissante pour être entendu par son partenaire, s'il ne l'avait pas lâché là mais trop peu pour que quiconque d'autres ne puisse l'ouïr. Y'a personne ?

Toujours affairé à sa tâche délictuelle, il n'entendit pas les pas du bouclé qui s'approchait et ne se rendit compte que lorsque celui-ci lui tapota sur l'épaule, l'air visiblement dessaprobateur.

- Quoi Jess ? T'as pas envie de savoir qui sont ces gens ?
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyVen 22 Mar 2019 - 23:14

La coach qui était mauvaise ? Le bouclé préféra ne pas relever cette nouvelle pique dirigée contre Reena. Oui, il avait compris que son ami ne la portait pas dans son cœur, mais il lui avait déjà suffisamment fait entendre le fond de son avis à ce sujet pour ne pas relever encore une fois. Autant éviter une engueulade de bon matin et l'Irlandais avait l'air de sérieusement s'ennuyer, en témoignaient ses propres mots. « On est deux » rétorqua le bouclé en souriant doucement. Lui non plus ne dormait pas beaucoup, il peinait à trouver sa place et à sortir de sa tête tout ce qui était arrivé lors de ce jour où ils avaient perdu cet endroit qui était pourtant si prometteur. Oh bien sûr, à peine Jesse était-il arrivé au ranch que les hostilités avec les autres avaient commencé, mais il était malgré tout parvenu à y trouver sa place, à croire en ce lieu et en ce qu'il pourrait leur offrir. Ici les choses étaient bien différentes, il ne pouvait s'empêcher d'avoir l'impression de n'être qu'un invité temporaire.

L'air d'un seul coup égayé de son ami lui fit arquer un sourcil. Est-ce qu'il voulait s'amuser ? À dire vrai, il s'attendait à tout avec Finan, surtout à la moindre connerie, mais il ne pouvait s'empêcher pour autant de laisser la joie soudaine du docker se répercuter sur lui. « J'te suis » répondit-il, un brin amusé et surtout curieux de voir ce que mijotait son cadet. Restait qu'à espérer que ce ne soit rien de trop décalé, parce-que ce ne serait pas étonnant venant de sa part. Mais il s'agissait bien de s'amuser pas vrai ? Ça ne pouvait donc pas être si méchant que cela.

Marchant à ses côté lorsqu'il fut ressorti du foyer, Jess avait glissé les mains dans ses poches, ses lèvres étirées en un sourire qui reflétait celui de l'Irlandais. « Alors, tu vas te décider à me dire de quoi il s'agit ? » demanda-t-il de ce ton calme, à mille lieues de s'imaginer ce que mijotait son camarade. Ce dernier ne prit d'ailleurs pas la peine de répondre, se contentant de sourire encore. Tous deux stoppés devant la grande maison de Deaglan, son esprit n'avait de cesse de réfléchir à mille et une possibilités. Le passage de Freya le tira un instant de ses pensées et, par politesse, il lui adressa un bref signe de la main accompagné d'un sourire. S'il ne la connaissait pas plus que cela il n'avait pour autant rien contre elle et agissait à son égard comme avec tout le monde : arborant le sourire rayonnant et se montrant avenant. Tout pour ne pas risquer de laisser tomber le masque et libérer ses démons intérieurs, bien plus présents depuis les récents événements.

La jeune fille s'éloigna et, le temps que le bouclé reporte son attention sur Finan, ce dernier filait vers la maison. Siffler si quelqu'un arrivait ? « T'es pas sérieux ?! » lança-t-il, peinant à croire que son ami s'apprêtait réellement à entrer par effraction dans le domicile du pseudo-propriétaire des lieux. Si, il était sérieux. Et d'un seul coup, le réceptionniste n'était plus du tout amusé. Certes, se dérider un peu ne lui ferait clairement pas de mal mais... ça ? Ils avaient l'interdiction d'entrer dans cette baraque, ce n'était pas pour rien, et l'ordre était clair, alors autant s'y tenir. Oh bien sûr, une part de lui se demandait ce qu'ils pouvaient bien cacher pour leur en interdire ainsi l'accès, mais l'autre partie, la plus raisonnable, comprenait que Euston voulait éviter que des inconnus évoluent dans son espace privé.

S'apprêtant à rejoindre son ami pour le stopper dans son intention, il n'eut d'autre choix que de rester sur place et arborer son air détendu. Quelqu'un passait près de lui, sûr que s'il faisait demi-tour pour courir vers Finan, il serait grillé et le boxeur préférait éviter à son ami de se faire remonter les bretelles. Il réglerait le problème lui-même et le ferait changer d'avis, dès que la voie serait libre. Le champ à nouveau livre, il entendit son prénom et soupira, ne se donnant pas la peine de répondre. Au lieu de cela, Jesse se dirigea à son tour vers la porte d'entrée, venant donner une tape sur l'épaule de son camarade en lâchant un « arrête ça » sur ce ton de papa Lewis. Un peu plus et il aurait l'impression d'être revenu à la vie d'avant et de devoir sermonner Milow, prendre le rôle du père là où leur géniteur n'en n'était plus qu'une pâle copie. La question de Finan lui arracha cependant un soupir. Bien sûr qu'il avait envie de savoir qui ils étaient, s'ils étaient vraiment aussi digne de confiance qu'ils affirmaient l'être, que Selene l'affirmait. S'en assurer eux-même serait le moyen le plus rapide d'être fixés mais... comme ça ?

Ouvrant la bouche, le blond la referma, portant une main à sa tempe pour la masser, comme si les idées dans son crâne peinaient à s'ordonner. « Magne-toi » répondit-il finalement en se tournant pour jeter un œil à la rue, s'assurant ainsi que personne ne passait par là, surtout pas les deux habitants de la maison. S'immiscer comme ça dans leur baraque, quelle idée de merde. Mais Jess le savait : s'il n'aidait pas Finan, ce dernier se débrouillerait seul, et les risques de se faire prendre seraient encore plus élevés alors autant se mouiller avec lui tout en espérant que personne ne leur tombe dessus.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyMer 27 Mar 2019 - 15:56
Se décider à lui dire de quoi il s'agit ? Bien sûr que non, il ne l'était pas ! Il connaissait Jesse et il se doutait bien de ce qui se passerait si seulement il commettait l'erreur de lui exposer ce qu'il avait en tête. Le bouclé l'arrêterait dans sa démarche, forcément. C'était hors de question ! L'irlandais était de bien trop bonne humeur pour que qui que ce soit, même l'un de ses amis les plus fidèles ne viennent à l'empêcher de comettre son forfait. Quel forfait d'ailleurs ? Lui n'avait pas l'impression de commettre un mal, il faisait juste ce qui lui semblait le plus juste au vu du fait que ses deux petits chérubins et sa belle Erika ne seraient en sécurité que lorsque lui même déciderait que leurs hôtes n'étaient pas louches. Ce n'était pas encore le cas et peut-être que ce ne le serait pas après ça... Il verrait.

Sérieux ? Bien sûr qu'il l'était ! Bordel Jesse avait l'air de n'avoir que ça à faire de lui poser des questions rhétoriques ? En tout cas, si tel était le cas, Finan lui n'avait pas le temps de tergiverser et préféra faire la sourde oreille, laissant le boxeur en plan au milieu de la cour intérieure pour mieux se retrouver seul, devant la porte de la demeure Euston.
Un beau bordel, cette serrure était sacrément résistante... Assez pour que Jesse puisse le rejoindre et faire, comme il s'y était attendu, preuve de bonne foi en voulant empêcher son délit. Là, la réponse de l'irlandais sembla le chambouler, assez pour que ce dernier finisse sa manœuvre et reconnaisse le cliquetis synonyme de la réussite de son crochetage.

- Bah voilà ! S'exclama-t-il triomphant en entrouvrant la porte. C'était pas la peine de gueuler, ricana-t-il en l'invitant à rentrer par le biais d'une révérence surjoué, une génuflexion digne des apôtres pour le grand Jésus-Christ. Ou d'un Don Juan pour une belle dame. Après vous madame.

Ca l'amusait, la mine défaite de Jesse, son ami semblait peu rassuré. Et aussi toujours désapprobateur quand à cette idée farfelu, pourtant, il entra tout de même en sa compagnie à l'intérieur. Signe qu'il était tout aussi curieux, ou tout aussi fou... Ou que comme beaucoup, il savait qu'il fallait mieux garder un oeil sur le seul vestige gaélique existant au sein de ce fort, sa propre personnalité complexe et torturé. Ouais, c'était vraiment très marrant.

- Hé bah, il se fait pas chier le vieux ! Pendant qu'nous on s'tape des maisons toutes pourries !

C'est vrai que l'habitation était bien plus confortable que ceux qu'on leur avait assigné. Quand bien même l'irlandais était logé à meilleure enseigne que les autres, au dortoir, le confort de sa propre demeure paraissait sommaire au vu de celle-ci. D'ailleurs l'idée de tout brûler s'invita quelques secondes dans sa tête. Quelques secondes uniquement. Même pour lui, c'était bien trop fou d'en arriver à de telles extrémités juste par manque de confiance. Et par légère pointe de jalousie.

- La salle à manger ! Ca doit être ça ouais ! On fouille ici en premier, j'ai entendu quelque chose comme quoi ils aiment se réunir ici pour parler de nos sorts. Bande de connards du conseil !

Sa haine était véritable. Elena, Ashley... Ashley, il lui en voulait moins qu'à la première et aux trois autres quand à ce qui lui était arrivé. Cette perte qu'il comprenait. Pourtant, elle ne méritait pas pour autant plus de confiance que la première et les trois autres. Dorénavant, il ne se fierait qu'à lui et à lui seul, la bataille du ranch étant encore trop ancré dans sa tête, il la vivait toujours comme une trahison. Une grande trahison des siens qui avait annihilé toute chance de vengeance.

- Un vieux journal, une montre à gousset, de la merde, de la merde, encore de la merde. Ce tiroir renferme rien d'intéressant.fit-il en refermant le premier et, captant les billes toujours désapprobatrice de aîné. Arrête de me regarder comme ça Jess ! On est dans notre dr... Baisse toi !

Une silhouette s'était dessiné au dehors, à travers les rideaux mi-clos. Rien de bien grave, juste quelqu'un qui passait mais, peut-être avait-il capté leurs présences malvenues à l'intérieur de ces murs. Non, ce n'était peut-être rien, il suffirait juste d'attendre qu'il se soit éloigné et il pourrait recommencer. Ou ils pourraient, si Jesse daignait s'y mettre au lieu de baliser. Ou d'avoir envie de lui coller un pain dans la tronche. C'est vrai qu’assommer, il risquait plus de faire d'autres effractions pour la journée.

- Mec, j'veux pas paraître méchant mais, soit tu m'donnes un coup d'main, soit j'vois pas c'qui t'oblige à rester, à moins qu't'aies aussi envie d'avoir des problèmes ? Moi j'm'en tape.

A lui de voir ce qu'il préférait. P'tet que sa mâchoire allait pas tarder à vibrer si Jesse décidait d'arrêter de sourire et faisait tomber ce masque. Il n'avait jamais pu voir ce qui se cachait réellement derrière lui, juste déceler que ce sourire et cet air avenant, c'était comme les blagues que lui même sortait pour éviter les discussions sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyMer 8 Mai 2019 - 1:44

Par chance -ou pas- l'Irlandais parvint à ouvrir la porte avant que qui que ce soit ne les voient. Le bouclé ne parvenait cependant pas à rester serein, encore moins en sachant qu'il devait entrer à l'intérieur, mais quel autre choix avait-il maintenant qu'il était mouillé dans cette affaire ? Il aurait tout aussi bien pu le laisser là et repartir à dire vrai mais il fallait bien que quelqu'un assure ses arrières. Peut-être aussi qu'il avait envie de réponses également mais il ne cessait de se creuser le crâne en se disant qu'ils auraient pu trouver une autre manière moins... illégale, si tant est que le terme de légalité valait encore quelque chose dans ce monde. Il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel quand le magasinier l'invita à entrer, s'activant pour refermer rapidement la porte derrière lui. Toujours personne dans la rue. Jusqu'à quand auraient-ils ce répit ? Pas assez longtemps selon lui mais il était désormais trop tard pour changer d'avis.

Laissant à son tour ses prunelles sombres voguer dans ce qu'il pouvait voir de la maison, Jesse laissa filer un bref soufflement à peine amusé, justifiant les mots de son ami par un « premier arrivé premier servi » qui était plutôt vrai. Il n'avait jamais eu la folie des grandeur mais ne pouvait pour autant pas nier que cette baraque avait bien plus de gueule que le dortoir dans lequel il passait ses nuits. Même la maison de l'Irlandais était mieux ! Mais le boxeur ne s'en plaindrait pas, le dortoir ou ailleurs, ça ne changerait pas grand chose au fond. Son regard sombre à nouveau perdu autour de lui, avisant la décoration du lieu, il sortit de ses réflexions -si tant était qu'il s'en soit réellement faites- quand Finan reprit. Un bref rire fila entre ses lèvres alors qu'il secouait la tête, prenant la direction de ladite salle à manger. « Sûr qu'ils doivent avoir un dossier bien conséquent sur ton cas » le taquina-t-il en lui adressant un regard amusé malgré l'anxiété qui l'habitait toujours. Ils n'avaient pas le droit d'être ici, et s'ils se faisaient remarquer, il y aurait réellement des dossiers sur eux.

Se baladant dans la pièce, observant plus qu'il ne cherchait, Jesse soupira en entendant les trouvailles de son ami. Sur quoi espérait-il tomber au juste ? Des documents classés top-secrets par le gouvernement ? Une armurerie à faire pâlir une armée entière ? Il ne put s'empêcher une nouvelle fois de poser ses prunelles sur le docker, presque d'un air de dire qu'il se fatiguait pour rien. Levant les yeux au ciel à ses mots, la panique remonta en flèche quand il lui fut intimé de se baisser. Et il le fit rapidement, marmonnant un « super idée, vraiment ! » des plus ironiques. S'il portait en lui une pointe de curiosité, il ne pouvait pour autant s'empêcher de trouver cette idée dangereuse. Ils risquaient gros, très gros. Laisser son ami seul dans ce bordel n'était cependant pas dans les plans et, aux nouveaux mots de ce dernier, il soupira encore une fois. « Y a pas un sous-sol ou un débarras ? S'il planque quelque chose ça doit être là-bas. Même dans sa chambre. » A peine eut-il prononcé ces suggestions qu'il s'en voulu de donner de telles idées à Finan mais après tout il n'avait pas tort : plus ils traînaient et plus les risques seraient grand alors maintenant qu'il s'était engagé autant qu'ils règlent ça vite fait bien fait.

Avisant les alentours pour s'assurer qu'il n'y avait personne, le bouclé se releva, bien décidé à boucler ce plan pas mal foireux à son goût. « Je monte. Si quelqu'un vient tu te tires ok ? » intima-t-il sans pour autant croire que l'Irlandais s'en irait bel et bien si un risque se présentait. Certains le pensaient peut-être con, insolent et absolument pas fréquentable, mais ce n'était pas le cas du réceptionniste et la confiance qu'il lui portait était suffisante pour qu'il le suive sur ce coup là, malgré sa désapprobation. Si problème il y avait, ils seraient à deux dans la merde, ce serait ça ou rien.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  EmptyLun 20 Mai 2019 - 16:54
"Premier arrivé, premier servi". Oui, c'était logique. Pourtant la vision de ce confort ne faisait qu'accroître l'hostilité envers leurs hôtes. Ou tout du moins, ce fait l'arrangeait bien pour pouvoir la cracher à qui voulait bien l'écouter se plaindre et râler.

- Rigole pas trop, ils en sont peut-être capables ces cons là.

Un sourire finit finalement par lui étirer les lèvres en captant l'espièglerie dans le ton avec lequel il lui avait soufflé cette idée. Néanmoins, le boxeur n'était peut-être pas loin de la vérité. Qui savait si le cas "Finan" ne revenait pas à l'ordre du jour quand ces cinq là se réunissaient. Avec une Selene pleine d'arguments pour mettre le sujet "Foutons le dehors ce con" sur le tapis auprès d'Elena et d'Ashley. Si tel était le cas, alors l'irlandais n'avait pas encore réussi à pousser à bout les deux jeunes femmes malgré leurs échanges, toujours tendus depuis la bataille du ranch.

- Quoi ?! J't'ai demandé de surveiller juste, c'est toi qui a décidé d'entrer avec moi ! Rappela l'irlandais, sourcils froncés, son coeur tambourinant encore contre son torse à en faire craquer sa cage thoracique mais malgré tout, il continuait à faire preuve de sang froid. Ca faisait longtemps mais cambrioler il savait le faire. J't'aurais pas choisi comme partenaire pour me faire la maison des Zasciewsky.

La maison de ces cinglés de polonais consanguins... Ah ça il s'en souvenait. Le père était un malade mental comme on en faisait plus. Le type amassait une collection de médaille militaire de plusieurs pays et d'époques différentes. Reginald avait entendu parler qu'il cachait pour 7000 dollars de ces bouts de métaux qui valaient de l'or. Comment se serait senti Jesse sous le feu d'un fusil à pompe tenu par un type tout pâlot sous alcool. Finan se mit à rire à cette pensée.

- J'sais pas... C'est la première fois que je rentre ici hein. La chambre doit être en haut... L'irlandais continuait de détaillait chaque recoin de la pièce, chaque objet posé ici et là lorsque la déclaration du bouclé le poussa à de nouveau relever la tête. Ok, ça marche, l'irlandais lui montra son pouce, bien en avant comme pour lui dire "D'accord, faisons comme ça" mais à entendre le blond soupirait, il avait bien saisi que venant de sa part, ce doigt là voulait dire "Compte la dessus mon pote, comme si j'étais capable d'écouter".

Le new yorkais sortit de la pièce, prêt à chercher la porte menant au sous-sol, si tant était qu'il en ait un. Dans sa visite du reste du rez-de-chaussée, il s'arrêta quelques instants devant une bibliothèque, détaillant les lettres, les titres sur les reliures. Quelques uns de ces bouquins lui parlaient, pour avoir entendu Clive citer les titres ou les auteurs. Les autres beaucoup moins. Pour le peu qu'il lisait avant tout ça, ça avait toujours et surtout été des bandes dessinées. Seulement, sa rémission était longue, ses rapports avec les autres tendus et il prenait maintenant plaisir à lire quelques bouquins pour tuer le temps.

- Ca et ça, je prends mon p'tit m'sieur Euston. J'ai oublié ma carte de bibliothèque mais promis, vous vous en rendrez même pas compte que ça a disparu. J'vous les ramènerai avant.

Deux petits livres en format de poche pour éviter de s'encombrer mais avec ce qu'il venait de voir ici, l'irlandais escomptait bien rendre quelques autres visites à ces deux là et bien profiter de leur bibliothèque. Une fois bien calé à l'intérieur de la poche de son pantalon et après avoir repris ses investigations, quelques instants, la voix de la jeune fille s'éleva de l'extérieur. Merde, elle était déjà de retour ? Ils étaient déjà de retour ? Pas le temps d'y réfléchir, Finan eut à peine le temps de s'engouffrer dans les escaliers et les monter prudemment, à quatre pattes, silencieusement, pour retrouver Jesse à l'étage, posant son doigt sur ses lèvres devant l'air interrogateur de son complice.

- Ils sont là..

Il n'eut pas l'occasion d'en dire plus que déjà, les marches craquaient. Secouant la tête d'un air paniqué en cherchant un endroit où se planquer, l'irlandais jeta son dévolu sur une penderie où il s'engouffra, invitant le boxeur à en faire de même en le saisissant par la manche... Ca avait été moins une...

- Merde... Merde... Espérons qu'il ait juste oublié une connerie...

Dans la pénombre, entre les vêtements cintrés et les paires de chaussures à leurs pieds, l'irlandais peinait à distinguer son ami, néanmoins, il capta le bout de tissu que Jesse tenait entre ses mains. Un morceau de tissu qui lui fila aussitôt un sourire mal placé. J'ai raison, c'est des tarés !

- C'est quoi ça ? Un drapeau sudiste ! J't'avais dit qu'ils étaient louches ! chuchota-t-il avec tout de même, la voix bien plus portante qu'il ne l'aurait voulu. Tu penses qu'ils en ont après Shawna ?

L'ancien docker avait beau chercher et chercher encore, il n'avait rien trouvé en bas. Rien qui ne lui soit utile pour justifier la méfiance ressenti envers les habitants de la maisonnée. Rien que ces derniers n'aient à cacher et il devait s'avouer être déçu plutôt que d'en être rassuré. Jusqu'à distinguer ce que son camarade n'avait pas eu le temps de reposer devant l'empressement dont il avait fait preuve pour qu'ils se cachent tout deux. Et là, ça sentait bon pour qu'il puisse accuser les Euston d'être de sales racistes d'avant guerre de Sécession.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Can you help me ?    Can you help me ?  Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Can you help me ? -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: