The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Ven 7 Déc 2018 - 8:06
Une dizaine ? Bordel de merde. Ouais, j’comprends mieux pourquoi j’ai l’impression d’avoir carrément changer d’année. J’peux pas dire que j’me sens « mieux » concrètement, juste que je me sens pas pire. J’ai même envie d’retourner me pieuter, histoire d’en profiter encore. Mais j’vais éviter, ou il va m’penser comme une sale profiteuse, et ça serait vraiment pas très cool pour lui. Est-ce que j’m’en moquerais pas d’être cool en vrai ? Si, totalement. Mais Neil s’est bien investi déjà, donc j’vais pas pousser trop dans le délire. J’affiche un sourire, regarde le repas. Ça serait pas mal d’avaler un truc consistant, ouais.

Mais d’abord, faut vraiment que j’me mouche. Quand j’trouve où l’faire, j’m’en fiche un peu d’être glamour à ses yeux. Faut dire que depuis qu’on s’connait, il m’a vu fiévreuse et pas dans l’ bon sens du terme, pâle comme un cul, et épuisée par la vie. Y’a plus grand-chose à tirer d’moi, et j’dois probablement être contagieuse à priori. La menace tient toujours : s’il m’approche de trop près, j’lui cracherais mes glaires à la figure, et bonjour la crève qu’il se tapera ensuite. Faut pas pousser mémé, comme on dit par chez nous.

Ouais, j’ai pas été super précise sur mes questions, j’avoue. Je tousse un coup pour m’libérer la gorge, avisant l’homme d’un regard curieux : J’sais pas, des passions p’t’être ? Ou alors des sales manies qui vont m’donner envie de t’étrangler à chaque fois que tu les feras ?

Les questions sont moins larges, plus ciblées. Et elles sont pas trop intrusives. Avec ça, il risque pas de se sentir trop secoué dans son intimité, une bonne chose quand on sait qu’on va devoir faire un p’tit peu de route ensemble. Puis, y’en a une autre qui m’vient en tête :

Et sinon, la famille qu’tu dois rejoindre, c’est qui ? Parents ? Enfants ? Frères ou soeurs ? Femmes ? Ouais, plusieurs femmes pourquoi pas. J’suis plus à ça près dans mon compte des bizarreries pour tout dire, donc à ce titre, on fait bien c’qu’on veut.

Mais Neil a pas l’temps de répondre à mes questionnements. Un bruit à côté, l’genre qui indique qu’on fait visiblement trop d’bruit. J’me fige et regarde en direction du mur. Il m’annonce qu’il va aller voir, et j’le suis du regard. Moi, ma main s’porte instinctivement vers mon propre fusil à pompe. Il a peu d’munition, mais il tiendra l’choc pour peu que j’vise bien. Et si j’suis Neil de loin, si j’suis pas aussi vive que prévu, j’pourrais toujours lui porter secours… Après.

Ouais, pas malin malin.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche, ciseau à bois & couteau bowie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 38
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Dim 9 Déc 2018 - 19:28
Les questions de Yulia, je les imprimais dans un coin. Après tout, j’allais y répondre. Je ferais l’effort de le faire du moins après. Je suis certain que ce n’est pas grand-chose, un mort tout à plus, on pourra se calmer après. J’avais laissé mes affaires derrière moi, ce serait plus simple pour se mouvoir sans rien craindre. La pièce d’à côté n’était pas loin et fort heureusement la porte était ouverte. Bon, cependant, elle s’ouvrit avec un grand bruit de grincement. Je soupirais silencieusement alors que le mort se tourna vers moi. Bon, au moins, il y en avait qu’un et il n’avait pas de bras. Il ne serait pas compliqué à finir. Je levais un peu plus mon arme avant de me lancer vers sa direction. Le bout du ciseau s’enfonça dans son crâne comme dans du beurre. La créature s’enfonça au sol et c’était visiblement un problème résolu. Par acquit de conscience, il fallait tout de même que je vérifie l’endroit pour être certain qu’il n’y en avait pas un deuxième de planquer, mais rien, je pouvais donc retrouver la brune. En me retournant, je réalisais qu’elle m’avait suivie pour couvrir mes arrières, un geste que je trouvais honorable de sa part, mais qui n’avait pas été vraiment nécessaire.

- C’est gentil. Je pense qu’on peut retourner dans notre maison de fortune et reprendre notre conversation. En chuchotant par mesure de précaution.

Heureusement les autres murs mitoyens de l’appartement ne donnaient pas sur un autre appartement, l’un dehors, l’autre le couloir et le dernier la cage d’escalier. On serait tranquille, on avait vu qu’en bas, il n’y avait personne et il n’y avait pas d’autre étage. On serait au moins tranquille pour finir la journée et aussi le lendemain parce qu’il faudrait peut-être un peu de temps pour s’apprivoiser. Je laissais Yulia rentrer en première avant de la suivre et de pousser à nouveau la bibliothèque. Je préférais nous savoir en sécurité. Je lui souriais avant de m’installer de nouveau à côté de toutes les affaires que j’avais sorties pour faire à manger et m’affairer à préparer ce repas qui serait le bienvenu autant pour elle que pour moi.

- Avant de partir, j’ai noté tes questions, alors voici les réponses. Mon frère m’a transmis ma passion pour la musique. Même si je suis originaire de Nashville, on ne faisait pas de la country ensemble, je me dois de te le préciser. Pour mes sales manies, je dirais qu’il m’arrive de peter des câbles et j’aime bien draguer les nanas, du moins c’était sans doute mes plus gros défauts avant, mais aujourd’hui, ils sont plus vraiment d’actualité, je crois.

Ce n’était sans doute pas un bon plan de dire à une gonzesse que j’étais un dragueur, maintenant elle va s’inquiéter de m’avoir à côté d’elle. La seconde question était beaucoup plus simple. J’agitais mes mains devant elle, on pouvait y voir ma chevalière, mais aucune alliance.

- Est-ce que tu vois une alliance, je n’avais pas de femme ni d’enfants. Mon but, c’était de retrouver mon frère et mes parents.

Même si dans le fond, je doutais que mes parents soient encore vivants étant donné l’âge qu’ils avaient au début de l’épidémie.


.
⌖ Sooner Or Later We All Must Pay Our Debts ⌖

J'écris en #0066ff
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t11502-there-s-not-a-moment-that- 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Dim 9 Déc 2018 - 22:50
Neil part et revient au bout d’quelques minutes. Les lames de son arme sont sanglantes, et j’le note dans un coin d’ma tête. Mieux vaut être discrets désormais, il a raison. Avec un sourire un brin forcé, j’retourne à l’intérieur et m’pose sur le canapé. Pas très affamée, mais j’ferais quand même honneur à son effort pour lui faire plaisir. Puis, faut qu’mon ventre se remplisse un peu si j’veux espérer reprendre des forces un peu. Sondant la pièce du regard, j’avise finalement l’homme d’une œillade surprise. J’suis sa main à la chevalière, avant de pouffer de rire :

On sait jamais, on est pas obligés d’se marier pour être avec quelqu’un. C’est juste une évidence : j’ai passé des années avec Jack sans jamais l’épouser.

Et il me l’aurait demandé, j’aurais refusé. Ce type était pire qu’une drogue pour moi, et ça, c’était un truc que Dana avait bien compris à l’époque. Prendre mes distances avec lui, me sevrer de sa présence, c’était ma meilleure initiative. J’dis pas que sans lui, j’m’en sors bien, mais en tout cas, c’est pas pire que d’habitude. J’m’enfonce dans les coussins, posant mes armes non loin avant d’me blottir dans ma couverture de fortune. La forme est toujours pas là, mais c’est plus aussi pire qu’à notre rencontre :

Qu’est-ce que tu entends par « péter des câbles » au juste ? Question évidente, j’ai dument noté ses remarques. Et par draguer les nanas ?

Pitié que j’sois pas tombée sur un gros lourdaud qui va tout faire pour tremper son biscuit. Les derniers que j’ai croisés m’ont contrainte à quitter le no man’s land rapidement pour pas m’faire passer dessus gratuitement. Et j’tiens vraiment pas à retenter l’expérience, même si Neil a une approche plus sympathique que les autres avant. Ça serait dommage de ruiner tout d’suite une relation prometteuse, disons.

J’t’annonce tout d’suite : j’sors d’une relation douloureuse, j’suis pas prête à rechuter avant au moins dix ans. J’parle pas de Jack. Ni de Jimmy non plus. Enfin… J’crois. P’t’être que je mens un peu pour assurer mes arrières, ou p’t’être que… P’t’être que y’a un fond d’vérité. J’ai juste le regret d’plus pouvoir parler à Jimmy désormais, et ça m’manque après ces trois mois ensemble. Ouais, ça m’a vacciné. Que j’ajoute sur le ton d’l’humour.

Finalement, les liens qu’on créait, ceux qu’on laisse approcher, c’est juste la certitude de finir blesser. Quand on joue à c’jeu là, on peut que perdre.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche, ciseau à bois & couteau bowie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 38
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Lun 10 Déc 2018 - 9:44
J’avais sans doute peint un portrait de moi plus noir que la réalité, mais c’était une façon de la préparer. Je n’étais pas que facile à vivre, comme tout le monde j’avais des défauts et je n’allais pas m’en cacher pour autant. J’essaye d’expliquer ce que j’ai à dire sans pour autant avoir à lui décrire mes plus beaux dérapages que ce soit le nombre de choses que j’ai détruites par énervement où les gens sur qui j’avais été à deux doigts de lever la main. Je n’étais pas fier de ça et j’essayais de travailler sur moi-même, heureusement, je n’avais plus grand monde à qui parler aujourd’hui ce qui évitait ce genre de débordement.

- J’ai tendance à tout envoyer chier comme ça ne me plait pas. C’est peut-être en partie comme ça que j’aimais bien mon boulot, quand j’en avais marre d’un coin, je partais ailleurs. Je suis un électron libre et j’ai besoin d’une partie de ma liberté pour ne pas péter un câble.

Peut-être que c’est un peu plus clair pour elle, en tout cas, je l’espère et en entant ce qu’elle ajoute sur mon côté dragueur, je me rends compte qu’être un peu plus explicite était sans doute mieux pour notre cohabitation.

- Attend, dragueur, ça ne veut pas dire en chien non plus. C’est juste que j’aimais bien me promener d’une femme à une autre, mais je ne suis pas pour autant un de ses gros dégueulasses. Disons simplement que quand j’arrivais dans une nouvelle ville, j’aimais bien me trouver un peu de compagnie.

Finalement, ce n’est pas forcément mieux alors qu’elle me dit qu’elle sort d’une relation compliquée, je repense un instant à ma vie et j’ai mal. Je détourne mon regard du sien, on ne se connait que depuis quelques heures et il hors de question que cette discussion connue comme ça.

- De toute façon, les histoires de prince charmant, c’est bon que dans les Disney, dans la vraie vie, tu souffres… Après, je te mentirais en te disant que j’ai que des bons souvenirs dans mon passé, mais je n’étais pas malheureux pour autant. En tout cas, je suis désolé si tu sors d’une relation douloureuse, j’espère que ça va mieux.

C’était sincère, parce que je savais ce que c’était qu’avoir mal, j’avais vécu ce genre de chose et j’en étais resté marqué au plus profond de moi. Une femme avait totalement détruit ma vie. Jamais je n’aurais pensé pouvoir me relever et finalement, j’ai réussi seul, c’est vrai, mais ça je le resterais à présent. Ma main tremble un peu alors que j’agite le contenu de la casserole avec une cuillère fixant ce que je fais cuire plutôt que de montrer à Yulia cet instant de faiblesse. Je ne lui cette qu’une chose à cette conne, qu’elle soit morte en souffrance bouffer par les morts… Je m’en veux d’avoir ce genre de pensée noir, mais je me rends compte que même si les années ont passé, je n’ai toujours pas guéri, est-ce que je guérirais un jour ?


.
⌖ Sooner Or Later We All Must Pay Our Debts ⌖

J'écris en #0066ff
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t11502-there-s-not-a-moment-that- 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Mar 11 Déc 2018 - 8:33
On a vite fait de retrouver un temps normal tous les deux. Si j’renifle encore, c’est clairement mieux à c’niveau là quand même. Sourire en coin, j’observe ce brave Neil et le mal qu’il s’est donné, ou l’fait qu’on est p’t’être pas vraiment en tête à tête. J’saurais pas dire si ça m’rassure ou pas dans l’histoire, mais bon… Faut juste faire avec d’toute façon :

Et avec toutes ces mauvaises habitudes, tu t’sens d’accompagner quelqu’un durant plusieurs jours ? Que j’lui demande.

C’est plus pour savoir si techniquement, on va pas s’tirer dans les pattes. J’crois que pour me supporter, faut être soit d’un extrême soit l’autre : avoir un putain d’caractère bien trempé avec du répondant, ou au contraire était suffisamment cool pour en avoir terriblement rien à foutre d’ma gueule. Y’avait p’t’être bien que Jimmy pour être pile entre les deux : nonchalant et caractériel comme il fallait. Putain, c’que ce con me manque.

Là-dessus on est d’accord, les princes charmants ça existe pas. Et toute façon, quand on les « trouve », ils meurent. Quelle idée à la con d’s’enticher d’un pauvre mec pas foutu d’rester vivant… Ouais, j’ai fait mon deuil.

Il vaut mieux. En tout cas, ça annonce la couleur : j’suis passée à autre chose ou j’en donne l’impression. C’est bien tout c’qui compte dans l’histoire : donner l’impression. Au moins comme ça, tu t’fais passer pour quelqu’un qui peut tout surmonter, alors qu’en vrai ça t’dévore de l’intérieur comme si t’allais finir par en crever d’douleur. J’préfère pas être de ce genre. J’préfère mettre ça très loin, de côté, et d’plus jamais m’y pencher au cas où ça pourrait empêcher ma survie. P’t’être que ça aura des conséquences, p’t’être pas.

Tu t’es donné du mal pour faire à manger visiblement, tu veux qu’on goûte ça ? Mes yeux s’penchent vers son installation. Ça serait dommage de gâcher ça : Et tu faisais quoi comme taff ? Cette fois c’est vers son arme que j’me tourne : Avec une arme comme ça, j’dirais… Menuisier ?

Ouais, j’suis pas non plus la plus grosse diplômée du coin, mais j’ai appris à compter sur mes doigts et à reconnaitre les métiers. P’t’être parce que comme tout américain moyen, j’ai fait la petite section.

Et ta survie s’est passée comment du coup ? T’es parti de Los Angeles et t’as pédalé jusqu’ici, c’est tout ? T’as pas rencontré des gens, tout ça ? Question technique qui s’enchaine, au moins ça fait la conversation le temps de.



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Pied de biche, ciseau à bois & couteau bowie
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/11/2018
Messages : 38
Age IRL : 24
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Lun 17 Déc 2018 - 18:49
La pique était légitime, je n’avais pas dépeint le meilleur de mon comportement, mais j’avais répondu à la question sans détour et sans aucune honte. Mentir, ce n’était pas un art que je maitrisais et bien au contraire, ça ne m’intéressait pas du tout. Je la regarde franchement avant de lui répondre avec une pointe d’humour.

- Tu poses peut-être beaucoup de questions, mais je ne suis pas chiant, je sais m’adapter. Et puis j’ai des qualités quand même un peu… Enfin, j’espère…

Je me connaissais, je savais que ce n’était pas toujours facile de vivre avec moi, j’avais un peu l’air bourru, pas grand-chose, mais suffisamment. Je souriais à Yulia alors qu’elle parlait de manger, mon ventre confirmait cette affirmation avec un gargouillis, sans la moindre hésitation je nous servis tous les deux prenant soin de la servir en premier par galanterie.

- Bon app.

Sans hésitait plus longtemps, je portais la première cueillerais à ma bouche. C’était peut-être un peu trop chaud pour moi, mais pas brulant, j’avais trop faim pour attendre plus longtemps de toute façon. Elle recommençait à parler pour me parler de mon métier d’avant. L’objet de ses soupçons était encore sur la table.

- Presque, enfin, j’ai été menuisier pendant un temps et ce n’est pas très épanouissant comme boulot. J’étais sculpteur sur bois. Du coup, je faisais vraiment des pièces uniques sur commande, sur des bois spéciaux choisis par le client. Il n’était pas question de faire un meuble Ikea sur mesure quoi. C’était beau, de l’art quoi. Des heures et des heures et des jours sur le même petit cadre qui ne fait même pas vingt centimètres sur trente…

Mon métier je l’aimais de tout mon cœur et de tout mon être et peut être que ça se voyait alors que j’en parlais. J’avais toujours le cœur qui battait un peu plus vite et mes yeux qui brillaient un peu. J’étais rempli de fierté et de joie. J’étais vraiment content de ce que j’étais devenu. Mais tout ça, c’était avant malheureusement. Discrètement, je lui demandais ce qu’elle faisait avant avec l’impression que se seraient noyée dans le reste des informations.

- J’en ai rencontré des gens, j’ai même une liste de gens que j’ai rencontrés avec leur localisation. J’ai tenu une carte, un peu comme un recueil, pour moi c’était une façon de garder un peu la boulle et je me dis que peut être que ça servira à quelqu’un un jour.

Je m’étais levé pour sortir les documents de la sacoche de mon vélo. Une carte avec des dates qui ramener à un carnet que je maintenais à jour. Chaque date rapportait à une personne et les informations que la personne avait accepté de me donner. Un nom, parfois des prénoms, une date de naissance et même des personnes qu’ils recherchent dans l’espoir qu’un jour peut-être tout ça serve à un truc sans pour autant y croire. C’est sans quand on idéaliste.

- Et toi tu as rencontré du monde, je suppose ?

Question un peu bateau, mais c’était histoire de voir s’il y avait du monde à Seattle et si oui beaucoup de monde. J’avais bon espoir qu’il y en ai plus que dans la pampa, mais je n’en savais pas grand-chose.


.
⌖ Sooner Or Later We All Must Pay Our Debts ⌖

J'écris en #0066ff
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  http://www.walkingdead-rpg.com/t11502-there-s-not-a-moment-that- 
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une masse, un fusil à pompe
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 25/04/2016
Messages : 1239
Age IRL : 26
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   Mer 19 Déc 2018 - 10:32
C'est pas dégueu. Wah, c'est c'qui ressemble le plus à un compliment dans tout c'que j'ai pu lui dire jusque là. J'suis franche, et pas trop gênée, p't'être seulement d'être si égoïste en gentillesse. Après tout c'qu'il a fait pour qu'j'me repose, ça serait la moindre des choses. Mais on change pas en un claquement d'doigts. Et la méfiance reste de mise : J'te les rendrais.

C'est une promesse, parce que j'aime pas être redevable envers quelqu'un. Par contre, j'adore qu'on m'soit redevable, qu'on doive des services. Va savoir pourquoi, c'juste le B.A.BA d'la survie pratique de mon bouquin habile. J'mâche. J'sens quand même qu'j'ai encore les poumons lourds, que j'suis engourdie par la grippe qui d'vrait me clouer au lit. Au moins, la fièvre est descendue, j'crois.

Alors, j'l'écoute. Son métier m'fait sourire : voilà un truc ou j'aurais jamais eu la patience. Faire un truc d'mes dix doigts s'entend. Et puis, pour sculter la pierre, le bois, ou autre chose, faut avoir les mains pour, et la créativité qui va avec. Un peu comme la photo, mais j'sache l'image de Jimmy d'mon esprit. C'pas judicieux d'penser à lui, pas après tout ça. Faut que j'me fasse à l'optique d'voir poursuivre sans.

T'es carrément pas le premier que j'croise non, mais bon... C'pas aussi extraordinaire quand t'as l'habitude qu'ça t'arrive. Et j'me réjoins plus vraiment des rencontres inédites sur le pouce.

Sans doute parce qu'ça attire bien des emmerdes. J'me garde de lui dire : Neil s'est montré cool avec moi jusque là, donc j'vais quand même pas insister là-dessus.

Dans Seattle, t'as un endroit où les solitaires s'regroupent, où ils échangent ou s'installent pour quelques jours. Que j'lui explique. C'est pas du tout l'grand luxe, que tu t'fasses pas d'idées, mais c'est pas mal pour trouver des gens.

Mon regard, toujours rougi par la fatigue, s'ancre dans celui d'Neil, j'essaie d'lui faire clairement entendre l'évidence. M'dire que j'garde ce point pour moi d'puis le début, juste pour être sûre qu'il m'fasse pas d'mal...

Si tu cherches ta famille, p't'être qu'elle connait. que j'précise comme ça. Un hasard qui s'rait fortuit, mais p't'être heureux. Donc comme ça, tu t'es fait une liste de tes rencontres ? J'renchéris, avec un sourire amusé, curieuse : Et ça t'sert à quoi ?



Sur la longueur, t'économises des pleurs. Ensuite, t'auras peur de t'investir, tu t'diras qu'c'est mieux ailleurs qu'chez toi, tu vas rater l'meilleur de c'que t'as déjà.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me   
Revenir en haut Aller en bas  
- I Know One Of These Days Bad Habits Will Kill Me -
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Dog Days sous-titré en français
» ABC-JUMPING DAYS au 1er RCP 1er AOUT 2015
» représentation de Kusari Kitani
» boxing day!
» Les ménestrels

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: