The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- We happy few. -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: We happy few.   Mer 12 Déc 2018 - 12:18
Comment tu te sens ? Demanda une voix grave derrière elle.

Olivia se retourna, posant son regard sombre sur l'homme qui la fixait intensément. Ses traits tirés par la fatigue et usés par les années lui arrachèrent un sourire en coin, amusé :

Monsieur Grant ! S'enthousiasma-t-elle alors qu'il lâchait un soupir :
Cesse de m'appeler comme ça, Liv... Geint-il en venant se poser à côté d'elle.

Elle croisa les mains sur son ventre, avant de se souvenir que quelqu'un y vivait. Dès lors, elle ne sut où les mettre, tentant bon gré mal gré de trouver une solution. Ses doigts terminèrent dans ses poches, malgré la chaleur encore étouffante de la saison. L'été n'épargnait personne, et Olivia espérait après quelques jours de pluie :

C'est justement parce que ça t'embête que j'ai envie de t'appeler comme ça... S'expliqua-t-elle dans la foulée.
Alors ? Et ça ne prit pas.

Détourner la conversation n'était pas à l'ordre du jour. L'homme fit mine de n'en avoir rien à faire, il scruta plutôt la jeune femme avec le plus grand des sérieux, en attendant une réponse de sa part. Coincée ! Olivia fit mine de rien, détournant les yeux de lui pour trouver du secours ailleurs. Elle n'en aurait aucun, donc autant lâcher du leste :

Fatiguée. Admit-elle.
Tu ne crois pas que c'est le bon moment pour arrêter de courir après les ressources ? Elle leva les yeux au ciel.

Pas que l'invective de son voisin était fausse, mais ça n'était pas aussi simple. Elle avait déjà l'impression que tout le monde se pliait en quatre pour elle, et même si d'ordinaire elle trouvait ça adorable, elle devait admettre que c'était surtout pesant. Elle qui se voulait indépendante, forte, était contrainte par les événements. Et surtout, sans Calvin, ça lui semblait insurmontable :

Et comment je ferais pour payer ma place ici, hein ? En dépendant des autres ? Rétorqua-t-elle.

Ses yeux sombres cherchèrent les réponses dans le regard de son voisin, qui ne lui en offrit aucune. Seulement le même air paternaliste qu'elle distinguait chez lui quand elle se comportait comme une enfant. Lui ne se laissa pas impressionner, il se redressa tout simplement :

On en rediscutera plus tard, je crois que la gamine te cherche. Il désigna du chef la silhouette chétive de la native de Chicago.

Et dès lors, Olivia eut un sourire. Malgré le poids sur son ventre et les douleurs dans son dos, elle s'avança vers la jeune adulte avec la même risette joyeuse de d'ordinaire. Elle était vraiment contente de la voir, peut-être parce qu'il pouvait s'agit de l'une des dernières fois :

Lily ? L'appella-t-elle doucement : C'est ta visite mensuelle ? Blagua-t-elle ensuite avec humour.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 455
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We happy few.   Mer 12 Déc 2018 - 17:44
Boom tchak, boom-boom tchak ! Dans sa tête, pour pas avoir entièrement l’air d’une idiote, Lily battait la mesure. Pourquoi dans sa tête ? Pourquoi elle-même ? Pourquoi pas ? Bah tout simplement parce qu’elle avait eu beau trouver trois baladeurs cd et deux cassettes, elle avait plus de jus, plus de batterie, plus de pile. Tout était à plat. Ah oui y’avait aussi le fait que traverser Seattle avec des vieux croulants à chaque coin de rue et des écouteurs sur les oreilles, c’était pas l’idée du siècle. Tu sais pas grand-chose mais ça tu le sais, hein Lily ? Oui, au moins ça, pour sa survie, pour pas y passer bêtement.

Et c’est donc ce manque cruel de batteries et donc de son qui l’avait poussée à quitter le confort relatif de son appartement sur Alki Beach. Entre autres. Oui oublies pas quand même, si tu peux trouver de la flotte et de quoi grailler, on dira pas non toi et moi. Non, elle oubliait pas, aucune chance, son estomac qui gargouillait lui rappelait toutes les heures, ou au moins deux fois par jour, ça dépendait des jours et des fruits qu’elle avait pu ramasser. BREF ! Oublie pas. La gamine poussa la porte du hangar qui servait de résidence au No Man’s Land, concept vieux comme le monde en fin de compte, un refuge, un havre de paix – ou presque – où les gens seuls pouvaient se retrouver.

Elle avait espéré y trouver Nelson, mais elle l’y avait jamais vu. Ca sert à rien de trop espérer sur son compte Lily, tu devrais le savoir. Ca faisait quand même mal de se le dire, de le penser, de le croire. Réajustant sa chemise sur ses épaules, Lily déambulant un instant dans le hangar avant de repérer la silhouette arrondie d’Olivia. Aussitôt, un sourire se greffa sur son visage, cette fille c’était un peu de la maison, c’était rassurant de parler avec elle, juste parce qu’elles avaient le même accent, le même argot. Juste parce qu’elles venaient de Chicago.

« Oli ! » s’exclama-t-elle soudain plus joyeuse, à des lieues du poids du monde qui pesait sur ses épaules en entrant, pour un peu elle en aurait oublié la raison de sa visite. LILY. OUBLIES. PAS. Oh elle allait gueuler encore longtemps l’autre là-haut ?! « Oui c’est ma visite mensuelle pour vérifier que tout le monde est encore là et … non c’est pas vrai du tout, mais fallait que je vienne alors … me voilà. » Lily … « Non ça va j’oublies pas ! » lança-t-elle en soufflant comme l’adolescente grincheuse qu’elle pouvait être avant de se racler la gorge en dévisageant Olivia. « J’ai quelques courses à faire, ça va bien toi ? Vous ? » Ca l’intriguait ce ventre rond comme un bidon, ou presque, elle y connaissait rien alors même si elle savait comment on faisait les bébés, Lily était toujours pétrie de curiosité quand elle croisait Olivia.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We happy few.   Mer 12 Déc 2018 - 18:18
Lily avait toujours eu cette légèreté raffraichissante qui permettait presque d'oublier les temps sombres. L'odeur désagréable du No Man's Land, ou les banquettes insupportables et inconfortables sur lesquelles elle dormait. Peut-être son accent de chez elle, ou plus simplement, sa jeunesse contagieuse et son innocence qui donnait envie de la préserver. Avec cette énergie, Olivia avait parfois l'impression d'avoir soixante ans, d'autres, elle se sentait comme une adolescente au bord de l'implosion. Le sourire scotché, elle scruta la jeune femme avec une certaine tendresse :

Woh, tu es même très en forme, toi. Commenta-t-elle avec humour.

Les mains dans les poches de son pantalon trop grand, elle regarda autour d'elle quelques têtes connues qui gravitaient dans sa vie depuis son arrivée désormais. En revenant vers Lily, elle fut contrainte de voir que l'adolescente en faisait partie elle aussi. Et c'était aussi bien comme ça. Elle lui donnait l'impression d'être à la maison, ou plus simplement, que son ventre n'était pas aussi rond qu'en réalité :

Quelques courses pour quoi ? Qu'est-ce qu'il te manque ? S'inquiéta-t-elle dans la foulée.

Si Olivia avait toujours été fille unique, et si elle n'avait jamais vraiment eu d'amies à qui raconter ses déboires, elle n'avait aucun mal à considérer Lily comme une proche qu'il était normal de cotoyer. Voire d'aider. C'était peut-être le fait qu'elle venait toutes deux de Chicago qui les rapprochait inexorablement, ou la situation irréaliste de leur rencontre :

Tout va bien, t'en fais pas. Répondit-elle à la petite brune - qui était pourtant plus grande qu'elle ! J'ai l'impression de répondre cent fois à cette question à force de l'entendre. Rit-elle.

Mais Olivia avait le coeur gros : elle mentait suffisamment à tout le monde pour savoir que ça n'allait pas aussi bien qu'elle le disait. Elle était incroyablement seule au milieu de cette foule, et toujours enceinte. Pas encore jusqu'aux yeux, mais ça n'était qu'une question de temps avant que ça n'arrive. Et le fait qu'on considère ce bébé déjà comme une personne alors qu'elle en était incapable, ça la rongeait un peu de l'intérieur.

Si tu veux, on va voir Mandy voir ce qu'elle a. Suggéra-t-elle. Tu as des trucs à lui échanger ? Ajouta la petite brune, soucieuse.



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 455
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We happy few.   Mer 12 Déc 2018 - 20:16
Très en forme ? Lily haussa les épaules, avant de réaliser que la future maman plaisantait peut-être vu l’air sur son visage. La gamine esquissa un sourire. « On fait aller hein ! Bon en vrai je meurs de faim un jour sur deux mais ça va … » Honnêteté brutale, mais le pire c’était que Lily s’était habituée à cette faim, c’était une seconde nature, une façon d’être, l’estomac qui gargouillait, la tête qui tournait. Comme la vie en rose, sans le rose. « Oh il me manque des piles ! Et puis surtout de quoi manger et de quoi boire … J’arrive à trouver un peu sur le bord du lac, entre les quelques buissons et la pêche mais … enfin c’est pas toujours super. » L’adolescente avait réussi à pas mourir mais elle avait été bien malade parce que tout ce qu’elle trouvait là était pas forcément idéal.

Finalement ce qui l’inquiétait là, c’était l’état de santé de la future maman et du bébé, mais la réponse d’Olivia la força à grimacer. Bien joué Lily, tu l’as saoulée avec ta question à la noix. « Désolée … Les gens doivent juste s’inquiéter. » C’était compréhensible, sans doute ? Comme c’est compréhensible qu’Olivia en ait marre d’y répondre à cette question, non ? Lily afficha une moue plutôt convaincue, pour elle-même, elle y connaissait rien de rien à tout ça mais elle savait que ça l’agaçait quand on la traitait comme une gamine qui savait rien. Même si la plupart des temps, elle savait vraiment rien, mais c’était un détail.

L’aînée proposa d’aller trouver Mandy pour savoir ce qu’elle avait à proposer, curieuse de savoir ce qu’elle avait à lui échanger. Lily glissa sur son à dos sur une seule épaule, l’ouvrant en marchant pour montrer à la future maman ce qu’elle avait à échanger. « J’ai trouvé quelques baladeurs en fouillant dans des voitures, j’ai même des CD et des DVD dans l’appartement mais bon je pense que ça intéressera moins de monde, qui regarde encore la télé ? Mais les baladeurs … avec des piles, ça passe. » En gros, elle prévoyait de troquer deux des trois baladeurs contre une quantité négociable de piles, c’était mieux que rien du temps qu’elle avait rien pour recharger la batterie de son iPod.

« Et toi ? T’as tout ce qu’il te faut ici ? » La gamine imaginait assez facilement que tout le monde était aux petits soins avec Olivia, elle l’avait toujours vu ça, les femmes enceintes étaient chouchoutées, y’avait pas de raisons que ça change même dans ce monde. Surtout dans ce monde, peut-être tu devrais te faire engrosser Lily pour qu’on veille sur toi. Quoi ?! Mais elle était pas bien la petite voix dans son crâne, complètement ravagée, frapadingue, dévastée par l’isolement et la faim et la soif.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We happy few.   Mer 12 Déc 2018 - 22:18
Il te manque de tout, en fait. Je suis sûre que tu n’as même pas de quoi te remettre d’un rhume… Commenta Olivia sans cacher son inquiétude.

D’avantage qu’un commentaire de maman soucieuse, c’était celui d’une amie qui veillait sur une voisine qui peinait à joindre les deux bouts à la fin du mois. La petite brune ne se voulait pas maternante envers Lily, juste que l’adolescente méritait son intérêt et au moins qu’elle se questionne sur le fait de s’en sortir. Peut-être qu’un petit coup de pouce ne serait pas de refus pour elle et Olivia avait bien assez pour vivre de son côté avec ses sorties encore programmées et son bonus grossesse qui la clouerait au lit d’ici peu.

Eddy râlerait probablement de la voir tirer de son sac à dos une barre de céréales qu’elle tendit à Lily. Avant même que la lycéenne refuse sa proposition, elle la coupa :

Si tu ne tiens plus sur tes jambes, tu ne pourras pas te remettre d’aplomb et partir en quête de ressources pour ta survie. Expliqua-t-elle tout à fait naturellement, avec un sourire bienveillant : J’investie sur ton avenir, je suis sûre que ça me reviendra. Souffla-t-elle ensuite pour que Lily ne se prive pas.

Pour l’eau, elle avait aussi ce qu’il fallait. Olivia avait même pris le temps de la faire bouillir pour la purger des bactéries, et isolée dans sa gourde en métal la gardait fraîche même durant les journées bouillantes comme celle-ci. Tous risquaient la déshydratation, et elle ne voulait pas que sa situation soit un prétexte pour le sacrifice des autres.

Je sais, ne t’en fais pas. Répondit-elle à Lily avec le même sourire : D’ici quelques semaines, j’arrêterais de sortir, je l’ai promis à Eddy de toute façon. C’est juste que je n’aime pas l’idée de dépendre des autres alors que… Elle se désigna elle-même : Enfin, alors que je peux encore bouger. Je suis enceinte, pas paralysée des pieds à la tête.

La preuve, elle pouvait encore marcher au côté de la native de Chicago qui la côtoyait ! Certes, elle avait parfois l’impression de faire ça avec un boulet ligoté sur le ventre, mais quand on portait déjà quelques petits kilos en trop à cet endroit, c’était bien normal.

Et quels CDs tu as ? ça pourrait m’intéresser. Fit-elle alors soudainement, comme quoi elle avait parfaitement écouté Lily !Je manque surtout de distraction. Je ne serais pas contre un jeu de société… Ou un baladeur CD si tu en as un en trop. Admit-elle avec un regard brillant.

Les deux pourraient s’entendre, surtout si ça n’était qu’une histoire de piles… Pas vrai ?



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 455
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: We happy few.   Jeu 13 Déc 2018 - 9:56
Il lui manquait de tout, presque de tout, ouais, Olivia était perspicace, et Lily se trouvait bête. Elle allait l’inquiéter là, alors qu’elle avait pas besoin de ça la brune, et pire encore quand la gamine la vit sortir de son sac une barre de céréales. Prête à contester, lui dire qu’elle en avait plus besoin qu’elle, parce qu’elle, elle mangeait pour deux, Lily se tut, coupée dans son élan. « Bon … si tu le prends comme ça, j’ai pas le choix, mais en retour j’vais ramasser tous les bonbons de l’univers pour te les ramener, les bonbons ou les chips, enfin ce que tu préfères, tu me diras. » C’était une forme de troc, non ? Lily esquissa un sourire, inclinant légèrement la tête en signe de remerciements avant de fourrer la barre de céréales dans son sac. Elle comptait pas la manger de suite, mais plutôt ce soir, quand elle rentrerait chez elle, quand son ventre gronderait le plus.

Olivia promit quant à elle d’arrêter de sortir d’ici quelques semaines, elle aurait plus trop le choix si elle voulait pas y passer de toute manière, non ? Ca craignait déjà un max dehors quand on tenait la forme, enfin une forme différente d’un ballon tout rond, alors avec son ventre … La gamine pouffa de rire à sa remarque finalement. « Quand t’auras continué de grossir, là tu seras clouée sur place. Enfin faudra te faire rouler pour te déplacer. » Elle se moquait, mais gentiment, parce que son imaginaire encore gamin voyait pas les risques, elle voyait juste le miracle de la vie, parce que c’était beau cet espoir au creux de son ventre arrondi.

Elles marchaient toutes les deux vers Mandy quand Lily expliqua ce qu’elle avait à échanger, et à sa grande surprise, et satisfaction, Olivia sembla intéressée par les CDs et aussi par un baladeur. « Un baladeur pour toi, un pour Mandy, ça se tente. Pour les CDs … là sur moi … » Elle farfouilla dans son sac à dos plein à craquer de bordel en tous genres pour en sortir un pack de vingt boitiers attachés avec un élastique, ça facilitait le transport. Lisant les tranches d’un regard, elle commenta. « Une compil de chansons Disney … peut-être je vais le garder celui-ci … Hm … Un best of de Queen, une compil de country, une autre de rap, je crois qu’il y a un ou deux albums de Beyoncé aussi. »

La gamine tendit le pack de CDs à Olivia pour qu’elle puisse choisir pendant qu’elle dénouait les cordons du troupeau d’écouteurs dans son sac. Trois baladeurs CDs, un cassette, un iPod et à peu près vingt paires d’écouteurs, tous emmêlés. Les lacets devraient être faits de la même matière, ça serait plus simple de les faire tenir. Mais ouais, carrément ! C’était révolutionnaire, peut-être qu’elle remplacerait les lacets des Converse qu’elle portait aux pieds par des écouteurs s’ils lâchaient. « Si jamais je trouve des jeux de société, je t’en amènerai. Oh mais j’y pense, si ça t’intéresse, y’a une librairie pas loin de l’appartement où je reste, peut-être certains pourraient t’intéresser. T’aime lire quoi ? »


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Olivia Cooper
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Machette, poignard militaire
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 14/01/2018
Messages : 701
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: We happy few.   Jeu 13 Déc 2018 - 11:25
Des bonbons ? Pourquoi pas, ça donne envie. Commenta-t-elle avec un sourire amusé.

Retour sur investissement donc. Elle se doutait que Lily chercherait à se montrer généreuse dans ces circonstances. Et si elle ne grignottait pas maintenant ce qu'elle lui avait donné, c'était probablement pour le garder plus tard. A croire que ses stocks étaient extraordinairement vides du coup. Lèvres pincées, Olivia fit semblant de ne pas le voir comme tel, de se montrer dupe à ce sujet. La jeune fille devait ne pas avoir envie d'inquiéter qui que ce soit, ou alors une volonté certaine de se débrouiller toute seule :

Arf, j'ai l'image en tête et je ne suis pas persuadée d'aimer cette idée... Plaisanta-t-elle en baissant le regard vers son ventre. Elle voyait à peine le bout de ses pieds : Vivement que ça soit fini.

La curiosité l'emporta ensuite, elle écouta avec attention les propos de Lily et son tour des stocks. Apparemment, la jeune fille était partante pour lui fournir cette distraction, et même pour se donner du mal histoire qu'elle ne s'ennuie pas ici. Olivia devait admettre que ça la touchait qu'elle essaie à ce point.

Oh... Le best of de Queen, je... Si ça ne te dérange pas, je l'écouterais bien. Souffla la petite brune en pinçant les lèvres. C'était sans doute clichet, mais Freddie Mercury parvenait à la réconforter souvent. Soit ça, soit il lui insufflait des sentiments différents de la nostalgie ou de la tristesse. Si jamais tu trouves un album de David Bowie... Ajouta-t-elle en haussant les épaules.

Olivia était une très grande fan de Bowie. Elle avait pu le voir en concert, une fois, et tomber encore plus amoureuse de son talent. Cette originalité, cette voix, ce look. Et puis, désormais, ils se ressemblaient : elle aussi avait les yeux vairons, comme lui !

Des bouquins de cuisine, ça compte comme lecture ? Blagua-t-elle à la proposition de Lily : Si tu en trouves, je suis preneuse...

De toute façon, elles avaient à faire toutes les deux. Le fait de marcher permettait de se dégourdir les jambes, de rétablir la circulation dans ses cuisses meurtries lorsqu'elle restait trop longtemps allongé :

Tu as la liste de ce qu'il te faut ? S'inquiéta-t-elle : Eau, piles, conserves ? Loupait-elle quelque chose ? Tu devrais... Tu devrais t'installer à récupérateur d'eau quand même. On est à Seattle, une région bien pluvieuse, quand l'été sera fini, installe toit des cuves sur le toit et profite en...



I am not the only traveler who has not repaid his debt. I've been searching for a trail to follow again, take me bake to the night we met. And then I can tell myself : what the hell I'm supposed to do... And then I can tell myself, not to ride along with you...
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: We happy few.   
Revenir en haut Aller en bas  
- We happy few. -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» POURQUI ET POURQUOI DES DRAGES AUX COCHONS???HAPPY FATHER S DAY !
» Happy Material!? (spoiler from Negima!? 14)
» 19 mai 1962: Happy Birthday to you mister president...
» Happy birthday Mona and Rainer ♫♥
» Le 30 juillet... MELINE Happy Birthday to you...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: