The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- you're one of us now -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 891
Age IRL : 23
MessageSujet: you're one of us now   you're one of us now EmptySam 24 Nov 2018 - 22:12
« J'ai pas besoin d'une infirmière. » protesta la grecque alors que Erika revenait à la charge, insistait pour changer son pansement. Le regard de Connor finit toutefois par la faire capituler. Elle leva les yeux au ciel, réprimant un soupir profondément agacé. La nièce d'Addison s'approcha alors, non sans adresser un regard complice au sportif. Si le retour de son compagnon auprès d'elle était un soulagement, sa présence quotidienne avait aussi son lot de désagréments. La grecque se sentait... couvée. Peut-être s'était-elle trop habituée à l'indépendance qu'elle avait retrouvé en son absence ? Toujours était-il qu'elle marchait quasiment normalement et qu'elle trouvait les soins prodigués superflus. Pour la leader qu'elle était devenue malgré elle, c'était de la ressource jetée par les fenêtres. Sous son expression bougonne, Rika acheva de bander sa cuisse avec expertise, avant de s'éclipser en laissant la grecque se rhabiller. Elle ne s'habituait clairement pas à leur nouvel environnement. Pas à cause des nouveaux visages qui partageaient leur vie, mais à cause de ceux qui manquaient. Elle redoutait de croiser Ashley durant les conseils. Elle détestait l'idée de cette communauté sans Addison et Damian. Elle pensait à ceux qui les avaient quitté avant. Et si Carmen, Kareem, ou même Nolan revenaient un jour au ranch ? La grecque avait bien sûr pensé à laissé quelque chose, un indice, n'importe quoi ; elle s'était ravisée. Elle ne pouvait pas risquer la sécurité de leur nouveau camp.

« Je dois parler avec Summer. On se voit plus tard.» annonça Elena au sportif avant de l'embrasser et disparaître sans s'étendre sur le sujet. Elle devait trouver la jeune femme pour faire le point sur les besoins de cette dernière pour l'entretien et l'expansion du potager qui devait nourrir le groupe. La grecque avait la ferme intention d'organiser une expédition, et d'y participer qui plus est. Autant éviter le conflit avec Connor. Elle s'achemina donc tranquillement jusqu'au jardin où elle pensait logiquement trouver Summer. Au lieu de ça, elle tomba sur Romy. Elle marqua un temps d'arrêt, durant lequel elle réalisa qu'elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de parler avec la jeune femme depuis leur installation. Elle glissa sa main dans ses cheveux. « Tu... Tu n'aurais pas vu Summer ? » Son regard se projeta par dessus l'épaule de l'égyptienne. Elle secoua doucement la tête. « Rien d'urgent, c'est pas grave. » Faux. La grecque ressentait le besoin de s'évader de ce camp. De retrouver l'extérieur. Mais ça elle ne pouvait pas le dire. Elle ne voulait pas prendre le risque de laisser croire qu'elle regrettait d'avoir quitté le ranch. Elle ne voulait pas que Connor s'inquiète. Qu'aucun autre. Elle dissimula son trouble derrière un sourire de façade.

« Tu vas bien toi ? Leila ? Vous trouvez vos marques ? » L'accueil réservé aux jeunes femmes était loin d'être des plus chaleureux et il n'avait pas fait l'unanimité au sein du groupe. « Je suis désolée si je ne me suis pas montrée très disponible pour vous depuis... Depuis qu'on est ici. » Elle se pinça les lèvres, sincèrement désolée pour elles. D'ordinaire, c'était Ashley qui se chargeait de l'intégration des nouveaux, mais étant donné les circonstances... Quant à Selene, on ne pouvait pas dire qu'elle se soit montrée particulièrement ouverte à leur présence.



❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 343
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: you're one of us now   you're one of us now EmptyLun 26 Nov 2018 - 9:34
- Je suis impressionnée, où est-ce que tu as appris tout ça ? Romy regarda Freya le sourire aux lèvres, alors que cette dernière s’était lancée dans une explication captivante sur les plantes médicinales qu’elle avait réussi à regrouper en quelques mois. Si la jeune fille pouvait se montrer réticente au dialogue au premier abord, elle n’était finalement pas farouche pour un sou. Celle-ci est aussi un excellent contraceptif, je crois, ajouta-t-elle en lui montrant l’une des fleurs.

Le grémil. Elle le savait pour en avoir planté dans sa planque précédente à l’époque où elle en avait utilité. Évidemment les filles évitaient de passer par le No Man’s Land pendant la période sensible du mois, mais l’expérience leur avait appris qu’elles ne pouvaient être trop prudentes.

- Oh ? Et euh… tu en as besoin ? La blonde avait rougi à l’évocation du plaisir à deux. Son regard partit machinalement vers le musée converti en dortoir. Oui pas l’idéal pour se laisser aller à quelques galipettes ! L’égyptienne rigola.
- Oh non, juste une information comme ça. Elle haussa les épaules. Mais si jamais on te demande… Elles échangèrent un sourire complice. Après tout, ça pourrait peut-être servir à deux ou trois personnes par ici. Caro, Andrea, Elena… En y réfléchissant, il y avait néanmoins assez peu de couples dans le groupe aujourd’hui. A croire que le sort s’acharnait davantage sur ces derniers que sur les célibataires ?

Freya fila un instant plus tard, laissant Romy seule près du jardin. Elle lui avait coupé quelques feuilles à faire infuser le soir et qui devraient l’aider à mieux dormir. Elle allait rejoindre son couchage pour y ranger les herbes, quand Elena vint à sa rencontre, à la recherche de Summer.

- Je l’ai vue passer tout à l’heure, mais elle est repartie. Elle fit une grimace en faisant travailler sa mémoire et regardant autour d’elle. Elle montra une ancienne grange convertie en entrepôt. Par-là peut-être ? Elle n’était pas sûre, trop occupée alors à discuter avec la fille de Deaglan. Elle acquiesça quand la grecque affirma qu’il n’y avait rien d’urgent. Avant d’embrayer la conversation sur son cas. Oui ça va. Ne t’en fais pas, je comprends. Il y a tellement à faire…

Elle offrit un sourire retenu. Pour tout dire, c’était typiquement le genre de phrases convenues qu’elle avait l’habitude de dire. Car si on se montrait parfaitement objectif, personne n’avait été suffisamment débordé pour ne pas pouvoir prendre le temps de s’arrêter cinq minutes et discuter. Mais Romy ne lui en voulait sincèrement pas. Elena n’avait montré aucune hésitation quand il avait été question pour les cousines de se joindre à eux. Puis elle avait oublié depuis longtemps ce que c’était d’être dorlotée…

- Ça viendra petit à petit, tout le monde doit digérer ce qui s’est passé… Puis je t’avoue que je n’avais pas beaucoup… d’attentes quant à ce qui se passerait après. Elle pinça les lèvres. Inutile de dire à quoi elle faisait référence, la brune devait comprendre. Il semblait d'ailleurs que cette nouvelle donne n’avait pas été anticipée par grand monde… hormis Selene peut-être, ce qui justifiait probablement toutes les foudres qu’elle en avait récoltées. Elle regarda autour d’elle et inspira fortement. C’est tellement calme ici. Elle devait admettre qu’elle appréciait l’endroit. Merci de nous avoir accueillies.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 891
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: you're one of us now   you're one of us now EmptyDim 13 Jan 2019 - 15:56
Tellement à faire oui... Sur ce point, Elena ne pouvait que le confirmer. Elle avait le sentiment de ne pas avancer dans leurs projets pour parvenir à créer la communauté solide et sûre qu'ils avaient promis tant le chemin semblait long. Tout à recommencer, sauf les erreurs dont ils tiraient au moins le profit d'une leçon. Au moins Romy lui facilitait les choses. La capacité de compréhension de cette femme était particulièrement rafraîchissante. Sa cousine et elle donnaient constamment l'impression qu'un rien pouvait leur convenir, elles ne se plaignaient jamais. Ni du manque de confort ou d'intimité alors que les installations étaient encore précaires, ni du traitement peu accueillant de certains...  Elles étaient si simples à vivre. Elena comprenait pourquoi Connor et Roza avaient souhaité les sortir de leurs tristes activités à l'extérieur. Elles méritaient bien mieux que tout ça.

La grecque eut un sourire un peu gêné. Bien sûr que l'excuse des responsabilités était un peu facile. Elena avait eu bien des occasions de venir trouver l'égyptienne. Comme elle aurait eu l'opportunité de rompre la glace avec d'autres nouveaux compagnons. La vérité, c'était que parfois la grecque se sentait aussi étrangère que Romy ici. Elle aussi avait tout à apprendre de cet endroit. Elle aussi devait faire connaissances avec des figures inconnues. Et pour le moment, elle n'en avait pas trouvé le courage. Se cacher des ses obligations lui paraissait nettement plus simple que d'entreprendre de nouvelles relations... La confession de la brune ne fit qu'enfoncer Elena dans sa position délicate. Mal à l'aise face aux propos de sa vis-à-vis, parce qu'elle s'en sentait indirectement responsable. C'était pour les aider que Romy et sa cousine avaient pris le risque de tout perdre à Renton. Leur sécurité. Leur confort. C'était pour les aider eux ; le ranch, Connor, Roza, la prison. Et la grecque trouvait injuste le manque de reconnaissance de certains. Pire, leur franc ressentiment envers les deux femmes. Elle trouvait terrible qu'elles aient pu ne « rien attendre » et que certains ici aient pu penser à ne pas les accueillir parmi eux.

Les absents ont toujours tort dit-on. L'adage s'était vérifié en tout cas. Les habitants du ranch avaient vite adopté la politique de l'autruche concernant les agissements dans l'ombre de certains de leurs complices qui avaient risqué autant qu'eux dans cette guerre. Connor, Roza, Riley, les cousines. Ils étaient ces alliés qui ne recevaient pas toute la reconnaissance qu'ils méritaient. « Tu me remercies pour quoi au juste ? » Un rire un peu jaune secoua la poitrine de la jeune femme. « On a dit que ce ne serait pas parfait, qu'il faudrait du temps pour construire un groupe solide mais... Je me demande si on peut bâtir quelque chose avec des pierres toutes différentes les unes des autres. Je suis désolée que tu aies dû... Trahir des gens qui t'avaient recueilli les bras ouverts au profit d'autres qui ne te traitent pas avec la considération que tu mérites. » avoua la jeune femme, sincèrement navrée. Elle aurait aimé que Romy ne soit jamais dans une telle position. Maintenant, elle devrait vivre avec ça sur sa conscience.


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 343
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: you're one of us now   you're one of us now EmptyJeu 7 Mar 2019 - 10:12
Elena ne semblait pas vraiment penser mériter ces remerciements que Romy lui offrait. Et pourtant… quand on voyait la réaction de Selene, qui avait cherché à l’éloigner du camp pour la cuisiner, tout en passant par la case menaces, voire tentative de meurtre, oui on pouvait dire que la grecque s’était montrée ultra accueillante. Pas très présente, certes, mais elle n’avait jamais montré la moindre hostilité. Pour la bouclée, c’était suffisant.

- Quand il a été question de vous suivre ici, répondit-elle ainsi, pour s’expliquer. Qu’Elena ne croit pas que ce merci ne voulait rien dire. Tu as donné le ton sans hésiter.

Certainement pensait-elle que c’était la moindre des choses et c’était en cela que Romy lui était redevable. Elle pinça ensuite les lèvres lorsque la brunette évoqua son rôle à Renton et sa culpabilité envers ceux qu’elle appréciait. Elle préféra ne pas rebondir sur ce sujet, trop douloureux et surtout trop complexe à exprimer. Elle avait encore du mal elle-même à réaliser ce qu’elle avait fait ! Elle choisit donc de revenir sur sa remarque précédente.

- C’est comme ça qu’on construit certains murs, dit-elle, très sérieuse. On ne taille pas nécessairement les pierres, c’est trop coûteux, alors on les assemble. Les unes avec les autres, en les étudiant attentivement, pour qu’elles s’harmonisent et fassent une construction solide. Elle planta ses yeux noirs dans ceux de la grecque. Elle voulait croire qu’effectivement, ils avaient une chance. Certes le chantier serait long et pénible, certes il leur faudrait de la patience et de la volonté. Mais rien n’était impossible. Je travaillais dans le bâtiment, ajouta-t-elle en étirant les lèvres dans un sourire. Enfin… je ne construisais pas les murs moi-même, on vendait surtout les matières premières, je faisais plutôt de la comptabilité, mais bon… de fil en aiguille, on sait des choses.

Et pour tout dire, elle avait même baigné là-dedans toute sa vie. La boite était celle de son père et de son oncle, alors elle avait vécu dans cet environnement toute son enfance. Elle n’avait jamais été très manuelle pour autant, mais elle avait clairement une certaine expertise ! Ne serait-ce qu’en termes de matériaux.

- On peut trouver une harmonie, c’est notre seule chance de nous en sortir, pas vrai ? Pour tout dire, l’égyptienne cherchait encore sa place dans ce nouvel équilibre. Elle n’avait pas encore trouvé son truc, se contentant d’aider à droite à gauche comme elle le pouvait. Summer, ici dans leur futur potager, Isaac et Juliet auprès de chevaux. Elle faisait aussi du ménage, des lessives, de la couture. Rien qui ne la rende essentielle, et pourtant elle commençait doucement à s’imbriquer avec les autres.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Elena Hortos
membre du conseil | The Haven
Elena Hortos
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Colt 45 - Couteau - Son Colt M4 est enterré.
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 15/12/2016
Messages : 891
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: you're one of us now   you're one of us now EmptyDim 7 Avr 2019 - 17:07
« Un moindre retour des choses quand on sait quels risques vous avez pris pour nous sans même nous connaître, tu ne crois pas ? » répondit mécaniquement la grecque à la jeune femme avec un sourire presque désolé.

Romy et sa cousine étaient tout bonnement fascinantes. Elles ne revendiquaient rien. Tout le monde ici leur était redevable pour la liberté qu'ils avaient retrouvé, mais elles semblaient totalement désintéressées. En ça, Elena les trouvaient meilleures qu'ils ne seraient jamais et chaque jour qui passait la confortait dans son idée qu'elles étaient indispensables à l'équilibre de ce groupe. Tout comme Ludwig ou Shawna. Ces personnes que certains pensaient trop faibles pour survivre dans ce monde mais qui avaient prouvé le contraire. Ils étaient tout ce qu'Elena souhaitait préserver. D'ailleurs, elle était complètement suspendue aux lèvres de sa vis-à-vis qui la rassurait quant à ses craintes pour la cohésion du groupe.

« ça doit demander un temps fou... » souffla la grecque, mesurant comme la tâche serait longue. Mais elle en valait la peine, pas vrai ? Elle devait croire que c'était le cas. Qu'il y avait une fin heureuse pour toutes les personnes qu'elle avait mené ici. Cette harmonie, elle n'y renoncerait pas. C'était pour ça que Jon et tant d'autres étaient morts, alors la grecque se battrait pour faire de cet endroit le foyer que Romy et d'autres ici n'avaient jamais eu. Pour eux et les générations suivantes. Elle rêvait de bâtir une communauté qui leur survivrait à tous. Un sanctuaire comme le ranch. Un lieu d'accueil et de réflexion. Pour ça, elle était heureuse d'avoir des personnes comme l'égyptienne, qui apporterait des idées nouvelles, des perspectives plus douces.

Selene, Ashley, Duncan et elle avaient vécu trop d'horreurs par le passé pour avoir une vision objective du monde qui les entourait. Ils étaient devenus méfiants, plus froids, et ils avaient perdu cette part d'humanité nécessaire. Ils seraient amenés à écouter plus, à faire taire leurs instincts les plus sombres s'ils voulaient faire différemment de ce qu'ils avaient fait jusqu'à présent. Pour que ça fonctionne cette fois.

Elena avait écouté la jeune femme avec un sourire, avant que celle-ci ne réponde à ses interrogations muettes au sujet de ses activités avant l'épidémie. Et parce qu'elle fut quelque peu étonnée d'apprendre l'ancien métier de Romy, la grecque se sentit quelque peu honteuse. Parce qu'en écoutant son histoire à travers les récits de Connor, elle s'était accrochée à quelques préjugés la concernant. Bêtement, elle n'aurait pas soupçonné qu'elle ait pu faire autre chose par le passé.

« Tu dois t'y connaître un petit quand même du coup ? Ça pourrait être utile. » affirma la brune en lui offrant un sourire. « On ne va rien entreprendre avant le retour des beaux jours mais il y aura forcément des aménagements à faire pour que tout le monde se sente plus à l'aise ici. Pour libérer de l'espace pour de potentiels nouveaux venus aussi. » Car oui, même si le nouveau conseil se montrerait plus rigide qu'ils ne l'avaient été jusqu'à présent sur les nouveaux arrivants, la porte de leur refuge serait toujours une porte à pousser pour qui souhaiterait adhérer à leur mode de vie. « Je n'y connais absolument rien en construction, en bâtiments et tout ça. Si tu as des idées pour rénover les bâtiments les plus vétustes ou pour de nouvelles constructions qui ne demanderaient pas trop d'expertise... »

Son sourire s'agrandit. Elle voulait vraiment que Romy puisse avoir l'occasion de s'investir, car elle savait d'expérience que c'était par ce biais qu'on parvenait à s'intégrer réellement. Et puis, Selene poserait un tout autre œil sur l'égyptienne si elle décelait un potentiel chez elle.

« On a tout l'hiver pour préparer ça. » ajouta-t-elle pour ne pas que la jeune femme se sente soudain soumise à une pression quelconque.


❝When you feel my heat, look into my eyes
It's where my demons hide, it's where my demons hide
Don't get too close, it's dark inside
It's where my demons hide, it's where my demons hide.❞
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Romy Sednaoui
Fiche de personnage
Survit depuis le : 15/01/2018
Messages : 343
Age IRL : 30
MessageSujet: Re: you're one of us now   you're one of us now EmptyVen 3 Mai 2019 - 8:56
Romy avait hoché le visage, tout en pinçant légèrement les lèvres. Oui cela prendrait certainement du temps. Ils n'étaient encore qu'aux prémices de cet édifice, ayant rejoint le fort Nisqually depuis quelques jours seulement. Mais l'hiver passerait, les mois s'écouleraient, puis les années qui savait. Et progressivement, peut-être même sans réellement s'en rendre compte, ils formeraient cette unité, ce tout qu'ils espéraient.

- Si je peux me rendre utile, ce serait avec plaisir, ajouta l'ancienne gestionnaire dans un sourire retenu. Il lui tardait de se dévoiler et de montrer aux autres qu'elle n'était pas une vulgaire taupe sous un costume de prostituée...

Elle acquiesça par la même occasion à sa remarque suivante. Il y avait clairement au campement une marge d'amélioration dans la répartition faite des batiments. S'ils étaient amenés à rester, il ne faisait aucun doute qu'ils devraient y travailler. La zone réservée au couchage était bien trop étroite ! Et cela deviendrait encore plus critique s'ils étaient effectivement amenés à accueillir de nouvelles personnes. Un jour, Deaglan devrait ouvrir les portes de sa grande maison pour herbéger une partie des survivants. Puis peut-être parviendraient-ils à construire un nouveau chalet ou importer quelques mobil-homes pour leur éviter de s'entasser encore davantage dans ce dortoir ! Romy évita cependant de faire une reflexion sur leur condition actuelle de vie. Elle ne voudrait pas que cela sonne comme une complainte.

- Il y a des choses innovantes oui, et a priori relativement faciles à mettre en place. Des nouveaux matérieux légers, qui s'assemblent facilement. Je n'ai pas vraiment les compétences non plus pour faire des plans, mais si y a besoin de trouver des points de ravitaillement, je peux peut-être m'en sortir avec un annuaire. Car certes elles ne travaillaient pas sur Seattle, mais elle connaissait toutefois les grandes enseignes concurrentes de celle de son père, et ils livraient régulièrement jadis dans la région. Portland était tout près. Pour preuve, c'était bien l'une de ces livraisons qui l'avait conduite ici aux premiers jours de l'apocalypse...

Elle évoqua alors brièvement avec Elena les projets les plus urgents à finaliser avant l'hiver. Avant d'évoquer avec la jeune femme ce qu'elle faisait elle-même avant la fin du monde et aborder quelques aspects plus personnels. La conversation ne s'éternisa pas pour autant des heures – Summer reparut finalement et la grecque put rebondir sur la raison initiale de sa présence dans le jardin – mais elle permit toutefois aux deux femmes de nouer un premier lien. L'amorce d'une relation de confiance.

- FIN -
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: you're one of us now   you're one of us now Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- you're one of us now -
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: