The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Partagez
- Rise or Fall ? -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cristina D. Diaz
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92F - Dague de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1588
Age IRL : 33
MessageSujet: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptyVen 14 Déc 2018 - 14:18
Rise or fall ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Les avantages, Cain avait toujours apprécié ça. Les avantages conféraient une certaine importance, une valeur, plus ou moins grande, à ceux auxquels ils étaient destinés. Typiquement ce qu'elle aimait autrefois, juste après s'être tirée de chez sa mère, davantage encore après avoir fracassé le crâne de son mari pour le fuir à son tour, exactement ce qu'elle adorait ici, à être proche des hautes sphères. Du moins, d'un membre au dessus du lot. Le dessus du panier lui avait toujours plu, qu'il soit efficace pour combler son compte en banque, pour « enterrer » une rivale, ou encore pour obtenir une réputation taillée sur mesure, et peu importait la nature, bonne ou mauvaise, de cette dernière. Après tout, si on parlait d'elle, elle avait l'avantage, la valeur et l'importance. Même en bavant sur son compte les gens lui donnaient ce qu'elle aimait, le tout était de savoir en jouer, l'utiliser à bon escient et aux dépends de ceux qu'elle pouvait enfoncer à sa guise. Il y avait longtemps qu'elle n'avait pas eu ça, sans doute depuis l'entrée en matière du deuil, peut-être parce que, contrairement à sa nature, la Canadienne s'était renfermée sur elle même pour composer avec un panel de sentiments, et émotions, qui ne lui étaient guère familiers. Certes elle avait de l'importance à quelques paires d'yeux encore, mais il n'y avait pas vraiment d'intérêt. C'était simplement plus simple, plus facile pour elle d'évoluer, ou de stagner comme il en était cas depuis sept mois, avec un entourage qui ne la trahirait pas. Floyd, Summer, à l'occasion Bergmann et, le plus important : Davis.

Fut un temps où elle se servait de lui et ou lui se servait d'elle. Consentement mutuel des deux partis mais, désormais, Lawrence connaissait tout d'elle, de son passé merdique, à ce qu'elle avait fomenté pour se débarrasser, sans même y toucher, d'un type qui n'aurait jamais dû passer le seuil de l'enceinte. Davis lui donnait de la valeur, il l'estimait, et s'il avait une entière réciprocité de sa part, Joann voyait encore aujourd'hui même, combien elle était différente aux yeux clairs de son confident. Preuve étant ce sous-fifre en blouse blanche qui, au lieu de la faire patienter dans cette salle commune, servant sans nul doute pour les réunions diverses et variées du pole scientifique, l'amenait directement vers le bureau de son supérieur. Le larbin lui ouvrit la porte, la laissant pénétrer dans l'antre du maître des lieux à l'en faire sourire de coin. Une première, un simple avantage à être dans les petits papiers du grand brun.

- Le docteur Davis ne devrait plus tarder, …. Une, Le laborantin se racla la gorge à l'en faire darder le regard sur lui, un sourcil arqué. urgence. Il vous demande de bien vouloir patienter quelques minutes Miss Cain.

Miss Cain... Un rictus fila ses lèvres tandis qu'il disparaissait en refermant la porte et qu'elle, en une gracieuse nonchalance, glissait les doigts sur la laque du bureau qui trônait au centre d'une pièce plus « fournie » que les autres. Joann voyait la toute la confiance que Rence avait en elle, après tout, peu de gens devaient avoir libre accès ici, encore moins dans un endroit où il devait passer presque tout son temps. Une pointe de satisfaction au creux du cœur, la brune s'approcha du fauteuil de cuir et s'y laissa retomber avant de glisser les yeux sur un dossier dont le titre attira son attention. Bon, il ne fut bien visible que lorsqu'elle dégagea les multiples feuillets volants qui encombraient ce dit classeur. Ce n'était pas de la mauvaise curiosité, puis si Davis estimait qu'elle pouvait entrer ici, sans nécessiter de surveillance, alors pourquoi se priverait-elle d'un coup d’œil à ses travaux ? Quelques pages uniquement, elle n'éplucherait pas ce truc ou … Peut-être étant donné les quelques lignes que parcourraient déjà ses billes ambrées.

Expériences, cobayes vivants …. Septique, Joann ancra le dos dans l'assise de cuir et glissa les jambes croisées contre un coin du bureau. Elle passait le temps, s'imprégnant des notes et de ce qu'elle ignorait encore. N'importe qui d'autre qu'elle aurait pu juger les actions du leadership et l'implication macabre de son ami là dedans mais, elle non, bien au contraire. Déjà quelques idées fourmillaient dans le creux de son crâne, si précisément, si nettement que lorsque la porte face à elle s'ouvrit sur lui, la trentenaire ne prit même pas la peine de se redresser, encore moins de refermer le porte documents qu'elle laissa là, ouvert contre ses cuisses, en redressant les cils vers lui. Il la connaissait, et Joann espérait qu'il avait bien conscience qu'elle ne piperait mot, ni ne le ferait chanter, parce qu'il avait l'immense chance d'avoir une valeur inestimable à son regard et dans son cœur pourtant dur à atteindre. Un vague sourire étira la commissure de ses lèvres, mais Cain n'ouvrit la bouche que lorsque les bruits de couloirs furent étouffés par le battant qu'il refermait enfin.

- Tu regrettes déjà de m'avoir filé l'accès à ton antre Rence ? Cain n'était pas dupe, Lawrence lui faisait confiance, assez pour partager quelques connaissances avec elle, assez pour prendre sur lui et offrir quelques cours de soutient à Tim, assez pour dormir une nuit chez elle, assez pour être naturel face à elle, mais peut-être pas au point de lui livrer les secrets « inavouables » liés à ses recherches. La Canadienne arqua un sourcil puis feuilleta les pages contre ses cuisses, ces mêmes lignes « top secrètes » sur lesquelles ses yeux s'attardaient de nouveau. Que de vilaines choses …... c'est quasiment, Elle suspendit sa phrase, agrippa le dossier qu'elle fit glisser sur le bureau, se redressa puis s'approcha de lui pour se loger dans son dos. Cette proximité particulière, elle n'en avait plus usée depuis un temps mais, avec lui, c'était différent. Très très différent parce qu'elle le respectait plus que tous les autres. inhumain. Acheva-t-elle en un murmure à son oreille avant de croiser son regard. Alors, est-ce que tu vas revenir sur ce que tu m'as dit l'an passé ? Sur l'fait que jamais tu n'pourrais m'autopsier, ou est-ce que tu veux me parler de …. ça ? L'interrogea-t-elle en jetant un coup d’œil au dossier ouvert devant elle.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Do you understand me now ? Sometimes I feel a little mad, well don't you know that no-one alive, can always be an angel. When things go wrong I seem to be bad... I'm just a soul who's intentions are good.
When things go wrong
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lawrence G. Davis
Leader | Remnants
Administrateur
Lawrence G. Davis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Rieeen
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 2417
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptyJeu 20 Déc 2018 - 23:20

Bras croisés et mine grave, le virologue observait de l'autre côté de la fenêtre la femme que l'on sanglait sur une table. Trop agitée et apparemment désireuse de s'échapper du laboratoire, elle avait manquée de s'en prendre à l'un des scientifiques et l'équipe n'avait eu d'autre choix que de lui injecter un tranquillisant afin de pouvoir la sangler pour qu'elle ne cause pas d'avantage de problème. Était-elle seulement consciente que rester ici et subir ces injections était sa seule piste potentielle de survie ? Ayant eu une morsure quelques semaines auparavant, sa fin en dehors de ces murs était toute tracée. Davis, alors dans son bureau, avait été appelé d'urgence au sous-sol, forcé de laisser sur le meuble le dossier qui contenait les notes des derniers cobayes ramenés au laboratoire. Il était ensuite entré dans la petite pièce vitrée pour lui inoculer directement la nouvelle formule du sérum qui lui était injectée depuis sa morsure -cette dernière étant encore relativement visible sur son bras-. C'est à cet instant précis que Sacha arriva pour lui dire que Joann attendait en haut, qu'elle demandait à le voir. Mauvais timing. Ne retenant pas un bref soupir, agacé par le contre-temps qu'avait provoqué la hargne du sujet féminin désormais endormi devant lui, il balaya la demande de la rousse d'un geste de la main, précisant que la Canadienne n'avait qu'à attendre dans son bureau.

Ce n'est que lorsqu'il en eut terminé qu'il remonta au rez-de-chaussée pour rejoindre son bureau. Il ne prit pas la peine d'ôter la blouse qu'il portait lorsqu'il entra dans la pièce, se figeant cependant net en voyant l'escort bien installée dans sa chaise confortable. « T'es comme à la maison on dirait » avait-il lancé en refermant la porte. Un sourire étira ses lèvres aux mots de la brune. Cependant, alors qu'il s'approchait du bureau, prêt à répondre à sa question, son sourire disparu, son expression se faisant bien plus grave, désapprobatrice. Ces documents qu'elle feuilletait... Et le dossier qui n'était plus sur son bureau. À être trop dissipé par la mascarade qui s'était déroulée au sous-sol, le quarantenaire en avait complètement oublié que tous les éléments récents des recherches secrètes effectuées ici étaient bien en évidence sur son bureau. Sûr que s'il s'en était rappelé lorsque Sacha était venue, il ne lui aurait pas dit de faire attendre Joann dans son bureau. Mais il avait eu la tête ailleurs. Et elle savait.

Inspirant en se pinçant l'arête du nez, tâchant de peser les mots réellement mécontents qui risquaient de fuser entre ses lèvres, Davis ne rouvrit les yeux qu'en sentant sa cadette tout près de lui, parvenant à sentir brièvement son souffle dans son cou sans pouvoir retenir un frisson qui l'agaça d'autant plus. Ses prunelles claires plantées dans les siennes, il gardait les sourcils froncés, secouant finalement la tête en comblant la distance qui le séparait de son bureau. « Tu n'aurais pas dû voir ça. Et te permettre d'entrer ici en mon absence ne t'autorise pas à fouiner » avait-il rétorqué en refermant le dossier. Si son ton était sec, son expression quant à elle était plus dépitée que coléreuse.

Il soupira alors une nouvelle fois, s'installant à son tour dans sa chaise en cuir pour finalement croiser ses mains et replanter ses orbes sur elle. « Sois rassurée : il est toujours hors de question que je m'amuse à t'autopsier. Pour ce qui est du contenu de ce dossier... » Hésitant une seconde, le scientifique inspira légèrement, toisant toujours cette amie si chère, avant de reprendre d'une voix plus neutre, presque professionnelle. « Je suppose que tu te doutes que chaque avancée a son lot de dommages collatéraux. » Elle savait. Inutile de contrer ce qui était noté sur ces pages, ni même de détourner le sujet. Joann savait, et le brun pouvait lui faire confiance. Mais la confiance n'avait aucune place dans l'équation, elle n'était pas la raison de ses petits secrets. La volonté de protéger la seule personne qui lui importait encore des risques de l'extérieur était bien plus importante que la confiance qu'il pouvait lui accorder. « Que veux-tu savoir ? » demanda-t-il finalement, bien conscient que maintenant qu'elle avait lu les lignes présentes dans ce dossier, elle ne lâcherait pas le morceau de si tôt. Elle pourrait comprendre. Comprendre que tout ce qui était fait ici était dans le seul but de les sauver eux, qu'importait les vies qui devaient être prises pour parvenir à un tel accomplissement.


xxx
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Cristina D. Diaz
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92F - Dague de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1588
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptyVen 21 Déc 2018 - 13:42
Rise or fall ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Comme à la maison. Pas qu'un peu effectivement, sauf que chez elle il n'y avait pas ce genre de dossier. Que tout ce qui était secret était parfaitement bien caché, plutôt enterré dans le jardin avec la dépouille de Swann Blackmore. Y songeant, alors qu'elle savait avoir un certain avantage là, face à celui qu'elle ne serait tout de même pas en mesure de trahir, Joann fit tourner le saphir à son annulaire avant d'arquer un sourcil dès lors que Davis eut rouvert la bouche. Pour si peu franchement, n'avait-il pas aveuglement confiance en elle pour avoir cette drôle de lueur dans le regard ? Comme de la colère, de la déception peut-être, ou… de l'agacement ? Joann en tira une moue septique avant de promener les cils contre lui à peine eut-il quitté sa position statique pour regagner le siège de ministre. Agacé oui, elle pencha sur cette sensation à peine eut-il creusé de distance entre eux, comme si cet espace suffirait à étouffer tout ça dans l’œuf. Mais le scientifique n'était pas bête, pas une seconde, et s'il la connaissait parfaitement – et c'était le cas – alors il avait conscience qu'elle ne changerait certainement pas de sujet avant d'avoir obtenu quelques réponses sur les lignes parcourues en son absence.

- Fouiner ? Reprit la trentenaire en un sourire particulièrement sarcastique. Nonchalamment, la brune approcha du bureau et logea les deux mains sur la surface impeccable, bras tendus, les yeux rivés aux siens où rôdait cet espèce de malaise qui la chagrinait légèrement. Lawrence n'avait pas à être déstabilisé, il n'était pas n'importe qui et là, même si elle ne lui avait encore rien répondu de probant, il pouvait se satisfaire de porter le nom qui était sien et d'avoir cette valeur inaltérable dans le regard ambré de son interlocutrice. C'était juste là, quasiment à vue, n'importe qui d'autre aurait pu fouiné Rence, et tu l'sais parfaitement. A nouveau un sourire perdura sur ses pétales roses avant qu'elle se redresse pour mieux s'installer sur cette chaise, inconfortable, qui trônait devant le bureau. Mais merci pour l'assurance de ne pas finir comme m'un d'ces …. quoi au juste ? Uhm.... Elle avait le mot mais la mise en scène était d'une importance capitale pour qu'il comprenne qu'elle n'en resterait pas là, que ça l’intéressait suffisamment pour imaginer en tirer quelque chose qui l'empêcherait de moisir ici en se tournant les pouces pendant que d'autres s'amusaient. ah oui, cobayes humains, j'l'avais sur le bout de la langue.

Sa réplique l'invita à froncer les sourcils. Effectivement elle avait lu les rapports sur ces fameux dommages collatéraux, et pour ce que ça lui faisait humainement parlant... Non, ça ne la chagrinait pas le moins du monde, ce qui la titillait en revanche, c'était sans doute qu'il ne lui ait rien dit. Elle pouvait faire ce que ces équipes secrètes faisaient, elle se fichait bien de ceux qui tentaient de survivre au delà de leurs frontières, à son regard ce n'était que des parasites qui grouillaient dans l'espoir de garder la vie sauve encore quelques heures, des sauvages in-civilisés, de la chair à canon, ou ici et après sa lecture, de quoi imaginer un avenir meilleur pour eux. Ce n'était même pas des dommages collatéraux, juste la science, l'avenir... Son coude heurta l'accoudoir du siège et ses doigts filèrent soutenir son menton tandis qu'elle réfléchissait, qu'elle l'observait sans lâcher son regard, qu'elle imaginait que s'il n'avait pas s'agit de lui alors il aurait été plus que simple de faire pencher la balance de son côté, mais Law lui posa la question qu'elle n'aurait donc pas à lâcher.

- Sois pas agacé ou, dépité ou même en colère, j'ferai rien qui te nuirais, j'espère que t'en as conscience, parce que si c'est pas l'cas, tu m'vexerais beaucoup. Que désirait-elle savoir alors ? Des tas de choses, des tas de détails capables de remettre en marche l'esprit calculateur qu'elle avait pour elle, ces petites choses secrètes qui, diluées dans son esprit sombre, pourraient l'aider lui avant tous les autres. Depuis quand, et qui est au courant ? Entama la Canadienne avant de reprendre tout aussi vite. Me sors pas Phelbs, j'imagine bien qu'elle a déposé l'sceau royal sur le projet, torturer des inconnus c'est comme une broutille pour elle, davantage encore qu'c'est pas elle qui fait « le sale boulot ».

La reine rouge n'avait rien d'humain, encore moins qu'elle, moins que lui devant elle sans doute, mais elle avait le pouvoir, et surtout le pouvoir de tenir cet homme là, qu'elle appréciait outre mesure, entre ses griffes malgré le titre qu'il possédait. Pourtant Davis se fichait bien d'être à la tête du camp, cependant imaginait-il, comme elle pouvait le penser étant donné la froideur de cette rouquine, qu'elle se servait de lui pour qu'il mette au point ce qu'elle devait penser être son idée, sa réussite ? Ce n'était qu'une hypothèse mais une femme comme June Phelbs n'avait que peu de scrupule, après tout il ne fallait pas en avoir beaucoup pour parfois – lorsqu'elle exerçait encore -  représenter les pires raclures de l'univers. La reine rouge aurait très bien pu représenter Mark à l'époque, dès l'instant que ce sale connard aurait allongé les billets... Ce n'était là qu'un truc potentiel, après tout elle ne la connaissait pas plus que ça, mais sa première impression la concernant, suite à cette expédition de malheur, n'avait pas aidée à faire reluire le blason de cette leader somme toute plus efficace que ne l'avait jamais été l'autre cravateux de service.

- Donc qui ? Et, surtout, qui a eu cette idée merveilleuse ? Parc'que jusqu'ici je plaisantais en t'envoyant quelques piques au sujet d'tes expériences mais, j'vois que j'étais pas loin de la vérité Rence.. Elle pinça les lèvres, les paupières plissées, désireuse d'avoir suffisamment d'éléments pour ensuite quémander quelque chose qu'elle l'espérait ne pas lui refuser.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Do you understand me now ? Sometimes I feel a little mad, well don't you know that no-one alive, can always be an angel. When things go wrong I seem to be bad... I'm just a soul who's intentions are good.
When things go wrong
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lawrence G. Davis
Leader | Remnants
Administrateur
Lawrence G. Davis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Rieeen
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 2417
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptyVen 22 Mar 2019 - 23:15

Ne quittant pas de son regard froid son amie, comme s'il la défiait du regard, Davis ne retint pas un soufflement à la fois amusé et excédé lorsqu'elle affirma que n'importe qui aurait pu tomber sur ce dossier et y jeter un coup d’œil. Vraiment ? Assurément pas. « N'importe qui n'entre pas ici » rétorqua-t-il simplement afin de bien laissé entendre que seuls quelques privilégiés avaient accès à cette pièce en son absence et, par extension, aux documents qui se trouvaient ainsi en évidence. Si tant est qu'ils avaient le culot de les regarder. En un sens il ne faisait qu'affirmer une chose : elle n'était pas n'importe qui, sinon elle n'aurait pas pu entrer ici alors que lui ne l'était pas. Cela légitimait-il son acte et pardonnait-il sa curiosité ? Qu'importait. Dans le fond il était inutile de mentir : s'il y avait bien une personne sur cette île à qui il faisait assez aveuglément confiance pour faire part de ce qu'il se tramait dans les sous-sols du laboratoire, c'était bien Cain. Elle avant la plupart des scientifiques du labo qui n'étaient en effet pas au courant. Peut-être que le fait qu'elle ait découvert elle-même ces éléments était au final plus simple, cela éviterait au quarantenaire d'amener le sujet lui-même. Ou peut-être pas. Les faits restaient les mêmes : elle n'aurait pas dû voir de telles informations jugées confidentielles aussi facilement. Mais maintenant que c'était fait, inutile de se lancer dans un sermon qui le fatiguait d'avance.

Le virologue se cala un peu mieux dans son siège, secouant la tête tandis que ses prunelles s'étaient faites un brin plus rieuses le temps d'un instant. L'assurance de ne pas finir comme un cobaye humain. Elle n'avait pas besoin de le remercier pour cela, tout comme il n'avait pas besoin de lui dire que la seule raison pour laquelle elle n'avait aucune chance de terminer en sujet d'étude était qu'il l'estimait bien trop pour aspirer à lui faire un quelconque mal. Maintenant qu'Amanda n'était plus, la Canadienne était bien la seule et unique personne sur cette terre qu'il préserverait, hormis lui-même évidemment mais que deviendrait l'avenir de l'humanité sans ses connaissances ? Sûr qu'il serait bien sombre. Maintenant qu'elle avait vu ce dossier cependant, il n'avait d'autre choix que de se faire à l'évidence qu'il ne pourrait plus la préserver de ce secret plus longtemps, se doutant bien que ces informations ne l'empêcheraient sans doute pas de dormir. Par qu'il la pensait dénuée d'empathie ou d'émotion, simplement qu'elle était comme lui : sélective. Au moins avaient-ils le mérite de ne pas se laisser accabler par les malheurs du monde entier.

Si le quarantenaire avait hésité à demander à la brune ce qu'elle souhaitait savoir, il se doutait pertinemment qu'elle poserait des questions. Et s'il n'y répondait elle trouvait des réponses elle-même. Autant leur épargner à tous deux une perte d'énergie inutile et avoir cette conversation maintenant, ouvertement et sans non-dits. Les mots de Joann concernant le fait qu'elle ne lui nuirait pas lui arrachèrent un bref sourire, sincère, égal à ceux qu'elle était la seule à bénéficier. « Je le sais » répondit-il simplement avant d'attendre la suite. Il ne douterait pas d'elle, parce-que s'il en venait à un tel point, en qui pourrait-il bien encore avoir confiance ? Et les questions commencèrent, s'enchaînant à une vitesse presque nerveuse qui ne le décontenança pour autant pas. Après tout, qui resterait parfaitement muet et désintéressé après être tombé sur de telles informations ? Ô sûr que si ç'avait été quelqu'un d'autre qu'elle, la finalité serait bien claire dans l'esprit du scientifique : le ou la concerné ne sortirait pas d'ici. Et c'était précisément pour cette raison que seule une petite poignée de personnes triées sur le volet avaient l'autorisation d'entrer dans ce bureau sans qu'il n'y soit.

S'étant apprêté à répondre aux premiers questionnements, Davis se résigna bien vite en voyant l'escort reprendre. Autant la laisser terminer d'avancer ses suppositions avant de lui faire part des éléments qu'elle attendait. Il ne put d'ailleurs s'empêcher d'arquer un sourcil quand elle affirma se douter que Phelbs avait donné son accord pour ces expériences. Elle l'avait donné en effet, mais avec ou sans, le virologue n'aurait pas opté pour une autre méthode, jugeant leurs recherches bien plus importantes que les pauvres vivants qui évoluaient en dehors de leur île. Bien sûr, avant le H1R1, il n'était jamais allé jusqu'à de tels actes mais qui se souciait encore désormais de quelques vagabonds ? Personne. Et il était tout à fait à leur honneur de se sacrifier pour la cause, si tant est qu'ils en avaient le choix ce qui n'était évidemment absolument pas le cas. Davis inspira alors, ne pouvant empêcher un bref sourire qui n'avait rien d'amusé d'étirer ses lèvres. Elle n'était pas loin de la réalité non, au contraire, mais il n'avait aucun scrupule concernant les vies prises et cela ne l'empêchait clairement pas de dormir. « Les expériences sur des vivants ont commencé peu avant le soulèvement contre Chambers » donc, en toute logique, avant la prise au pouvoir de Phelbs. Les deux événements s'étaient joués à un intervalle assez court cependant. « C'est moi qui ai pris cette décision en mettant quelques personnes dans le secret. Sanders a été le premier au courant suivit de Fersen et Brown » poursuivit-il en réponse à sa cadette, ne la quittant pas de ses prunelles claires comme pour jauger une quelconque réaction. « Winslet et Manaora sont en charge de nous ramener ces cobayes. » Et c'était bien là les seuls au courant de ce qu'il se jouait ici, en dehors des quelques rares scientifiques triés sur le volet et de Phelbs.

Après quelques secondes et un soupir supplémentaire, Davis reprit. « Ces expériences on été approfondies à partir de la découverte de l'immunité de Buchanan et ne vont certainement pas s'arrêter là. » A quoi bon lui mentir ? Autant jouer franc jeu, de toute façon elle ne lâcherait pas le morceau sans avoir toutes ces informations et saurait sans doute déceler le mensonge dans son ton.


xxx
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Cristina D. Diaz
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92F - Dague de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1588
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptySam 23 Mar 2019 - 0:10
Rise or fall ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Les billes sombres braquées sur lui, Joann n'attendait que ses réponses. Et Davis ne prendrait aucun détour, il serait direct, suffisamment pour ne pas lui laisser de zones d'ombres, assez pour qu'elle comprenne l'ampleur des dégâts. Ça ne la touchait pas, qu'il puisse user de corps humains, vivants qui plus était, pour parfaire ses recherches, possiblement trouver un remède stable et fiable. Elle se fichait bien du sort de ceux évoluant hors des murs d'enceinte, ou non, elle ne leur souhaitait que de crever lentement, à petit feu, sous d'atroces et longues tortures, pour une poignée d'entre eux. Ces mêmes faciès tournaient d'ailleurs dans sa mémoire, l'Hispanique, cette abrutie de Sarah, d'autres encore, en somme tout ce groupe de paysans mal peignés tout juste bons à soulever des fourches. Bêtes à manger du foin. Cette pensée lui arracha un rictus, mauvais, puisque malgré leurs intellects limités et leurs manières de sauvages rendus à leurs plus bas instincts, l'une d'entre eux avait tué Swann. Une lueur maussade fila ses prunelles, mais elle revint rapidement à l'homme face à elle et à ses yeux clairs qui contrastaient avec l'ambre des siens.

Donc, tout ça avait démarré bien avant ce qu'elle imaginait être réel, bien avant que Phelbs prenne le siège d'or de ce campement. D'ailleurs ce n'était même pas elle qui avait pris pareille décision, mais bien lui. Si la Canadienne arqua un sourcil, ses lèvres frémirent sur un sourire de coin s'apparentant bien plus à un rictus qu'à une véritable esquisse. Pas de jugement, aucun, jamais. A ses yeux il n'avait pas tort, et sans doute n'aurait-elle pas donné tort à l'avocate si elle avait été l'instigatrice de pareille chose mais, lui valait bien mieux que cette femme aussi froide qu'une plaque de marbre dans un cimetière. Lawrence lui énuméra les noms de ceux en qui il avait confiance, pour garder ce secret, puis ceux des membres d'étranges et bien perverses expéditions à l'en faire sourciller sur l'un d'entre eux. Autant Arizona ne la surprenait pas, autant Elias...

- Simplement ça... ? Elias ? Tu t'fiches de moi ? Sérieuse l'espace de dix petites secondes, la brune se mit à rire avant de ramener les doigts sous son nez pour reprendre de sérieux. Mais ça m'étonne, j'pensais que tu aurais fait appel à mes services pour te trouver de la viande fraîche.

Manaora n'était pas réputé pour être un fin limier, encore moins un homme stable, cependant la brune l'appréciait ce dernier, suffisamment pour ne pas lui cracher quelques piques bien senties en pleine face. Mais s'il avait confié ça à ce type, alors elle savait être en position de force pour s'obtenir une part du gâteau. L'ennuie la tenait depuis quelques temps, revenir aux sources semblait la meilleure solution pour passer outre le deuil, ce deuil trop long dont elle ne voulait plus. L'étudiant était mort, mais à quoi aurait servi le temps passé à le pleurer ? A rien, ou si, à se ramollir. Parfois Cain s'imaginait remettre en cause les choix de ce dernier, après tout, s'il était resté auprès d'elle, il serait encore de ce monde et pas sous une couche de terre glaise dans un jardin où elle détestait voir pousser les fleurs. Personne n'était fautif pourtant, sinon celle sur laquelle elle n'avait jamais mis la main. Elle aurait apprécié le venger certes, mais peut-être avait-elle évolué, peut-être se plaisait elle à croire que là bas, à Renton, l'un des leurs avait trucidé cette blondasse et que sa prétendue fille, qu'elle avait amadouée sous le regard perplexe de Donnie, la pleurait autant qu'elle avait eu mal.

- J'aimerai être la troisième. Peut-être sourcillerait-il, peut-être ne serait-il pas enclin à lui faire cette fleur, néanmoins Cain n'en resterait pas à un non. Winslet, le bœuf sous hormone qui vient des îles, et moi. Elle inspira presque théâtralement, haussant les épaules par la même occasion avant de lui dégainer son plus beau sourire. Tu sais que je serai efficace Rence, et tu sais que j'en ai besoin. Cette dernière phrase, elle ne l'aurait servie à aucun autre, lui seul savait ce qu'elle était, ce qu'elle avait vécu, ce qu'elle ne voulait pas revivre et que pour revenir sur les rails, ce n'était certainement pas en restant entre quatre murs, à élever un mioche au mieux de ses capacités, qu'elle y arriverait. Avait-elle autre chose à faire peser dans la balance pour le convaincre ? Pas qu'il n'ait déjà vu, ou entendu de sa part, et peut-être là, regrettait-t-elle d'avoir déjà usé d'une de ses cartes maîtresses durant six mois, un an après son arrivée ici, pour s'obtenir une garantie quasiment implacable. Cependant oui, elle pouvait faire quelque chose pour lui, quelque chose qui le garderait sauf, en sécurité, à perpétuité mais ça, elle ne le lui dirait que plus tard, en dernier recours parce que ça ne concernait que lui, peut-être elle si, toutefois, elle s'était encore servie de lui comme à l'époque où il se servait d'elle pour d'autres raisons. M'oblige pas à te supplier, tu détesterais ça, j'en suis certaine.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Do you understand me now ? Sometimes I feel a little mad, well don't you know that no-one alive, can always be an angel. When things go wrong I seem to be bad... I'm just a soul who's intentions are good.
When things go wrong
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lawrence G. Davis
Leader | Remnants
Administrateur
Lawrence G. Davis
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Rieeen
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 31/10/2015
Messages : 2417
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptyJeu 28 Mar 2019 - 16:33

Le virologue s'était évidemment attendu à ce que Joann s'étonne d'entendre passer le nom d'Elias. Il y avait de quoi être étonné en effet, au vu de son côté franchement borderline, Davis se demandant parfois lui-même pourquoi il avait accepté de le mettre au secret, mais le polynésien comprenait suffisamment leur politique pour faire ce qu'il y avait à faire et, évidemment, ils s'étaient accordés pour fermer les yeux sur certains de ses dépassements. « Il est efficace » rétorqua-t-il sérieusement, de cet air un peu las, lui prouvant ainsi que non, il ne se fichait pas d'elle. Elle voulait qu'il joue cartes sur table et c'était précisément ce qu'il faisait, n'ayant pas l'humeur à plaisanter. Déjà qu'il ne l'avait pas beaucoup en temps normal, sa morosité s'était faite d'avantage présente depuis que sa moitié n'était plus.

Sa remarque quant au fait de faire appel à elle lui fit arquer un sourcil. Il aurait pu oui, ç'aurait même été le plus logique à faire en considérant le fait qu'elle était la seule personne sur cette île -voire même sur cette terre- en qui il vouait une confiance aveugle. Mais il ne l'avait pourtant pas mise dans le secret. Pas par peur qu'elle ne comprenne pas, que ces missions soient trop lourdes à porter psychologiquement. Non, il ne lui avait pas proposé parce-qu'il préférait la savoir ici. En sécurité aurait été un bien grand mot mais en tous cas l'était-elle plus ici que dehors à devoir trouver des cobayes. « Je ne doute pas que tu aurais fait un appât parfait » lança-t-il alors, ses orbes clairs se faisant un brin rieuses l'espace d'un bref instant. Elle comprendrait évidemment que même s'il plaisantait, il ne cherchait en rien à la dénigrer. Et au fond il le savait pertinemment qu'elle serait un bon élément au dehors, tout comme il savait que quitter plus régulièrement cette île lui ferait du bien mais son égoïsme amené par cette peur de ne pouvoir la protéger au dehors était bien trop présent pour qu'il en fasse fi.

La brune cependant ne semblait pas de cet avis, avançant sans le quitter des yeux qu'elle voulait être la troisième. Gardant cet air neutre, tâchant de ne pas laisser entrevoir un quelconque désaccord pour l'instant, il attendait simplement de voir quels seraient ses arguments pour qu'il accepte, se doutant déjà de ce qu'elle lui dirait. Il déposa ses coudes sur le bureau, croisant les mains sous son menton, essayant de réfléchir le plus impartialement possible. Le quarantenaire n'avait été que peu impacté par des sentiments envers ses pairs tout au long de sa vie, son cercle proche s'étant rapidement limité à feu sa jumelle. Les autres n'étaient que des personnes de passage à qui il n'accordait pas plus d'intérêt que cela, des personnes qui passaient dans sa vie, il prenait ce qui l'intéressait, puis les oubliait. Après tout, Davis n'avait jamais promis quoi que ce soit à quelqu'un, jamais il n'avait feint d'être cet homme qui pourrait mener une vie de famille ou qui se souciait de ses semblables. Il ne s'était même pas donné cette peine envers Cain qui, pourtant, était toujours bien là, dans sa vie, ayant pris une place qu'il n'aurait jamais soupçonné. Et composer avec ces émotions était plus que compliqué, tout simplement parce-qu'il ne les comprenait pas, ne parvenait pas à mettre des mots dessus et peinait à en comprendre l'ampleur. Mais il n'était pas idiot pour autant : s'il se faisait tant de soucis pour elle, à l'imaginer dehors, c'était bien qu'elle avait plus d'importance à ses yeux que tous les autres vivants qui gravitaient autour de lui.

Alors qu'elle affirmait en avoir besoin, il souffla un simple « je sais ». Bien sûr que sortir lui ferait du bien, s'éloigner un peu de cette île, de l'endroit où reposait celui qui, en s'éteignant, avait emporté une part d'elle. Bien sûr qu'elle serait efficace et que cela lui permettrait d'avancer. Et comment réagir dans ces cas là ? Son égoïsme le poussait sérieusement à refuser sa demande. Avait-il cependant le droit de ne penser qu'à son propre bien alors que cette seule personne qui comptait encore avait besoin qu'il lui donne cette porte de sortie ? Sans doute pas. La Canadienne reprenait la parole, lui arrachant un soupir las alors qu'il se reculait pour se caler contre le dossier de sa chaise. « Si c'est ce que tu veux alors soit » répondit-il enfin sur ce ton résigné, ne portant pas d'attention à la panique qui s'était immiscée en lui tout simplement parce-qu'il était incapable de la comprendre. « Mais je te préviens Joe, s'il t'arrive quoi que ce soit là-dehors... je sortirai moi-même pour te ramener par la peau du cul et toi aussi, tu détesteras ça. » Malgré ses propos qui pouvaient ressembler à une grosse blague, Davis était parfaitement sérieux, et garder ce sérieux lui permettait de ne rien laisser entrevoir de son inquiétude, de son propre égoïsme.

« La prochaine sortie est prévue pour dans trois jours. Je les tiendrai informés de ton intégration dans l'équipe. » Tout comme il s'occuperait d'en toucher un mot à Phelbs qui accepterait, qu'elle le veuille ou non. Après tout, c'était lui qui avait les cartes en main, lui qui dirigeait les avancées de ces recherches, sur lui que tout reposait. Sans doute son ton trop professionnel était-il un peu froid, hautain, comme toujours lorsqu'il parlait de sa profession. Bien sûr qu'il aurait aimé pouvoir lui dire d'être prudente, de ne pas risquer sa vie inutilement, mais personne n'était en sécurité là-dehors, et s'il devait arriver quelque chose elle ne pourrait l'éviter. Afin de laisser de côté cette inquiétude, il se mit à brièvement. « Et rassure-toi, je ne doute pas de ton efficacité. » Elle serait un bon élément, c'était certain, mais ce monde n'épargnait personne, pas même les meilleurs.


xxx
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Cristina D. Diaz
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta 92F - Dague de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 02/09/2017
Messages : 1588
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? EmptyVen 29 Mar 2019 - 11:50
Rise or fall ?


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Il ne se fichait pas d'elle, néanmoins penser que Davis puisse accorder sa pleine confiance à Elias était surprenant. Peut-être qu'il était efficace pour cogner, pour assommer les potentiels cobayes et ainsi pouvoir les ramener sans effort, ou cris, au Fort ? L'image l'invita à sourire de coin, bien que là, elle attendait son aval, son consentement. Continuer à remuer le passé, les maux qui l'avaient piquée, entre quatre murs, allait la rendre folle. Certes Cain n'était pas soldat, ni même flic, néanmoins elle avait suffisamment appris au côté de Stan et Donovan pour savoir comment faire, ou la manière d'agir et d'opérer à l'extérieur. Puis, Lawrence savait. Il l'avouait là, qu'il connaissait son besoin de respirer, de sortir, d'avoir un but réel. Alors pourquoi hésitait-il ? Pourquoi ne pas lui dire oui, sans détour, et ainsi l'intégrer au projet ? Elle plissa les paupières, les yeux rivés aux siens. Ses billes ambres cherchaient une réponse, ou un semblant de quelque chose capable de l'aiguiller quant à ce silence hésitant, au creux de ses billes claires.

Peut-être aurait-elle dû lui demander, directement, mais si cela concernait une forme de sentiment, direct ou indirect, son ami aurait dû mal à exprimer le fond de sa pensée. Puis ce n'était pas ça, Lawrence était quasiment imperméable aux maux psychiques ou à la palette d'émotions qui constituaient tout Être humain ordinaire. Preuve étant que malgré le décès de sa sœur, il n'avait pas abandonné le labo, ni même ses recherches, pour sombrer dans l'alcoolisme ou la dépression.

Prête à reprendre, la trentenaire ferma la bouche quand il accepta. Sourcil arqué, Joann le laissa poursuivre avant d'émettre un rictus à cette menace à peine suggérée. Elle ne dit mot sur le vif, il n'avait qu'à poursuivre et il le fit, lui indiquant la prochaine sortie, lui assurant que Phelbs ne serait pas en mesure de lui refuser pareille faveur, ou encore qu'il ne doutait pas le moins du monde se son efficacité. Bien, elle inspira, pleinement satisfaite avant de hocher la tête, puis de reposer les mains sur le bureau pour se redresser avant de paraître tiquer.

- Juste pour qu'tu viennes m'chercher par la peau du cul, c'est encore plus appréciable d'faire partie de ton projet Rence. Lâcha-t-elle en un demi sourire. Et t'en sais rien, peut-être que j'adorerai ça, qui sait..... Là, son sourire s'élargit avant qu'elle se penche pour mieux sonder ses traits. J'ferai rien qui te nuirais, physiquement, mentalement, ça comprend les deux quand j'te le dis, sois en sûr. Elle lui murmura ça comme un secret, une promesse que rien ne lui arriverait dehors et ce malgré la plaisanterie servie deux secondes plus tôt. Redressée, Cain lui offrit un clin d’œil. J'te revaudrai ça, t'auras qu'à choisir le moment venu, et ce que tu veux. Sur ces mots, la Canadienne lui offrit un dernier regard entendu avant de tourner les talons, un sourire satisfait greffé aux lèvres, l'assurance de nouveaux lendemains, plus remplis, déposant déjà un voile opaque sur ces mois d'errance dans un désert où bien des choses lui étaient étrangères.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
Do you understand me now ? Sometimes I feel a little mad, well don't you know that no-one alive, can always be an angel. When things go wrong I seem to be bad... I'm just a soul who's intentions are good.
When things go wrong
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Rise or Fall ?   Rise or Fall ? Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Rise or Fall ? -
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» TWR 2vs2 The Rise and Fall of Rome
» keira r. kerrigan + rise and fall.
» Naruto RPG :: Rise of Shinobi
» (ZOMEO) ☾ Night will fall and drown the sun
» [Fiche d'île] Amazon Lily

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: