The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- How can I help ? -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: How can I help ?   Dim 30 Déc 2018 - 14:57
La sœur de Casey avait appris à cuisiner post-fin du monde ? C’était un exploit qui méritait d’être relevé, la cuisine ce n’était déjà pas évident avant tout ça alors aujourd’hui, avec le peu de moyens qu’ils avaient à leur disposition c’était encore plus délicat. Du moins, le blond l’imaginait ainsi. Ce qui le frappa en revanche, ce fut cette réalisation lorsque la blonde parla de l’âge de sa sœur. C’était qu’une gamine quand tout avait commencé, même Casey finalement, elle n’était pas bien vieille. Dur d’imaginer ce que cela devait représenter à leur âge, lui il avait déjà une vie qu’il avait laissé derrière lui en quittant la Californie mais des jeunes comme Casey ou sa sœur, leurs vies ne faisaient que démarrer et finalement ce monde serait la seule chose qu’ils connaîtraient. « Qui sait, vu tout le truc en place ici, elle pourra peut-être un jour ? » Fallait espérer qu’un jour le monde renaîtrait de ses cendres, tel un phénix … Non, Will n’y croyait pas, l’homme était tombé trop bas pour se relever.

Les souvenirs de ce voyage, le dernier avec Leah avant que tout se barre en cacahuètes, la possibilité que sa vie ait pu prendre un tournant totalement différent s’ils n’étaient pas rentrés si tôt. Will s’y perdit un instant avant de sourire aux propos de la blonde. « Chais pas vraiment … j’avais plus rien là-bas, j’ai voulu me raccrocher au dernier endroit qui avait encore une petite signification pour moi, j’avais passé de bons moments à Seattle, j’y avais peut-être encore des amis. » Parce qu’à Los Angeles, il n’avait jamais considéré toutes ces personnes qui gravitaient autour de lui comme des amis ou des proches, des connaissances au mieux.

Une liste d’ennemis longue comme le bras ? C’était ce que semblait sous-entendre Casey. Will plissa les yeux, curieux d’en savoir plus mais la blonde lui expliqua plutôt qui étaient les personnes les plus importantes ici pour survivre, pour que tout se passe bien. Les militaires, c’était ceux qu’il avait le plus côtoyés à Renton, pour faire des gardes, pour sortir en ravitaillement, c’était un peu comme être dans les petits papiers du plus gros bully dans la cour de récré, c’était logique. Les scientifiques, là il avait plus de mal à se faire une idée, c’était sans doute toujours bien d’avoir dans sa poche des gens capables de le sauver ou de lui fournir des petits extras. « Lucas … j’crois que son nom me dit un truc. » Nate s’était pris le chou avec lui ou un truc comme ça, ce n’était pas clair dans sa tête parce qu’il ne s’était pas mêlé de leurs histoires.

La dernière remarque, sur June, lui arracha un éclat de rire. « J’ai plutôt un bon historique en matière de harpie rousse. Qui sait, j’pourrais rendre la grande cheffe agréable ? » Sans doute pas, celle qui dirigeait ce camp lui donnait l’impression d’être rigide et froide comme l’étreinte de la mort. Il avait même du mal à comprendre comment elle était arrivée là, Zack n’était certes pas un rayon de soleil mais il savait se montrer soucieux pour les siens, l’avocate … eh bien elle ressemblait à toutes ces personnes arrivistes qu’il avait pu côtoyer à LA. « Et si j’veux pouvoir sortir facilement, souvent, c’est à qui que j’dois les yeux doux ? »


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Casey Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 2310
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: How can I help ?   Mer 2 Jan 2019 - 7:53
De quoi ? Apprendre les langues, partir en Italie, ou devenir une grande dame ? Questionna-t-elle plus simplement.

Ses sourcils se froncèrent, avisant Will d’un regard sérieux. Et elle n’était pas persuadée d’aimer trop cette éventualité : que Maddie réalise l’un de ces objectifs-là. C’était sûrement très égoïste, et elle n’était pas sûre que sa petite sœur apprécie qu’elle ait ce genre de pensées à cet égard, mais qu’importait ! Sa cadette comptait plus que tout au monde, même des rêves. Et si elle ne comprenait pas ça, alors, tant pis pour elle :

Vu comment ça s’tire dans les jambes, même si elle voulait encore de ce rêve, j’l’en empêcherais. Fit-elle, froidement.

C’était sans doute un aspect d’elle bien moins fun qu’elle présentait à Will, mais il fallait ce qu’il fallait pour mettre ses proches à l’abri. Ça, tout le monde n’était pas à même de saisir le fond de sa pensée, ou la douleur que ça pourrait représenter pour sa famille. En tant qu’aînée, Casey se savait investie de la nécessité de protéger sa cadette, coute que coute. Stanley l’avait très bien compris de son côté, il en allait de même pour leurs colocataires. Maddie était intouchable, parfois étouffée. Mais mieux valait ça que la voir morte.

Wah, désolée pour toi, mais y’a tellement rien à foutre sur Seattle qu’ça augure rien de bon pour ta vie d’avant. Souffla la blonde avec un sourire moqueur.

Elle-même n’était dans la région que pour un séjour chez ses grands-parents ! Et dans les faits, le coin contrastait totalement avec Chicago. Il y avait là-bas peu de zone rurale à part entière, des grandes étendues de champ. Tandis qu’ici, entre la mer et la montagne, difficile d’en faire le tri. Un soupir lui échappa quant à Lucas, et elle lança vivement :

C’est qu’un con. Voilà qui résumait le personnage, pour Casey en tout cas. Du reste : J’suis prête à parier que non. Elle eut un rire amusé : June, c’est pas qu’un balai qu’elle a dans le fondement, c’est une usine. Le jour où elle se décrispera, celle-là, il pleuvra genre de la merde ou un truc du style.

Autant dire qu’elle préférait ne pas être là ce jour-là. Parce qu’un parapluie, ça empêcherait pas les éclaboussures ou l’odeur.

Faut qu’tu passes par la case Stanley : pour qu’il voit comment tu t’en sors. Ensuite, j’imagine que Donnie, c’est le plus simple. Expliqua-t-elle finalement, en tapotant contre le bois sous ses doigts. Stanley, c’est mon petit ami, donc si tu repasses par là, tu pourras le voir. On vit aussi avec Eddy et Graham, militaires tous les deux. Si on s’fait une soirée à l’occasion, je t’y inviterais, ça t’permettra de te faire des contacts.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: How can I help ?   Sam 5 Jan 2019 - 10:04
« Pourquoi pas les trois ? » Mais visiblement, Casey n’était pas vraiment pour les rêves de grandeur de sa sœur, qui finalement n’étaient pas tant des rêves de grandeurs, plus des aspirations tout à fait louables par le passé et peut-être encore plus maintenant. Pour de jeunes générations comme ça, Will comprenait qu’y croire pouvait être important, lui il avait déjà passé la moitié de sa vie et n’avait pas su en profiter alors même la seconde moitié était merdique finalement, tant qu’il était en vie c’était le principal. « Les choses changeront peut-être ? » hasarda-t-il pour tenter de détendre l’atmosphère et la blonde qui semblait plutôt froide pour le coup. Mais dans le fond il ne pouvait pas lui donner tort, vu l’état du monde et les réactions des vivants, entreprendre de grandes choses, c’était risquer sa vie finalement.

La remarque de la plus jeune sur Seattle, et ce que cela pouvait révéler de sa vie d’avant lui arracha un éclat de rire. Il était loin de se vexer, à ses yeux clairs sa vie d’avant était un cliché de vie parfaite qui n’était que cela, un cliché, une image tant lui s’y sentait mal. « J’aurais dû rester sous le soleil californien et faire du surf avec les macchabées, c’est ce que t’es en train de m’dire ? » plaisanta-t-il, même si finalement il y avait du vrai, là-bas il n’aurait fait que surfer parmi les morts, parmi les cadavres de ses proches. « Bah au moins j’suis encore vivant, Seattle a au moins ça pour elle et pour moi. » conclut le blond dans un haussement d’épaules avant que les deux n’enchainent sur ces personnes qu’il fallait connaître ou éviter.

Richardson était un con, Will le nota dans un coin de sa tête. Et June avait une usine à balais dans le derrière. Là encore le californien éclata de rire, sans doute que la rousse avait les oreilles qui sifflaient là avec tout ce qu’ils racontaient sur son dos. « T’sais vu l’état du monde, elle s’est peut-être déjà décrispé une fois, du coup … peut-être qu’il faudrait juste la laisser comme ça, histoire d’éviter une deuxième fin du monde ? » Secouant la tête, Will esquissa un sourire avant de hocher la tête aux paroles de Casey.

Stanley, Donnie. Deux des militaires de l’île dont le grand sec qui lui avait refourgué des clopes à Renton. « Merci c’est cool. » Le blond chipa un dernier biscuit, réfléchissant à tout cela. « J’suppose qu’à côté de certaines personnes ici qu’avaient jamais vu un macchabée ou touché une arme, ça devrait pas être trop difficile de faire mes preuves. » Sans doute du moins, Will savait se débrouiller, sans quoi il serait mort depuis belle lurette. « Tu sors souvent toi ? J’veux dire la prochaine sortie là c’est pas une nouveauté, mais depuis que t’es dans ce groupe t’as eu l’occasion de sortir souvent ? »


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Casey Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 2310
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: How can I help ?   Sam 5 Jan 2019 - 11:36
Pas qu’ta présence me dérange mais au moins, il pleut pas 364 jours par an là-bas ! Plaisanta la blonde avec un air un brin moqueur. Avant de se raviser cependant : Au moins, on manque pas d’flottes hein. Faut voir le positif, j’ai compris.

Ses yeux sondèrent la pièce, et elle capta quelques sacs vides qu’ils devraient remplir le long de leur séjour à l’extérieur. D’un signe de la tête à Will, elle lui indiqua le lot et s’y rendit sans s’expliquer davantage. Chargeant le plus possible dans ses bras, elle confia le reste à l’homme pour un dernier retour jusqu’à la voiture. La mention de June lui arracha un autre sourire amusé :

Ouais j’y avais pas pensé. Parfois quand les gens se lâchent c’est encore pire, et j’sais pas pourquoi, j’l’imagine bien en Maléfique si elle montrait son vrai visage. Tout pareil : si propre sur elle en public, mais qui cachait à l’intérieur une vieille femme aigrie et laide. Bon, peut-être qu’elle avait finalement contre June des griefs plus conséquentes qu’elle ne l’imaginait.

Pour peu que Will soit une personne bavarde et elle allait finir dans de beaux draps. Déjà que le savon que lui avait passé la rousse lui était resté en travers après sa sortie à l’extérieur avec Clayton, elle ne la portait pas dans son cœur. Mais en dehors de ça, l’avocate avait montré qu’elle savait gérer, sans pour autant que Casey soit si sensible que ça à son projet d’expansion coloniale.

Bah, t’as ça pour toi qu’t’as passé du temps dehors, et qu’tu connais le district. Rattrapa-t-elle soudainement en levant le regard vers Will. Parvenu à la voiture, elle rouvrit le coffre et rangea du mieux qu’elle put les sacs. Le coffre était quasiment vide si on omettait les quelques affaires que Stanley et elle prenaient pour la route : Après, j’ai envie d’te dire : si tu pouvais éviter t’embrocher sur toutes les poutres qui passent, ça nous aiderait pas mal pour pas gaspiller les ressources.

Elle, se moquer ? Totalement. Et c’était en partie mérité ! Quand elle reviendrait avec son poignet pété, Will aurait sans doute l’occasion de lui rendre la pareille :

Régulièrement, ouais. Ajouta-t-elle : J’suis pas trop mauvaise en équipe, mais j’suis mieux seule à vrai dire ou en groupe restreint. Et plus douée pour gérer les rôdeurs qu’les vivants aussi. Le recrutement de Samuel en était la preuve. Certes, ça s’était bien passé et le vieux était cool – même Stanley l’appréciait – mais ça l’avait tendu et Michelle eut tôt fait de lui remonter les bretelles sur son laxisme affiché : Si j’suis rentrée et qu’tu fais ta première sortie parmi nous, dis-le moi ! J’ai grave envie d’voir ça.




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Will E. Mayfield
Administratrice
Will E. Mayfield
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 9mm & couteau de chasse
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 05/02/2017
Messages : 947
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: How can I help ?   Lun 7 Jan 2019 - 14:25
Au moins ils ne manquaient pas de flotte, ça c’était certain. Il y avait à Seattle assez de précipitations pour pouvoir faire de beaux potagers, Will ne s’y connaissait pas en culture – pas même celle des feuilles qui faisaient rire – mais il savait que la plupart des organismes vivants avaient besoin de flotte. Donc lui, finalement Seattle était peut-être un meilleur choix que la Californie, plus sèche. Le blond saisit les sacs qui trainaient dans un coin et suivit la blonde jusqu’à la voiture, continuant à discuter en même temps. L’image de June en Maléfique lui arracha un rictus moqueur, c’était peut-être bas de sa part, il ne connaissait pas vraiment la rousse mais le peu qu’il avait vu des leaders de ce camp n’était pas engageant. « On parle de la version humaine ou de la version dragon ? J’suis sûr qu’elle tient plus du dragon. »

Arrivés devant la voiture, Will laissa Casey ouvrir le coffre, lui faisant passer les sacs un par un pour qu’elle puisse ranger, jouer à Tetris ça n’avait jamais été son truc, ça l’angoissait ce genre de jeux. « Ouais, j’connais la merde quoi. » Qui aurait cru quelques années auparavant que savoir se démerder en plein merdier serait un atout ? Lui-même n’était pas persuadé quand tout avait commencé de savoir nager dans ces eaux troubles, il fallait croire que l’être humain était vraiment plein de ressources pour s’en sortir dans les pires des situations. Et c’était bien le pire là, ça ne tomberait pas plus bas encore ? Sa part pessimiste préférait presque se dire qu’il pouvait toujours y avoir pire, pas juste la sécheresse californienne ou la pluie de Seattle.

La plaisanterie de la blonde lui arracha un nouveau rire, contenu, parce que malgré tout il avait bien souffert de cette blessure, il avait flippé et souffert. C’était deux choses qui le poussait à en rire, mais de façon mesurée. « Ouais j’évite, les poutres, les verrières, tout ce qui peut constituer un danger pour mon intégrité physique. » Paradoxalement, il n’évitait pas Morgan, pourtant elle avait entamé les présentations en l’agressant, la pensée lui arracha un sourire. « Mais fais gaffe, tu devrais pas trop te foutre de moi, j’crois au karma, et la moquerie ça rend joli-joli sur l’échelle cosmique. » Ce qu’il pouvait débiter comme âneries parfois.

« Ouais, j’te comprends, je suis un peu pareil. Les gros groupes, en sédentaire ou en vadrouille, ça m’angoisse un peu. Sans doute que vivre plus de deux ans seul ou presque ça laisse des marques. » Et puis devoir surveiller les autres, c’était épuisant, le retour de Renton, dans l’urgence, ça l’avait lessivé. Se protéger soi-même c’était déjà énorme. « Deal. » souffla-t-il en lui tendant la main, une poignée de mains pour sceller un accord. S’ils avaient l’occasion, Will ferait sa première sortie avec elle, comme ça elle verrait qu’il ne passait pas son temps à revenir blessé, parfois c’était lui qui ramenait les blessés.

Son regard clair passa sur le contenu du coffre déjà bien garni, puis sur Casey. « Encore besoin de moi pour un truc miss ? » demanda-t-il d’un air détendu.


Misery loves company
“Torn apart like the brokenhearted. Up in smoke with the fire we started. Misery loves company”
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Casey Summer
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Marteau, poignard
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 04/03/2014
Messages : 2310
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: How can I help ?   Mar 8 Jan 2019 - 11:17
Un soupir lui échappa brièvement, alors qu’elle relevait le regard vers Will. Il était drôle, ce type, très clairement. Elle le trouvait amusant, assez léger, son détachement affiché avait ce quelque chose de plaisant. Elle se doutait que ça n’était qu’une façade, l’un comme l’autre avait suffisamment discuté de comment était concrètement l’extérieur pour comprendre ce qu’ils avaient traversé en solitaire. Il n’y avait pas d’histoire pire qu’une autre, de douleurs plus fortes ou plus intenses. C’était ainsi que Casey comprenait les choses désormais.

Nan, ça devrait aller. Répondit-elle à sa dernière question.

Ils avaient un deal, tous les deux. Le deal de faire équipe rapidement si les choses se goupillaient de la bonne manière. La blonde sentait que ça arriverait, même si elle n’avait encore aucune idée de quoi était fait le futur. De comment son séjour à l’extérieur avec Stanley allait être éprouvant, du nouvel an qui viendrait pour peaufiner le tout, ou encore de la nouvelle qui tomberait comme une évidence durant le courant du mois de janvier. Elle était cependant persuadée qu’ils en viendraient à faire une bonne équipe :

J’vais trouver ma sœur et rester un peu avec elle avant qu’on parte avec Stanley. Expliqua-t-elle à Will avec un sourire. On sait jamais c’qui peut arriver, pas vrai ?

Parce que même si Casey était une survivante aguerrie, il y avait eu nombre de fois où, des gens plus forts et plus expérimentés qu’elle, avaient passé l’arme à gauche. Et que justement parce qu’elle n’était pas encore voyante, la blonde préférait consacrer son temps aux gens qui comptaient sincèrement à ses yeux. Sa sœur, en premier lieu. Parce que ça avait été elles pendant si longtemps, contre le reste du monde. Indissociables, inséparables. Maddie faisait encore partie de son tout, et ça ne changerait jamais.

FIN




Don't make me sad, don't make me cry. Sometimes love is not enough and the road gets tough, I don't know why. Keep making me laugh, let's go get high : The road is long, we carry on, try to have fun in the meantime
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: How can I help ?   
Revenir en haut Aller en bas  
- How can I help ? -
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: