The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Let's say sushine for everyone -
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 20:17
A nouveau, tout ce qu’elle entendait c’était les pulsations trop lourdes de son cœur dans sa poitrine, dans chaque veine qui traversait son corps affaibli. Faiblement ses bras se resserrèrent autour de la musicienne, les sanglots plus durs à contenir. Elle ne l’entendait pas, parce qu’il n’y avait que la douleur là, cette douleur qui lui vrillait le cerveau, qui lui brisait le cœur en mille morceaux dès qu’elle s’autorisait à y repenser. A cette journée, aux derniers mots que Jon lui avait dit, les derniers mots qu’il n’aurait jamais pour elle. Pourtant même si elle l’entendait pas, c’était comme si Ash parvenait à l’entendre, elle entendait la peine de Selene, comme si ce lien invisible, tissé des années auparavant, suffisait à lui transmettre absolument tout.

Elle encaissait de plein fouet les conséquences de chacune de ses actions. Son regard croisa difficilement celui de la musicienne, difficilement parce qu’elle ne voulait pas y voir tout ce qu’elle avait raté. Pourquoi ne lui avait-elle pas dit ? Parce que c’était sa croix à porter, c’était son erreur, c’était sa vie qui volait en éclats à ce moment-là. Parce que déjà, Ashley ne savait pas faire face autrement que seule. En larmes, l’aînée ramena ses mains aux joues de son amie, presque sa sœur. « C’était pas ta faute, c’était … je sais pas faire ça Selene … je sais pas faire autrement … j’y arrive pas, je voulais pas voir la déception, je voulais pas voir la peine dans ton regard, dans celui de n’importe qui. »

Les sanglots l’agitaient, au même rythme que ce cœur qui battait trop fort dans sa poitrine et plus assez dans celle de celui qu’elle aimait et qu’elle avait perdu. « Je voulais pas te faire de peine … mais j’avais trop mal … J’avais peur, je sais que j’ai merdé mais tu sais pas Selene … » Elle avait eu mal parce que Jon l’avait rejetée à cause de son choix, ou peut-être même davantage parce qu’elle l’avait rejeté lui. Elle avait eu mal parce que son père ne croyait plus en elle. Elle avait eu mal parce que tout s’était effondré au moment où elle avait commencé à trouver un équilibre. Ça avait été plus simple à l’époque de faire comme si. Faire comme si elle n’avait pas connu Jon, faire comme si elle n’avait pas abandonné Selene, faire comme si elle était en pleine possession de ses moyens, que sa décision était parfaitement éclairée.

Alors tu as changé finalement. Ca la frappa. A l’époque elle avait préféré faire comme s’il n’avait jamais existé, et désormais elle ne voulait plus l’oublier, elle aurait voulu pouvoir mémoriser chaque sourire, chaque intonation, chaque caresse. Cette fois elle n’avait pas voulu partir, quitte à y risquer sa vie. « Je voulais pas t’abandonner … ni à l’époque … ni aujourd’hui … mais je pouvais pas l’abandonner Selene, pas encore … Je l’ai abandonné une fois … » Reposant son front contre l’épaule de son amie, Ashley resserra son étreinte parce qu’elle ne voulait pas qu’elle parte. Elle lui en voulait, elle s’en voulait, elle en voulait au monde entier, elle le voulait juste lui pour tout arranger, lui dire que tout irait bien. « Je … je veux que tout … que ça fonctionne … ici je veux qu’on puisse bâtir ce futur pour Hope, pour Effy mais … je sais pas comment faire sans lui … Je suis désolée … » Elle n’était pas si forte, ce n’était pas la sœur aînée fière et déterminée. Et c’était la seule constante, sans lui Ash’ ne savait plus comment faire et elle finissait par tout gâcher autour d’elle.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 23:20
Entendre les regrets de son amie lui fendit le cœur. Si seulement c’était possible, Selene aurait repris tous les mots qu’elle venait de jeter au visage de son aînée, parce qu’elle ne le méritait pas. Au lieu de chercher à délier les nœuds de leur histoire, elle avait pressé un citron au-dessus de la plaie. Ses mains s’accrochèrent désespérément aux doigts d’Ashley contre ses joues, comme un point de soutien sans lequel le sol risquait de se dérober sous ses pieds.

- Je sais, se mit-elle à murmurer presque comme une supplique pour qu’elle cesse de la déchirer à chaque argument supplémentaire, je sais, je sais, je sais…

Elle avait été sincère le jour où elle avait confié avoir compris les raisons du départ de l’adolescente. Ça n’excusait pas, ça ne changeait rien, mais devenir mère lui avait fait envisager les choses sous un angle différent. Le climat froid qui régnait entre elles avaient ravivé des ressentiments que la pianiste avait pourtant dépassé. A nouveau, elle ferma les yeux, pressant ses paupières l’une contre l’autre pour en précipiter le ruissellement salé qui ne s’arrêtait pas. Qu’est-ce qu’elles en avaient versé des litres de larmes ensemble…

- Tu ne l’as pas abandonné, réussit-elle à articuler malgré l’étranglement de sa gorge.

La musicienne serra ses bras autour d’Ashley, offrant son épaule à son front. Pêle-mêle, Selene voyait repasser dans un coin de sa tête des images de leur jeunesse. Un an, c’était tout ce qu’elles avaient eu toutes les deux. Un an. Pour planter les graines d’une affection hors de toute proportion. Elle se souvenait même avoir été jalouse, parfois. Quand elles s’incrustaient à des soirées quelconques et que les mecs s’intéressaient d’un peu trop près à son aînée. L’adolescente qu’avait été la pianiste jouait le jeu, riait aux mauvaises blagues, fumait, buvait, s’imprégnait de cette décadence jusqu’à en perdre ses repères. Mais il y avait cette pulsation, au fond. Cette envie de prendre Ashley par la main et de l’emmener dans un ailleurs où elles ne seraient plus que toutes les deux. A vivre à son contact, en la voyant au bord de la mort, puis en plein désespoir… ça avait ravivé ce caprice inavoué. A son tour, elle écarta son amie d’enfance pour pouvoir prendre son visage dans ses mains et la regarder :

- Tu vas y arriver. On va y arriver. Je suis… je suis désolée que tu te sois sentie trahie, lâcha-t-elle finalement, je te fais confiance, ce n’est pas la question, mais je devais… je devais imaginer tous les scénarios, y compris celui où Hope aurait eu un flingue sur la tempe que sa mère aurait eu comme ultimatum de vendre le fort ou perdre sa fille, je suis désolée que tu l’aies mal pris, mais… je ne regrette pas ce que j’ai fait, dit-elle doucement, en espérant sincèrement qu’elle comprendrait, tu ne serais pas la première à me dire que je prends des décisions trop mécaniques parfois, reconnut Selene en haussant les épaules, le visage déformait par une moue sincèrement navrée, mais... c’est comme ça qu’on est arrivé jusque là…

Ce « on » englobait la prison, même si ça n’avait pas empêcher les gens de mourir. C’était aussi parce qu’elle se souvenait d’eux que la jeune femme acceptait de protéger les autres « malgré eux ». Ils n’avaient pas besoin de l’aimer ou d’approuver tout ce qu’elle faisait, juste d’être en vie.

- Et je te promets que toutes les autres positions que je défendrai… ce sera pour qu’Hope et Elizabeth aient droit à ce futur dont on a parlé.

Ses lèvres se plissèrent pourtant. Elle avait peur d’être en train de mentir. D’atteindre ce jour ou les dégâts dans son esprit reviendraient la rendre i contrôlable ou celui où elle serait dévorée par la paranoïa. Même en phase de rémission prolongée, elle n’était jamais qu’à quelques pas du précipice. Un autre secret dont elle n’avait toujours pas osé parler, sinon en filigrane.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Dim 25 Nov 2018 - 9:54
Le cœur lourd bien qu’il soit en miettes, des millions de fragments éparpillés, dispersés aux quatre vents comme tous ses rêves d’un meilleur futur qu’elle avait fait avec lui, qu’elle avait fait avec Selene. Voilà comment se sentait Ashley. Cela faisait plus de quinze jours qu’elle compartimentait, qu’elle rangeait soigneusement dans des boites tout ce qui était douloureux, mais finalement ignorer les évidences ce n’était pas son truc à elle. Son truc à elle, c’était d’exploser sans penser aux conséquences et de fuir en les réalisant. Exactement ce qu’elle avait fait en choisissant de garder son bébé, ce qu’elle avait fait en choisissant de rester au ranch.

Tu ne l’as pas abandonné. Ashley en sanglota davantage. On lui avait dit et répété, Connor le premier avait tenté de lui faire comprendre que ce n’était pas ses choix à elle qui avait conduit Jon à se battre, que c’était ses propres choix et qu’ils avaient été faits pour elle, pour Hope. Tout comme ce n’était pas l’abandonner que de continuer à survivre ailleurs, se mettre elle et Hope en sécurité. C’était pour cela qu’il s’était battu et pour cela qu’il était mort. Ash’ le savait au fond d’elle, que c’était la pure vérité, pourtant c’était difficile à accepter, parce que dans tout cela elle devait trouver un responsable, quelqu’un à blâmer pour son absence.

Ses iris clairs se rivèrent à ceux de son amie d’enfance, ce soutien indéfectible en dépit de tout ce qui avait pu se passer. Par deux fois elle l’avait perdue, par deux fois elle l’avait retrouvée. C’était comme une mélodie dans sa vie, Ashley rencontrait ces personnes qui changeaient tout, Ashley les perdait. Puis elle les retrouvait à nouveau et les perdait à nouveau. Selene et Jon, ses deux constantes dont une seule était encore là aujourd’hui. Un rire sans joie fila ses lèvres. « A toi les décisions mécaniques, à moi les décisions irréfléchies … » Elles étaient si différentes, pourtant si semblables.

Lorsque la musicienne évoqua à nouveau ce futur dont elles avaient parlé, pour leurs filles, pour tous les enfants de ce groupe qu’ils soient nés à la prison, au ranch ou ailleurs, Ash’ sentit son cœur se serrer à nouveau. « Selene … Quand je serai plus en forme, on ira … » Elle inspira longuement, ravalant un sanglot, fermant un instant les yeux pour voir une dernière fois cette image parfaite qui avait mûri dans son esprit avant. « La plage … on ira, toi, Effy, Hope et moi. » Jon ne serait pas là comme elle l’avait rêvé, mais si elle en croyait tous les mots de Damian, de Connor, alors il y serait. Toujours. « On y arrivera ensemble ? » souffla-t-elle dans un sanglot.

Pour elles, pour leurs filles, et pour ce groupe. Elles seraient capables d’y arriver ? L’aînée le voyait, ce doute dans le regard de la musicienne. C’était elle l’aînée de cette sororité souvent déchirée par les événements, c’était à elle de la rassurer et pas l’inverse. « On y arrivera … »


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Dim 25 Nov 2018 - 13:00
Un sourire naquit sur ses lèvres, cherchant à chasser le doute au fond de ses yeux désincarnés. Ses glaces sans teint qui avaient perdu de leur éclat au fil des années difficiles mais qui, parfois, laissait entrapercevoir ce qui taraudait son âme. La plage. Les enfants. Sa vision. Bien sûr qu’elles y arriveraient – elles devaient y arriver. La pianiste repoussa de toutes ses forces le pessimisme qui revenait si souvent la dévorer et embrassa le cuir chevelu de son aînée en la serrant à nouveau contre son cœur. Qu’importe désormais qui était le modèle de l’autre, il en fallait une suffisamment solide pour que la seconde puisse continuer à s’accrocher.

- Oui… on fera même un barbecue sur la plage. Il y aura l’odeur de la viande qui grille et quelqu’un qui joue de la guitare…, elle imaginait Duncan dans ce rôle, même si dans la réalité, il avait été batteur, Hope sera une adolescente… encore plus têtue que nous deux réunies. Elle aura tellement appris de ce monde-là qu’elle aura sa phase… « je n’ai peur de rien, laissez-moi vivre », Selene rit légèrement mais était certaine que quand cela arrivera, la mère de la petite blonde n’aura pas envie de rigoler du tout, Effy… aura toujours connu tout ça… la communauté, les « monstres », l’absence de technologie… ça lui paraitra normal.

Sa gorge se serra. A ce stade du tableau, elle réalisait le fossé immense qui existait entre la culture de sa fille et la sienne. Les autres parleront de choses qu’Elizabeth ne connaîtra sans doute jamais. Internet, les avions, la télévision, les films, les concerts de rock, les grandes universités, les voyages à l’étranger. Son monde sera atrophié, limité à Nisqually et à la région proche de Tacoma.

- Est-ce que tu voudrais qu’on…, elle reprit brusquement après s’être éclaircie la gorge, qu’on fasse une sorte de… « monument aux morts » ? Pour se rappeler de tout ceux qu’on a perdu contre ces… colonisateurs.

Le terme employé par Lisandro lui paraissait toujours être le plus juste pour désigner ces gens. C’était exactement le comportement qu’ils avaient. L’absence des tombes laissaient un vide, car ils n’avaient nul par où se recueillir mais peut-être… peut-être qu’une plaque en leur honneur les aiderait à aller de l’avant. Pour qu’ils n’oublient jamais ceux qui avaient donné leur vie pour qu’ils puissent continuer ; et pour que toutes les prochaines personnes qui arriveraient sachent qui étaient les héros ou les martyrs de leur passé.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Dim 25 Nov 2018 - 16:24
Un barbecue sur la plage, Ashley voulait y croire, se concentrer sur ce qu’il restait, ce en quoi elle pouvait encore croire et bâtir un futur. L’image d’une Hope adolescente, têtue, fière, lui serra le cœur. Elle aurait aimé la garder enfant, plus petite qu’elle, sa petite princesse, sa petite conteuse, son minuscule rayon de soleil capable de réchauffer le monde entier. Mais elle grandissait, et un jour elle serait cette adolescente caractérielle qu’elle-même avait été, elle tomberait amoureuse, elle aurait le cœur brisé, elle maudirait tous les garçons du monde, elle se lèverait contre sa mère qui voulait la protéger, elle saurait lui dire que c’était sa faute si son père n’était plus près d’elle et puis elles rabibocheraient. Ashley lui dirait alors qu’il fallait savoir pardonner, aller de l’avant, alors qu’elle-même peinait à le faire.

« Effy voudra la suivre partout, parce qu’elle ne connaîtra que ce monde et qu’elle n’aura peur de rien. Elles nous battront haut la main dans tout ce qu’elles entreprendront. » La plus âgée soupira, retrouvant son calme lentement mais sûrement, malgré quelques larmes qui roulaient encore à ses joues bien pâles. La voix de Selene la replongea pourtant dans ce qu’elle tentait d’oublier sans vouloir s’en défaire.

Un monument pour eux, tous ceux qu’ils avaient perdus. Un monument pour lui. Est-ce que c’était ce qu’elle voulait ? Ashley se recula, scrutant l’horizon. Elle n’en savait rien, c’était peut-être ce qu’il faudrait faire, pour ne pas oublier tous ces visages, tous ces noms. Tous ceux qui s’étaient battus pour que leur communauté puisse repartir sur de bonnes bases, grandir de nouveau. « Si tu penses que c’est une bonne chose … » La négativité reprenait le dessus, rien ne les ramènerait, rien ne le ramènerait.

« Je sais … pas. Je sais pas si j’arriverais à voir autre chose qu’une marque de mon échec à les protéger dans ce monument. » Une marque de son échec, de sa responsabilité dans la mort de toutes ces personnes qui avaient remis leur vie entre ses mains à elle. « Je suppose qu’on pourra en discuter avec les autres. » Son esprit s’envolait comme souvent au ranch, pour elle, le seul monument du souvenir c’était ce bâtiment, c’était cette terre. Parce qu’il était là-bas et pas ici. « Selene … je sais que c’est … dangereux là-bas mais … j’ai besoin d’y retourner. » Peut-être que là-bas, elle parviendrait à prendre une décision pour qu’ils avancent tous ensemble, en se souvenant de ceux qui les avaient quittés mais sans cette douleur, sans ce chagrin. Peut-être.

Reposant ses yeux clairs sur la musicienne, Ashley reprit. « Un arbre. Enfin … ça sera peut-être compliqué mais … » Mais un arbre, c’était un symbole parfait de ce qu’ils voulaient faire ici. C’était la vie qui venait de la terre, Ash’ n’avait jamais été trop portée par la symbolique, elle était loin d’être du genre hippie mais ce serait universel. Peut-être ? Elle n’en savait rien.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Dim 25 Nov 2018 - 18:37
- Je ne sais pas…, avoua-t-elle dans un souffle.

Quelle était la limite entre le devoir de mémoire et la stagnation ? Ce mur des disparus pourrait tout aussi bien permettre de se souvenir des morts comme d’entretenir la haine. Ashley venait de jeter un doute légitime sur l’idée de sa cadette. Dans un monument, il y aurait effectivement une incarnation de leurs échecs, de leurs faiblesses, et un rappel perpétuel que cela pourrait encore arriver. Qu’en faisant le choix, sans doute sage, d’arrêter la guerre pour préférer une nouvelle vie à une nouvelle traque, ils avaient laissé l’opportunité à leurs ennemis de remettre ça. Plus tard.

- Hum, avait-elle simplement émit avant qu’Ashley n’exprime son envie de retourner au ranch, je viendrai avec toi, affirma-t-elle sans hésiter.

Pour la protéger, pour la surveiller et parce qu’elle avait besoin de voir la tombe de Sarah. Lui parler, lui expliquer qu’ils avaient finalement élu domicile chez Deaglan et qu’en dépit de toutes les tensions, ça se présageait plutôt bien. L’actrice lui manquait. Elle était bornée, irritable par moment et Selene ne comptait plus les fois où elle avait manqué de lui coller son poing dans la figure. Mais aussi, elle était ce genre de femme à toujours se battre, même quand elle se faisait dévorer par mille monstres intérieurs. La musicienne avait toujours eu l’impression que Sarah était éternelle… que si quelqu’un de leur petit groupe devait être le dernier à survivre, et à pouvoir s’en remettre, c’était elle.

- Oh…, un sourire fleurit doucement sur ses lèvres pâles, un arbre, c’est une excellente idée. J’approuve complètement, elle hocha la tête, incapable de se détacher du regard d’Ashley, on verra avec les autres où le planter et… Summer pourra nous aider à le faire pousser correctement.

La pianiste aimait bien l’ancienne agricultrice. C’était une personne naturelle, sincère, qui donnait envie de continuer à croire au bon de l’espèce humaine. Ses doigts s’entremêlèrent avec ceux de sa meilleure amie : maintenant qu’elles s’étaient retrouvées, elle n’avait plus envie de la laisser. Comme si quitter ce perchoir signifiait recommencer à lui en falloir.

- Tu te rappelles, commença-t-elle doucement, quand on a commencé à traîner ensemble, les gens nous prenaient pour deux sœurs. A ce moment-là, j’aurais adoré avoir une grande sœur comme toi. J’étais même… ouai, j’étais même un peu possessive à ton sujet, avoua-t-elle avec un petit rire, maintenant… on partage le même sang. Pour de vrai.

Alors officiellement, elles étaient sœurs, non ? C’était peut-être stupide mais symboliquement, ça représentait énormément de chose pour Selene. Du bout du pouce, elle essaya l’une des larmes restées suspendues sur ses cils humides.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Lun 26 Nov 2018 - 10:11
Ashley esquissa un sourire triste, elle n’était pas la seule à avoir abandonné au sol du ranch un être cher, elle le savait même si son esprit et son cœur tentaient constamment de lui faire dire que personne ne la comprenait ni ne partageait son chagrin. Alors Selene voulait venir avec elle, bien, elle accepterait. Qui d’autre ici pour l’accompagner désormais dans ce moment qui serait sans doute douloureux ? Tu seras quand même pas là … Tu seras plus jamais là. Pourquoi lui parler dans son esprit au final, là ou ailleurs, il n’entendrait pas.

L’idée de l’arbre en revanche, en lieu et place d’un mur ou d’un monument qui ne ferait que leur rappeler aussi bien que le négatif que leurs êtres chers, sembla plaire à la musicienne. Ashley ne savait pas quel arbre, pourquoi, mais elle trouvait l’idée plus symbolique et le symbole plus parlant. « Hum… Je suis sûre que … » Qu’ils auraient tous préféré cette idée-là, même si une part d’elle criait que ce qu’ils auraient tous préféré, c’était d’être encore là, auprès des leurs. Sarah auprès de Duncan, Jon auprès d’elle.

La plus jeune se confia alors sur ces premiers jours où elles avaient sympathisé, avouant une certaine possessivité à l’égard de l’aînée. « On aurait été insupportables dès le jardin d’enfant … On aurait fait tourner nos parents en bourrique … » L’image était amusante, de toute manière, chacune avait déjà fait tourner son père en bourrique. Elles avaient fait tourner le monde en bourrique. « C’est marrant quand même parce que … Tu m’as pas supporté la première fois qu’on a parlé. » Cette première discussion, dans la salle de musique, avec un Justin blasé de devoir lâcher sa petite amie presque officielle. « J’ai pas d’autre amie comme toi Selene, pas d’autre … sœur. Et maintenant ouais … on partage le même sang tant que je me vide pas à nouveau du mien. Ça changera jamais ça … »

Même si elles venaient à ne plus se comprendre, à se prendre le bec, certaines choses étaient immuables, immortelles. Les sentiments, l’importance des choses. « Selene … je sais que … là-bas j’ai sans doute pas aidé les discussions, et ce serait mentir de dire que je le regrette … mais Addison et Damian, leur place est ici. Ils se sont battus pour ce groupe, ils ont … Ce qu’elle a fait, pour Jon, pour Sarah et tous les autres … Leur place est ici. » Elle avait eu vent des altercations, des divergences, et surtout elle digérait mal le fait de devoir laisser partir deux personnes qui avaient tant fait pour elle, pour Hope et pour ce groupe. « S’ils revenaient … tu accepterais ? » Pour rebâtir tous ensemble ce groupe, cette famille. Ils en faisaient partie aussi après tout. Espérant ne pas la froisser, Ash’ serra plus fort les doigts de la musicienne dans les siens.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's say sushine for everyone -
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: