The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- /!\ Dare you to find me -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2018 - 12:08
Alerte, alerte. La brunette paniquait, immobile, figée. Lily avait froid et Lily avait peur, c’était le bordel intégral, le blackout dans son crâne, la furie dans ses veines. Du regard, elle cherchait une solution en dévisageant Julian, lui il saurait, lui il savait survivre, autrement qu’en fuyant, autrement qu’en se cachant. C’est juste une fuite en avant de plus Lily, ça va aller. Qu’est-ce qui allait aller au juste ? Saute. Quoi ? Quoi ? « Q-quoi ? » Comme une poupée de chiffon, la gamine s’était laissée entrainer vers la balustrade, mais quand ses iris clairs se posèrent sur la surface sombre en contrebas, son cœur loupa un battement. Non, non, non, elle pouvait pas sauter là, en-dessous, l’eau serait glacée, ils allaient mourir de froid. Mais là Lily, vous allez mourir écrasés, ou dévorés, ou pire ?

Les doigts du brun à sa nuque la forcèrent à relever son regard vers lui, déglutissant un instant, quelques larmes roulant toujours sur ses pommettes rosies par le froid. Elle savait pas quoi faire, elle savait pas ce qui était le pire, Julian lui promettait que ça irait, si elle lâchait pas sa main et elle voulait le croire, mais c’était dur, elle était mal, très mal. Trop mal. Lily déglutit, inspirant longuement en venant saisir les doigts du brun pour se hisser à son tour par-dessus la balustrade alors que derrière eux, le bruit du moteur se rapprochait. « Tu lâches pas. » souffla-t-elle en croisant son regard une dernière fois, une dernière fois avant le grand saut, le grand plongeon vers un truc qu’elle savait mortel.

Comme si ça pourrait changer quelque chose, Lily ferma les yeux avant d’avancer dans le vide alors que les voix des tarés se faisaient entendre derrière eux. Lâche pas sa main. Ses doigts étaient rivés à ceux de Julian, la chute était lente, effrayante, trop rapide en même temps pour lui laisser le temps de se préparer. L’eau glacée mordit sa peau, cinglant chaque centimètre de son épiderme en s’immisçant dans chaque fibre de ses vêtements. Elle avait froid, elle en avait mal, elle avait peur. Quelques secondes sous l’eau, Lily émergea, ses mèches brunes collées sur le visage avant de se sentir happée sous la surface à nouveau sans avoir le temps de prendre ce souffle.

Il faisait froid, elle avait peur. C’était sombre là-dessous, pire que sombre, et en un instant, elle sentit ce poids lui presser la poitrine. Lily commença à manquer d’air, elle essaya de chercher sa main, mais elle avait juste l’impression qu’il était plus là, que le vide s’agrippait à ses doigts transis de froid. Lily … Lily accroche-toi. La voix dans son crâne se fit de plus en plus faible, étouffée, lointaine, tellement lointaine. Le froid l’enveloppait complètement, comme une couverture pas rassurante du tout, son esprit s’enfonça un peu plus. C’était la fin, là, comme ça ? Elle était même plus capable de pleurer, elle aurait pleuré quoi de toute manière, des flocons de neige ? Blackout total, plus personne qui répondait, ni dans sa tête, ni ailleurs. Plus aucun son, plus aucune lumière, juste la sensation que toutes les images des meilleurs et des pires moments de sa vie s’imprimaient derrière ses paupières sans qu’elle puisse les voir. Lily … Lily ! Lil …



   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2018 - 13:52
Dare you to find me


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il allait pas lâcher sa main, et fallait surtout pas qu'il la lâche. Le courant en bas était pas très vif, cependant avec le manque d'énergie, l'angoisse et le reste, fallait pas risquer le pire si, par chance, ils survivaient. Lily réagit enfin. Malgré les larmes, malgré la peur qu'il sentait vibrer jusqu'au bout de ses doigts greffés aux siens, elle enjamba le garde corps alors que la bagnole se rapprochait. Dernier coup d’œil, dernière fois qu'il entendait leurs timbres nasillards, dernière fois qu'il vit rapidement briller le canon de leurs fusils avant de se jeter en avant en emportant la jeune fille. Prise de souffle, une bonne gorgée et là, l'eau glacée l'engloutit en lui cinglant épiderme, muscles et os. Gelée, c'était pire que ça, une douche Écossaise improvisée mais nécessaire. Et Julian remonta pas en surface, parce que là haut c'était sûr, et ça le fut plus encore dès qu'il entendit – sourdement – les détonations et vit les sillons des douilles dans la flotte. Sa main encore dans la sienne, il l'attira sous le pont, tentant de la maintenir, qu'elle panique pas... Ça tirait encore, ça cessait pas et l'impression de manquer d'air, d'avoir besoin d'oxygène, lui compressait le thorax de plus en plus avant que la panique le tienne davantage quand ses doigts glissèrent. Il voyait pas grand chose dans le fond, la lumière du ciel perçait pas assez la surface. Son corps s'engourdissait très vite, s'il bougeait pas il ….... Lily !

Dans la brume liquide, à n'entendre que les échos brusques de son cœur, Julian trouva enfin son bras et la ramena vers lui. Elle avait les yeux fermés, elle réagissait plus, trop lourde, trop… Une nuée de bulles quitta ses lèvres. Ça se faisait dans les films à la con ça, peut-être que ça fonctionnerait à défaut de rien faire et de se laisser emporter plus loin, sans lutter parce qu'il voulait pas qu'elle meurt, contre le courant qui les repoussait. Loin du pont, loin du musée, loin des débiles. Ses lèvres sur les siennes, il tenta de lui filer de l'air, mais ça marchait pas. L'angoisse, la panique lui rongeaient les veines, le ventre, et en butant le dos contre quelques roches, il tira son bras vers lui en la ramenant vers la surface. Déjà sa main soutenait sa gorge alors qu'il reprenait d'oxygène. Une inspiration sifflante, urgente, douloureuse tant l'air, qui inondait sa trachée et gonflait ses poumons éprouvés, était frais, plus frais encore contre sa peau qui se grainait et faisait déjà s'entrechoquer ses dents. Le pont était plus loin qu'il avait cru mais y avait plus le van....

- Okay, ça va aller, c'est bon. Parvint-il à lâcher entre deux grelottements. Après quelques brasses difficiles, Julian eut pieds et ancra les ongles à la terre boueuse pour la hisser au mieux. Leurs fringues pesaient des tonnes, les armes à feu étaient inutilisables pour l'instant. Mais le pire là, dans ses gestes précipités pour virer les fusils et les balancer sur la terre ferme, c'était elle. Lily rouvrait pas les yeux. Plusieurs fois Foster déglutit en lâchant, malgré lui, des bruissements de gorge témoignant de l'angoisse qui lui secouait les os. Ses mains agrippèrent la bouillasse, l'herbe et enfin il put se traîner vers elle en quittant la flotte. La brise, même légère lui soulevait presque l'épiderme, l'impression que sa peau se décollait de ses chairs le fit vibrer plus encore avant de se pencher vers elle. Lily ? …... Lily allez ouvres les yeux.

Elle réagissait pas, ou plus ou …. Foster fixa sa poitrine. Aucun mouvement, pas un seul, rien. Nada, rien de rien. Ses mains tremblaient mais pas que de froid, pas que parce qu'il était frigorifié, juste parce qu'il avait peur et qu'il voyait se redessiner, là, devant son regard clair et humide, le même tableau vécu avec Zed. D'un geste maladroit l'étudiant essuya rapidement ses doigts contre son jeans trempé puis les glissa à sa gorge avant de déglutir en n'y sentant rien. Pas de pulsations, pas de battements même faiblards. Juste rien, plus rien.

- Non, non non non ! …... Lily m'fais pas ça, please, c'est fini, sont plus là, rouvres les yeux allez ! Il avait jamais fait de bouche à bouche, jamais fait de massage cardiaque mais là, il la voyait mourir, elle lui filait entre les doigts et c'était juste … Pas supportable. Joignant les deux paumes après lui avoir incliné la tête et ouvert la bouche, il pressa plusieurs fois au centre de son buste. T'as pas l'droit, t'as dit qu'tu resterais avec moi, t'as pas l'droit ! Paniqué, le jeune homme jongla entre ce massage de fortune et ses lèvres contre les siennes. Des secondes ? Des minutes ? Il en savait rien mais ça lui semblait long trop, trop long trop... C'était trop tard là ? Elle ….. Les larmes inondèrent ses yeux, elle était pâle et il pouvait rien faire, ses doigts filèrent à ses épaules pour la secouer un peu avant qu'il perde lui même pied, et que les sanglots lui nouent la gorge. C'était comme Zed, pareil, c'était sa faute. A cause de lui. J'suis désolé …...... j'voulais pas, j'voulais pas Dimples ...

Son front heurta le creux de sa gorge. Il avait pas pleuré depuis des mois mais là, c'était pire que perdre son père qu'il aimait sans l'aimer, pire que perdre le type qu'il avait vu comme un vrai père, pire qu'imaginer sa mère dévorée par les nerds. Son cœur paraissait saigner, sa poitrine s'ouvrir en deux. Ça faisait mal même si c'était peut-être que le froid qui le grignotait comme les charognards bouffaient de la chair humaine. Elle partait, elle était même peut-être partie plus tôt et là fallait qu'il réagisse, pas qu'il la laisse changer. Mais il pouvait pas ... il pouvait pas.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2018 - 16:11
C’était bizarre cette sensation, cette impression que son corps était broyé sous une chape de béton, que ses poumons étaient écrasés dans un étui de plomb qui l’empêchait de respirer. C’était bizarre, parce qu’en même temps, Lily avait l’impression d’être légère comme une plume, hors d’elle presque. Elle s’attendait à voir une lumière au bout d’un tunnel, c’était comme ça non, quand on mourrait ? Pourtant y’avait ni tunnel ni lumière, juste les ténèbres, quelques visages qu’elle devinait par leurs formes familières, de la même teinte que ce décor sinistre. Elle avait peur, la petite voix était plus là. Lily voulait crier mais ici tous les sons étaient étouffés, comme elle, pris au piège, coincés dans sa gorge.

Une étincelle, c’était tout ce qu’il fallait. Une minuscule lumière, un son perdu dans le silence assourdissant de cet endroit, entre la conscience et l’inconscience. Lily. C’était sa propre voix, cette petite voix dans son crâne, faiblarde comme jamais. Lily. C’était sa voix, sa voix à lui, celle de Julian. Il était pas là pourtant, alors pourquoi elle l’entendait ? Pourquoi elle avait encore plus mal ? Pourquoi elle avait si froid ? Il lui sembla que les murs de son inconscient tremblèrent, c’était pas un tremblement de terre pourtant. J’suis désolé. Lily, faut que tu te réveilles, t’as assez joué les princesses là … allez … On a pas envie d’y rester hein ? Non, elle avait pas envie d’y rester.

Sa voix encore, entrecoupée de sanglots. Ça lui faisait mal de l’entendre comme ça. Julian ? Ah non, elle parlait encore dans sa tête là, y’avait aucun son, aucun geste. Mollement, sa main se releva pour se poser dans son dos, inconsciemment presque, parce qu’elle planait toujours entre deux mondes, deux états. Et quand elle tenta de parler, Lily la sentit cette douleur, cette brûlure glacée, cette même sensation de poids sur sa poitrine. Ca brûlait, ça faisait un mal de chien, et ce fut pire en quelques secondes dès qu’elle rouvrit les yeux. Toute l’eau ingurgitée dans sa veine tentative de respirer sous la surface lui brûla la gorge alors qu’elle se redressait à peine en toussant.

Haletante, frigorifiée, la gamine se mit à trembler de tout son être, la lumière l’éblouissait, chaque son la rendait sourde. « J-Jul… » souffla-t-elle faiblement en le cherchant du regard pour finalement croiser son visage. Elle en éclata en sanglots, malgré le sourire qui étira ses traits, tentant d’enrouler ses bras autour de lui. « Je … Je suis … là. » Elle était là ouais, il était là aussi, ils étaient là. « Je suis là … » Lily sanglotait, elle avait mal, elle avait froid, si froid, mais elle était vivante finalement. Un frisson la secoua. Tu vas pas le rester longtemps si tu restes là, et lui non plus ! Sa conscience retrouvait un peu de tonus, mais c’était loin d’être le cas de la brunette qui toussa encore un peu.

« Je suis là. » Elle le répéta encore, encore, pour s’en convaincre, pour le convaincre lui. Bon sang, elle était pas morte, et ça, Lily en revenait pas. C’était une victoire, malgré ses dents qui s’entrechoquaient et ses membres qui tremblaient. « Froid … J’ai froid. » Et Julian devait avoir froid aussi. Julian. Elle voulait juste rester dans ses bras, lui demander pardon d’être aussi nulle, d’avoir failli mourir, d’avoir failli pas le revoir, d’être partie, de l’avoir repoussé, de lui avoir demandé de rester alors qu’il avait sans doute mieux à faire de sa survie que veiller sur elle. A nouveau Lily se mit à pleurer, elle les contrôlait pas ces larmes, ni les larmes, ni les tremblements, rien du tout. Son corps était qu’un amas de douleurs, de peurs, de frissons. Pourtant, elle était vivante et avec lui, c’était le plus important.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2018 - 17:23
Dare you to find me


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Il osait même plus la toucher. Lily était froide, trop froide. C'était peut-être pas que la flotte qui avait rincé ses cheveux, ses vêtements, c'était la mort là. L'étudiant pleurait comme un foutu gosse, comme quand Zed était mort. Il savait, il avait conscience qu'elle allait se réveiller et qu'elle serait quand même plus là. C'était sa faute, elle lui avait demandé s'il avait été suivi, il avait dit non parce qu'il était sûr de son coup, puis que Yulia les avait démonté les débiles. Mais finalement si, peu importait quand, ils l'avaient suivi. Lily avait rien à voir avec ça, c'était pas sa faute à elle s'il était tombé sur des gens trop tarés pour avoir encore une conscience, ou des émotions propres aux êtres humains, mais elle venait d'en payer les conséquences. Comme Zed, parce que t'étais trop têtu pour aller sur le toit. Ouais, comme le vieux. Comme le vieux qu'elle allait finalement pouvoir rencontrer si y avait bien autre chose après cette saloperie de vie trop dure, trop noire pour elle.

- J'suis ….. désolé..... telle-ment …. Lily. Le froid glissait sur les fibres qui ne faisaient plus qu'un avec sa peau, lui tétanisant les membres. Déjà ses doigts tordaient le tissu trempé qui couvrait son ventre. Faible chaleur, trop peu réconfortante, due à la pression qui poussait l'eau à couler sur sa peau trop pale. Tu peux pas la laisser comme ça, Julian ! Mollement il redressa la tête. Il avait rien pour lui éviter de changer, il pouvait pas le faire avec le piolet ou une pierre, il voulait pas lui faire de mal même si …. Elle aurait jamais plus mal maintenant. C'était pas possible, tant pis... tant pis si elle changeait elle avait qu'à le mordre finalement parce que là, il pouvait plus se relever, il pouvait pas la laisser et il voulait plus continuer sans elle. Sorry, j'veux pas...... te laisser, mais j'peux pas... t'ai-der.

Il embrassa son front et trembla encore, sans vraiment sentir la faible pression contre son dos que lorsque ses paupières vibrèrent et qu'il en ferma les yeux. Déjà ? Sûrement ouais, il avait même pas combien de temps fallait pour muter ou... mais tant pis. Tant pis. Elle cracha l'eau entre ses lèvres, il la vit même pas rouvrir les yeux mais quand elle parla, qu'elle râla pas comme un nerd, le jeune homme rouvrit les paupières pour croiser ses yeux clairs. Elle avait froid, elle tremblait, ses joues étaient pas roses mais elle vivait, elle respirait.

- Ils parlent pas... Çça parle pas ….. Il redescendait, les nerfs retombaient et un rictus fila ses lèvres avant de se sentir blotti contre elle à en arrondir les billes très grand. Super grand. Surpris, rassuré. Un autre rictus larmoyant lui échappa et enfin il la serra dans ses bras. Lily …... Tu m'as fffait... peur.

Elle était là, elle lui répétait sans le lâcher et son cœur battait de nouveau plus vite mais pas d'une sale manière. Elle avait froid, elle lui disait en claquant des dents. Lui aussi il était gelé mais il avait rien pour l'aider, trempé jusqu'aux os, les poumons brûlant et l'impression que son cœur allait sortir de sa poitrine tant il pulsait fort, mais le sien répondait, il le sentait contre lui, sous ses mains qu'il ramena à sa nuque en lui souriant, en dégageant les perles et la flotte qui glissaient sur ses joues.

- O-on …. va pas rester i-ci. Il en rit de bégayer comme ça, c'était drôle mais pas vraiment, juste pour qu'elle sourit et qu'elle pleure plus. Le froid lui dévorait tant l'épiderme qu'il peinait à se faire comprendre sans vibrer comme un vieux qu'avait Parkinson. Doucement, Jul l'aida à se relever, la maintenant une seconde avant de poser ses lèvres, trop frémissantes, trop vibrantes, lui même grelottant et transit de froid, contre les sienne encore un peu bleues avant de sourire. Fff- faut marcher.... ça va l.... l'faire, hein ? Ouais, ça allait le faire, y avait des maisons plus loin, ils trouveraient bien de vieux fringues, ou de quoi se réchauffer un minimum. D'instinct et sans cesser de claquer des dents, Julian passa la langue au cœur de sa bouche puis jeta un coup d’œil au pont. Y avait plus personne, fallait en profiter parce qu'ils savaient pas combien ils étaient avec la vieille et Doug. Flinch était mort, il l'avait tué et ça, même s'il s'était défendu et l'avait défendu elle, ça valait des représailles, pas vrai ? Allez, avance petit ! Son jeans pesait une tonne, ses boots autant, malgré tout et sans lâcher la main dans laquelle il logea la sienne, Julian agrippa les sangles des deux fusils et lui laissa le piolet puis le CZ tout aussi inutile que le winchester pour quelques bonnes heures. Ççç ….... ça va aller oo-ou …. pas ?

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2018 - 21:07
Elle était pas morte, elle respirait encore, elle avait mal, très mal, partout, mais c’était bon signe. Tant qu’on souffrait, c’est qu’on était vivant. La petite voix dans son crâne avait la forme d’un sourire, pareil à celui de sa mère. Lily était là, vivante, elle essayait de lui dire à lui, parce que là, Julian il allait pas bien. Et dans sa semi-conscience, la gamine le ressentait bien. Tout était tout bruyant autour d’elle, mais Lily était contente d’avoir mal partout, d’avoir trop de sons dans la tête et trop de lumière dans les yeux, et surtout elle était heureuse qu’il soit là. Il t’a pas laissée. Non, Julian était là, encore là, avec elle, et l’entendre lui parler, entendre ce soulagement dans sa voix, les restes de sanglots, ça fit bondir son cœur dans sa poitrine. « Désolée … » souffla-t-elle, à bout de forces.

Son sourire en appela un sur le visage blafard de la jeune-fille. Pas rester ici. Les informations parvenaient encore de façon erratique dans son cerveau, elle entendait tout, voyait tout mais le traitement de l’information prenait un peu de temps, juste un peu de temps. C’était sans doute normal, elle avait perdu connaissance quelques instants, quelques minutes ? Elle en savait rien, et puis Lily l’avait senti ce manque d’oxygène, ça laissait forcément un peu de traces sur son organisme. Mais ça irait. Ça ira, Lily. « T’es là. » souffla-t-elle avec un sourire, peinant à ramener sa main à ses traits.

Tout aussi difficilement, la brunette se releva, la tête qui tournait légèrement. Julian était là, et heureusement parce que sans lui elle aurait pas été capable de tenir debout, de reprendre ses esprits. Fallait bouger, rapidement, s’éloigner du pont, s’éloigner d’eux. Le souvenir de ces gens lui arracha un frisson, noyé parmi tant d’autres, tout comme ces souvenirs effrayants. Tout un tas de sensations et d’images qu’elle voulait oublier et que le brun effaça d’un baiser, fébrile mais rassurant. « O-oui. » La voix chevrotante, Lily hocha la tête, elle était prête, il fallait partir, trouver un abri pour pas crever de froid ici.

Tremblant toujours comme une feuille, la gamine récupéra les armes que Julian lui tendit avant de hocher la tête. Incapable de parler sans claquer des dents. Laissant le brun lancer la marche, Lily le suivit comme son ombre, restant près de lui, autant pour se rassurer que pour se raccrocher, pour pas le perdre, pour pas qu’il la perde. Son jean était gelé contre sa peau, ses boots pesaient trop lourd, ses mains qu’elle ramena contre ses bras pour les frictionner servaient à rien d’autre qu’à faire ruisseler un peu plus l’eau dans les fibres de son pull. Elle avait l’impression de courir un marathon, d’approcher de la ligne d’arrivée tant elle se sentait épuisé, pourtant ils s’étaient à peine éloignés du pont, le bruit du cours d’eau filait toujours à ses oreilles, ou alors c’était la noyade qui lui restait ancré dans l’esprit. Un râle sur sa droite la força à se décaler, par crainte, son pied se prenant dans une souche d’arbre. Lily tomba sur ses genoux, grimaçant en se raccrochant comme elle pouvait au brun avant de presser le pas pour mettre un maximum de distance entre elle et ce monstre.

« Il … d’autres. » Entre chaque mot, ses dents s’entrechoquaient. Chaque inspiration était douloureuse, la tête lui tournait encore. Pourtant elle les entendait, les râles un peu partout, dans cet espèce de bois. Puis son regard clair accrocha la forme d’un toit, ou ce qui y ressemblait. Tirant faiblement la manche de Julian pour attirer son attention, la brunette reprit. « Julian … Là-bas. » De son index elle pointa mollement la direction de ce toit, sans doute un genre de chalet ? Même une cabane ferait l’affaire, tant qu’ils trouvaient de quoi se changer, de quoi se réchauffer, de quoi manger, de quoi boire. De quoi pas mourir de froid ça serait déjà super là. Ouais, de quoi pas mourir de froid.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyMer 19 Déc 2018 - 22:13
Dare you to find me


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Elle allait geler sur place s'ils marchaient pas, s'ils restaient là. C'était beaucoup lui demander, surtout après avoir cru qu'elle mourrait, qu'elle était morte et que c'était sa faute. Mais outre le soulagement de la voir là, de la sentir, de sourire entre deux claquements de dents aux mains qu'elle remontait piteusement sur ses joues, Julian savait que ce qu'elle venait de vivre c'était juste à cause de lui. Vibrant de tout son être, il inspira plus doucement mais la vapeur d'eau qui filait ses lèvres, sur lesquelles il passa la langue, c'était pas vraiment bon signe. Quant elle fut prête, il avança. Ses semelles collaient à la boue, ça couinait à chaque pas, autant que son jeans paraissait se rigidifier, même carrément geler, contre ses tiges. Encore près de la berge, pour pas s'enfoncer trop loin dans les bois qui longeait la rive, Julian resta alerte aux râles, aux sons alentours, jusqu'à se tourner rapidement vers elle en la sentant ne plus suivre. La pression contre son bras le poussa à redresser ce dernier pour la ramener vers lui et à darder le regard contre le premier nerd qui tentait de suivre.

- V-viens. Même dans cet état ils pouvaient le distancer, mieux valait les esquiver là, parce que si plus tôt il sentait quasiment plus ses veines, tant elles étaient chaudes, là l'étudiant avait plutôt l'impression que le moindre mouvement brusque allait lui froisser un muscle ou, pire mais pas vraiment possible, lui arracher un membre. Sont plus lents …. même encore …. là.

Ils avaient pas de quoi se défendre sauf le piolet en plus, et l'énergie s'amenuisant, ça couplé aux tremblements, c'était pas garantie que même le plus décharné des vautours se ferait démonté facilement. A chaque inspiration il voyait la vapeur blanche voguer devant son regard, sentait son t.shirt s'alourdir un peu plus. Marcher ici c'était comme s'acharner dans le sable, avec un équipement de malade sur le dos. T'as plus de sac, plus rien Julian. Ouais, ça il savait mais le plus important là, irremplaçable, il serrait sa main sans plus la lâcher jusqu'à redresser les cils vers l'endroit qu'elle lui pointait. Okay... Cabane, enfin il pensa à un truc de garde chasse ou du genre mais au plus il s'en approcha, sans la lâcher, au plus Julian revit son jugement à propos des lieux. Un chalet de vacances, un truc qui ressemblait aux endroits luxueux dans lequel son paternel avait ses habitudes quand il devait se taper un séminaire ou d'autres conneries qui l'obligeait à abandonner sa mère. Et quelques souvenirs lui revinrent là.

Les premiers jours, les premiers mois même, Julian avait survécu dans un truc du même genre après avoir fui les charognards. Il se souvenait de Ryan, se souvenait du bordel et de la fusillade qui l'avait poussé à tous les abandonner et à errer seul. Julian déglutit, figé une seconde, à grelotter de tout son être, mais la pression de sa main dans la sienne le força à avancer directement vers l'entrée. Le bardage avait vieilli, couvert de lichen et de mousse, et sur la porte le lierre qui proliférait le rassurait un peu. Si y avait pas eu ça, alors il serait sûrement pas rentré. Les végétaux qui rongeaient les battants, ça voulait dire que rien de vivant n'avait tenté sa chance dans le coin, mais pas forcément que c'était safe pour autant.

- Att.... attends. A nouveau il lui emprunta le piolet et dégagea les feuilles puis le reste avant de forcer un peu sur la poignée en soupirant de soulagement. Ouvert, le seul verrou c'était l'écran végétal qu'il venait de dégager. Julian laissa ouvert, avisant juste le hall, les deux portes qui menaient à un autre couloir, une autre qui devait déboucher sur le coin resto, et la dernière derrière le comptoir gavé de poussière. C'était bon, du moins pour ici, pour le reste, faudrait trouver de quoi les éclairer un minimum et pas trop s'éparpiller ni trop faire de bruit. En attendant, quand Lily fut à l'intérieur, il chercha de quoi bloquer l'accès temporairement, le mieux serait des clés mais là, autant chercher une aiguille dans une botte de foin. Ça va aller mieux ….. on va juste trouver un-e... tooorche et …. d'quoi allumer un feu oo-ouuu, enfin y a pas b'soin de trop nettoyer sauf bloquer j'pense. Là, à l'abri, même s'il savait pas vraiment si les lieux étaient nets, Julian rit un peu plus en avançant près du comptoir. Jamais été … bègue, faut prier pour qu'ça passe parce que …. c'est pas vraiment cool.

Elle pleurait plus, et il était rassuré, même s'il avait envie de virer ses fringues trop froid. Déjà il dégageait la poussière d'un cadre de plexi vissé dans le mur pour voir le plan. Les chambres étaient à l'étage, à droit y avait le bar et la salle de restaurant, plus loin c'était tout ce qui concernait le spa et le reste, autant dire qu'il s'en foutait. Le plus important était de trouver de quoi se nourrir un minimum, boire si possible et se réchauffer.  

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 EmptyJeu 20 Déc 2018 - 10:44
Ca cognait fort dans sa poitrine, dans chacune de ses veines, c’était comme si l’air dans ses poumons et le sang sous sa peau brûlaient contre l’air froid qui mordait son corps. Ca grouillait autour d’eux, partout, que ce soit des insectes, des bêtes, des monstres. Lily avançait, rivée à son bras, pour pas tomber, pour pas le laisser s’éloigner d’elle, même alors qu’ils avançaient vers ce toit, et surtout la structure sur laquelle il était posé. En approchant, la gamine remarqua un bâtiment immense, plus grand qu’elle l’aurait cru de prime abord. Julian s’approcha vers la porte cachée derrière une couverture de lierre, la gamine sur ses talons, débarrassée du piolet. Petit stress, ils avaient de la chance ou pas ? La poignée tourna, arrachant un maigre sourire de soulagement à Lily alors que le brun poussait la porte pour jeter un coup d’œil à l’intérieur.

Ca va aller Lily. Ouais, ça irait, ils allaient pas mourir de froid. Pas de suite. Dans quelques heures peut-être s’ils trouvaient rien. Lily … La gamine entra dans le bâtiment, il faisait sombre ici, même s’il était encore tôt, milieu de la journée à tout casser ? Elle savait pas, plus, pas de montre, le temps comptait plus vraiment depuis que le monde tournait plus rond. Lily ramena ses mains à ses bras, son regard voguant entre Julian et les alentours pendant qu’il verrouillait la porte. Elle tremblait toujours comme une feuille, transie de froid, comme si ses vêtements faisaient plus qu’un avec sa peau, transformés en manteau de glace. « Hm … Doit … Il doit y avoir ce qu’il faut, dans … les cuisines … les chambres. » C’était luxueux ici, il y aurait ce qu’il fallait, à coup sûr. Toujours près de lui, avec cette impression qu’il pouvait disparaître d’un moment à l’autre, que c’était qu’un rêve, une hallucination, Lily gloussa faiblement à sa plaisanterie.

La brunette sentit sa tête tourner, un léger vertige, rien de grave, mais aussitôt elle riva ses mains à son bras, prenant appui sur lui pour pas juste s’étaler par terre et se fracasser le crâne sur le comptoir en face d’eux. « T’auras … l’air malin si … ça passe pas. » tenta-t-elle de plaisanter à son tour avant de désigner la direction des restaurants, vers la droite. Devant eux, une simple porte battante qu’avait pas été barricadée. Lily déglutit en remarquant quelques traces de sang sur les poignées, aux murs tous proches. C’était peut-être vide, mais ça l’avait pas toujours été, ou alors ça avait vite fait de se vider ? Qui pouvait savoir ce qui s’était passé ici de toute manière. Une porte à hublot au fond de la pièce attira son attention. « C’est sans doute … les cuisines. » Elle s’y connaissait pas des masses, mais il devait y avoir de quoi générer une flamme là-bas, parce qu’elle avait oublié de prendre ses silex et sa loupe le matin même, donc faudrait s’en remettre à des briquets, des allumettes.

Alors qu’ils avançaient dans la salle déserte, son regard glissa sur les tables. Certaines portaient encore les marques des derniers repas, des verres sur le bar, vides, des bouteilles éclatées en mille morceaux. Ca brisait le cœur, c’était toujours aussi dur pour elle de voir des lieux de vie réduits à l’état de tombes géantes, des caveaux. Ce fut pire quand elle remarqua les silhouettes décharnées, mortes depuis longtemps vu l’état, de certains occupants sans doute. Lily grimaça et enfouit son nez contre son épaule, elle voulait pas voir ça. « On devrait pouvoir … t-trouver à manger ici. Et … de quoi se réchauffer hein ? » Tout serait pas parti, il en resterait des vivres, même des miettes, juste de quoi faire une flamme, une seule flamme.

Du bruit attira son attention, ça venait de derrière la porte à hublot qui menait sans doute aux cuisines. Klang ! A plusieurs reprises. Quelque chose cognait contre quelque chose. A nouveau la gamine se mit à trembler, imaginant ce qui pouvait se trouver là, derrière cette porte. Elle serra un peu plus le bras du brun entre ses mains, se raccrochant à lui pour pas paniquer, parce que là, dans leur état, dans la pénombre, Lily avait peur qu’ils se retrouvent face à quelque chose dont ils pourraient pas se défaire.



   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: /!\ Dare you to find me   /!\ Dare you to find me - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- /!\ Dare you to find me -
Page 3 sur 10Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» EDGAR ✖ he said if you dare come a little closer.
» Will you come find me if I crash and burn? — Siobhán
» LILY ❝ easy as a kiss we'll find an answer.
» Una • ❝People don't change, they just find new ways to lie.❞

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: