The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Mess up. -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 918
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptyDim 17 Mar 2019 - 15:19
Quatre vingt dix ans. Les lèvres de la grecque s'étirèrent mécaniquement. Pas parce qu'elle trouvait la confession de son compagnon ridicule, mais parce qu'au contraire elle partageait souvent cette impression. Plus encore depuis qu'elle avait été blessée durant l'assaut des Remnants. Si elle avait retrouvé sa mobilité, par moment, la douleur qui venait irradier sa jambe lui faisait l'effet d'une cuisante piqûre de rappel. De celle qui vous donne effectivement la sensation de traîner quelques décennies derrière vous, de blessures physiques et d'autres plus profondes, qui strient l'âme et l'esprit et perdurent. Celles qui marquent à jamais, alimenteront les conversations de ces gens en fin de vie. Leurs enveloppes charnelles trahissaient parfois ce vécu éprouvant. Les poches violacées qui soulignaient un regard cuirassé. Sombre, qui en a vu. Qui n'a plus peur d'en affronter d'autres. Qui s'effraie par fois lui-même à ne pas discerner ses limites. Y'en a-t-il ? Pas pour les survivants non. Elle le sait. C'est peut-être ce qui précipité le blanchiment de quelques cheveux quand on y prête attention. Ils ont vieilli. Parce que leur monde les pousse vers la sortie.

La jeune femme acquiesça doucement. Elle avait su dès le départ que l'issue de cette guerre se trouvait avec Selene et les siens. Peu importe où, ils avaient partagé les armes, ils devaient poursuivre la route ensemble. Pleurer leurs morts, panser leurs blessures, dessiner l'avenir ensemble. Parce que c'était dans l'union qu'ils seraient plus forts. Ils l'avaient prouvé. Au prix de lourdes pertes peut-être, mais ils avaient retrouvé leur liberté. Elle s'y ferait, oui. Même si Elena d'aujourd'hui se battait contre elle-même pour y croire, pour faire taire les craintes et les doutes, elle y parviendrait. En serait-il de même pour Connor ? Il promettait que oui. Comme une fausse note. La jeune femme ne remettait pas sa volonté en doute. Elle était persuadée qu'au fond de lui, il aurait voulu y croire, il aurait voulu rentrer chez lui et retrouver sa vie comme il l'avait laissée, comme si tous ces mois loin d'elle ne l'avait pas changé. Elle aussi voulait y croire. Mais tous les deux savaient au fond que le sportif n'était jamais vraiment rentré. Inachevé. Incomplet. Il y avait quelque chose qui lui manquait. Une pièce au puzzle qu'il avait entreprit de composer. Aussi la grecque plongea longuement son regard dans le sien. Je ne te crois pas plus que tu n'y crois mon cher amour. Mais je t'en veux pas. Je crois....

Les deux amants laissèrent ainsi leur discussion. Avec des non-dits. Des rancoeurs étouffés. Et pourtant toujours autant d'amour et une envie de comprendre, une volonté d'accepter. Sincère. Volcanique.

Elena était penchée au-dessus des bacs qui accueilleraient les nouveaux plants de Freya lorsqu'il la retrouva quelques heures plus tard. Elle avait réussi à balayer le trouble qu'avait semé leur conversation en canalisant ses pensées sur le projet d'auto-suffisance du Fort.

« Je suppose que de toute façon, c'est moins important que ta surprise. » fit-elle, un sourire ironique aux lèvres. Elle se laissa entraîner par Connor, comme un gamin qui veut à tout prix dévoiler son œuvre à un adulte. La réalité était plus proche de l'idée. La grecque découvrit, mi-surprise mi-amusée la cabane qui se démarquait du reste du dortoir. « Je peux entrer ? » Sans attendre de réponse, la grecque se baissa pour venir écarter les draps et se faufiler à l'intérieur. « Je vais faire des jaloux. Ça va attirer tous les petits du camp ! » plaisanta la brune. Bien que dans les faits, il y avait fort à parier pour qu'elle soit dans le vrai. Toutes les têtes blondes du fort attroupées devant sa cabane, c'était une perspective plus effrayante encore que celle d'un nouvel assaut de l'ennemi ! Elle sortit alors la tête de sa cabane pour croiser le regard satisfait de son compagnon. « T'as le droit d'entrer si tu ne casses pas tout avec ta grosse tête ! »


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptyVen 22 Mar 2019 - 12:37
Il n’y avait qu’elle qui parvenait à lui enlever le poids des années. A l’extérieur de ce campement, Connor avait pris trente ans d’un seul coup, à force d’écumer l’extérieur et de découvrir de quoi ce monde était fait. De chair et de beaucoup de sang séché. Une bonne trentaine d’années que ses muscles peinaient à assumer, et qui s’envolait d’un coup, d’un seul, à chaque fois qu’il croisait le regard d’Elena. L’homme de Maple Grove était si loin de lui pourtant, que lorsqu’il le retrouvait brièvement le temps d’un tête-à-tête pour le moins troublant, il se trouvait méconnaissable après ça. Ni lui, ni celui d’avant, n’étaient capable de comprendre comment il avait pu changer à ce point.

Avec elle, il parvenait à retrouver cette fibre d’enfant qu’il pensait perdu, et tout se retranscrivait si simplement qu’une cabane en draps et en pince à linge érigé avec la volonté d’un petit garçon qui voulait juste plaire à la fille qu’il aimait.

C’est ta cabane, souligna-t-il lorsqu’elle demanda l’autorisation.

Même si à dire vrai, Elena n’en avait pas vraiment besoin pour s’y rendre. Connor s’accroupit à côté en la regardant rentrer dedans, sans doute un peu à l’étroit mais c’était bien tout l’espace qu’ils pouvaient se consacrer ici. Parce que l’intimité n’était pas vraiment à l’ordre du jour, parce qu’à vivre les uns sur les autres, on oubliait de s’offrir ce qu’il fallait pour respirer vraiment. Tout ça mélangeait offrait une perspective de vie effrayante et pourtant nécessaire pour la survie de cette unité.

Je leurs en construirais une comme ça, toi, tu auras la tienne et ils te laisseront tranquille ! Un moindre mal si ça permettait à Elena d’être tranquille dans son monde de rêve. D’ici quelques semaines, après le printemps et la saison chaude, il se promit de lui faire mieux que ça encore. Un véritable endroit pour elle, peut-être pas son lit king size à baldaquin, mais presque aussi bien.

L’homme eut un rire stupide alors qu’elle lui autorisa à rentrer, avec sa grosse tête. Il ne se fit pas prier pour la rejoindre, et tomber à côté d’elle sur le matelas. A lui voler rapidement un baiser avant d’en rire. Elena posa sa tête contre son épaule, et ils fixèrent comme deux idiots le drap tendu au-dessus d’eux qui laissait à peine filtrer la lumière. Des quelques remarques qu’il se fit, Connor entraîna la grecque avec elle dans un jeu. Les plis créaient des formes, des histoires, possible qu’ils se racontèrent comme les enfants en étaient capables.

Celle-ci fut la petite histoire d’une chèvre à trois pattes qui ne pouvait pas voyager. Son handicap contraignait son groupe, mais se poser définitivement signifiait mourir. En fait, tout ce qu’elles faisaient jusque-là, c’était chercher le printemps. Et la petite chèvre était fatiguée de marcher après les autres. Alors elle s’arrêta. Elle passa le printemps et l’été, toute seule, et ce fut durant l’automne qu’elle inventa l’agriculture. Le printemps suivant, son groupe revint finalement la voir. Et ils découvrirent un champ immense de fleurs là où elles l’avaient laissé.

Tu l’sais déjà, pas vrai ? Souffla-t-il à la fin de l’histoire : Que j’vais repartir, quand il fera moins froid. Il fixait toujours ce drap en la sentant se tendre un peu à côté de lui : J’t’ai écouté, c’était tellement stupide de partir pendant l’hiver la dernière fois. On s’est gelé les miches pour au final pas grand-chose mais bon… ça sera le dernier… Séjour. Aussi long, et aussi loin.

Il se le promettait, à lui-même. Il se laissait ce temps pour trouver ce qu’il fallait dehors, et mettre de l’ordre dans ce qu’il voulait.

Après ça, j’rentrerais pour de bon. J’veux dire… Vraiment. Pas comme cette fois, donc. Et ça te laissera le temps de réfléchir à m’attribuer un rôle qui te débarrassera de moi de temps en temps ici. Plaisanta-t-il.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 918
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptySam 23 Mar 2019 - 19:08
Le bonheur est un sentiment fugace. Nomade cruel qui ne s'installe jamais durablement. Quand il le fait ? La chute est plus dure encore. La grecque avait fini par assimiler la leçon. Obstinée peut-être, pas idiote. Sous les draps tendus, les deux amants voyaient filer le leur. Oui Elena savait. Depuis longtemps maintenant, pourtant elle ne put empêcher son corps de se raidir subitement, alors que l'expression de son visage s'évanouissait. Ses traits se figèrent. Fermés. Froids. Comme la glace qui se reforme à la surface d'un lac gelé pour n'offrir qu'un écran lisse et impénétrable. Elle était certaine que son compagnon l'avait ressenti. À force de longs mois de pratique, il connaissait la brune par cœur.

« J'aurais préféré que ce ne soit qu'une intuition. Une mauvaise intuition. » souffla-t-elle avec honnêteté.

La jeune femme parvint à esquisser un sourire mélancolique, en tournant la tête vers l'homme pour capturer son regard. Est-ce qu'elle lui en voulait ? Oui, et non. Sa réaction, probablement parce qu'elle s'y était préparée, serait moins virulente que la première fois, le blond pouvait en être sûr. Elle lui en voulait de ne pas avoir trouvé sa place encore parmi eux. Elle lui en voulait de leur préférer la solitude à leur foyer. Elle lui en voulait de risquer sa vie une fois de plus. D'un autre côté, elle avait fini par se faire à son absence. Comme à celle de Ludwig quelques mois auparavant, de Nolan, de Carmen et de tant d'autres encore. Elena ne se sentait plus la femme d'un homme ou l'amie d'un autre. Elle avait rangé sa vie personnelle dans une boite et n'était plus qu'une leader peut-être contestée et contestable qui ne se levait que pour le bien du groupe. Mécanique. Froide. Distante. Voilà tout ce qu'elle était devenue par la force des choses. Peut-être un jour trouverait-elle le moyen de raviver la flamme. De réveiller son âme éteinte. Pour l'heure, la grecque restait captive de cette absence de connexion avec ce qui l'entourait.

« Tu penses découvrir quoi cette fois-ci ? Un autre No man's land ? De nouveaux groupes comme le notre ? »
demanda-t-elle avec une curiosité non feinte.

Elena voulait comprendre. Que recherchait-il qu'il n'y avait pas ici ? Que voulait-il de plus ? Avait-il un plan tracé ? N'était-ce qu'une sorte de voyage spirituel ? Des questions, la jeune femme en avait, forcément. Connor avait-il des réponses pour elle ? Pas sûr. Il semblait presque aussi perdu qu'elle. Il avait lui aussi ses propres questions sans réponse, son propre chemin incertain qu'il voulait courageusement arpenter. Connor Gary Shepard avait un rôle à jouer, il le trouverait, la grecque en était persuadée.

« Je me pencherai sur votre CV Monsieur. » sourit la jeune femme avant de fixer longuement la toile blanche au dessus de leur tête. « Le printemps va rendre leur mobilité aux rôdeurs et aux vadrouilleurs. » reprit soudain plus sérieusement Elena. « Il est possible que... Qu'ils se remettent en chasse. Ils ont pu laisser passer l'hiver pour digérer leur défaite mais ils sont toujours là, quelque part... » Les Remnants. Zack et sa troupe. « Promet moi de faire attention. Et de tempérer Roza lorsque tu la retrouveras. » Parce que c'était une évidence pour la grecque. Il allait retrouver la russe. « On a perdu suffisamment de monde à cause d'eux. »


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptyDim 24 Mar 2019 - 16:46
Une mauvaise intuition, oui.

Elena avait cette sensibilité en elle, pour elle, qui l’obligeait à voir clair à travers les gens. Elle pouvait savoir ce qui était bon pour le groupe, même si ça ne l’était pas pour elle. En ça, il la trouvait fascinante, et se laissait lire par elle n’était même pas si déplaisant. Avait-il des secrets à son égard ? Non. Pas qu’il trouvait nécessaire de partager, pas qui lui pesait sur la conscience. Pas qui ajouterait à cette culpabilité qui parfois l’oppressait.

Alors que cherchait-il dehors ? Son rêve ne s’était pas fait la malle. Si Connor était devenu plus rustre, plus violent, plus distant, il avait toujours cette idée qui trônait dans sa tête, la vision d’un monde qui vaudrait la peine. Sa peine. Ce qu’il avait pu voir du No Man’s Land aurait probablement dû le ramener chez lui la queue entre les jambes, et pourtant, son trouble était tout autre à ce sujet. Il aimait ces endroits, et il aimait chaque éclat d’humanité qu’il parvenait à capter.

Des communautés plus ouvertes, pacifistes. Des gens dans le besoin, qui seront plus utiles qu’ils ne le pensent. Expliqua-t-il, comme une liste se déroulant alors devant lui : Des personnes qui auront envie de reconstruire, comme nous, souffla-t-il.

Connor eut un petit sourire en captant le regard d’Elena, le genre qui trahissait l’incorrigible optimiste qu’il était. Parce que paradoxalement après toutes ces souffrances, ces morts, ces pertes, il voulait croire en ce qui se faisait de bon, encore.

J’suis p’t’être trop profondément idéaliste, ou très con, mais ça doit bien exister ailleurs si nous on en est capable, fit-il dans un petit rire à moitié troublé par tout ça. Son index effleura le front de la brune, et il y posa un court baiser : Promis. murmura Connor tout contre.

Ses yeux bleus se reposèrent sur le drap, sur cette histoire qu’ils s’étaient racontés, et qui ne parvenaient pas à panser les maux.

Je compte pas me remettre après eux de toute façon, j’me dis que… J’sais pas, si j’avais pas cherché à les connaitre en premier, ils nous auraient p’t’être pas délogé du ranch. Nouveau rire, cette fois-ci sans joie. Connor y voyait comme un retour de bâton cruel, quasiment divin. Et sans doute se prenait-il pour plus important qu’il ne l’était. C’est stupide, mais ça sonnait quand même comme un sale coup du karma, se défendit-il sans qu’Elena ait eu besoin de rien lui dire : Laisse tomber, même moi j’me trouve idiot.

Il soupira.

Et puis j’sais pas, y’a peut-être un truc que tu voudrais que je te ramène en souvenir ? Genre... Un goodie de chaque ville traversée ? Ou des informations sur des lieux qu’on a pas encore vu… Suggéra-t-il.

Ça pouvait leur être utile, autrement que par les contacts qu’il se ferait forcément.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 918
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptyDim 7 Avr 2019 - 14:29
Même si les rêves de son compagnon le ramenaient loin d'elle, le rapprochaient inévitablement d'une vie hostile, dangereuse loin du foyer qu'il laissait derrière lui, Elena était fière de la personne qu'il était devenu. De cet homme loin du garçon un peu égoiste qui avait brillé sur les stades des années en arrière. Les instants passés auprès d'Arthur, Christina avaient porté leurs fruits. Aujourd'hui, à travers l'altruisme et l'optimiste de Connor, perdurait leur héritage. Il n'était pas facile de comprendre que l'homme veuille repartir en quête d'autres Romy, d'autres Addison ou Serena, qu'il veuille aller à la rencontre d'autres communautés, aider à la reconstruction de nouveaux abris quand sa maison et sa famille avaient tout à rebâtir aussi ici. Mais il avait vu ce qu'eux refusaient de connaître. Il avait fait le choix d'enlever les œillères qui lui dissimulaient tout l'espoir encore présent là-bas dehors. Parce qu'il avait probablement raison : il restait quelque chose à sauver. Il restait des âmes comme les leurs, prêtes à donner de leur personne pour raviver un semblant d'humanité.

« Tu les trouveras, j'en suis sûre. » souffla la grecque, un sourire plaqué sur le visage. Elle avait foi en lui cette fois. Si elle ne le laissait pas partir de gaieté de cœur, si elle ne pouvait étouffer les doutes, et les angoisses qui crissaient dans sa tête, elle était certaine d'avoir pleinement confiance en lui. Pour savoir ce qu'il faisait. L'homme avait mûri. Beaucoup depuis Maple Grove. Encore un peu depuis son départ du ranch. « D'ici là, nous aurons plus d'espace pour les accueillir. » Maintenant qu'il était clair que les travaux de Printemps se passeraient des gros bras du blond, la brune pouvait quand même le rassurer là-dessus : il y aurait toujours de la place pour ceux qui en auraient besoin. Elle avait déjà haussé le ton pour plaider la cause de l'égyptienne, elle recommencerait sans hésiter si son instinct le lui dictait.

« Dis pas n'importe quoi. » coupa fermement Elena, perdant alors son sourire pour poser son regard dur sur son compagnon. Elle bascula sur son flanc pour venir poser sa main sur la joue de l'homme, le forcer à la regarder. Elle refusait de le laisser croire une seule seconde qu'il pouvait avoir causé la prise de pouvoir des Remnants sur le ranch. « Ils étaient déjà à notre recherche. Un groupe qui abriterait des familles, des enfants. Des gens qu'ils pourraient facilement menacer, qu'ils pourraient exploiter. Nous, ou une autre communauté... » C'était juste tombé sur eux. La faute à pas de chance. Ni plus ni moins. « Sans toi et Roza dehors, on ne s'en serait sûrement pas libéré. » conclut la brune sans lâcher des yeux Connor. Qu'il ne reparte pas sans cette certitude là. Et sans savoir combien Elena en était consciente et combien elle leur en était reconnaissante. Pour le reste, la grecque haussa les épaules.

« Tout ce qui te semblera important. » Points de ravitaillement, d'autres campements potentiels avec une meilleure exposition peut-être, traces d'autres communautés... Connor saurait noter ce qu'il jugerait bon pour leur groupe. Elena lui faisait confiance. « Et si par hasard tu trouves un troupeau de vaches abandonné... » Elle eut un petit rire. Il y avait pourtant bien quelque chose qu'elle aurait voulu qu'il trouve et lui ramène... Elle se pinça les lèvres après un temps de silence à fixer le drap blanc au dessus d'eux. « Si... Si tu retrouves Carmen ou Nolan... Ramène les à la maison s'il-te-plaît. » Ils ne pouvaient plus rien pour ceux qu'ils avaient enterré. Mais pour ceux qui avaient juste choisi de partir, l'ignorance quant à leur sort était pire que tout. Elena souffrait toujours de ces deux pertes, mais ça, elle n'avait pas besoin de mettre des mots pour que son compagnon le comprenne.

« Oh et ces communautés... » ouvertes, pacifistes. « Qu'elles ne soient pas comme nous, Connor. Il faut qu'elles soient meilleures que nous. » La jeune femme vint poser sa tête contre le torse de l'homme. Meilleures oui. Car après tout ce qu'ils avaient fait pour survivre, la grecque se demandait parfois s'il y avait vraiment des gentils dans cette histoire...


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Connor G. Shepard
Administratrice
Connor G. Shepard
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: batte de base-ball en acier, couteau militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/09/2014
Messages : 1925
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptyMer 1 Mai 2019 - 11:40
Plus d’espaces ? Vous allez réussir à pousser les murs ? S’enquit-il en se redressant pour la voir, curieux.

Connor n’était pas au courant de tous les projets qui courraient dans l’esprit de la jolie Elena. Comment elle viendrait à les mettre en place, comment elle se débrouillerait pour ça. Sur la majorité, il n’y assisterait probablement pas. Il y avait des rumeurs sur des travaux à prévoir, mais rien qui l’avait vraiment interpelé sur le moment. Les murs qui entouraient le fort les protégeaient de biens des choses, mais pas du manque d’espace malheureusement. Parviendraient-ils à les ouvrir, à les prolonger, à les décaler ? C’était un savoir faire que Connor n’avait pas, mais qu’il était prêt à apprendre dehors.

Les vaches, ça va être difficile à trouver mais j’peux essayer de voir ça… Et si je trouve une biquette, je la ramène, ça sera la tienne. Un troupeau surtout ! Elle n’était qu’à moitié sérieuse évidemment. Du bétail ne ferait jamais de mal à la vie ici, ils pourraient avoir bien des choses pour être en plein confort, ça pourrait être une bonne source de nourriture de surcroit – il fallait produire désormais ! – mais bonjour l’entretien que ça impliquait. De toute façon, une biquette, ça serait toujours plus sympa à promener qu’une vache en vérité. Du reste, il se doutait que sa douce tentait de cacher sous ce trait d’humour le vrai fond de sa pensée : Carmen est douée pour dissimuler ses traces, mais si je remonte à elle, je te promets que je ferais tout pour te la ramener… Et Nolan…

Il marqua une pause. Histoire peut-être de dédramatiser en lui-même tout ce qu’il ressentait. Il n’avait jamais vraiment aimé Nolan, mais il comprenait finalement l’amitié qu’il y avait entre elle et lui. Et Elena méritait cet allié inébranlable qu’il avait été. Pour son départ, Connor lui en voulait un peu. D’avoir laissé la brune en arrière, de ne pas avoir pensé à tout ça… Comme tous les gens qui partaient sans retour, cet égoïsme lui tordait le ventre. Et maintenant que lui s’en allait, c’était difficile de le lui reprocher.

Je lui donnerais l’adresse d’un point de repli, hors de question que je fasse la route avec lui ! Plaisanta-t-il en semblant pourtant si sérieux. Il retomba à côté d’Elena, et passa une main dans sa chevelure. Ses lèvres se posèrent sur le front de la jeune femme, avec douceur. Il se lova contre elle : Ca va être difficile de trouver meilleur que toi.

____________________


Ma tante avait réussi à en faire marcher une ! Grogna Ruben en trifouillant les fils avant de relever le regard vers Freya : Essaie pour voir ?
Allo ? Tu m’entends ? La rouquine haussa les épaules de son côté, désolée de ne pas pouvoir faire plus. Joachim, lui, eut simplement un petit rire amusé.

Un grognement sortit des lèvres de l’adolescent, qui replongea le nez dans les connexions. Connor échangea avec la rouquine un regard complice : décidément, aussi têtu que sa tante.

J’vais m’en occuper, t’inquiète pas, souffla Connor avec un sourire : Vous devriez partir vous coucher, j’trouverais bien et au pire on s’y remettra demain. Proposa-t-il pour satisfaire le garçon, qui soupira à nouveau. Pile au moment où Elena passa la porte du chalet où ils galéraient tous les quatre sans faire beaucoup de progrès.


La chose qui hante le plus un homme, c’est ce qu’on ne l’a pas forcé à faire.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 918
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 EmptyVen 31 Mai 2019 - 22:33
Elena avait fait irruption dans l'encadrement de la porte au moment où son compagnon invitait les adolescents à retrouver leur couche. La grecque ne parut pas spécialement surprise de voir Connor en compagnie des jeunes gens à qui elle adressa un sourire, et devant lesquels elle se décala pour leur laisser le passage. Elle avait même posé une main amicale sur l'épaule de Ruben quand il passa près d'elle. Le jeune garçon avait gagné l'affection et l'estime de la grecque à force de se porter toujours volontaire pour tous types de tâches au camp. Il avait aussi cette énergie foncièrement positive en lui qui semblait presque contagieuse.

« L’heure du grand départ ? » Sourit-elle en rompant les derniers centimètres qui la séparait de Connor. Elle se hissa sur la pointe des pieds pour venir poser ses lèvres sur les siennes. « Exploiter des mineurs est punissable par la loi. Tu leur as au moins promis un souvenir de ton escapade, j'espère ? » Son sourire s’agrandit alors que son regard fut happé par l’objet qui semblait donner du fil à retordre à la petite équipe. Une radio. Comment ne pas se sentir projetée quelques mois en arrière quand ils n’avaient le droit qu’à quelques rares moments pour eux. D’heures où l’un comme l’autre évitait d’évoquer ses problèmes, où aucun d’eux ne souhaitait gâcher l’instant si précieux, si fragile, que des émotions négatives auraient pu l’écorcher. C'était vers de nouvelles heures difficiles que les deux amants se dirigeaient. Des nuits sans sommeil. Des rêves ébranlés par des craintes de ne plus se revoir. Et puis de la distance, qui se creuserait malgré eux, sans qu'ils n'y puissent rien. Parce que le silence dans lequel ils s'étaient murés, cette illusion qu'ils avaient inconsciemment choisi tous les deux de donner pour préserver l'autre finissait par se fissurer. Il y avait tellement de questions que la grecque aurait voulu poser à son homme. Il y avait tant de choses qu'il avait dû affronter dehors. Jamais elle n'avait insisté devant l'absence de détails dans ses récits. Aurait-elle dû ? Au même titre, aurait-elle dû partager ses propres émotions ?
Sourire. Illusion parfaite. Pas aujourd'hui. Peut-être une autre fois. Si l'occasion leur était donnée. À son retour ? S'il finissait par poser définitivement son sac ici.

« Les ingénieurs nous manquent. » Elle observa la radio sous tous ses angles, distraitement. Focaliser son attention et ses réflexions sur du concret. Ses sourcils se froncèrent doucement. Les ingénieurs ne couraient pas les rues. Pas avant déjà, moins encore maintenant. Et pourtant à l’heure où l’union des deux groupes sonnait un renouveau, un pas vers l’avenir, des projets ambitieux pour léguer aux futures générations quelque chose de plus solide, certaines compétences leur étaient totalement inaccessibles. Il y avait bien sûr les petits génies du camp. Ceux qui étaient en mesure de créer des pièges avec quelques centimètres de fil et des branches de bois. Mais des Andrea, des Ludwig, et tous ces autres cerveaux bien huilés ne suffisaient pas pour une vision plus grande. L’ingénierie, la science, la médecine… La grecque rêvait de plus large. Sûrement plus encore depuis sa rencontre glaciale avec June Phelbs. Depuis qu'elle avait entrevu autre chose que quelques stratégies de survie bancales, dans un monde ravagé qui souffrait de l'absence de structures pour espérer renaître un jour.

« Tu devrais t'adresser directement à Andrea pour ça. » Elle tendit la radio à son compagnon. « Elle t'aime bien en plus. » Elena eut une oeillade amusée. « Tu ne t'es pas fait que des ennemis, profites-en ! »


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Mess up.   Mess up. - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Mess up. -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» (MORRIGAN) DON'T MESS WITH ME !
» oh, what a mess we made #randomlyrics
» stuck in this mess (seungho)
» hearts a mess ◇ isaska
» ((mcfly mess))

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: