The Walking Dead RPG

The Walking Dead RPG

Partagez | 
- Let's say sushine for everyone -
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Let's say sushine for everyone   Ven 23 Nov 2018 - 23:19
- C’est moi, ouvrez, réclama-t-elle devant la grande porte qui verrouillait le fort.

Elle ne descendit pas de Fury pour entrer dans le camp mais se pencha légèrement pour caresser le cou de l’animal le temps que la voie soit ouverte. Ils étaient cinq fois plus nombreux qu’à la prison ici et au-delà du fait que ça lui faisait bizarre de vivre quotidiennement avec autant de monde, le rationnement n’était pas le même. Selene entendait à mieux rentabiliser l’essence, en raison de la consommation qui risquait d’être faramineuse pour toutes les bouches qu’il avait à nourrir. Systématiser ses déplacements à cheval était donc l’une des mesures qu’elle comptait s’appliquer à elle-même – pour commencer – mais Snowflake étant la jument d’Isaac, il fallait qu’elle s’habitue à une autre monture si elle projetait de se l’approprier.

- Elle était comment alors ? Lui demanda Juliet, en train de changer le foin de l’écurie.
- Je l’aime vraiment bien, confia la musicienne en posant enfin le pied au sol, elle est moins têtue de Django.
- Même Eli est moins têtu que lui, rétorqua la lycéenne, laisse, je vais le faire, s’opposait la jeune femme en voyant que son amie allait desseller la jument.
- Mais…
- Ça m’occupe.
- Ok…

Elle savait ce qui se cachait derrière ce dévouement : la difficulté chronique de sa cadette à communiquer avec les autres. En un an et demi, elle commençait tout juste à savoir s’ouvrir avec l’intégralité des membres de la prison alors un camp avec autant de personnes ? Juliet s’était refermée comme une huître. Rechercher la compagnie des animaux pour éviter celle des Hommes, elle avait réagi exactement de la même façon une fois ramenée au centre pénitentiaire.

Puisqu’elle avait encore quelques minutes avant d’aller voir Shawna qui s’occupait de garder sa fille, Selene s’engouffra dans la tour de garde qui jouxtait le petit terrain réservé aux équidés. C’était censé être le roulement de James, n’est-ce pas ? Un ancien instituteur, si elle se souvenait bien. Elle n’avait pas encore pris le temps de connaître tout le monde ici – la foule l’effrayait aussi un petit peu – mais il aurait un rôle à jouer s’ils espéraient offrir un cadre idéal pour leurs enfants, n’est-ce pas ? Elle voulait lui en parler. Avant les dernières marches, la pianiste passa machinalement la main dans ses cheveux et se surprit une nouvelle fois à les sentir si court. Un rafraîchissement s’était imposé, parce qu’ils étaient devenus trop longs et trop abîmés, mais impossible de s’habituer.

- Salut, lança-t-elle en débarquant à hauteur de l’espace de garde, est-ce que ça v…, elle s’interrompit : il s’agissait d’Ashley, pas de James, non rien, souffla la jeune femme, je pensais que c’était quelqu’un d’autre, et elle entamait déjà son demi-tour.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 9:52
Elle avait dû insister, longuement, à s’en fatiguer, pour qu’on lui donne l’autorisation d’aider aux rondes, aux gardes. Pourtant ce n’était pas de rester dans une tour de guet à scruter l’horizon qui allait la fatiguer, Ashley était assez grande pour prendre ses propres décisions, bonnes ou mauvaises. Et sa décision ce matin-là était de rester seule, au calme, dans cette tour de guet. Hope était avec Julia et David, les enfants avaient leur propre façon de vivre les deuils, leur propre appréhension de tout cela. La blondinette lui parlait de Jon, souvent, dans ses mots c’était comme s’il était encore là, pas vraiment parti, comme s’il allait apparaître devant le portail du Fort. Mais t’es vraiment parti hein.

Des pas qui firent craquer l’escalier qui menait au plancher où elle se tenait debout, appuyée contre la balustrade, attirèrent son attention. Qui venait la déranger dans ce calme dont elle avait besoin ? Se préparant déjà à ranger de nouveaux mots, de nouveaux maux dans un carton comme Connor lui avait conseillé de faire, Ashley inspira, fermant un instant les yeux pour les rouvrir sur le visage fin de Selene. Non rien. « Te sens surtout pas obligée de rester du coup. » Oh oui clairement dans la course à la maturité, les deux amies se posaient là. Un carton de plus, Ashley soupira, ses billes claires observant la cime des arbres qui encerclaient Nisqually.

Elle l’entendait dans son crâne, sa voix rassurante. Est-ce que Jon aurait accepté qu’elle se coupe ainsi du monde et qu’elle n’essaie même pas de recoller les morceaux avec l’une des seules personnes qui comptait encore vraiment pour elle ? Il veut rien du tout, il est mort. C’était le débat qu’elle ne cessait d’avoir, vivre pour lui, pour leur fille, sauf que lui il était plus là. Les morts ne voulaient rien, les morts n’avaient aucun souhait, aucune aspiration. Il n’y avait que ses derniers mots, les derniers mots échangés. Et les derniers mots échangés avec Selene ?

« Je suis désolée. » lâcha-t-elle finalement sans quitter la cime des arbres du regard, sans lui adresser un regard à elle. Si Ashley s’excusait, ce n’était pas d’avoir été blessée, c’était d’avoir été blessante. Selene déciderait de rester ou de repartir, au moins l’aînée avait fait ce qu’elle estimait juste, nécessaire. Pour tout le reste, il y aurait sans doute des marches à gravir en plus, mais elle n’avait pas la force de monter cet escalier pour l’instant, pas seule. Et puis Selene avait eu raison, elle était très douée pour fuir les problèmes, elle n’aurait pas de problème à recommencer. Pas immédiatement en tout cas. Pense à Hope, elle tient à Selene, elle tient à tout le monde ici. Elle ne faisait que ça, penser à Hope pour ne pas penser à tout le reste. Pour ne pas penser à toi.

Ses iris clairs se posèrent un instant sur la musicienne encore sur les dernières marches de l’escalier avant de revenir sonder l’horizon. Une larme, une seule, roula sur sa joue pour s’écraser sur sa main qui tenait fermement la rambarde.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 16:27
Non, elle n’avait pas l’intention de rester, jusqu’à ce que son amie d’enfance ne brise la glace en première. Elle était désolée. La jeune femme s’appliquait à ne pas la regarder, parce qu’elle mourrait d’envie de retrouver cette complice qui avait hanté son cœur presque la moitié de sa vie, mais elle avait été trop profondément blessée pour simplement tirer un trait. Selene renifla discrètement et comme chaque fois qu’elle était triste, elle se montrait bien plus agressive qu’elle ne le voudrait :

- Désolé pour quoi ? Pour m’avoir encore laissée tomber quand j’avais besoin de toi ? Ou pour ce truc… horrible que tu m’as dit ?

Elle n’avait simplement pas les mots en fait pour exprimer l’écho qu’avait eu son accusation. Qu’elle était experte en deuil. La musicienne n’avait pas oublié et chaque fois qu’elle voulait essayer de pardonner à son aînée, cette phrase lui revenait comme un boomerang. Elle voulait comprendre ce qui avait justifié une telle attaque parce que jamais elle n’oserait en porter une similaire à Ashley, surtout maintenant qu’elle venait de perdre Jon.

- Je devais rester pour toi, reprit la pianiste, moins vindicative mais plus fortement, je… je… j’ai dû faire un choix, entre aller aider les autres et risquer de te perdre ou m’assurer qu’on te sauve la vie !

Ce n’était peut-être pas le sujet mais elle avait ce besoin dévorant de se justifier. Elle avait la sensation que tout partait de là : peut-être que si elle avait été sur le terrain, les choses se seraient passées différemment. N’avait-elle pas dit avoir l’expérience des conflits ? Avec Serena et Riley, elles auraient pu verrouiller les événements et faire en sorte que tout le monde rentre. Que Jonathan rentre. Mais à quel prix ? Ses yeux se mirent à la brûler alors qu’elle fit un pas en direction de la brune. Les larmes n’étaient pas loin.

- Je ne voulais pas… je ne pouvais pas partir en me disant que peut-être, tu ne serais pas là quand je rentrerais – et personne ne voulait rester ! Ils… ils pensaient tous à leur vengeance, s’emporta-t-elle, ils vous auraient laissé mourir pour pouvoir aller se battre à Renton !

Ça aussi, il fallait bien que ça sorte à un moment ou un autre. Ce groupe supposé soudé et exemplaire qui n’y réfléchissait même pas à deux fois en se mobilisant pour aller au front, sans songer à ce qu’ils pouvaient faire pour leurs deux leaders mourantes. Les deux femmes qui avaient donné toute leur âme pour les protéger. Pourquoi Caroline n’était pas restée ? Pourquoi il avait fallu que ce soit deux personnes de la prison qui les prennent en charge ? La vieille Megan n’était clairement pas en état, Erika complètement dépassé et Addison ne s’était décidée qu’en dernière minute. Selene ne put contenir un reniflement qui la trahit. Elle aimait tellement cette fille qu’elle en avait mal. Mais à cet instant, elles ne se comprenaient tellement pas…


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 17:00
Un partout, balle au centre. Ashley déglutit, ravalant le sanglot qui lui nouait la gorge. Oui, elle l’avait laissée tomber, elle l’avait laissé faire valoir cet avis qui n’était plus le sien à partir du moment où la terre avait recouvert le corps sans vie de Jon. Elle se fichait de ce groupe à ce moment-là, elle se fichait de tout et de tout le monde. Elle se fichait même de sa propre vie, s’il n’y avait pas eu Hope pour la retenir ici. Que pouvait-elle lui répondre alors ? Si personne ne comptait, elle n’abandonnait personne. « Ce que je t’ai dit. » souffla-t-elle finalement, parce que dans le fond, ce qu’elle avait regretté presque instantanément,  ce n’était pas de ne pas être d’accord, c’était la façon dont sa colère avait remué un couteau dans une plaie qui serait sans doute jamais refermée. Comme celle de Hope quand elle l’a perdu lui.

Pourtant, là où Ashley s’était attendue à la voir disparaître, éviter cette discussion qu’aucune des deux ne voulait avoir, Selene resta. Elle continua même, justifiant sa présence au ranch plutôt que là-bas, pour se battre. Elle avait fait un choix oui, celui de rester pour la sauver, celui de pouvoir lui dire au revoir si Ash’ n’avait pas réussi à s’en sortir. « Il est parti lui … » murmura-t-elle finalement, plus accablée par cette réalité qu’en colère.

« Ils pensaient tous à leur vengeance et à récupérer les nôtres là-bas. Jon est parti pour ça … Il est parti parce que je lui ai dit, il … Il est parti avec le risque de pas me dire au revoir … » Et finalement, c’était elle qui n’avait pas pu lui dire au revoir. « J’aurais préféré aller mourir là-bas et lui dire au revoir … Je … » La brune s’arrêta, prenant le temps de respirer pour éviter de s’effondrer à nouveau. Elle avait réussi depuis qu’elle était ici, à l’exception de quelques larmes, elle avait tenu bon. Les centaines de déménageurs dans son crâne charrièrent un nouveau carton, plus grand, plus imposant, dans lequel ranger son chagrin, sa culpabilité. Elles étaient responsables de ce groupe, ce groupe serait la famille de Hope, d’Effy. Elles devaient dépasser ça. Ashley devait dépasser ça.

Son regard clair sonda à nouveau l’horizon, détailla la brume qui perdurait encore par endroit, comme du coton accroché à chaque branche, pareille à des griffes. « Je sais … que tu es restée pour moi … Tu m’as sauvé la vie Selene, je remettrai jamais ça en doute. Mais cette vie … à ce moment-là je crois pas que j’en voulais … » C’était égoïste mais en un sens elles l’avaient toutes les deux été, comme à l’époque, deux gamines paumées, effrayées pour différentes raisons. « Mais ça justifie pas ce que je t’ai dit, je le sais. Et je me suis déjà excusée pour ça. » Les mots avaient dépassé sa pensée et elle s’en excusait, sans doute que Jon serait fier d’elle là ? Jon aurait préféré être là. Et un peu plus de poids dans le carton à trainer loin, très loin derrière les autres.

D’un revers de la main, Ashley essuya quelques larmes à ses yeux avant de reprendre. « Je comprends pas Selene … t’étais prête à me donner ton sang, à risquer ta vie … pour moi. Alors pourquoi tu m’as pas fait confiance pour ce lieu ? » Ca l’avait blessée plus que de raison, parce qu’elle était déjà qu’un nœud de douleurs, de chagrin, lorsque la musicienne avait parlé de Nisqually.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 18:13
Il avait pris le risque et il n’était pas revenu. C’était là tout le problème. Quelque part, la musicienne en voulait à Jon pour cette décision foireuse parce que ça aurait été à lui de rester auprès d’Ashley pendant qu’elle récupérait Hope. Même si elle mourrait dans l’opération, la famille aurait été réunie. Sa place avait été au ranch, pas à Renton. Selene serra les dents pour ne rien dire, parce qu’elle ne ferait que raviver un brasier douloureux en blâmant les décisions d’un défunt. Ses lèvres se pincèrent doucement : son amie d’enfance dit à haute voix qu’elle aurait préféré mourir. Bien sûr. Le cœur de la pianiste manqua douloureusement un battement, mais elle comprenait : elle avait ressenti la même chose, plusieurs fois au cours des dernières années.

Son aînée rappela qu’elle s’était déjà excusée mais il était encore trop tôt pour dire si elle acceptait de tourner la page. Machinalement, elle marcha jusqu’au coin de la rambarde le plus éloigné possible de sa complice. Ses yeux aussi se réfugièrent dans l’horizon. La brume fantomatique flottait au-dessus de la cime des arbres qu’ils dominaient d’ici. Elle avait toujours cette sensation que c’était temporaire, un aparté dans leurs vies chaotiques. Un jour, bientôt, ils reprendraient la voiture pour retourner à la prison. La jeune femme expira d’un coup l’air prisonnier de ses poumons alors qu’Ashley venait de relancer le sujet qui avait fracturé le groupe quelques jours auparavant. L’esquisse d’un sourire triste tendit ses lèvres, elle écrasa une larme sur sa joue ivoirine du revers de la main.

- Ce n’est pas une question de confiance, souffla-t-elle à peine assez fort pour que la brune l’entende, je pensais… je pensais que tu me comprendrais, j’ai toujours été comme ça, son regard se tourna vers son amie avec un fond de reproche, comme si elle l’accusait de ne plus être fidèle à elle-même, je compartimente tout… je crois… parce que je déteste l’idée qu’une autre personne puisse me… enfin… tout savoir.

Ce n’était sans doute pas clair. Comment cela pourrait-il l’être ? Selene était bien incapable de s’auto-diagnostiquer avec précision. Elle ne saurait même pas d’où venait cette peur viscérale de se confier. Sa personnalité avait toujours été une infinité de poupées russes de secrets. Même si elle aimerait dire qu’Ashley faisait exception à la règle, ce n’était pas vrai. Chacune de ses vérités cachaient une zone de non-dit. C’était pathologique.

- Tu m’avais dit… que ma priorité absolue devait être Elizabeth… je t’ai juste écoutée. J’ai tout risqué pour vous aider, rappela-t-elle soudain plus fortement, mais dans tout ça…j'ai gardé une marge de sûreté pour ma fille, elle ne ressentait toujours ni honte, ni regret, il n’y avait pas lieu à son avis, à la base, je ne voulais pas vous faire de cachotterie pour vous inviter ici. C’était… c’était dans le cas où aucun de nous ne revienne. Je voulais mourir en sachant qu’ils n’auraient pas moyen de trouver Effy… qu'elle était en sécurité.

Il y avait des failles, bien sûr. Les anciens de la prison, Markus en tête de file. Elle n’avait pas pu faire autrement, mais justement : suffisamment de gens étaient déjà au courant. Chaque personne de plus aurait été un danger supplémentaire pour la sécurité des enfants.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Ashley Good
membre du conseil | The Haven
Administratrice
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: Beretta, couteau de chasse, machette, matraque télescopique
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 08/11/2016
Messages : 3342
Age IRL : 31
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 19:05
C’était pas une question de confiance ? Alors quoi ? C’était quoi comme putain de question ? Elle était où leur alliance quand Selene n’avait pas été capable de lui dire tout ça avant ? Ashley garda le silence, ruminant ses pensées, prête à les ranger dans une boite de plus à empiler sur les autres, bientôt elle n’aurait plus la place de se déplacer dans l’appartement de son esprit. Bientôt elle ne pourrait plus bouger alors que le but c’était d’avancer, de tourner la page. Compartimenter. Elle s’était coordonnée avec Connor avant de répondre ? C’était le dernier truc à la mode ? Ash’ serra plus fort la rambarde, parce qu’en discutant de tout cela, la colère et le chagrin de cette journée lui revinrent en plein visage.

Et puis ça la frappa, ses propres paroles prononcées par Selene. Elizabeth devait être et rester sa priorité. Alors elles en étaient là parce que la musicienne avait écouté son conseil ? Ashley baissa le regard sur ses mains. C’était comme un mauvais rêve où tout ce qu’elle avait demandé, tout ce qu’elle avait conseillé finissait par la blesser. Elle avait demandé à Jon de lui ramener sa fille, et il n’était pas revenu. Elle avait fait promettre à Selene que sa fille resterait sa propre priorité et cela avait créé ce clivage entre elles.

Toujours silencieuse, Ashley prit le temps. Le temps de réfléchir à ce qu’elle aurait fait pour Hope, ce qu’elle aurait été prête à faire. Tout. C’était pour elle qu’elle avait été prête à mourir, pour elle et pour tout ce groupe. « On aurait pu … peut-être qu’on aurait pu mettre plus de monde à l’abri. » Sa voix était un murmure difficilement compréhensible, teinté des larmes qui menaçaient de quitter ses yeux clairs encore une fois.

« J’aurais protégé ton secret … Selene … Je pensais que tu le saurais. J’aurais protégé ton secret, j’aurais protégé Effy. » Elle aurait aimé pouvoir revenir en arrière pour tellement de raisons, parce qu’elle ne voyait pas malgré tous les cartons empilés dans son esprit comment aller de l’avant désormais. Comme si ce conflit avait détruit tout ce qu’elle avait pu espérer. « On a tous risqué énormément Selene, tous … Je … c’est pas une compétition, je veux pas que ça le devienne. Je pensais juste que … tu me ferais assez confiance pour mettre sa vie entre mes mains comme j’ai mis celle de … de tout le monde. » Tout son groupe.

Le nez toujours baissé vers ses mains, la jeune mère se pinça les lèvres. « Pourquoi tu décides de m’écouter à ce moment-là hein … » Nouveau sanglot. « Pourquoi tout le monde décide de … pourquoi … Pourquoi tu m’as fait passer avant … avant lui … pourquoi t’es restée avec moi … pourquoi il est parti là-bas … » Pourquoi son amie avait-elle décidé d’écouter son précieux conseil et de penser aux siens, pourquoi Jon s’était-il décidé à se battre lui qui évitait le combat ? « C’est tout de ma faute … tout. » Les boites volaient en éclat, les souvenirs avec, les maux rongeaient à nouveau chaque parcelle de son être. A nouveau, Ash’ ressentait cette douleur, vive. Plus encore parce qu’elle avait aucun droit de chercher l’aide auprès des personnes qu’elle avait repoussé.


   
Fighting through grief
So it’s true, when all is said and done, grief is the price we pay for love. (c)endlesslove.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Selene Sweetnam
membre du conseil | The Haven
Administrateur
avatar
Fiche de personnage

Vos équipements
Armes: (en général) glock17, couteau de chasse, couteau de camping dans la ranger
Equipements:
Spécificités du personnage:
Survit depuis le : 07/11/2015
Messages : 5898
Age IRL : 28
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   Sam 24 Nov 2018 - 19:50
- Ce n’est pas une question de confiance ! Répéta brusquement la jeune femme en faisant volte-face vers Ashley.

En quoi était-ce si difficile à comprendre ? Pourquoi semblait-il être impossible pour pratiquement tous les anciens habitants du ranch de saisir ce qui s’était joué dans son cœur ? Ce n’était pas de la défiance, c’était une sortie de secours. La musicienne ferma les yeux, secouée d’un frisson glacé qui lui donnait la chair de poule. Rien à voir avec la température. C’était la détresse lancinante de son amie qui la transperçait de part en part. Elle n’arriverait pas à mettre un baume sur toutes ses plaies, parce que certaine n’étaient simplement pas de son fait. Beacoup l’avait-elle fait passer avant ? C’était tellement simple pourtant.

- Je pouvais pas te perdre encore, murmura Selene, la voix étranglée.

Elle sursauta, son subconscient brisé par les derniers mots de son aînée. Ce n’était pas sa faute. C’était tout sauf sa faute. A ce moment, sa fierté fut bazardée et la pianiste vola par-dessus le fossé imaginaire qui la séparait d’Ashley. Elle traversa l’espace qui les tenait encore à distance pour refermer ses bras autour de la jeune mère. Ses larmes silencieuses moururent dans sa chevelure qui avait retrouvé leur noir d’origine. Tout était devenu si compliqué. Dix ans après, il ne suffisait plus d’enchaîner les mauvaises farces pour oublier la lourdeur du quotidien.

- Tu sais pas… tu sais pas ce que ça m’a fait quand tu es partie la dernière fois, elles n’en avaient jamais parlé au final, des conséquences de la disparition de l’adolescente, j’étais… j’étais toute seule Ash’ ! Tu sais comme j’étais, j’avais 13 ans et j’étais… j’étais…, elle s’écarta pour essayer de capter son regard brouillé de perles, j’étais malade Ash’… j’ai dû retourner voir une autre psy de merde parce que mon père ne pouvait pas en payer de meilleur, je t’ai envoyé des centaines de sms et des tas de messages vocaux qui ont fini par tous me revenir parce que ta ligne a été coupée ! Elle s’emportait au fur et à mesure, sa voix grimpant dans les tours, portée par une éruption de désarroi trop longtemps enfoui, tu as une idée de ce que ça a pu me faire ? Tu veux parler de confiance ? Pourquoi toi tu ne m’as pas fait confiance à ce moment là pour simplement me dire que tu n’étais pas morte ? Que tu allais bien ? Que je n’avais rien fait de mal ?!

Elle s’interrompit soudainement. Grelottante, les lèvres frémissantes. C’était sans rapport et en même temps, il y avait un lien indirect. Comme si tout leur cheminement n’était qu’un tissage commencé des années auparavant. Ironie de l'effet papillon. Personne n’avait été capable de le diagnostiquer, mais elle était déjà schizophrène à l’époque. Ses émotions étaient ingérables, particulièrement dans une période aussi chaotique de l’adolescente. Sans le vouloir, Ashley avait empiré les choses. Sa vie était devenue un véritable foutoir après ça, mais comment lui en vouloir ? Le pire, c’était qu’elle lui avait pardonné. Ça n’empêchait pas la cicatrice d’être là. Un long stigmate sur son âme mutilée.

- C’est pas de ta faute…, souffla-t-elle finalement, vidée par ce qu’elle venait de lâcher, t’as forcé personne.


« Dum spiro spero »
Go back and forward, but all is melting like the snow ♪ Taking all from us, all we thought was left to know ♪ On what we treasure falls a dusty snow ♪ taking us backwards, but where we will never know.
Revenir en haut Aller en basVoir le profil de l'utilisateur  
Contenu sponsorisé
Fiche de personnage
MessageSujet: Re: Let's say sushine for everyone   
Revenir en haut Aller en bas  
- Let's say sushine for everyone -
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Walking Dead RPG :: Archives RP :: RP Terminés-
Sauter vers: