The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez
- On n'vit pas, Monsieur -
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 925
Age IRL : 23
MessageSujet: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptySam 24 Nov 2018 - 21:29
-- On n'vit pas, Monsieur. --


Daniella & Ludwig

La nuit, comme toutes les autres, avaient été longue et éprouvante. Ludwig n'avait jamais été un grand dormeur, même avant tout ça. Généralement, il passait ses nuits à bouquiner. Mais depuis leur arrivée ici, non seulement son sommeil s'était définitivement fait la malle, mais le peu de temps où il parvenait à se reposer était poncuté de cauchemars et de paralysie du sommeil.
Il restait coincé dans son songe terrible, conscient de la réalité mais incapable de bouger ni de crier, tout juste bon à geindre piteusement en espérant qu'on le réveille. Mais on ne le réveillait jamais. Car on pensait qu'il rêvait simplement. Il s'était réveillé en sueur, frissonnant et haletant.

Le reste du temps, le rouquin essayait de ne pas y penser, alors il n'en avait parlé à personne. Chacun, de toute manière, souffrait de trouble du sommeil. Chacun à sa manière. C'était la nuit, sinistrement, que les fantômes de chacun venaient rendre visite.

Il s'était tiré de l'une de ses paralysies très tôt, ce matin-là, alors même que la lumière commençait à peine à remplacer les étoiles.
Il était sorti du dortoir après s'être rapidement vêtu – pantalon noir et gros pull en laine -, et était resté à l'extérieur, seul, pensif, la mâchoire douloureuse d'avoir été tant crispée.

Ses doigts vinrent allumer une cigarette, la seule qu'il avait trouvé depuis des mois, entre deux meubles, au ranch. Il aurait préféré la fumer dans une condition moins tendue, mais … tant pis. Au diable les bonnes occasions.
La première bouffée fut accueillie par son corps entier qui vibra sous l'effet de la nicotine.
Ludwig s'appuya sur le mur du dortoir, inspira profondément et ferma les yeux, cigarette serrée entre son pouce et son indexe. S'il avait pu en fumer plusieurs à la fois, il l'aurait fait sans aucun problème. Il n'aurait même pas dis non pour un peu d'herbes en plus.

Le frais mordant ne le dérangeait pas, au contraire. Il avait ainsi l'impression de rester ancré à la réalité.
Il porta sa clope à ses lèvres dans une autre longue inspiration, chassant petit à petit ce cauchemar qui l'avait cloué au lit.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Daniella Offman
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Couteau de Chasse et un Pistolet automatique 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/05/2018
Messages : 1316
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptyDim 25 Nov 2018 - 15:15
    Depuis son arrivée au Fort Nisqually la jeune femme s'était faite discrète ; elle avait été placé dans le dortoir et même si elle aurait préféré une petite maison quitte à faire de la colocation elle ne s'était pas plains ; elle dormait dans un lit et s'était déjà super ! Le seul soucie disons étaient les autres ; beaucoup avaient des terreurs nocturnes avait la guerre qui venait de vivre ou simplement l'apocalypse ; d'autres encore ronflaient plus fort que des moteurs de Harley . En parlant de Harley Danni s'étira dans son lit ; il était encore bien tôt mais avec tout ça elle ne dormait que très peu et préférée souvent une petite sieste dans l'après midi ou se coucher tôt histoire de profiter d'un peu de sommeil seule ; sans le bruit des autres . Elle enfila son jean ; un sweet noir à zip et sa veste en cuir et sortit au dehors chaussée de ses fidèles chaussures de randonnées qu'elle avait d'ailleurs trouvés le jour de sa rencontre avec Deaglan .

    Elle alluma une cigarette du bout des doigts qui commençaient doucement à geler et vis Ludwig qui faisait de même ; elle lui fit un signe de tête puis alla vers sa moto ; elle passa sa main sur le métal froid regardant si personne ne l'avait abîmée ; c'était son petit trésor ; ce n'était pas grand chose mais elle l'aimait beaucoup . Elle se rapprocha du devant du dortoir et par la même occasion du fumeur . Elle avait trouvé son paquet sur une des pourritures qui avaient attaqués le Ranch et dégustait chaque bouffée de nicotine comme la dernière . Elle le regarda un instant en aspirant cette fumée addictive dont elle avait du mal à se passer . Le bruit d'un cheval se fit entendre avec la brume du matin les sons étaient bien plus prenant surtout avec ce silence de mort .

    Danny souffla la fumée en l'air en ne sortant de son sweet que les deux bouts de doigts nécessaire pour fumer . Il faisait un froid de canard . Soudain sa voix s'éleva ; calme et sereine ; était elle une des seule a aller bien parmi les habitants de ce nouveau village . Si s'était pas l'apocalypse se serait un bon endroit pour passer des vacances ; pas vrai ? dis elle en regardant l'homme un petit sourire aux lèvres . Cet homme lui avait sauvé la vie et elle ne l'oublierait pas . Il semblait sympathique mais timide . C'était aussi un parfait dessinateur !


Démon à la gueule d'ange
J'ai le coeur sur la main ; mais tu peux aussi la prendre dans la gueule.. by anaëlle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 925
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptyDim 25 Nov 2018 - 20:44
Son regard accrocha distraitement à une silhouette. Daniella, qui le remarqua au même moment et le salua, avec cette bonne humeur qui la caractérisait si bien. Ludwig répondut par un petit sourire timide avant de baisser la tête sur sa cigarette, qu'il continuait de consommer avec une lenteur tenant presque du rituel.
Il songea à cette jeune femme aux yeux clairs, inconnue, qui se donna corps et âme pour le ranch et ses habitants. Elle semblait venir de nul part, et n'être là que pour ce groupe. De plus, elle paraissait garder un recul surprenant face à tous ces événements. Le fait qu'elle ne connaisse aucune des victimes devaient sûrement jouer. Malgré ça, il y avait tout de même ce petit quelque chose qui troublait Ludwig et son extrême empathie envers l'Humain.

Elle avait aussi ce petit côté qui accentuait sa timidité. Daniella était d'une beauté iréelle, à couper le souffle. Et même si Ludwig ne faisait en général pas attention à ce genre de chose, pour le coup, il ne pouvait pas se leurrer. Elle était belle, devait le savoir, et pourtant elle restait d'une authenticité remarquable.

Le grand rouquin releva le visage, sentant une présence à côté de lui. Ben tiens, quand on parlait du loup. Son petit sourire timide revint sur son visage. Il se dégageait d'elle quelque chose de très paisible.

- C'est vrai, répliqua-t-il après un petit silence contemplatif.

Dommage que le monde lui soit si flou sans lunettes, l'endroit avait l'air vraiment joli. Pour le Norvégien, il ne s'agissait que d'un vague paysage aux traits incertains. Après plus de deux ans d'apocalypse, c'était maintenant qu'il avait choisi de perdre ses lunettes.

Il prit une nouvelle bouffée de sa drogue en barre. Ses prunelles claires s'abaissèrent une seconde vers la jeune femme. Elle avait l'air décidée, apparemment, à rester ici. Il allait devoir essayer de discuter comme si tout allait pour le mieux.

- Y'a quelques temps, bien avant le Ranch, on était dans un Chalet, en haut des montagnes d'Evergreen. En hiver, l'endroit était magnifique, aussi.

Son indexe vient tapoter sa cigarette pour faire tomber les cendres. Ludwig avala sa salive, leva son visage et expira la fumée.

- Et … et toi ? Tu viens d'où ?

Il ne serait pas étonné qu'elle lui avoue venir d'une autre planète.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Daniella Offman
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Couteau de Chasse et un Pistolet automatique 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/05/2018
Messages : 1316
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptyLun 26 Nov 2018 - 11:49
    La beauté de Danny avait toujours été présente depuis son adolescence: pourtant autrefois timide elle n'avait pas eu beaucoup de succès jusqu'à rencontrer Mike . Mike était .. avait été l'amour de sa vie . Un homme fort et respecté - crains le plus souvent - ; jaloux et violents ; Danny avait passé une période plus souvent bleus de coups que belle comme le jour. Pourtant elle avait toujours eut ce petit quelques choses qui plaisait aux hommes - son ami Duncan en avait fait les frais - ; mais elle ne s'était jamais prise pur une starlette ou une pin up . Elle était toujours restée elle même. Néanmoins elle était bien plus belle aujourd'hui ; maintenant qu'elle ne se droguait plus son visage et son corps avaient réellement changés .

    Revenant près de Ludwig ils commencèrent à discuter un peu ce qui faisait plaisir à la jeune femme ; le dessinateur n'était pas du genre à vouloir quelques choses en échanges ; c'était juste une discutions agréable entre deux humains et cela manquait terriblement à la demoiselle. Il parla alors d'un chalet avant le ranch . Il avait toujours été en groupe ? Danny écouta avec attention quand il lui demanda d'où elle venait . Il beguaillait un peu et semblait timide ce qui lui apporta un je-ne-sais-quoi d'adorable . Avant tout ça .. j'étais de Seattle . puis on est partie quand tout ça a commencé ; James et moi on a essayé certains groupes mais c'était pas une bonne idée .. j'ai vu des choses pas super sympa . Puis on a squatter les maisons abandonnées jusqu'à ce qu'il disparaisse . J'ai vécu dans une maison à Issaquah où j'ai connu Caroline puis je suis partie au No Man's Land .. Tu connais ? Et enfin me voici ... Danny avait pas mal vadrouillé depuis l'apocalypse mais elle en avait marre et n'avait qu'une envie celle de se poser quelques part ; c'est pour cela qu'elle avait rejoint le groupe.

    Elle continua à tirer sur sa drogue en barre ; elle était calme ; certainement car elle appréciait ce qu'on lui offrait ici ; dormir à même le sol au no man's , devoir toujours avoir son arme sur soit ; rester habillé au cas où ; rester sur le qui-vive tout ça lui avait causé beaucoup de tord ! Et aujourd'hui elle dormait dans un lit ! Et son arme restait dans ses affaires ; elle n'en avait pas besoin et c'était un régal pour elle . Elle regarda l'horizon il faisait encore bien sombre ! Elle demanda alors au jeune homme Et avant tout ça .. Tu faisais quoi ? C'était assez amusant de savoir ce que pouvait faire une personne avant l'apocalypse .


Démon à la gueule d'ange
J'ai le coeur sur la main ; mais tu peux aussi la prendre dans la gueule.. by anaëlle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 925
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptyLun 26 Nov 2018 - 21:48
Il écouta alors son histoire, racontée brièvement, sans entrer dans les détails, avec un détachement remarquable. Daniella semblait douée pour se protéger des choses qui faisaient souffrir. Pour s'en protéger, ou s'en voiler la face, peut-être. L'un valait l'autre, d'une certaine manière, et Ludwig en faisait parti, du moins, au début de l'épidémie. Plus les temps passaient, plus les coups durs s'enchaînaient, moins il parvenait à prendre du recul et à aller de l'avant. Comme si chaque attaque était plus puissante, et, petit à petit, le faisait plier, genoux à terre, comme un soldat ayant épuisé ses dernières forces.

Il secoua la tête lorsque la jolie brune lui demanda s'il connaissait le No Man's Land. Par une moue sceptique, il lui signifiait même que ça ne lui disait rien du tout. De toute manière, Ludwig était entouré depuis le début. Il avait eu la chance de tomber sur un groupe qui, bien qu'il y ait nombre de morts ou de départs, ne s'était jamais éteint. Sans ça … Il serait sûrement mort depuis longtemps.

- Te voici, répéta-t-il distraitement.

La cigarette fut de nouveau portée à ses lèvres, avant d'être portée à hauteur de regard, histoire de remarquer qu'il l'avait déjà presque terminée. C'était un plaisir bref mais agréable.

- Ca doit pas être évident, dehors … songea-t-il, plus pour lui-même que pour Daniella.

La dernière question qu'elle lui posa lui arracha un petit rictus. C'était bien l'une des questions qu'on lui avait le plus posé durant ces années d'apocalypse, et ça l'amusait toujours. Autant certains métiers pouvaient être utiles maintenant. Autant le sien … Pourtant, il avait essayé, de faire renaître la culture, en recréant une bibliothèque. Mais les drames les avaient forcé à partir – encore -, et d'abandonner son œuvre. Ça lui faisait mal au cœur de se dire que peut-être, des idiots étaient tombés dessus et avaient pu y foutre le feu.

- Libraire. C'était tranquille. Plaisant. Presque oisif.

Il haussa les épaules et inspira la dernière bouffée de sa cigarette avant de l'éteindre en la frottant contre le mur. Le mégot, il le glissa dans sa poche, par soucis de propreté.

- C'est pas le métier le plus utile pour la survie, c'est vrai. Et toi ?

Son regard glissa sur la peau légèrement hâlée de la jeune femme et sur ses yeux pétillants. Elle donnait l'impression d'avoir chaque nuit un sommeil de plomb. Rien à voir avec le teint beaucoup trop pâle de Ludwig – certes, sa peau de roux n'aidait pas – et le contour presque violacé de ses yeux.

- Faudrait que tu me donne ton secret pour avoir l'air en forme, comme ça, plaisanta-t-il.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Daniella Offman
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Un Couteau de Chasse et un Pistolet automatique 9mm
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 13/05/2018
Messages : 1316
Age IRL : 29
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptyMar 27 Nov 2018 - 12:04
    Il ne connaissait donc pas le No Man's Land , cela signifiait qu'il avait certainement toujours été en groupe ! Une chance . Danny terminé sa cigarette avec délectation ; soufflant doucement le reste de fumée en l'air . Puis aillant vu faire le libraire elle fit de même ; écrasant le reste chaud de la barre à drogue sur le mur puis glissant le mégot dans sa poche . Elle ne voulait pas paraître impolis ou sale ; même si habituellement elle jetait les mégots sur le sol . Néanmoins elle vivait en communauté à présent et cela signifiait aussi .. être plus respectueuse des autres .

    Ludwig exprima alors que cela ne devait pas être évident de vivre dehors : alors même si elle n'était pas du genre à raconter sa vie elle fit une petite exception . J'ai toujours plus ou moins vécue dehors . Mais depuis l'apocalypse c'est encore pire .. Entre ceux qui veulent te voler tes affaires ; ceux qui veulent juste tuer ou ce battre et ceux qui veulent te violer ... C'est un peu devenue la jungle c'est pour ça que j'ai décidé de rejoindre le groupe . Être en sécurité et pouvoir dormir plus tranquillement ce n'est pas rien ! dis elle avec un petit sourire . Oui elle pouvait dire des choses affreuses et pourtant garder le sourire ; il faut dire qu'elle avait vécus des choses affreuses depuis toujours et elle avait appris que ce plaindre ne servait à rien à part se faire encore plus de mal . Alors aujourd'hui elle était sereine malgré ce qui s'était passé.

    Puis il lui apprit qu'il était autrefois libraire la jeune femme eu un petit sourire ça te ressemble je trouve ! elle pensa alors au sien de métier avant tout ça .. en faite elle n'en avait pas . Elle avait certes fais parfois des petits boulots mais pas très longtemps . Elle s'imagina une seconde avoir eu un vrai boulot une vie posée mais ce n'avait pas été le cas et c'était exclusivement de sa faute . Alors avec un petit sourire triste elle répondit calmement Je n'avais pas vraiment de travail . J'avais fais des petits boulots ici et là mais ... j'étais une junkie alors bosser ... c'était pas vraiment ce que j'avais de plus important et puis les patrons ne voulaient certainement pas d'une fille comme moi . qui aurait pus croire que cette jeune femme avait été un débris de la société avant tout ça ? ...Et pourtant c'était bel et bien le cas !

    Il lui demanda alors son secret pour avoir l'air en force ; c'est vrai que lui avait l'air malade ou peut être l'air d'un junkie ce qui était assez amusant dans le fond . Elle haussa alors les épaules avec une petite moue de réflexion . Je sais pas ... Le Hammam ? Le sauna .. Tout ça tout ça ? .. elle ria doucement d'un son doux signe qu'elle était très calme puis répondit plus sérieusement En faite je pense que je suis ravie de ce que j'ai . J'ai eu des moments dur et des pertes comme tout le monde puis j'ai toujours des choses qui me font pleurer un peu la nuit mais ... au final j'ai jamais été aussi bien . L'apocalypse m'a forcer à me désintoxiqué ; je suis dans un groupe sympathique et je ne me fais plus taper dessus et en plus j'ai un lit à moi ... Franchement ... j'apprécie tout ce que j'ai . Et toi .. ? Pourquoi tu n'a pas l'air aussi en forme ? .. C'est à cause des morts et tout ça ..? demanda t'elle en le regardant . Il lui faisait un peu de peine parfois .


Démon à la gueule d'ange
J'ai le coeur sur la main ; mais tu peux aussi la prendre dans la gueule.. by anaëlle.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ludwig Gulbrandsen
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Une dague
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 16/12/2016
Messages : 925
Age IRL : 23
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur EmptyMer 28 Nov 2018 - 0:18
Il écouta son histoire d'une oreille distraite, son regard clair porté au loin, toujours appuyé contre le mur du dortoir. Il croisa les bras, calant ses mains contre son buste pour les réchauffer un peu. Les mots de Daniella étaient crus, sans masque, sans filtre. S'en était presque troublant, surtout pour Ludwig qui prenait des pincettes pour tout ce qu'il disait. Et qui ne disait pas grand-chose, au final.

D'ailleurs, il se contenta d'un hochement de tête accompagné d'un petit sourire compréhensif à la fin de son récit. Parce qu'il se savait pas si les souvenirs de la jeune femme étaient si légers pour elle que ce qu'elle voulait bien laisser paraître. Il ne savait pas trop comment réagir face à ça.

La conversation avait bifurqué sur leur ancien emploi. À sa remarque, il eut un petit rire.

- Il paraît, oui. Et encore, là j'ai pas mes lunettes. Sinon c'est pire.

Inutile de lui parler de son ancien style vestimentaire, très année 30, avec nœud papillon et bretelles qui faisait de lui un personnage à part entière, si bien que ses clients plaisantaient souvent à ce sujet. Vous sortez directement d'un livre ! Disaient certains. On a l'impression d'entrer dans un autre monde, disaient d'autres. C'était bienveillant, bon enfant. Léger. Tout ce qu'il aimait. Tout ce qui n'existait plus.

Le grand rouquin arqua les sourcils quand il apprit qu'elle était junkie. Et bien, la fin du monde semblait avoir réussi à certaines personnes.

- Je n'aurais pas pensé, souffla-t-il. Tu t'en es bien sortie, finalement.

Elle plaisanta quand il lui demanda le secret de sa bonne humeur, et cela lui arracha un bref petit rire gêné. Il baissa le nez sur ses chaussures et vint donner un petit coup de pied dans un caillou. Ouais, il se sentait un peu bête. Heureusement, Daniella ne semblait pas en tenir compte.
Il la regarda du coin de l'oeil, sourire aux lèvres. Au moins, sa bonne humeur était communicative, et la vie en communauté avait l'air de lui réussir. Tant mieux. Il fallait bien que certaines personnes puissent profiter de cela.

- C'est super si tu te sens bien, maintenant. J'espère que ça durera.

Et, forcément, elle lui retourna la question, lui demandant pourquoi, lui, ne parvenait pas à avoir l'air aussi en forme.
Un peu mal à l'aise, il se mordilla la lèvre inférieure.

- Les morts, oui, et tout ce qui va autour … Je commence à les entasser là-dedans.

De son indexe, il se tapota la tempe.

- Et ils ont l'air d'être bien installé. Malheureusement, c'est la nuit qu'ils viennent me rendre visite.

Il haussa les épaules, décolla son dos du mur et frotta ses mains sur son jean.

- On va faire chauffer de l'eau ? Les autres vont pas tarder à se réveiller.

D'un sourire, il l'incita à le suivre, avant de finalement se rendre compte d'un petit point surprenant :

- Mais d'ailleurs … tu … t'es levée de bonne heure. Je pensais pas croiser quelqu'un à cette heure-ci.


"I think we're alone now,
There doesn't seem to be anyone around,
I think we're alone now,
The beating of our hearts is the only sound."


Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: On n'vit pas, Monsieur   On n'vit pas, Monsieur Empty
Revenir en haut Aller en bas  
- On n'vit pas, Monsieur -
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
+
 Sujets similaires
-
» Requête auprés de Monsieur le frére du roi
» Bonne fête monsieur le président!
» Monsieur D'Erlon, je vous attends de pieds fermes!!!!!
» Monsieur, Frère Unique du roi, Philippe Ier d'Orléans
» Telephone de Monsieur John Ross Ewing III

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: RP Terminés-
Sauter vers: