The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Make the best of every time -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 6386
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 7:39

Intervention du MJ

Woof ! Woof ! Woof !

Une série d'aboiements se fait brusquement entendre, étouffée par la distante et les issues closes. Il doit s'agir d'un chien de taille moyenne et quand il n'invective pas, il laisse échapper des couinements déchirants. Ça n'a pas l'air si loin en fin de compte et en vous penchant par une fenêtre, vous pourrez apercevoir un dalmatien maigre, sale et détrempé, la queue entre les jambes, acculé par une bonne vingtaine de rôdeurs. D'autres voraces semblent affluer, attirés par les aboiements. Son sort est sans doute scellé... à moins que vous ne tentiez quelque chose pour aider cette pauvre bête ?

Woof-woof ! Woof !... Woof !
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 9:30
Make the best of every time


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Shit, oh ouais merde, merde et merde, il se sentait pire que con là, acculé dans la salle de bain comme un gros abruti qui calait pas grand chose à ce qu'il avait foutu, comment il en était arrivé là. C'était la grosse panique, peut-être même le dégoût de soi même, mais après s'être senti hyper bien l'espace de trente secondes, la chute était pénible. Dos à la porte close, Julian déglutit avant de virer ses fringues, son boxer surtout, pour renfiler son froc et se maudire tout seul, enfin, avant d'entendre Lily de l'autre côté du battant.

God ! Les yeux ronds comme des billes, Foster ré-ancra le dos au bois et se laissa glisser le long de la parois. Fallait pas qu'elle rentre, fallait pas qu'elle se doute de quelque chose, fallait pas que …. Les yeux rivés au mur de face, le jeune homme cala ses pieds de part et d'autre de la vasque pour bloquer le battant contre sa colonne. Stupid boy, carrément ouais, y avait rien de mal et pourtant il se sentait pas bien, pas bien pour lui mais aussi pour elle qui s'excusait. C'était même pas sa faute en plus, c'était pas elle qui l'avait embrassé. L'étudiant balisait là, la bouche ouverte d'où filaient des inspirations saccadées et malgré tout, à ce qu'elle lui dit, qu'elle resterait avec lui, sa langue passa contre ses lèvres où s'étira un maigre sourire. T'as l'air d'un débile Jul, on s'en fout de tout ça ! Il l'emmerdait celui là. Non il s'en foutait pas, pour une fois qu'il se fichait pas de ce qu'il devait faire, ce qu'on attendait de lui, une première. Pourtant il savait pas quoi lui dire, pas quoi faire, ni même comment il devait réagir. Fallait qu'ils mangent. Ouais, sûrement, mais s'il sortait de là il aurait du mal à croiser son regard.

Ça cogitait dans son crâne, le forçant même à rouler des yeux et à ancrer le sommet de la tête, plusieurs fois, contre la porte. Il était con, con comme ses pieds, trop débile trop … Mais des bruits à l'extérieur de la pièce l'invitèrent à froncer les sourcils. Ils furent plus audibles aussi quand il lui sembla que Lily ouvrit la baie du balcon. A dog ? Pfffff, il rêvait, pour autant quand il l'entendit le héler, il pressa la clinche et fronça les sourcils en sortant de sa planque à la mord moi le nœud. Elle était dehors, sur la terrasse suspendue là, elle allait chopper la mort en plaid avec quasi rien sur le dos à s'inquiéter pour ….. Wouf, wouf …. wouf, un clébard. Y avait vraiment un chien dehors, là ? Secouant la tête, Foster s'approcha d'elle avant de la voir tourner les yeux dans sa direction. C'était quoi ses billes là, elle pleurait ? Elle avait pleurait ? Elle avait peur ? Les râles qui accompagnaient les jappements, depuis le contrebas de l'extérieur, firent pulser son cœur plus vite. Tu vas devoir sauver un sac à puces Dumbass, tu vas le faire hein ? En un rien de temps, il agrippa le fusil, quelques cartouches et deux trois minuteurs dans son sac qu'il balança rapidement à Dimples près de laquelle il arrivait.

En bas, il voyait vaguement l'animal, sale, dégueulasse même, et le troupeau de nerds qu'avait qu'une envie, bouffer ce qui restait de lui. Pas épais la bête, et de là où se trouvait les deux jeunes, et sans doute aussi parce que le canidé était couvert de boue, Foster savait pas dire à quoi il ressemblait. Pas le choix hein, y avait déjà pas mal de charognards dans le coin, le chien faisait pas exprès de couiner ou d'aboyer pourtant il attirerait d'autres vautours humanoïdes. Parce que tirer sans silencieux ça va pas en ramener d'autres, hein ? Rohhhh shit, c'était rien ça, il allait pas laisser crever cette pauvre bête, surtout pas avec Lily tout près qu'était sans doute prête à pleurer. Encore un truc de fille ça, le voilà obligé de sauver le cul d'un chien pour ses beaux yeux à elle. Vrai qu'ils étaient beaux ses yeux en plus. Un sourire niais fila ses lèvres mais son lui intérieur lui colla une baffe mentale. Winchester armé, à l'épaule, le jeune homme se concentra rapidement, visa au mieux et tira une première fois. Blam !Visiblement les crânes étaient mous, suffisamment pour en transpercer deux à la fois s'il gérait bien ses cibles. Deuxième essaie même résultat, quatre charognards en moins. Restait donc deux balles qui shootèrent sans mal trois autres merdes cannibales.

- Faut les attirer ailleurs, Pourtant s'il descendait, Lily savait pas tirer avec son Beretta, le clebs allait se faire bouffer, non ? Quoi que, visiblement le bruit de l'arme, les échos de tir, semblaient séduire les créatures. Quelques unes se tournaient dans leur direction. t'es cap d'faire du boxon en bas, je les canarde et …... Tout en parlant il rechargea rapidement le fusil pour se charger des morts qui restaient attirés par le chien. Blam, blam, blam, blam. Autant de coups que de saletés de nerds en moins. God, j'suis entrain d'bouffer des cartouches pour un sac à puces... God damn'it. Ouais, tout ça pour éviter qu'elle pleure, mais recharge encore Dumbass, t'as plus de balle dans la chambre.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 151
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 15:01
Elle avait tenté de rouvrir la porte, mais rien à faire, à croire qu’il s’était collé dessus pour pas qu’elle entre. Moi à ta place, je serais vexée, d’ailleurs je suis trop grave vexée, après tout ça, qu’il aille s’enfermer dans la salle de bain c’est vraiment, très, très, très, très moyen. Oui, ça l’était et Lily se frotta les yeux, parce qu’en dehors d’être vexée, elle se sentait triste. Peut-être qu’elle l’avait froissé lui en coupant cette étreinte, parce qu’elle avait peur d’aller trop vite et surtout de pas savoir où elle allait, encore moins où ils allaient ensemble. Prête à aller s’endormir parce que comme ça la soirée, trop bizarre, passerait plus vite, Lily s’arrêta en entendant du bruit dehors. Un raffut bizarre, c’était le thème. Un chien ?

« Julian … je crois que j’entends un chien … » souffla-t-elle contre la porte, avant de repartir vers la baie vitrée, avec son sweat, son pantalon léger et en chaussettes. Okay, il faisait très froid, et très humide. Plissant les yeux, la brunette remarqua un pauvre chien acculé par un groupe de rôdeurs. Le pauvre, il pouvait pas rester là, ils allaient le dévorer … Son cœur se serra, avant de faire un bond lorsque le brun la rejoignit sur le balcon. Lily croisa son regard un instant, il allait le sauver hein ? Comme il l’avait sauvée elle, comme il avait insisté pour sauver Yulia. C’est qu’un chien Lily, pas un humain. tentait de la raisonner sa conscience contre laquelle elle s’insurgea, c’était un être vivant ! Ça valait la peine.

Est-ce que c’était son amour à lui pour les êtres vivants abandonnés ou alors son regard à elle de chat potté qui l’avait convaincu ? Lily savait pas trop mais elle vit le brun récupérer son fusil avant de lui lancer quelques minuteurs. La gamine se mordit nerveusement la lèvre, c’était mieux que ronger ses ongles non ? Non. Non, ouais. Chaque détonation la fit sursauter, encore pas vraiment habituée au bruit même si elle avait cette sorte de confiance aveugle en lui. Aveugle oui, car dans le fond, elle connaissait rien de Julian. Il est là, il te comprend, enfin la plupart du temps, c’est suffisant. Ca l’était, oui. Fallait les attirer ailleurs. La voix de Julian la sortit de ses pensées, de cette discrète contemplation qu’elle pouvait avoir dès qu’il agissait comme ça. Il était sûr de lui Julian dans ces moments-là, comme si tout était normal pour lui, comme s’il avait le contrôle alors qu’elle … Comme dans chaque situation depuis trois années dès lors qu’elle sortait de son quotidien solitaire, Lily avait plus aucun contrôle, et c’était la catastrophe.

« Cap. » Okay, en vrai, elle avait carrément peur de descendre dans le noir là, sous la pluie encore fine mais présente. Lily renfila ses bottes, récupéra son couteau, lampe torche dans la même main et dans l’autre un minuteur. Le reste était dans sa poche. Prête à descendre, elle revint sur ses pas pour prendre un paquet de bonbons, elle savait comment l’attirer ce chien. Pourquoi tu veux l’attirer ? Faut juste lui sauver la vie. Il est tout seul lui aussi. De la guimauve, ça irait ? A nouveau prête à descendre, Lily fit à nouveau demi-tour, vers le balcon. Son regard clair se posa sur le brun. « Tu m’laisse pas toute seule là en bas hein ? » souffla-t-elle avant d’hésiter et de lui coller un bisou sur la joue, bien chaste en comparaison à ceux qu’ils échangeaient quelques minutes auparavant.

Et disparition, la gamine descendit dans la rue, grimaçant quand la pluie lui martelait encore le visage. Capuche à oreilles de chat sur ses cheveux déjà humides, Lily avança prudemment, le faisceau de la lampe vers le sol pour pas attirer trop d’attention vers elle. Elle contourna le bâtiment jusqu’à voir au coin de la rue l’attroupement. Okay, à toi de jouer ma belle, tu peux le faire. Premier minuteur remonté, et dans son esprit c’était un des matchs de baseball qu’elle allait voir avec son père. Le bras en arrière, la concentration, et le lancer. En face y’avait aucun batteur, juste une énorme benne métallique contre laquelle le minuteur rebondit avant de se mettre à sonner. Parfait, ça faisait un boucan d’enfer, les cadavres commencèrent à tourner leur attention. Panique pas, fais le tour. Julian était là-haut, il veillait sur elle. Prudemment, elle fit le tour du bâtiment à nouveau, se retrouvant de l’autre côté pour mieux voir la pauvre bête que certains monstres avaient pas lâché. « Maintenant ou jamais Julian … » souffla-t-elle pour elle-même avant de lancer un deuxième minuteur de l’autre côté. En les répartissant en deux groupes, ça irait non ? Restait plus qu’à appâter ce pauvre chien détrempé par la pluie. Quand le dernier rôdeur aurait tourné les talons, s’il le faisait un jour …


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 16:09
Make the best of every time


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Okay, elle allait descendre, mais déjà son cœur battait plus vite à l'idée de lui demander ça. Elle pouvait en chier, se faire croquer elle aussi. Foster fronça les sourcils, l'oeil de nouveau dans la lunette avant d'avoir une absence quand elle colla la bouche sur sa joue. What ? C'était quoi ça, c'était …. Jul le clébard ! Ouais ouais, le chien, exact. A nouveau il pressa la détente, le premier projectile siffla dans l'air, lui aussi dévié par le temps déplorable, puis s'écrasa dans la tempe d'un nerd qui s'écroula sur son copain. Deux à terre, il en restait peut-être huit debout, mais à chaque fois qu'il rechargeait le winchester, les efforts fournis pour les attirer vers le balcon, et plus le chien, ces abrutis retournaient vers ce qu'ils envisageaient se coller sous la dents.

- Concentre toi Jul. Foster pinça les lèvres, capturant le furtif coup de lampe de Lily qui devait être arrivée en bas. Un poc retentit à l'autre bout de la rue et enfin une sonnerie qui se répercutait allègrement contre la taule d'une benne à ordures. Trois charognards redressèrent le nez, vers le minuteur qui hurlait, dont celui qui s'était vautré plus tôt. Il en restait cinq. Blam ! Foster avait ajusté le tir, histoire d'éclater deux théières en une balle, manque de bol, le temps s'y prêtait pas. La pluie, le vent ou encore l'autre débile décharné se tournant au même moment pour bousculer son pote qui s'effondrait – raide mort -, qui se fit simplement défoncer le globe oculaire. Fuck ! Seconde sonnerie cette fois de l'autre côté, deux nerds s'agitèrent, abandonnant le chien en espérant trouver mieux ailleurs, ne laissant plus qu'un vautour, après que Julian ait achevé le cyclope, devant l'animal qui, s'il en avait eu le pouvoir, serait rentré dans le mur comme Kitty Pride. Le dernier coup de feu semblait l'avoir affolé, ce dernier griffait la parois de béton dans son dos en hurlant à la mort. Ferme la, dickbag, ils vont revenir pour t'désosser putain !

Magne, elle est toute seule en bas ! Ouais, Lily était toute seule, Julian lâcha le fusil, agrippa la fronde restée près de son sac, logea un projectile dans la bande extensible et visa. Lèvres pincés, un œil clos, l'étudiant relâcha le tout jusqu'à faire mouche. Dernier râle pour celui qui venait de se faire remplacer le cortex par un gravier, et le corps retombait mollement, en un écho humide, contre l'asphalte. Enfin Foster reprit son souffle avant de voir une autre silhouette, prêt à viser, il remarqua la lueur qui se reflétait sur la voie trempée. Mais qu'est-ce qu'elle foutait ? Le chien était sauf, il avait plus qu'à se barrer et …. Il arrondit grands les yeux en la voyant tendre un truc au canidé sans vraiment caler que les nerds, même attirés par les deux sonneries, les préféreraient eux à une espèce de poule en plastique. En plus, les trucs sonnaient plus là.

- Fait chier ….... L'étudiant enfila ses boots, glissa la capuche du sweat sur ses cheveux sombres et avisa la hauteur depuis le balcon. Premier étage, il allait sûrement pas se péter une tige, d'avantage encore s'il atterrissait sur la benne en dessous là. En un rien de temps il enjamba le garde corps et se laissa retomber. Réussite, perfect, pas comme lorsqu'il avait entreprit de faire le cador par dessus le canapé. Main dans la poche, il se redressa et observa les alentours. Qu'est-ce tu fous ? Tonna-t-il d'un timbre mesuré, à la jeune fille plus loin. Il est sauvé, laisses le …. Dimples c'est juste un sac à puces il …. Un râle l'obligea à redresser le nez, ré-armer la fronde, et à lui envoyer un caillou droit dans la tempe. Le monstre s'éclata la tronche sur le mur voisin, mais il en restait six, six qu'avaient visiblement pas la mémoire courte à propos de l'entrée qu'il pensait s'envoyer, désormais accompagnée du plat de résistance qui, ce dernier, tentait d’appâter le clebs avec des chamalows. Dimples !

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Couteau et Beretta
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 151
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 21:58
Le pauvre chien plus loin était encore acculé contre le mur dans lequel il semblait vouloir disparaître, ça lui brisait le cœur de voir ça. Lily avait jamais eu d’animal, pas que ses parents aient pas voulu, mais elle en avait juste jamais demandé, parce que comme tout le reste, tout ce qui faisait la vie d’une gamine lambda, elle en savait rien. Pour elle, les chiens c’était ce que les agents de sécurité gardaient avec eux pour faire le tour de la maison et les chats c’était les squatteurs qui faisaient râler le jardinier, Craig. Lily, focus ! Oui, concentration, sinon le monstre entre elle et le canidé allait finir par croquer l’un ou l’autre.

Le crâne du rôdeur explosa, la gamine jetant un coup d’œil vers le balcon où son ange gardien veillait sur elle. C’était ça, Julian c’était son ange gardien, depuis le moment où il l’avait trouvée dans ce magasin. Okay tu peux aller aider le gentil chien-chien maintenant … Enfin fais attention. D’un pas prudent parce que les autres monstres étaient encore pas très loin, Lily avança vers le chien qui continuait d’aboyer. Elle agita le paquet de bonbons devant son museau, encore à deux mètres de lui. « Hey hey hey … calme-toi, je m’appelle Lily, calme-toi, regarde ils sont partis, on va te mettre à l’abri. » Trop occupée à discuter avec le chien, la gamine calcula pas que les minuteurs avaient fini de minuter depuis quelques secondes et que les morts se reprenaient d’affection pour son joli minois à elle.

Ce fut le gros bruit de la benne métallique qui la fit sursauter et se tourner pour voir Julian. Ce qu’elle foutait ? « On peut pas le laisser là ! » Ca se voyait ce qu’elle faisait non ? Elle essayait de ramener ce chien avec elle, sauf qu’elle savait pas comment faire, elle y connaissait rien en toutou. C’était pas juste un sac à puces, pas plus qu’eux, ils étaient rien de plus que d’autres animaux, des proies pour les rôdeurs, des tueurs eux aussi. « Non ! » pesta-t-elle lorsque Julian la somma de revenir vers lui sans doute. « Il est tout seul ! Y’a personne d’autre par ici, il est tout seul ! » Les râles qui se rapprochaient la forcèrent à reculer vers le mur à son tour, à côté du pauvre chien qui se tassa encore plus sur lui-même.

« Ca va aller … » Elle le regarda un instant, famélique, sale, mais elle crut reconnaître ce genre de pelage, tacheté. « Ca va aller Pongo ! Ou Perdita je suis désolée te vexe pas. Julian et moi on va te sortir de là. » Le chien l’observa, tapis au sol, aboyant toujours aux montres qui approchaient. Six, ils étaient encore six. Brillante idée Lily, tu comptes le sauver comment si t’es morte hein ? Tu y as pas pensé hein à ça dans ton super plan de la mort qui tue … QUI TE TUE ESPECE DE GROSSE ANDOUILLE !! Lily secoua la tête alors qu’un cadavre s’approchait de trop d’elle et de ce pauvre chien. « Laissez-le ! » Mollement, elle repoussa le cadavre de ses bras couverts, parvenant par un miracle sans doute à le faire chuter et lui coller la lame de son couteau dans le crâne. Encore cinq, elle y arriverait pas toute seule.

Son regard clair chercha Julian, passant de lui à cette pauvre bête à côté d’elle. « Si tu m’aides, j’suis sûre que je peux te trouver une super conserve de pâtée pour chien, t’en dis quoi ? Personne mange ça, ça sera tout pour toi. Tu m’aides ? » Comme s’il allait la comprendre, tout ce qu’il fit ce fut de grogner un peu plus, envers elle, ou envers le rôdeur qui l’approchait dans son dos qu’elle avait légèrement tourné vers la rue. Le râle lui chatouilla l’oreille, juste à temps pour qu’elle le repousse et tente sans grand succès le même coup de génie que plus tôt. Celui-ci était plus coriace, et c’est elle qui chuta, l’entrainant avec elle. Alors ça … c’était pas prévu, Lily se mit à pleurer, elle avait peur là, elle se débattait, tentait de le repousser, hurlait, allait sans doute attirer tous les rôdeurs de Seattle. Mais Pongo, parce que c’était forcément un monsieur, planta ses crocs dans la manche déchirée du monstre pour le tirer loin d’elle. Juste assez pour qu’elle puisse lui planter rapidement son couteau dans le crâne. « Julian ?! » Là, elle avait besoin de son ange gardien, parce qu’il en restait trop, parce que son chien avait besoin d’aide. Il l’avait aidée juste là, non ?


   
What doesn't kill you, makes you wish you were dead
“It comes in waves, I close my eyes. Hold my breath and let it bury me.I'm not okay, and it's not alright.Won't you drag the lake and bring me home again?” (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: le dé...
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 06/05/2013
Messages : 6386
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 22:14

Intervention du MJ

Le meilleur ami de l'homme disait-on. Le dalmatien vient encore de prouver qu'il mérite ce surnom parce qu'il est venu désespérément en aide à la jeune fille. Malgré les forces qui lui manquent, malgré la peur, malgré la pluie. C'est bien là toute la tragédie des chiens : ils ne sont que les victimes collatérales d'un monde pourri par les Hommes et même maintenant, ils en payent le prix.

Il reste quatre rôdeurs autour d'eux et c'est quatre de trop. Un gémissement canin déchirant agresse les oreilles de Lily, toute proche de la scène. Pongo s'est fait attrapé et son flanc maigre où saillent ses os vient d'être déchiré à coup de crocs. Les mordeurs, qui aiment les proies faciles, s'intéressent immédiatement à l'animal plutôt qu'à la brunette effrayée. C'est le moment de faire un choix terrible...

Prendre le risque d'épargner au chien une fin atroce ou profiter qu'il se fasse dévorer pour partir se mettre à l'abri ?
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Julian Foster
Modératrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Fusil de précision Winchester Model 70 30-06, pistolet CZ 75, un piolet et une fronde de chasse.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 22/11/2018
Messages : 177
Age IRL : 32
MessageSujet: Re: Make the best of every time   Jeu 6 Déc 2018 - 23:08
Make the best of every time


tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man my boy. but for now it’s time to run...


Ça l'agaçait là, genre vraiment, parce qu'elle risquait sa vie pour un clébard qui, à la première occasion, se ferait la malle en la laissant se faire dévorer à sa place. Il en déglutit quand l'image, montée de toutes pièces par son esprit créatif, lui traversa le crâne à la vitesse de la lumière. Pire là, elle râlait aussi, refusait de le suivre, refusait de laisser le sac à puces se tirer loin.

- Seriously ? Lily, putain de …... Damn you !!! Ce chien allait avoir la peau de la jeune fille, tout ça parce qu'elle avait le cœur gros comme, comme …. On s'en tape de la grosseur de son palpitant espèce de crétin, aides la. Il l'entendit vaguement parler du fait qu'ils allaient, à deux aider le clebs et là, Rodriguez soupira comme un abruti dans son crâne. Surtout toi qui va le sauver, elle ira pas loin avec son couteau à beurre la gamine ! Shut your fucking mouth !

Les nerds revenaient à la charge et parce qu'elle discutait avec ce foutu canidé, elle voyait rien venir. Par habitude, il glissa la main là où était la sangle du fusil, et pesta comme un con en jetant un œil au balcon au dessus. Pas le temps. Il avait plus qu'à s'insulter comme un sale débile. Fouinage de poche oblige, plus que trois cailloux. Jerk, Dumbass ! Zed l'aurait vraiment injurié là, enfin déjà avant, déjà pour avoir bouffé pas moins d'une quinzaine de balles d'un calibre se raréfiant pour faire du « tir au pigeon », comme aimait le dire le vieux, ensuite pour avoir risqué l'état de ses deux tiges en sautant par dessus le garde corps, troisièmement pour avoir embarqué la fronde sans assez de projectiles. C'était rien, il allait gérer, ouais fallait, fallait surtout pas qu'il se foire. D'un geste vif, il arma la fronde visa au mieux, les lèvres pincées et les paupières plissées, pour transpercer le crâne d'un des charognards plus en retrait. Pas le choix que de dégrossir par l'arrière parce qu'il pouvait la toucher elle. Un deuxième creva de la même manière avant qu'il capture un peu plus de mouvement derrière les quatre dernières bestioles, avant qu'il la voit chuter à en rater son dernier tir.

- Lily !!!!! Deux morts tournèrent leurs yeux vides dans sa direction. Le sang fila à toute allure dans ses veines, trop vite, trop fort. Son cœur pulsait à en crever et il eut que quelques secondes pour réfléchir. Vite, vite !!! Baissant les yeux sur lui, en rempochant l'arme dans la poche arrière de son jeans, Foster dézippa son sweat l'enroula comme on le faisait avec une serviette pour l’essorer avant de la passer autour du cou du premier vautour. Un coup sec, vif, le ramena vers lui pour lui éclater le crane sur l'arrête de la benne. A bouts de nerfs, la respiration détraquée, autant que son cœur qu'il sentait vrombir dans ses paumes. Julian descendit de son perchoir et lui envoya le plat de la boots dans la tempe pour le finir. Un de moins …. un de moins mais Lily ? Un bref coup d’œil vers elle, sa lampe avait roulé au sol et il voyait que cette ombre lugubre, n'annonçant rien de bon, danser sur le mur où était le clebs plus tôt. Il entendit les grognements, ceux du nerds qu'il voyait fondre sur elle – en ombre chinoise contre les briques – et ceux du chien qui tentait de l'attirer en arrière et .... Trop tard, le jappement de douleur de l'animal qui disparut sous la stature décharnée. Malgré tout, ça lui serra le cœur et le poussa à ravaler sa salive.

La torche !! Ni une ni deux, le sweat encore serré dans une paume, l'autre main libre, Julian se précipita vers la lampe, la récupéra, balaya les cannes du monstre qu'approchait de lui et lui enfonça, de toute ses forces le cul de la source de lumière dans la gorge... Le temps qu'il crache ce truc il renfila le sweat, sans le refermer, se magna le train jusqu'à elle, agrippa le couteau qu'elle avait lâché puis l'aida à se redresser pour la faire reculer. Il respirait mal, trop vite, du sang de nerds plein la gueule. Ses poumons brûlaient, son cœur cognait comme un taré à lui en faire mal, vraiment mal, mais déjà il entendait l'autre, celui qui bouffait la torche dix secondes plus tôt, se redresser. Le jeune homme tourna simplement les traits, jetant rapidement les yeux autour de lui avant de fixer la lame. Si ça marchait avec le reste, ça allait marcher avec ça. Il souffla, se concentra au mieux. Deux secondes, juste deux secondes avant de rouvrir les paupières pour envoyer le couteau droit dans le crâne du monstre. Lame plantée entre les deux yeux, le nerds tomba à la renverse, raide dead, en une gerbe de flotte et de boue étalée sur l'asphalte. Son torse ressemblait à une mer agitée, son diaphragme faisait que pomper comme un malade, comme s'il était plus qu'un soufflet pour gonfler les matelas pneumatiques. Tout près, le chien couinait une dernière fois à l'en faire déglutir encore. Fallait se tirer, c'était trop tard. Rentres ! Parvint-il à souffler entre deux inspirations trop rauques, trop brûlantes.

made by LUMOS MAXIMA



by anaëlle.
I'm a dead man walking, hell's at my door, i'm a shadow of the man I was before. I'm a dead man walking, before I die, i'll take every soul I can into the night and kill till I die
I'm a dead man walking
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Make the best of every time   
Revenir en haut Aller en bas  
- Make the best of every time -
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Damon Moon - "It's time to forget about the past"
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» 08. Remember that time is money - Benjamin Franklin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: