The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- First come, first served -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 460
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: First come, first served   Dim 9 Déc 2018 - 14:35
C’était bizarre, pourquoi y’avait toujours ces petits flottements entre eux, dans tout ce qu’ils faisaient ou disaient ? A ton avis Lily ? Ouais bah Lily elle en savait rien de rien hein sinon elle se poserait pas la question ! Et pour l’instant en plus elle avait autre chose à faire, plus important, alors pourquoi penser à ça ?! A toi de me le dire. Oh chut ! La gamine secoua la tête, scrutant les environs du magasin, chaque coin de rue, chaque croisement, pendant que Julian vérifiait l’intérieur par la vitrine poussiéreuse. Un coup d’œil dans la rue, un coup d’œil vers le brun, et ainsi de suite, jusqu’à le voir sursauter et sursauter elle aussi. Lily soupira avant de pouffer de rire, mordillant sa lèvre. « Ça va il est derrière la vitre, tu crains rien … Il pensait juste pouvoir te faire un bisou. » Moqueuse, la brunette regretta aussitôt d’avoir dit ça, parce que là, la petite voix dans son crâne lui hurlait qu’elle aurait bien fait pareil que la mocheté derrière la vitre.

« Il est vraiment … laid. » ajouta-t-elle finalement avec une grimace en détaillant le monstre qui léchait la vitre. C’était pitoyable en un sens, ça faisait de la peine, mais bon, là c’était surtout à lui retourner l’estomac. Une chose était sûre s’ils voulaient entrer là-dedans, alors il fallait s’en débarrasser. « Jouer l’appât ? C’est pas comme si je l’avais pas déjà fait … On sait tous les deux que tu te débrouilles mieux que moi pour les tuer. » La gamine haussa les épaules, elle voulait pas lui donner l’impression qu’il gérait même si en tout état de cause, il gérait bien plus qu’elle qui se contentait de le regarder avec des étoiles plein les yeux dès qu’il faisait quoique ce soit pour la protéger.

Maintenant, il restait à savoir comment l’attirer, la porte peut-être ? Quelles étaient les chances qu’elle soit ouverte ? Lily avança et posa sa main sur la poignée. De grosses chances apparemment. Porte en verre qui s’ouvrait vers l’intérieur, sans doute pour ça que le mort était coincé là-dedans, il avait oublié comme utiliser ses pouces opposables. Des milliards d’années d’évolution pour ça … Avec un coup d’œil à Julian, pour s’assurer que comme d’habitude, il assurait ses arrières, Lily poussa la porte et siffla. Enfin, plus précisément, elle tenta de siffler avant de se résoudre à taper contre la vitre pour attirer l’attention de Frankenstein là. « Allez, allez, fais pas ton timide … » Il tituba jusqu’à la porte, manquant de se vautrer sur des étagères tombées au sol, rejoignant finalement l’air frais mais léger de la rue pour que Julian puisse le cueillir.

« On forme plutôt une bonne équipe … » souffla finalement Lily, évitant de trop regarder le cadavre décomposé mort pour la seconde fois de son existence, parce que ça lui soulevait toujours autant l’estomac et que ça lui faisait aussi ce drôle de pincement au cœur. Elle laissa le brun passer devant pour entrer, allumant sa lampe torche dont le faisceau dansa un instant dans la poussière qui volait sur place. Ca faisait un bail que personne était venu ici, logique, et flippant. Ouais carrément flippant, surtout en voyant les déguisements de clowns là. Lily déglutit, se rapprochant un peu plus du brun pour saisir sa manche. « Y’a des déguisements de clowns … j’aime pas ça. » se justifia-t-elle. Il y avait pas l’air d’avoir d’autres occupants ici, c’était calme, vide, déprimant, mais ça voulait aussi dire qu’ils étaient tranquilles et libres de vider chaque étagère.

Rassurée par le calme, Lily relâcha la manche de la veste de Julian, s’éloignant un peu pour parcourir du regard un rayon où il y avait plein de trucs à manger. « C’est super ici ! » Bon ça devait être périmé pour la plupart mais des sachets de pâtes, de bonbons, ça se refusait quand même pas. La brunette prêta pas attention dans le détail à tous ces trucs à manger, elle voyait juste des pâtes et des bonbons acidulés multicolores. « J’ai trouvé de quoi manger. » lança-t-elle à Julian, toute fière.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 506
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   Dim 9 Déc 2018 - 18:22
First come, first served


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Lui faire un bisou ? Ce truc immonde ? Foster laissa ses traits exprimer une sorte de grimace de dégoût, un peu incrédule sur le coup en zieutant, la mine déconfite, l'autre horreur qui léchait la vitre. Vraiment dégueulasse hein, entre ce qui restait de fluides là, de salive ou de mélasse noirâtre qu'était sûrement rien de plus que sa langue qui se décomposait, sans doute que feu ce type était l'un des plus laids qu'il avait eu l'occasion de voir d'aussi près. Mais ils avaient pas le temps de le contempler comme un De Vinci raté, fallait le faire sortir et, d'après ce que répondait Lily, le plan lui plaisait. Bon ouais, plaire c'était un bien grand mot, ça devait pas forcément lui faire plaisir de devoir attirer ce truc en dehors de la boutique, mais mieux valait le sortir avant d'investir les lieux. La porte était pas verrouillée mais s'ouvrait de l'intérieur, raison pour laquelle le Chapelier Toqué avait pas pu sortir. Prêt à lui démonter la théière, le piolet bien en main, le jeune homme contint mal un rictus en la voyant tenter de siffler. Pas une grande réussite, mais remarque elle avait pas besoin de siffler pour attirer le charognard et après quelques coups sur la porte vitrée, le voilà qui se tirait du boxon, pas sans glisser plusieurs fois contre des morceaux de papier crépon tout aussi sale qu'il l'était, et daignait tendre le bras vers elle qui reculait. Les crans s'enfoncèrent sans mal dans sa caboche de pestiféré, en revanche, pour en ressortir, ce fut plus complexe. Autant ce truc était efficace pour se débarrasser d'eux, autant pour ce qu'était de les enchaîner c'était pas le meilleur outil au monde.

- Damn'it, … Attends. Lèvres pincées, Julian colla le pied contre le dos du vautour humanoïdes pour dégager l'arme du cartilage dans lequel elle s'était coincée. Un coup sec, le déchirement tout aussi sanglant le poussa à grimacer et à dévier le visage un peu. L'odeur …. C'était sans doute pire que ce qu'il pouvait voir grouiller dans ce qui restait de cervelle. Asticots, larves, enfin des bestioles qu'avaient rien à foutre là mais qui s'y trouvaient quand même. Le corps retomba enfin, dos au sol, déversant sur le trottoir les petits d'une mouche qu'avait dû pondre là en passant par l'un des orbites vides qu'il eu l'occasion de fixer en une grimace écœurée. « Mon nom est Jimmy, aidez moi à apprendre ». C'était noté sur le badge de sa chemise, entre deux filets de sang séché. Un gars à l'essaie, un stagiaire au mieux …. En vérité c'était juste un gars qu'avait pas eu de chance et qu'avait dû se faire bouffer la gueule par ses patrons ou, alors, par un client qui devait déjà le faire chier avant d'avoir envie de lui bouffer la carotide. Sorry Jimmy. Lâcha-t-il en redressant le nez sur la jeune fille qui lui disait former une bonne équipe avec lui.

Ouais, mais s'il avait pu faire autrement et se démerder seul, histoire de pas la mettre en danger, Julian aurait préféré. Lampe allumée, il enjamba le corps et passa le seuil, après elle, pour refermer la porte en agrippant le mobile sonore au dessus avant de froncer les sourcils quand Dimples lui agrippa la manche. Déguisements de clowns. Il en retint un rictus. Y avait rien d'effrayant là dedans, quoi que ça dépendait, pour ça suffisait de penser au clown le plus traumatisant qui soit, et qu'était pas vraiment un clown à la base mais une espèce d'araignée dégueulasse, somme toute, bien moins effrayante que le type au nez rouge dans lequel, on savait pas trop comment, elle parvenait à tenir entièrement. Exactement comme l'alien de Men In Black qui devait se contorsionner pour se servir de ce pauvre fermier. Ça le fit rire une seconde, du moins jusqu'à croiser son air et là, cesser de se marrer comme un abruti.

- Ouais, j'aime pas non plus. What ? C'était un mensonge ça, pas vrai Julian ? Ouais mais c'était pas vraiment le pire mensonge de la terre, juste un truc pour la rassurer, pour pas qu'elle s'imagine bizarre même si, il devait pas le nier, elle était un peu space quand même des fois. C'était juste car lui était un garçon et elle une fille, sans doute. Ouais, cette explication explique tout un tas de trucs entre vous deux. Mettant de côté ses pensées soufflées par la voix de Rodriguez, Julian la laissa évoluer sans lui parler de Jimmy. Jimmy qu'avait pas pu rentrer là tout seul, enfin surtout rester là tout seul. Y avait pas de corps, pas de reste de corps, pourtant ça sentait le mort au plus il approchait du couloir, plongé dans le noir derrière le comptoir, avant de tourner les yeux vers elle qui lui parlait de bouffe. Sa lampe abandonna la noirceur du corridor pour revenir vers elle et illuminer, ….. Oh God, des sucettes dont la forme lui avait pas échappée contrairement à elle qui devait pas avoir remarqué parce qu'elle en déchirait déjà l'emballage. Ça aussi ça s'explique parce que t'es un gars, hein Julian ? Ou alors elle le fait exprès pour t'faire penser à des trucs de …. Non, non non …... Tu d'vrais pas ….. Enfin c'est peut-être pas … Bon.

Mettre ça dans ta bouche, aurait dû achever sa phrase mais, trop tard. Foster en écarquilla les billes. Finalement même si ça avait été une sucette ordinaire peut-être qu'il aurait bugué aussi. Nope, enfin pas comme ça là parce que c'était putain de weird. Valait peut-être mieux pas lui dire. Trop vite, histoire de plus la voir faire ça, Julian se tourna vers l'étale la plus proche et déglutit. Il faisait quoi juste avant ? Il savait plus, il savait pas.... la faculté de Lily à lui faire penser à des trucs auxquels il voulait pas penser, du moins auxquels il pensait pas avant de la connaître. Et de l'embrasser aussi.

- J'vais faire un tour, par là dans les bureaux ou …. Julian se hasarda à la regarder encore, avant de sentir le feu lui ronger les joues. C'est déstabilisant hein ? Carrément, même s'il émit un rictus, histoire qu'autre chose commence pas à se réveiller alors que c'était pas le moment. Fais attention tu cris si …. si y a un truc qui va pas.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 460
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: First come, first served   Dim 9 Déc 2018 - 19:57
Toujours avec un coup d’œil pour les clowns en papier mâché et paillettes dans un coin du magasin, Lily était fière de sa trouvaille, des pâtes, des bonbons en tout genre. Elle avait juste lu les étiquettes, pas besoin d’en lire plus. Et puis de là où elle était à choisir au hasard un sachet de bonbons, la gamine remarqua même des vêtements, des déguisements et des t-shirts. Bon vu le nom de l’enseigne, ça devait être des t-shirts du genre grivois, vulgaires ou autres mais ça pourrait toujours servir. Oui vrai qu’un t-shirt qui dit que t’es vierge et que c’est un ancien t-shirt ça t’irait bien, réaliste et tout, par-fait ! Pffffff, Lily préféra prévenir Julian de sa trouvaille plutôt qu’écouter la petite voix dans son crâne.

Pendant que le brun se tournait, la gamine ouvrit un paquet de bonbons, des sucettes, pour en sortir une de son emballage. « De toute manière doit y avoir tellement de produits chimiques là-dedans que ça survivrait à une explosion atomique j’en suis sûre, ça craint rien. » Oh elle avait carrément pas fait attention à la forme particulière de ces sucettes, parce qu’il faisait sombre, parce que de toute manière ça lui aurait pas effleuré l’esprit. Julian se tourna, Lily haussa les épaules avant de grimacer, finalement il avait raison c’était pas bon, enfin le goût était pas top. « D’accord … fais attention … » souffla-t-elle avec un sourire, la sucette à la main, battant l’air avant de la remettre dans son emballage. « T’avais raison, c’était pas bon en fait. Trop sucré, trop … pas bon. » Bon au moins elle pourrait embarquer le reste, et hop dans son sac.

Alors que le brun s’éloignait vers le comptoir pour disparaître dans le couloir qui menait sans doute à la réserve et à des bureaux, Lily parcourut le reste des rayons. Des dentiers qui avançaient tous seuls, des petits singes avec des cymbales. Ce dernier arracha un sourire à la brunette qui remonta le mécanisme pour rire en regardant le petit animal mécanique faire quelques centimètres. « Vous aurez un succès fou auprès des monstres, désolée de vous dire ça. » Son regard remarqua un sac à dos en forme de nounours plus loin, parfait, elle y rangerait toutes ces trouvailles si jamais son propre sac à dos était trop plein. Une dizaine de dentiers flippants, les trois singes en rayon, et au rayon suivant, l’adolescente sourit en voyant des petites boites à musique.

Il y en avait de toute sorte, mais une attira son attention, simple, blanche avec quelques perles collées sur le dessus du coffret. Lily l’ouvrit pour y découvrir deux minuscules danseurs dans un écrin bien plus soigné que la plupart des jouets présents dans ce magasin. Remontant le mécanisme, elle sentit son cœur se serrer en entendant les premières notes de la Valse des Fleurs, son esprit revoyant une nouvelle fois le visage de sa mère, dans un de ces galas qu’elle avait organisé. Lily était encore enfant, mais elle s’en rappelait parfaitement bien, la musique, le froid de Chicago à l’approche des fêtes de fin d’année, son père qui la faisait danser parmi les invités, sa mère qui les regardait d’un œil aimant. C’était l’une des rares fois où elle avait pu ainsi vivre et aimer ses parents, leur vie. La musique se stoppa, mettant un terme au souvenir. Lily secoua la tête, frottant une larme sur sa joue avant de ranger la boite à musique refermée dans son sac à dos. Sur son chemin pour rejoindre le brun, la gamine remarqua une autre boite à musique, plus atypique, qui portait la marque de l’homme araignée, et lorsqu’elle l’ouvrit le célèbre thème de Spiderman la fit rire. Voilà qui plairait sans doute, peut-être, à Julian. Oh c’est mignon tu vas lui faire un cadeau … « Roh chut toi … » Encore quelques bricoles comme de nouveaux pétards et quatre ou cinq boites à meuh qui couinèrent dans son sac et Lily avançait vers le comptoir.

Un bruit vers l’endroit où étaient les déguisements de clown la fit se retourner brusquement, lampe devant elle, mais rien. Bizarre, étrange, flippant. Tu ferais mieux d’aller le retrouver va. Oui, carrément. L’adolescente poussa la petite porte battante pour se glisser derrière le comptoir et entrer dans le couloir qui menait vers l’arrière du magasin. Un couloir avec plusieurs portes. « Julian ? » demanda-t-elle d’une petite voix avant de mordiller nerveusement sa lèvre. D’un pas prudent et clairement hésitant, elle passa une première porte, ouverte, un bureau vide. Une deuxième porte où elle vit pas la moindre trace de prince Harry. Il restait donc que la porte la plus éloignée au fond du couloir et alors qu’elle en approchait le même bruit dans le magasin la fit sursauter. Un froissement de tissu, un raclement, un mélange des deux. « Julian ? » demanda-t-elle avant de reprendre. « Si t’essaie de me faire peur … c’est réussi … t’es où ? »


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 506
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   Dim 9 Déc 2018 - 21:44
First come, first served


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Prêt à déguerpir, histoire de la laisser sucer ce truc pas vraiment ordinaire, capable de lui foutre une gêne pas permis, Julian arqua un sourcil. Produits chimiques, explosion atomique, okay mais le fameux « ça craint rien » ça... Ça dépend, hein Dumbass ! Pfffff, c'était pas possible de penser à des trucs pareils et de mettre ça sur le dos d'un truc qu'existait pas, qu'était même pas présent dans son crâne. C'était juste lui là, juste lui et ce que Lily, sans même qu'il l'ait voulu, sans même le savoir peut-être, avait chatouillé. Chatouiller, il stoppa nette son avancée, persuadée que son lui intérieur serait foutu de répliquer encore mais non. Comme quoi ouais, c'était bien lui, de son propre chef, qui pensait à des trucs vraiment pas nets qui le collaient mal à l'aise face à elle, pire encore depuis ce soir là.

Un soupir lui souleva les épaules, parce que là valait mieux pas qu'il cogite, pas quand la mort rôdait au quatre coins de l'état, peut-être même dans d'autres pays, sûrement même dans d'autres pays quand il repensait au dernier coup de fil de sa mère. La main rivée sur le petit battant western qui séparait le côté vendeur du côté clientèle, Foster le repoussa et avança prudemment dans le corridor où, sans surprise, les particules de poussière et autres moutons virevoltaient à chacun de ses pas, même discrets, au creux du faisceau de torche. L'odeur était vraiment dérangeante ici, plusieurs fois l'étudiant du coller le poignet contre son nez. Y avait rien, rien qu'expliquait que Jimmy était resté seul tout ce temps, rien qui justifiait qu'il avait pas pu sortir ou qu'il avait été mordu. Le souvenir de Zed, enfin de sa mort et de ce qui s'était passé lui revint en tête . Finalement c'était juste ça, ce type était mort et errait là depuis le temps.

Poussant une première porte, ayant remplacé le piolet par le CZ, Julian plissa les paupières. Un vieux bureau, pas grand chose d'important dans le coin. Tour rapide des tiroirs, pour y déloger deux trois élastiques qu'il colla dans la poche arrière de son jeans, l'étudiant rebroussa chemin. Deuxième pièce, même constat, rien de rien. La troisième porte, en revanche, le poussa à déglutir et manquer de vomir le peu qui avait avalé le matin. La fragrance était insoutenable, horrible et le bourdonnement l'assourdissait presque. Un coup d’œil dans son dos, Lily était toujours tranquille, bien valait mieux pas qu'elle rapplique dans le coin, surtout pas quand, après quelques pas prudents dans la réserve, il remarqua rapidement le boxon sur un espèce d'établis. Du sang, des morceaux de viandes avariés, des mouches à foison et ….. Des queues de rats. Oh fucking god, Siffla-t-il en toussant dans la manche de sa veste, comprenant sans mal que le type se nourrissait de ce qui lui passait sous la main et que, en braquant la torche sur un truc plus loin, il aurait sans doute mieux fait de tenter sa chance dehors plutôt que de grailler les rongeurs qu'avaient élu domicile dans le magasin : Mort aux rats

Ouais, finalement c'était pas plus étonnant que ça qu'aucun autre corps humain, vivant ou mort, n'ait orné les lieux. Jimmy s'était empoisonné tout seul en mangeant des rongeurs qu'avaient grignoté de cette poudre rougeâtre. C'était intenable, et vu les cartons ouverts, étalés ça et là, puis l'odeur qui lui soulevait le cœur, il avait pas envie d'avancer plus. Au lieu de ça, Foster recula d'un pas, rouvrit la porte et heurta Lily, qu'il avait pas entendue à cause du bourdonnement infâme de mouches à l'intérieur, et la braqua sans même faire attention. Déjà son index effleurait la détente, juste avant de la remettre, en l'ayant aveuglée au passage, au point de tout baisser et de flipper comme un demeuré.

- Dimples, excuse moi j'ai …. Pas un mot de plus fila ses lèvres, au lieu de ça il ramena la main libre à sa nuque pour la serrer une minute. Il avait failli la tuer là, c'était à un cheveu, finalement ouais, valait mieux pas qu'ils se séparent. Elle tremblait là ou il rêvait ? Reculant, la main libre logée à sa joue, Jul fronça les sourcils. T'as vu un truc, y a des morts des …. ça va pas ? C'était peut-être cette sucette de merde ? Bha oui crétin, elle a des nausées. Et l'autre qui ricanait dans son crâne. Enfin c'était lui aussi, mais cette facette là de lui même Julian en voulait pas, il la connaissait pas et ça le mettait si mal à l'aise qu'il la relâcha, avisant simplement la porte dans son dos en passant la langue au creux de ses lèvres. Y a rien d'intéressant ici, mais si t'as trouvé des trucs cool alors on peut s'tirer … ? M'faut un silencieux, ou deux si j'ai du bol. Y a une armurerie un peu plus bas j'crois. A nouveau lui même, il frôla son épaule avant de se figer au centre du corridor, histoire d'être sûr qu'elle voudrait pas rentrer dans la réserve. Elle en vomirait ou, sensible comme elle l'avait été avec le clebs, elle pleurait pour trois quatre rats dont il restait que la peau et les os. Il lui tendit la main, un sourire rassurant au coin des lèvres. Lily ?.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 460
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: First come, first served   Dim 9 Déc 2018 - 22:30
Mince de mince de mince ! Lily commençait à baliser là, avec ces bruits bizarres, cette impression de pas être toute seule. Bien sûr que t’es pas seule, Julian est par là nounouille. Oui mais où ? Son cœur s’arrêtait au moindre bruit, au moindre bruissement de tissu, au moindre raclement. Et Julian qui répondait pas. Brrrrrrrr il l’agaçait, voilà, elle était agacée, et tétanisée, et trop inquiète et effrayée, et re-tétanisée encore une fois. Il lui sembla entendre du bruit dans cette dernière pièce, alors l’adolescente avança vers la porte, prête à appuyer sur la poignée pour y entrer, seulement armée de sa lampe torche.

Mais la porte s’ouvrit avant qu’elle puisse poser le moindre doigt sur la poignée poussiéreuse, la faisant sursauter pour voir la silhouette du brun qui lui reculait dessus. Le temps de rien dire, de rien faire, Lily vit sa vie défiler devant ses mirettes claires, le canon d’une arme braqué en pleine tronche, et avec la lumière en plus histoire de bien faire les choses. Brrrrrrrrrrrrrrrr mais qu’est-ce qu’il fiche ?! Elle aurait volontiers hurlé si elle avait pas eu trop la trouille là, oui elle avait confiance en lui mais quand même fallait pas pousser mémé dans les orties ! La lumière baissée au sol en même temps que l’arme, Lily relâcha un souffle coincé derrière ses lèvres closes.

Et à nouveau, là où l’adolescente était prête à lui hurler dessus de faire un peu attention, Julian lui coupa l’herbe sous le pied. Ses doigts à sa nuque vrillèrent le fil de ses pensées dans une douce décharge électrique, sa proximité contre elle. Allô Lily, ici toi-même, sur la terre, reviens ! Rien à faire, là, elle était bien là finalement. C’était flippant, ça lui rappela l’autre soir, ce soir-là, le soir de cette journée-là. Ce fichu ascenseur émotionnel. Ses lèvres fourmillèrent de l’envie de l’embrasser à nouveau, parce que finalement, c’était pas si mal. La brunette releva sa main libre pour la poser sur son torse mais Julian se recula, la forçant à laisser retomber sa main le long de son corps.

« Hein ? » Lily papillonna quelques instants avant de secouer la tête. Réveille-toi Lily, tu l’inquiètes là à rien dire. « Non je … y’avait juste … c’était juste du bruit … » Juste du bruit oui, et là le seul bruit qu’elle entendait c’était celui de son cœur qui pulsait fort dans sa poitrine, en écho dans ses tempes, qui la faisait trembler de la tête aux pieds. Bon, c’était peut-être aussi l’angoisse des instants précédents et la peur de voir la mort de près. « Oui j’ai … trouvé des trucs intéressants. » Un mince sourire étira ses lèvres, elle avait surtout pensé à la boite à musique, celle qu’elle avait prise en pensant à lui. Elle s’imaginait déjà la lui donner, comme une surprise, un cadeau. En quel honneur ? Pour quelle occasion ? Son anniversaire ? Tu sais même quand c’est … Pffff …

Sa voix la sortit de ses pensées, Lily pressant le pas pour avancer jusqu’à lui, glissant sa main dans celle du brun, parce que ça lui paraissait moins effrayant finalement. Y’avait toujours cette drôle de chaleur dans sa paume, entre eux, qui lui donnait l’impression de rayonner dans chaque part de son être, mais c’était rassurant. Un peu flippant aussi hein … Juste un peu. « Allons-y, pardon je … j’étais ailleurs. » Dans l’appartement, quelques jours plus tôt, voilà où elle était. Mais elle sortit bien vite dès lorsqu’ils furent dans la rue, le froid griffant ses joues rosies par les pensées qui l’habitaient. La gamine suivit Julian, ignorant tout de cette armurerie, il faut dire que c’était pas les endroits qu’elle avait repérés durant sa précédente visite dans le quartier. Lorsqu’ils approchèrent du magasin, Lily mordilla sa lèvre. « Julian quand … la baie est pas loin et … enfin … » Bah quoi ? Vas-y, demande-lui, t’as peur de quoi ? Qu’il la trouve idiote, principalement. « Il y a pas mal d’endroits à voir par ici … enfin … avant c’était … mais maintenant c’est sans doute plus … enfin je sais pas je … je me disais juste que ça serait peut-être … la Space Needle et … la grande roue et le lac … enfin … laisse tomber c’est pas grave, c’est sans doute trop dangereux. » Nerveusement, Lily se mit à replacer ses mèches de cheveux derrière ses oreilles. C’était si dur à dire qu’elle avait envie de revenir sur la jetée, revoir la grande roue, se replonger encore un peu dans l’ancien monde, avec lui ? Oui, ça l’était.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 506
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   Lun 10 Déc 2018 - 11:30
First come, first served


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Juste du bruit … Julian en déglutit en repensant à ce qu'il avait trouvé derrière le battant là. Le bourdonnement infernal des mouches, même lui qu'était habitué aux trucs vraiment dégueulasses avait failli relâché le contenu de son estomac sur le sol poussiéreux. C'était ça qu'elle avait entendu ? Prêtant l'oreille, entre deux phrases de la demoiselle, il secoua la tête, c'était pas ça non, lui même les entendait pas là, du moins pas autrement que dans le souvenir que lui ramenait sa mémoire. Sa main tendue vers la sienne trouva le contact fragile de ses doigts avant qu'ils quittent la boutique. Le froid mordant le l'automne lui rongea les joue, sans doute pour ça qu'il avançait déjà plus vite, ça et les râles lointains qui lui parvenaient sans pour autant qu'un ou plusieurs nerfs s'invitent à la petite randonnée. L'enseigne visible à quelques pas, le jeune homme réfléchissait déjà, espérait même trouver ce qui lui manquait. Le winchester faisait un boucan monstre, le CZ aussi, autant palier à ce problème histoire de pas se retrouver encerclé par les charognards à l'avenir.

Le magasin à portée, il fronça les sourcils quand Lily rouvrit la bouche. Sa main avait pas encore quitté la sienne, comme si ce geste était naturel et finalement moins gênant que les jours précédents leur..... Julian ! Ouais, god, il se perdait encore, trop vite trop loin, peu certain ce comprendre où Lily voulait en venir en parlant de baie, de Space Needle et d'un tas de trucs mélangés, sans véritable rapport. C'était pas qu'il était trop crétin, jusque que Dimples finissait pas ses phrases et en débutait d'autres. Le tout à la suite, sans pause ni reprise de respiration, l'étudiant passa la langue au creux de ses lèvres avant de lâcher un rictus.

- T'sais qu'faut respirer de temps en temps ? La blâme pas, tu fais pareil à tes heures Dumbass. Effectivement, mais si elle voulait qu'il pige un minimum fallait qu'elle respire entre deux phrases, quoi que, un esprit jeune dans un corps plus ou moins sain – si on retirait les quelques clopes qu'il fumait parfois – lui permettait d'assembler ses dires dans le bon ordre. Mentalement hein, déjà les mots manquants, qu'elle avait pas dit, venaient combler les trous dans ce qu'elle venait de dire et lui permettaient de mieux comprendre. De caler doucement qu'elle avait envie d'aller faire un tour près de ce truc tout rouillé là, qu'il avait aperçu par delà quelques bâtiments, et qui devait être une grande roue qui fonctionnerait plus jamais, puis l’emblème de la ville que, lui même, avait eu désir de voir en foulant le sol de la métropole. S'tu veux ...

Foster haussa les épaules nonchalamment. C'était peut-être pas si dangereux que ça en plus, puis il s'en foutait pas vraiment, pas du tout en fait jusque sa nature, et peut-être même sa nationalité, lui permettait pas de s'extasier. Déjà petit c'était le cas, à ses anniversaires, à Noël, Foster pouvait bien déballer le cadeau de ses rêves et savourer intérieurement le moment, mais en ce qui concernait la tête ou les larmes de joie qu'espérait le voir verser sa mère sans doute, c'était jamais au rendez-vous. Mais Lily savait pas ça, elle le connaissait pas beaucoup, même pas du tout. Elle savait juste qu'il voulait créer des BD, qu'il avait failli aller dans une faculté Londonienne, qu'il était Anglais, que son père était chirurgien et qu'il l'aimait pas des masses, peut-être aussi à quoi ressemblait sa mère et qu'il aimait biens les comics puis quelques supers héros.

- Pis c'est peut-être pas plus dangereux qu'ici, la baie … Le lac, y a moins de bâtiments autour du coup c'est plus simple pour voir arriver la merde. Tout en lui répondant, il relâcha sa main pour voir au travers de la vitrine fissurée derrière un rideau de fer. Là ouais, forcément que les gens qui tenaient l'armurerie avaient sécurisé quand les premières émeutes avaient éclaté. Reculant d'un pas, il avisa une fenêtre à l'étage et la gouttière qui courrait le long du mur. T'as d'jà fait de l'escalade Dimples ? Toi ouais hein ! Rohhh qu'il se taise l'autre là, déjà un voile rosé lui grignotait les joues, heureusement il faisait froid. J'y vais si tu veux pas, j'me dépêche, ça m'emmerde juste de t'laisser toute seule, pas qu'tu sais pas t'débrouiller mais ….. Bha j'veux pas qu'il t'arrive un truc. Véridique, il avait peur pour elle, s'il entrait et qu'elle venait pas, qu'il revenait et qu'elle était plus là. Mieux valait peut-être oublier les silencieux en fait. Tant pis au pire, t'es plus importante que deux silencieux hein ! What ? Il avait dit ça à voix haute ? Merde, déjà il déviait les yeux, comme si de rien n'était. Faire l'autruche c'était mieux là, ouais beaucoup mieux.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 460
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: First come, first served   Lun 10 Déc 2018 - 15:56
Ah ah ah ah … Il se croit drôle celui-là ? Et pourtant, malgré les commentaires vexés de sa conscience, Lily pouffa de rire. « Je … Oui, je veux bien. » Pfiouuuuuuuuuuuuuuuuuuuu c’était comme un cri du cœur dans son crâne, soulagée d’avoir posé mille questions sans les finir, et surtout d’obtenir la réponse qu’elle voulait. La jeune fille hocha la tête avec un sourire timide, la vérité c’était que tout était dangereux, partout, et pourtant s’il était là, alors Lily avait moins peur. Julian la protégeait, il la protègerait tant qu’il serait là. Elle avait pas besoin de se le répéter pour y croire, elle avait même pas besoin de vouloir y croire. C’était une évidence, naïve sans doute, mais bien présente.

Surveillant à nouveau la rue autour d’eux, Lily le laissa se faire peur en regardant par la vitrine de l’armurier. Cette fois aucun monstre dégoulinant pour se coller à la vitre et les faire sursauter, elle pourrait pas se moquer de lui, mais réciproquement il pourrait pas se foutre d’elle. En revanche, il fallait pas sortir de la Ivy League pour comprendre que rentrer dans ce magasin serait nettement moins facile que rentrer dans celui d’avant, en même temps, ils vendaient pas les mêmes choses. C’est plutôt logique. « Je faisais plutôt de l’athlétisme mais je me débrouille en escalade. » La réponse était venue comme ça, toute seule, sans filtre, parce qu’il y avait rien de détourné dans son esprit. C’était pur et brut.

Ah il voulait parler de cette fenêtre au-dessus, Lily laissa Julian continuer jusqu’à baisser le nez vers le sol, oh les belles chaussures que voilà. Sympa tes bottines Lily, quand il fera meilleur tu pourras les troquer pour les Converse en tissu, mais j’crois qu’on te parle, là. Lily releva ses billes claires vers le brun qui lui avait détourné le regard. « Non je peux y aller. Je rentre, je t’ouvre et tu prends ce qu’il te faut, on l’a déjà fait, non ? » Comme une bonne vieille Red Bull, il lui donnait des ailes, peut-être parce qu’elle voulait pas trop passer pour une idiote, pour une peureuse, pour un gros bébé qu’il fallait consoler. Bah ouais, t’es une grande fille hein Lily, t’as survécu toute seule pendant un an. « Si j’t’ai pas ouvert dans cinq minutes, tu pourras faire tous les trucs cools que t’as l’habitude de faire… » Les trucs cools ? Les trucs cools ? T’as vraiment dit ça ? Moqueuse, la voix dans son crâne chuta dans un coin quand Lily avança vers la gouttière.

Pied droit glissé contre le premier support, la brunette poussa de sa jambe en tenant la gouttière entre ses mains. C’était pas l’exercice le plus simple du monde, mais avec son poids plume et son agilité, c’était pas non plus impossible. Et puis c’était quoi, cinq mètres à faire tout au plus. Rien d’insurmontable. Arrivée à bonne hauteur, Lily tendit la jambe pour donner un coup de pied dans la fenêtre. Une fois, deux fois, le verre cédait pas, mais c’était pas grave, dans l’absolu, ce qu’elle voulait c’était surtout vérifier qu’il y avait pas de monstre. Et bingo ! Un vilain pas beau se colla à la vitre. « Julian ? » Allez quoi, avec la fronde, il y arriverait sans ciller non ? Le verre vola en éclat et les râles de l’autre côté de la vitre cessèrent en même temps.

Agrippant le rebord de la fenêtre, Lily se hissa jusqu’à l’ouverture pour se faufiler, à la force des bras et en faisant gaffe aux éclats de verre, à l’intérieur du bâtiment. Okay, donc l’escalade c’était bon, mais l’enfermement dans le noir là, ça l’était moins. La brunette déglutit. Il y avait pas un bruit, rien du tout. Lily récupéra la lampe et avança prudemment, elle vérifierait les pièces de l’étage quand Julian serait là, toute seule elle risquait… trop. Balayant le couloir du faisceau lumineux, elle finit par trouver un petit panneau qui indiquait l’accès au rez-de-chaussée. C’était toujours silencieux, angoissant, à l’exception du plancher qui craquait sous son poids. Brrrrrr, la gamine en frissonna, avançant d’un pas déterminé vers l’entrée. Le rez-de-chaussée était sans doute encore plus flippant mais finalement ce qui la choqua le plus, ce fut l’odeur. Lily dépêche-toi. Direction le comptoir où elle fouilla tous les tiroirs avant de tomber nez à nez avec la dépouille de l’ancien gérant sans doute. La brunette sursauta, son dos heurta le meuble derrière elle, agitant une petite boite de clés. Son cœur battait la chamade, mais Lily remarqua la petite boite qu’elle ouvrit. Les clés de l’entrée étaient là. Prudemment mais rapidement, la gamine avança vers la porte, déverrouilla la porte vitrée et la grille rapidement. Elle tenta de soulever le rideau métallique mais même déverrouillé, c’était trop lourd pour elle. « J’arrive pas à … le bouger … » Et pendant ce temps, à Vera Cruz, dans son dos, un cadavre titubait vers elle.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: First come, first served   
Revenir en haut Aller en bas  
- First come, first served -
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: