The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- First come, first served -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyMar 11 Déc 2018 - 22:06
Stupide, idiote, trop bête, vraiment très, très, très naïve. Lily s’insultait mentalement, sous les ricanements de sa conscience, parce qu’elle aurait pas dû faire ce cadeau. Ça lui avait paru normal sur le moment, comme pour le remercier d’être resté près d’elle alors qu’elle savait juste apporter son lot de problèmes aux gens qui l’entouraient, comme Nelson qui s’était démené pour la garder en vie. Pour autre chose aussi, parce que ça lui faisait plaisir, parce qu’elle voulait le voir sourire, encore, un peu plus. Liiiiii~Lyyyyyyy~ tu divagues. Vague ! Pourtant, lorsqu’elle entendit les notes de ce thème parmi les plus célèbres, Lily hasarda un regard vers Julian, sans oser vraiment tourner la tête vers lui. Elle capta à peine ce sourire sur ses lèvres avant de reposer son regard clair sur le lac en face d’elle, la surface à peine agitée de l’eau.

Puis ça fit boom, clap, comme son cœur qui craquait, déraillait, battait plus fort pour ralentir et repartir de plus belle. Son bras se glissa autour de ses épaules, la musique de l’araignée meublant un instant le silence. A nouveau, la gamine ressentit cette douce, légère chaleur, qui partait de chaque partie d’elle blotties contre lui pour réchauffer son être. La brise était plus si fraiche, ou plutôt elle la sentait plus, les joues rouges au possible. Pire encore quand il reposa son menton à sa tempe. Pire que pire quand sa voix glissa à son oreille. Finalement, t’es pas si bête que ça Lily, on dirait même que t’as bien fait. Tu vois je te l’avais dit. Elle manquait pas d’air celle-ci, la brunette en aurait pesté si elle avait pas été plus occupée à oublier comment on respirait. Ah oui, inspirer, expirer, ça allait mieux.

Elle sentait la pomme ? « Ça doit être le shampoing que j’ai trouvé … » Bah oui, quoi d’autre ? Elle était supposée dire quoi ? Ah, rien ? Bah peut-être, elle en savait rien justement. C’était gentil, non ? C’était un compliment, c’était … Wow … Il se cachait, Julian essayait de disparaître dans son écharpe. Lily en pouffa de rire avant de mordiller nerveusement sa lèvre. « Si t’aime tant que ça la pomme, j’pourrai te le prêter … le plus dur c’est de trouver de l’eau pour rincer en fait … » Ah la nervosité, l’angoisse, c’était dingue les âneries que ça pouvait faire débiter à Lily, comme à tous les gens en fait mais là, y’avait pas tous les gens. Il y avait qu’elle, lui, eux, le lac qui frémissait sous la brise comme elle frémissait sous sa proximité.

« Je suis … contente qu’elle te plaise. » C’était moins bête ça, c’était bon ? La brunette déglutit avant de tourner comme elle le pouvait la tête. Un sourire étira ses lèvres, tout ce qu’elle vit d’abord, c’était des cheveux. Ses cheveux à lui, elle avait envie de les ébouriffer. Puis son sourire s’effaça, son cœur tapa plus fort dans sa poitrine. « Julian ? » souffla-t-elle jusqu’à croiser son regard, relevant vers lui ses billes claires avant de se tourner un peu mieux sans chercher à quitter ses bras parce que finalement, elle y était bien. A nouveau, elle déglutit, comme si le temps était arrêté, ou alors qu'il avançait lentement, trop lentement ou pas assez ? Ca défilait dans son crâne. Arrêtes de cogiter, tu sais ce que tu veux faire non ? Oui, elle savait.

Son sac à dos toujours sur une seule épaule, Lily remonta son bras libre sur son épaule, y prenant appui pour se hisser sur la pointe des pieds et venir sceller ses lèvres à celles du brun. Ouah … ça faisait carrément peur, même si c’était pas la première fois. Mais c’était carrément bien aussi, même si là, la gamine avait l’impression que son cœur allait bondir de sa poitrine pour piquer une tête dans le lac. Il aurait fallu ça pour refroidir la chaleur qui l’enveloppait en fait, mais elle voulait pas ça. Non, ce qu’elle voulait c’était juste ça. Pourquoi ? Comment ? Aucune idée, Lily avait juste l’impression d’être cette héroïne de roman à l’eau de rose, il aurait plus manqué que le coucher de soleil mais pour ça ils avaient encore un peu de temps devant eux. Oh tu sais, ça passe vite dans ces moments-là. Vite ? Lily se recula, portant ses doigts à ses lèvres avant un air médusé, avant de pouffer de rire. Non, il était pas si tard, c’était pas encore le coucher du soleil. Et de toute manière, tout ce qu’elle voyait, c’était Julian, pire qu’une groupie à un concert de Justin Bieber. « C’est mieux depuis que t’es là … » Tout, tout ça, ce monde, cette vie.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyMer 12 Déc 2018 - 13:44
First come, first served


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Pourquoi il avait sorti ça, hein ? C'était stupide, neu-neu et tout un tas de qualificatifs débiles qui lui inondaient le crâne. Y avait sans doute rien de mieux à faire que de se planquer là en plus, c'était toujours mieux qu'affronter des trucs bidules auxquels il pigeait rien. Ça le dépassait tout ça, vraiment. Julian connaissait la solitude, il savait se démerder dans diverses situations, il savait comment achever des nerds, comment les éviter ou leur échapper, mais discuter ou se rapprocher d'une fille c'était... Quasiment pas naturel, ou même logique pour lui. Pourtant y avait cette envie là, ce besoin d'être plus près d'elle, de sniffer ses cheveux et de devenir un gros débile qui souriait dès qu'elle ouvrait la bouche. Il en avait pas l'âge, mais c'était quasiment comme s'il devenait sénile, gâteux, ou, autre possibilité, il régressait. Le shampoing. L'étudiant fronça les sourcils, en dégageant le nez de son écharpe, avant de percuter qu'elle répondait à cette connerie qu'il aurait pas dû dire. Un rictus fila dans son cou. Il aimait pas la pomme autant que ça, c'était juste qu'elle sentait bon mais, il allait pas lui dire ça. Déjà il venait de lui faire comprendre, enfin d'essayer, sans le vouloir, mais c'était pas terrible, pas du tout... Bha, une autre fois alors, déjà que sa langue se déliait un peu plus avec elle, pour un gars bavard à l'origine, avec elle c'était plus complexe… La musique mécanique cessa doucement, lui permettant de sourire un peu à ce que Lily lui disait. Ça lui plaisait ouais, mais pas juste la boîte à musique en fait ...

Woooow, pas le temps de penser plus, du moins pas rationnellement parce qu'elle se retournait là, et que ses grands yeux se promenaient sur ses traits. Respire Jul ! Ouais, respirer. Il le fit, peut-être trop vite parce qu'à blinder d'oxygène ses poumons, fallait après les dégonfler. Trop vite, il en fit voleter ses mèches cuivrées avant de déglutir quand elle prononça son prénom. Elle était belle mais trop près, beaucoup trop près. Mais elle était jolie ouais, pire que ça là, avec la lumière automnale, lui semblait enfin pouvoir vraiment dénoter la couleur de ses yeux. Mais le sourire niais disparut à l'instant où elle glissa le bras à sa nuque et déposa la bouche sur la sienne. Les yeux grands ouverts premièrement, Julian serra fort la boite dans sa main libre puis se laissa aller. Dur pas vrai ? Difficile ouais, parce son cœur battait comme un dingo, que ça générait des tas de choses et qu'il avait la trouille. Sa main dévala son bras agrippant son manteau, près de son flanc, pour l'attirer vers lui. Julian entendait plus rien, plus rien du tout. L'esprit ailleurs, dans un monde trop bizarre où il se sentait bien pourtant, jusqu'à rouvrir les yeux pour croiser les siens. Lily était rose, et là il sut que c'était pas le vent ou le froid, mais que c'était lui, ce baiser et …. C'est mieux depuis que t'es là.

Oh god, qu'est-ce qu'il était sensé dire là ? Parce qu'il avait pas forcément envie de parler, plutôt de recommencer, plutôt de voir ce que ça générait encore pour bien comprendre. Y avait pas eu d'incident ce coup-ci, il devait piger mais il pigeait pas et peut-être, qu'en vérité, y avait rien à piger. Lily lui plaisait ? Ouais, pourtant il était pas nul à ce point, il avait déjà vu des filles, des jolies mais pas jolies comme elle, personne était comme elle, personne faisait battre son cœur comme ça et se mélanger un tas de trucs entre son bide, sa tête et son palpitant.

- Cool. Sourit-il avant de s'insulter de crétin. Il aurait pu dire mieux, mais là déjà ses yeux filaient au moindre détail de son visage de petite poupée, sa bouche qui l'invita à passer la langue au cœur de la sienne. S'il recommençait là, s'il …. Dimples l'avait fait cette fois, elle voulait peut-être recommencer, elle voulait peut-être. Se penchant vers elle, il fronça les sourcils après l'avoir vue fermer les yeux et redressa le nez, la laissant comme ça, en remarquant un truc space plus loin entre les manèges. C'était peut-être juste le vent, peut-être parce qu'il était complètement à l'ouest suite à ça mais... Qu'est-ce que c'est qu'c'truc ? Lâcha-t-il, en un murmure, avant de la relâcher, sans caler qu'il l'abandonnait prête à recommencer, pour avancer de quelques pas et incliner la tête. Il l'avait vu cet espèce de truc orange, bleu, multicolore. La brise souleva un peu ses tifs, l'écharpe et la veste qu'il portait, lui amenant autre chose que l'odeur de flotte : des râles ? C'était quoi ces trucs ? Des nerds ? Il plissa les yeux, empochant la boite à musique pour glisser le fusil devant lui et fixer par delà la lunette Oh fucking shit... c'était des nerds ouais, mais pas n'importe quel genre.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyMer 12 Déc 2018 - 20:15
Pourquoi est-ce qu’elle avait fait ça au juste ? Parce que t’en avais envie, non ? Carrément ouais, elle en avait envie depuis ce soir-là et à chaque fois qu’ils s’étaient trouvés plus proches, comme là sur la jetée. Et puis finalement, elle avait bien fait, lovée contre lui, Lily réalisait qu’elle avait bien fait de prendre son courage à deux mains. Ses lèvres contre les siennes, c’était délirant, c’était planant. Ça faisait pchit dans sa tête, ça fait boom dans son cœur, ça faisait simplement du bien. C’est sans doute ça d’ailleurs qui la poussa à rajouter ces quelques mots, simples, innocents. Sa vie était mieux depuis qu’il était là, son quotidien était mieux, tout était mieux même s’il était bizarre et qu’elle se sentait bizarre avec lui. Bizarre, c’était mieux avec Julian.

Lily garda son regard clair rivé sur lui, mordillant sa lèvre dans un sourire avant d’afficher une moue plus perplexe. Cool ? Il vient sérieusement de répondre cool ? La gamine papillonna, prête à se vexer à la vitesse de la lumière, mais le brun se rapprocha à nouveau. Oh my god it’s happening. Ou pas. Les yeux fermés, à part la brise fraiche de décembre, personne vint l’embrasser. Pire encore, Julian s’éloignait. « Okay … » souffla-t-elle pour elle-même, vexée, mordillant un peu plus sa lèvre avant de faire volte-face pour regarder dans la même direction que lui. C’était quoi qu’il regardait ? Lily s’avança un peu, droite à côté du brun comme si de rien n’était, comme si elle était pas vexée qu’il la laisse là sur sa faim.

Comme si … Comme si … Oh bordel de shit ! La brunette déglutit, c’était une blague. « Ils sont pas vraiment là hein ? C’est pas vraiment ce que je crois, hein ? » C’était … juste des monstres, des monstres comme les autres, aussi laids, aussi dégueulasses, mais des monstres, juste des monstres. Juste. Des. Monstres. Ouais enfin t’as vu leur tenue Lily, ces morceaux de tissus colorés, maculés de sang … Oui, mais non. Pennywise n’a qu’à bien se tenir … Un frisson lui parcourut l’échine alors que les quelques macchabées qui avait trop goûté à l’arc-en-ciel niveau vestimentaire approchaient lentement. Avec un peu de chance, ils les avaient pas vus, ouais, Lily y croyait là, ils allaient pouvoir partir, revenir à l’appartement, au calme. « Julian … On peut … »

Son regard clair toujours posé sur les mochetés déguisées en clown, Lily saisit la manche du brun pour tirer doucement dessus. Trop tard Lily, regarde-les, fais coucou. Ils étaient combien là ? Cinq, six ? Ils sortaient d’où ? Des employés d’une attraction qui étaient morts là, depuis le début ? Non ils étaient encore trop bien conservés. Quelqu’un les avaient affublés de ces tenues après ? Tu crois vraiment que c’est le moment de penser à ça ? « Julian ! Je déteste les clowns ! Tues-les ! » Ah la voilà la petite crise de panique, ses doigts crispés autour de la manche du british, figée sur place alors que les vilains approchaient lentement. Elle les entendait râler, grogner, mais la seule chose que son cerveau entendait réellement c’était cette musique flippante qui accompagnait toujours les clowns, proche de celle des camions de glaces. « Tues-les s’il te plait. » Elle en pleurait, de peur, d’angoisse. Fichus clowns.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyMer 12 Déc 2018 - 20:57
First come, first served


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ils étaient combien ces trucs au juste ? Cinq, six ? Plus ? Déjà Foster tentait de les compter en greffant l’œil droit à la lunette. C'était même pas normal que ces nerds costumés soient encore dans le coin, pile poil où pn se serait attendu à les voir aux prémices de tout ce bordel d’apocalypse. Les charognards s'étaient dispersés depuis longtemps, y en avait plus tant que ça en ville, alors tomber des nez – rouge – devant des cadavres de clowns bien moins drôles qu'ils devaient l'être en leur temps, ça faisait cogiter la matière grise dans le crâne de l'étudiant. Lily était juste à coté de lui, et elle aimait pas ça, elle lui avait dit dans la boutique plus tôt. Pourtant Jul pouvait pas la rassurer là, parce que même si un petit mensonge, de rien du tout, aurait été le bienvenu, Dimples était pas aveugle et bien capable de les voir ces horreurs à grandes godasses. Prêt à tirer, il baissa pourtant le winchester, pour agripper le silencieux dans la poche intérieure de sa veste, avant de froncer les sourcils quand la jeune fille lui agrippa le bras. Et pas qu'un peu, hein, non, c'était comme si elle lui plantait les ongles dans la peau. Y avait pourtant plusieurs couches avant son épiderme, mais visiblement elle avait plus de force que ce qu'il pouvait penser. Tues les ! Ouais ouais, enfin fallait déjà qu'elle le lâche là. Elle était figée, tétanisée mais, surtout, si elle le lâchait pas, il pourrait pas faire grand chose pour elle.

- J'vais pas m'tirer, et moi non plus j'les aime pas, Lâcha-t-il en reculant un peu avec elle. Il en avait pas vraiment la trouille, enfin si un peu, mais c'était pas le moment de passer pour une lopette devant la demoiselle. Là, vraiment, ces nerds clownesques ressemblaient à celui de King. Alors de sûr ils se métamorphoseraient pas en araignée dégueulasse, mais juste la bave noirâtre qui dégoulinait de leurs lèvres, leurs perruques hirsutes et mal peignées là, ça suffisait à faire se hérisser le duvet de sa peau. mais faut …. faut m'lâcher, j'peux pas tirer à une main. Pas avec le fusil du moins, avec le CZ okay, mais là Foster voulait vraiment pas les rater parce qu'au plus il observait par delà la lunette, au plus il lui semblait qu'il y en avait pas que six. Shit ! Fut l'unique mot qui quitta ses lèvres quand ses reins heurtèrent le garde corps et que ses yeux redressèrent le cap vers d'autres qu'avançaient depuis l'allée qu'ils avaient emprunté plus tôt.

C'était pas logique, pas normal. Si ces vautours fardés avaient dû leur tomber dessus, pourquoi c'était maintenant et pas lorsqu'ils avaient foulé les lattes au juste ? T'es sûr que personne t'as suivi ? C'était la voix de la jeune fille là, cette question qu'elle lui avait posé quand il était revenu, à l'appart' après s'être fait tabasser puis aider par Yulia. Nope, c'était pas possible, ces trois enfoirés avaient fui et le feraient plus chier maintenant, la Russe leur avait suffisamment botter le cul pour leur passer l'envie de revenir emmerder le monde ou lui refaire le portrait. Puis, pourquoi il pensait à ça ? Son regard fila aux alentours et surtout à la guérite, un peu plus loin mais sur le chemin du premier groupe de nerds déguisés, qui devait vendre les tickets pour le carrousel quand y avait encore des clients dans le coin. D'un geste vif, Julian dégagea la prise que Lily avait sur sa manche et la tira par le bras. Elle pleurait en plus, et ça allait sûrement pas la calmer en avançant quasiment sur l'armée des clowns maléfiques. Allez, vite vite. Stoppant net sa course, il replaça le fusil sur son épaule, puis se colla dans son dos pour la soulever vers le toit de la cabine.

- Montes et reste là. Les charognards l'atteindraient pas là, pourtant ils approchaient déjà trop près. Trop tard pour la rejoindre donc. C'était rien, y avait plein d'endroits où jouer à chat perché avec les monstres pour débarrasser la zone. J'reviens, bouges pas ! Marchant à reculons sur les premiers mètres, l'étudiant avança plus vite. Y en avait trop là, plus que trop c'était clairement le débarquement de la piste aux étoiles. Pas tous affublés de costards multicolores trop grands mais, les nerds appelaient les nerds. Lui fallait un truc pour les attirer plus loin. La brise marine faisait trop de boucan, autant dire que les pétards et les minuteurs seraient pas efficaces. Réfléchis Jul, vite et bien … vite et bien. Au moins, les morts se fichaient de Lily, le suivant lui sans se soucier de la gamine abandonnée sur son perchoir. C'bien, on suit en rangs et on s'donne la main .... So creepy. Clairement oui, c'était pas rassurant, encore moins en jetant un œil vers elle sans être certain qu'elle soit restée là où il lui avait dit.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 6:50
Il allait pas se tirer, fort bien, mais est-ce qu’il comptait tirer ? Parce que les mochetés colorées avançaient encore et toujours, lentement avec leur vitesse de monstres décharnés, mais sûrement. Lily recula prudemment, sans le lâcher, jusqu’à entendre ses mots. Ah oui faudrait que tu le lâches Lily. Mais malgré sa voix et la petite dans son crâne, rien à faire, la gamine restait accrochée à sa manche, à s’en blanchir chaque articulation. Elle sursauta presque en sentant la rambarde marquant la fin de la jetée dans son dos. Oh misère, c’était la fin de haricots, elle allait finir dévorée par des clowns au pied de la grande roue de Seattle légèrement en ruines. Lily c’est pas encore fini, mais faut que tu le lâches. Ses mèches voletèrent autour de son visage alors qu’elle secouait la tête pour elle-même, non, elle arrivait pas à le lâcher.

Qu’à cela n’tienne, Julian dégagea son bras, à l’en faire chouiner de plus belle avant de l’entrainer vers les moches. Euh … « Julian tu fais quoi là ?! » Non parce que s’il cherchait un moyen de lui dire qu’il y avait rien entre eux et que ces baisers étaient hautement gênants, il y en avait sûrement d’autres que la jeter en pâture aux rôdeurs. Monter ? Monter où ? fut la seule réponse que prononça la gamine, enfin dans sa tête, parce qu’elle sentit son souffle se couper et sa voix rester coincée dans sa gorge lorsqu’elle vit les macchabées tout autour alors que le brun l’aidait à se hisser sur le toit d’une des cabanes, celle où sans doute on pouvait acheter les tickets pour la grande roue. « Et toi ?! Julian ! » Lily lui tendit sa main pour l’aider à grimper mais non, le brun filait déjà.

Lily se recula du bord, assise au milieu du toit en taule fine, ramenant ses genoux contre sa poitrine en tenant ses jambes entre ses bras. Son regard le regarda s’éloigner, la foule de monstres à sa suite. Il va revenir Lily, il te l’a dit. Ouais mais là y’avait l’armée des morts qui le suivait et pas six milliards d’endroits où se cacher. Alors fais quelque chose ! Arrête d’être un bébé. Plus facile à dire qu’à faire, elle entendait encore les râles et sentait encore son sang se glacer dans ses veines. Tu tiens à lui, non ? Oui, il fallait pas qu’il parte, qu’elle se retrouve à nouveau toute seule. Alors fais quelque chose Lily ! Quelque chose, quoi ? La gamine tourna brusquement la tête, observant tout ce qu’elle avait à côté d’elle, avant de marcher à quatre pattes vers le bord du toit.

Un dernier regard vers Julian et Lily déglutit, c’était pour lui, elle devait faire quelque chose. La brunette descendit du toit, à l’opposé des cadavres rampants. Manquant de se faire mal à l’atterrissage, l’adolescente fonça en direction d’une attraction toute particulière qu’elle avait toujours trouvé stupide, du moins pour ce qu’elle en lisait dans les livres ou voyait dans les séries ou les films. Et là au pied d’une tour graduée, elle trouvait pas ça plus intelligent, mais en revanche, le gros marteau à ses pieds c’était plus intelligent. Lily le souleva du sol, déjà une épreuve de force en soit, avant de parcourir la zone du regard. L’avantage c’était qu’il y avait rien d’électrique dans ce modèle-là apparemment, c’était qu’un système de poids. Donc elle avait qu’à frapper fort.

Dong ! Le son résonna autour d’elle, elle voyait pas où était Julian, ni les morts. Un second coup, plus fort. DONG ! Elle commençait à prendre le coup de main, même si le bois abimé du manche lui écorchait les mains, Lily était persuadée de repartir avec des échardes. Encore une fois. DONG ! Bon sa force de mouche était loin d’atteindre le sommet et de péter les scores, mais c’était suffisant pour déclencher quelques grosses cloches le long du mât. Assez pour que bientôt, par-dessus les vibrations des cloches dans l’air, Lily entende des râles. C’était le moment de se planquer, ils s’étaient dispersés. Gauche, droite. Gauche, la cabane à barbe-à-papa à côté d’elle. La gamine relacha le marteau, secouant ses mains légèrement marquées par le bois, puis se hissa sur le toit de la cabane, juste à temps pour pas se faire croquer par un macchabée à qui elle tira la langue. Sérieusement ? Ouais y’avait plus urgent là, comme trouver le brun. « Julian ?! » appela-t-elle, de toute manière si les cadavres étaient concentrés sur elle, ils lui foutaient la paix à lui.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 558
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 11:40
First come, first served


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Se faire attaquer par des clowns zombis, ça ressemblait à un cauchemar de gosse mais là, suivi par la clique de Bozo, c'était réel. Julian rêvait pas et cherchait déjà où se placer, où les attirer pour ensuite pouvoir rejoindre la jeune fille. Plus loin, y avait un autre ponton. Okay, ce serait là, suffisait de défoncer les gonds de la balustrade et ensuite …. ensuite. Ensuite quoi, tu penses qu'ils vont se jeter dans le lac comme des grands ? Au pire il y veillerait. Foster était habile, assez agile, s'il faisait gaffe et enjambait le reste du garde corps, pour se retenir, forcément que les nerds avanceraient et rejoindraient la flotte. Ouais, good plan. L'étudiant accéléra le pas, se magnant le train de visser le silencieux à l'extrémité du canon tout en jetant quelques coups d’œil furtifs par dessus son épaule. Fallait juste creuser l'espace entre les charognards et lui, suffisamment pour avoir le temps de viser les pieds de la balustrade. L’œil droit dans la lunette, le jeune homme pinça les lèvres et tira. Une, deux fois avant de pester. La balle arrachait bien la prise au sol de la barrière mais maintenant tout se jouerait aux muscles et ça, des muscles, il en avait mais était pas le type le plus baraqué de l'univers. Fusil de nouveau sur l'épaule, Foster agrippa la rambarde et poussa de toutes ses forces. Ses semelles glissaient plus qu'autre chose, ça bougeait pas, pas même d'un pet de mite et, dans son dos, les râles étaient de plus en plus proches.

- That's a bad, bad plan Mauvaise réflexion pour le coup, plus qu'à tirer dans le tas …. Dong ! What ? Sale impression d'une traite, parce que même si les vautours tournaient les talons en râlant les uns sur les autres, comme si Gerard gueulait à Robert d'allait plus vite, c'était pas normal ce bruit. Surtout pas quand on l'entendait pas qu'une fois. Il avait pensé plus tôt que des connards pouvaient être dans le coin et avoir lâché la claque de nerds sur leur trogne mais... Lily ! Un dernier « dong » retentit plus fort alors qu'il rebroussait chemin, manquant de se manger un retardataire de plein fouet, pour redresser le nez sur l'attraction de force plus loin. Ils étaient tous agglutinés autour mais y avait personne. Piolet sortit, les crans s'enfoncèrent rapidement dans le crâne mou lui faisant face. Ta gueule, j'suis pressé. Il l'était ouais, persuadé qu'ils étaient plus les seuls vivants sur place enfin, jusqu'à froncer les sourcils en retrouvant Dimples là où il l'avait laissée plus tôt. Bras tendus vers elle, au bas de la guérite, Julian la fit descendre avant de l'attirer à sa suite. Ça craint, on se tire. Fallait qu'il lui parle de son pressentiment ? Du fait qu'il avait un chouïa de parano au sujet des gars, et de cette affreuse bonne femme, qui l'avaient tabassé au No Man's Land ? Nope, valait mieux pas, elle était suffisamment stressée pour ça, pas besoin de la faire suer avec des idées qu'étaient même pas possibles ou vérifiables.

10/12/2018

C'était pas déconnant cette idée, même plutôt drôle en vrai. Il avait pas eu de mal à trouver le matos pour qu'elle puisse se démerder un peu mieux toute seule. Pas qu'il imaginait se barrer, mais suffisait qu'elle se retrouve dans la merde un jour, comme c'était souvent le cas dans cet univers pourrave, et Dimples saurait au moins tirer avec son flingue qu'elle sortait jamais. Le jour déclinait un peu, tarderait sûrement plus à faire nuit, mais ils avaient encore une petite demie heure depuis son retour de la boutique top qu'il venait de piller. Bon, c'était pas un flingue, plutôt un truc qui ressemblait au winchester. Mais avec un viseur pour les premières fois, qu'était bien plus dur quand on zoomait, quand y avait du vent ou que la météo faisait chier son monde, si elle s'adaptait à ce truc alors ce serait bien plus simple pour elle une fois un truc plus petit, plus léger, entre les doigts. Le fusil de précision – version paint-ball – installé sur son pied, sur le toit de l'immeuble de l'appartement, Julian glissa la langue au cœur de ses lèvres, en ajustant le visée, avant de se coller sur un coude – déjà affalé au sol – pour la regarder en retirant la cigarette de ses pétales pour la reposer entre deux plots de l'armature métallique de l'arme.

- J'jure ça fait pas d'bruit, juste un p'tit psuitttt. Il était pas débile, Jul avait bien calé qu'elle aimait pas beaucoup les détonations, et que c'était pour ça qu'elle avait jamais dû utiliser le beretta, quitte à se foutre en danger parce que, parfois, y avait pas d'autres choix que celui de se servir d'une arme à feu. Là t'as de quoi faire ou voir, pis j'verrai aussi où tu vise, tu pourras pas m'la faire à l'envers. Rit-il avant de se décaler pour la laisser s'installer devant le jouet qui, même s'il pouvait pas tuer un gars, était quand même capable de faire mal selon l'endroit où on visait. L'étudiant récupéra sa cigarette et tira une latte avant de l'observer faire. T'es pas obligée de vraiment coller ton œil à la lunette, si ça t'aide tu peux mais faut faire gaffe pour pas dévier. Y a même des gens qui tirent sans fermer l'autre paupière, mais perso j'louche si je le fais pas.

La fumée nocive filant ses lèvres, il passa la langue contre ces dernières. Comme concentré à la place de Dimples sur le minois de laquelle ses yeux se promenaient avec bienveillance. Enfin pas que non ... Là, comme elle pouvait pas le voir faire, il la décrivait même un peu mieux. Jul ! Ouais ouais, il était pas là pour compter le nombre de grains de beauté sur sa peau, plutôt pour l'aider à viser avec une arme à feu et, surtout, la laisser s'amuser en le faisant. Parce que quand elle pigerait que le nerds pourraient se faire repeindre la trogne à coup de peinture rose flashy, ça lui plairait sûrement plus que d'entendre la déflagration d'un véritable fusil.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Lily E. Thomas
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 498
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 16:30
Perchée sur le toit de la cabane, Lily regarda la marée de cadavres animés se déplacer, elle avait peur là, très peur. Elle avait peur pour elle et pour lui, jusqu’à le voir revenir dans sa direction, entier. Ouf ton plan génial a fonctionné. Ouais, pourtant c’était pas gagné et la flippette de la mort était toujours là. Son cœur s’emballait, ça cognait fort, un peu plus quand le brun l’aida à descendre de là parce qu’il fallait partir, vite, loin. Quand ils quittèrent la baie, s’éloignant de la vue paisible du lac, Lily sentit son cœur se calmait, pourtant à cavaler comme ça dans les rues, son palpitant était pas en reste, mais ça allait mieux. La panique se calmait, lentement. Fichus clowns …

[…]


Couchée sur le toit de l’immeuble, étendue sur une couverture récupérée dans un appartement à côté, Lily observait Julian qui installait tout ce qu’il fallait. Tout pour un pique-nique romantique au soleil couchant ? Non … Tout ce qu’il fallait pour qu’il lui apprenne à tirer. L.O.L. Oh la ferme. Il avait récupéré un fusil, comme le sien mais moins dangereux et moins bruyant à ce qu’il lui disait. « Ouais … ça c’est ce que tu dis … » Lily esquissa un sourire, elle était supposée le croire sur parole, elle y connaissait rien, ni en fusil classique ni en fusil de paintball. Et puis il aurait pu lui raconter n’importe quoi là, elle était trop absorbée par ce qu’elle voyait de son profil en tentant de se concentrer et de regarder par la lunette de visée. Tu rêvasses Lily, on sait oui, il est trop beau avec sa cigarette, même si c’est pas bon de fumer.

« Bon ... » La jeune fille s’installa un peu mieux devant le fusil, avec cette impression d’être la nouvelle Lara Croft, si elle avait plus jeune et armée d’une arme factice dans un monde rempli de monstres morts-vivants. Une grimace étira ses lèvres alors qu’elle approchait son œil droit de la lunette, fermant le gauche. C’était pas naturel et tellement elle était concentrée, Lily en tirait la langue. Il y avait quelques rôdeurs qui passaient, mais les cibles en mouvement c’était peut-être trop compliqué pour elle pour l’instant, non ? Carrément trop compliqué Lily. Ouais, elle avait raison, mieux valait s’en tenir à des cibles fixes pour l’instant. Comme ce panneau sens interdit. « Le panneau là … » Donc si elle était pas trop nulle, elle calait le panneau dans la lunette, et elle pressait la détente et …

Psuitttt ! Ou un peu plus quand même, la brunette en sursauta, cramponnée à l’arme avant de rire nerveusement. « Regarde ! J’l’ai touché ! » Sur le coin bas droit mais c’était déjà ça. Allez, un deuxième essai pour confirmer que finalement elle avait du talent ? Nouvelle cible, une poubelle à peu près à la même distance. Psuitttt bis repetita ! « Ah ! Regarde je l’ai touchée, la poubelle là ! » Et cette fois la gamine avait presque pas sursauté. Sourire fier, elle tourna son minois vers le brun à côté d’elle. « J’essaie les cibles en mouvement ? » demanda-t-elle en glissant un regard vers la rue en contrebas, les quelques rôdeurs qui rampaient plus bas, ils auraient l’air moins effrayant peints en rose.

Lily glissa à nouveau son regard vers Julian, c’était moins flippant ce genre d’armes, c’était moins flippant avec lui. « Genre … celui-là ? » Un bien laid, en salopette en jean, celui-là. Elle le désigna de son index en détournant son regard du brun, parce que quand même, fallait arrêter de bader les mouches là.


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: First come, first served   First come, first served - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- First come, first served -
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: