The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG
Le Deal du moment :
AUKEY Écouteurs Bluetooth 5 sans Fil – ...
Voir le deal
20.71 €

Partagez
- I was whistling when suddenly... -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... EmptyJeu 13 Déc 2018 - 22:58
Il avait quitté cet endroit, le No Man's Land, depuis quelques jours maintenant. Pourquoi il avait fait ça déjà ? Bordel ce qu'il se sentait con. Dès qu'il trouvait un endroit bien il en partait. Pourtant il avait bien aimé, les gens étaient pas tous trop cons. Sans doute qu'il y retournerait. Son objectif maintenant : un endroit pour passer l'hiver. Il n'avait pas retrouvé sa famille. Il s'y était attendu. Pourtant il l'avait fait quand même. Et voilà qu'il se retrouvait à vagabonder comme ça, dans les rues, sur les routes, sans vraiment savoir où il allait. Peut-être qu'Eli allait repointer le bout de son nez et lui sauver la mise encore une fois ? Il souriait à cette pensée. Il se demandait comment ils allaient tous.
«Glendale.» il lisait en plissant légèrement les yeux. Il connaissait pas, ce serait un bon endroit à découvrir. Il n'avait que ça à faire maintenant de toute façon. Alors il se mit à visiter, plus ou moins, comme un survivant le ferait, sifflant des airs de musique dont il se souvenait. Ses écouteurs lui manquaient. Un infecté approcha. Il siffle un bon coup pour qu'il approche. «Pff...» il soupirait plus par lassitude qu'ils aient tous l'air aussi paumé et qu'ils soient tous aussi dégueulasses. D'un énorme coup avec son fusil vide, il mit le mort au sol et il l'acheva d'un coup de couteau dans le crâne.

Il marcha pendant au moins quarante bonnes minutes avant de trouver un coin d'eau, une sorte de petite rivière qui traversait la ville, pas loin d'une école primaire qu'il avait fouillée un peu plus tôt. Il faisait pas chaud mais c'était toujours sympa un coin d'eau. Il s'installa à côté, regardant le ciel pour voir où était le soleil. Avec les nuages c'était difficile mais bon... Il partait du principe qu'il était midi. Il s'asseyait, à même le sol, ouvrit tranquillement son sac, son fusil toujours accroché. Il but une gorgée d'eau et mangea le dernier gâteau de son paquet. «Hm.» une sorte de bruit de dégoût. Les gâteux étaient devenus tout mous. Et il continuait de siffler, là, en regardant le paysage. C'était plutôt calme.

Il regardait le ciel en s'imaginant les avions qui y passaient avant. Il était sacrément nostalgique depuis qu'il était revenu à Seattle. Il comprenait de lui-même que sa joie de vivre n'était clairement plus au rendez-vous. Sa famille, quitter les Messiah depuis il-savait-pas-trop combien de temps, ça l'avait rendu tout maussade. Il n'aimait pas être comme ça mais c'était plus fort que lui. Il se sentait juste seul et il n'avait pas spécialement envie de se faire des blagues lui-même, premier pas vers la schizophrénie. Comment il avait pu agir comme ça ? Prévenir personne et partir. C'était pas lui ça. C'était le genre de truc qui le faisait encore plus démoraliser. Mais voilà où il était, fallait relativiser un peu.
Sauf qu'un infecté était pas très loin derrière, l'entendant siffler depuis au moins cinq bonnes minutes maintenant. Murphy n'était pas l'archétype même du type discret.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... EmptyVen 14 Déc 2018 - 14:42

Déposant le crayon sur la table de la salle commune, Corey avisait les quelques mots qu'il venait de poser sur le papier, ceux qui informaient ses camarades qu'il partait chercher ''des trucs'' et qu'il serait de retour avant la tombée de la nuit. Oh bien sûr, Ely lui reprocherait sans doute le fait d'être parti tout seul de la sorte, surtout après ce qu'il lui était arrivé au courant de l'été, mais il ne pouvait décemment pas l'emmener avec lui pour ce qu'il avait prévu de faire. Il faisait froid, Noël devait être proche, ou déjà passé, qu'importait, dans tous les cas, l'aide de vie avait une idée en tête : trouver des pulls à ses compagnons pour leur en faire cadeau. Ok, ce n'était rien de fou en soi, et la rouquine aurait pu venir, mais si elle savait, ce n'était plus un cadeau. Et ce ne serait pas n'importe quels pulls ! Ce serait des pulls de Noël. Le genre de pulls qualifiés de ''moches'' mais dans lesquels on se sentait bien et qui apportait une certaine touche de magie. Ridicule, certes, mais l'Australien n'en démordrait pas : lorsque les températures seraient au plus bas, ils arboreraient tous des pulls en laine ''moches'' ! Même Hernando et Mike, il s'en faisait la promesse.

Enfonçant son bonnet rouge sur sa tête, le brun avait pris son tisonnier et son sac et avait quitté le golf. Machinalement, il avait vérifié que son couteau était toujours bien fixé à sa ceinture. À peine fut-il dehors cependant qu'il ne put s'empêcher de frissonner, ne retenant pas un soupir résigné. « C'est pas possible ce froid là, et dire que quand y aura d'la neige ce s'ra encore pire... mais au moins y aura la neige » avait-il dit pour lui-même en tirant de son sac à dos une écharpe en laine blanche qu'il enroula autour de son cou. Il y aurait de la neige oui, et le jeune homme se voyait déjà proposer des ateliers bonhomme de neige à Eleanor. Après tout, ils avaient un terrain de golf rien que pour eux ! Autant qu'ils en profitent et occupent leurs journées autrement que d'habitude.

C'est un petit sourire aux lèvres qu'il s'était dirigé vers l'Est dans le but de traverser la Duwamish River pour voir s'il ne trouvait pas de l'autre côté une boutique sympa, un centre commercial ou n'importe quoi d'autre. Il marchait depuis dix bonnes minutes le long de la rive, cherchant un endroit où traverser, avant de voir une silhouette au bord de la rivière. S'arrêtant net, Corey fronça les sourcils. Il sifflait ? Un Grabataire qui sifflait ce n'était pas commun, sûr que ce devait être un vivant. Mais cette éventualité ne lui plaisait pas plus que l'autre à dire vrai. Comment faire confiance aux Hommes et ne pas s'en méfier alors que deux inconnus l'avaient littéralement laissé pour mort quelques mois auparavant ? Tout bonnement impossible.

Envisageant un moyen de contourner le type, il aperçut le mort qui se traînait vers lui. Et l'inconnu qui ne le remarquait apparemment pas, trop occuper à siffler et regarder le paysage. Un peu plus et le tatoué aurait pu avoir l'impression de se voir lui, totalement déconnecté des dangers du monde, comme lorsque ses deux camarades l'avaient trouvé aux abords de cette même rivière. Figé, Corey attendait de voir si l'autre réagissait, s'il se rendait compte de la présence de plus en plus proche du Grabataire dans son dos. Ne plus avoir confiance en ses semblables ne voulait cependant pas dire qu'il allait resté planté là à regarder mourir ce type.

Encore un peu d'attente. Juste assez pour vraiment s'assurer que l'autre ne se rendait compte de rien. Il avait l'air jeune en plus, même si ça ne l'empêcherait sans doute pas d'être mauvais. Inspirant, l'aide de vie avait avancé rapidement, avalant la distance qui le séparait du mort en lançant un « eh ! » autant pour s'annoncer que pour informer l'inconnu d'un danger imminent. Le Grabataire s'était immobilisé, portant sur lui son regard laiteux. Sans réfléchir trop, Corey lui avait planté le tisonnier dans le crâne, désormais à deux mètres à peine du jeune au bord de l'eau. Lorsque le corps du mort tomba mollement, le brun se recula un peu, ne quittant pas des yeux l'inconnu. « Tu devrais pas être aussi distrait, ça pourrait bien t'coûter la vie » avait-il dit en tenant toujours fermement son arme. À bien y penser, c'était drôle qu'il lui fasse la morale de la sorte alors que lui-même était souvent dans son monde mais quand même, il fallait faire un minimum attention.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... EmptyDim 16 Déc 2018 - 14:41
Et dire qu'il pensait être tranquille. Murphy sifflait cet air d'une musique connue.. avant. Bordel ça lui manquait quand même pas mal la musique. Il aurait bien aimé en avoir lui là, histoire de se remotiver un peu. Depuis qu'il avait quitté cet endroit, ce No Man's Land, il se sentait tout vide. Il avait cru reprendre espoir mais nan. Il se reconnaissait plus. Il aurait préféré avoir un peu de musique, à place il s'en inventait, sans voir qu'un danger était imminent.
Quand il entendit une voix, il sursauta, se retournant immédiatement en se levant. «Oh putain !» s'était-il écrié en voyant l'infecté tombait à ses pieds, mort apparemment. Y avait un type qui se tenait-là. Le regard de Murphy fit des allers-retours entre le gars qui venait sans aucun doute de lui sauver la peau et le mort à ses pieds qui aurait pu le bouffer. Mais il s'attarda un peu plus longtemps sur l'inconnu. Il dégaina son fusil, faisant semblant d'être menaçant alors qu'il avait plus aucune balle dedans. Autant se la jouer à fond. Il détestait les inconnus depuis la rencontre de cet été. Le No Man's Land c'était différent encore. Ce type n'avait pas l'air spécialement dangereux mais il préférait prendre les précautions nécessaires. Il le fixa dans les yeux, ses doigts crispés et rouges à cause du froid sur son fusil. Il fronça légèrement les sourcils.

«Heu... Hm.» il se racla la gorge. Il se sentait con. Pire entrée en matière au monde. «Salut ?» avait-il lancé avant de baisser les yeux vers son sac qu'il avait retiré. Si ce type était un pilleur, à tout moment il pouvait sauter sur son sac. Et Murphy serait sacrément dans la merde parce qu'il avait plus de balle. De toute façon il aurait probablement pas tiré. C'était un survivant, pas un assassin. Alors il se mit à analyser le type, de haut en bas. Il avait l'air un peu dans le même état que lui. Il devait squatter un endroit parce qu'il avait pas l'air plus épuisé que ça. Son côté un peu trop méfiait refaisait surface. Il était peut-être très gentil ce type mais il pouvait pas s'empêcher d'être comme ça. «T'es un pilleur ? Tu m'as sauvé la peau pour me voler mes trucs ?» il demandait, toujours aussi méfiant. Puis il se rendait compte que c'était vachement con comme question. «Nan t'aurait pas fait ça, j'suis con.» il disait presque plus pour lui-même que pour l'autre.

Il tenta le tout pour le tout en lâchant son fusil d'une main pour récupérer son sac au sol. «J'ai des balles hein.» il disait en haussant un peu la voix, histoire de s'assurer la récupération de son sac sans encombre. Il venait juste de penser qu'y avait une rivière sans aucun doute gelée derrière lui. Si le type le poussait... Il était pas dans la merde. «Merci pour le sauvetage. Et pour le conseil. J'y penserais pendant mes prochaines pauses déj'.» il lançait avant de faire quelques pas sur le côté. Mais des grognements attirèrent son attention. En tournant la tête il se rendait compte que quelques infectés se dirigeaient vers eux. «Merde. On peut jamais être tranquille quand on bouffe maintenant...» il fit marche arrière, vers l'inconnu. «Va... Va falloir bouger j'crois.»
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... EmptyJeu 27 Déc 2018 - 21:20

« Woh » s'était écrié Corey en levant les mains, la droite tenant toujours son tisonnier, alors que l'inconnu avait levé son fusil vers lui. C'était ça le remerciement alors, rencontre avec le canon d'une arme à feu ? Si l'autre voulait éviter de se faire crever à la première occasion mieux valait qu'il évite de braquer de la sorte les vivants qu'il croisait. Oh bien sûr, l'Australien agissait avec la même méfiance maintenant, et même s'il venait de sauver la mise à ce jeune, il ne baissait pas sa garde pour autant. Mais quand même, niveau savoir vivre, il faudrait repasser, parce-que braquer les gens de la sorte c'était d'un manque de respect total. Que valait encore le respect dans ce monde d'ailleurs ? Ah oui : plus rien.

Ne retenant pas un soupir à la fois agacé et déçu sans quitter l'autre des yeux, le tatoué se hasardait tout de même à jeter de temps en temps un coup d’œil autour d'eux, juste pour s'assurer qu'aucun autre Grabataire n'avait décidé de se pointer. L'inconnu le salua alors d'un air mal assuré, le poussant à arquer un sourcil et à reporter définitivement son attention sur lui. « Ouais, salut. Tu peux baisser ton arme ? C'est pas super agréable de sauver un type pour finalement s'faire braquer d'la sorte en fait » avait-il rétorqué sur un ton où étaient perceptibles quelques reproches. Mais c'était bien là tout ce qu'il y avait. Pas d'agressivité. À quoi bon ? Il n'allait pas le menacer ou s'en prendre à lui simplement parce-qu'il dirigeait vers lui le canon de son fusil. Sûr que ça lui apporterait plus d'ennuis qu'autre chose et mieux valait éviter de rentrer avec une blessure par balle ; le visage inquiet et peiné d'Ely lui avait suffit la première fois pour qu'il préfère ne plus risquer de l'attrister de la sorte.

La question de l'inconnu le laissa quelques secondes pantois avant qu'il ne se mette à sourire, ne retenant pas un petit soufflement amusé, en secouant la tête, mains toujours levée. « J'aurai pas fait ça nan. Si j'avais voulu tes affaires j'aurais laissé l'Grabataire t'avoir et j'aurais pris ton sac mais j'l'ai pas fait donc... » La fin de sa phrase fut ponctuée par un haussement d'épaules qui pouvait bien laisser entendre qu'en effet, il était idiot de penser qu'il s'était donné tant de mal pour finalement prendre les affaires de ce jeune mais qui était-il pour faire clairement cette remarque ? Dans la surprise, chacun agissait à sa manière, et sans doute que Corey aurait agit d'une façon plus ou moins similaire à celle de son vis-à-vis si les rôles avaient été inversés.

Lorsqu'enfin l'autre orienta son arme dans une autre direction pour récupérer son sac, l'Australien baissa les bras en laissant filer un nouveau soupir. Que ce jeune ait des balles ou non lui importait peu, tout ce qu'il voulait était se tirer entier et se remettre dans son objectif du jour, à savoir trouver des pulls de Noël pour chacun de ses camarades. Ce n'était pas cette rencontre fortuite qui allait le détourner de ses plans ! Sauf bien sûr si l'inconnu en question lui logeait une balle dans le crâne mais pour l'instant il n'avait pas l'air plus confiant ni agressif que l'aide de vie. « Pas d'quoi » avait-il simplement rétorqué alors que le jeune faisait quelques pas pour s'éloigner. Et Corey l'aurait laissé partir, si des Grabataires n'en n'avaient pas décidé autrement. Et l'autre revenait vers lui. « A qui l'dis-tu » avait-il marmonné en soupirant une nouvelle fois. « J'rêve d'une toute petite journée d'tranquillité mais faut croire qu'c'est pas pour aujourd'hui non plus. » Oh bien sûr, l'Australien se doutait bien que l'autre devait se foutre royalement de ce qu'il disait mais qu'importait, jusqu'à preuve du contraire rien ne l'obligeait à se taire.

S'activant dans un mélange de marche rapide et de course, le brun avait hissé un peu mieux son sac sur ses épaules, s'assurant d'un coup d'oeil que l'autre gardait son arme bien baissée. « J'voulais traverser la rivière mais l'pont était plus en bas et j'ai franchement pas envie de tout r'monter » avait-il lancé, le souffle court, peu ravi à l'idée de devoir faire un tel détour. « J'cherchais un magasin d'fringues pour trouver des pulls fantaisie pour l'hiver. T'sais pas si y en a un plus proche que d'l'autre côté du rivage? » Pourquoi ne pas lui demander hein ? Puisqu'il trottinait encore à côté de lui pour l'instant, autant en profiter pour essayer de gagner du temps dans ses recherches même si l'autre devait avoir bien mieux à faire que jouer au guide touristique.
Revenir en haut Aller en bas  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... EmptyDim 30 Déc 2018 - 12:19
Oui, il braquait son arme mais bon, qui ne l'aurait pas fait ? Le ton de reproche du gars en face l'avait froncé les sourcils légèrement. Il lui avait sauvé la peau, ok, mais rien n'empêchait de dire que c'était un vulgaire pilleur sans aucune pitié qui était prêt à lui sauter dessus... Quoique. Il ne lui aurait pas sauvé la peau sinon. Et la prochaine question de Murph' avait sûrement bien fait comprendre à l'inconnu qu'il était carrément inquiet de savoir si c'était un pilleur, quitte à ne même plus faire preuve de logique puisque c'était sacrément con comme question. Murphy lui-même s'en rendait compte. «Ouais, ouais... Désolé. Le stresse. Enfin... Le fait de savoir que j'aurais pu crever y a deux secondes. Et que j'ai été sauver par.. bah par quelqu'un. Un humain je veux dire. Bref.» il lâcha un petit soupir amusé avant de hausser les épaules aussi. Décidant finalement de ramasser son sac et aussi d'arrêter de viser le type en face parce que le pauvre s'était apparemment sentis complètement agresser.

Il avait remercié l'inconnu, c'était la moindre des choses pour l'avoir pointé avec son fusil, sans balles. Oui il s'était senti obligé de faire le gars menaçant même si ça n'avait pas eu l'air d'effrayer le gars. Après tout, tout le monde devait avoir de quoi tirer en ces temps. Normalement. Il plaignait ceux qui étaient sans défense. Le type, là, qui lui avait sauvé la vie, avait un tisonnier. Murphy s'attarda quelques secondes dessus avant de voir les morts revenir en masse. Bon au moins il pouvait se défendre, la preuve il lui avait sauvé la vie. Mais un tisonnier... Les paroles de l'inconnu le firent sortir de ses pensées. «J'en rêve aussi.» répondait Murph' en haussant de nouveau les épaules. «Pouvoir manger au bord d'un lac sans se faire déranger... J'dis pas ça pour toi hein.» il disait en secouant légèrement la tête. «Mais bon, apparemment c'est pas possible. Un jour peut-être je trouverai ça banal de manquer de crever pendant un repas.» il disait en commençant à s'éloigner un peu.

Murph' gardait son arme en main mais il ne la pointait pas vers l'inconnu. Il le faisait exprès, il avait bien compris que l'autre avait mal pris la petite confrontation qui était arrivé quelques minutes plus tôt. Pas sa faute s'il se méfiait après tout ! Mais il préférait avoir ses mains bien ancrées sur son arme au cas où une mauvaise surprise leur tombe dessus. Il écoutait le brun avant de hausser les sourcils à sa demande de pull de Noël. Mais bordel qui cherchait ce genre de truc après la fin du monde. M'enfin... Pourquoi pas. «Tu te prends pour l'esprit de Noël ? Attend... ! C'est bientôt ? Je perds le compte des jours et ça fait un moment que j'ai pas eu de calendrier de l'avent.» il expliquait toujours en s'activant un peu pour fuir les morts. «Avant j'avais une amie qui me disait quel jour on était mais...» en réfléchissant à Liv et au fait qu'il ne l'avait plus jamais revus... En un sens il aurait aimé la revoir, tout comme son ancien groupe, tout comme sa famille. Tellement de gens. «Mais bref, on s'en fout.» il lâchait avec un ton un peu blasé. «J'connais pas l'endroit. Je suis jamais passé par là alors... Mais j'ai rien à faire, à part finir de bouffer. On peut chercher un magasin si tu veux ? Peut-être que je me trouverais un petit pull pour moi aussi. Ça fera pas d'mal de se mettre aux couleurs des fêtes même si...» il regardait le ciel grisonnant et les décorations inexistantes de la ville où ils étaient. «Bon on peut pas dire qu'ils fêtent vraiment Noël dans l'coin.»
Revenir en haut Aller en bas  
Maitre du Jeu
Maitre du Jeu
Fiche de personnage

Caractéristiques
Caractéristique Tir:
Caractéristique Physique:
Caractéristique Habilité:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 12175
MessageSujet: Re: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... EmptyMer 2 Jan 2019 - 9:48


INTERVENTION DU MJ
Les sifflements de Murphy et votre rapide discussion semble avoir attiré quelques rôdeurs. Vous décidez de presser le pas pour mettre de la distance entre eux et vous, réflexe naturel de tout survivant qui se respecte. Mais les morts ont cela pour eux qu'ils ne renoncent jamais. Le petit groupe de cinq ou six rôdeurs que vous avez tenté de semer grossit un peu plus, sans doute que leurs râles en attirent d'autres, comme les loups d'une meute qui se rassembleraient pour chasser leurs proies.

Pourtant ce ne sont pas eux qui vous inquiètent là, mais plutôt le bruit de moteur que vous entendez approcher avant de voir l'avant d'un véhicule passer l'angle d'une ruelle devant vous.
Revenir en haut Aller en bas  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I was whistling when suddenly...   I was whistling when suddenly... Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- I was whistling when suddenly... -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Abandonnés-
Sauter vers: