The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- You spin me right round, baby right round -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 13:14
Super, ça fera très bien l’affaire. Chuchota la petite brune une fois que le rouquin lui tendit les fruits pour attirer l’animal.

Elle le fit avec précaution et attention, avant de se redresser. Le souffle retenu, comme si une pression folle pesait sur ses épaules. Olivia avait l’impression de vivre une aventure un peu folle actuellement, du genre qu’il ne fallait absolument pas louper. Elle n’avait qu’aperçu vaguement la petite bête, mais le sérieux de Ludwig était apparemment contagieux. Et elle ne sut dire combien de temps elle attendit que quelque chose se passe :

Il approche ? Murmura-t-elle au Norvégien avec les yeux brillants.

Elle n’osa pas se pencher pour vérifier par elle-même. Il n’y eut que l’homme pour finalement prendre les devants, lorsque les bruits de l’écureuil leurs parvinrent comme étant soudainement plus proches. Il mordait à l’hameçon ! Avec un peu de chance, ils parviendraient même à l’attraper. Ce fut en tout cas ce que tenta Ludwig en fondant vers l’avant tout d’un coup ! Olivia sursauta presque sur le moment, écarquillant les yeux de surprise. Et quand il appela après le sac, la brune eut l’impression d’avoir passé une autre dimension !

Oh ! Oui ! Elle le présenta alors vivement à Ludwig, l’ouvrant en grand pour qu’il puisse y fourrer avec précaution la serviette enveloppant l’animal. Elle le tint fermement, laissant l’occasion à l’homme de bien vérifier la position, l’espace, et quand il accepta, elle le referma doucement : C’est bon ? S’inquiéta-t-elle ensuite.

Elle posa une pause soucieuse sur le tissu, essayant d’en sentir le mouvement. Et elle en eut toute l’occasion ! Le petit écureuil lutta dans la serviette qui l’enveloppait, et elle ne tarda pas à relever le regard vers Ludwig :

Retournons au fort ! Qu’il ne s’échappe pas à nouveau, et qu’ils n’aient pas fait tout ça pour rien.

Suivant les pas du rouquin, ils s’avancèrent jusqu’au fort, qui fut rapidement en vue. Ses yeux vairons se fixèrent sur lui un instant : elle avait l’impression d’avoir quelque chose d’un peu fou dans son sac, une sorte de surprise étonnante. Nul doute que beaucoup auraient à y redire, mais elle s’en moquait ! Ce fut une aventure amusante, qui n’avait pas encore de fin :

En arrivant, il nous faut une boite en carton, assez grande pour lui faire un endroit où se reposer. Et un couvercle dessus pour qu’il ne s’en échappe pas. Le temps de trouver une cage pour le garder… Souffla-t-elle. Le temps de sa convalescence, bien sûr ! Précisa-t-elle…

Même si au bout du compte, il était peu probable qu’il reparte après ça… ça semblerait risqué pour lui de retourner à la nature, en tout cas, ça ne se faisait pas comme ça. Et pour peu qu’il s’habitue au confort d’une vie avec les humains, ça serait encore plus difficile de s’en défaire.

On lui laissera la serviette, et je vais lui préparer deux tasses pour qu’il ait à boire et à manger. Fit-elle avec un sourire enthousiaste.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 889
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 18:51
- C'est bon !

Il se remit sur ses jambes, surplombant ainsi Olivia par sa haute silhouette, et lui offrir un sourire victorieux. C'était fou, cette adrénaline qui faisait rosir ses joues et accélerer son souffle. Pour beaucoup, ce qu'ils faisaient là était inutile. Pour lui, et il l'espérait pour elle aussi, ça prenait un sens. Se soucier des petites choses. Le genre de choses que l'on faisait, avant.
Certains auraient pu profiter de la blessure de l'animal pour l'achever et le manger. Fut un temps où la nourriture était rare, Ludwig y aurait pensé aussi. Mais ça n'était pas le cas.

D'une démarche rapide, le duo retourna au fort. Comme deux enfants ayant joué à l'extérieur, ils gardèrent leur 'trouvaille' bien au chaud, sans rien dire à personne.

Il acquiesça les propos d'Olivia alors qu'il lui tenait la porte de l'infirmerie. Un bref coup d'oeil à l'intérieur le rassura. Personne. Les deux amis allaient pouvoir se concentrer sur leur tâche, et espérer ne pas être dérangé.

- Je dois avoir quelques fruits secs, à l'avant de ma besace … proposa-t-il quand elle parla de lui préparer à manger.

La porte fermée derrière eux, Le libraire se rua au niveau des étagères vaguement rangées. Mais la boîte à chaussures à laquelle il pensait ne faisait pas l'affaire. Trop petite pour l'animal qui pourtant ne semblait même pas avoir atteint sa taille adulte.
Il ne perdit pas espoir et continua à fouiller un peu partout pendant qu'Olivia s'assurait que la bête ne bougeait pas.

- Si ma mémoire est bonne … Il me semble que l'écureuil roux peut atteindre une bonne vingtaine de centimètres … Ah ! Voilà, ça fera l'affaire !

Il vida un carton de déménagement, rangé au fond de la grosse armoire du hall de l'infirmerie. Cette grosse couette n'avait pas besoin de rester là-dedans.

- On va lui faire une cabane, lâcha-t-il en ramenant également un long drap qu'il déplia.

Agenouillé devant le carton, il s'affaira à la tâche, faisant un petit creux dans le drap pour laisser l'animal s'y cacher.
La question qui le taraudait était de savoir comment ils pourraient s'y prendre pour le soigner. En avait-il vraiment besoin, finalement ?

- Tu peux l'amener … Pose-le avec la serviette. On va le laisser tranquille le temps qu'il s'habitue un peu.

Il s'installa à même le sol en tailleur et observa les mouvements d'Olivia. Avec attention. Les yeux de Ludwig pétillaient un peu. Ce n'était pas grand-chose, mais c'était déjà beaucoup par rapport à ce qu'il ressentait la veille. Il se sentait un peu plus éveillé. Au moins, il avait l'impression d'avoir un vrai but.



"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 19:11
Dans la chaleur du foyer de l’infirmerie, Olivia posa avec soin le sac sur la table basse. Le temps que Ludwig trouve ce qu’il voulait, ce qu’elle lui avait demander. Une cage à lapin aurait été l’idéal, mais tout n’était pas prêt encore pour l’élevage que comptait en faire Summer. Et pour tout dire, elle se voyait mal demander à quiconque d’investir davantage de temps et d’effort pour le soin d’un petit animal blessé. Tranquille, elle jeta un coup d’œil à l’intérieur : l’écureuil ne gigotait plus, mais sa respiration était clairement affolée, et son œil vif malgré la douleur à sa patte meurtrie.

L’image lui pinça le cœur, et d’un regard en coin, elle invita le rouquin à se presser. Jusqu’à ce qu’il revienne et tente de préparer un lieu pour lui. Lorsqu’il lui demanda de le poser avec la serviette, elle essaya de faire au mieux. Plongeant les mains dans son sac, elle tenta de faire un petit paquet avec la bête à l’intérieur, pour éviter de le tenir et de le blesser encore plus. Elle manqua de se faire croquer les doigts, mais Olivia eut le réflexe de sortir la main avant de la remettre et d’y aller plus franchement. Amenant l’enveloppe dans le carton, elle fit en sorte de poser avec précaution le tout, et libéra l’écureuil.

Il sera bien ? S’inquiéta-t-elle en regardant curieusement par-dessus le bord du carton.

Elle déplia le linge, permettant à l’animal de se faire une idée de son environnement. Et en deux temps trois mouvements, ce dernier se réfugia au plus vite derrière le tas qu’avait pris la serviette pour se cacher de leurs yeux.

Tu disais avoir des fruits secs ? Fit-elle en relevant le nez vers Ludwig.

S’éloignant d’un pas, elle retint alors l’emplacement – même si le libraire lui répéta. L’avant de sa besace : récupérant le tout, elle se saisit également de deux coupelles. Une qu’elle remplit d’eau, l’autre où elle plaça les fruits secs. Ça laissait le temps à l’homme de savoir ce qu’il ferait pour l’écureuil :

Tu as pu voir sa blessure alors ? Demanda-t-elle en revenant. Elle attendit l’accord de l’homme pour venir placer les deux éléments dans le carton, essayant de ne pas perturber l’animal. Ou tu veux demander à Caroline d’y jeter un coup d’œil peut-être ?

Oh bien sûr, le but était de ne pas gâcher de ressources – et le temps en faisait sans doute partie à ses yeux. Mais ça n’était que l’histoire de quelques minutes : ils ne demandaient pas qu’elle opère à cœur ouvert, juste un avis professionnel pour savoir si ça valait le coup, ou si ça n’était que souffrance inutile pour l’écureuil.

Tu as des cicatrisants à lui donner peut-être, s’enquit-elle alors.

Ne pas gâcher les ressources du camp n’impliquait pas que Ludwig n’investisse pas de son propre temps pour son projet.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 889
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 20:30
Le pelage de l'animal était flamboyant, superbe. Il avait fait son poil d'hiver, le bout de sa queue était blanc, et ses oreilles se terminaient en pinceau touffus. C'était une adorable créature, et Ludwig tomba amoureux d'elle. Elle lui rappelait un peu son pays.

- J'espère … Il aura pas froid, déjà.

De nouveau, il désigna sa besace à Olivia, et elle revint bien vite avec deux petites gamelles.

- Il paraît que, même solitaires, les écureuils ont tendance à vite s'habituer au confort que peuvent leur apporter les humains, lança-t-il, un brin rêveur. Ils sont un peu opportunistes sur les bords, mais en même temps … je les comprends.

Il haussa une épaule avant de se pencher par-dessus le carton. Sa main vint ouvrir un peu le drap. La patte semblait ne plus vraiment saigner. Il n'y avait que quelques petites gouttes écarlates qui tâchaient la serviette. C'était bon signe.

- Hm … j'aurais bien aimé pouvoir désinfecter. Mais si les écureuils sont comme beaucoup de mammifères, leur salive peut leur suffire largement.

Son visage se releva vers la petite brune lorsqu'elle mentionna Caroline. Il secoua la tête.

- Oh vaut mieux pas la déranger pour ça …

Même si elle aurait été d'une grande aide. Il ne voulait pas l'embêter. La jeune femme était un peu plus distante depuis que le groupe avait dû emménager ici, ou peut-être simplement depuis leur retour. Elle profitait de Jeff, le plus possible. Et Ludwig la comprenait. Ainsi séparés, elle devait mourir d'inquiétude.

Quand Olivia parla de cicatrisant, il se mordilla la lèvre inférieure, pensif, avant de se remettre sur ses jambes et rejoindre les étagères bien remplies de l'infirmerie. Il n'eut pas besoin de se hisser sur la pointe des pieds pour atteindre la partie qui l'intéressait.

- J'avais pu récupérer de l'huile d'arbre à thé. Caroline l'utilise beaucoup aussi. Je … je sais pas si on arrivera à lui en mettre, mais … au pire on en fera couler sur lui, et on verra bien. Juste quelques gouttes pourraient lui faire du bien.

Il ouvrit la petite fiole en rejoignant son amie et se remit au sol, penché vers le carton. La fiole lui fut confiée, ainsi qu'un gant en plastique.

- Est-ce que tu peux lui en appliquer ? Mets-le gant. Ce serait bête que tu attrape quelque chose en voulant le soigner. Je vais le maintenir.

Il redoutait de blesser d'avantage la petite bête en voulant l'immobiliser, n'avait généralement pas la poigne pour ça, mais il préférait risque de se faire mordre lui plutôt qu'elle. Olivia était déjà adorable d'avoir accepté si naturellement de l'aider …

- Okay … J'y vais. C'est pas grave si tu en mets trop ou si tu ne sais pas trop où est la plaie. Ça ne peut pas lui faire de mal de toute manière.

D'une main, il ouvrit le drap et approcha d'abord lentement l'autre de l'écureuil, qui se mit à donner de la voix pour tenter de repousser l'agresseur. Il émit un petit couinement étouffé quand il se retrouva plaqué au sol. Une main le maintenait à la nuque et derrière les pattes avant, l'autre au niveau de l'arrière-train, histoire de juste laisser la patte blessée à porté d'Olivia.

Une vive douleur irradia le pouce du libraire, qui eut un petit sursaut mais serra les dents. C'est que ça faisait mal malgré la taille ! Il faillit la lâcher, encouragé par les couinements qui lui faisaient mal au cœur.

- T'as fini ? Je crois qu'il est en train de transformer mon pouce en steak hâché.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 20:46
Alors s’il s’y habitue, il faudra lui trouver un nom et un endroit où vivre durablement, souffla-t-elle en relevant un regard rieur vers Ludwig.

Il semblait s’y connaitre d’avantage qu’elle en petit mammifère visiblement ! Et c’était tant mieux, surtout qu’il fallait s’occuper de lui. Pour peu que l’animal s’accommode un peu trop du confort du lieu, le norvégien aurait un compagnon tout trouvé avec lequel partager son quotidien. Nul doute que ça lui ferait du bien ! Se concentrer sur autre chose, même d’aussi minuscule, qu’un animal de compagnie, avait tendance à remonter le moral, ou tout du moins détourner le quotidien des ennuis qu’il amenait. Ou plus simple, contrecarrer les sentiments de solitude étouffants.

S’avançant vers Ludwig, la brune récupéra ses gants et les enfila. Pas assez rapidement, puisque le roux maintenait déjà l’animal pendant qu’elle peinait à dévisser le bouchon du petit flacon d’huile. Quand elle y parvint, Olivia fit au mieux :

Je fais vite… Assura-t-elle en se penchant. Mais emmêlée avec la stature haute de Ludwig, elle ne sut trop où se placer, où passer son bras, quoi faire et comment. Déjà que les grandes mains de l’homme lui cachait un peu la vue, et qu’elle n’était pas exactement excellente pour cette dernière, c’était compliqué : Je vois rien du tout… Souffla-t-elle pour s’excuser.

Surtout que les petits glapissements de l’animal lui fendaient le cœur. Et la remarque de Ludwig ne l’aida pas du tout à se détendre et à faire au mieux :

Bon, tant pis. Fit Olivia, plus pour elle-même. Elle bouscula un peu l’homme pour se glisser dans le seul espace visible possible – un peu trop proche de lui peut-être – elle fut presque sur le point de lui mettre un coup de tête s’il n’eut pas le bon réflexe de se redresser au bon moment, et elle en profita pour faire couler quelques goutes sur la patte sortie où elle vit la plaie qu’elle recherchait – enfin ! Je pense que c’est bon !

Elle se dégagea, permettant par la même à Ludwig de relâcher l’écureuil qui s’agitait désormais pour retrouver sa cachette. Ils avaient fait au mieux pour l’instant, il serait compliqué d’agir plus. Le temps ferait probablement le reste, il faudrait juste veiller sur lui :

Tu vas bien ? S’inquiéta la petite brune alors que le rouquin regardait l’état de son pouce. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour en faire autant, même si sur le coup, elle ne vit pas grand-chose. Besoin d’un pansement, ou… De ton huile magique ?

Lui montrant le flacon d’huile, elle fut sur le point de lui tendre. Même si le plus simple aurait été de lui donner un mouchoir en papier plutôt ! Ce qu’elle fit. Pour qu’il puisse entourer son doigt avec, et se voir de lui-même ce qu’il en était…



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 889
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 21:18
Il avait levé le menton pour lui laisser un peu plus de place. Galvanisé par cette même pointe d'adrénaline, il ne se sentit même pas gêné par cette proximité. Il s'agissait seulement de lui et elle qui cherchaient à soigner un animal, rien de plus. D'un point de vu extérieur cependant, la scène devait être relativement amusante.

Ses yeux se fermèrent fort en sentant les petites dents aiguisées de l'écureuil toujours grignoter son pouce. La douleur était stupéfiante, il en avait presque les larmes aux yeux et il en avait le souffle coupé.
Malgré cela, il tient bon et laissa à Olivia le temps qu'il lui fallait.

À l'exclamation finale de la jeune femme, Ludwig relâcha aussitôt l'écureuil, vidant par la même occasion l'air de ses propres poumons. Il se releva et focalisa son attention sur son pouce, oubliant presque l'animal.

- Ca va …
souffla-t-il en oscultant son pouce.

Le sang coulait le long de son avant-bras. Ce n'était pas évident de voir grand-chose.
Un petit rire lui échappa.

- Je vais déjà arrêter le saignement je pense.

Il la remercia d'un sourire et pressa fort la plaie à l'aide du mouchoir.

- Quelle aventure, pas vrai ? S'enquit-il alors qu'il rejoignait la réserve.

Le mouchoir fut changé par un torchon, plus efficace. Le problème avec le papier était que des morceaux pouvaient rester coller à la plaie.

- Et toi, ça va ?

Son regard glissa sur les mains graciles de son amie, avant de rejoindre ce fameux canapé où ils avaient passé la nuit. Pour un peu, et il ne s'expliquait pas ce sentiment, mais il avait presque l'impression de se sentir chez lui ici.
Il se laissa tomber dans un soupir et souleva avec précaution le tissu, avant de presser de nouveau la plaie.

- Le soucis avec les blessures aux extrémités, c'est que ça saigne beaucoup, fit-il remarquer dans un sourire d'excuse.

Il était presque au point de s'excuser de s'être blessé.

- On va surveiller, on verra bien. Pour l'écureuil je veux dire. Il va prendre doucement ses marques. Déjà … l'appel du ventre le fera sortir bien vite de son trou.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 752
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 EmptyMar 25 Déc 2018 - 21:33
Mon pouce va très bien oui, blagua-t-elle sans savoir si c’était vraiment de bon ton de le faire.

Après tout, c’était lui qui saignait. Et elle ne pouvait s’empêcher de s’en vouloir : si elle avait pris moins de temps pour appliquer l’huile, ils n’en seraient pas là. La faute à ses yeux en mousse, visiblement. Un soupir lui échappa, elle croisa les bras dans sa poitrine à défaut d’enfoncer ses mains dans ses poches. C’était à croire qu’elle ne savait pas quoi en faire, comme gênée à l’idée de ne pas avoir été aussi efficace que voulu. Il fallait dire aussi que ça n’était pas dans ses habitudes : Olivia gérait très bien la pression et les instants où le temps pressait d’ordinaire ! Or, là, ça n’avait pas été autant le cas qu’espérait.

Oui, m’en parle pas, j’en ai souvent fait les frais. Elle se dandina sur ses appuis, restant près du carton avant de jeter un coup d’œil par-dessus pour essayer d’y voir du mouvement. Mieux valait laisser l’écureuil tranquille et se concentrer sur Ludwig.

Lui qui ne manqua pas de retourner sur le canapé pour s’y asseoir. Le fait que le torchon s’imbibe de rouge ne l’enthousiasma pas. Ça n’était pas énorme, mais sur du tissus blanc, l’hémoglobine ressortait toujours bien plus, étrangement.

Tu es sûr que… Je peux aller chercher Lisandro ou Caroline, ou même Quinn ! Ils seront là pour toi si on leur demande, fit-elle en désignant l’extérieur d’un signe de la tête.

Le déplacement ne lui coûtait rien du tout, et c’était probablement plus sûr. Quoi qu’avec le recul, elle s’interrogeait : s’il n’avait pas grand-chose, elle ferait perdre du temps à quelqu’un. Sauf que si au contraire c’était plus profond qu’elle ne l’imaginait, Ludwig pourrait avoir besoin de points, en plus de donner des explications sur le pourquoi du comment. Elle retirait ses gants, du coup, et les fourra dans la poche de son manteau avant d’essayer de détourner le sujet, avec légèreté :

Les rongeurs vivent la nuit il parait, il risque de faire du bruit dans le dortoir si tu le ramènes. Tout le monde avait eu des cours au collège, surtout à propos du cycle de vie de certains animaux ! Les écureuils en faisaient partie, même si ses cours remontaient à quelques années : J’empêcherais les autres d’en faire un ragoût si tu le ramènes avec nous, promit-elle avec une pointe d’humour.

En se doutant que ça pourrait peut-être perturber un peu le libraire.

Toi, ça risque de te tenir occupé quelques temps d’ailleurs, c’est une bonne chose, fit-elle. Enfin… Ne te met pas en tête de sauver tous les animaux de la forêt s’il te plait… Je ne suis pas sûre de te suivre si tu retrouves un ours blessé dehors…



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: You spin me right round, baby right round    You spin me right round, baby right round  - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- You spin me right round, baby right round -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» 5eme ROUND
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Lanterne elfique
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Robbie vs Lima [2nd round]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: