The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- Electricity equals Power -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evelyn Collins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1349
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptyMer 5 Déc 2018 - 12:26
Electricity equals Power


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


La réponse de Roy lui fit ancrer les yeux aux siens. Attentive, déjà à songer à la manière d'amener le sujet auprès de son petit ami, de lui expliquer au mieux les choses et de pouvoir, l'espérait-elle ardemment, organiser une rencontre rapide entre les deux hommes pour que les choses débutent sous les meilleurs hospices. June, elle, feuilletait encore le dossier sans réellement s'y pencher. Ce n'était en rien du mépris, en rien du je m'en foutisme, Collins la connaissait suffisamment pour savoir qu'elle prendrait le temps de lire, chaque ligne, de scruter chaque graphique et autres annexes pour s'imprégner pleinement du projet de leur interlocuteur. Nilson leur répondait sans fioriture, désignant les rôles de chacun dans cette opération, précisant même, en réponse à la seconde question de l'avocate, qu'il avait déjà établi une zone de potentielles recherches.  Inutile d'imaginer que les lieux qu'il évoquait aient été pillés, après tout quelle autre communauté, outre la leur, aurait pu imaginer pareilles améliorations ? Aucune. C'était sans doute égoïste, ou peut-être trop mégalo de penser de cette manière, surtout après avoir essuyé un cuisant échec en Novembre dernier mais oui, l'assistante estimait, comme bien d'autres ici, qu'ils étaient le dernier espoir d'une civilisation moderne au cœur même de l'enfer.

Ils ne tardèrent plus à rejoindre la fraîcheur mordante de l'automne, proches du pôle scientifique où l'ingénieur estimait ériger l'une des multiples éoliennes à venir. Ses yeux suivaient les gestes de l'homme auprès d'elle et son imagination fertile faisait le reste, s'inspirant des machines, ces ventilateurs gigantesques, aperçues jadis pour visualiser les choses. L'appareillage imaginé pour ces lieux ci servirait donc en cas de coup dur. Bien, elle imprima l'information tout en laissant June s'exprimer. Les choses lui étaient suffisamment précises pour qu'elle ait à lui poser d'autres questions. Certes quelques termes lui échappaient, après tout elle n'était pas un petit génie, mais en assemblant ces mêmes mots au grès des autres, Collins n'avait pas à tergiverser des heures pour comprendre l'essentiel et se faire une idée de ce que désirait produire Nilson. C'était réfléchis très, des choses auxquelles elle n'aurait pu penser, un peu comme lorsqu'elle avait rencontré Savannah et que cette dernière avait éclairé sa lanterne concernant l'étude des insectes pour les recherches sur le H1R1. Sans doute que le projet de Roy lui plairait d'ailleurs, davantage encore si les scientifiques pouvaient tirer partie de tout ça autrement qu'en profitant d'une des meilleures inventions du monde.

Les yeux sur les bâtiments et les images qu'elle se faisait des choses achevées, Evelyn redressa les cils sur le grand brun devant elles lorsqu'il évoqua les stocks médicaux du Fort. Un rictus fila ses lèvres quant à la franchise – plutôt tranchante même – dont faisait preuve cet homme tout en usant d'un humour somme toute détonnant. Fort heureusement, elle avait pire chez elle, fréquenter Donovan Floyd lui avait permis de ne plus rosir dès qu'une insulte, quelle qu'elle soit, filait les lèvres de quelqu'un. Lui voyait les choses de manière scientifique, matérielle, mais ce qu'il lui disait là résonnait légèrement du côté de cette foi qu'elle avait mise de côté. Dieu était effectivement joueur, après avoir offert la vie à ses enfants il s'amusait sans doute de voir comment ils pouvaient réagir face à tel ou tel problème.

- Passe temps macabre. Répéta la jeune femme, un rictus aux lèvres, en réajustant les pans de son manteau de feutre, les yeux dans le vague, vers l'endroit que Roy avait pointé sans qu'il y ait, malgré tout, quoi que ce soit à y voir. Je pensais que ça ne produirait que de l'électricité, mais la manière dont vous exposer les choses, ce à quoi vous avez pensé, ravira sans doute les équipes du Docteur Davis.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1014
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptyJeu 6 Déc 2018 - 20:13
June réservait toujours son appréciation finale. Ce n’était pas que l’entreprise ne lui plaisait pas – bien au contraire – mais plus elle voyait évoluer son aîné dans son sujet de prédilection, moins elle parvenait à définir s’il était fort d’une assurance assumée ou parfaitement arrogant. Sa vision des choses était exacte – chacun avait son rôle – mais ce n’était pas à lui de faire la répartition des tâches. Dans une période aussi incertaine, l’avocat percevait toutes les personnes sources de bonnes idées comme des dangers potentiels pour sa place dans la communauté. Roy venait sans le savoir de la convaincre de coordonner les événements elle-même : pour que sa légitimité soit renforcée par le résultat de tout ce labeur, il fallait qu’elle y participer. Ainsi, elle pourrait gérer les différentes parts du mérite depuis le sommet de la montagne.

- On y va, approuva-t-elle.

Le temps de récupérer son élégant imperméable ciré et de le nouer à la taille, la rouquine fermait la marche jusqu’à l’extérieur. Le dossier détaillé était resté sur son bureau. Dans un premier temps, nul besoin d’aller loin : ils remontèrent le court sentier qui la séparait de la rue pour avoir en visu le toit des bâtiments réservés aux scientifiques. June n’était pas très bon public, alors elle ne sourit pas à la référence sur le bonhomme marshmallow et se contenta de fixer la direction indiquée par l’ingénieur. La suite lui plu bien plus et ses orbes d’émeraudes revinrent vers le quarantenaire.

La simple idée de pouvoir produire de quoi développer leur potentiel chirurgical était un autre projet plein d’avenir. Avec l’électricité et l’anesthésiant, ils pourraient envisager de pratiquer des opérations, certes plus dangereuse, mais aussi plus efficaces. L’espérance de vie des survivants de Fort Ward recommencerait à augmenter quand le nombre de maux incurables déclinera. Politiquement, c’était un autre argument de choix dans leur quête idéologique.

- Comment vont être récupérés et stockés ces deux gaz ? Demanda l’avocate que ça n’intéressait pas de commenter les caprices de la vie – son assistante s’en était visiblement chargée, est-ce qu’il n’y a pas un risque d’accident, notamment avec l’hydrogène ? Bien que Roy comprendrait sûrement là d’où elle voulait en venir, elle précisa, si je ne me trompe pas, il est réputé pour être très inflammable, il avait d’ailleurs vanté ses propriétés dans la production de combustible, à quel taux de risque on s’exposera si on décide de produire et conserver du dihydrogène ?

Sachant qu’au-delà des dégâts matériels, ils n’avaient plus de pompiers au même titre qu’avant. Un incendie de grande ampleur serait la pire des catastrophes qui pourrait leur arriver, car ils n’arriveraient jamais à l’éteindre à temps.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptySam 8 Déc 2018 - 14:40
Roy fixa Evelyn sans réagir lorsqu’elle mentionna les équipes du Docteur Davis. Pour intervenir dans la maintenance des équipements, y effectuer des réparations et quelques ajustements, l’ingénieur côtoyait régulièrement les scientifiques.
Il n’était proche d’aucun d’entre eux. Hormis sa sœur, Roy n’était proche de personne.
Néanmoins, il observait les chercheurs avec assez de jugement pour reconnaître en certains d’entre eux des déséquilibrés, déconnectés d’une réalité qu’ils ne voyaient plus qu’à travers la lentille de leur microscope. Comment pouvait-on croire en cette bande bigarrée, seul espoir connu de trouver un vaccin ? Il fallait un sacré optimisme pour miser leur avenir sur ces blouses blanches au rabais, ou avoir plongé dans un abîme de désespoir.
Roy n’était ni optimiste ni désespéré, mais assez diplomate pour – cette fois – se retenir d’exprimer le fond de sa pensée en présence de la jeune Collins et de Phelbs.

Tandis qu’il répondait aux questions de la dirigeante, il reprit sa marche et entraînait le trio vers la pointe sud-est de l’île.

— Les gaz seront directement comprimés et stockés dans des réservoirs haute pression en acier inoxydable reliés au dispositif. C’était le système le plus couramment utilisé au cours des dernières décennies, une méthode fiable et éprouvée parfaitement adaptée à notre modeste production. Le principe est identique aux bouteilles de gaz vendues autrefois dans les magasins et les stations-service, avec des standards de résistance et perméabilité plus élevés. Évidemment que le risque existe, mais on parle du centre de recherche scientifique, l’endroit le plus dangereux mais aussi le plus sécurisé de l’île. Je crois que s’il restait un seul membre du personnel incapable de manipuler correctement du matériel à risque, soit le bâtiment ressemblerait aux ruines qu’on voit là-bas (Roy désigna à nouveau la zone urbaine de Seattle), soit le docteur Davis aurait viré cet empoté à coups de seringue… ou l’aurait contraint à se porter volontaire pour faire avancer la science.

Roy toisa la rousse sans sourciller. Roy n’ignorait pas que certaines expériences impliquaient des cobayes humains. Et il était assez intelligent pour savoir que rien n’avait lieu sur l’île sans l’aval de Phelbs, monarque absolue de leur minuscule communauté.

— En ce qui me concerne, les rats qui grignotent les câbles électriques représentent un danger beaucoup plus grand qu’une piscine remplie d’hydrogène. (Roy glissa alors une œillade à Collins.) J’imagine que ces saloperies de rongeurs vous causent aussi des soucis dans le stockage des denrées alimentaires, on les voit jamais mais ils sont bien là. (Roy porta à nouveau son attention sur Phelbs.) Si je devais m’inquiéter d’un barbecue géant à Brainbridge Island, j’irais plutôt jeter un œil du côté des dépôts de carburants et des zones résidentielles mal entretenues. On a quelques crânes pas bien remplis qui abandonnent leur mégot comme on jette une pièce dans un foutu puits du destin, dans les parages.

Pour l’ingénieur, il était clair que les risques d’accident provenaient avant tout de la bêtise humaine. C’est d’ailleurs pour compenser celle-ci que les solutions technologiques se conformaient à des normes de plus en plus strictes avant la fin du monde.
Une fois encore, le sujet évoqué lui inspira une réflexion dont il abreuva ses interlocutrices, indifférent à leur indifférence.

— Pour reprendre la métaphore du grain de sable, c’est rarement le mécanisme qui se vrille de lui-même, (Roy tendit une main, créant un tout petit espace entre son pouce et l’index.) mais le petit élément imprévu et abrasif qui grippe la machine. Rappelons-nous qu’il a suffi d’un micro-organisme invisible à l’œil nu pour détruire notre civilisation supposément hyperévoluée à l’échelle planétaire. Pas sûr qu’une guerre nucléaire aurait fait mieux. Comme quoi, la technologie de l’oncle Sam a encore du boulot avant de rattraper Mère Nature.
Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn Collins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1349
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptyLun 10 Déc 2018 - 14:50
Electricity equals Power


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Avançant vers l'endroit que désirait rejoindre l'ingénieur, Evelyn rabattit un peu plus les pans de son manteau contre elle tout en écoutant June. Il fallait bien évidement stocker les gaz produits et éviter les possibles incidents. Ils ne pouvaient pas se permettre ce genre de souci, après tout dans l'univers qui était leur, rien que les caprices de la nature étaient redoutables, alors si l'homme pouvait s'épargner des problèmes d'ordre technique, ce ne serait pas négligeable. Mais Roy avait bossé son dossier, peut-être avait-il répété son discours devant un miroir avant de faire face à la rouquine, puisqu'il répondait sans ciller et apportait des solutions à tout ce que pouvait entrevoir June concernant d'hypothétiques problèmes. L'idée que l'ingénieur ait pu user de stratagèmes du genre, comme un acteur répétait son texte dans une loge, lui arracha un vague sourire qu'elle masqua derrière son écharpe avant de redresser le nez quand il évoqua les rongeurs.

Si ces nuisibles lui causaient du tort à l'intendance ? Pas vraiment, l'endroit était bien tenu, propre, enfin depuis qu'elle en avait repris la responsabilité, incombé par sa supérieure ici présente, c'était le cas. Toutefois Nilson soulevait quelque chose qui n'était pas pour lui plaire. Les rats se faufilaient habilement n'importe où et oui, généralement on ne les voyait pas. On pouvait les suivre à la trace cela dit. Miettes, déjections, mais qu'il puisse imaginer que ce qu'elle tenait, avec professionnalisme et rigueur, fusse douteux lui laissa un arrière goût amer en bouche.

Susceptible ? Effectivement la jeune femme l'était, davantage quand on doutait des choses dont elle ne doutait pas elle même. Sa rigueur, Evelyn en était fière, plus encore depuis que Phelbs tirait d'elle le meilleur qu'elle pouvait donner. Elle n'avait certes pas grande confiance en elle, en ce qui s'agissait des relations humaines, cependant sur ce qui touchait à son travail, Collins avait cette profonde certitude de ne rien faire mal, de travers. Sans doute les seuls et uniques moments où elle ne craignait guère sa maladresse ou sa spontanéité capable de la faire passer pour naïve, ou crédule, aux regards de ses différents interlocuteur. Roy venait, sans le savoir, de remettre en doute son propre travail, mais bien qu'un peu vexée, elle n'en montra rien et, très certainement, pousserait ses collègues de l'intendance à vérifier si, comme elle l'imaginait, il n'y avait aucun nuisible rôdant près des stocks de nourriture. Enfin déjà leur interlocuteur reprenait sur ce qui pouvait être anticipé ou non concernant le système électrique à venir. Un grain de sable pouvait gripper une machine certes, tout comme une bactérie, plutôt un virus microscopique, avait quasiment relégué l'espèce humaine à la rareté. L'homme était en voie d'extinction en un sens, il n'était plus le premier chaînon de la pyramide alimentaire, les rôdeurs l'ayant remplacé depuis plus de trois ans.

- Anticiper un maximum, pourtant comme vous le dites il y a toujours des grains de poussière qu'on ne peut guère prévoir comme, Elle jeta un regard à June puisqu'ici, et bien que ses dires jusqu'à lors ne furent guère négatifs, elle toucherait un point sensible s'étant vérifié un an plus tôt. un séisme. Ils y avaient eu droit, la nature n'était guère contrôlable contrairement à bien d'autres choses, elle espérait donc que le système puisse y résister, enfin, si toutefois Roy parvenait à séduire la principale intéressée à savoir sa supérieure là, juste à côté d'elle.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
June D. Phelbs
Leader | Remnants
Administrateur
June D. Phelbs
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Variable
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 10/01/2018
Messages : 1014
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptyJeu 13 Déc 2018 - 19:05
Dans l’absolu, il l’avait convaincue. Pas par son ironie ni son rappel que les risques pouvaient venir de là où on ne s’attendait pas – June n’avait plus vraiment besoin qu’on lui fasse la leçon sur l’omniprésence des dangers qui ne cessaient pas d’exister – mais simplement par la description des moyens employés. Si le stratagème fonctionnait avant, elle s’assurerait qu’il fonctionnerait après. Ses yeux froids avaient toutefois soutenu ceux de l’ingénieur lorsqu’il s’offrit l’audace d’un sous-entendu. Contraindre des gens à se porter volontaire. Aucune expression ne passa sur son visage de glace sinon une esquisse avortée de sourire poli. Que ce soit une tentative hasardeuse de prêcher le faux pour avoir le vrai ou que miss Farrel se soit confiée – ce qui était en soi très étonnant – l’avocat n’entrerait pas dans ce jeu.

Quant aux rats, les repousser restait un défi régulier mais pour l’instant, ils n’avaient pas de souci à les tenir écartés de leur ration. Le problème des câbles, néanmoins, n’était pas à négliger. Ils ne pouvaient pas se permettre de faire l’effort d’une telle installation électrique pour se la faire détériorer par des rongeurs. Tandis qu’ils continuaient leur progression vers la pointe sud-est de l’île, direction dans laquelle les guidait Roy, voilà le sujet reparti sur les métaphores et analyses empruntées.

- Ne soyons pas dramatiques ou fatalistes, coupa-t-elle en rendant son regard à son assistante, presque comme une leçon, les difficultés existent, c’est un fait. Il faudra donc veiller que les câbles ne soient pas accessibles aux rats ou faire en sorte de les repousser, reprit-elle en reportant son attention sur l’ingénieur, et justement : dans quelles mesures les éoliennes pourront tenir pendant les intempéries ou les catastrophes naturelles ?

Celles-ci n’étaient pas si fréquentes à Bainbridge Island mais l’état de Washington restait sujet à quelques séismes, des tempêtes ou même des violents orages dévastateurs. Il s’agissait – heureusement – de phénomènes exceptionnels. Evelyn avait malgré tout soulevé un point intéressant. Nul besoin d’en faire une psychose, simplement de savoir quels contretemps ils sauront encaisser et lesquels pèseront au-dessus de leurs têtes comme des menaces.

- Je suppose que la liste des recommandations et des événements que l’installation pourra surmonter est dans le dossier que vous avez préparé ? Demanda-t-elle finalement avec intérêt.

Et la question des dépôts de carburants et des mégots mal jetés, elle s’en occuperait plus tard. Ne serait-ce que pour vérifier qu’il s’agissait d’un constat fondé et pas d’une pique lancée par Roy de façon hasardeuse ou ironique.


Survive is about foresight
« About anticipating your opponent's moves and devising counter measures. The winner plots one step ahead of the enemy. And plays her trump card just after they play theirs. It's about making sure you surprise them. And they don't surprise you. »
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Invité
Invité
Anonymous
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptyDim 16 Déc 2018 - 19:40
Les problèmes qu’avait soulevés Roy lui donnèrent  l’occasion d’observer les différences de caractère de ses deux interlocutrices, malgré la remarquable entente professionnelle qui existait entre elles. Ou la soumission d’une subalterne à la patronne autoritaire, comportement plus ancien que les vulgaires tumulus ayant précédé l’édification des premières pyramides. Roy s’en fichait, tant que le boulot était fait – bien fait. C’était ce qui importait le plus, à l’heure actuelle. Mais ce modèle relationnel ne correspondait pas à sa vision de l’avenir.

L’ingénieur garda son opinion pour lui et entreprit de répondre à la question directe de Phelbs.

— Nous ne possédons pas les engins de chantier nécessaires pour ancrer suffisamment des éoliennes imposantes. Une seule suffirait à changer Brainbridge Island en Disneyland, vous savez ? En revanche nous n’aurons aucune difficulté à fixer solidement celles que j’ai prévues. Plus légères, plus aérodynamiques, moins vulnérables aux intempéries et plus faciles à réparer en cas de pépin. Seattle n’est pas non plus l’Arkansas, on ne verra jamais de tornade.

Originaire de l’Arkansas, Roy avait vu des tornades de ses propres yeux. Le spectacle terrifiant de ces phénomènes météorologiques dévastateurs était sans commune mesure avec les tempêtes qui venaient chatouiller l’État de Washington – bien moins virulentes que les ouragans du Sud-Est américain.

Roy s’adressa ensuite à Collins qui avait mentionné le séisme de l’an passé.

— Quant aux séismes, je sollicite dans mon rapport une mission de reconnaissance à West Point. En inspectant les quelques éoliennes qui s’y trouvent, je pourrai évaluer comment elles ont résisté à celui de l’année dernière. Si elles sont en parfait état, je pourrai revenir les démanteler à notre profit. Dans le cas contraire, je pourrai constater leur point faible et en tirer les leçons.

L’ingénieur revint ensuite à Phelbs qui, pour une fois, n’avait pas supposé correctement.

— Je n’ai pas consigné d’études théoriques à ce sujet. Quand il s’agit de traiter avec la nature, je préfère me fier à l’expérience du terrain que de mystifier tout le monde avec une série de calculs, forcément très approximatifs depuis que je n’ai plus accès aux bases de données d’ingénierie. Le Big Data c’était génial, maintenant c’est le Big Void et il faut faire avec.


L’ingénieur reporta alors son attention sur Collins, dont la propension à anticiper – légitime, tant qu’elle ne virait pas à l’obsession – pouvait nourrir une inquiétude que Roy jugeait ici inapropriée.

— Bref, à moins d’être confronté à une anomalie imprévisible que certains appellent « fatalité », « Satan » ou « pas d’bol », les éoliennes tiendront le coup. Comme les panneaux solaires continueront à fonctionner, à moins qu’une pluie de grêlons semblables à des œufs de dinosaures fossilisés nous tombent sur la tête. Remarquez, ça nous débarrasserait d’un paquet de rôdeurs par la même occasion. (Authentique pince-sans-rire, Roy ne manifesta aucun signe d’amusement.) C’est aussi pour cette raison que j’ai prévu de la marge, et qu’on ne se privera pas de mettre l’équipement non indispensable à l’abri si l’expédition tombe sur la caverne d’Ali Baba de l’électricien.

Le trio arriva ensuite en vue du poste de garde n°4, près de la pointe sud-est de l’île. Un dispositif en forme d’éolienne miniature trônait à son sommet.

— C’est ici que j’ai prévu d’installer les autres éoliennes, dit-il en tendant le bras. Pas trop près du rivage pour éviter les risques et ralentir la corrosion. En outre le sol est trop mou. Mais idéalement placées pour capter le vent du sud, dominant en hiver et qui compense la faiblesse saisonnière des panneaux solaires. À cette distance des habitations, personne ne sera gêné par le bruit à l’exception des gardes. Les rôdeurs les plus proches n’entendront rien. En revanche il faudra certainement envisager des rotations plus rapides, le bruit a tendance à rendre dingue au bout de quelques heures, surtout quand on a rien d’autres à faire que surveiller les alentours. Au moins les éoliennes resteront sous surveillance, si tant est qu’un intrus mal attentionné sache comment les saboter.
Revenir en haut Aller en bas  
Evelyn Collins
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Glock 17 & Lame effilée
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 24/10/2017
Messages : 1349
Age IRL : 33
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 EmptyMar 18 Déc 2018 - 12:05
Electricity equals Power


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a woman my girl. but for now it’s time to run...


Ce n'était pas de la paranoïa, ou peut-être un peu, légèrement, après tout n'avait-elle pas cru mourir sous les décombres en Novembre dernier ? Effectivement oui, et il ne s'agissait là que d'un baraquement, en ce qui concernait une éolienne, les hélices pouvaient faire de gros dégâts. Enfin, déjà Roy répondait après que June ait reprit sur sa propre lancée. L'idée de jeter un œil, ailleurs, au matériel similaire lui semblait judicieuse, ainsi s'il pouvait récupérer des pièces importantes, et voir les failles du système, sans doute pourrait-il y palier. Baser le tout sur des suppositions, hypothèses même, n'était guère aussi concret que le palpable en définitive et c'était là ce que soulignait l'ingénieur en répondant à sa supérieure au sujet des quelques « problèmes » à anticiper prétendument notés dans le rapport qu'il lui avait remis plus tôt. Il ne pouvait pas faire plus sans savoir accès à ce qui n'existait plus. C'était en somme un coup de poker et, après tout, qui ne tentait rien n'avait rien et ça, Nilson le lui précisait, à elle, à sa manière en évoquant la fatalité et le reste. Effectivement voir tout à la négative ne ferait en rien évoluer les choses, ni ne porterait la communauté là où Phebls désirait la mener mais, sans doute était-ce les craintes qu'elle gardait en elle, son vécu même, qui la poussait à désirer autant anticiper, à poser autant de questions. Ce n'était pas du pessimisme, au contraire, s'ils pouvaient s'éviter les fameux « coups du sort » comme l'évoquait son interlocuteur, alors ce n'en serait que mieux, plus rassurant.

- Vous pourrez stocker ce qu'il faut à l'intendance, Précisa-t-elle à la fin de sa tirade. certainement pas avec le reste du matériel, mais je tâcherai de trouver un endroit où vous pourrez avoir accès sans imaginer le tout saccagé par ces petits soucis.

Lesquels ? Les rongeurs dont il avait parlé plus tôt, même quelques paumes indélicates, après tout tous n'étaient pas aussi à cheval qu'elle sur la délicatesse ou l'ordre chez eux. Et là, elle n'avait guère besoin de l'aval de la juriste auprès d'elle, si June lui avait confié la gérance des stocks ce n'était certainement pas pour avoir à y mettre son nez, mais pour s'obtenir des listing propres, carrés, sur lesquels se baser lorsqu'il était temps de s'adonner aux divers inventaires et, surtout, pour être sûre que personne n'entrait là comme dans un moulin pour se servir sans en avoir droit ou, même, sans noter les entrées sorties de matériels et denrées sur les registres très utiles.

Evelyn suivit à nouveau le mouvement pour rejoindre la pointe sud est de l'île. Les yeux rivés sur le rivage. Alors elle n'avait pas pensé mal plus tôt, en imaginant que le vent du large serait une bonne source d'énergie, elle en esquissa un sourire en logeant les mains dans les poches de son manteau. Roy répondait même, sans qu'elle ait eu à ouvrir la bouche, aux interrogations personnelles qui lui traversaient le crâne. Le problème des rôdeurs... les hélices faisaient du bruit, mais d'après les dires de l'ingénieur, et sans doute car le vent soufflerait vers l'enceinte et non vers le large – en toute logique – ces derniers ne seraient guère attirés par les vrombissements des éoliennes. Cette fois pas de question pour elle, puisqu'il lui avait coupé l'herbe sous le pied avant même qu'elle ait eu à ouvrir la bouche.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
If I were me everything I have in my heart, the things I do worst or best, would not scare me. When we lose ourselves on the way, how do we win through these inhuman efforts, who brings us to us ?
Drowned in hell
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Electricity equals Power   Electricity equals Power - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- Electricity equals Power -
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» [Power Down] La liberté s'allume dans les ténèbres...
» ANPE Power
» Alex Blackwell ft. Matt Lanter. ( Un jour, les Power Rangers ont combattu Chuck Norris. Depuis, on les appelle les Teletubbies. )
» (aria) a queen will always turn pain into power
» Progrès dans le développement de l'énergie alternative.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: